Aller au contenu
Ce sujet

Messages recommandés

il y a 2 minutes, marcov a écrit :

Le plafonnement des salaires que préconise Mélenchon n'est-il pas un frein au légitime désir d'enrichissement personnel ?

Bien au contraire. Cela peut freiner l'enrichissement financier d'une très petite minorité, mais l'enrichissement personnel est bien plus vaste heureusement, cela peut être un accélérateur vers le bonheur.

D'un point de vue purement financier le désir d'enrichissement personnel d'une personne ampute celui des autres de toute façon. Une société avec moins d'inégalités profite à la majorité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, Lazydad a écrit :

Je comprend même pas ce genre de question, c'est vraiment le degré zéro de la réflexion politique. Le mec fait ce qu'il veut de son argent, surtout à son âge et surtout comme le fait remarquer Mère Teresa qu'il doit passer pas mal de temps dans les transports. Même si il voyageait en helicoptère (à ses frais ofc)  j'en aurais rien à battre. Parce qu'un candidat souhaite que les richesses soient mieux partagées, il faudrait qu'il voyage en Citroën Xantia pour faire peuple ?  J'ai cru comprendre que tu était journaliste, je ne sais pas dans quelle spécialité mais sérieusement cette question est d'un niveau !

Sinon, en ce qui me concerne, je suis pas le porte-parole de Mélenchon, je suis certain que toutes ces questions peuvent lui être posées directement, il utilise régulièrement les moyens sociaux. 

 

 

 

 

Le problème qui se pose ici est que son programme économique est directement dirigé contre ceux qui ont les moyens de voyager en business.

Je me souviens d'un itv dans laquelle Mélenchon proposait de plafonner les salaires à 5000 euros par mois. Une somme bien insuffisante pour voyager exclusivement en business..

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, wylke a écrit :

Bien au contraire. Cela peut freiner l'enrichissement financier d'une très petite minorité, mais l'enrichissement personnel est bien plus vaste heureusement, cela peut être un accélérateur vers le bonheur.

D'un point de vue purement financier le désir d'enrichissement personnel d'une personne ampute celui des autres de toute façon. Une société avec moins d'inégalités profite à la majorité.

Pardon mais complètement H.S

Je répondais à Mere Teresa qui affirme que l'objectif de Mélenchon n'est pas d'empêcher l'enrichissement financier personnel. Je pense exactement le contraire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Argento a écrit :

C'est sur ^^

 

Pis bon dans le fond je sais même pas pk on lui reprocherait ça, Chavez et Mélenchon, c'est juste le jour et la nuit. Un vrai révolutionnaire d'un côté, de l'autre un parasite de la vie politique qui fera jamais de révolution.

Le vrai révolutionnaire c'est celui qui a ruiné son pays ? 

http://www.6play.fr/enquete-exclusive-p_831/Violences-pillages-marche-noir-panique-au-Venezuela-c_11649724

Citation

Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole. En quelques années, le Venezuela s'est littéralement effondré. Inflation jamais vue (+ de 1 000% en 2016), pénurie alimentaire, hôpitaux à l'abandon, émeutes quotidiennes, criminalité record... Une incroyable descente aux enfers.
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 14 minutes, Tostaky06 a écrit :

Vu les ingérences probables de la CIA etc, je pense que c'est un poil plus compliqué que ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
20 minutes ago, wylke said:

le désir d'enrichissement personnel d'une personne ampute celui des autres de toute façon

Dans sa grande bonté il peut aussi accorder du travail aux fénéants. Et il sert d'exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
à l’instant, wylke a écrit :

@marcov pourquoi trouves tu que c'est légitime " le désir d'enrichissement (financier) personnel"? C'est une question tout à fait sérieuse et ouverte.

Il est légitime de vouloir être le plus heureux possible non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toi seul sur une île déserte oui bien sûr. Sinon non, pas dans n'importe quelles conditions.

Moi mon plaisir c'est l'été de prendre les glaces aux petits enfants et les manger sous leurs yeux larmoyants. C'est pas trop violent ils y survivront. Est-ce que pour autant ma poursuite du bonheur sous cette forme est légitime ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A partir de combien, tu penses qu'on est "plus heureux" ?  On va rester dans le schéma de notre société occidentale pour ne pas compliquer les choses mais un mec dont le revenu mensuel est d'environ 10K n'a pas de quoi être "heureux" ? (j'ai bien conscience que ce terme ne veut rien dire mais je reprend ton vocabulaire)

Par ailleurs gagner toujours plus afin d'être encore plus "heureux" donc se fera toujours au détriment d'autres qui seront donc moins "heureux" si je doit caricaturer ton propos. Il y aura toujours des gens plus riches que d'autres et ce n'est pas ça le problème au fond, c'est qu'ils le soient dans des mesures ubuesques par rapport à d'autres qui peuvent à peine vivre confortablement pour les plus chanceux même en travaillant pleinement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, olympien3113 a écrit :

Il est largement prouvé que ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur, mais surtout le fait d'en toucher plus que le voisin.

