Jump to content
This Topic
pineapaul

En 2017 j'arrete de manger les bêtes !

Recommended Posts

il y a 1 minute, LE VIRUS a écrit :

Cuire les aliments à la base c'était surtout pour éliminer les bactéries etc qui rendaient malade.

Je dirais plutôt qu'un génie homo a eu l'idée de jeté une bête dans un feu et du coup c'était beaucoup plus appétissant !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, axel17 a écrit :

@Marla Singer Je n'ai pas dis que c'était bon pour eux, hein !!!!! Je dis juste que çà leur fait plaisir.

 

Et si on commence à bannir tous les aliments qui ne sont pas consommer naturellement par les animaux, on ne va plus manger ou boire grand chose. 

Ce n'est pas tellement mon propos. Je contedis le fait ou la croyance que la vache produirait un surplus de lait qui reviendrait de droit à l'homme. La vache produit du lait pour son petit. Or les veaux sont retirés à leur mère dès leur naissance... Car si un veau tête sa mère, il y en a moins pour nous.

Par ailleurs, oui je réitère. Le lait animal est difficilement assimilable par l'homme pour la bonne raison qu'il n'existe pas pour lui mais pour le veau.

Libre à chacun de faire ce qu'il veut... Je parle du lait car on est dans le thread approprié. Il y effectivement tout un tas de choses que l'on consomme et qui ne sont pas naturellement bonnes pour nous.

Edited by Marla Singer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, frederic8389 a écrit :

En tout cas on est passé d'omnivore à végétarien puis à végétalien puis à vegan. La prochaine étape c'est d'etre vegan mais ne plus consommer de produits récoltés via un système mécanique (=pollution)?

Justement, en discutant avec un Végan il m'a sorti qu'il y a 20000 ans ( bon me souviens plus du chiffre exact) les humains ne mangeait pas de viandes. Qu'il était omnivore mais avec un régime à 90% végétarien : c'est vrai ou pas ? Y'a eu une adaptation physiologique ou notre corps peu s'habituer à ça ?

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, Marla Singer a écrit :

Ce n'est pas tellement mon propos. Je contedis le fait ou la croyance que la vache produirait un surplus de lait qui reviendrait de droit à l'homme. La vache produit du lait pour son petit. Or les veaux sont retirés à leur mère dès leur naissance... Car si un veau tête sa mère, il y en a moins pour nous.

Avant la domestication les vaches faisait 10 fois moins de lait, regarde les pies d'une bisone par rapport a une laitière. Les hommes ont domestiqué les betes dont les vaches. Si on est les seul a boire du lait d'une autre espece c'est aussi parce qu'on est la seule espece de mamifere a en avoir domestiqué d'autre. Comme dans les coins froid il été avantageux pour les hommes de boire du lait ils ont selectionner pour la reproduction les vaches qui faisait le plus de lait.

Mais un veau n'a pas besoin de ce surplus de lait. 

C'est bien l'homme qui est a l'origine de ce surplus. 

 

il y a 41 minutes, Marla Singer a écrit :

Par ailleurs, oui je réitère. Le lait animal est difficilement assimilable par l'homme pour la bonne raison qu'il n'existe pas pour lui mais pour le veau.

C'est faux Les danois, les anglais, tous les nordiques peuvent boire le lait de vache comme de l'eau. Les mecs des haut plateau kenyans aussi. Les arabes d'arabie idem avec le lait de chevres.

Les sénégalais aussi ont une bonne tolérance au lait aussi. C'est pour ça que ça fait de bon luteur.

Jete un coup d'oeil à ça :

http://acces.ens-lyon.fr/evolution/evolution/accompagnement-pedagogique/accompagnement-au-lycee/terminale-2012/un-regard-sur-levolution-de-lhomme/evolution-dans-la-lignee-humaine/quelques-aspects-genetiques-de-levolution-des-populations-humaines-homo-sapiens-sapiens/culture-et-selection-naturelle-au-cours-de-lhistoire-des-populations-humaines/lactase/plan-lactase

 

il y a 41 minutes, Marla Singer a écrit :

Libre à chacun de faire ce qu'il veut... Je parle du lait car on est dans le thread approprié. Il y effectivement tout un tas de choses que l'on consomme et qui ne sont pas naturellement bonnes pour nous.

Chacun fait ce qu'il veut comme il peut. Et la personne la mieux placé pour savoir ce qui est bon pour elle c'est elle même. Si tu chope la chiasse en buvant du lait ça veut dire que tu n'a pas le gène qui permet de l'assimiler, ça ne veut pas dire qu'il n'est pas assimilable par d'autre.

