Aller au contenu
Ce sujet
Alphonse Whïnesson

Arreter la weed pour mieux jouer

Messages recommandés

Salut tout le monde je crée un thread assez particulier et je sais pas trop où poster vu l'histoire de mutant complet que j'ai eu ce mois ci. Je me dis que ça va surement parler à des gens vu qu'on est nombreux à s'en rouler aux pauses et j'aimerai bien avoir des réponses de gens qui se reconnaissent dans ce post de pokerman drogué (ou qui ont des réponses pertinentes). 

  Bon alors je m'explique, je suis semi pro depuis mai dernier (MTT only 25k de gains environ jusqu'ici) et j'aime ENORMEMENT la verte, 6/8 pet' par jour. En parallèle j'ai un mode de vie de gigantesque phacochère depuis que j'ai commencé: J’habite tout seul dans mon appart, j'ai la flemme de faire autre chose que geeker le pok, geeker la play, mater des séries et dormir jusqu'a 15h tout en me roulant cône sur cône, en voyant toujours mes 5 même potes et en ni****t des débiles tinder une fois par décennie tellement j'ai la flemme. Bref t'as saisi le topo j'crois, pas super épanouissant comme mode de vie, mais c’est un autre débat (ou pas en fait).

  Venons en à fin avril: J'ai fait un pneumothorax (décollement du poumon), j'ai fait une semaine d'hosto, on s'en branle un peu mais ça aide à comprendre l'histoire. En gros ils m'ont drogué de ouf aux antidouleurs (morphine, kétamine et autres substances épicées dont je me rappelle plus trop. Je sors de l'hôpital en convalescence pour 3 semaines/1 mois avec une ordonnance en antidouleurs et je continue a fumer des spliffs tout en arrêtant la clope. Et il s'avère que le combo antidouleurs post hosto + spliffs = craquage complet psychiatrique. Je me retrouve dans une bouffée délirante de malade mental, littéralement, et une semaine après ma sortie, on m'envoie en hôpital psychiatrique pour 1 semaine, histoire de me donner des calmants tellement j'ai craqué (oui j'ai des anecdotes de mutanoooos sur les patients gros) Bref, la psy m’a clairement dit "Monsieur les spliffs ça va vous rendre schyzophrène dans quelques années si vous continuez à ce rythme.........ALLEZ SALUUUUUUUUUT ». 

  Du coup je dois arrêter de jouer au poker foncedé et apprendre à jouer sobre. J’ai tellement associé les deux plaisirs que c’est loiiiin d’être évident. On en arrive à aujourd'hui, j'ai pas fumé depuis 1 semaine et je me fais un challenge un mois sans cannabis avant d’éventuellement en refumer en soirée à l'occasion. La je suis confronté à un problème assez relou au niveau du pok (on y arriiiiiive): Je tilt de ouf et j'ai l’IMPRESSION d'être moins performant pendant mes sessions à cause de ma sobriété et surement un peu à cause du manque. Par contre je me level moins, ce qui est une bonne et une mauvaise chose: J’ai toujours eu un style de jeu très aggro, très bluffy et CS qui fonctionne assez bien selon moi en MTT et qui m’a permis de creuser un edge correct. En gros j’ai l’impression que la weed me permettait de jouer sans tilt, d’être focus à fond, de partir dans des grosses réflexions, d’avoir des process plus instinctifs. Sobre, je suis énervé par le moindre détail, mes process sont plus détaillés et plus mathématiques en terme d’analyse de ranges et de sizings vu que mon cerveau va plus vite mais parfois en MTT le mec il a A7o dans un spot horrible/ incompréhensible et t’as pas pensé à le mettre dans sa range. Du coup, drogué, j’hero call et ça gagne, sobre, je fold. En gros foncedé, je joue comme un fou furieux imprévisible et ça marche plutôt bien. Sobre, je perds mes couilles et je joue trop stéréotypé SELON moi (la weed ça flatte l’égo j’étais surement très nul hein). On notera que les top players fument pas et sont très bons. Fedor nous en****e avec un rateau sans faire de chateaux de sable.   

