Aller au contenu
Ce sujet
Darkstar

Imposition du joueur de poker professionnel

Messages recommandés

Posté (modifié)

 

Suite à la demande de plusieurs membres je déplace ce topic ici, qui lui permettra une meilleure visibilité dans le futur.

J'essaierai au maximum de le tenir à jour, notamment avec le RSI qui va être supprimé d'ici quelques mois, la possible modification du plafond du statut micro-BNC, etc...

 

Je me répète mais il s'agit d'une synthèse des données récoltées au fil de mes nombreuses recherches, il est fort possible que des erreurs ou des imprécisions y soient présentes.

 

  • Définition du joueur professionnel

Une seule définition semble important aux yeux du FISC : 

598089813d53a_ScreenShot2017-08-01at16_00_04.thumb.png.89d7c4cbbc902c94c1a53e23845105a7.png

Source : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/6463-PGP

 

Que vous soyez en parallèle étudiant, salarié au SMIC, cadre sup à 4k€/mois, chômeur n'a donc à priori aucune importance.

Seuls des critères tels que la régularité du temps de jeu et la régularité des gains vont être pris en compte.

 

Vos revenus annuels à déclarer correspondent à : BR au début de l'année - BR en fin d'année + cash-out - cash-in + bonus. Il s'agit donc simplement de l'argent que vous avez gagné au cours de l'année (rakeback inclus), qu'il ait été cashout ou non.

 

Une fois établi le fait que vous êtes un joueur professionnel, la première étape est de choisir un régime fiscal en fonction de vos revenus.

 

  • Revenus annuels < 33 200€

Le fait de ne pas dépasser ce plafond permet de se déclarer en régime spécial micro-BNC. Deux gros avantages à ça :

- fiscalité simplifiée

- taux d'imposition plus faible

Il suffit de déclarer ses revenus pour l'année voulue. À ce montant s'applique automatiquement un abattement forfaitaire pour frais professionnels de 34%. Le prélèvement global s'élève à 25.2%, composé de :

22.7% de taux micro-social

2.2% d'impôt sur le revenu (versement libératoire de l'IR, option qui m'a l'air plus avantageuse)

0.3% de contribution à la formation professionnelle 

 

En cas de début d'activité au cours d'une année, le plafond est à calculer au prorata. Exemple pour un commencement au 1er mars, donc sur 10 mois : 33 200 / 12 * 10 = 27 667€

Le plafond va être porté à 70 000€ au 1er janvier 2018

 

  • Revenus annuels > 33 200€

Vous gagnez plus d'argent, c'est là que ça se corse. Vous devez obligatoirement procéder à une déclaration contrôlée.

Voici une synthèse des charges à régler auprès des différents organismes (détails et taux exacts en annexes) :

 

1. AGA (Association de Gestion Agréée)

Adhérer à cet organisme permet d'éviter la majoration annuelle de 25% du bénéfice imposable. Le tarif de la cotisation s'élève à environ 200€ par an.

Vous vous engagez en contrepartie à tenir une comptabilité à jour.

 

2. RSI (Régime Social des Indépendants)

Le montant à cotiser auprès du RSI est calculé sur l'année N-2. Lors des deux premières années, n'ayant pas d'assiette de référence, un montant forfaitaire est prélevé :

3234€ la première année

4550€ la seconde année

 

Le RSI va être supprimé au 1er janvier 2018 (plus précisémment rattaché au régime général de la sécurité sociale) : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/06/22/20002-20170622ARTFIG00116-le-rsi-devrait-etre-dissous-dans-six-mois.php

La situation va donc évoluer de ce côté là, pas trop d'informations pour l'instant.

 

3. URSSAF (Union de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales)

C'est le même principe que pour le RSI, avec des taux différents : https://www.urssaf.fr/portail/home/taux-et-baremes/taux-de-cotisations/les-professions-liberales/bases-de-calcul-forfaitaire-annu.html

7453€ la première année

10 592€ la seconde année

 

À noter que pour le RSI comme pour l'URSSAF, une demande de modulation de ce montant forfaitaire peut être demandé si vous pensez gagner sensiblement plus ou moins d'argent : https://www.urssaf.fr/portail/home/independant/mes-cotisations/les-etapes-de-calcul/le-mode-de-calcul/les-cotisations-provisionnelles/demande-de-modulation.html

Attention toutefois, tout écart de plus de 30% entre les revenus estimés et les revenus définitifs entraînera une majoration de 10% : http://www.assistant-juridique.fr/calcul_cotisations_rsi_premieres_annees.jsp

 

4. CIPAV (Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d'Assurance Vieillesse)

Également obligatoire, environ 8% de votre chiffre d'affaire servira à planifier vos vieux jours.

