Jump to content
This Topic
touranj

[Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

Recommended Posts

Il y a 16 heures, taamer a écrit :

Qui gère la justice, la loi, l'état de droit - propriété, liberté individuelle, etc. -

L'État. Faut bien qu'il serve à quelque chose.

T'es comme Funker, tu ne vois pas la fine nuance entre le pire enfer fiscal mondial et un pays normal.

 

Il y a 16 heures, taamer a écrit :

et les subventions dans le monde auquel tu aspires ?

Aucune subvention dans le monde auquel j'aspire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une sacrée bande de tête en l'air à LREM.

 

http://www.leparisien.fr/economie/retraites-jean-paul-delevoye-a-oublie-de-declarer-ses-liens-avec-le-monde-de-l-assurance-08-12-2019-8212557.php

Spoiler

 

Retraites : Jean-Paul Delevoye a «oublié» de déclarer ses liens avec le monde de l’assurance

La déclaration d’intérêts du haut-commissaire aux Retraites a été publiée samedi. Il y manque sa fonction d’administrateur au sein d’un institut de formation de l’assurance, révèle le Parisien. Une «erreur» de sa part, reconnaît l’intéressé.

 
Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux Retraites, le 20 novembre 2019 à l’Elysée à Paris.Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux Retraites, le 20 novembre 2019 à l’Elysée à Paris.  Hans Lucas/Marie Magnin
 
Par Catherine Gasté
Le 8 décembre 2019 à 22h52, modifié le 8 décembre 2019 à 23h08
 
 

La déclaration d'intérêts de Jean-Paul Delevoye est tombée ce samedi 7 décembre sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Nommé haut-commissaire aux Retraites et devenu membre du gouvernement le 3 septembre, le chef d'orchestre de la réforme des retraites a dû se soumettre à ce passage obligé, comme tous les membres de l'exécutif.

Qu'y découvre-t-on ? En plus de cumuler un salaire de ministre délégué de 10 135 euros brut et ses pensions de retraite liées à ses anciennes fonctions (rien d'illégal), Jean-Paul Delevoye peut également compter sur d'autres revenus, selon sa déclaration. Il occupe la fonction de président du think-tank Parallaxe de « HEP Education au sein du groupe de formation IGS » depuis 2017, avec à la clé une coquette rémunération. Selon sa déclaration, en 2018 et en 2019, il a perçu à ce titre 5368,38 euros mensuels, soit un montant annuel de 64 420 euros net.

Concernant ses activités passées, entre 2016 et 2017, il indique avoir eu des fonctions rémunérées comme conseiller du délégué général du groupe de formation IGS : 25 000 euros net en 2016 et 40 000 euros net en 2017. Au point 6 de sa déclaration concernant « les fonctions bénévoles susceptibles de faire naître un conflit d'intérêts », on découvre aussi qu'il est président d'une association des orchestres nationaux, appelée la Chartreuse de Neuville.

Un oubli, l'institut de formation des assureurs

Le hic, c'est qu'il manque une indication de taille à son arc professionnel. Et sans doute l'une des plus gênantes au vu de ses fonctions de haut-commissaire chargé de la réforme des retraites (depuis 2017). Jean-Paul Delevoye est en effet étroitement lié au monde de l'assurance, depuis 2016, date à laquelle il est devenu l'un des administrateurs de l'Ifpass, l'Institut de formation de la profession de l'assurance.

Cet institut est présidé par Roger Belot, président d'honneur de la MAIF, et compte des administrateurs issus du sérail de l'assurance et des mutuelles. « C'est l'organisme de référence de la branche, les ressources de l'institut s'élèvent à environ 16 millions d'euros par an. Il emploie 90 permanents à temps plein environ, dont 400 à 500 vacataires, et forme près de 9000 apprenants par an », selon une source interne.

 

« L'Ifpass est étroitement lié à la Fédération française de l'assurance (FFA). Tous les assureurs y forment leurs salariés actuels et futurs », confirme un ancien dirigeant, pour qui « les liens avec Jean-Paul Delevoye sont précieux, notamment parce que l'ensemble du secteur est très intéressé par la réforme ». Fin octobre, le directeur général d'AG2R La Mondiale, André Renaudin, ne le cachait d'ailleurs pas, déclarant au Journal du Dimanche : « La réforme des retraites ouvre des perspectives. »

« Pour moi, ce n'était pas important »

En clair, le mandat de Jean-Paul Delevoye au sein de l'Ifpass ne semble-t-il pas « susceptible de faire naître un conflit d'intérêts » ? Alors, pourquoi ne figure-t-il pas au point 6 de sa déclaration ? « C'est une omission par oubli », a répondu, ce dimanche par téléphone, au Parisien-Aujourd'hui en France le haut-commissaire. Il affirme « n'y [avoir] pas pensé une seconde », avant d'ajouter : « Je reconnais que ce n'est pas responsable.» « Autant j'accorde de l'importance à la Chartreuse, autant là… » lance-t-il sur un ton elliptique, comme pour justifier cette surprenante négligence.

