Jump to content
This Topic
veunstyle

Coverage Pokerstars Championship Barcelona 2017

Recommended Posts

Donald s'est fait raser

giphy.gif

 

Il nous manque une seule élimination avant que tous les joueurs ne puissent se retrouver sur l'ultime table de ce tournoi. Et je crois que, sans prendre trop de risques, on peut déjà annoncer que Sorrentino posera de nouveau ses fesses sur l'une des chaises de cette table télévisée.

Pour cela, l'Italien a fait le boulot lui même, en relançant d'abord, puis en payant ensuite le tapis d'un adversaire, en l'occurence lui de Donald Duarte Sierra. Pour ceux qui ont suivi le coverage depuis un moment, le Donald en question est celui qui avait légèrement souillé @Choopavant la bulle, avec un petit 8 et 4 suited des familles. 

Bref, ici Donal a tenté un resteal avec :As:7s et 18bb, mais Sorrentino n'était pas en train d'arracher les blindes, puisqu'il va trouver un call facile avec :Jd:Js. La suite, vous la connaissez, Sorrentino ne perd pas un coup dès qu'il joue un PSC de toute façon.

Raffaelle Sorrentino remonte à près de 5 millions, un tapis dans la moyenne, alors que Donald est parti chercher son gain de 87 100€ pour sa 11e place. Il commence à y avoir beaucoup d'argent à chaque sortant maintenant...

 

Il reste 10 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 28 - Blindes : 40 000/80 000, ante 10 000
Moyenne : 5 046 000
Gain assuré : 77 800€

Share this post


Link to post
Share on other sites
Où sont les shorts ?

no-shorts.jpg

 

Les joueurs sont partis profiter du magnifique soleil dehors, pendant 20 minutes. Au même moment, les petites mains de l'ombre s'amusaient à compter les tapis des 10 joueurs restants. Une fois qu'on accumule tous ces chiffres, on obtient ce qu'on appelle un chipcount.

Et en étudiant de près celui-ci, on se rend bien compte que personne n'est en danger finalement, puisque le shortstack détient encore 35bb ! Cette fin de journée s'annonce particulièrement longue on dirait...

 

Chipleader - Lachezar Plamenov Petkov : 9 920 000 (99bb)
2e - Sebastian Sorensson : 7 835 000 (78bb)
3e - Brian Kaufman Esposito : 4 955 000 (49bb)
4e - Andre Akkari : 4 530 000 (45bb)
5e - Raffaele Sorrentino : 4 485 000 (44bb)
6e - Aeragan Arunan : 3 870 000 (38bb)
7e - Mesbeh Gerfi : 3 865 000 (38bb)
8e - Albert Daher : 3 775 000 (37bb)
9e - Usman Siddique : 3 600 000 (36bb)
10e - Alex Difelice : 3 560 000  (35bb)

 

Il reste 10 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 29 - Blindes : 50 000/100 000, ante 10 000
Moyenne : 5 046 000
Gain assuré : 87 100€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Gloub94 a écrit :

Vraiment cool ce coverage Veunstyle :) Ca nous aide pas mal aux commentaires !

 

N'hésitez pas a venir suivre le streaming on va essayer de dire pas trop de bêtises : https://www.twitch.tv/pokerstarsfrance.fr

 

En espérant que Mesbah n'avale pas trop vite tous ses adversaires :o

A quelle heure le streaming Gloub ? Là j'ai une page blanche :sais-pas:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, lOrDy a écrit :

"Je n'avais que 100000 à mettre pour l'avaler". Celle-là je la note dans mon carnet. Flush vs top set pot 3 bet, Avec 1 PSB left au turn, et on reproche à Quentin de ne pas avoir fold ?

Certains joueurs n'ont vraiment aucun respect ni retenue. Quand on gagne sur un tel set up et que notre adversaire ne peux absolument rien faire, on a juste le droit de dire que c'était un set up inévitable (évitable si A9cc est logiquement couché avant le flop), ou de se la fermer... au choix.

Le mec était la 7 avant toi et sera la 10 après tout en jouant les plus gros cash game du continent.

alors il peut bien dire et avoir un avis différent de 8 mecs sponsorisé et qui pensent toujours avoir raison.

Edited by kevar69

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sous l'oeil de sa princess
Un coup important s'est déroulé en table télévisée. Comme j'ai envie de croire qu'un samedi 26 aout, tout le monde n'est pas devant son streaming, ça vaut peut-être le coup d'en parler.

Tout débute par une relance d'Albert Daher à 220 000, simplement payé par Usman Siddique depuis le bouton. Puis sur un flop :Ts:7c:6s Albert Daher ne c-bet pas mais check/call 280 000. La turn est un :8h et on assiste à la même séquence de jeu, check, bet 575 000, call.

Sur la rivière :Jc, Albert Daher check une troisième fois, et se prend le tapis de son adversaire dans la bouche. Albert Daher prend alors énormément de temps pour réfléchir... et finit par passer (ouais je vous ai résumé ça TRES rapidement, mais il a tank un bon moment en vrai).

Siddique passe la barre des 4 millions, alors qu'Albert Daher redescend à 2,7 millions, pour la plus grande joie de sa copine venue le supporter, une certaine Aylar Lie (NSFW), plus connu sous le pseudo de Princess Diana, si vous voyez ce que je veux dire.

 

large.aylal_lie_daher.JPG.efab98aa64caf6
Aylar ne lâche pas son chéri Albert du regard, c'est beau l'amour 

 

Il reste 10 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 29 - Blindes : 50 000/100 000, ante 10 000
Moyenne : 5 046 000
Gain assuré : 87 100€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon à la base je voulais juste poster un truc ennuyant genre c'était cool blabla mais bon je vais quand même prendre deux minutes.

Je ne discuterai pas du coup de mon bust en tout cas je donnerai pas mon avis à part de mon côté de la main. Pour ceux qui ont envie d'avoir une idée de comment j'ai abordé ce tournoi et surtout le day 4 je vous invite à aller voir le facebook live de fin de day 3 (quelqu'un va bien nous retrouver le lien je sais pas du tout où c'est moi).