 

le sentiment de puissance ne rends pas heureux mais orgueilleux.

Du coup,on a la pretention de croire que l'on est heureux.

Modifié par Fuck Bill2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
2 minutes ago, f*ck Bill2 said:

le sentiment de puissance ne rends pas heureux mais orgueilleux.

On peut être heureux tout en étant un requin orgueilleux et chasser un bonheur destructeur pour les autres (et parfois soi-même). C'est pas incompatible.

De toute façon, on peut dire que ce requin a tort, mais comme il pense que cette recherche du bonheur est légitime, on a peut critiquer autant qu'on veut à ses yeux ça délégitimera pas sa quête.

Modifié par FabD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

kant et le bonheur.

 

 

Citation

 

Le désir de bonheur

“Le bonheur est un idéal, non de la raison, mais de l’imagination, fondé uniquement sur des principes empiriques”. La raison ne peut donc pas aider à atteindre le bonheur. Le bonheur vient de la faculté de désirer. Et aucune morale ne peut en faire son but, car il n’existe pas de loi concernant le bonheur, seulement des maximes.

Le bonheur est donc séparé de la morale, la doctrine du bonheur doit être distinguée de la doctrine morale. Cependant, elles ne sont pas opposées : le devoir doit primer sur la recherche du bonheur, l’obéissance à la loi morale doit passer au premier plan par rapport au désir de bonheur.

Bonheur et espérance

Pour conclure, le bonheur n’est pas une fin première de l’homme, mais une fin dérivée de la morale : on n’est pas heureux, on se rend digne de l’être. On agit pas moralement pour être heureux, mais en espérant l’être. Cette espérance, chez Kant, se matérialise dans le concept des règnes des fins, lequel renvoie à la liaison systématique des êtres raisonnables ayant obéit à la loi morale. Le bonheur doit donc être ajourné. L’homme doit postuler que vertu et bonheur seront un jour réunis.

 

Modifié par jou0eur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, marcov a écrit :

Il est légitime de vouloir être le plus heureux possible non ?

Citation

Gagner plus rendrait plus heureux, selon une étude menée par deux économistes américains. Mais ce n'est plus vrai au-delà d'un seuil qu'ils fixent à 4900 euros par mois.

http://www.lefigaro.fr/conso/2010/09/07/05007-20100907ARTFIG00411-l-argent-fait-le-bonheur-jusqu-a-4500-euros-par-mois.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, olympien3113 a écrit :

Il est largement prouvé que ce n'est pas l'argent qui fait le bonheur, mais surtout le fait d'en toucher plus que le voisin. qu'on en a besoin

 

fyp

 

Il y a 4 heures, tiresias a écrit :

Vu les ingérences probables de la CIA etc, je pense que c'est un poil plus compliqué que ça.

C'est la CIA qui a fait baisser le cours du pétrole ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
3 minutes ago, Rockandroll said:

qu'on en a besoin

Leur remarque c'est que c'est pas à toi ou moi de juger ce qui est bon ou nécessaire pour les autres.

Modifié par FabD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, FabD a écrit :

Leur remarque c'est que c'est pas à toi ou moi de juger ce qui est bon ou nécessaire pour les autres.

  Ma remarque , c'est que les autres n'ont rien à voir dans mon niveau de satisfaction !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Calidris a écrit :

Lol, les mecs qui passent leur temps a me dire que des corrélations veulent rien dire.

La boom dans ta gueule pour dire que t'a pas a gagner plus que les autres et que du coup on peut te prendre tous ce qui dépasse. Parce que tu le dit pas mais l'appel à la spoliation va pas tarder.

L'argent comme toute chose a évident une utilité marginale décroissante.

Mais cette utilité dépend de qui on est, ou l'on est, et quand on n'est.

Mais même avec une utilité marginale décroissante on est toujours plus heureux avec plus que avec moins.

