Jump to content
This Topic

Recommended Posts

il y a une heure, Lazydad a écrit :

Ca balance sur de vieilles rumeurs qui trainent depuis au moins 5 ans, régulièrement par des gens qui règlent des comptes avec la FI comme Tatiana Ventôse ou Fatima Bénomar. En 5 ans et malgré #MeToo qui a facilité l'écoute des victimes il n'y a jamais rien eu de concret autre que "il m'a regardé lourdement lors d'une soirée". Crois moi, j'avais été choqué (à l'époque j'accordais encore du crédit à Ventôse) et j'avais approfondi des recherches sur le sujet et comme d'autres sur le Discord où on vient juste de parler de cette sortie, j'en suis arrivé à la conclusion qu'on tourne en rond depuis 5 ans sur des bruits de couloirs jamais étayés par des faits sérieux. Malgré l'amitié et le respect que je porte à Coquerel, comme de nombreux insoumis, je serais le premier à demander sa mise à l'écart si il devait y avoir des faits concrets.

En attendant, j'ai lu ça même si je suis embêté de ne pas trouver la source officielle.

 

Comme avec Darmanin quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouais t'en est encore là en fait dans le déni ! Darmanin a été auditionné et a reconnu lui même avoir abusé de sa situation pour bénéficier de faveurs sexuelles en échange de promesse sur l'aide qu'il pouvait prodiguer sur le dossier d'au moins une plaignante. 

J'ai une question pour toi Loorent : il y a une dizaine d'année quand tu étais Bayrouiste et que Darmanin était à l'UMP, tu l'aurais défendu avec la même vigueur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Bon si j'ai bien compris, y'a pas de gros porcs à la LFI, j'ai bon ?

Edit: @Lazydad, tu connais parfaitement le parti, tu dois pouvoir nous dire qui sont les mecs douteux dans leurs rapports avec la gent féminine non ?

Edited by petit_agité

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, petit_agité a écrit :

Bon si j'ai bien compris, y'a pas de gros porcs à la LFI, j'ai bon ?

Non. Dans un parti qui compte plusieurs milliers de membres, il y a aura toujours des brebis galeuses, même si celui-ci a intégré les luttes féministes et pour l'égalité homme-femme dans ses combats prioritaires.

Mais là où la LFI et certaines formations de gauche se démarquent des autres sur ce problème c'est justement par la mise en place de structures pour identifier les prédateurs et les exclure le cas échéant:

https://www.tf1info.fr/politique/affaires-de-violences-sexuelles-quelles-sont-les-instances-de-controle-des-partis-politiques-2220859.html

Du coup, là ou un Abad ou un Darmanin restent intégrés à Renaissance (et au gouvernement) malgré l'existence de procédures judiciaires et de témoignages accablants à leur encontre, un Taha Bouhaf se fait lui éjecter en quelques jours de sa candidature aux législatives après enquête interne du parti.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, CuoreIncazzato a écrit :

Non. Dans un parti qui compte plusieurs milliers de membres, il y a aura toujours des brebis galeuses, même si celui-ci a intégré les luttes féministes et pour l'égalité homme-femme dans ses combats prioritaires.

Mais là où la LFI et certaines formations de gauche se démarquent des autres sur ce problème c'est justement par la mise en place de structures pour identifier les prédateurs et les exclure le cas échéant:

https://www.tf1info.fr/politique/affaires-de-violences-sexuelles-quelles-sont-les-instances-de-controle-des-partis-politiques-2220859.html

Du coup, là ou un Abad ou un Darmanin restent intégrés à Renaissance (et au gouvernement) malgré l'existence de procédures judiciaires et de témoignages accablants à leur encontre, un Taha Bouhaf se fait lui éjecter en quelques jours de sa candidature aux législatives après enquête interne du parti.