Concernant la fameuse main voici la seule chose que j'ai dite sur le sujet (le reste n'est soumis qu'a l'interprétation des personnes qui sont intervenus dans l'histoire), c'est un copié/collé du coverage Wina de Benjo qui a grosso modo écrit ce que j'ai dit au banc de presse après mon bust.

"Je ne le mettais pas vraiment sur un couleur", nous dira Quentin après coup, "parce que la présence de la Dame et du 10 de trèfle enlève plein de combinaisons avec lesquelles il paie un 3-bet : Aclub.gifQclub.gif, Aclub.gif10club.gif, Kclub.gifQclub.gif, etc... Je ne le voyais pas payer un 3-bet aussi cher avec As plus faible. Un autre brelan me paraissait plus probable..."

 

Voilà, point final, j'en dirai pas plus sur le play adverse. Si je dois jouer la main 100X que ça soit sur un EPT, un tournoi à 300 balles ou un 5€ online c'est impossible de ne pas go broke à la turn ma main. Après les personnes RO penseront ceux qu'elles veulent encore une fois j'ai pas envie d'entamer un débat stérile. Ne vous inquiétez pas n'étant pas totalement sur j'ai quand même demandé à plusieurs joueurs ce qu'ils pensaient du coup, tout le monde fait pareil. 

J'aurai même carrément du la fermer après la main et pas en parler en public puisque après on interprète tout et n'importe quoi et qu'encore une fois ce genre de débat ne m'intéresse pas mais bon je pense qu'on peut m'accorder quelques secondes de faiblesse après avoir bust top set contre flush 28bb deep à 29 lefts de 1.4M€, je vous rassure c'est pas très agréable.

 

Encore une fois je vous invite à aller voir le facebook live, ça en dira bien plus sur mon approche du tournoi (et du poker en général) que ce que je pourrai en écrire.

C'était un beau deep run, j'avais pas pris autant mon pied depuis longtemps, je me suis senti super à l'aise en table TV, je sais pas si il y aura un jour un replay cartes face up mais je suis remonté de 500K à 1M que sur du grind quasiment et je me suis pas senti dépassé par l’événement (oui j'ai joué tight overall, j'avais 30bb contre des joueurs qui savent jouer au poker, c'est pas une situation où on peut jouer n'importe comment). Après pour gagner un tournoi de poker il faut, chatter à tapis , les timings, éviter les setups, ça c'est bien passé pendant 4 jours c'est déjà énorme, ça s'arrête 29ème c'est comme ça.

C'est toujours plaisant de voir l'engouement que crée ce genre de deepruns sur les réseau sociaux en tout cas, à chaque fois je suis surpris mais c'est cool de voir qu'on peut encore faire vibrer des gens en jouant aux cartes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Petkov chipleader au dessus des 12 millions

Nouvelle pause dans ce tournoi, le chipleader est toujours le même, il s'agit toujours de Lachezar Plamenov Petkov. Avec 12,19 millions en sa possession, le Bulgare possède tout simplement un quart des jetons en circulation !

Et bonne chance aux autres surtout...

 

large.59a19712b3ba2_LachezarPlamenovPetk
Lachezar Plamenov Petkov, chipleader à la bulle de l'ultime table de ce Main Event

 

Chipcount

Chipleader - Lachezar Plamenov Petkov : 12 190 000 (101bb)
2e - Sebastian Sorensson : 9 650 000 (80bb)
3e - Brian Kaufman Esposito : 6 155 000 (51bb)
4e - Raffaele Sorrentino : 6 100 000 (51bb)
5e - Aeragan Arunan : 3 645 000 (30bb)
6e - Usman Siddique : 3 220 000 (27bb)
7e - Albert Daher : 2 860 000 (23bb)
8e - Andre Akkari : 2 810 000 (23bb)

9e - Mesbeh Gerfi : 2 560 000 (21bb)
10e - Alex Difelice : 1 100 000 (9bb)

 

large.chips.JPG.ce058946abb531ff53355bc0

 

Il reste 10 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 30 à venir - Blindes : 60 000/120 000, ante 20 000
Moyenne : 5 046 000
Gain assuré : 87 100€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci dealer

On a tendance à minimiser leur rôle, mais sans eux, pas de setups de folie, et le tournoi n'avancerait pas ! Remercions ainsi cette charmante croupière, qui a distribué :As:Ac chez Aeragan Arunan et :Qh:Qc chez Alex Difelice, le shortstack officiel de ce tournoi, histoire de faire avancer les choses un peu. 

Pas de dame sur le board, et c'est avec le sourire qu'Alex Difelice a quitté la table, sous les yeux notamment, de Charlie Carrel, venu supporter son pote Aeragan. 

Les joueurs se mettent désormais en place sur la dernière table du tournoi, la table télévisée.

large.59a1a1d27202a_AlexDifelice_bust.JP
Aeragan Arunan libère les 7 autres joueurs, la table télévisée leur tend les bras désormais

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Table finale non officielle

Il manque encore trois éliminations avant la fin de la journée. Le chipleader est toujours le Bulgare Lachezar Plamenov Petkov avec près de 100bb.

Juste à côté de lui, mais du bon côté, Mesbah Guerfi se bat avec ses 28bb, mais reste plutôt très confiant pour la suite de son tournoi. La mauvaise nouvelle, pour le spectacle, c'est que Albert Daher et Andre Akkari sont les deux joueurs les plus en danger pour l'instant, avec respectivement 16b et 22bb.

 

large.non_officielle_TF.JPG.2118dacbb300

 

Siège 1 - Usman Siddique  : 3 850 000  (32bb)
Siège 2 - Sebastian Sorensson : 10 240 000 (85bb)
Siège 3 - Brian Kaufman Esposito : 6 025 000 (50bb)
Siège 4 - Albert Daher : 1 950 000 (16bb)
Siège 5 - Aeragan Arunan : 5 000 000 (42bb)
Siège 6 - Raffaele Sorrentino  : 5 665 000 (47bb)
Siège 7 - Lachezar Plamenov Petkov : 11 680 000 (97bb) (chipleader)
Siège 8 - Mesbah Guerfi : 3 355 000 (28bb)

Siège 9 - Andre Akkari : 2 630 000 (22bb)

 

Vainqueur : 1 410 000€
2e : 790 500€
3e : 554 000€
4e : 402 000€
5e : 317 960€
6e : 252 000€
7e : 193 000€
8e : 136 000€
9e : 104 000€

 

Il reste 9 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 30 - Blindes : 60 000/120 000, ante 20 000
Moyenne : 5 606 000
Gain assuré : 104 000€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dinner break à 9 : ça se resserre en haut, Mesbeh s'accroche

Thomas Gimie vient d'envoyer les joueur en dinner break. On est parti pour 75 minutes de détente. Ils sont toujours neuf sur cette table qui ne devra composer que de 6 joueurs en fin de soirée.