 

5. Déductions

Avantage de ce régime par rapport au micro-BNC, vous pouvez déduire certains frais de votre chiffre d'affaires. Un joueur de MTT live avec beaucoup de frais de transport, hôtels, etc, pourra donc trouver son compte dans ce régime fiscal malgré un revenu supérieur à 33 200€.

Une liste non exhaustive de frais pouvant être déduits :

- Connexion internet

- Une partie du loyer faisant office de bureau

- Matériel informatique

- Pour le live : frais de déplacement, hôtels, restaurants...

- Cotisation à l'AGA

- Expert comptable

- Investissements dans un PEE (Plan Épargne Entreprise) : maximum 3138,24€/an, bloqué pendant 5 ans (possibilité de déblocage lors de mariage, pacs, naissance d'un troisième enfant, rupture de contrat de travail...) Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2142

- Pour les personnes mariées : possibilité d'embaucher son conjoint "symboliquement" (par exemple 100€ par mois pour 4h de secrétariat) afin de bénéficier d'un deuxième PEE, doublant donc le plafond de défiscalisation à 6276,48€/an

- Investissements dans un PERCO (Plan d'Épargne pour la Retraite COllectif) : même principe que le PEE, avec un plafond plus élevé de 6 276,48 €/an. Le gros inconvénient étant que les fonds sont bloqués jusqu'à la retraite. Mais au milieu des clauses de déblocage pas très joyeuses (décès, invalidité...) se cache une petite perle : achat de la résidence principale ! A noter qu'il est nécessaire d'avoir un PEE pour bénéficier du PERCO. Source : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10260

- Plan retraite Madellin : je n'ai pas creusé ce point étant donné que les fonds sont bloqués jusqu'à la retraite, mais je m'y pencherai en cas de grosse année

Il faut pouvoir justifier d'un salarié embauché depuis minimum un an au sein de l'entreprise afin de bénéficier des PEE/PERCO. Il faudra donc s'en passer lors de la première année de la déclaration.

 

Une fois les déductions appliquées et les cotisations à tous ces organismes réglées, nous avons donc notre bénéfice net, qui sera ensuite soumis aux BNC et donc au taux de l'IR, ci-joint en annexe.

 

  • Exemples

Prenons tout d'abord un profil ayant gagné 30k€ :

En régime micro-BNC : 

30 000€ de gains

On applique le taux de 25.2% à ces 30 000€

Total : 7560€,  soit 25.2%

 

Pour une personne ayant gagné 50k€ : 

S'il s'agit de sa première année :

200€ d'AGA

3234€ au RSI

7453€ à l'URSSAF

Chaque situation est unique, mais disons que l'on déduit de ces 50k€ : 360€ de connexion internet, 2000€ de loyer, 500€ d'achats informatique, 200€ d'AGA, 3138€ investis dans un PEE, soit un total de 6198€. Il reste donc une assiette imposable de 43 802€.

39 228 x 0.0823 + 4574 x 0.0187 = 3 314€ à la CIPAV

43 802 - 14 201€ de prélèvements jusqu'ici, qui nous laisse donc 29 601€ à déclarer en BNC

0% sur 9710€ + 14% sur 17 108€ + 30% sur 2783€ = 3230€ d'IR

Total : 17 431€, soit 34.9%

S'il s'agit de sa seconde année :

200€ d'AGA

4550€ au RSI

10 592€ à l'URSSAF

Restons sur 6198€ de déductions de charges pour une assiette de 43 802€.

39 228 x 0.0823 + 4574 x 0.0187 = 3 314€ à la CIPAV

43 802 - 18 656€ de prélèvements jusqu'ici, qui nous laisse donc 25 146€ à déclarer en BNC

0% sur 9710€ + 14% sur 15 436€ = 2161€ d'IR

Total : 20 817€, soit 41.6%

À partir de la troisième année :

J'ai essayé de calculer à partir du tableau des taux détaillés en annexe, mais j'arrive à des chiffres que je pense trop bas (environ 30 - 35%). Si quelqu'un se trouvant dans cette situation pourrait nous détailler ses chiffres, ce serait une grande aide !