Je sais, Lazydad avait déjà parlé de cette structure. C'est pour ça que j'aimerais bien avoir des noms...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Lazydad a écrit :

Ca balance sur de vieilles rumeurs qui trainent depuis au moins 5 ans, régulièrement par des gens qui règlent des comptes avec la FI comme Tatiana Ventôse ou Fatima Bénomar. En 5 ans et malgré #MeToo qui a facilité l'écoute des victimes il n'y a jamais rien eu de concret autre que "il m'a regardé lourdement lors d'une soirée". Crois moi, j'avais été choqué (à l'époque j'accordais encore du crédit à Ventôse) et j'avais approfondi des recherches sur le sujet et comme d'autres sur le Discord où on vient juste de parler de cette sortie, j'en suis arrivé à la conclusion qu'on tourne en rond depuis 5 ans sur des bruits de couloirs jamais étayés par des faits sérieux. Malgré l'amitié et le respect que je porte à Coquerel, comme de nombreux insoumis, je serais le premier à demander sa mise à l'écart si il devait y avoir des faits concrets.

En attendant, j'ai lu ça même si je suis embêté de ne pas trouver la source officielle.

 

quand il s'agit d'un élu LFI ,ce sont "des bruits de couloir".

Quand il s'agit d'un élu de la majorité,il s'agit d'une grave accusation qui remet en cause la légitimité à son poste sans délai.

La bêtise n'a plus de limite chez Nupes

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, CuoreIncazzato a écrit :

Non. Dans un parti qui compte plusieurs milliers de membres, il y a aura toujours des brebis galeuses, même si celui-ci a intégré les luttes féministes et pour l'égalité homme-femme dans ses combats prioritaires.

Mais là où la LFI et certaines formations de gauche se démarquent des autres sur ce problème c'est justement par la mise en place de structures pour identifier les prédateurs et les exclure le cas échéant:

https://www.tf1info.fr/politique/affaires-de-violences-sexuelles-quelles-sont-les-instances-de-controle-des-partis-politiques-2220859.html

Du coup, là ou un Abad ou un Darmanin restent intégrés à Renaissance (et au gouvernement) malgré l'existence de procédures judiciaires et de témoignages accablants à leur encontre, un Taha Bouhaf se fait lui éjecter en quelques jours de sa candidature aux législatives après enquête interne du parti.

La présomption d'innocence n'existe plus et une, voir des plaintes suffisent désormais à mettre fin à la carrière pro d'une personne ? Je défends personne, et j'en foutrement rien si il est coupable ou victime, mais je trouve ca ridicule de détruire complètement une personne sur des simples accusations. 

Sans parler des timings, où toutes ces histoires ressortent pile poile au moment de sa nomination en tant que ministre.

Et je parle même pas de l'histoire de Zacharopoulou.

Edited by HWolowitz

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, HWolowitz a écrit :

Sans parler des timings, où toutes ces histoires ressortent pile poile au moment de sa nomination en tant que ministre.

Va falloir expliquer en quoi l'histoire du timing correspondrait à un quelconque argument qui atténuerait la faute.

Quant à la présomption d'innocence, tu as raison. A ce titre notamment, Darmanin (j'imagine que tu parles de lui ?) n'a pas été condamné pour viol (encore heureux). Ceci étant, dans ma perception de la responsabilité politique, le simple fait qu'il ait reconnu avoir aidé une femme pour des relations sexuelles me parait de base suffisant pour faire en sorte qu'il soit pas nommé ministre. 

J'ai du mal à comprendre l'intérêt d'ailleurs pour le gouvernement d'avoir un Darmanin en poste. Ca me parait, juste d'un point symbolique, être une faute importante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, General_doc2 a écrit :

le simple fait qu'il ait reconnu avoir aidé une femme pour des relations sexuelles

T'es sûr de ça ? C'est pas ce qui est retranscrit ici (en résumé, il a reconnu les 2 faits mais pas le lien entre les deux) : https://www.liberation.fr/checknews/2020/07/21/darmanin-a-t-il-admis-l-echange-de-rapports-sexuels-contre-une-promesse-de-passe-droit_1794782/

Après faut pas être bien malin pour se taper Soso dans un club échangiste quand tu ambitionnes de faire carrière en politique. Enfin je dis ça mais ça permet déjà de faire ministre de l'intérieur remarque :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, HWolowitz a écrit :

La présomption d'innocence n'existe plus et une, voir des plaintes suffisent désormais à mettre fin à la carrière pro d'une personne ? Je défends personne, et j'en foutrement rien si il est coupable ou victime, mais je trouve ca ridicule de détruire complètement une personne sur des simples accusations. 