 

A la question de savoir quel est son rôle en tant qu'administrateur de l'Ifpass et de la possible interférence avec son action ministérielle, Jean-Paul Delevoye répond : « A l'Ifpass, c'est une fonction bénévole, je n'y vais quasiment jamais, car je n'ai pas le temps. » « Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs », jure-t-il.

 

Jean-Paul Delevoye dit pourtant avoir consulté « des déontologues », mais pas sur l'Ifpass. « Je les ai interrogés pour savoir si mon investissement sur les retraites était compatible avec mes fonctions au sein de Parallaxe, ainsi que sur mes fonctions au sein de l'IGS. Pas de conflits d'intérêts, m'a-t-on répondu. » Car, dit-il, son rôle se borne à y faire la promotion « de l'éducation par la culture, l'art et l'humanisme », un bâton de pèlerin qu'il a pris de longue date aux côtés de l'ancien président Jacques Chirac. « Je ne leur ai pas demandé au sujet de l'Ifpass, car pour moi ce n'était pas important. »

« Je le reconnais, j'ai fait une erreur »

Que compte faire Jean-Paul Delevoye de cet « oubli » ? « J'ai rempli moi-même cette déclaration. S'il y a incompatibilité, je vais rectifier cela et démissionner de ce mandat exercé de façon extrêmement faible. Mais je le reconnais, j'ai fait une erreur. »

Depuis les lois de 2013 sur la transparence de la vie publique et l'encadrement du lobbying, les ministres, les parlementaires et membres des exécutifs locaux sont tenus de remplir deux déclarations auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Et ce, dans un délai de trois mois après la prise de fonction.

 

La première déclaration dite « d'intérêts » – celle du haut-commissaire aux Retraites a été publiée officiellement sur le site le 7 décembre après avoir été déposée le 15 novembre − dresse la liste des activités professionnelles rémunérées (ou des gratifications) exercées à la date de la nomination ou au cours des cinq années précédentes, mais aussi des fonctions exercées dans des entreprises publiques ou privées, des participations financières, ainsi que des fonctions bénévoles « susceptibles de faire naître un conflit d'intérêts ». Sept points au total que l'intéressé doit renseigner au risque d'être rappelé à l'ordre par la HATVP.

Cette déclaration vise à débusquer d'éventuels conflits d'intérêts, comme le précise l'article 2 de la loi du 11 octobre 2013 : « Toute situation d'interférence entre un intérêt public et des intérêts publics ou privés qui est de nature à influencer ou paraître influencer l'exercice indépendant, impartial et objectif d'une fonction. » La deuxième déclaration obligatoire concerne le patrimoine. Celle de Jean-Paul Delevoye est toujours, selon nos informations, en cours de traitement « pour vérifications ».

Les dessous de l’Institut de formation des assureurs

L’Institut de formation de la profession de l’assurance (Ifpass), créé en 2004, a connu quelques tempêtes. Cette association auparavant paritaire a changé de structure juridique et opéré une réorganisation majeure en 2015, mettant fin définitivement à sa gestion par les partenaires sociaux.

« L’arrêté des comptes 2014 a fait apparaître un résultat net de moins 4,4 millions d’euros, principalement du fait de provisions exceptionnelles tant sur le plan des comptes clients que des comptes sociaux. C’était la panique. L’association perdait de l’argent et la Fédération française de l’assurance n’en finissait pas de renflouer les caisses de l’association paritaire. Cela a aussi mis au jour un management déficient de la gouvernance datant d’avant 2014 », explique une source interne.

La réforme de la formation professionnelle de mars 2014 a aussi pesé sur la nécessité de ce grand ménage. Dans ce contexte, l’Ifpass, aidé de Bernard Spitz, alors président de la Fédération de l’assurance, qui a renfloué les caisses de l’association, a renégocié les dettes sociales avec le directeur de cabinet du ministre du Travail de l’époque, François Rebsamen. Un accord est trouvé en 2015.