Moi si on m'enleve mon lait mon beurre et mes charcuterie ma viande et mes poissons gras je suis tout faible, je fais plus de sport, je bande plus, je meurt.

Je suis pas fait pour. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Loorent a écrit :

Justement, en discutant avec un Végan il m'a sorti qu'il y a 20000 ans ( bon me souviens plus du chiffre exact) les humains ne mangeait pas de viandes. Qu'il était omnivore mais avec un régime à 90% végétarien : c'est vrai ou pas ? Y'a eu une adaptation physiologique ou notre corps peu s'habituer à ça ?

 

 

Bah c'est large "les humains". Comme le dit JulFra, et pour synthétiser, l'être humain de par la sélection naturelle à adapter ses besoins nutritionnels en fonction de ce qu'il avait de disponible dans son environnement. Ainsi, les hinouïtes tirent la majeur partie de leur vitamines/mineraux/acides aminés/etc de la viande car ils n'ont pas accès au fruits et aux légumes. À l'inverse, nous les européens nous nous sommes construits à travers un modèle de chasseur cueilleur. D'où la mode aujourd'hui de régime paléo qui peut faire sens. À l'inverse encore, certaines populations digère bien le lait (sénégalais, certains autres pays d'Afrique et pays scandinaves de mémoire) car cela plus longtemps que c'est dans le gène de consommer des produits laitiers. En fait, une personne intolérante aujourd'hui et juste une personne qui n'a pas encore évolué génétiquement pour s'adapter à son environnement. D'où le fait de revenir à une alimentation Paléo mais pour moi quelque part, meme si je le pratique, c'est régresser. Nous somme fait pour évoluer et nous adapter à notre environnement. Si au final de gens doivent crever à cause de la sélection naturelle parce qu'ils ne sont pas assez résistants à notre nouvel environnement bas malheureusement That's Life bro c'est comme ça que ça se passe meme si je suis un peu fataliste. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends très bien les végétariens (d'ailleurs je pense qu'a terme je vais en devenir un) mais pas du tout les vegans. Les œufs par exemple si les poules sont en plein air et vivent au top ? je vois pas le soucis de ramasser ? le miel pareil si on respecte les abeilles et l'environnement ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, frederic8389 a écrit :

Bah c'est large "les humains". Comme le dit JulFra, et pour synthétiser, l'être humain de par la sélection naturelle à adapter ses besoins nutritionnels en fonction de ce qu'il avait de disponible dans son environnement. Ainsi, les hinouïtes tirent la majeur partie de leur vitamines/mineraux/acides aminés/etc de la viande car ils n'ont pas accès au fruits et aux légumes. À l'inverse, nous les européens nous nous sommes construits à travers un modèle de chasseur cueilleur. D'où la mode aujourd'hui de régime paléo qui peut faire sens. À l'inverse encore, certaines populations digère bien le lait (sénégalais, certains autres pays d'Afrique et pays scandinaves de mémoire) car cela plus longtemps que c'est dans le gène de consommer des produits laitiers. En fait, une personne intolérante aujourd'hui et juste une personne qui n'a pas encore évolué génétiquement pour s'adapter à son environnement. D'où le fait de revenir à une alimentation Paléo mais pour moi quelque part, meme si je le pratique, c'est régresser. Nous somme fait pour évoluer et nous adapter à notre environnement. Si au final de gens doivent crever à cause de la sélection naturelle parce qu'ils ne sont pas assez résistants à notre nouvel environnement bas malheureusement That's Life bro c'est comme ça que ça se passe meme si je suis un peu fataliste. 

Oui enfin attention. Y a pas de regression possible. Même si une évolution repart en sens inverse ça reste une évolution. C'est juste que les condition change et que ce qui représentait un avantage n'en ai plus un. On fait avec ce qu'on a. Personne ne peut évoluer individuellement. Les pressions selectives se font sur le groupe. Ceux qui ont un avantage, comme assimiler le lait dans des pays ou il y a peu de calorie accessible, survivent plus.

Si 95% des anglais peuvent boire du lait ce n'est pas parce que tous habitant de l'angleterre on évolué. C'est parce que ceux qui n'avait pas le gène qui va bien sont mort de faim.