Et si en haut du classement, les gros stacks se donnent et se reprennent les jetons, en bas du tableau, Andre Akkari, Mesbeh Gerfi et Albert Daher continuent de serrer les fesses : "Que veux-tu que je fasse ?" me demandait Mesbeh au moment de partir manger, "je n'ai pas de jeu, je n'ai pas de jeu, c'est comme ça. Pour le moment, j'ai 99 et 88. Et c'est tout. Mais ce n'est pas très grave, tout va bien, il faut être patient c'est tout."

 

giphy.gif

"Steven, on dine au casino ce soir ?"

 

Chipcount dinner break

Siège 1 - Usman Siddique  : 3 295 000 
Siège 2 - Sebastian Sorensson : 9 620 000 
Siège 3 - Brian Kaufman Esposito : 9 845 000 
Siège 4 - Albert Daher : 2 200 000 
Siège 5 - Aeragan Arunan : 5 795 000 
Siège 6 - Raffaele Sorrentino  : 6 495 000 
Siège 7 - Lacheza Plamenov Petkov : 9 555 000

Siège 8 - Mesbeh Gerfi : 1 880 000 
Siège 9 - Andre Akkari : 1 690 000 

 

Il reste 9 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 31 à venir - Blindes : 80 000/160 000, ante 20 000
Moyenne : 5 606 000
Gain assuré : 104 000€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
"J'allais pas attendre le bus non plus !"

Mesbeh Gerfi termine 9e. Il empoche 104 000€ !

large.mesbah_bust.JPG.203cf81e35b756d07b

 

On y a longtemps cru aujourd'hui, mais Mesbeh Gerfi n'a pas réussi son pari, celui d'atteindre la table finale de ce Pokerstars Championship... 7 ans après sa table finale à l'EPT Monte Carlo ! Aujourd'hui, il s'est incliné 9e pour 104 000€ de gains. Et la dernière main qu'il a disputé dans cette partie était même un peu folle.

C'est peu de temps après la reprise du dinner break que tout a vrillé. Derrière une relance d'Albert Dahan sous les pistolets à 325 000, et un call de Raffaele Sorrentino, Mesbeh annonce tapis pour 1,84 million, soit une belle dizaine de blindes. Albert Dahan demande alors un compte... avant de faire tapis à son tour ! Mais ce n'est pas fini, puisque Sorrentino demande également un compte du tapis de Dahan, qui s'élevait à 3,4 millions (28bb). L'Italien paye aussi le tapis de Dahan (!) et d'un coup d'un seul, deux joueurs sont à tapis couverts, en grand danger pour la suite : 

Albert Daher : :As:Qd 
Raffaele Sorrentino : :Jd:Jc 
Mesbeh Gerfi : :3s:3c 

Tension maximale autour de la table, entre Mesbeh qui ne bouge pas d'une oreille, et Dahan qui sourit très nerveusement, tout le monde a envie de mettre la main au milieu de ce pot énorme, facile à ressentir.

Un flop est tiré, :Qs:Qc:Td offrant trips pour Albert Daher. Mais personne ne lève les bras ou ne montre de gestes de frustration. La turn :Ks excite un peu plus les foules, offrant maintenant un tirage quinte pour Sorrentino, alors que Mesbeh ne joue plus que deux outs.

Et lorsque la rivière :9s tombe sur la table, elle fait l'effet d'une bombe : Sorrentino vient de compléter une quinte, éliminant ainsi le Français en 9e position et l'Italien en 8e position, tout en s'emparant d'un pot conséquent, le replaçant immédiatement en tête du tournoi !

 

large.albert_daher_bust.JPG.a700d40ea5c3
Albert Dahan, 8e pour 136 000€

 

large.sorrentino_mesbah.JPG.56fd49deaeb8
La joie de l'un contraste évidemment avec la petite mine de l'autre

 

"C'est le jeu, c'est comme ça, pas de regret. Celui qui s'en sort le mieux finalement, c'est Akkari", analysait à chaud Mesbeh. Il est vrai que le Brésilien, shortstack officiel à la reprise, n'a eu qu'à se ramasser pour récupérer les deux paliers supplémentaires de gains. Sans rien faire, il s'est assuré 89 000€ de plus que la 9e place !

"J'ai peut-être trop joué avant ça, c'est mon seul regret", poursuit Mesbeh. "Quand j'étais sur l'autre table, avant la table finale, j'avais monté 5,5 millions. Et puis ça ne s'est pas bien passé. J'ai eu plusieurs coups où je me retrouvé avec pleins de tirages et rien qui rentre à la fin. Et puis ça va vite un moment donné, très vite même, j'allais quand même pas attendre le bus !"

Mesbeh, c'est le genre de bon livetard avec qui il est plaisant de discuter de pleins de choses. Ce qu'on a fait après son élimination. Il n'esquive aucun sujet et a toujours un avis bien tranché sur les questions. 

Sur Sorrentino par exemple, toujours en lice pour aller décrocher un doublé inédit : "L'Italien ? Honnêtement... il n'a rien de spécial, vraiment rien. C'est un mec qui joue avec du jeu, il joue ABC et joue très bien comme ça, mais il ne m'a pas du tout impressionné. D'ailleurs, je ne pense même pas qu'il va gagner." 

Sur les autres aussi : "J'ai bien aimé l'Indien Aeragan Arunan, il est discret mais il a l'air bon. J'ai bien aimé aussi Usman Siddique, et je pense que le Bulgare peut le gagner aussi (Lachezar Plamenov Petkov). Mais alors Akkari et l'Italien, je n'y crois pas, pareil pour le mec à l'écharpe verte (Sebastian Sorensson)."