 

Pour une personne gagnant 80k€+ :

Il suffit d'appliquer le même procédé, sachant que les taux plus élevés des tranches supérieures de l'IR et des allocations familiales de l'URSSAF feront logiquement grimper le taux d'imposition global proche puis au delà des 50%.

 

  • Annexes

Taux d'imposition impôt sur le revenu

59807a91a4932_ScreenShot2017-08-01at14_56_30.png.874a57866fea9503d71164cafbb41f2c.png

 

Taux des cotisations auprès des différents organismes

59807c553c81c_ScreenShot2017-08-01at15_01_41.thumb.png.795a8227a6188e78c1b903fb31e56077.png

 

Classification des différents régimes d'imposition

5980772fc771f_ScreenShot2017-08-01at14_41_47.png.2acd9bdb45e6aa93631d57e558fac55b.png

 

 

Modifié par Darkstar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mis à jour :

- détails sur la définition de la somme à déclarer

- le PEE / PERCO dans la liste des déductions possibles. Grosse trouvaille, il est possible de défiscaliser 6k€/an dans un PERCO et de le débloquer intégralement pour l'achat d'une résidence principale !

- tentative de détail de calcul pour une personne gagnant 50k€ avec déductions de frais... C'est complexe, je ne suis pas comptable, à prendre avec des pincettes !

 

Mais les taux ont baissé de quelques %, et j'imagine que pour une personne mariée sans résidence principale, ayant donc deux PEE + un PERCO pouvant défiscaliser 12k€/an + toutes les autres déductions possibles il doit y avoir moyen de tomber vers 30 - 35% d'imposition.

Je m'interroge car toutes les personnes ayant témoignés ici nous ont informés être environ vers les 50%. Vous gagnez 150k€+/an, vous n'avez ni PEE ni PERCO, j'ai fais une grosse faute quelque part ? Témoignages bienvenus :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli travail !

Une petite question, comment se passe la declaration ? A quel moment dois-je declarer , a quel moment dois-je payer ? Et enfin, quel est le processus pour declarer ses gains, qui contacter par exemple ?

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, ynaklab a écrit :

Est-il possible de déduire le rake payé sur l'année dans la déclaration?

Il est déjà déduit, tu déclares tes gains réels donc le rake n'en fait pas partie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Mère Teresa a écrit :

Une petite question, comment se passe la declaration ? A quel moment dois-je declarer , a quel moment dois-je payer ? Et enfin, quel est le processus pour declarer ses gains, qui contacter par exemple ?

 

Malheureusement je ne pourrais pas beaucoup t'aider sur ce point, je suis encore dans la phase recherche d'informations et je n'ai jamais moi-même déclaré. J'imagine que l'idéal est d'aller voir un expert comptable et de voir tout ça avec lui. Disons que tu le payes 1000€, tu déduis cette somme de tes charges donc coût réel 600-700€, je suis assez confiant qu'il te permette via ses connaissances d'économiser cette somme en impôts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)

Je connaissais les chiffres finaux d'imposition, mais en mettant ça au propre, on se dit vraiment à quoi bon gagner plus qu'un CA de 33,2k ?? Autant carrément arrêter de jouer à partir du moment où c'est atteint, "le rêve", un palier à genre 50k.

Sinon là en gros l'état met à cap à environ 2000€ net max avec cet imposition, c'est quand même pas folichon...

 

D'ailleurs, qq'un aurait envie de faire le calcul pr savoir à partir de combien de CA précisément on dépasse le résultat de net d'un type au micro BNC, parce qu'un mec à 40k à vu d'oeil il gagne en net moins qu'un type au micro BNC... délirant.

Modifié par Argento

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 2 heures, Argento a écrit :

Je connaissais les chiffres finaux d'imposition, mais en mettant ça au propre, on se dit vraiment à quoi bon gagner plus qu'un CA de 33,2k ?? Autant carrément arrêter de jouer à partir du moment où c'est atteint, "le rêve", un palier à genre 50k.

Sinon là en gros l'état met à cap à environ 2000€ net max avec cet imposition, c'est quand même pas folichon...