"Détruit" à propos de Darmanin et Abad me semblent un poil exagéré...

Quand un policier ou un enseignant est accusé d'une faute grave, il est mis en congé le temps qu'une enquête se fasse et apporte ses conclusions.

Qu'un ministre faisant l'objet d'une enquête pour des faits aussi graves se mette ou soit mis provisoirement en retrait me semble être la base de la décence, surtout dans le gouvernement d'un Président qui avait choisi en 2017 de faire de la violence faite aux femmes la grande cause de son quinquennat (avec un bilan nul cinq ans après d'ailleurs). En fait, comme grande cause, il aurait mieux fait de choisir la présomption d'innocence des puissants...

Dans le cas d'Abad, on ne parle pas de simples rumeurs  mais d'accusations précises et étayées par plusieurs témoins qui contredisent la version du ministre. En tout cas, l'affaire a été jugée suffisamment sérieuse pour que le Parquet de Paris ouvre une enquête.

Spoiler

Violences sexuelles Enquête

Les contradictions de la défense de Damien Abad

Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.

Marine Turchi

29 juin 2022 à 18h46

 
 
 
 

Jusqu’à présent, la défense du ministre des solidarités Damien Abad, accusé de viol ou de tentative de viol par trois femmes, se cantonnait à un démenti laconique : des « allégations » qu’il « réfute catégoriquement ». « Les relations sexuelles que j’ai pu avoir ont toujours reposé sur le principe du consentement mutuel », avait-il indiqué dans sa réponse à Mediapart, le 21 mai, dans le cadre de notre premier article. Mais mardi 28 juin, son avocat, Benoît Chabert, invité de BFMTV, n’a pas pu se contenter de cette courte réponse.

Les faits dénoncés par Laëtitia* – l’élue centriste et ex-présidente de fédération des Jeunes Centristes qui a porté plainte – sont précis : elle dénonce une agression sexuelle et du harcèlement de la part de Damien Abad lors d’un mariage d’un responsable du Nouveau Centre dans l’Aveyron, le 31 juillet 2010 ; mais aussi une tentative de viol lors d’une fête au domicile du député européen, à Paris, au premier semestre 2010.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « tentative de viol », a indiqué l'AFP mercredi 29 juin.

Questionné sur ce témoignage, le pénaliste a affirmé qu’une plainte en dénonciation calomnieuse allait être déposée « dans la matinée », car son client est « totalement innocent » et que les faits évoqués « dans un article de presse » sont « faux ».

Le présentateur, Bruce Toussaint, le questionne alors précisément sur ce point. « Qu’est-ce qui est faux ? Votre client ne connaît pas Laëtitia ? » « Absolument pas. Il ne voit pas de qui il s’agit », répond, affirmatif, MChabert. « D’accord, il n’a jamais rencontré cette personne ? », relance le journaliste. « Il ne voit pas de qui il s’agit, il ne voit pas », répète l’avocat.

Lorsque Bruce Toussaint lui demande si son client s’est rendu au mariage dans l’Aveyron le 31 juillet 2010, le pénaliste botte en touche : « Je crois qu’il lui est déjà arrivé d’aller à des mariages. » Le journaliste insiste, l’avocat change de sujet : « Il est allé sans doute à un mariage… Là, vous rentrez dans des détails... qui sont des détails qui ne sont pas liés au fait qu’aujourd’hui on apprend par la presse qu’une plainte est déposée, la plainte on ne l’a pas, donc on ne sait pas ce qu’il y a dedans, et qu’une personne est innocente jusqu’à ce qu’elle soit jugée. »

Les propos de Me Chabert sont ambigus : veut-il dire que son client ne voit toujours pas qui est la personne qui l’accuse ? Ou que Damien Abad détient l’identité de cette personne, mais qu’il dit ne pas la connaître personnellement ?

