Jump to content
This Topic
touranj

[Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

Recommended Posts

Macron aussi fait du ni ni

 

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/05/11/35003-20170511ARTFIG00258-la-republique-en-marche-n-investit-pas-valls-mais-ne-presentera-pas-de-candidat-face-a-lui.php

 

Citation

La République en marche n'investit pas Valls mais ne présentera pas de candidat face à lui

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, CarbonaraPasta a écrit :

Un exemple au hasard, il tient absolument à faire passer son cappage du montant d'indemnités qu'on peut obtenir aux prud'hommes. Quel est l'intérêt de cette mesure, en dehors du fait que les entreprises vont pouvoir budgetiser précisément leurs licenciements abusifs ? Et pourtant pour lui c'est essentiel et ça doit passer urgemment par ordonnance. 

C'est quoi ton problème avec ça ? Même un mariage tu peux en divorcer, alors pourquoi on ne pourrait pas savoir à l'avance combien on doit verser à un salarié qu'on licencie sans raison économique ? Les incertitudes juridiques c'est le règne de l'arbitraire, ça s'oppose donc à l'état de droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'adore la tournure de sa question. Il suffit d'enlever le mot en gras pour obtenir la réponse :D

Citation

Quel est l'intérêt de cette mesure, en dehors du fait que les entreprises vont pouvoir budgétiser précisément leurs licenciements abusifs ? 

 Le fait d'être incapable de budgétiser cette opération, c’est en partie le cas aujourd’hui, pousse à l'immobilisme avec toutes les conséquences économiques qui en découlent.

Un licenciement n'est pas forcément abusif et n'implique pas forcément une fermeture de poste. 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Byshop a écrit :

C'est quoi ton problème avec ça ? Même un mariage tu peux en divorcer, alors pourquoi on ne pourrait pas savoir à l'avance combien on doit verser à un salarié qu'on licencie sans raison économique ? Les incertitudes juridiques c'est le règne de l'arbitraire, ça s'oppose donc à l'état de droit.

Relis avec le doigt t'as oublié un element.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas loin de penser que le temps où l'on raisonnait en gauche / droite est révolu.

Donc que l'un des porte paroles d'Hollande porte les couleurs En Marche ne me choque absolument pas pour rebondir sur les posts précédents.

 

J'aime assez ce qu'il se passe actuellement en fait, les cartes sont en train d'être redistribuées et puis les critères édictés pour les candidatures aux législatives sous l'étiquette En Marche me paraissent vraiment honnêtes. Je ne retourne pas ma veste, je salue simplement le côté renaissance de la vie politique française. Les Taubira, Hidalgo, aubry and co en voulant recréer un parti n'ont rien compris en fait.

Que des mecs comme moi pourtant à droite depuis le berceau ont eu la tentation de voter Mélenchon, cotoient des mecs de la FI et arrivent à se trouver des points communs, c'est qu'effectivement les choses changent parce que la lecture de la politique horizontale gauche droite était devenue obsolète. Peut être que le peuple français n'a pas gagné avec Macron, mais je sens que cela peut être un vrai électrochoc pour que les français se ressaisissent de la Res Publica.

Edited by Intervention

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Byshop a écrit :

C'est quoi ton problème avec ça ? Même un mariage tu peux en divorcer, alors pourquoi on ne pourrait pas savoir à l'avance combien on doit verser à un salarié qu'on licencie sans raison économique ? Les incertitudes juridiques c'est le règne de l'arbitraire, ça s'oppose donc à l'état de droit.

Il n'y a pas d'incertitudes juridiques, les couts d'un licenciement peuvent être déterminés à l'avance:

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F987

Les prud'hommes interviennent lorsqu'il y a litige. donc oui c'est ridicule de vouloir mettre un plafond. C'est juste une façon de diminuer le cout des licenciement.

 

il y a 12 minutes, taboulet a écrit :

J'adore la tournure de sa question. Il suffit d'enlever le mot en gras pour obtenir la réponse :D

 Le fait d'être incapable de budgétiser cette opération, c’est en partie le cas aujourd’hui, pousse à l'immobilisme avec toutes les conséquences économiques qui en découlent.