Mais ce qui a interpellé Mesbeh, c'est aussi le bruit qu'a pu faire le coup entrainant l'élimination de @2balla2lose. Désolé mon cher Quentin, je sais que tu ne veux pas en parler, mais apparemment, on lui rabat les oreilles avec ça du côté de Barcelone : "On m'a arrêté plusieurs fois déjà pour me dire "mais qu'est-ce que t'as fait au jeune Quentin ? C'est quoi ce coup ?" J'avoue que je ne comprends pas trop, parce que dans ce tournoi, je pourrais te parler de pleins de coups, mais pas forcément de celui là. Et pourtant non, on me parle de ce coup. Mais qu'est-ce que tu veux que je dise moi ? Je relance 65 000, il surrelance 110 000 de plus. Maintenant, il y a les blindes, ma relance et les antes au milieu. Ça fait un gros pot déjà. Je sais que je peux me permettre de payer, car après le flop, je ne ferai plus d'erreurs, il ne me prendra plus un franc. Si les gens pensent que, avec A9, si je vois un flop 932, je vais m'emballer, ils n'ont rien compris. Moi j'ai juste envie de te dire qu'il est malheureux dans cette histoire, mais c'est comme ça et ce n'est pas grave ! Moi je n'ai rien fait de mal, j'ai joué. Chacun joue comme il veut non ?"

Mesbeh est quelqu'un d'entier, qui respecte aussi tous les joueurs issus de l'internet. Mais il n'oublie pas non plus qu'il a réussi à faire son trou tout seul, sans sponsor ni personne : "C'est mon argent, non ? Dis moi, je peux jouer comme je veux avec mon argent non ? Les jeunes pensent tous avoir la science infuse, c'est dommage. Moi je n'ai donné que mon avis sur cette main, je pense que j'ai le droit d'avoir un avis, non ?"

Plutôt que de faire le messager entre les deux joueurs, j'étais en train de me dire qu'un combo Mesbeh/Quentin Lecomte à CP Radio, ça aurait de ma gueule tout de même, non ? @WebMaster@Comanche@ShiShibonne chance pour les réunir tous les deux et faire plaisir à vos auditeurs, il y a moyen de se régaler, croyez moi.

 

large.sorrentino_happy.JPG.3ed69b1ecd1bd
Raffaele Sorrentino n'est pas le favori de Mesbeh, et pourtant, c'est celui qui s'en sort le mieux actuellement

 

Toujours est-il que celui qui se marre le plus à cette heure-ci, c'est pourtant bien l'Italien Raffaele Sorrentino. Grâce à ce coup, il s'est emparé du chiplead et s'est offert une très solide raison de croire qu'il peut une nouvelle fois créer l'exploit. Surtout que pour aujourd'hui, il ne manque plus qu'une élimination à venir... Ce serait complètement fou et de toute façon c'est encore un peu tôt pour y croire.

 

Il reste 7 joueurs (sur 1682 inscriptions)
Level 32 à venir - Blindes : 100 000/200 000, ante 25 000
Moyenne : 7 208 000

Gain assuré : 193 000€

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de finale pour Arunan -- Akkari revient de loin

large.Aeragan_Arunan_bust.JPG.e6b6a96b89
Sourire aux lèvres, Aeragan Arunan disparait 7e,dernier éliminé de la soirée

 

On ne verra pas ce grand sourire en table finale demain : Aeragan Arunan est tombé sur un os Brésilien.

Andre Akkari n'a pas disputé beaucoup de coups, mais il a été plutôt efficace dans l'ensemble, pour passer de "prochain joueur a bust" au dinner break, à "finaliste presque favori" 1h plus tard. Et c'est donc lui qui a retourné As-Dame quand Aeragan tentait une dernière fois sa chance avec Roi-Dame.

Une 7e place et 193 000€ pour ce gosse de 21 ans. Le coloc' de Charlie Carrel débute plus que correctement sa jeune carrière, lui qui n'avait jusque là que 11 000$ de gains. On dirait bien que le CPiste qui m'en avait parlé mercredi dernier a eu le nez creux, VGG @HWolowitz!

Quant au grand pote de Neymar Jr, il n'a pas véritablement tremblé pour finir la journée. Un double up avec KK vs 99 puis ce coup contre Aeragan, et le revoilà de retour aux avants postes : il débutera la finale avec le 3e tapis, sans avoir vraiment eu à faire grand chose. Demain, son rail risque de faire du bruit, ils étaient déjà très chaud ce soir, emmené notamment par le November Nine Bruno Politano, plus bouillant que jamais !

 

large.akkari_smile.JPG.2d3f92d70e2cbbd32

 

large.rail_bresilien.JPG.4133839a3778ec4

 

Le reste du casting ? Oui le chipleader est Italien et se battra pour écrire une première belle page de l'histoire du PS Championship, en tentant de remporter deux fois le Main Event, il s'agit de Raffaele Sorrentino. Avec 15 millions de jetons, il risque de passer une agréable nuit, demain, il sera la cible à abattre. 

Le Bulgare Lachezar Plamenov Petkov, l'Uruguyen Brian Kaufman Esposito, le Suédois Sebastian Sorensson et l'Anglais Usman Siddique rejoignent donc Sorrentino et Akkari pour une table finale plus internationale que jamais.

Reprise du tournoi à midi, mais je vous conseille vivement de suive plutôt le streaming live, avec @Gloub94aux commentaires, ça s'annonce plutôt bien quand même cette journée.

 

Siège 1 - Usman Siddique  : 3 875 000 
Siège 2 - Sebastian Sorensson : 6 125 000 
Siège 3 - Brian Kaufman Esposito : 6 475 000

Siège 6 - Raffaele Sorrentino  : 15 500 000 (chipleader)
Siège 7 - Lacheza Plamenov Petkov : 10 325 000

Siège 9 - Andre Akkari : 8 150 000 

 

Vainqueur : 1 410 000€
2e : 790 500€
3e : 554 000€
4e : 402 000€
5e : 317 960€
6e : 252 000€

Share this post


Link to post
Share on other sites
Qui est qui ?

Les traditionnelles bio préparées par Pokerstars, elles sont là, toutes chaudes toutes belles, traduites par Benjo et papa. 