Les deux hypothèses sont mises à mal par des éléments de notre enquête.

S’il ne voit « pas de qui il s’agit », au sens où il n’aurait toujours pas identifié la plaignante, Damien Abad s’enferme dans une défense consistant, de fait, à dire que le témoignage de Laëtitia est faux de bout en bout. Car si le ministre ignore qui est cette femme, cela signifie qu’il n’a pas eu de relation de proximité avec une présidente de fédération des Jeunes Centristes au fameux mariage en 2010, qu’il n’a pas non plus tenté d’avoir une relation sexuelle avec elle lors de la fête à son domicile la même année, et qu’il n’a pas été interrompu à ce moment-là par un militant centriste rentré à l’improviste dans la pièce.

Deux témoins interviewés par Mediapart ont pourtant attesté de certains de ces éléments.

La maire (UDI) d’Amiens, Brigitte Fouré, avait assuré à Mediapart qu’elle était présente au fameux mariage le 31 juillet 2010, et qu’elle avait été témoin d’un « comportement indécent » de Damien Abad à l’égard de Laëtitia. « L’après-midi et la soirée du mariage, j’ai vu à plusieurs reprises qu’il cherchait à se rapprocher d’elle et qu’il avait un comportement que j’ai trouvé complètement déplacé, inapproprié. Il l’importunait, c’étaient des avances vraiment lourdes, insistantes, incongrues. J’ai ressenti un sentiment de malaise », nous avait-elle relaté. En précisant que Laëtitia « n’adhérait pas à cette démarche de Damien Abad », mais qu’elle « ne l’envoyait pas balader parce qu’elle était dans une situation pas facile », étant donné qu’il était « le président des Jeunes Centristes ».

De son côté, le militant centriste qui aurait fait irruption dans la pièce où se trouvaient Damien Abad et Laëtitia, au moment de la tentative de viol que celle-ci dénonce, a confirmé sa présence à Mediapart (lors d’un entretien, puis dans une attestation écrite officielle) : « Je me suis souvenu effectivement m’être rendu aux toilettes mais en voulant ouvrir la porte des WC, je m’étais trompé et j’avais ouvert la porte d’une pièce où j’ai vu sortir [Laëtitia] », « sans savoir à ce moment-là » ce qu’il se passait. 

C’est à l’occasion d’une rencontre, le 10 février dernier, avec Laëtitia – qu’il n’avait pas vue depuis plusieurs années –, que la scène lui serait revenue comme un « flash ». « Lors de notre rencontre, nous nous sommes remémoré notre engagement commun chez les Jeunes Centristes et les quelques soirées qu’organisait Damien Abad, notre président de l’époque, dans son appartement du Varrondissement de Paris. À ce moment, [elle] me dit : “Tu sais que tu m’as sauvé la vie dans l’une de ces soirées” », nous a-t-il rapporté. Elle lui aurait alors relaté les faits.

20220629-img-la-defense-de-damien-abad-c
Damien Abad à la sortie du conseil des ministres au palais de l’Élysée, le 23 mai 2022. © Photo Sébastien Calvet / Mediapart

Dans la deuxième hypothèse, que semblent privilégier BFMTV et l’AFP, l’avocat de Damien Abad entendrait affirmer que son client connaît à présent le nom de la plaignante, mais qu’il ne la connaît pas.

Là encore, cette défense est contredite par plusieurs éléments et documents recueillis par Mediapart.

Des emails que nous avons obtenus montrent que Damien Abad et la plaignante ont échangé à plusieurs reprises entre 2009 et 2010, lorsqu’ils militaient tous deux chez les Jeunes Centristes, le mouvement de jeunesse du Nouveau Centre. Dans ces courriels, où se mêlent échanges collectifs et bilatéraux, il est notamment question des élections et de la vie du mouvement. L’ancien député s’adresse parfois directement à Laëtitia, et vice-versa.

Autre élément : des documents internes du Nouveau Centre et des articles de presse montrent que Damien Abad et la plaignante militaient bien ensemble chez les Jeunes Centristes – lui comme président national, elle comme présidente de la fédération de son département. 