  En gros j’ai l’impression que le fait d’arrêter peut me faire passer un palier niveau poker mais que je dois désapprendre pour être plus performant par la suite et c’est une phase loin d’être évidente à gérer et à accepter mentalement et je ne sais pas trop comment faire pour lutter contre le tilt et pour arriver à retrouver le calme olympien indispensable au grinder. Je ne sais pas non plus comment passer la phase de désapprentissage/réapprentissage sans qu’il y ait trop de dégats bankrollesque. Bref, j’ai besoin de tips avant de reprendre le grind actif. En ce moment je repart en 4 tabling avec un volume plus faible qu’un récréa pour réarriver à 12/15 tables comme avant. Dimanche j’ai lancé 8 tables à 18h et j’étais tellement en tilt que j’ai arreté de lancer des MTT à 19h, tu vois le topo quoi, il va me falloir un dopant de qualité ou des tips mentaux/techniques. Le point positif c’est que je suis prêt à reprendre le sport, les soirées, les meufs, le taf niveau poker et à avoir un mode de vie plus épanouissant ce qui m’aidera beaucoup je pense. Faut savoir que j’ai du bosser mon jeu 10h en 1 an et encore ça consistait a revoir un spot affreux et à dire « ah ouais chaaaaaud, j’vais plutôt faire un fifa». Le fait d’arrêter les joints ça booste et ça c’est bénéfique. 

  Bref j’ai envie et je suis prêt à passer un palier niveau poker, de bosser mon jeu comme jamais et que vous m’aidiez à devenir le meilleur joueur possible et le plus complet possible. Messieurs les regs, fumeurs, non fumeurs, anciens fumeurs merci d’avance pour vos réponses épicées de pertinences. Tu peux aussi répondre « C lon ton post batar» si le coeur t’en dit :) J’envisage de vous tenir au courant de mon épopée histoire de rendre le truc plus intéractif mais je garantis pas d’avoir la foi de publier un pavé comme ça souvent haha

Des bisous pokeristiques!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
il y a 31 minutes, Alphonse Whïnesson a écrit :

Le point positif c’est que je suis prêt à reprendre le sport, les soirées, les meufs, le taf niveau poker et à avoir un mode de vie plus épanouissant ce qui m’aidera beaucoup je pense.

This. 

il y a 31 minutes, Alphonse Whïnesson a écrit :

Dimanche j’ai lancé 8 tables à 18h et j’étais tellement en tilt que j’ai arreté de lancer des MTT à 19h

Si ça peut te rassurer, et je sais que tu le sais, mais on a tous des jours sans. Et que ce genre de tilt ou d'arrêt prématuré peuvent même arriver quand t'as tout ce qu'il faut au niveau fumette. 

Personellement ca m'arrive régulièrement, ( ca m'est arrivé Dimanche, ca m'est arrivé cet aprem. ) de stop une session, parceque en 20 minutes t'es deja totalement tilté. Et oui je fume tout les jours, et je commence pas une session quand j'ai rien à fumer. Donc je pense pas que le lien soit si fort. 

 

Si t'as peur pour ta bankroll, joue moins cher. 

Si t'as besoin de refocus sur des décisions "simples", joue moins de tables.

Si tu t'ennuis, joue plus de tables. 

Ce sont les seuls conseils que je puisse te donner étant donné que j'ai aussi des problèmes à ce niveau. 

Je te souhaite un gros GL, et je suis persuadé que tu vas en tirer beaucoup de positifs ! 

 

Modifié par PedroGuitou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 39 minutes, Alphonse Whïnesson a écrit :

Du coup je dois arrêter de jouer au poker foncedé et apprendre à jouer sobre. J’ai tellement associé les deux plaisirs que c’est loiiiin d’être évident. On en arrive à aujourd'hui, j'ai pas fumé depuis 1 semaine et je me fais un challenge un mois sans cannabis avant d’éventuellement en refumer en soirée à l'occasion. La je suis confronté à un problème assez relou au niveau du pok (on y arriiiiiive):

Gaffe à ne pas replonger de cette manière... on refume à l'occaz' en soirée, on se fait passer une bonne tête par un poto pour le soir ou la session se passe mal et on repart comme en 40 sans trop s'en apercevoir et en se disant que c'est passager.

Si t'étais un gros fumeur depuis longtemps t'as peut être encore besoin d'un peu de temps pour te régler niveau poker/life... une semaine t'es encore en phase de sevrage avec surement des prb d'insomnies, des fatigues, variations d'humeur... tu y verras plus clair dans qq jours/semaines et tu sentiras vraiment les effets positifs de cet arrêt, c'est trop tôt encore pour être zen.

Ecoute-toi, ne force pas les choses... si tu ne te sens pas de jouer par exemple prends un jour off, va t'aérer et profite des "à coté".

 

Gros good luck.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 6 heures, Alphonse Whïnesson a écrit :

J'ai fait un pneumothorax (décollement du poumon)

...

on m'envoie en hôpital psychiatrique pour 1 semaine

...

"Monsieur les spliffs ça va vous rendre schyzophrène 

....

je me fais un challenge un mois sans cannabis avant d’éventuellement en refumer en soirée à l'occasion

put**n mec t'es pas sérieux. T'as l'air parfaitement conscient de la situation alors stop cette m**de. 

