Jump to content
This Topic
GoHidalGO

Russie - Россия

Recommended Posts

8 hours ago, CarbonaraPasta said:

Oui, en effet, on négocie pour que la Russie quitte un territoire occupé de manière illégitime. Négocier la paix, ce serait dans quelles conditions pour toi ?

La légitimité ça permet peut être d'emmener des alliés dans la discussion mais au final il fait juste voir ce qu'on propose et ce qu'on a vraiment en main, au lieu d'exiger des trucs qu'on pourra pas obtenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, FabD a écrit :

La légitimité ça permet peut être d'emmener des alliés dans la discussion mais au final il fait juste voir ce qu'on propose et ce qu'on a vraiment en main, au lieu d'exiger des trucs qu'on pourra pas obtenir.

Quel deal te parait ok à ce jour?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah alors @wylke, qui avait raison pour Kaliningrad? 

Toujours autant convaincu que je ne comprends rien? (probablement imo)

Pas assez narcissique pour aller m'auto citer (sucer), mais j'avais bien affirmé que Kaliningrad pourrait bien être l'étincelle... On m'avait bien descendu à l'époque en me disant que je disais nimp.

Pour l'instant, ça couve, mais je ne vois pas comment on va faire pour désamorcer ce début de 3eme GM.

ça sent de plus en plus la longue guerre bien sale... ça bouge en Lituanie (blocus du transit de marchandises vers Kaliningrad), Pologne (vonlonté d'être partie prenante, revendications territoriales), Bulgarie (gouv renversé par le parlement), Allemagne, Turquie, Israel... Chacun avance ses pions et essaie de tirer profit de la situation.

J'ai vu que l'on commençait à piloter les drones depuis des bases en dehors de l'Ukraine, on commence à livrer des armes qui ont une portée permettant de frapper la Russie, on livre des pièces détachées d'avion, une exploitation russe de pétrole a été frappé... Si le conflit s'étend, la Russie va enlever les gants, et ça sera perdant-perdant... C'est déjà un massacre actuellement dans le Donbass...

Alors, oui, on peut toujours se branler sur la supériorité de l'OTAN sur certains points, mais les russes ont de l'avance sur d'autres points.

Les USA ont une dette publique de 30.000.000.000.000 de dollars (en fev 2022), si ce pays perd son hégémonie, il va sombré inexorablement.

C'est ça qui se joue imo, un monde unipolaire dirigé par les USA, vs un monde multipolaire organisé par les grandes puissances.

Je ne pense pas que l'un soit mieux que l'autre. La seule différence, c'est que le pouvoir et les richesses seront réparties différemment, pas forcément mieux...

J'ai peur pour le futur de notre planète. Prenez soin de vous et vos proches.

PS : sorry si ça fait très alarmiste et défaitiste comme post, mais quand je vois les dirigeants : Macron, Biden, Poutine, Draghi, Von der layen etc. Il n'ont ni la carrure ni l'allure d'hommes et femmes de paix...

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/04/2022 à 19:48, blankito a écrit :

Comme indiqué dans mon post, les postes frontières biélorusses viennent d'être attaquer par la Pologne. La Pologne et la Biélorussie sont deux pays limitrophes de l'oblast de Kaliningrad NON?
 

il y a 35 minutes, blankito a écrit :

Bah alors @wylke, qui avait raison pour Kaliningrad? 

Toujours autant convaincu que je ne comprends rien? (probablement imo)

Pas assez narcissique pour aller m'auto citer (sucer), mais j'avais bien affirmé que Kaliningrad pourrait bien être l'étincelle... On m'avait bien descendu à l'époque en me disant que je disais nimp.

Deux mois après j’attends toujours tes sources pour les soit disant postes frontières qui auraient été attaqués par la Pologne. La Biélorussie n'est toujours pas limitrophe de Kaliningrad ( heureusement sinon ça voudrait dire qu'une partie de la Lituanie ou de la Pologne est annexée).

 

Ça ne veut pas dire que tu dis que des conneries, ou que je ne suis pas d'accord avec certains de tes propos. Mais quand on raconte des énormités, forcement on perd du crédit.
 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/04/2022 à 19:10, blankito a écrit :

Espérons que Kaliningrad ne se fasse pas attaquer aussi, ça pourrait être une ligne rouge nucléaire.

Par contre, j'ai entendu que ça démarre un conflit Biélorussie/Pologne en ce moment même.

Espérons vraiment que ça ne s'enflamme pas la bas car la Pologne et l'Ukraine, ce n'est pas le même statut. Si guerre vs Pologne, on est dans la sauce.

Je me permet de te quote sur Kaliningrad comme ça tu n'auras pas besoin de t'auto sucer.

C'est un peu différent des restrictions sur le transport ferroviaire et une attaque militaire non?

 

Deux mois et demi après toujours aucun trace de ton conflit Biélorussie / Pologne...