Questionné par Mediapart sur le sens de ses propos à BFMTV, Benoît Chabert indique qu’après avoir été, sur la base de notre seul article, « dans l’incapacité de dire si oui ou non, il connaissait cette personne », son client « pense » aujourd’hui, « par recoupements successifs », « connaître l’identité de la plaignante »

« J’ai voulu expliquer que les faits allégués et qualifiés de tentative de viol n’ayant jamais eu lieu, la connaissance d’une personne les ayant subis était impossible », précise Me Chabert, rappelant que son client « conteste fermement [ces] allégations ». Concernant le mariage, il indique que Damien Abad « ne conteste pas s’être rendu à un mariage le 31 juillet 2010 dans l’Aveyron ».

Il est trop tôt pour parler recomposition de l’équipe gouvernementale. Élisabeth Borne consulte actuellement les présidents de groupe.

L'entourage d'Élisabeth Borne à Mediapart

Le 27 juin, après le dépôt de plainte pour « tentative de viol » de Laëtitia, le ministre des solidarités avait contesté à nouveau ces accusations « avec la plus grande fermeté » et annoncé une plainte en dénonciation calomnieuse. « Je ne laisserai pas ces accusations mensongères et scandaleuses sans réponse. [...] Ma détermination est totale », avait-il réagi dans un communiqué.

Sur le plateau de BFMTV, son avocat a jugé « troublant » que cette plainte intervienne « dans les jours qui précèdent le renouvellement du gouvernement », « douze ans » après les faits dénoncés.

Le 22 mai, au lendemain de nos premières révélations, la première ministre Élisabeth Borne avait « assuré » que « s’il y a[vait] de nouveaux éléments, si la justice [était] à nouveau saisie », elle tirerait « toutes les conséquences ». Le 14 juin, après notre second article révélant notamment le témoignage de Laëtitia, Matignon avait indiqué ne pas pouvoir « se prononcer sur [ces] témoignages anonymes » et invité « ces femmes à porter plainte pour que la justice puisse faire son travail ».

Questionné mercredi par Mediapart sur le maintien ou non au gouvernement de Damien Abad, Matignon indique qu’« il est trop tôt pour parler recomposition de l’équipe gouvernementale », puisque Élisabeth Borne « consulte actuellement les présidents de groupe ». Son entourage rappelle que la première ministre avait, dans cette affaire, « invité les femmes qui avaient témoigné à porter plainte », la justice étant « la seule à pouvoir établir la vérité de manière impartiale et dans le respect de la parole des femmes ».

Marine Turchi

 

Edited by CuoreIncazzato

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, General_doc2 a écrit :

Va falloir expliquer en quoi l'histoire du timing correspondrait à un quelconque argument qui atténuerait la faute.

Quant à la présomption d'innocence, tu as raison. A ce titre notamment, Darmanin (j'imagine que tu parles de lui ?) n'a pas été condamné pour viol (encore heureux). Ceci étant, dans ma perception de la responsabilité politique, le simple fait qu'il ait reconnu avoir aidé une femme pour des relations sexuelles me parait de base suffisant pour faire en sorte qu'il soit pas nommé ministre. 

J'ai du mal à comprendre l'intérêt d'ailleurs pour le gouvernement d'avoir un Darmanin en poste. Ca me parait, juste d'un point symbolique, être une faute importante.

Je parle d'Abad pour la présomption d'innocence, j'aurai du mal à défendre Darmanin malheureusement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

présomption d'innocence , point barre !

darmanin a avoué quoi ? avoir niqué avec une de ses ex ? peut être qu'il y a des témoignages quui sont faux ?

 

peut etre que les temoignage contre abad sont faux ?

 

aussi faux que l'article du point sur les 2 LFI ? .... bref.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, loorent a écrit :

présomption d'innocence , point barre !

darmanin a avoué quoi ? avoir niqué avec une de ses ex ? peut être qu'il y a des témoignages quui sont faux ?

 

peut etre que les temoignage contre abad sont faux ?

 

aussi faux que l'article du point sur les 2 LFI ? .... bref.