Alors donner un chiffre comme ça c'est nul a chi**.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, JulFRA63 a écrit :

Mais même avec une utilité marginale décroissante on est toujours plus heureux avec plus que avec moins.

Alors donner un chiffre comme ça c'est nul a chi**.

Source?

 

J'ai un voisin, ouvrier en abattoir  pendant 25 ans, le smic  + des miettes à accrocher des poulets sur une chaine en abattoir, un peu dépressif, 

ça se comprend. 

Fin 2015 il gagne 120k au loto, 9 ans de salaire! 

Vers la mi-2016 il quitte son boulot, réunit tout le pognon qu'il possède et s'achète une petite maison avec 2-3 hectare de prairie autour. 

Il jardine, élève des poules, a 4 ou 5 chèvres et vend du fromage. Il a mis tout son argent la dedans, ne gagne quasiment que de quoi payer les diverses taxes (habitation, foncier...) qu'on lui réclame et vit en quasi-autarcie. 

Il est encore plus pauvre qu'avant mais heureux!   Il n'a qu'une ambition, qu'on le laisse vivre ainsi et qu'un regret c'est de ne pas l'avoir fait plus tôt. Il ne cesse de dire "aujourd'hui je suis libre!". 

Combien de gens simples vont au boulot sans espoir , sans gout et sans autre lendemain que de recommencer à peiner pour un salaire qui permet juste de joindre les 2 bouts; qui s'en soucie? 

La condition des travailleurs de bas-niveau ne cesse de se détériorer (logement, santé, ascenseur social...)  et pourtant la richesse de notre pays ne cesse de croître!  

La droite et la gauche libérale n'ont qu'un mot à la bouche 'la valeur travail", quand leurs politiques favorisent le chômage, l'exploitation  des plus faibles, la précarisation....  depuis plus de 30 ans ils ont favorisé un système de répartition des richesses qui a conduit à un enrichissement sans limites de quelques uns.  

ça fait plus de 30 ans que chaque gouvernement nous promet de lutter contre la précarité, d'améliorer le système scolaire, de créer des emplois, de préserver la sécu, etc....  Quel résultat! Sur tout ils on échoués, sur tout ils ont promis mais pas tenu, ni même essayé. Il s ont tous fait l'inverse. 

Quand en 1968 le SMIG est passé de  2.15 F à 3.08 F (inlation autour de 5%) les patron ont hurlé qu'on les saignait à blanc, que l'inflation allait galoper, etc... L'inflation n'est monté que de 1.5% et seulement pour 1 an, revenant à 5% en 1970, la consommation a fait un bond (quand les pauvres ont un peu plus d'argent, ils le dépense!)  et  au final la société toute entière en a profité.  

Pourquoi serait-ce différent aujourd'hui?  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Citation

 

Christophe Auguin éternel solitaire

Le vainqueur du Vendée Globe 1996-1997 est devenu éleveur de bovins et fervent altermondialiste en Uruguay.

A 53 ans, il mène une vie rudimentaire et retirée.

C’est une habitation grise si rudimentaire que, sous d’autres latitudes, on ne la qualifierait pas de maison. Sa façade, désordre de pierres, de terre et de briques, est sans apprêt. Vingt kilomètres la séparent du premier voisin. Il faut en parcourir trente autres pour trouver une route et un commerce. Tout autour, des collines à perte de vue. C’est dans cette province perdue d’Uruguay, aux confins du Brésil, que s’est installé le vainqueur du Vendée Globe 1996-1997 avec sa compagne, Bénédicte. Erwan, le fils de Christophe Auguin, âgé de 17 ans et qui a grandi à Saint-Malo, les a rejoints l’année dernière. C’est le refuge d’un aventurier volontairement coupé du monde. En perpétuelle quête d’absolu.

La maison, plantée sur un vaste campo (ferme) de plus de 300 ha, ne dispose pas d’eau courante. Ses occupants vont au puits. La douche est à l’extérieur. "C’est encore plus rustique que sur un bateau", sourit l’un des rares visiteurs. Un panneau solaire et une éolienne fournissent l’électricité pour charger la batterie alimentant un ordinateur et un téléphone portable local. Le feu de la cheminée apporte lumière et chaleur à la pièce à vivre. Une cuisinière à bois permet de la chauffer et de préparer le maté ou les légumes issus du potager. Dans la grange attenante est stocké le matériel agricole. Sur ses terres, le marin Auguin est devenu éleveur de bovins et d’ovins. Il projette aussi de planter des oliviers. Sa vieille voiture sert peu. Ici, on se déplace à cheval, chapeau de gaucho sur la tête.