 

D'ailleurs, qq'un aurait envie de faire le calcul pr savoir à partir de combien de CA précisément on dépasse le résultat de net d'un type au micro BNC, parce qu'un mec à 40k à vu d'oeil il gagne en net moins qu'un type au micro BNC... délirant.

Tout va dépendre de tes charges. Exemple ci dessous, j'ai fais 81 000€ de C.A cette année, et je termine ac un bénéfice de 40 000€. C'est 50% de charges, donc bien mieux que les 34% d'abattement forfaitaire du régime de micro BNC. Et si tu voyais ce que je fous dans mes charges... 

 

 

IMG_0337.JPG

Modifié par KKKKAAAA42100

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En matière d'impôt sur le revenu, il y a des "effets de bords" importants, c'est pas linéaire, rien de nouveau @Argento.

Et cela n'a rien à voir avec le poker d'ailleurs, pour une déclaration d'IR classique, on peut trouver des dizaines de cas particuliers, où en fonction du nombre de part, du franchissement d'un seuil, ou d'autres raisons, tu vas te retrouver dans des situations où tu n'as pas intérêt à avoir un revenu supplémentaire (ex des BNC ou des revenus fonciers pour un salarié).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Macron a prévu de doubler le seuil des micro-entreprises, c'est à dire que si il le fait vraiment, il sera possible de bénéficier du statut micro-entreprise jusqu'à 66.2K€ de CA par mois contre 33.1K€ actuellement. A voir si ça va être vraiment mis en place en quand :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, KKKKAAAA42100 a écrit :

Tout va dépendre de tes charges. Exemple ci dessous, j'ai fais 81 000€ de C.A cette année, et je termine ac un bénéfice de 40 000€. C'est 50% de charges, donc bien mieux que les 34% d'abattement forfaitaire du régime de micro BNC. Et si tu voyais ce que je fous dans mes charges... 

 

 

IMG_0337.JPG

L'objectif de se régulariser vis à vis du fisc c'est de rentrée dans le rang, donc si c'est pr commencer à tricher en incorporant tout un tas de charges bidon qui ne sont pas lié à ton activité mais à tes dépenses perso, je ne suis pas sur que ce soit une bonne idée.

A la base niveau étude j'ai fais un BTS compta, et si tu connais pas, je te conseil d'aller voir ce que sont les charges somptuaire, je doute que ton comptable apprécie :D

Il y a 6 heures, $$$ a écrit :

En matière d'impôt sur le revenu, il y a des "effets de bords" importants, c'est pas linéaire, rien de nouveau @Argento.

Et cela n'a rien à voir avec le poker d'ailleurs, pour une déclaration d'IR classique, on peut trouver des dizaines de cas particuliers, où en fonction du nombre de part, du franchissement d'un seuil, ou d'autres raisons, tu vas te retrouver dans des situations où tu n'as pas intérêt à avoir un revenu supplémentaire (ex des BNC ou des revenus fonciers pour un salarié).

Je parlais du fait qu'il est très facile pr un joueur de poker d'arrêter son activité et de contrôler son imposition du coup, bien plus simplement que pr un salarié qui ne peut pas démissionner car "oups" il serait trop imposé.

Autant il est très simple de savoir quand est ce qu'on dépasse le plafond, autant s'assurer qu'il soit rentable de le dépasser n'est pas forcément une question facile à trancher, cf plus haut. Typiquement le joueur qui en novembre est à 33k de gains, est ce qu'il doit jouer en décembre et dépasser le plafond et donc changer d'imposition et peut être devenir perdant au net, ou bien faire un break sur le dernier mois...

 

Je reste dans le cas simple de gens qui aurait que des revenus issu de leur activité pokéristique. Dans tout les cas des revenus immobilier par exemple ne viendront pas modifier ton CA et donc tes charges (ce qui coûte vraiment), mais juste ton IR.