C’est à cette occasion que Jean-Paul Delevoye, fin connaisseur du monde paritaire, devient en 2016 administrateur de la nouvelle structure. L’Ifpass s’est par ailleurs « rapproché en 2016 du groupe IGS, leader dans le secteur de la formation initiale et professionnelle continue », comme l’indiquent ses statuts. A ce titre, Delevoye siège avec les administrateurs de l’IGS, où il occupe également des fonctions de conseiller du délégué général rémunérées jusqu’en 2017 selon ses déclarations. Enfin, le think-tank Parallaxe fait aussi partie de l’IGS.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca change qu'a priori, il a pas non plus demandé confirmation que ça pose pas de soucis de déontologie avec les fonctions qu'il occupe.
Après, c'est marqué dans ce que dit le tweet, j'imagine que tu es capable de le lire : le secteur pour lequel il a oublié de préciser qu'il travaillait également est très intéressé par cette réforme, plutôt impopulaire pourtant. 

Même si on pouvait l'estimer de bonne foi et pas faisant du travail de fond pour un secteur qui l'embauche, cet oubli est lamentable d'incompétence et/ou de malhonnêteté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ceci étant, c'est la même chose que les flics qui, ne voyant aucune sanction prise contre les violences commises, peuvent s'estimer tranquille à commettre des violences.
Quand y a ce bon vieux Richard Ferrand solidement accroché à son siège, qui n'est pas remis en cause, tu peux être au gouvernement et oublier de déclarer quelques trucs, ça pose pas de soucis :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Spoiler

Il existe bien un lien entre les intérêts des assureurs et la réforme des retraites. Alors que le gouvernement défend un nouveau système de cotisations, Eric Alt, vice-président de l'association Anticor, explique à L'Express que "si le système de répartition est restreint, un certain nombre de personnes, notamment aisées, auront recours aux assurances et mutuelles". Cette réforme pourrait ainsi bénéficier aux sociétés d'assurance, notamment leurs systèmes qui complètent les pensions de retraite. 

https://www.lexpress.fr/actualite/politique/lrem/pourquoi-l-oubli-de-delevoye-sur-ses-liens-avec-les-assureurs-le-met-dans-l-embarras_2110380.amp.html?__twitter_impression=true

 

C'est un conflit d'intérêts caché, voilà ce que ça change. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, General_doc2 a écrit :

Après, c'est marqué dans ce que dit le tweet, j'imagine que tu es capable de le lire : le secteur pour lequel il a oublié de préciser qu'il travaillait également est très intéressé par cette réforme, plutôt impopulaire pourtant

Oui j'ai vu mais concretement, a part passer pr un incompétent/malhonnête, j'ai pas l'impression qu'il puisse être pénalisé pour ca, ou que ça remette en cause une partie de la réforme. Donc en fait ça change rien 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Isildor a écrit :

Oui j'ai vu mais concretement, a part passer pr un incompétent/malhonnête, j'ai pas l'impression qu'il puisse être pénalisé pour ca, ou que ça remette en cause une partie de la réforme. Donc en fait ça change rien 

Pour toi un conflit d’interet ne change rien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Byshop a écrit :

T'es comme Funker, tu ne vois pas la fine nuance entre le pire enfer fiscal mondial et un pays normal.

Peux-tu donner un exemple de pays normal, représentant la norme fiscale, stp ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, SplasH a écrit :

Pour toi un conflit d’interet ne change rien ?

Si. Mais est ce que la réforme peut être modifiée du fait qu'on ait dévoilé les liens de Delevoye avec le secteur des assurances.

Est ce qu'il peut être pénalisé pour cet oubli ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y'a 12 ministres qui ont fait des oublis lors de leur déclaration d'intérêts et patrimoine, y'a eu 0 sanction... la HATPV plaidant la bonne foi, la HATPV c'est un peu l'IGPN de nos politiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Isildor a écrit :

Si. Mais est ce que la réforme peut être modifiée du fait qu'on ait dévoilé les liens de Delevoye avec le secteur des assurances.

Est ce qu'il peut être pénalisé pour cet oubli ?

Assurances et fond de pension c'est pareil, maintenant il faut comprendre qu'ils spéculent sur la dette, même si c'est bidon et qu'il n'y a personne à rembourser depuis que la monnaie n'est plus indexée sur l'Or, avec cette matrice il faudrait faire plus de dette pour financer le système des retraites (les fonds de pensions US utilisent notre dette pour payer leurs vieux).