Un licenciement n'est pas forcément abusif et n'implique pas forcément une fermeture de poste. 

Encore une fois un licenciement ça se budgétise tout à fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Mère Teresa a écrit :

Aucun en marche face a le foll ... epic ce renouvellement :D

Voilà comment il le fait le renouvellement pendant que tu perds ton temps à bash et que meluch fait sa tambouille politicienne ;)

Citation

L'ancien socialiste a revendiqué face à la presse «un processus de sélection d'une rigueur, d'une impartialité, jamais vu sous la Ve république», qui a conduit au tri des «19 000 dossiers reçus» par la formation. Ce travail de sélection, représente «un travail de titan», a souligné Richard Ferrand, alors que 71% des dossiers présentés étaient masculins. Pendant trois mois, les équipes d'En Marche! ont «procédé à une présélection sur des critères objectifs»: CV, disponibilité pour préparer par la campagne, casier judiciaire immaculé, absence de peine d'inéligibilité.

Cette présélection a conduit à 1700 entretiens physiques et téléphoniques conduits par une équipe dédiée composée par 10 membres du mouvement. 214 hommes et 214 femmes ont finalement été retenus, parmi lesquels plus de la moitié «n'a jamais exercé de mandat électif, et n'en exercent pas aujourd'hui», a souligné Richard Ferrand. Une parité qui a été observée également en ce qui concerne l'attribution de circonscriptions jugées favorables, selon les projections tirées de l'élection présidentielle. 

 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, taboulet a écrit :

Voilà comment il le fait le renouvellement pendant que tu perds ton temps à bash et que meluch fait sa tambouille politicienne ;)

 

Ça ne m'étonnerait pas que plus de 50% des candidats de la FI n'ai jamais exercé de mandat électif. On pourra vérifier quand on aura les listes définitives.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, taboulet a écrit :

J'adore la tournure de sa question. Il suffit d'enlever le mot en gras pour obtenir la réponse :D

 Le fait d'être incapable de budgétiser cette opération, c’est en partie le cas aujourd’hui, pousse à l'immobilisme avec toutes les conséquences économiques qui en découlent.

Un licenciement n'est pas forcément abusif et n'implique pas forcément une fermeture de poste. 

Oui, sauf que si le licenciement n'est pas abusif on ne risque rien aux prud'hommes, donc le cap ne sert à rien. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi un licenciement abusif pour toi d'ailleurs ? 

Par exemple, supposons que je décide de me séparer d'un employé qui n'est visiblement pas à sa place dans son poste ; j'ai deux fois meilleur pour moins cher sur le marché. Est-ce qu'il s'agit d'un licenciement abusif ?  

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, taboulet a écrit :

C'est quoi un licenciement abusif pour toi d'ailleurs ? 

Par exemple, supposons que je décide de me séparer d'un employé qui n'est visiblement pas à sa place dans son poste ; j'ai deux fois meilleur pour moins chère sur le marché. Est-ce qu'il s'agit d'un licenciement abusif ?  

Visiblement pas à sa place, ça veut dire quoi pour toi ? S'il est incompétent, le licenciement n'est pas abusif. Mais il faudra prouver son incompétence évidemment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Mère Teresa a écrit :

Aucun en marche face a le foll ... epic ce renouvellement :D

Réfléchis 5 put**n de minutes au lieu de critiquer pour critiquer. Pour quelles raisons il n'y a pas de candidats en face de Le Foll ? De Valls ? On a compris que tu n'aimais pas Macron parce que c'était un méchant banquier social-traitre à la solde du grand capital. 

Regarde également comment ça fonctionne dans ton parti. Par exemple, Alexis Corbière, homme politique depuis 25 ans qui n'a jamais fait autre chose de sa vie parachuté dans une circonscription gagnée d'avance pour avoir son petit poste bien au chaud à l'assemblée. Exactement le genre de comportements que la France insoumise critique à longueur de temps. C'est pareil pour quasiment tous les cadres : ce sont des hommes politiques de carrière.