 

Il y a 1 heure, Loorent a écrit :

Justement, en discutant avec un Végan il m'a sorti qu'il y a 20000 ans ( bon me souviens plus du chiffre exact) les humains ne mangeait pas de viandes. Qu'il était omnivore mais avec un régime à 90% végétarien : c'est vrai ou pas ? Y'a eu une adaptation physiologique ou notre corps peu s'habituer à ça ?

 Ca va très vite la selection naturelle. Niveau bouffe jusqu'a il y a 200 ans t'avais une famine tous les dix ans. Si t'avais des gènes qui te permetait de mieux stocké et destocker du gras tu passais plus facilement l'hiver et tu te reproduisait plus.  Regarde les différence entre un peau rouge et un chinois. La séparation est a peu de 20000 ans. Divise le temps par deux ou trois et regarde la différence entre un esquimaux et un aztec.

Ca va d'autant plus vite que les populations était faible en quantité et donc quand une nouveauté génétique arrivait elle représentait un plus grand pourcentage de la population qu'aujourd'hui. Si elle était bénéfique ça allait très vite. 

Regarde l'asian flush ou les yeux bleu si tu veux voir des exemple de nouveauté génétique qui se disperse et a qu'elle vitesse sa va.

 

Si tu veux avoir le plus de chance d'avoir une bouffe qui te correspond c'est de bouffer ce que bouffer tes ancetre pas trop lointaint 100-200 ans en condition optimale (sans carences). Et encore une fois ça ne veut pas dire que c'est le mieux, mais statistiquement c'est probablement le mieux pour toi, a toi d'ajuster ensuite en fonction de tes gouts, de ta digestion, de tes croyances,  éthique, ...

Si tes grand parent sont esquimaux a mon avis tu feras vite une déprime en étant végan et si il sont indien d'inde toutes tes veines vont se boucher si tu bouffe comme moi.

 

Edited by JulFRA63

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, JulFRA63 a écrit :

Avant la domestication les vaches faisait 10 fois moins de lait, regarde les pies d'une bisone par rapport a une laitière. Les hommes ont domestiqué les betes dont les vaches. Si on est les seul a boire du lait d'une autre espece c'est aussi parce qu'on est la seule espece de mamifere a en avoir domestiqué d'autre. Comme dans les coins froid il été avantageux pour les hommes de boire du lait ils ont selectionner pour la reproduction les vaches qui faisait le plus de lait.

Mais un veau n'a pas besoin de ce surplus de lait. 

C'est bien l'homme qui est a l'origine de ce surplus. 

 

Ce que tu dis est vrai... Je sais bien que les vaches produisent 5 à 10 fois plus de lait qu'il y a 100 ans. C'est justement ce qui me pose probleme et que j'estime "contre nature". On fait des croisement genetiques de vaches, les bourre d'hormones et autres traitements chimiques favorisant un rendement plus important et les insémine artificiellement jusqu'à epuisement pour boire toujours plus d'un truc qu'on buvait en quantité moindre il y a quelques dizaine d'années.
 

Par ailleurs je trouve ça léger d'expliquer l'évolution de nos régimes alimentaires par le seul et unique biais des mutations génétiques. Les américains bouffent autant de poulet en une journée qu'il n'en mangeait en un an il y a 60 ans. Quelque chose me dit qu'on devrait peut être regarder tout le pognon que cela engendre.

Merci pour le lien, c'est vraiment intéressant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Marla Singer a écrit :

Ce que tu dis est vrai... Je sais bien que les vaches produisent 5 à 10 fois plus de lait qu'il y a 100 ans. C'est justement ce qui me pose probleme et que j'estime "contre nature". On fait des croisement genetiques de vaches, les bourre d'hormones et autres traitements chimiques favorisant un rendement plus important et les insémine artificiellement jusqu'à epuisement pour boire toujours plus d'un truc qu'on buvait en quantité moindre il y a quelques dizaine d'années.

La dessus c'est une question d'étique perso je juge pas. Y a pas que des mauvais points. Ca permet aussi a plus de gens d'avoir accès a de la bouffe a des tarifs plus faible. Y a 50 ans c'était 30 à 40% du budget mensuel qui partait en bouffe. Si on peut se faire des vacances et avoir des jolies téléphone en bossant que 39 heures c'est aussi grace au gains de productivité dans l'agriculture. Ceux qui promeuve une agriculture bio et de proximité doivent se rendre compte que pour nourir toute la population française comme ça il faudrait a nouveau que 30% de la population retourne aux champs.

Si il sont au champs c'est beaucoup de bien et de service qui nous sont "indispensable" qu'on aura plus.