 

Siège 1 : Usman Siddique, 25 ans - Walsall (UK) - 3,875 millions de tapis
C'est seulement en avril 2016 qu'on a commencé à faire attention à Usman, lorsqu'il a remporté le Main Event de l'UKIPT, l'équivalent du circuit FPS outre-manche. A l'époque, il considérait que son talent résidait dans les "mixed games". "Dans les parties à variantes, on doit s'ajuster à chaque jeu. Ca aide en MTT, format où les dynamiques changent tout le temps."Né à la campagne (Walsall), Usman résident à Londres, et est désormais un visage familier sur le circuit européen. Son meilleur résultat date d'avril cette année : une troisième place sur le Main Event du partypoker Millions Nottingham pour 105 000 £. Mais cette accession en finale du PSC Barcelone lui assure quoi qu'il arrive d'améliorer son résultat. Sa semaine catalane a été profitable, avec une place en demi-finales du PS National Championship (24e sur 4557, excusez du peu, pour 17,510€). Enchaînant avec le Main Event (Day 1B), il a doublé avec les As contre les Rois pour débuter le Day 2 en cinquième place.
En ligne, il se défend bien aussi, avec à son palmarès une finale sur le Sunday Million et un titre SCOOP.

Le run d'Usman sur le Main Event 
Day 2 : 191 000 (5e sur 865)
Day 3 : 172 500 (128 sur 287)
Day 4 : 1 296 000 (11e sur 70)
Day 5 : 4 650 000 (3e sur 16)

 

Siège 2 : Sebastian Sorensson, 27 ans - Lund (Suède) - 6,125m. de tapis
La Suède a toujours été un terreau fertile pour faire emerger de nouvelles stars du poker. Mais une star, Sebastian n'en est pas une : très peu de choses étaient connues à son sujet avant qu'il n'arrive à Barcelone. Le jeune joueur (27 ans, quoique, en années poker, c'est pas si jeune que ça) vient de Lund, une commune près de Malmö. La semaine dernière, il jouait son tout premier tournoi live près de chez lui. Ce Main Event du PSC est son deuxième ! "C'est vraiment une expérience à part", dit-il. "Il faut être concentré pendant plusieurs jours d'affilée. C'est crevant !" Sebastian se considère comme semi-pro depuis un an, mais il exerce un job à côté, dans un entrepôt. Dans son temps libre, il aime créer de la musioque, mais avoue n'avoir plus trop le temps maintenant qu'il joue beaucoup au poker. Il est aussi un gros fan de MMA et (naturellement) est fan de Conor McGregor. Au moment où vous lirez ces lignes, on aura enfin su si l'irlandais s'est fait défoncer comme prévu ou non.

Le run de Sebastian sur le Main Event
Day 2 : 53 100 (407e sur 865)
Day 3 : 150 000 (151e sur 287)
Day 4 : 269 000 (58e sur 70)
Day 5 : 2 555 000 (11e sur 16)

 

Siège 3 : Brian Kaufman Esposito, 27 ans - Montevideo (Uruguay) - 6,475m. de tapis
Brian a abandonné ses études (attention danger !) d'éco il y a un an et demie pour se consacrer au poker pro (aie aie aie). Même s'il avoue que la décision ne fut pas simple à prendre (y'a intérêt !), elle semblerait qu'elle se révèle payante. A 27 ans, Brian joue exclusivement en tournoi. On ne l'a pas beaucoup vu jouer en live, mais il s'est qualifié pour ce PSC via les satellites de PokerStars, ce qui lui a permis de visiter Barcelone pour la première fois et de rentrer, déjà, dans l'histoire du festival, puisqu'il a atteint dès son arrivée la finale du plus gros tournoi live de l'histoire de l'opérateur, le PS National Championship, terminant en 8e place parmi 4557 inscrits. Le voilà maintenant en finale du Main Event ! Voilà ce qui s'appelle surfer sur la vague. Quoi qu'il arrive, Brian va se gaver encore plus que sur le National Championship, mais pour améliorer son meilleur score, il lui faudra terminer cinquième au mieux, puisqu'il à déjà remporté à deux reprises des prizes à six chiffres, y compris un dépassant les 300,000 dollars. Tout du moins, c'est ce que dit la bio fournie par PokerStars et que vous êtes en train de lire, moi je ne fais que traduire, et je n'ai pas trouvé ces résultats sur Hendon Mob ? Peut-être qu'il s'agissait d'un tournoi online ? En dehors du poker, Brian est un gros fan de musique. Il joue de la guitare, et aime aussi le football. Il supporte son équipe locale, National Montevideo.

Le run de Brian sur le Main Event
Day 2 : 62 800 (317e sur 865)
Day 3 : 267 000 (53e sur 287)
Day 4 : 1 465 000 (8e sur 70)
Day 5 : 5 480 000 (2nd sur 16)

 

Siège 4 : Raffaele "1mDonuts" Sorrentino, 37 ans - Catanzaro (Italie, vie à Malte) - 15,5m. de tapis

C'est officiel : on tient le premier double finaliste d'un Main Event PokerStars Championship... Et ce en seulement six éditions ! Raffaele s'est emparé de l'édition monégasque en mai dernier, pour un prix de 466,714 euros. Peut-il le faire ? En tout cas, il l'a annoncé dès la fin du Day 3 : "Comment je vais terminer dans ce tournoi ? En gagnant !" Raffaele vient de la région de Calabre mais habite à Malte, ce qui lui permet de crush les MTT sur le .com. Son pseudo : "1mDonuts" est familier de la plupart des grinders online. On l'a déjà vu en finale du Sunday Million, et terminer en 2e et 3e place du Sunday 500. C'est lors de la dernière saison de l'EPT, à Prague, qu'il a décroché son plus gros gain en live. Après avoir busté d'un side, il a allumé son ordinateur et a remporté le Thursday Thrill pour 106,166$. Sa victoire à Monte Carlo cette année lui a permis de doubler ses gains de carrière en live, mais son été n'a pas été dégueu non plus, avec une victoire sur un 1600$ Bounty au Venetian pour 84,588$. Son total de gains dépasse le million de dollars, et le voilà garanti de remporter son troisième gain à six chiffres, et potentiellement plus vu qu'il est largement chip-leader avec seulement cinq joueurs encore à battre. Quoi qu'il arrive, Raffaele va faire son entrée dans le Top 20 de la All Time Money List italienne après cette finale.