Il y a 6 heures, pilsner a écrit :

Macron a prévu de doubler le seuil des micro-entreprises, c'est à dire que si il le fait vraiment, il sera possible de bénéficier du statut micro-entreprise jusqu'à 66.2K€ de CA par mois contre 33.1K€ actuellement. A voir si ça va être vraiment mis en place en quand :P

Ca serait une très bonne nouvelle pr les gens concerner, mais j'ai des gros doute, t'imagines le coût d'une telle mesure, cf les chiffres plus haut, c'est vraiment light niveau fisca le micro BNC, ça serait vraiment un cadeau énorme qui irait à rebours de 30 ans de politique fiscale vis à vis des indépendants/ profession libérale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 21 heures, Darkstar a écrit :

 

 

Salut, très beau travail, je me permet d'apporter une précision, les montants que tu donnes pour les cotisations des 2ème premières années pour l'URSSAF, le RSI, et la CIPAV sont des montants forfaitaires puisque comme tu l'as dit les cotisations sont calculés sur les revenus de N-2, aucun problème la dessus.
Par contre ce que tu ne précises pas c'est que tu peux faire des "revenus estimés" pour adapter le montant de tes cotisations et ne pas te retrouver a devoir payer 10K d'URSSAF en 2017 et avoir une régul en ta faveur de 5k en 2018. 

A savoir également que si ton revenu estimé est inférieur a ton revenu réel tu t'exposes a des pénalités ( pas bêtes les guêpes ).

Modifié par Didadidadum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Didadidadum a écrit :

Salut, très beau travail, je me permet d'apporter une précision, les montants que tu donnes pour les cotisations des 2ème premières années pour l'URSSAF, le RSI, et la CIPAV sont des montants forfaitaires puisque comme tu l'as dit les cotisations sont calculés sur les revenus de N-2, aucun problème la dessus.
Par contre ce que tu ne précises pas c'est que tu peux faire des "revenus estimés" pour adapter le montant de tes cotisations et ne pas te retrouver a devoir payer 10K d'URSSAF en 2017 et avoir une régul en ta faveur de 5k en 2018. 

A savoir également que si ton revenu estimé est inférieur a ton revenu réel tu t'exposes a des pénalités ( pas bêtes les guêpes ).

Vu le côté random des gains, c'est je suppose assez risqué dans tout les cas et vaut mieux du coup rester au forfait histoire de ne pas se prendre un autre bad beat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oué ... Mais le forfait 2eme année pour peut que tu fasses une année moyenne tu vas le sentir passer.
Quand je parle de pénalités c'est ciblé pour ceux qui pourraient avoir envie de faire des revenus estimés a 0 pour au final se retrouver avec une année a 150K, si tu annonces 20k et que fais 32k osef et puis quand bien même a partir du moment ou tu peux justifier la différence ( j'ai ship le main event le 30 décembre ) c'est ok.

Et ça va dans les 2sens, si tu sais que tu vas faire une bonne année, autant payer plus même si c'est très rare que les gens le fasse, vu le coté random des gains autant essayer de payer au plus juste ce que tu dois chaque année.

C'était ma petite parenthèse fiscalité ! J'ai répondu a des MP d'une dizaine de joueur et en vrai ce post est bien plus complet et bien plus structuré que tout ce que j'ai pu leur ( vous ) donner comme information.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 6 heures, RyanK a écrit :

Attends je comprends pas bien là. Il faut payer à la fois le RSI et l'URSAF ...?

Y'a pas un problème là ? Depuis quand on doit cotiser deux fois pour la sécurité sociale

Non, c'est difficile de s'y retrouver je te l'accorde, tu vas cotiser a l'URSSAF ( Sécurité sociale et allocations familiales ) , a la RAM ( l'assurance maladie obligatoire ) et a la CIPAV ( la retraite ) 3 organismes, c'est pas une spécificité pour les joueurs de poker c'est le cas pour tout le monde, avocats, infirmières, dentistes* ... sauf que la RAM est un organisme conventionné par le RSI, du coup par raccourci de langage et parce qu'il y a les 2 logos sur les bordereaux on a tendance a penser que c'est le RSI, mais c'est bien a la RAM que tu vas cotiser.

* ( la caisse de retraite varie en fonction des activités )

 

Edit : et si je peux me permettre une remarque, vous êtes tous là a vous posez des questions ( ce qui est légitime ), vous ouvrez des threads, vous cherchez sur internet, vous trouvez tout et son contraire comme information ... Vous prendriez un expert comptable, ça va vous couter ... 2k par an* et vous seriez tranquille, vous suivez les instructions, vous donnez vos documents et basta.
Alors évidemment je prêche pour ma paroisse mais tout le monde le fait, avocat, kiné, des infirmières qui gagnent a peine 15k par an et vous non ... Si vous voulez être en règle je vois pas comment passer outre.
Ou alors les experts comptables vous refuses comme clientèle, c'est qui est possible et dans ce cas la je retire ma remarque.