 

il y a 11 minutes, Marla Singer a écrit :

Par ailleurs je trouve ça léger d'expliquer l'évolution de nos régimes alimentaires par le seul et unique biais des mutations génétiques. Les américains bouffent autant de poulet en une journée qu'il n'en mangeait en un an il y a 60 ans. Quelque chose me dit qu'on devrait peut être regarder tout le pognon que cela engendre.

On est d'accord que ces 50 dernières il y a eu une énorme révolution niveau bouffe et que c'est un temps bien trop court pour que le génétique ait joué. La mutation pour le lait est apparu il y a 6000 ans par exemple et tout le monde n'est pas encore porteur du gène. Maintenant dire que c'est bien ou mal c'est pas moi qui jugerait on verra dans 50 ce qu'il en ait. Si quelque chose perdure c'est que les gens le trouve bon sinon non.

Ce que je sais c'est que la chasse au gras a débuté au US pour contrer les maladies cardiovasculaire. On a aussi ajouté du poulet et promu les régimes végétarien pour ça. Mais c'est loin d'etre le plus impactant. Le gras a été remplacé par du sucre pour que la nourriture continu a avoir du gout. Car on a été sélectionné depuis des millions d'années pour aimer tous ce qui nous apporte de l'énergie.

Et la ou on avait 1000 mort d'artere bouché qui la veille de leur mort allaient bien, on en a 4000 d'obésité et de diabete et qui se tapent 20 ans d'une vie de m**de a ce piquer 3 fois par jour.

Si je devais faire une prédiction je dirais que le gras va vers une réhabilitation très bientot. Ça a d'ailleurs déjà commencé.

 

il y a 2 minutes, Marla Singer a écrit :

Merci pour le lien, c'est vraiment intéressant.

Ouais le principe de la sélection naturelle c'est passionant. Et avec ça tu explique tout. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, invité a écrit :

Je dirais plutôt qu'un génie homo a eu l'idée de jeté une bête dans un feu et du coup c'était beaucoup plus appétissant !

c'est à peu pres ce qui c'est certainement passé.

au final la viande cuite nous procure bien plus d’énergie que la viande crue pour une meme quantité.

nous assimilons mieux la viande après cuisson. ce qui a permis le développement de notre boite crânienne à une certaine époque ou elle était proche en volume des autres primates (de memoire )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/01/2017 à 23:20, fumy a écrit :

Je comprends très bien les végétariens (d'ailleurs je pense qu'a terme je vais en devenir un) mais pas du tout les vegans. Les œufs par exemple si les poules sont en plein air et vivent au top ? je vois pas le soucis de ramasser ? le miel pareil si on respecte les abeilles et l'environnement ?

 

Imo, si tu le fais pour des raisons éthiques (mot que je n'aime pas vraiment employer car tellement subjectif), c'est carrément plus "sensé" d'être vegan que végétarien.

Ce qui va suivre n'est en aucun cas du prosélytisme. Je laisse mon mec manger tout ce qu'il veut, ce n'est pas pour aller emm**der des stricts inconnus. Je tente juste d'expliquer mon point de vue à @fumy  et pourquoi dire "je suis végétarien pour le bien être des animaux mais pas vegan car les vaches laitières et les poules pondeuses ne souffrent pas" me semble être de l'hypocrisie, ou au mieux de l'ignorance. Il y a des tas de raisons et d'argument d'être végétarien ou de ne pas l'être, et d'être vegan ou d'être seulement végétarien mais clairement pas ceux que tu énonces dans ton message.

A mon sens la vache laitière est celle qui subit le pire sort. Elle est insiminée artificiellement chaque année, subit une traite intensive absolument toute sa vie (même lorsqu'elle est gestante), ce qui engendre des infections de pis très douloureuses suite auquelles on la boure d'antibiotiques. Elle passe la quasi totalité de son temps dans une stalle à peine plus grande qu'elle, se fait retirer son veau dès la naissance... Puis fini par etre envoyée à l'abattoir à 5 ans car trop épuisée donc plus assez rentable. Et ceci se rapproche plus de la règle que de l'exception.

Pour le miel, je peux comprendre qu'on ne pige pas le délire au premier abord. Pourtant je pense qu'il peut faire sens. Pour recueillir le miel, il faut chasser les abeilles de leur ruche (par des méthodes toxiques pour les abeilles comme l'enfumage des ruches) mais les abeilles cherchent à défendre leur ruche et elles sont clairement prêtes à mourir pour la protéger. Si tu essayes de t'appropier le miel d’un essaim sauvage à mains nues, tu vas vite te rendre compte que les abeilles ne sont pas ok pour partager leur production. Toutes seront prêtes à te piquer et par consequence à mourir pour la protéger. Il paraît difficile d’attribuer à ce comportement une autre signification qu'une défense manifeste (en dépit de leur vie).