Share this post


Link to post
Share on other sites

LOL

Au lieu, de reconnaitre ton erreur de m'avoir bâché à tord, tu cherches à tout prix à avoir raison.

Oui, la Biélorussie est proche et non limitrophe de Kaliningrad, enfin ils sont à 100km et? C'est quasi pareil franchement.

Ensuite pour les sources, dsl ne pas avoir sourcer mes propos pour quelqu'un qui me prend de haut. Tu peux toujours te dire que j'ai tout inventé si ça peut te faire plaisir.

De plus, je dis bien "j'ai entendu", j'ai oui dire, il est possible, je ne pose aucune vérité affirmée. Ce n'est peut être pas assez prononcé au conditionnel, si tu veux. J'avais lu un article me semble t il avec vidéo à l'appui, mais je n'avais pas vu de preuves irréfutables d'ou mes précautions de langage. Bref.

Les choses ne se sont pas (encore?) enflammées là bas et tant mieux.

Faut dire que la Biélorussie a l'air d'avoir pas mal rétropédalé depuis le début du conflit non? S'ils avaient envoyés leur armée dans le Nord de l'Ukraine, est ce que la Pologne serait passée à l'attaque? Je n'en sais rien perso, mais clairement la Biélorussie ne semble pas avoir joué son rôle à fond.

Pour finir, tu penses sérieusement que le décret lituanien est standard, ramdom et non un facteur aggravant?

Bloqué le transit de marchandises, ça ressemble un peu à un acte de guerre non?

Sachant que Kaliningrad est une région enclavée et dépendante des importations, sachant l'importance stratégique et la présence importante de l'armée et des armes russes récentes, cet acte est tout sauf anodin. Ce n'est pas une attaque mais c'est le début des pressions sur cette région... Un pas de plus vers la ligne rouge.

Enfin bref, obv j'espère que Zorro, Zemmour ou Trump vont venir nous sauver, mais j'y crois pas trop. Il n'y a plus personne dans les dirigeants atlantistes qui parlent de paix actuellement.

GL ALL

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellent résumé de la situation actuelle.

Sievierodonets et Lysychansk sont condamnées, il reste quelques routes pour évacuer le personnel et un peu de temps pour monter une ligne de front plus logiques, plus défendables et moins couteuse en manpower.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Skip a écrit :

Complètement dingue ce truc ! Ça pourrait pas être du sabotage ?

Le retour à l'envoyeur est un effet d'optique, ça tombe pas du tout au même endroit. En fait je vois pas vraiment le souci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Effet d'optique ou non, c'est quand même de la grosse artillerie, il n'est pas nécessaire que ça tombe pile au point de départ pour faire du gros dégât sur celui-ci, surtout si il y a des stocks de munitions pas très loin.

 

Est-ce-que ça pourrait être des armes avec guidage, et une erreur humaine, comme entrer les coordonnées de départ en point d'arrivée ?

Ce qui serait quand même étonnant une telle erreur, et puis on voit que les autres sont bien parties, elles devaient toutes être calibrées sur les mêmes points (même si pas dans la vidéo, les fumées des trajectoires toujours visibles)

Ce qui est étonnant c'est qu'on dirait qu'elle prend cette direction une fois l'inertie de départ du canon, comme si elle faisait ça une fois le guidage actif (si guidage)

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un "SAM" c'est un missile antiaérien, il est bien guidé par radar. Et ici il s'est visiblement retourné contre le faisceau de guidage. La trajectoire n'est pas aléatoire, il converge vraiment vers sa cible.

Edited by Uluru

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.letemps.ch/monde/emmanuel-macron-vladimir-poutine-quatre-jours-guerre-ne-sais-juriste-appris-droit

 

Citation

Emmanuel Macron à Vladimir Poutine, quatre jours avant la guerre: «Je ne sais pas où ton juriste a appris le droit»

Une conversation entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine a été dévoilée dans un documentaire. A cette occasion, le président français propose une rencontre à Genève avec Joe Biden. Elle n'aura jamais lieu. Le verbatim d'un dialogue ferme

 

 

 
Spoiler

 

Publié samedi 25 juin 2022 à 10:52
  •  

Prendre l'initiative. Le président français Emmanuel Macron a tenté de maintenir le dialogue avec son homologue russe Vladimir Poutine, sans se faire la moindre illusion et sans qu'aucune bribe de discussion ne filtre. Un documentaire, qui sera diffusé jeudi 30 juin sur la chaîne française France 2, lève une partie du voile sur ces conversations téléphoniques.

 
 

Le verbatim de l'un des derniers entretiens entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine avant la guerre en Ukraine, quatre jours avant le début de l'invasion, a été révélé. Le président français n'aurait pas encore vu ce documentaire sur les coulisses de l'Elysée et des négociations menées à bâtons rompus, entre tutoiement, agacement et incongruités. Dans cet échange, le chef d'Etat propose au président russe une rencontre «dans les tout prochains jours» à Genève avec Joe Biden. Elle n'aura jamais lieu.