 

Le run de Raffaele sur le Main Event
Day 2 : 85 500 (161e sur 865)
Day 3 : 300 000 (44e sur 287)
Day 4 : 955 000 (19e sur 70)
Day 5 : 3 000 000 (9e sur 16)

 

Siège 5 :  Lachezar Plamenov Petkov, 26 ans - Varna (Bulgarie) - 10,325m. de tapis
Si Lachezar est encore présent dans ce tournoi, c’est peut-être un peu grâce au japonais Tsugunari Toma, qui lui a permis de passer chipleader lors de la cinquième journée en lui livrant une quantité importante de jetons en s'enflammant un peu avec une paire de 10, largement battue par les Dames du bulgare. Le pot faisait huit millions de jetons, ce qui lui a permis de voir venir le reste de la journée. Avant d’arriver en terres Catalanes, Petkov ne pesait que 220,000$ de gains en tournois live. Avec cette finale en poche, il est déjà assuré de doubler ce score, avec 252,000€ minimum pour le premier sortant dimanche. Jusque là, son plus gros gain, Petkov l’avait réalisé sur un High Roller à Chypre (10,000$ l’entrée) après être passé par un sat à 630$. Il avait réussi à atteindre la table finale par la suite, pour finir par gagner et empocher 168 755$. Une table finale sur laquelle il avait d’ailleurs pu jouer en compagnie d’Albert Daher, déjà (8e ce soir à Barcelone) Ce gain a boosté sa bankroll et l’a convaincu de se lancer dans l’aventure poker en tant que professionnel. Online, il est surtout spécialiste de heads up sit’n’go et régulier des Spin&Go à 100$. Cette nouvelle vie lui permet de voyager et parcourir le monde pour disputer des tournois live. Il s’agit en tout cas de sa seconde place payée sur un Pokerstars Championship, après avoir terminé 62e du Main Event à Macau. Il présente également plusieurs petits cash à Las Vegas.

 

Le run de Lachezar sur ce Main Event
Day 2 : 70 600 (267e sur 865)
Day 3 : 128 500 (171e sur 287)
Day 4 : 525 000 (35e sur 70)
Day 5 : 3 630 000 (6e sur 16)

 

Siège 9 : Andre Akkari, 42 ans -, Sao Paulo (Brésil) - 8,15m. de tapis

Quatrième ITM sur un Main Event barcelonais pour le représentant brésilien du Team PokerStars Pro, après une 32e place (2015), une 61e place (2011), et une 134e place (2014). Il fait donc mieux cette année que les trois dernière fois combinées, et de loin. Andre s'est emparé du chip-lead tôt durant le Day 4 après avoir éliminé Patrick Leonard (AK contre deux Dames, Roi rivière). Il a terminé la journée à la même position. "Une journée dingue, incroyable ! Tout s'est bien passé. Je pense que j'ai bien joué, et on m'a donné beaucoup de value lorsque j'avais de belles mains." A 42 ans, le natif de Sao Paulo parcourt le circuit depuis dix ans, avec autant d'expérience en live que online. Sur PS, il totalise 3,4 millions de dollars de gains sous son pseudo ("aakkari", tout simplement), avec des victoires sur le Sunday 500 et le Sunday Warmup. Akkari pointe en quatrième place sur la All Time Money List de son pays, avec 1,6 millions de gains en tout. Quoi qu'il arrive, il passera devant son ami Felipe Ramos au terme de cette finale "Il faut être complètement focus, faire attention à tout ce qu'il se passe autour, et éviter les conneries pour ne pas lâcher le moindre jeton." Sa plus belle performance remonte à 2011, avec un bracelet sur une épreuve à 1500$, bonne pour 675,117$ de gains. Sur le circuit EPT, on l'a vu terminer en 23e place sur l'EPT Monte Carlo Saison 11. E

Le run de Lachezar sur ce Main Event
Day 2 : 123 300 (56e sur 865)
Day 3 : 202 500 (100e sur 287)
Day 4 : 566 000 (32e sur 70)
Day 5 : 6 160 000 (1er sur 16)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pollak y prend goût

large.ben_pollak.JPG.92c3bb9bc730add5ba6

 

Il parait que lorsqu'on gagne un premier million, on rêve d'en gagner un second très vite. Ben Pollak en a gagné 3 et demi cet été grâce au Main Event des WSOP, je vous laisse imaginer comme sa soif de victoire et de millions est débordante en ce moment !

En se lançant dans ce tournoi à 10 300€ l'entrée, Benjamin Pollak savait que le field allait évidemment être très relevé. Mais après tout, il a ajouté un peu plus de charme à son talent sur les écrans Américains cet été, et finalement, le revoir encore se battre cet après midi pour le trophée et le million d'euros à la gagne, n'est même pas une surprise.

Le Français joue bien, et beaucoup d'observateurs l'ont fait remarquer le mois dernier du côté de Vegas... mais si en plus on y ajoute la bonne dose nécessaire de réussite pour deeprun un tournoi, et bien ça nous donne un Benjamin Pollak en table finale, à 7 left à l'heure d'écrire ces lignes, avec certes, le second plus petit tapis de cette table, mais tellement de blindes devant lui : 2,6 millions, sur 30 000/60 000 ! Même être "shortstack" devient un rêve sur ce genre de tournoi.

Le vrai problème pour Pollak, ce n'est pas tant les jetons qu'il n'a pas, mais surtout l'identité du mec qui en a le plus actuellement, en l'occurence, il s'agit du Suisse Ronny Kaiser, qui possède plus de 100 blindes. Et pour l'avoir observé du coin de l'oeil lorsque le tournoi n'en était encore qu'à ses prémices, je peux vous dire qu'il a très rapidement monté une montagne de jetons. "On n'a pas tous la même vie à ce jeu", comme diraient beaucoup de joueurs dans ce casino. 

Pour le reste, Ben Pollak doit composer avec des Markus Durnegger (Autrichien qui vit son one time en live), le Polonais Jakub Michalak (vainqueur de ce même tournoi à Malte l'an dernier), le Grec Georgios Sotiropoulos (plus de 2 millions $ de gains), Emil Patel (Finlandais très régulier, qui réalise déjà sa 3e TF EPT HR) et un Allemand, Franz Ditz, car il y a toujours un Allemand en TF d'un Highroller, sauf que lui, il est plutôt inconnu au bataillon sur des tournois aussi chers.