Il ne veut pas être localisé

Ces conditions de vie relèvent d’un choix mûri. Auguin et sa compagne vivent en symbiose avec leur environnement, avec l’obsession de le préserver. "Nous approchons la nature sans la piétiner. On est à la lisière, on ne laisse pas de traces", explique Bénédicte Dupin dans un documentaire en cours de tournage que consacre Hervé Nicolas à cette photographe et peintre de marine renommée, désormais tournée vers l’abstraction. Auguin a demandé au réalisateur de ne pas apparaître à l’image. Le témoignage de Bénédicte, subtil et malicieux, éclaire les convictions du couple. Férue de culture indienne, elle se déplace toujours pieds nus. "Les Indiens disent que c’est important d’avoir la terre sous ses pieds." Avec Christophe, elle aime aussi s’endormir à la belle étoile, à même le sol, se laver à la rivière.

Très engagée localement, elle mène un combat contre la monoculture d’eucalyptus, destinée à alimenter une gigantesque usine de pâte de cellulose pour les besoins en papier de l’hémisphère Nord. Elle a également empêché le renvoi d’un gaucho locataire de ses terres, en se portant acquéreur de sa ferme. Altermondialistes fervents, les deux Français n’ont pas de mots assez durs pour les méfaits du capitalisme et des multinationales. Mais pas question, pour Auguin, d’en parler publiquement. Il fuit les médias depuis qu’il a arrêté la course au large, en 2002. "Christophe accepte qu’il soit publié que nous partageons notre vie mais la matière puisée pour votre article n’engage que moi", nous a écrit Bénédicte. Terrifié à l’idée de perdre sa tranquillité, le couple nous prie "instamment" de ne rien divulguer permettant de le localiser précisément.

Après le Vendée, le ressort s’est cassé

Rares sont ceux avec lesquels Christophe reste en contact en France. Michèle, sa mère, en fait partie. Elle réside toujours dans la région de Granville (Manche), le port des Auguin face aux îles Chausey. "Il est venu il y a deux ans, raconte-t-elle. Je suis fière de le voir aussi heureux et épanoui. Il vit très modestement mais il ne lui faut pas plus. Quand il était petit, il fréquentait déjà beaucoup les fils de paysans, il aimait ce milieu. Il a toujours été très indépendant. Finalement, il mène aujourd’hui une vie de solitaire, mais à terre, non plus en mer." Dès son retour en vainqueur du troisième Vendée Globe de l’histoire, en février 1997, Michèle Auguin avait perçu qu’un ressort était cassé. "Je sentais que cette vie n’allait pas durer. Les médias, le show-biz, ça ne lui plaisait pas." Une autre proche, la navigatrice Isabelle Autissier, a partagé un dîner avec lui l’année dernière à Punta del Este, célèbre station balnéaire uruguayenne. "Mais même à moi, il ne répond presque jamais quand je lui adresse des mails!, s’amuse la présidente de WWF-France, l’association de défense de la nature. Pour faire ce qu’on a fait en mer, il faut un peu de personnalité. Celle de Christophe continue simplement de s’exprimer autrement à terre. Il a voulu changer d’air et vit désormais en accord avec ce qu’il pense."

Sa dernière apparition publique date du 25 mars 2011. Une visite surprise, encore à Punta del Este, lors de la Velux 5 Oceans, course autour du monde en solitaire avec escales. Auguin a gagné deux fois cette épreuve alors appelée BOC Challenge, en 1991 et 1995, ce qui fait de lui le seul vainqueur de trois tours du monde en solo. Étonnamment, il s’est laissé photographier ce jour-là. Il l’avait interdit aux clients de ses sorties en mer, entre 2005 et 2011, sur son voilier Antipode, acquis après le Vendée Globe.

Glaces et léopards de mer

Il était alors basé à Ushuaïa, la ville du bout du monde à la pointe de la Terre de Feu argentine. Il s’y était installé après le dépôt de bilan d’une entreprise de mâts de carbone montée en France en 2002. Il y faisait des "charters", comme les skippers professionnels appellent ces balades des marins-touristes dans les canaux de Patagonie et jusqu’au cap Horn ou aux Malouines. Une activité lucrative. "Mais il en a eu marre, je l’ai vu craquer, témoigne Serge Ouachée, un navigateur vivant en Terre de Feu. Les clients pensent être des marins aguerris mais ils perdent souvent pied dans ces coins où la mer est très brutale. Ils deviennent difficiles à gérer."

