Jump to content
This Topic
touranj

[Bilan] Emmanuel Macron : 2017 - 2022

Recommended Posts

Géniale cette réforme de l'assurance chômage. Alors qu'elle est sensée exister pour aider les demandeurs d'emploi à en retrouver un justement, on rabote un peu plus...

Autant je peux comprendre le développement du contrôle de recherche d'emploi, autant durcir les règles, payer moins, me semble contre productif.

Et bon, après être passé du statut public à privé, on va finir pour privatiser tout ça pour être bien sûr d'avoir une politique de rendement... tout va bien !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je retiens de leur intervention c'est qu'ils ne vont pas réduire les effectifs de Pôle Emploi malgré l'informatisation et la réduction du nombre de chômeurs. Au lieu de ça ils inventent de nouvelles missions pour occuper les agents.

L'administration française montre une fois de plus qu'elle est un cancer pour le pays. Incapable de s'adapter à ses besoins, elle ne sait que croître au détriment de l'économie réelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Byshop a écrit :

Ce que je retiens de leur intervention c'est qu'ils ne vont pas réduire les effectifs de Pôle Emploi malgré l'informatisation et la réduction du nombre de chômeurs. Au lieu de ça ils inventent de nouvelles missions pour occuper les agents.

Alors crois moi sur parole ou pas, mais les effectifs sont bien en baisse et ça ne va pas s'arrêter (as-tu entendu les annonces récentes de suppression de postes?)

Quand à trouver de nouvelles missions pour occuper les agents, ça me fait bien rire sachant que le boulot dégueule de partout et que tous les agents boivent la tasse en permanence...

 

Citation

L'administration française montre une fois de plus qu'elle est un cancer pour le pays. Incapable de s'adapter à ses besoins, elle ne sait que croître au détriment de l'économie réelle.

En l’occurrence Pôle Emploi décroît. ;)
Il y a de plus en plus d'externalisation auprès d'opérateurs privés, dont la seule logique est la rentabilité. Le retour à l'emploi n'est pas leur préoccupation principale.

Il suffit de regarder le prestataire Activ'Emploi, qui est payé tel montant pour un demandeur d'emploi retrouvant un emploi d'au moins x mois, et tel montant (moindre) juste pour l'accompagnement, sans retour à l'emploi. Et donc que se passe-t-il ? Les agents ont des objectifs de prescription parce que l'établissement s'est engagé à tel volume (et pénalités si le volume n'est pas atteint bien sûr...)...  Du coup c'est quasi une rente pour cet opérateur. Smart n'est-ce pas ?

Pour la saisie des attestations employeurs, bulletins de salaire etc... c'est également un opérateur privé, payé au volume. Super, c'est moins de boulot pour les agents qui peuvent se concentrer sur leur métier... sauf que, c'est saisi sans aucune analyse du dossier (je te passe les doublons, les saisies non conformes etc...) du coup, ben il faut repasser derrière pour refaire leur boulot en fait. Donc Pôle Emploi paie un prestataire pour un boulot que les agents refont en partie.

Contrairement à toi, j'aurais plutôt tendance à dire que la privatisation est un cancer pour le pays :)

Edit : La réduction du nombre de chômeurs aussi ça me fait doucement sourire... c'est pas parce que tu les changes de catégorie qu'ils disparaissent et ne sollicitent plus leurs conseillers...

Edited by Elmo

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, gazelle427 said:

 

Je te traite de facho ? Non.

Donc STP, ne me traite pas de gaucho. L'invective, ça va 5 minutes.

Pour le reste, tu es au moins aussi caricatural que moi dans ta réponse.

Je dis juste que la Macronie est un pouvoir autoritaire. Et je reste factuel, je ne suis pas dans l'opinion.

Bisous.

quand on se met un avatar de macron en ss, faut pas s'etonner de se faire qualifier de gaucho qui voit macron comme un facho.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, koyaga a écrit :

quand on se met un avatar de macron en ss, faut pas s'etonner de se faire qualifier de gaucho qui voit macron comme un dictateur !!!

FYP

Edited by checky

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 32 minutes, damax a écrit :

C'est quoi un gaucho ?

 

L'inverse d'un droito ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, damax a écrit :

C'est quoi un gaucho ?

Ça a l'air d'être pejoratif, mais quand je lis ce que raconte les mecs qui emploient ce terme j'en viens à me dire que c'est peut être un compliment finallement.

Quelqu'un très à gauche. Il n'a pas l'air d'assumer ses positions gauchistes visiblement :ninja: D'ailleurs, c'est pas une insulte dans ma bouche.

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, gazelle427 a écrit :

 

Je te traite de facho ? Non.

Citation

 

Le fascisme se définit lui-même comme « totalitaire », et peut se résumer par une formule de Mussolini : « Tout dans l'État, rien hors de l'État, rien contre l'État15,16 ! »

Au sens le plus strict, il désigne donc le régime de Benito Mussolini. Si historiquement le nazisme apparaît proche du fascisme, bien d'autres régimes politiques ont été qualifiés, à tort ou à raison, de fascistes par leurs opposants, comme l'Égypte nassérienne, le régime des Talibans, le stalinisme, le péronisme, etc. Dans le débat politique contemporain, les adhérents à certaines idéologies politiques tendent à associer le fascisme avec leurs ennemis, ou le définissent comme étant l'opposé de leurs propres visions politiques.

En son sens large, le fascisme se définit comme une réaction aux valeurs de l'humanisme démocratique du siècle des Lumières. Issu des frustrations engendrées par ce nouveau modèle de société, le fascisme rejette les droits de l'homme, le communisme, l'anarchisme, les libertés individuelles et le libéralisme.

 

Citation

« Le fait est que le xixe siècle était le siècle du socialisme, du libéralisme, de la démocratie, ceci ne signifie pas que le xxe siècle doit aussi être le siècle du socialisme, du libéralisme, de la démocratie. Les doctrines politiques passent ; les nations restent. Nous sommes libres de croire que ceci est le siècle de l'autorité, un siècle tendant vers la « droite », un siècle fasciste. Si le xixe siècle était le siècle de l'individualisme (le libéralisme implique l'individualisme), nous sommes libres de croire que ceci est le siècle « collectif », et ainsi le siècle de l'État. »

— Benito Mussolini, La Doctrine politique et sociale du fascisme (1933)[réf. souhaitée].

 

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a quelques années, lors d'une émission politique, De Villiers et Moscovici.

De Villiers: il faut interdire le Régent

Moscovici: d'accord avec vous, je rajouterais même qu'il faut interdire le Gaucho

Ils parlaient d'insecticides, mais c'était un moment drôle.

 

 


 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Tragicomique a écrit :

Quelqu'un très à gauche. Il n'a pas l'air d'assumer ses positions gauchistes visiblement :ninja: D'ailleurs, c'est pas une insulte dans ma bouche.

 

Les suffixes "istes" ou "chos" sont utilisés à dessein POUR ÊTRE péjoratif.

Je ne suis ni gauchiste ni gaucho. Ni bobo d'ailleurs. Juste de gauche. Et je l'assume complètement.

A ce titre, je considère que l’État doit intervenir un minimum.

Ce qui ne me rend ni cubain, ni vénézuélien ni nord coréen.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous vous chamaillez pour un truc qui n'existe plus pour le moment.

Droite, gauche c'est quoi la différence ? On fait partie de l'UE, on ne décide de rien de ce qui justement permet de faire la différence entre une politique de gauche et une politique de droite.

En plus toutes les formations de gauche et de droite sont d'accord pour poursuivre cet asservissement.

 

Redevenons libres et ensuite nous pourrons reprendre nos bonnes vieilles querelles de clochers. Vous parlez d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 hours ago, gazelle427 said:

 

La Macronie est un pouvoir autoritaire.

Point.

Les mots ont leur sens.

Un pouvoir autoritaire, c'est un pays comme la Chine, la Russie, l'Arabie Saoudite (entre autres) où si tu t'exprimais contre le pouvoir en place, tu finirais en prison ou executé.

Dire que la France avec son président Macron élu démocratiquement est un pouvoir autoritaire, c'est insulter tous les prisonniers ou morts politiques des régimes où le qualificatif autoritaire est justifié.

 

JE suis d'accord avec toi pour dire que les suffixes 'iste' ou 'cho' sont à vocation péjoratives, j'y ajouterais aussi 'ie'.

 

 

 

 

 

Edited by koyaga

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, koyaga a écrit :

Les mots ont leur sens.

Un pouvoir autoritaire, c'est un pays comme la Chine, la Russie, l'Arabie Saoudite (entre autres) où si tu t'exprimais contre le pouvoir en place, tu finirais en prison ou executé.

Dire que la France avec son président Macron élu démocratiquement est un pouvoir autoritaire, c'est insulter tous les prisonniers ou morts politiques des régimes où le qualificatif autoritaire est justifié.

Quand je lis la définition de l'autoritarisme, ça me semble coller parfaitement à la dérive qui est en train de s'accomplir en France. Le fait de finir en prison ou exécuté pour expression contraire au pouvoir n'est pas la seule condition à ce qualificatif.

Si nous ne sommes pas sous un régime autoritaire, il en a bien des aspects, et le reste ne devrait pas tarder à suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On n'est certes pas dans une dictature mais on a un pouvoir qui a indéniablement des tentations autoritaires.

-Utilisation de la justice et de la police : descentes chez des opposants politiques et chez des journalistes, GAV préventives ou abusives, condamnations express, usage disproportionné de violence contre des manifestants mais aussi des journalistes. Aucune remise en cause alors que tout est documenté, que ce même pouvoir est interpellé par le défenseur des droits et par diverses instances internationales qui s'inquiètent de la répression.

-Prémices totalitaristes : on commence à entendre dans les discours des uns et des autres la tentation du parti unique ("c'est nous ou le chaos", "si vous ne nous rejoignez pas, vous êtes l'ennemi"...), à tendance à se confondre avec la République, fait parader des jeunes en uniforme en mode milice politique, vote et applique des lois présentées comme motivées par le combat contre le terrorisme mais dont on savait dès les départ qu'elles seraient utilisées dans bien d'autres cas. N'écoute plus les corps intermédiaires, arrête et poursuit des syndicalistes.

 

J'ajouterai que je n'aime pas la direction que prend la police et notamment sa représentation à travers les syndicats Alliance et Synergie dont les dernières communications très menaçantes n'augurent rien de bon. Il serait temps de mettre bon ordre dans cette institution.

Bien sûr ceux qui sont en mode "tant que t'as rien à te reprocher, tu n'as pas de raison de t'inquiéter" ne comprendront toujours pas, ça je n'en doute pas. Les oeillères ça va tant qu'on va tout droit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les privations de liberté pour opinions politiques ça existe déjà. Ils y a beaucoup de lois qui sont détournées de leur dessein original à cette fin.

Par exemples pour les assignements à résidence, prévu à l'origine pour des terroristes. Et qui sont largement utilisés pour des militants politiques maintenant. Pareil pour les fichages.

Quand tu as beaucoup de gardes à vue arbitraires, des arrestations préventives avec parfois des condamnations sans qu'aucun délit n'ai été commis ( enfin techniquement si, vu qu'on invente des délits bidons dans lequel on peut mettre des gens sans preuves).

Quand tu as une police qui peut faire toutes les bavures qu'elle veut sans être jamais inquiétée. Tu sais que tu peux tuer quelqu'un en service, si il est noir ou arabe, ou si c'est un militant tu sais qu'il ne t’arrivera rien, tu seras toujours soutenu par le pouvoir en place.

Quand des libertés fondamentales de notre démocratie sont attaqués régulièrement, la liberté de manifester par exemple, la liberté de la presse. Des contrepouvoirs importants pour qu'une démocratie soit équilibrée.

Quand tu as une justice de moins en moins indépendante, et de moins en moins égalitaire.

Quand tu peux espionner massivement tes propres citoyens, soit disant pour des raisons de sécurité.

Quand tu en arrives la, oui tu dévies vers un régime autoritaire.

 

Il suffit d'ouvrir un livre d'histoire, pour voir que de nombreux régimes autoritaires s'installent au fur et à mesure. Ça peut arriver le coup d'état militaire qui est brutal et rapide. Mais il y a aussi historiquement des partis élus, avec des dérives lentes. C'est plus tendancieux parce que c'est trop tard une fois qu'on s'en rend compte. A l'heure actuel le gouvernement en France a tout l'arsenal législatif pour faire comme un régime autoritaire, en toute légalité.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout le monde crierait au loup si le FN était au pouvoir en faisant la même chose.

Comment le FN aurait géré la crise des migrants ? Pareil. La crise des gilets jaunes ? Pareil. Les lois antidemocratiques et coercitives ? Pareil. Le traitement de la presse (liberté, secret des sources etc) ? Pareil. Etc

Mais comme LREM est un parti "normal", c'est à dire liberal (le reste etant"populiste"), ça passe. L'habit fait le moine. La presse et une grande partie de l'opinion publique est dans le déni.

Finalement peut être qu'il aurait été preferable que le FN passe. Le Pen n'aurait pas eu la presse et l'opinion publique derrière elle et n'aurait pas pu être en roue libre comme l'est Macron actuellement. Et ça aurait pu mettre fin au squetch du vote barage à chaque election apres avoir gouté à 5 ans de FN. De toute façon ça nous pend au nez (les gens ne vont plus se donner la peine de "faire barrage", moi y compri) donc il aurait mieux valu tot que tard quand la situation economique et ecologique sera encore pire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, gazelle427 a écrit :

 

Les suffixes "istes" ou "chos" sont utilisés à dessein POUR ÊTRE péjoratif.

 

pas du tout, "iste" c'est pour signifier "partisan de"

 

Il y a 16 heures, gazelle427 a écrit :

Je ne suis ni gauchiste ni gaucho. Ni bobo d'ailleurs. Juste de gauche. Et je l'assume complètement.

T'es une caricature soliloquante qui refuse le débat

 

Il y a 16 heures, gazelle427 a écrit :

A ce titre, je considère que l’État doit intervenir un minimum.

mdr

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant on pouvait s'amuser de ceux qui dénonçaient le "système" aux mains des Elites en leur opposant le fait que la gauche c'est pas droite et vice et versa. Avec l’émergence du magma informe LREM qui aspire tous les opportunistes ex gauche et ex droite on peut dire que la réalité a rattrapé le caricature.

Malgré cela et le climat liberticide ambiant on a les naïfs idéologiques qui plongent la tête la 1ere dans la pétition du RIP pour ADP à signer en ligne sur le site du ministère de l'intérieur avec données persos, test d'urine et photo du dernier bulletin de vote en PJ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas contre la vente d'ADP. L'aviation de tourisme est un secteur qui n'a pas d'avenir dans un contexte de changement climatique lié aux CO2 et de pic petrolier. Donc se debarasser maintenant de futures faillites me parait pertinent.

En revanche la privatisation des barages hydrauliques et la ventes de terres agricoles aux chinois est une absurdité sans nom, c'est limite une trahison envers la nation. L'autonomie energetique et alimentaire c'est quand meme la base. Mais ça tout le monde s'en branle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, damax a écrit :

En revanche la privatisation des barages hydrauliques et la ventes de terres agricoles aux chinois est une absurdité sans nom, c'est limite une trahison envers la nation. L'autonomie energetique et alimentaire c'est quand meme la base. Mais ça tout le monde s'en branle.

Les barrages hydrauliques sont déjà privatisés :).

S'agissant des achats de terre ce n'est pas open-bar car il existe un organisme régulateur (la safer). Jusqu'ici les investisseurs étrangers ont profité d'une faille juridique qui est, ou est en passe d'être, comblée (il n'achetaient que 98% des parts). BTW les terres ne sont pas délocalisables, en cas d'urgence on a toujours la bouffe sous la main. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×