A noter les 17e et 18e place d'Alexandre Reard et Fabrice Maltez. Alex, ça suffit les demis cet été ! :D

Bravo à eux, ils empochent respectivement 49 150€ et 43 740€. 

 

large.adversaires_pollak.JPG.c80d4cc36ea
Vue de la place Pollak, avec de droite à gauche face à lui, Ronny Kaiser, Emil Patel, Jacub Michalak 

 

large.tableau_HR_pollak.JPG.b95f910cdcff
Et bon appétit Benjamin !! (le 7e prend 166 960€)

 

Pendant ce temps là, sur le Main Event...
 

large.TF_ME.JPG.3bd7dbf48aec814c8024dc94

 

La table finale est en cours, il y avait de l'ambiance tout à l'heure, quand le rail Brésilien s'énervait à chaque coup gagné ou perdu par Akkari. Je peux vous dire que c'est beaucoup plus calme depuis qu'il n'est plus là, malheureusement éliminé en 5e position de cette finale, pour 317 960€. 

Trois joueurs se battent pour un titre, le Bulgare Lachezar Plamenov Petkov, chipleader avec  (22,28 millions soit 37 blindes), le Suédois Sebastian Sorensson (16,68 millions) et surtout, l'Italien Raffaele Sorrentino (11,45 millions) aux portes d'un doublé historique sur un Main Event Pokerstars Championship. Quand on sait le temps que ça a mis pour voir un joueur remporter deux EPT (Vicky Coren 2006 et 2014), ce serait assez fou de voir un joueur en glaner deux dès la première année. Mais pour ça, il va devoir ramer un peu, car c'est désormais lui le plus short de cette finale.

Tous les joueurs sont en ce moment assurés de gagner plus d'un demi million d'euros, mais se battent évidemment pour les 1,41 millions d'euros de la victoire.

Edited by veunstyle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans la tête d'un couvreur 

giphy.gif

 

Et bien c'est souvent le bordel, croyez moi, dans la tête d'un couvreur . Parce qu'on passe notre vie à suivre des joueurs de poker, professionnels pour la plupart, qu'on entend des théories, des façons de jouer telle ou telle main, d'erreurs à ne pas faire, de tells à repérer, de sizings à respecter etc., etc... et patatra, tout s'écroule quand on arrive sur un tournoi à 330€, sorte de copie conforme de la structure du ME, mais en turbo, C'est la foire à neuneu à tous les étages ici, et je peux vous dire que tout ce qu'on m'a appris, je peux le mettre de côté. 

Pour la faire simple, on a pris l'option avec Benjo de se la croustiller entre fratus comme disent les minots, sur ce tournoi qui a commencé à midi. Malheureusement, l'aventure n'aura pas duré très longtemps pour moi, ayant réussi à chauffer un Espagnol qui ne comprenait pas tout ce qu'il faisait... pour qu'il finisse par me la coller bien profond, du beau poker de tournoi comme aime. @Benjosautera également à quelques places seulement de l'argent.

Cagoulé un jour, cagoulé toujours, j'en ai profité pour register le 120€ de 17h, une bien belle boucherie comme on les apprécie, où le skill ne fait clairement pas tout... mais après tout, on a qu'une vie et surtout une grosse envie de toucher des cartes. 

Je m'installe donc et me retrouve à disputer cette main au bout d'une orbite. Nous sommes sur 50/100 et un minot qui a surement été déposé par ses parents, partis à la plage à côté , limp. Il est paumé, et ne servira à rien dans ce coup, mais pour une fois que j'ai une histoire qui commence avec un limp moi aussi, j'en profite. Et finalement, vous verrez que ce limp avait son importance. Au siège suivant, un vieux monsieur, qui a l'air lui aussi d'être de passage à Barcelone en vacances. Ce side event fatigué semble pourtant ressembler à son Main Event. Je le sens tendu. Il pose un jeton de 500 sur la table, mais ne dit pas un mot. On est d'accord que c'est un call, non ? J'ai tout de suite remarqué ce petit bug, mais j'ai aussi décidé de ne rien dire, et de snap poser un jeton de 100 en guise de call. J'ai une paire de deux dans les mains ici, et j'avais envie de relancer chero si le monsieur avait limp, mais ayant rapidement compris qu'il avait fait une erreur, et voulait donc vraiment relancer à la base, j'ai décidé d'en profiter, et de me glisser en douce dans ce coup, profitant ainsi de son erreur. Le karma va bientôt s'occuper de moi, don't worry...

Deux ou trois joueurs limp aussi et le croupier pose un flop :Ts:8s:2h, je viens de flopper le plus petit brelan.

 

giphy.gif

 

giphy.gif

 

giphy.gif

 

 

 

Ouais ouais mes cons, on a fait brelan sur un board pas si ouf que ça certes (j'aurais préféré une petite figure peut-être), mais je ne peux que me réjouir d'ENFIN faire un fking brelan en live. Allez, calmons nous, maintenant, il faut tout lui prendre, on fait comment ?

Et monsieur propose une petite ouverture à 300 dans ce multiway, intéressant. Je suis juste à côté de lui en siège 10 et je réfléchis un peu. Tout en réfléchissant, j'observe deux joueurs à ma gauche rendre leurs cartes au croupier. Euuuh, je suis là, svp ! Toujours ce problème du siège 10... La croupière me redonne la parole, et me voilà donc maintenant avec pas mal d'infos : le monsieur a misé en détente dans un multiway, moi j'ai floppé brelan, et je sais que tout le monde va passer. Je paye, je relance ? Il y a un flush draw. Allez on relance, j'suis pas venu pour trap, ils vont faire des erreurs et tout donner, c'est trop facile ce jeu. 

Je fais donc 800 ("juste" un jeton en live, finalement c'est rien, hein) et il décide de simplement payer.

La turn est une doublette, un :Th. J'ai full, je suis en sous marin complet.