 

 

 

Darmanin a avoué s'être fait sucé par une pauvre mère de famille en galère, en profitant de sa position d'influence pour abuser d'elle. A priori il a fait ça suffisamment bien pour que ça ne soit pas répréhensible par la loi.

Ça ne l'empêche pas d'être une sombre m**de d'après moi pour abuser de son pouvoir politique et en tirer des bénéfices personnels. Après si il y a plein de gens assez cons pour voter la bouche ouverte pour des personnes qui font de l'abus de faiblesse, on a ce qu'on mérite.


Pour Abad c'est sur à 99% du temps qu'il y aura un non lieu de toute façon. Comme souvent en matière de crimes sexuels c'est parole contre parole, pas de pièces à conviction, quand en plus les faits remonte loin en arrière ça finit toujours comme ça. C'est pas pour ça qu'il est innocent ( et pas non plus coupable ).

Mais quand un mec raconte des mensonges pour se défendre, c'est quand même très suspect.
Dire qu'il ne voit pas qui est "Laetitia"alors que c'est une ancienne présidente de fédération pendant qu'il était président fondateur des jeunes centristes, c'est forcement du foutage de gueule absolu ( ou alors il a Alzheimer au choix ). Si il n'a rien à se reprocher pourquoi mentir la dessus par exemple? Que les témoignages soient vrais ou faux il connait forcement la plaignante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, wylke a écrit :

Pour Abad c'est sur à 99% du temps qu'il y aura un non lieu de toute façon. Comme souvent en matière de crimes sexuels c'est parole contre parole, pas de pièces à conviction, quand en plus les faits remonte loin en arrière ça finit toujours comme ça. C'est pas pour ça qu'il est innocent ( et pas non plus coupable ).

Une reflexion: Y'a combien de chances, dans la vie d'un homme, que celui-ci se fasse accuser d'agression sexuelle ? Voyez votre entourage ou les faits divers, ca n'arrive qu'a peu de gens on est d'accord, p.etre genre une vie sur 100 ? sur 200 ?

Mais lorsqu'il y a plusieurs accusatrices qui ne se connaissent pas et decrivent a peu pres les mm procédés, pour Abad 3 temoignages... si la probabilité qu'une nana - qui n'est pas connue pour affabuler- mente est deja assez faible, que 3 nanas credibles mentent dans des accusations convergentes, c'est combien la probabilité ?

C'est qd meme suffisamment fort comme signal pour le considerer avec serieux. Je pense que lorsqu'il y a accusations convergentes de sources differentes, on devrait considerer qu'on a assez d'elements pour appliquer un principe de precaution, c'est a dire mettre a l'ecart professionnellement le concerné le temps d'eclaircir tout ca, avant meme que la justice soit saisie.

A voir a partir de combien de temoignages et/ou de gravité des faits on mettrait la limite, mais que ce principe soit appliqué au moins dans le cadre des hautes fonctions politiques devrait pourvoir s'envisager imo.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Al1 2large a écrit :

Une reflexion: Y'a combien de chances, dans la vie d'un homme, que celui-ci se fasse accuser d'agression sexuelle ? Voyez votre entourage ou les faits divers, ca n'arrive qu'a peu de gens on est d'accord, p.etre genre une vie sur 100 ? sur 200 ?

Mais lorsqu'il y a plusieurs accusatrices qui ne se connaissent pas et decrivent a peu pres les mm procédés, pour Abad 3 temoignages... si la probabilité qu'une nana - qui n'est pas connue pour affabuler- mente est deja assez faible, que 3 nanas credibles mentent dans des accusations convergentes, c'est combien la probabilité ?

C'est qd meme suffisamment fort comme signal pour le considerer avec serieux. Je pense que lorsqu'il y a accusations convergentes de sources differentes, on devrait considerer qu'on a assez d'elements pour appliquer un principe de precaution, c'est a dire mettre a l'ecart professionnellement le concerné le temps d'eclaircir tout ca, avant meme que la justice soit saisie.

A voir a partir de combien de temoignages et/ou de gravité des faits on mettrait la limite, mais que ce principe soit appliqué au moins dans le cadre des hautes fonctions politiques devrait pourvoir s'envisager imo.