Quant aux oeufs, c'est un peu facile de croire que tout est rose dans le monde des poules élevées en plein air. Les poules élevées en plein air (bio y compris) ne passent qu'un tiers de leur vie en plein air. Elle passe donc le reste de leur temps confinées dans des hangars (6 à 9 poules/m2)... Qui dit promiscuité dit bagarres et qui dit bagarres dit épointage (coupe du bec à vif). Il va sans dire que c'est extremement douloureux. On peut aussi parler du sexage... Pratique qui consiste à trier les animaux en fonction de leur sexe. Dans le cas des poules pondeuses, les poussins mâles ne suivent pas le même chemin que les femelles et sont broyés ou gazés après leur naissance.

Tout ça pour dire que si tu le fais pour la souffrance animale, il est plus sensé d'être vegan, quitte à manger exceptionnellement ou relativement rarement des produits issu de l'agriculture animal plutôt que de ne plus jamais manger de produits carnés mais de se goinfrer en produits laitier et oeufs...

Quand on pense souffrance animal, on ne pense qu'à ces images d'abattoir où le boeuf est mal etourdi avant d'être tué et agonise lentement... Mais il me semble au moins aussi important de prendre en compte l'ensemble du processus industriel et cruel qui précède l'abattage. La souffrance animal de se résume pas à quelques minutes en fin de vie.

Edited by Marla Singer

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai vu un reportage hier soir je sais plus le nom mais comme quoi il y aurais du buffle dans les plats étiquetés "viandes bovines"!

En fait quand la bufflonne est trop vieille pour faire du lait elle est vendu en abattoir qui doit mixer ça avec du bœuf, hallucinant quand même! J'aimerais bien gouter un steak pur buffle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, YayaMichou a écrit :

Personnellement je me vois mal presser les boobs de ma mère tout les matins en prenant mes céréales mais chacun son délire après

tu prends des céréales et en plus avec du lait.

autant dire, qu'on peut etre sur que tu as un corps de lâche.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mis a part le fait qu'on soit les seuls mammiferes a boire le lait d'une autre espece, on est quand meme les seuls a en boire a l'age adulte. 

Perso je ne bois plus de lait depuis longtemps, et je plussoie les paroles de Marla concernant les vaches laitieres, dont la duree de vie moyenne est de 4 ans quand celle d'une vache normale est de 20 ans. 

 

J'ai deja partage le documentaire Cowspiracy qui je pense est un must watch par tout le monde, mais y'a aussi Earthlings qui traite des conditions de vie quotidienne des animaux dans les plus grandes industries un peu partout dans le monde. 

http://putlockers.ch/watch-earthlings-online-free-putlocker.html

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Vegan, c'est clairement pas bon pour la santé. A moins de se supplémenter et avec quelques connaissances à connaitre tout comme les végétariens.

Le végétarisme, ça peut passer à la condition de s'y connaitre. Un végétariens/vegan, qui mange des légumineuses, sans les faire préalablement tremper pendant la nuit, s'expose à des problèmes non négligeables.

Certaines légumineuses sont des anti-nutriments et pour la plupart, il faut les faire tremper au moins une nuit avant consommation. D'autant plus, qu'elles secrètent une substance toxique(une protection naturel contre les prédateurs). Le soja par exemple, faut le faire germer. Non germé = pas en manger. Une arnaque courante c'est le haricot mungot, en guise de soja. ça n'a rien a voir.

 

Pour perdre du poids, vous faites comment les végétariens/vegan? pour perdre du poids, il est admis qu'il faut réduire les glucides. Mais votre alimentation comporte bien plus de glucides qu'une personne mangeant normalement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 5 janvier 2017 à 21:56, Marla Singer a écrit :

Par ailleurs, oui je réitère. Le lait animal est difficilement assimilable par l'homme pour la bonne raison qu'il n'existe pas pour lui mais pour le veau..

Tout ce que tu dis est très intéressant, mais je ne comprends pas cet argument, la notion de "n'existe pas pour lui". D'autant que tu dis manger du miel par exemple, est ce que le miel existe pour l'homme ?

Le fait de dire également qu'on est les seuls mammifères, est ce que c'est un argument aussi sans comparer la capacité réelle de "transformation" qu'on a par rapport aux autres espèces. 