La navigation dans ces eaux difficiles n’a jamais lassé Auguin. Régulièrement, il reprend la mer. Les images d’Hervé Nicolas témoignent de paysages d’une beauté saisissante. Glaces et roches s’entremêlent, sous un ciel gris et bas d’où surgissent des lumières inconnues. Des léopards des mers se laissent approcher. "Là-bas, il n’y a pas deux matins pareils. Chaque seconde, il se passe quelque chose", raconte Isabelle Autissier, qui a elle aussi effectué des charters pendant huit ans depuis Ushuaïa. "Comme Christophe, plein de marins se font happer par ces mers et décident de s’installer ici", relève Serge Ouachée. Définitivement? Michèle Auguin est formelle : "Christophe ne reviendra jamais vivre en France."

Stéphane Colineau - Le Journal du Dimanche

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Tostaky06 a écrit :

lol t'es pas sérieux là ??? Tu me cites des stat de 2016... mais es tu au courant que Chavez à passé l'arme à gauche en 2013, il y a déjà 3 ans ??? moué... convaincant ton argument.

 

Surtout que Maduro, en effet est largement moins bon que son mentor.

 

Je re cite ce que tu as cité et que tu n'as pas du lire correctement de l'ère Chavez :

Citation

Il y a à peine 5 ans, c'était encore l'une des principales puissances d'Amérique du Sud ; un pays à l'économie florissante, premier producteur mondial de pétrole

Et de toute façon, il y a tout plein de stat économique qui montre qu'il a largement développé le Venezuela en redistribuant largement la manne pétrolière comme personne avant lui mais que certes il n'a pas pu diversifié l'économie, mais dans tout les cas c'était largement mieux sous Chavez qu'à l'époque où les libéraux aux ordres de Washington menait une dictature sur place et c'est tout à fait incontestable.

 

Pis quand je parle de vrai révolutionnaire, c'est quand je regarde son parcours, pas son action politique une fois au pouvoir, Chavez c'est l'anti thèse de Mélenchon, dans le parcours, dans la méthode et surtout dans l'idéologie à la quelle ils ont fait référence durant leur carrière politique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, wylke a écrit :

Bien au contraire. Cela peut freiner l'enrichissement financier d'une très petite minorité, mais l'enrichissement personnel est bien plus vaste heureusement, cela peut être un accélérateur vers le bonheur.

D'un point de vue purement financier le désir d'enrichissement personnel d'une personne ampute celui des autres de toute façon. Une société avec moins d'inégalités profite à la majorité.

En quoi le fait que ton voisin se mette à travailler plus ou mieux va t'appauvrir ? Tu penses que les inventions sur les techniques de chauffage depuis 30 ans ont entrainé une régression sociale ? Par quoi penses-tu qu'étaient motivés ceux qui ont inventé et mis sur le marché ces nouvelles techniques, ces nouveaux appareils ? Le bien de l'humanité ou simplement s'enrichir ? Tu penses que les patrons des boites qui te servent de fournisseurs se limitent à 4500€/mois ? Tu crois qu'ils se seraient emm**der autant à monter des entreprises multinationales pour si peu ?

 

Il y a 9 heures, wylke a écrit :

@marcov pourquoi trouves tu que c'est légitime " le désir d'enrichissement (financier) personnel"? C'est une question tout à fait sérieuse et ouverte.

En quoi ce désir serait-il illégitime ? Pourquoi devrait-on interdire l'enrichissement au delà d'un certains seuil ?

Je suis sûr que tu penses que l'économie est un jeu à somme nulle, et donc que si quelqu'un gagnes plus c'est qu'un autre gagne moins. C'est tellement faux comme façon de penser...

 

Il y a 9 heures, FabD a écrit :

Toi seul sur une île déserte oui bien sûr. Sinon non, pas dans n'importe quelles conditions.

Moi mon plaisir c'est l'été de prendre les glaces aux petits enfants et les manger sous leurs yeux larmoyants. C'est pas trop violent ils y survivront. Est-ce que pour autant ma poursuite du bonheur sous cette forme est légitime ?

Tu voudrais interdire la compétition sociale ? Donc si des mecs s'affichent avec des fringues et une voiture 50x plus chères que les tiennes, qu'ils attrapent avec ça des filles attirées par l'argent ça te rend malheureux et tu voudrais l'interdire ? Non, je ne vois pas où tu veux en venir avec ton histoire de glace. Qu'il faudrait cacher sa réussite ? 