C'est n'importe quoi, avec 1/4 du PIB on donne un SMIC à tout le monde à vie sans travailler et sans rien en échange, ce qui serait vite reinjecté dans l'économie rien qu'avec les frais fixes (que l'INSEE avait oublié dans sa grille pour nous faire croire qu'on avait plus de pouvoir d'achat qu'il y a 20 ans lol), il suffit ensuite de faire jouer le curseur de la TVA et bien évidement la TAXE DE DOUANE pour ceux qui fabriquent à bas prix en faisant travailler des enfants ça peut calmer rapidement.

Seul compte le PIB c'est l'argent qu'on a à claquer, le reste on s'en fiche !

11500139.png

Edited by Lapin Magique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, ZozoLeClown a écrit :

C'est malvenu c'est le moins que l'on puisse dire. Ça paraît mal engagée cette réforme des retraites, ils feraient mieux de la repousser.

En mettant plus de CFDT et moins de Delevoye dedans. 

 

 

A minima faire la trêve des confiseurs. Et on remet à plat fin janvier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout le monde est tellement d'accord pour dire que le timing de décembre et de ses fêtes de fin d'année est le moment le plus moisi pour faire descendre les gens dans la rue... à croire que ça veut faire chi** les commerçants, les centre-ville, les gens qui vont partir en vacances afin de pouvoir venir pleurer sur les conséquences des méchants grévistes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Lapin Magique a écrit :

Assurances et fond de pension c'est pareil, maintenant il faut comprendre qu'ils spéculent sur la dette, même si c'est bidon et qu'il n'y a personne à rembourser depuis que la monnaie n'est plus indexée sur l'Or, avec cette matrice il faudrait faire plus de dette pour financer le système des retraites (les fonds de pensions US utilisent notre dette pour payer leurs vieux).

C'est n'importe quoi, avec 1/4 du PIB on donne un SMIC à tout le monde à vie sans travailler et sans rien en échange, ce qui serait vite reinjecté dans l'économie rien qu'avec les frais fixes (que l'INSEE avait oublié dans sa grille pour nous faire croire qu'on avait plus de pouvoir d'achat qu'il y a 20 ans lol), il suffit ensuite de faire jouer le curseur de la TVA et bien évidement la TAXE DE DOUANE pour ceux qui fabriquent à bas prix en faisant travailler des enfants ça peut calmer rapidement.

Seul compte le PIB c'est l'argent qu'on a à claquer, le reste on s'en fiche !

11500139.png

rarement vu un tel condensé de bullshit en si peu de ligne GG

Tu es à 2 doigts de nous montrer que le revenu universel en fait personne y a pensé avant toi.

Je propose 75% du pib et on file 3000€ à chacun par mois sans contrepartie

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nouvelobs.com/chroniques/20191209.OBS22094/retraites-m-le-president-arretez-le-massacre.amp?__twitter_impression=true

 

 

Citation

Alerte générale en macronie ! Pierre Ferracci, proche du chef de l’Etat, grand spécialiste de la question sociale, l’exhorte à différer la réforme des retraites. Pour éviter un ouragan social pire qu’en 1995.

 

Citation

Selon lui, le chef de l’Etat, témoin de mariage de son fils Marc, donc un proche d’entre les proches, ne semble pas avoir mesuré l’état d’exaspération sociale du pays. Il n’a pas compris qu’il avait été élu, en 2017, avec des voix de centre gauche. Or, ajoute le consultant de nombreux syndicats, « il fait une politique qui est plutôt au centre droit, ou même à droite ». Macron, un « amateur » qui mène une « politique de droite » ! La charge ne vient pas d’un dirigeant du Rassemblement national ou de La France Insoumise, mais d’un homme qui veut rendre service au président, pour lui éviter le précipice.

 

 

Citation

Pourquoi Pierre Ferracci s’exprime-t-il avec autant de solennité et d’inquiétude ? Lui aussi, la réforme des retraites lui fait peur pour l’avenir. Pas le sien, mais celui de la France. Ce grand connaisseur du monde du travail sent bien que l’arrivée au pouvoir de Marine Le Pen, en 2022, n’est plus une chimère. Alors, pour échapper à ce destin funeste, il faut donc jouer l’apaisement de toute urgence, que le gouvernement sache « terminer une grève », en éteignant tous les feux, en organisant un repli dans l’ordre, et donc imposer à Edouard Philippe de faire ce qu’Alain Juppé n’avait pas osé mettre en branle, en 1995 : ordonner la fin de la partie et accorder une victoire aux syndicats.