Je vais pas arrêter de jouer a csgo parce que les baleines à bosse n'y jouent pas :ninja: 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les hormones de croissance contenues dans le lait de vache sont destinées aux veaux. Il est adapté aux besoin nutritionnels du veau et à sa croissance. Un veau devra faire 150 kg à 5 mois pendant que l'enfant se situera plutôt à 6 ou 7 kg. Pour le coup... Deux poids, deux mesures!

Alors bien que l'organisme humain soit souvent capable de s'adapter à une mauvaise information, c'est clairement pas ce qu'il y a de mieux pour lui.

Il y a du lait de vache seulement et seulement si le veaux existe. Il ne me semble donc pas totalement délirant de dire que le lait de sa mère lui revient de droit et de nature. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Raf a écrit :

Pour perdre du poids, vous faites comment les végétariens/vegan? pour perdre du poids, il est admis qu'il faut réduire les glucides. Mais votre alimentation comporte bien plus de glucides qu'une personne mangeant normalement...

A mon avis leur plus gros probleme c'est plutot de grossir. Perso je connais pas de vérétarien gros ou musclé. Y en a sur l'internet mais j'en ai jamais vu en vrai. 

 

C'est pour ça que des femmes vegan ou végétarienne c'est généralement jolie si on aime pas les bon gros seins bien fait. Mais @Marla Singer@Chez Roger, @FilleduVent,  est ce que un vegan homme IRL vous a déjà exité ?

D'ailleurs les manequins toutes fine des podiums qui ne mangent qu'une pomme par jour ne plaisent que, aux autres femmes, et au tailleurs, qui sont homo.

C'est bien que manger vegan c'est pas adapté aux humains. Même si quand c'est un choix personnel c'est totalement respectable.

 

Edited by JulFRA63

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Marla SingerTu utilises très souvent les termes de " n'est pas bon pour l'homme" , "n'existe pas pour l'homme" etc...

Ces termes sont très discutables pour plusieurs raisons :

-les aliments bouillis, cuits etc "n'existent pas" non plus selon tes critères. 

- Je reviens sur la question du " c'est pas bon pour la santé" : il est admis que les alcaloîdes ont été développé par les végétaux pour se défendre contre les herbivores. Ces produits sont toxiques à la base.

Il se trouve que l'homme en consomme en permanence y compris à fin pharmacologiques

Edited by axel17

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh... Tu délires là @JulFRA63

Les femmes sur les podium sont dégueulasses et ne sont pas vegan mais sous alimentées. Je bouffe entre 2000 et 2500kcal par jours et je suis ni grosse ni maigre. 

Par ailleurs je ne suis pas une fan absolue des corps sculptés. Je me fiche pas mal qu'un mec soit un peu maigre ou en léger surpoids. 

Edited by Marla Singer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Raf a écrit :

Pour perdre du poids, vous faites comment les végétariens/vegan? pour perdre du poids, il est admis qu'il faut réduire les glucides. Mais votre alimentation comporte bien plus de glucides qu'une personne mangeant normalement...

C'est les kcal qu'il faut réduire pour perdre du poids. Comme on connaît le ratio de kcal / kg pdc "idéal" pour les lipides et les protéines la marge de manœuvre se situe sur les glucides mais ça n'empêche pas de perdre du poids en mangeant 100% de glucides.

Si tu ne manges que des légumes et des légumineuses (encore plus si les légumes sont cuits), je te souhaite bien du courage de l'appétit pour arriver à tes 2500 kcal quotidiens. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Marla Singer a écrit :

Euh... Tu délires là @JulFRA63

Les femmes sur les podium sont dégueulasses et ne sont pas vegan mais sous alimentées. Je bouffe entre 2000 et 2500kcal par jours et je suis ni grosse ni maigre. 

Oui mais tes seins, et ceux de tes copines vegan, tu les estimes comment par rapport à la moyenne ?

 

à l’instant, Marla Singer a écrit :

Par ailleurs je ne suis pas une fan absolue des corps sculptés. Je me fiche pas mal du fait qu'un mec soit un peu maigre ou en léger surpoids. 

Sans aller jusqu'a sculpté. En prenant le mec moyen d'un point de vue statistique, il me semble quand même que la plupart des vegans mec sont plus maigre et moins musclé. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi des arguments seraient-il valable pour le lait mais pas pour un autre aliment?

Le lait est un aliment comme un autre. J'ai l'impression que tu fais une fixation dessus et que tu le considère comme un aliment à part.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×