Tu es franchement pathétique à t'insurger pour rien à longueur de temps dès qu'un truc touche un autre parti que le tien. 

Edited by QuantumDot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Supposons qu'il est compétent mais pas assez productif ou tout simplement incompatible avec les valeurs de l'équipe/entreprise. Est-ce que c'est abusif ? Si oui, est-ce qu'il est inconcevable que je puisse budgeter cette opération que je juge essentiel pour mon entreprise ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, taboulet a écrit :

Supposons qu'il est compétent mais pas assez productif ou tout simplement incompatible avec les valeurs de l'équipe/entreprise. Est-ce que c'est abusif ? Si oui, est-ce qu'il est inconcevable que je puisse budgeter cette opération que je juge essentiel pour mon entreprise ?

Change de DRH ou de personne qui fait les recrutements(ou du n+1 du mec que tu veux virer en ayant budgétisé avant, qui ne s'est pas rendu compte pendant les 2 mois de la période d'essai qu'il nétait pas assez productif ou qu'il était incompatible avec les valeurs de l'équipe), ça te coutera moins cher....

Edited by petit_agité

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Celle que tu épouses n'est plus la même 1 an après"

Perso je préfère dépenser les sous dans l'outil productif plutôt que dans des recruteurs. Par ailleurs j'apprécierai que les RH prennent plus de risque sur les recrutements ; ou plutôt qu'un recrutement soit moins risqué pour une entreprise. Je ne compte plus le nombre de candidats talentueux mais "qui n'ont pas le potentiel d'évolution à 20 ans dans le groupe..blabla".  

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Byshop a écrit :

C'est quoi ton problème avec ça ? Même un mariage tu peux en divorcer, alors pourquoi on ne pourrait pas savoir à l'avance combien on doit verser à un salarié qu'on licencie sans raison économique ? Les incertitudes juridiques c'est le règne de l'arbitraire, ça s'oppose donc à l'état de droit.

Logiquement, si tu considères qu'un salaire ne doit pas être plafonné, alors le préjudice d'une perte de salaire n'a pas à l'être non plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
7 hours ago, Byshop said:

Les incertitudes juridiques c'est le règne de l'arbitraire, ça s'oppose donc à l'état de droit.

Si la loi devait pas être interprétée, il y aurait pas besoin de tribunal. Ce que t'appelles incertitudes est réglé aux prud'hommes s'il y a litige. On fait difficilement plus respectueux de l'Etat de droit quand on applique la loi dans des tribunaux.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais voté Mélenchon au 1er tour, j'étais prêt à voter FI aux législatives mais la réaction de FI depuis l'élection et le macron bashing déjà en place alors qu'il n'a même pas commencé m'ont convaincu d'aller voter en marche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, petit_agité a écrit :

En gros tu veux abolir le CDI ?

Initialement la discussion portait sur le coût de la rupture d'un CDI. Aujourd’hui elle est aléatoire, Macron proposait de la rendre prédictible. Il est nullement question d'abolir ni le CDI ni même les indemnités de licenciement (abusif ou non). 

De mon point de vue il faut absolument réduire l'écart de traitement entre les CDI et "les autres". Et comme il me semble impossible de passer tout le monde en CDI, il faut en réduire les privilèges ; notamment les conditions de rupture de contrat côté employeur.  

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 minutes ago, safet_susic said:

la réaction de FI depuis l'élection et le macron bashing déjà en place

Je comprend la démarche du parti mais le truc de prétendre que c'est pas un parti c'est juste n'importe quoi, c'est comme pour Macron je vois pas en quoi c'est pas un nouveau parti. La participation change pas le fait que le fonctionnement dans les institutions est le même (candidature, siège de député). C'est comme dire notre candidat n'est pas candidat mais un représentant.

Une fois à l'Assemblée, à partir du moment où on demande de voter ensemble on est un parti.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×