* ( dans le pire des cas et en sachant que c'est déductible )

Modifié par Didadidadum

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Didadidadum a écrit :

Oué ... Mais le forfait 2eme année pour peut que tu fasses une année moyenne tu vas le sentir passer.

D'après le lien fourni par OP, la base forfaitaire de la 2eme année représente en fait de 27% du plafond de l'URSSAF, savoir si c'est beaucoup ou pas, c'est dur à dire tant qu'on a pas fait sa 1ere déclaration, bref je suppose que suivre le plafond ou pas dépend du coup totalement de combien on aurait du payer à la fin de la 1ere année, parce qu'évidemment si t'es déjà en trop sur la 1ere année, rester au forfait la 2eme année est un peu con en effet ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 23 heures, pilsner a écrit :

Macron a prévu de doubler le seuil des micro-entreprises, c'est à dire que si il le fait vraiment, il sera possible de bénéficier du statut micro-entreprise jusqu'à 66.2K€ de CA par mois contre 33.1K€ actuellement. A voir si ça va être vraiment mis en place en quand :P

J'en avais parlé avec mon comptable il m'avait dit de pas trop me faire d'espoir là dessus... c'était même question de tripler le CA par an l'année dernière mais il me semble que ça a été rejeté 

edit http://lentreprise.lexpress.fr/creation-entreprise/auto-entrepreneur/le-gouvernement-ne-triplera-pas-le-plafond-de-ca-des-auto-entrepreneurs_1767270.html

 

Modifié par Pechcore

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/08/2017 à 23:04, Didadidadum a écrit :

Par contre ce que tu ne précises pas c'est que tu peux faire des "revenus estimés" pour adapter le montant de tes cotisations et ne pas te retrouver a devoir payer 10K d'URSSAF en 2017 et avoir une régul en ta faveur de 5k en 2018. 

A savoir également que si ton revenu estimé est inférieur a ton revenu réel tu t'exposes a des pénalités ( pas bêtes les guêpes ).

Exact, j'avais oublié de préciser ce point. Il y a une définition claire à ce propos : "tout écart de plus de 30% entre les revenus estimés et les revenus définitifs entraînera une majoration de 10% sur l'insuffisance de versement".

J'ai rajouté ça au post original avec les liens adéquats.

 

Il y a 14 heures, Didadidadum a écrit :

si je peux me permettre une remarque, vous êtes tous là a vous posez des questions ( ce qui est légitime ), vous ouvrez des threads, vous cherchez sur internet, vous trouvez tout et son contraire comme information ... Vous prendriez un expert comptable, ça va vous couter ... 2k par an* et vous seriez tranquille, vous suivez les instructions, vous donnez vos documents et basta.

C'est vrai, d'ailleurs autant étudier le sujet ces derniers jours m'a convaincu de moi-même faire appel à un expert comptable ! Mais j'aime bien comprendre comment les choses marchent :)

Puis ça donne une idée un peu plus précise des taux d'imposition à ceux qui hésiteraient à se déclarer. Au delà de toute question éthique et en procédant à un pur calcul d'EV, on se rend vite compte que payer 16-40% selon les profils n'est pas si énorme pour éviter de risquer pour le reste de sa vie un redressement sur les 10 dernières années majoré à plus de 100%.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 03/08/2017 à 01:30, Darkstar a écrit :

 

  • Définition du joueur professionnel

Une seule définition semble important aux yeux du FISC : 

598089813d53a_ScreenShot2017-08-01at16_00_04.thumb.png.89d7c4cbbc902c94c1a53e23845105a7.png

Source : http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/6463-PGP

 

Que vous soyez en parallèle étudiant, salarié au SMIC, cadre sup à 4k€/mois, chômeur n'a donc à priori aucune importance.

Seuls des critères tels que la régularité du temps de jeu et la régularité des gains vont être pris en compte.

 

Je voudrais revenir sur un point qui m'étonne.

Tu dis que seule la régularité sera le critère déterminant. Mais si on lit bien la fin de la phrase "...et sous réserve qu'il soit exercé dans des conditions assimilables à une activité professionnelle".