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 17 heures, Alphonse Whïnesson a écrit :

 Venons en à fin avril: J'ai fait un pneumothorax (décollement du poumon), j'ai fait une semaine d'hosto, on s'en branle un peu mais ça aide à comprendre l'histoire. En gros ils m'ont drogué de ouf aux antidouleurs (morphine, kétamine et autres substances épicées dont je me rappelle plus trop. Je sors de l'hôpital en convalescence pour 3 semaines/1 mois

Wtf ? J'ai fais un décollement de la plèvre il y a un 1 an et pas d'hospitalisation, ni de morphine ou autre kétamine. On m'a juste dis de me reposer pendant 10 jours, LOL. J'ai maintenant l'impression de m'être fait baiser sur la dope que j'aurai pu m'envoyer. :ph34r:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dépend de l'importance du décollement.

 

Un léger décollement nécessite simplement du repos voir un anti douleur.

 

Un décollement conséquent nécessite un drainage thoracique qui aspire l’air emprisonné entre le poumon et la paroi thoracique et la en général ca pique déjà un peu plus.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

hello Alphonse

Déjà j'aime bien ton style qui m'as mis le sourire et je me reconnai dans ton problème car je joue et je fume aussi même je joue beaucoup moins et fume aussi beaucoup moins.

ta solution est simple au delà du cliché éculé "arrette cette m**de" c'est..............réduit simplement.

Il y qqs années jetai à ton niveau de consommation puis prise de conscience, prise d'âge et problèmes physiques apparaissant (asthme)

Je me suis mis à rouler l’équivalent d'1 spliff avec le tabac de 2 clopes dans une longue feuille (rouleau) pour un spliff long qui dure longtemps = effet récréatif toujours là, gout toujours là, moins effets psychotropes négatifs, moins de démotivation, moins de problemes physiques, moins de dépenses, meilleures life

ne croit pas que tu auras du mal à ralentir c'est une croyance limitante d'ailleurs ton challenge d'arret total prouve que tu peux y arriver

tu es dans l'extreme avec 8 spliffs, tu dois trouver une solution, tu es intelligent, si tu veux continuer à fumer car tu aimes la weed comme moi, cest la bonne solution pour te le premettre le + longtemps possible (jai  36 ans)

 

peace

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chaque adversaire est un bédot, chaque pile de jetons est une latte, fume les tous et tu te sentiras revivre. 

Non en vrai, tu vas te remettre à voir la vie sans ce filtre réducteur et perçant, et tu te rendras compte que t'étais juste dans un mauvais rêve à te voiler la face sur qui tu es et la manière dont tu appréhendais ton environnement, bref que t'es déjà extralucide à jeun et que tu es le seul capitaine de ton bateau. Tu vas retrouver toutes tes sensations petit à petit, y compris dans le poker, c'est juste l'ordre naturel des choses. Pas besoin de désapprendre/réapprendre à jouer, mais juste trouver le bon substitut de focus nécessaire, car le poker reste extrêmement mental, et là dessus une bonne playlist qui te fait tripper par exemple pourrait simplement suffire (perso j'ai toujours des jetons de poker avec moi que je manipule lors de décisions importantes, avec l'idée d'une caméra braquée sur moi et de mecs qui commentent mes moves, l'imaginaire est déjà un filtre puissant et pas besoin de substance pour l'entretenir).

Et si tu traverses un sale run juste pendant le début de ton sevrage, ne pas se cacher derrière l'excuse de la variance que t'as déjà certainement connue ou le manque de ' l'euphorie créatrice' générée par la fumette, mais juste prendre un peu de temps pour analyser ce que tu faisais/avais l'impression de bien faire sur une bonne période, et te rendre compte que finalement ce jeu n'est pas si compliqué et que ce sont des mêmes schémas à reproduire, schémas que tu connais déjà parfaitement pour les avoir appliquer XXXX fois dans ta vie de joueur. 

GL....pour tout ! ;=)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est assez chiant avec l'image du fumeur c'est qu'elle est tres largement associé a un mode de vie souvent pas très sain en parallèle.

A 6/8 bédos par jour il faudrait également te donner une certaine conduite. Faire du sport, mediter,  faire gaff a ta nutrition, travailler plus ton jeu .

Enfin bref un fumeur de bédo n'est pas obligé d'etre une loque . Si la weed a cet effet sur toi , il faut probablement arrêter ! 

Et puis additionné certaines drogues n'aide pas non plus . 

 

Soit t un fumeur de bédo, soit t un fumeur de cigarette, shit, alcool,  ect???  ! 

Je pense qu'il faudrait d'abord passer par un mode de vie plus sain sans weed et ensuite voir si t'as envie d'y retourné ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, LiGeLs a écrit :

Et puis additionné certaines drogues n'aide pas non plus .

giphy.gif

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×
King's Resort : WSOPC 2019
King's Resort : WSOPC 2019