Je ne sais pas pour les proportions que tu avances. La majorité du temps il n'y a pas de dépôts de plainte à cause de nombreux facteurs. difficulté à le faire, souffrance d'une procédure longue et qui va souvent aboutir à rien, trauma etc...

Par contre une française sur 7 est victime de violence sexuelle au cours de sa vie ( viol, tentative de viol ou aggression sexuelle). donc si il y a autant de victimes, c'est aussi qu'il y a beaucoup de coupables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, wylke a écrit :

Darmanin a avoué s'être fait sucé par une pauvre mère de famille en galère, en profitant de sa position d'influence pour abuser d'elle. A priori il a fait ça suffisamment bien pour que ça ne soit pas répréhensible par la loi.

 

sachant que c'est une nana qui a été en couple/relation avec Darmanin , et qu'elle voulait faire effacer son casier. oh oui la pov mere de famille !....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, loorent a écrit :

sachant que c'est une nana qui a été en couple/relation avec Darmanin , et qu'elle voulait faire effacer son casier. oh oui la pov mere de famille !....

C'est pas la même histoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, General_doc2 a écrit :

Va falloir expliquer en quoi l'histoire du timing correspondrait à un quelconque argument qui atténuerait la faute

Il n'y a pas eu de jugement ,mais toi tu peux prouver qu'il y a faute?

LFI se voit sans prétention porter la justice comme le roi saint louis sous son chêne...

Et ça ne répond pas à la question pourquoi les plaintes(et non pas les fautes)sont majoritairement portées ou réactivées dès qu'un élu accède à de hautes fonctions!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, docky666 a écrit :

Il n'y a pas eu de jugement ,mais toi tu peux prouver qu'il y a faute?

Quel rapport avec la phrase que tu as quote ?

Je ne vais pas paraphraser wylke, il a tout dit.

il y a 7 minutes, docky666 a écrit :

LFI se voit sans prétention porter la justice comme le roi saint louis sous son chêne...

T'es bourré ? Qu'est-ce que tu racontes ?

il y a 7 minutes, docky666 a écrit :

Et ça ne répond pas à la question pourquoi les plaintes(et non pas les fautes)sont majoritairement portées ou réactivées dès qu'un élu accède à de hautes fonctions!

Pourquoi il y aurait simplement une question à ce sujet ? C'est quoi le lien ? 

La temporalité avec la mise en avant d'une personne lui donne le totem d'immunité pour ce qu'il aurait fait avant ? 
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, General_doc2 a écrit :

Je ne vais pas paraphraser wylke, il a tout dit.

ah pardon c'est pas la justice du roi Saint Louis c'est celle de Wylke ,il détient la preuve divine qu'Abbad,Darmanin,...sont coupables de violence sexuelle alors que notre pauvre justice d'état n'a pas encore réussi à le prouver.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, loorent a écrit :

sachant que c'est une nana qui a été en couple/relation avec Darmanin , et qu'elle voulait faire effacer son casier. oh oui la pov mere de famille !....

Un mari peut violer sa femme pourtant ils sont mariés ! Pov épouse…

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, docky666 a écrit :

Et ça ne répond pas à la question pourquoi les plaintes(et non pas les fautes)sont majoritairement portées ou réactivées dès qu'un élu accède à de hautes fonctions!

Exemple : Mme X regarde la télé et y voit M.Y, qui l’avait agressée/violée/truc-immonde des années avant.

 « Quoi ? Et en plus ce conn**d/slaud/agresseur/violeur/nom-d’oiseau devient ministre/haut-fonctionnaire ? Attends, je vais contacter [média] pour leur rappeler qui est réellement cette ordure ! »

Pas besoin d’invoquer une quelconque malice ou une mauvaise intention pour trouver une raison à cette concomitance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Autre exemple : tu ne constates de telles révélations que lorsqu’elles coïncident avec l’arrivée auxdites hautes fonctions. Des scandales sont dévoilés à longueur d’année, on n’a vent que des plus médiatiques.

Edited by Dicomaniaque 💉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×