Donc, un étudiant/salarié/cadre sup qui joue en ligne tous les soirs, pourrait peut-être être vu comme un  joueur régulier mais les conditions ne me semble pas être conforme à ce qu'on attend d'une activité professionnelle. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 7 heures, RomeoVictor59 a écrit :

Tu dis que seule la régularité sera le critère déterminant. Mais si on lit bien la fin de la phrase "...et sous réserve qu'il soit exercé dans des conditions assimilables à une activité professionnelle".

Donc, un étudiant/salarié/cadre sup qui joue en ligne tous les soirs, pourrait peut-être être vu comme un  joueur régulier mais les conditions ne me semble pas être conforme à ce qu'on attend d'une activité professionnelle. 

 

Bah à partir du moment ou c'est une activité régulière pratiquée tous les soirs dans le but de dégager un revenu si, c'est une activité professionnelle. Peu importe qu'elle te rapporte 300€/mois alors que tu gagnes 10x plus via ton travail en parallèle. Si par exemple tu travailles 1h en développement informatique en freelance tous les soirs en rentrant du boulot il te faudra également déclarer ces revenus, c'est la même situation pour le fisc.

Ça a l'air d'être un point qui fait s'interroger beaucoup de monde, prenez contact avec l'administration fiscale et demandez leur directement en leur décrivant votre situation, vous aurez une réponse claire et officielle.

Modifié par Darkstar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Darkstar a écrit :

Bah à partir du moment ou c'est une activité régulière pratiquée tous les soirs dans le but de dégager un revenu si, c'est une activité professionnelle. Peu importe qu'elle te rapporte 300€/mois alors que tu gagnes 10x plus via ton travail en parallèle

 

Les choses sont peut-être plus claires aujourd'hui mais c'est pourtant une question qui a souvent été traitée au cas par cas, selon les personnes et leur situation personnelle ou professionnelle eu même selon les contrôleurs.

Certains y ont échappé et d'autres pour les mêmes montants gagnés, non (et même parfois pour des plus gros montants mais une situation personnelle ou professionnelle différente).

 

Il y a aussi par exemple le cas Alexia Portal (joueuse qui était sponsorisée par Winamax pendant plusieurs années, puis qui avait rejoint Full Tilt) et dont l'administration fiscale avait fini par annuler le contrôle et la qualification comme joueuse pro.

 

 

Mais comme je l'écrivais au début de mon post, depuis il y a sans doute eu des circulaires qui ont tourné dans tous les centres des impôts afin de traiter les dossiers d'une manière plus homogène.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant l'IR micro entrepreneur, le prélèvement libératoire reste sous conditions d avoir un revenu fiscal de référence N-2 inférieur à 26791€ (pour  1 part), sinon les revenus sont cumulés aux autres revenus du foyer fiscal.

pour le coup ce n'est plus 2,2% d'IR mais 30%

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)

Mais c'est effrayant pour les pros. Dites-moi où je me trompe (je n'y connais rien, au poker pro, avant vos lumières.) Il faut avoir une vision (chronologique) globale, et donc ajouter en préalable à tout ce que vous dites les étapes suivantes :

(1) Frais réels avancés : WWW euros.

(2) Tu sors ensuite XXX euros (de ta poche, dans le meilleur des cas).

(3) Part du casino / site.

(4) Risque de la somme XXX sur un mode semi-hasardeux (proportion discutable).

(5) Gain de la somme ZZZ=YYY-XXX (YYY étant le prix obtenu, je ne sais pas comment dire).

(6) Imposition, qui réenglobe éventuellement  (1) et (3) [mais combien de temps après ? financièrement, c'est important], en oubliant - par rapport aux autres revenus imposés, dont ceux à taux garantis - le stade (4). 

Financièrement, être un pro du poker n'est-il pas une ineptie par rapport au simple placement de [WWW+XXX] euros qui rapportent ZZZ' euros (après imposition) : sur la période allant du temps (1-2) jusqu'au temps (6), sans le prélèvement (1) ?

Les joueurs qui se piquent de très subtils calculs sur les cartes, devraient faire le calcul (très basique et plus important) de comparer ZZZ' et ZZZ avant de devenir pros, non ?

(Je ne parle donc pas des récréatifs qui perdent leur temps et argent contre du plaisir.)

Mon essai d'analyse met de côté les autres revenus.

Bonne journée à tous !

Modifié par jehanne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×