 

giphy.gif

 

 

 

Je le sens sur le 10, c'est comme ça et pas autrement. Cette carte l'aide, j'en suis sur et c'est certain. Il a AT ou KT. Il n'a pas la gueule du mec qui va jouer 88 comme ça, il n'a jamais T8 et TT il l'aura dans une autre vie, il a déjà perdu, il peut aller chercher sa femme et lui balancer tristement "si j'avais su, je t'aurais payé un vrai restau à la place chérie, désolé", puisque c'est sur et certain que je vais tout lui envoyer dans la bouche et qu'il va bust.

Il check, je mise 2000 et il prend les jetons en tremblotant, tout en les posant assez rapidement au milieu de la table. Maintenant je suis sur de moi, il a ce fking 10 et il va mourir, yallah ! 

La rivière est une brique, un :4d. Je m'attends à un bon gros check des familles, parce qu'il n'aura jamais le courage de se value cut avec trips. La question c'est, combien je vais devoir miser pour qu'il paye ou qu'il pousse. Sauf que je ne vais pas avoir à me poser la question, puisqu'il mise 4000 ! Maikekifé le monsieur là ? Bon, finalement, je me suis trompé, il a décidé de faire n'imp', alors allons-y gaiement, "Amoline" (on démarrait avec 10 000). 

Il snap call ! Je suis un gentil conn**d, je l'ai complètement own mais je ne vais le slowroll non plus, je retourne très vite ma main et lui balance un petit "gg" de consolation, puisque je connais déjà sa main. C'est à lui de retourner sa main.
Il me slowroll le con, et me show :Td:Tc pour carré. J'ai sauté.

 

 

 

giphy.gif

 

giphy.gif

 

 

giphy.gif

 

 

 

Après cette petite claque, je suis parti m'assoir sur la plage un moment, elle est juste à côté, pratique quand tu tiltes légèrement. Oh je vous rassure, ce n'est pas la somme perdue qui m'a fait mal aux fesses, mais bien la façon de les perdre. Je pensais qu'il n'y avait qu'à gentiment tirer la ligne que j'avais lancé et que le poisson au bout mordrait à pleines dents. Je me suis planté sur toute la ligne, et finalement, c'est moi le dindon de la farce. On en apprend tous les jours sur soi, la prochaine fois, je me méfierai du Karma et j'essaierai de faire un peu plus profil bas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sorensson se la joue "Moneymaker"

large.sorrenson_winner.JPG.ec67f233131cf
Sebastian Sorensson soulève le trophée, le sourire aux lèvres mais des larmes pleins les yeux aussi

 

L'histoire se répète encore une fois : Sebastien Sorensson vient de réussir l'exploit de passer du statut de "qualifié online pour une poignée d'euros" (210€ pour être précis) à "Champion Pokerstars Championship", en plus d'un joli pactole de 1,41 million d'euros !

"Mec, quand j'ai gagné le sat', j'étais déjà comme un fou, est-ce que tu peux imaginer une seconde dans quel état je suis là ?! C'est incroyable, incroyable, je n'arrive pas y croire..."

Les mots avaient du mal à sortir, quand j'ai demandé gentiment ses premières impressions au nouveau champion Pokerstars Championship, noyé par l'émotion et le choc que procure une telle victoire. Car oui, dans ce cas présent, il s'agit d'un véritable life changing. Comme nous vous le présentions à travers sa petite biographie d'avant finale, Sebastien débarque de nul part, vraiment nul part. Après sa qualification online, il a tout de même décidé d'aller tâter le terrain en live, pour la première fois de sa vie... avant de se lancer directement dans le grand bain avec ce PSC Barcelona ! Quand j'y repense, il y a finalement beaucoup de plays discutables qu'il a pu disputer, notamment des open à 4 ou 5x préflop, et des bet pot dans tous les sens, qui ont un tout petit peu de sens maintenant. Globalement, le Suédois est malin et agressif au poker, mais celui-ci en l'occurence, manquait cruellement d'expérience en live. 

Et alors j'ai envie de dire ? Au final, c'est lui qui gagne, c'est lui rafle la plus grosse part du gâteau, lui qui va se faire un nom, lui qui vient d'entrer dans une sphère totalement différente de laquelle il vivait jusque là, puisqu'aujourd'hui, à 27 ans, le voilà millionnaire.

En un peu plus de 2h, Sebastien Sorensson s'est débarrassé du Bulgare Lachezar Plamenov Petkov, après une âpre bataille. Petkov détenait un bon rail, l'ambiance était plutôt bon enfin, et cette finale restera tout de même un bon souvenir pour tout le monde. Une fois de plus, je l'écris dans un coverage, mais quand il y a un brésilien sur la finale, ça change touuuut pour l'ambiance ! Dommage qu'Andre Akkari n'ait pu faire mieux que 5e. Dommage également pour Raffaele Sorrentino, qui aurait pu faire le doublé en remportant ce tournoi, mais il devra se contenter de la plus petite marche du podium.

large.sorrenson_ITW.JPG.375ec89318faaa14
"I like this guy, he's funny" ! lâche Sara, la journaliste de Pokernews, après une bonne blague de Sorensson. La nouvelle vie commence aujourd'hui pour lui

 

On remballe les affaires ici, il n'y a plus rien à voir, surtout depuis que Ben Pollak a disparu 3e de son HighRoller, j'ai vu le petit post au dessus, merci. Pour un premier coverage à Barcelone, je garderai très clairement un excellent souvenir de cette ville, de ce tournoi. J'ai eu des hôtes très sympathiques, j'ai adoré me taper 15 min de scooter tous les matins et tous les soirs, en passant notamment devant la Sagrada Familia, profitant de l'air local en short/t-shirt à n'importe quelle heure, j'ai adoré voir la plage tous les jours face au casino, et même si je n'ai quasi pas dormi et quasi pas mangé correctement de la semaine, j'ai déjà hâte de remettre les pieds ici. Je comprends aussi pourquoi on dit que ce tournoi a des airs de rentrée, après avoir fait Vegas puis s'être tous quittés un mois. 

Prochain coverage pour ma part sur le CP, en Irlande mi-septembre, du côté de Dublin, pour aller découvrir ce nouvel hôtel folie que nous a concocté Wina. Après Vegas et ce PSC, ça va être cool aussi de retourner sur un plus petit festival. Moins de millions mais plus de bières et de sourires, sounds good non ? 

¡ Hasta luego mi coños !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Casino de Marrakech : WSOP Circuit
Casino de Marrakech : WSOP Circuit