En tout cas j'adore l'exemple avec les enfants. Pour les anti-libéraux les individus sont soit des enfants soit des poules qu'il faut protéger du bling bling et des renards...

 

Il y a 4 heures, JulFRA63 a écrit :

Lol, les mecs qui passent leur temps a me dire que des corrélations veulent rien dire.

La boom dans ta gueule pour dire que t'a pas a gagner plus que les autres et que du coup on peut te prendre tous ce qui dépasse. Parce que tu le dit pas mais l'appel à la spoliation va pas tarder.

L'argent comme toute chose a évident une utilité marginale décroissante.

Mais cette utilité dépend de qui on est, ou l'on est, et quand on n'est.

Mais même avec une utilité marginale décroissante on est toujours plus heureux avec plus que avec moins.

Alors donner un chiffre comme ça c'est nul a chi**.

Comme d'habitude, la pensée socialiste que tu dénonces tout le temps : nos amis communistes pensent que les individus sont la moyenne de leur groupe, donc si la moyenne n'est pas plus heureuse au delà de 4500€/mois ils déduisent que personnes ne devrait avoir le droit de sortir de la moyenne de son groupe, et hop on fait des lois !

 

 

Il y a 3 heures, letacot a écrit :

J'ai un voisin, ouvrier en abattoir  pendant 25 ans, le smic  + des miettes à accrocher des poulets sur une chaine en abattoir, un peu dépressif, 

ça se comprend. 

Fin 2015 il gagne 120k au loto, 9 ans de salaire! 

Vers la mi-2016 il quitte son boulot, réunit tout le pognon qu'il possède et s'achète une petite maison avec 2-3 hectare de prairie autour. 

Il jardine, élève des poules, a 4 ou 5 chèvres et vend du fromage. Il a mis tout son argent la dedans, ne gagne quasiment que de quoi payer les diverses taxes (habitation, foncier...) qu'on lui réclame et vit en quasi-autarcie. 

Il est encore plus pauvre qu'avant mais heureux!   Il n'a qu'une ambition, qu'on le laisse vivre ainsi et qu'un regret c'est de ne pas l'avoir fait plus tôt. Il ne cesse de dire "aujourd'hui je suis libre!". 

Quoi ? Tu veux dire qu'on peut être plus heureux et gagner moins que le smic ? Mais c'est interdit par la loi ça ! S'il y a un salaire minimum c'est parce que des gens plus intelligent que toi et moi ont décidé qu'en dessous de ce salaire tu serais plus heureux payé au chomage. Choisi ton camps !

 

 

Il y a 3 heures, letacot a écrit :

La droite et la gauche libérale n'ont qu'un mot à la bouche 'la valeur travail", quand leurs politiques favorisent le chômage, l'exploitation  des plus faibles, la précarisation....  depuis plus de 30 ans ils ont favorisé un système de répartition des richesses qui a conduit à un enrichissement sans limites de quelques uns.  

Parce que ton voisin est moins précaire maintenant quand il ne dépend que de lui même, d'où l'intérêt de s'affranchir des normes du travail et de laisser chacun choisir sa voie : combien il veut gagner en échange de quelles conditions de travail. Difficile d'être heureux sans être libre, c'est pour ça que le plein-emploi doit être prioritaire comme choix de société : avoir la liberté de changer de patron ou d'être son propre patron supprimera bien des causes de malheur.

 

Il y a 3 heures, letacot a écrit :

ça fait plus de 30 ans que chaque gouvernement nous promet de lutter contre la précarité, d'améliorer le système scolaire, de créer des emplois, de préserver la sécu, etc....  Quel résultat! Sur tout ils on échoués, sur tout ils ont promis mais pas tenu, ni même essayé. Il s ont tous fait l'inverse. 

Quand en 1968 le SMIG est passé de  2.15 F à 3.08 F (inlation autour de 5%) les patron ont hurlé qu'on les saignait à blanc, que l'inflation allait galoper, etc... L'inflation n'est monté que de 1.5% et seulement pour 1 an, revenant à 5% en 1970, la consommation a fait un bond (quand les pauvres ont un peu plus d'argent, ils le dépense!)  et  au final la société toute entière en a profité.  

Pourquoi serait-ce différent aujourd'hui?  

Tu peux aller lire l'article wikipedia sur la théorie quantitative de la monnaie. C'est une idée fondamentale. Si tu n'es pas d'accord avec l'article, au moins on aura un bon support de discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×