 

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Alexjcomprends a écrit :

rarement vu un tel condensé de bullshit en si peu de ligne GG

lol
 

Il y a 5 heures, Alexjcomprends a écrit :

Tu es à 2 doigts de nous montrer que le revenu universel en fait personne y a pensé avant toi.

Je propose 75% du pib et on file 3000€ à chacun par mois sans contrepartie

Le sketch, on dirait un adepte des E.P.R. qui combat des vilains moulins à éolienne. Ca dépend ce que tu as à claquer  mais tout est possible, ce sont des points à ajuster selon l'éco-système en local avec les frais fixes, c pas compliqué. On peut vivre très bien avec le RSA dans certaines régions et dans d'autres c'est impossible, dès que tu commences le mois tu es déjà en faillite. C'est vrai qu'en France si tu places une yourte dans ton jardin on va t'envoyer les flics et te couper le courant, c'est toujours mieux que la flagelle et la décapitation pour rebelion contre le seigneur. ^^

Il y a bien le patron d'AXA qui est aux manettes du groupe Bilderberg, c'est surement une piste ...............

Ou alors le complot ! Ils  foutent les gens dans la rue volontairement pour essayer d'écraser les GJ et de redonner du grain à moudre aux syndicats et on aura jamais cette réforme c'est juste un plan d'occupation de la masse. Tout est possible ! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Lapin Magique a écrit :

C'est n'importe quoi, avec 1/4 du PIB on donne un SMIC à tout le monde à vie sans travailler et sans rien en échange

Donc tu es pour l'instauration d'un revenu universel?

 

En ce qui me concerne, j'en suis partisan depuis longtemps à partir où tout le monde en bénéficie, sans exception.

Mais en contre-partie on vire la plupart des aides sociales.

 

Cela ne se fera jamais car :

-les gauchistes par idéologie ne voudront jamais que cela arrive à tout le monde, ils préfèrent privilégier les irresponsables

-le patronat ne voudra jamais car ils se priveraient de leurs esclaves actuels

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, Elrix a écrit :

Cela ne se fera jamais car :

-les gauchistes par idéologie ne voudront jamais que cela arrive à tout le monde, ils préfèrent privilégier les irresponsables

-le patronat ne voudra jamais car ils se priveraient de leurs esclaves actuels

Tu penses donc que les gens qui n'ont pas l'opportunité d'avoir un salaire a peine décent sont irresponsables, suivant quel critère tu définis cette irresponsabilité ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, General_doc2 a écrit :

Tu penses donc que les gens qui n'ont pas l'opportunité d'avoir un salaire a peine décent sont irresponsables, suivant quel critère tu définis cette irresponsabilité ?

C'est ton interprétation, pas la mienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Elrix a écrit :

Donc tu es pour l'instauration d'un revenu universel?

Mais en contre-partie on vire la plupart des aides sociales.

Oui c'est bien ça, on vire 100% des aides sociales, et si tu as la chance d'avoir du boulot tu cumules (jusqu'à un certain seuil à définir). Je n'ai pas inventé la poudre maintenant il suffit de démontrer que c'est rentable puisque ce sera dépensé et taxé (TVA, essence, logement, etc..).

Et on pourrait aussi dégager les retraites mais bon.

 

Il y a 3 heures, Elrix a écrit :

Cela ne se fera jamais car :

-les gauchistes par idéologie ne voudront jamais que cela arrive à tout le monde, ils préfèrent privilégier les irresponsables

-le patronat ne voudra jamais car ils se priveraient de leurs esclaves actuels

Ca existe déjà avec le montant ASPA (minimum vieillesse) à taux plein il est d'environ 900€ pour une personne et on peut le cumuler avec des revenus d’activité, un peu comme le RSA sauf qu'il faut avoir 65 ans.

PS : La goche est archi contre évidement surtout chez Mélanchon idéologiquement pour eux c'est TLM au boulot même si ça ne sert à rien, le patronat tant que ça roule peu importe.

Pour les esclaves c'est terminé avec la robotique, c'est celui qui a le plus de robots qui gagne impossible de lutter c'est perdu d'avance sauf si artisanat et produits rares ou label ou encore le luxe, l'Art ... mais ce n'est pas toute l'économie loin de là ce sont des niches.

Edited by Lapin Magique

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Elrix a écrit :

C'est ton interprétation, pas la mienne.

Pardon j'ai vraiment cru qeu c'est ce que tu disais sur ton premier tiret.
Tu voulais dire quoi du coup par 

-les gauchistes par idéologie ne voudront jamais que cela arrive à tout le monde, ils préfèrent privilégier les irresponsables

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards