Aller au contenu
Ce sujet
veunstyle

Coverage Pokerstars Championship Monte Carlo

Messages recommandés

il y a 1 minute, Nit a écrit :

Bonsoir,

 

Je n'arrive pas à chopper de lien pour visionner la table TV en live, quelqu'un peux me donner ça en MP svp ?

 

 

Bonsoir, c'est fini. Au revoir, à demain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Michael Kolkowicz, la tête dans les étoiles

large.kolkowicz_CL.JPG.37c9840ea7cdd2445
Le Français Michael Kolkowicz, chipleader à 45 joueurs restants

 

Journée terminée sur ce Pokerstars Championship. L'organisation a décidé d'écourter tout ça d'un niveau. Il reste 45 joueurs encore en course pour aller prendre le semi million d'euros offert au vainqueur.

Cocorico, puisque le chipleader est Français. Il s'appelle Michael Kolkowicz, il est parisien de naissance, ancien régulier de l'ACF, et vit un véritable rêve éveillé. Du haut de ses 31 printemps fraichement acquis, il domine ce tournoi de la tête et des épaules, et ce depuis le début, ou presque :

"Je me souviens être tombé à 6 000 dès le premier niveau, ça partait mal. Puis j'ai eu 44, 88 et AA, j'ai fait brelan, brelan et carré ! D'un coup, c'est devenu plus fluide, et je n'ai fait que monter progressivement par la suite. Et honnêtement, je n'ai pas collé beaucoup de bad beat pour en arriver là."

Michael évoque le bad beat... justement après en avoir mis un beau à Jérôme L'Hostis, pour l'éliminer en 50e position. On se refait la main pour mieux comprendre : Jérôme open en début de parole, c'est payé par Michael et par les deux joueurs en blindes. Puis sur :Kc:Qc:Js:5h, Jérôme check/call 44 000 au flop, une mise proposée par Michael, puis check raise de 100 000 à 308 000 et tapis sur la turn. Intense moment de réflexion chez Michael, qui va finir par call avec :Kh:Jd pour deux paires... sauf que Jérôme retourne :Ac:Ts pour quinte floppée. "Je sais que je suis derrière, mais il y a trop d'argent au milieu", lance-t-il, avant de voir arriver un :Jh sur la rivière. Petit whine4win de génie, qui lui a permis d'éliminer un joueur Français très dangereux et de devenir énorme.

Après coup, Michael était revenu sur cette main : "Je me suis dit que si je payais et que je perdais ce coup, j'avais encore deux fois la moyenne... et puis, il y avait vraiment trop au milieu, et il n'est pas forcé d'avoir tout le temps As-Dix ici. Il peut très bien avoir As Roi par exemple, je ne sais pas, je ne le connais pas", confessait-il. Et au lieu de n'avoir "plus que" deux fois la moyenne, il s'est retrouvé avec quatre fois la moyenne, soit 1,68 million ! 

"Je me sens vraiment bien dans cette salle, et honnêtement, si j'avais du choisir un EPT à deeprun, c'est celui-ci que j'aurais pris. Pourquoi ? Parce que j'ai beaucoup de souvenirs en tête ici, par exemple, c'est dans cette salle des étoiles que je me suis marié le 23 octobre 2010 ! Et comme c'est un weekend particulier cette semaine, avec tous les ponts, nous sommes très nombreux à être venus, j'ai une troupe de 40 ou 50 parisiens que je connais qui sont ici."

Et si demain soir, le vainqueur du tournoi ne sera toujours pas connu, Michael n'a qu'une idée en tête d'ici là : "J'aimerais tellement jouer sur cette table télévisée, tu n'imagines pas ! J'en rêve !" Alors forcément, quand je lui ai dit qu'il avait pas mal de chances d'aller y faire un tour demain, de part son statut de chipleader, ses yeux se sont mis à briller. Et de nos jours, quand on connait les yeux des réguliers du circuit, on est content de voir cette fraicheur débordante. J'espère vraiment que vous allez pouvoir l'observer depuis votre canapé, ça vaut le détour, et le mec est plutôt très souriant et sympa.

 

large.lhostis_bust.JPG.c5a4fd3e047b1c53e
L'un des pots les plus importants de cette journée aura donc malheureusement été disputé entre deux Français

 

Mais Michael ne sera pas seul dans cette bataille demain. Le field est encore très beau (jinx de mutant à venir, TF random en prévision) et on devrait avoir pas mal de spectacle. Second au classement, l'Allemand Stefan Schillhabel aura la joie, demain au coup d'envoi, de découvrir Michael, car les deux joueurs seront... côte à côte !

Michael, si tu me lis, sache que la table télévisée n'a jamais été aussi proche...

 

large.Stefan_Schillhabel.JPG.04b0f2a45ae
Stefan Schillhabel

 

Sur la troisième marche du podium, on retrouvera le génie Davidi Kitai, qui a terminé la journée en asphyxiant tous ses adversaires. Avec 1,087 million, il rejoint les deux autres joueurs cités précédemment, dans le clan encore très fermé des joueurs millionnaires en jetons. Davidi partagera sa table avec Romain Nardin, Karim Souaid ou encore Renaud Lejal, trois des neuf tricolores qualifiés pour ce day4. Ajoutez à cela le vainqueur du "FPS", notre bon poto Andreas "Air Jordan" Klatt, ainsi que l'Américain Luiz Duarte, et vous obtenez une table qui attirera particulièrement mon attention, bien évidemment.

 

large.davidi_kitai.JPG.4fe0084bfe15d45e1
Davidi Kitai a démarré sa journée par un bad beat... avant de la conclure sur le podium ! #genie

 

Et les autres Français alors ? Romain Nardin, ElkY et @Da_P.I.M.P.ont terminé sur la table télévisée, et j'avoue ne rien suivre du streaming. Mais si on jette un oeil sur leurs tapis respectifs, on peut avoir quelques indices : le dernier Team Pro PS Fr encore debout termine la journée avec 766 000, soit le 7e plus gros tapis du tournoi, quant à Nardin (577 000) et Jérome Brion (406 000), il existe encore une belle marge de manoeuvre qui leur permettra de jouer au poker, avant de jouer aux lancers de pièces. 

 

large.elky_nardin.JPG.b9d07633ddf47997d5
ElkY et Romain Nardin en table télévisée

 

Pour Remi Castaignon (142 000), on va dire qu'il était temps que la journée se termine, lui qui a souffert, notamment de par la présence de l'Allemand Manig Loeser juste à sa droite, hyperactif et très chiant, mais dans le bon sens du terme. Il clique juste et souvent, difficile à contrer un joueur comme lui. 

Le vainqueur de l'EPT Deauville 2013 aura l'expérience avec lui... reste plus qu'à trouver de bonnes cartes et doubler très vite. Qui ne rêverait pas d'un tête à tête entre lui et Davidi pour savoir qui des deux deviendra le premier homme a remporter deux fois l'EPT ?! Ah ba non, ça ne marche plus tout ça, il faut réécrire l'histoire à présent, sick.

 

large.castaignon_end.JPG.249dc1a893d6287
La détente d'un Rémi Castaignon, qui semble véritablement à l'aise sur ce tournoi

 

Un mot sur Paul François Tedeschi est également nécessaire. Le jeune Corse a passé une excellente journée... jusqu'à cette toute dernière main, qui lui aura laissé un sacré goût amer dans la bouche. Grosso m**do, sur un board :Ts:8s:7s:5c:9d, Polo a 3-barrel, 18 000, 48 000 et 140 000 avec... une très bonne main, qu'il préfère garder secret. Son adversaire, qu'il avait jugé comme plutôt très tight, a alors annoncé tapis pour quelque chose comme 540 000 ! Mal de crâne énorme pour Polo, qui, on s'en souvient, avait par exemple sauté d'un EPT avec un brelan de dames contre une quinte flush royale. Les mauvais souvenirs ont ressurgit chez Polo, qui a fini par jeter ses cartes pour se garder tout de même 560 000. Demain est un autre jour, un jour où il faudra évidemment compter sur le membre de Onpok pour aller chercher la victoire.

 

large.polo_end.JPG.0aaaa8abdcac48fb65023
Petit coup de pression : dernière main, Polo a une décision impotante et tous les joueurs du tournoi n'ont d'yeux que pour lui !

 

Côte star internationale, on notera la présence de sept Allemands, dont Moritz Dietrich (821 000), qui a parfaitement exploité Dan Smith (99 000) en toute fin de journée, pour se glisser à la 6e place du chipcount, mais aussi Hossein Ensan (718 000), vainqueur de l'EPT Prague 2015, qui, quand il ne fait pas doubler ElkY avec :Tx:7x, peut se montrer redoutablement gênant à une table de poker.

 

Sinon :

- Jan Bendik (223 000) tenant du titre, est toujours là bien qu'un peut short.
- Le Libanais Jeffrey Hakim (511 000) chipleader du jour 1A, et grand régulier des étapes EPT, va tenter de ne pas faire une énième demi finale.
- Le jeune Sebastian Malec (509 000) vainqueur de l'EPT Barcelone 2016, avance sans faire de bruit mais s'offrirait bien, lui aussi, le doublé inédit.
- Paul Testud (100 000) a plus de jetons que Dan Smith (99 000) et ça c'est tout de même très classe.

 

large.sebastian_malec.JPG.5d36fd3f90dcc6
Sebastian Malec

 

large.jeffrey_hakim.JPG.fa457cda7c48b73c
Jeffrey Hakim

 

large.dan_smith_end.JPG.fe72f06b976c6b1f
Dan Smith face à Moritz Dietrich

 

Répartition des gains : 

16e - 23e : 25 700€
24e - 31e : 19 840€
32e - 47e : 15 420€

 

Reprise du tournoi à midi, avec pour objectif principal de tomber à deux tables restantes, soit 16 joueurs.
La partie reprendra sur les blindes 5 000/10 000, ante 1 000, la moyenne sera alors de 48 blindes.

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Seat draw day4

Table 1 

Diego Vilela (Brésil) 358 000
Moritz Dietrich  (Allemagne)  821 000
Raffaele Sorrentino  (Italie)  197 000
Diego Zeiter (Suisse)  476 000
Remi Castaignon  (France)  142 000
Vicente Delgado  (Espagne)  501 000
Peyman Luth (Allemagne)  533 000

Table 2

Lukasz Kubicki  (Pologne) 315 000
Marius-Catalin Pertea  (Roumanie)  860 000
Sergio Aido  (Espagne) 719 000
Sergei Petrushevskii   (Russie)  541 000
Hossein Ensan  (Allemagne) 718 000
Arne Coulier (Belgique) 394 000
Jeffrey Hakim  (Liban) 511 000
Maxim Panyak  (Russie)  921 000

Table 3 

Dan Smith  (USA) 99 000
Bertrand "ElkY" Grospellier  (France)  766 000

Sebastian Malec (Pologne) 509 000
Paul Testud  (France)  100 000
Alexandru Papazian  (Roumanie)  670 000
Marius Gierse  (Allemagne)  383 000
Dmytro Shuvanov  (Ukraine)  604 000

Table 4

Lee Hon Cheong  (Hong Kong)  637 000
Michael Kolkowicz  (France) 1 445 000
Stefan Schillhabel (Allemagne) 1 380 000

Shijirbaatar Sanjaasuren  (Mongolie) 145 000
Paul-Francois Tedeschi (France) 560 000
Krisztian Fejerdi (Hongrie) 130 000
Douglas Ferreira Souza (Brésil) 428 000

Table 5

Andrey Bondar  (Russie) 180 000
Jérôme @Da_P.I.M.P. Brion  (France) 406 000
Chebli Chebli  (Liban) 291 000
Stefan Huber (Suisse)  235 000
Manig Loeser (Allemagne) 350 000
Gianluca Speranza  (Italie)  347 000
Jan Bendik  (Slovaquie)  223 000
Diego Ventura  (Pérou)  371 000

Table 6

Philipp Kober  (Autriche)  149 000
Davidi Kitai  (Belgique)  1 087 000
Romain Nardin  (France)  577 000
Karim Souaid  (France) 510 000

Luiz Duarte  (USA)  204 000
Andreas Klatt (Allemagne) 254 000

Shakhabiddin Muradov  (Lettonie) 170 000
Renaud Lejal  (France)  477 000

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, MicMacBigMac a écrit :

@veunstyletu vois laquelle en table télé ? :boxing:

Je me rase la tête si ce n'est pas la table d'ElkY 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, veunstyle a écrit :

Je me laisse pousser les cheveux si ce n'est pas la table d'ElkY 

8^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
News

À Monaco, Imad Derwiche évolue dans son jardin. Comme ces deux dernières années, le Français signe sur le Rocher une performance à six chiffres en s'adjugeant le trophée du 10 300 € High Roller. Le Finlandais Sampo Ryynanen et Sylvain Loosli, le divin chauve du Team Winamax, complètent le podium du tournoi.

[...] Lire la suite…




(crédit photo : PokerNews)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Coverage au top Steven  comme d'hab.

Sinon Team Karim Souaid ici ! Le bon poto a certes un passeport français mais habite Genève.

Côté suisse il y a encore les sharks suisses allemands Zeiter (n° 1 GPI Suisse ) et Huber ( gros reg online).

3 suisses à 45 left, c'est pas mal du tout ! 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On attends le premier post de la journée de veunstyle comme un gosse ici ! La fin de tournoi s'annonce très lourde à suivre !

Une win de elky serait juste manifique depuis le temps et vu comment on le respecte plus trop ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Jour de gloire à Monaco

C9RktXmWAAAPwU6.jpg:large

 

Après une énième courte nuit, nous sommes de retour dans la salle des Etoiles, du MonteCarlo Bay Hotel.

Monaco va vivre au rythme des cartes et du football aujourd'hui, et comme chez Club Poker nous sommes partout, je m'enfuierai ainsi vers 19h, direction Louis II, pour aller vivre une demie finale de Ligue des Champions qui s'annonce exceptionnelle ! 

Mais avant de parler petit gazon et enfant de 18 ans qui met la misère à de solides défenseurs Italiens, on va se concentrer sur le poker. Le Day4 de ce Pokerstars Championship est prestigieux à tout point de vue, vous le savez déjà, vous avez lu les posts précédents.

Cooooomme prévu j'ai envie de dire, ElkY débutera en table télévisée, en compagnie notamment de Dan Smith (ultra short), Sebastian Malec et Paul Testud... qui a d'ailleurs déjà doublé son petit tapis de 100 000, avec JJ vs AJ, avant de regagner deux autres petits coups, bravo Paulo.

"Ça y est, tu gagnes tous les coups ?", a lancé ElkY à Testud. 
"Ça y est, tu commences à pleurer ?", lui a-t-il répondu xD

En parlant de Paulo, on se concentrera aussi sur l'autre Polo de ce tournoi, le petit Tedeschi, qui débutera sa journée en compagnie du chipleader Français, Michael Kolkowicz, sur la table TV secondaire. 

Objectif du jour : disputer cinq niveaux de 90 minutes, ce qui devrait nous amener jusqu'à 21h ce soir, et ce, même si on atteint 16 joueurs rapidement. Et c'est là que le bad beat interviendra, sachant que je vous quitterai un peu plus tôt, le temps de se rendre au stade. Promis, j'essaierai de FB live tout ça, au moins pour me faire pardonner, sachant que je devrais être dans une tribune remplie de joueurs de poker FR. 

Ready pour aujourd'hui ? Suivez le guide.

 

large.dan_smith_elky.JPG.e4e1c5a939541f5
Dan Smith et ElkY

 

large.davidi_nardin_karim.JPG.90e27cd347
Davidi Kitai, Romain Nardin et Karim Souaid

 

large.kolkowicz_pft.JPG.28e0fec04f72a706
Michael Kolkowicz, chipleader du tournoi, et Paul François Tedeschi (premier plan)

 

large.jerome_brion.JPG.779f21bb0d8875855
Toujours aussi pimpant après 4 jours mister @Da_P.I.M.P.!

 

large.remi_castaignon.JPG.9d4bec57f51acf
Remi Castaignon

 

large.tableau_debut.JPG.aae5436ef23fe059
Et c'est parti pour une nouvelle longue journée de poker

 

 

N'hésitez pas à aller sur le Twitter de Club Poker également, je vais tenter de post quelques infos en live.

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Les français sortent le bleu de chauffe

Premier niveau plutôt calme en terme d'éliminations (seulement 5 à dénombrer), en revanche, pour ce qui est de l'action, difficile d'être déçu. Par où commencer ? Par Remi Castaignon, pourquoi pas.

Rémi a débuté sa journée en étant plutôt shortstack (142 000, soit 14bb) sauf que l'animal a l'expérience de ce genre de tournoi maintenant. Après avoir shove plusieurs fois sans être payé, il a parfaitement rentabilisé une petite paire de Rois : depuis la SB, les larmes ont du commencer à monter tout doucement, lorsqu'il a vu toute la table fold. Du coup, il s'est contenté de compléter sa SB, en priant pour que le joueur en BB fasse une bêtise. Ce joueur en question, c'est un Espagnol, Vicente Delgado.

Ce dernier tank un bon moment, avant de prononcer les mots magiques, "all in"

Rémi semble dans tous ses états, il pousse très vite ses jetons et galère même à retourner ses cartes. Le piège s'est refermé sur l'Espagnol, qui ne peut montrer mieux que :As:2c. Un board random plus tard, et revoilà Rémi Castaignon dans la course à la victoire, avec un tapis de 46 blindes.

 

large.remi_DU_vicente.JPG.8c3163fb507764
Vicente Delgado préfère en sourire, il vient de tomber dans le piège tendu par Rémi

 

Et puis on allait vous parler de Paul François Tedeschi, comme étant dans une forme olympique en ce début de journée : "Je les boxe tous", me confiait-il, après avoir consécutivement bust un Mongol (de Mongolie) qualifié sur un Spin'n'go, 3-bet Schillhabel et 3-bet Sergio Aido, fraichement arrivé à table. Tout ça en trois mains consécutives.

Ça c'était donc pour les bonnes nouvelles. J'ai alors foncé en salle de presse pour aller vous raconter tout ça... quand d'un coup, sur la télévision, je me suis aperçu qu'il disputait un pot énorme face au Chinois Lee Hon Cheong.

Le board affichait :8d:7d:9h:4h:Kh , et l'action fut la suivante : Open de PFT, second de parole, 3-bet du Chinois au bouton, payé. Puis check/check sur le flop, bet de Paul sur la turn et bet une nouvelle fois sur la rivière, à hauteur de 188 000. Le Chinois pousse alors son tapis de 411 000, offrant un mal de crâne horrible chez Polo. Sa main ? :Jd:Td ! Flopper les nuts et se faire relancer river quand une autre flush est rentrée, compliqué, très compliqué même.

Il aura fallu près de 5 minutes chez Tedeschi pour prendre une décision : il paye et découvre :Ah:8h chez le Chinois. C'est la caca, c'est la tata, c'est la castrophe : d'un coup d'un seul, Paul rejoint les tréfonds du classement, avec moins de 100 000 devant lui. Il s'agissait d'un pot pour passer au dessus du million et éliminer un joueur. Au lieu de cela, Paul est désormais dans une situation plus que critique.

 

large.tedeschi_proche.JPG.e55207cab56bd6
J'en connais deux qui doivent être ravis de voir que Paul n'a plus beaucoup de jetons, je parle évidemment de Sergio Aido et Stefan Schillhabel, qui fixe le Corse, l'air de dire "mais il me fait quoi le petit Français là ?"

 

Et sinon : 

- On a perdu Karim Souaid, ça c'est pour la mauvaise nouvelle. La bonne, c'est que ses jetons ont filé chez Romain Nardin. Les deux Français se sont chauffés préflop et tout a volé avant même que la croupière ne pose une carte au milieu de la table. :Ah:Jc chez Nardin et... :Qc:9d chez Karim, qui a craqué au mauvais moment. Il s'incline 41e pour 15 420€. 

- Avant cela, Romain Nardin avait déjà parfaitement débuté la journée, en prenant notamment deux petits coups à Davidi, un coup postflop et un 3-bet qui a fait fuir le Belge. Romain était grimpé à 850 000. Puis Davidi a remis les choses au clair, en lui expliquant que le véritable patron de ce tournoi c'était lui. Pour cela, Dav' n'a eu qu'à cliquer sur le bouton raise, à la rivière d'un board :Kh:5s:Js:Qd:7h. Romain a misé 71 000 et Davidi l'a relancé à 210 000. Et ouste, à la niche. Au break, Romain Nardin pointe à 940 000, alors que Davidi dépasse toujours le million de jetons.

 

large.davidi_nardin.JPG.2586b6279d118d77
Davidi face à Romain Nardin

 

- Jérôme Brion, des nouvelles ? J'ai comme l'impression que @Da_P.I.M.P.n'a pas bougé d'un iota dans ce premier niveau.

- Paul Testud a doublé en table TV, mais ça vous le saviez déjà.

- Je n'ai pas trop observé Michael Kolkowicz, mais il semble qu'il soit toujours au top avec son million et demi de jetons.

- Pas vu un seul coup de Renaud Lejal non plus, ce joueur inconnu de mes services, mais qui porte un logo Onpok. Il est compté à pres de 500 000 après un niveau de jeu.

 

large.renaud_lejal.JPG.d4107e4a558443474
Renaud Lejal

 

Il reste 40 joueurs (sur 727 joueurs)
Level 20 à venir - Blindes : 6 000/12 000, ante 2 000
Moyenne : 545 000
Gain assuré : 15 420€

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sick la sortie de jérôme l' Hostis sur un 4 outer river hier soir mais GG à lui quand même!Du coup on va encourager un autre Jérôme(Brion)en espérant ne pas le noicir.Merci Steven pour ce coverage aux petits oignons bien pratique pendant les pauses au boulot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
La remontada

Ne jamais vendre la peau d'un Corse avant de l'avoir busté. C'est pourtant une expression bien connue dans le milieu du poker, non ? 

Paul François Tedeschi est en train de démontrer à tout le monde qu'il faudra bel et bien compter sur lui lors de ce day4. Après être tombé à 95 000 lors du dernier break, le voilà 30 minutes plus tard en possession de... 1 million de jetons ! WTF ? 

"Laisse tomber l'ascenseur émotionnel de cette journée", me confiait-il tout sourire. Après ce coup terrible contre le Chinois juste avant le break, nombreux sont ceux qui l'auraient déjà enterré : "Et puis j'ai trouvé AA, j'ai fait tapis, personne n'a payé. Derrière je défend J8, ça vient 87x, je donk-bet shove, payé un mec avec un 7. Puis il y a un open, je resteal, ça passe. Et enfin, j'ai bust un joueur (Krisztian Fejerdi). J'open 30 000 au bouton, il fait tapis un peu moins de 300 000, payé monsieur. J'ai As-Dix, il a As-Six suited, et ça tient. Je suis remonté à 600 000 après ce coup !"

Mais Polo ne s'est pas arrêté là. Un peu plus tard, il est UTG et décide de... limp à 12 000. Oui oui oui monsieur le limp UTG, on aime le panache. Sergio Aido, un peu moins, puisqu'il fait monter les enchères à 30 000. Stefan Schillhabel paye depuis la SB et Polo complète. 

Puis sur :Ks:8c:7s, Schillhabel et Tedeschi laisse Aido placer son c-bet, ce qu'il fait, à hauteur de 82 000. Payé chez Schillhabel... et c'est check/raise par PFT à 235 000. Aido passe, imité par l'Allemand, et par ici la monnaie baby. Paul atteint ainsi le million de jetons.

"Pour revenir sur le coup contre le Chinois avant la pause, c'est compliqué tout de même. C'est un peu le même spot de m**de qu'hier soir, dernière main. Sauf que là, j'ai 200 000 à payer dans un pot de 1,2 million. Je dois être bon une fois sur six... après le truc, ouais, quand il check/raise river, il a quand même souvent. Mais j'ai quinte floppée et je ne suis battu que par ça quoi..." 

Allez, c'est du passé mon petit Polo, on se concentre sur l'avenir, il y a moyen de le rendre radieux je pense.

 

large.tedeschi_remontada.JPG.52aa08c4a62
Paul François Tedeschi dans ses oeuvres

 

large.bendik_out.JPG.5cd915ec34a4acacc6f
On a perdu Jan Bendik sinon, vainqueur l'an passé. Et c'est @Da_P.I.M.P.qui s'en est chargé. Bendik a open shove 90 000 avec :As:Qs, payé par :Ah:9c chez le Français. Le talent, c'est ensuite de hold sur un board :9c:7s:4s:Th:Td ! Problème, Jérôme a insta-perdu tout ça dans la foulée. Pas vu le coup, mais quand j'ai tourné la tête, le board affichait :9c:6s:7d:4s:Jd. Son adversaire a retourné :Jc:2c, ce qui s'avérait être la main gagnante : "J'avais Dix et Neuf ici..." Il reste encore 360 000 chez Jérôme Brion

 

large.dav_tv_table.JPG.a74cb8b7e85d8f400
Davidi est en table télévisée, et peut compter, comme d'habitude, sur le soutien inconditionnel de sa future femme, Caroline

 

large.dan_smith_out.JPG.d2e056507e83f14a
La table télévisée, Dan Smith l'a quitté justement, éjecté de ce tournoi par l'inusable Paul Testud, en 34e position

 

large.hossein_massage.JPG.413f0e2f56d37a
Et parmi les vainqueurs d'EPT, Hossein Ensan est toujours là, en plein massage, sur une table bien bien randomish

 

Ils remportent 15 420€

34e - Dan Smith
35e - Diego Vilela
36e - Jan Bendik
37e - Philipp Kober
38e - Peyman Luth
39e - Krisztian Fejerdi
40e - Luiz Duarte
41e - Karim Souaid
42e - Marius Gierse
43e - Shijirbaatar Sanjaasuren
44e - Shakhabiddin Muradov
45e - Chebli Chebli

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
PAS DE DOUBLÉ POUR CASTAIGNON

Une nouvelle pause est en cours, et 10 minutes avant celle-ci, c'est Rémi Castaignon qui a dit adieu à ses rêves de doublé. En difficulté depuis le début de la journée, sur une table qu'il estimait "très compliqué", il a fini par rendre les armes contre l'Argentin Diego Zeiter. C'est lors d'une bataille de blindes que tout s'est passé. Rémi défend :4c:2c suite à un open à 30 000. Puis sur :Ac:4s:9s, il call une mise de 30 000, avant de raise de 70 000 à tapis (230 000) sur une turn :3c, qui lui offrait maintenant un tirage quinte flush.

C'est snap call par son adversaire, qui retourne :Ah:3d pour deux paires. Fin de l'aventure pour Remi, à la 33e place. Dans la foulée, une table a cassé, et désormais, tous les sièges des quatre dernières tables sont occupées. Il reste 32 joueurs et encore pas mal de Français. 

Je ferai un point chipcount une fois que je les aurais reçu. Sachez qu'après le break, vous aurez (enfin) le bonheur de découvrir Michael Kolkowicz, toujours chipleader de ce tournoi, en compagnie donc de Renaud Lejal et Paul François Tedeschi.

 

large.remi_castaignon_allin.JPG.9cc76596
Dernier tapis pour Rémi Castaignon sur ce PSC Monte Carlo

 

large.tableau2.JPG.25b2c3b89c8451f022193

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Chipcount

Sept Français sont encore dans ce tournoi... et le chipleader est toujours Michael Kolkowicz.

 

large.kolkowicz_TV.JPG.1295f5465f6b595c8
Mossieu le chipleader, Michael Kolkowicz

 

Chipleader - Michael Kolkowicz    1 619 000
2e - Marius-Catalin Pertea    1 200 000
3e - Diego Zeiter    1 190 000
4e - Maxim Panyak    1 180 000
5e - Stefan Schillhabel    1 153 000
6e - Lee Hon Cheong    1 135 000
7e - Dmytro Shuvanov    1 065 000
8e - Moritz Dietrich    98 1000
9e - Romain Nardin    950 000
10e - Alexandru Papazian    902 000

11e - Davidi Kitai    818 000
12e - Gianluca Speranza    675 000
13e - Paul-Francois Tedeschi    650 000
14e - Bertrand "ElkY" Grospellier    581000

15e - Arne Coulier    580 000
16e - Andreas Klatt    576 000
17e - Douglas Ferreira Souza    563 000
18e - Vicente Delgado    535 000
19e - Sergio Aido    510 000
20e - Andrey Bondar    468 000

21e - Raffaele Sorrentino    465 000
22e - Jérôme Brion    405 000
23e - Paul Testud    401 000

24e - Lukasz Kubicki    400 000
25e - Jeffrey Hakim    400 000
26e - Manig Loeser    390 000
27e - Stefan Huber    387 000
28e - Sebastian Malec    378 000
29e - Sergei Petrushevskii    320 000
30e - Diego Ventura    250 000

31e - Renaud Lejal    247 000
32e - Hossein Ensan    210 000

Modifié par veunstyle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×