 

Le verbatim

Emmanuel Macron:

Depuis notre dernière conversation les tensions ne cessent de croître et tu sais mon engagement et ma détermination à poursuivre le dialogue. Je voudrais que tu me donnes d'abord ta lecture de la situation et peut-être de manière assez directe comme on le fait tous les deux me dire quelle sont tes intentions. Et puis après je voulais essayer de voir s'il y avait encore des actions utiles à conduire et te faire quelques propositions.

 

Vladimir Poutine:

Que pourrais-je dire? Tu vois toi-même ce qu'il se passe. Toi et le chancelier Scholz vous m'avez dit que Zelensky était prêt à faire un geste, qu'il avait préparé un projet de loi pour mettre en oeuvre les accords de Minsk [...] en fait notre cher collègue, Mr Zelensky, ne fait rien. Il vous ment [...] Je ne sais pas si tu as entendu hier sa déclaration où il dit que l'Ukraine doit accéder à l'arme atomique.

(le conseiller diplomatique Emmanuel Bonne: mais non, n'importe quoi)

J'ai aussi entendu tes commentaires lors de la conférence de presse à Kiev le 8 février dernier. Tu as dit qu'il faut réviser les accords de Minsk, je cite, «pour qu'ils soient applicables».

(les conseillers de Macron: «non, il n'a pas dit cela», «je vais lui dire de ne pas rentrer dans une discussion de détail avec lui»).

Emmanuel Macron:

Vladimir, d'abord une chose, je n'ai jamais dit qu'il fallait réviser les accords de Minsk. Je ne l'ai jamais dit ni à Berlin, ni à Kiev, ni à Paris. J'ai dit qu'il fallait les appliquer, qu'il fallait justement respecter les choses et je n'ai pas la même lecture que toi des derniers jours.

 

Vladimir Poutine:

Écoute Emmanuel, je ne comprends pas votre problème avec les séparatistes. Eux au moins ont fait tout ce qu'il fallait, sous notre insistance, pour ouvrir un dialogue constructif avec les autorités ukrainiennes.

Emmanuel Macron:

Par rapport à ce que tu as dit, Vladimir, plusieurs remarques: première chose, les accords de Minsk ce sont un dialogue avec vous, tu as totalement raison. Dans ce contexte-là, il n'est pas prévu que la base de la discussion soit un texte soumis par les séparatistes. Et donc quand ton négociateur essaie d'imposer aux Ukrainiens de discuter sur la base de feuilles de route des séparatistes, il n'est pas respectueux des accords de Minsk. Ce ne sont pas des séparatistes qui vont faire des propositions sur les lois ukrainiennes!

Vladimir Poutine:

Bien entendu nous avons une lecture tout à fait différente de la situation. Lors de notre dernier entretien, je t'ai rappelé et même lu les articles 9, 11 et 12 des accords de Minsk.

Emmanuel Macron:

Je les ai sous les yeux! Il est bien écrit que le gouvernement de l'Ukraine - paragraphe 9 etc - propose, et que c'est en consultation et en accord avec les représentants de certains arrondissements des régions de Donetsk et Lougansk, dans le cadre du groupe de contact tripartite. C'est exactement ce qu'on propose de faire. Donc je ne sais pas où ton juriste a appris le droit (une conseillère sourit). Moi je regarde juste les textes et j'essaie de les appliquer! Et je ne sais pas quel juriste pourra te dire que dans un pays souverain, les textes de loi sont proposés par des groupes séparatistes et pas par les autorités démocratiquement élues.

Vladimir Poutine:

(ton ferme et agacé) Ce n'est pas un gouvernement démocratiquement élu. Il ont accédé au pouvoir par un coup d'État, il y a eu des gens brûlés vifs, c'était un bain de sang et Zelensky est l'un des responsables.

Écoute-moi bien: le principe du dialogue est de prendre en compte les intérêts de l'autre partie. Les propositions existent, les séparatistes comme tu les appelles les ont transmises aux Ukrainiens mais ils n'ont reçu aucune réponse. Où est le dialogue?

 

Emmanuel Macron:

Mais parce que, comme je viens de te le dire, on s'en fout des propositions des séparatistes. Ce qu'on leur demande, c'est de réagir aux textes des Ukrainiens et il faut faire les choses dans ce sens-là parce que c'est la loi! Ce que tu viens de dire met en doute quelque part ta propre volonté de respecter les accords de Minsk si tu juges que tu as face à toi des autorités non légitimes et terroristes.

Vladimir Poutine:

(toujours très agacé) Écoute-moi bien. Tu m'entends? Je te le redis, les séparatistes comme tu les appelles ont réagi aux propositions des autorités ukrainiennes. Ils ont répondu mais ces mêmes autorités n'ont pas donné suite.

Emmanuel Macron:

Alors ok: sur la base de leur réponse aux textes des Ukrainiens, ce que je te propose c'est qu'on exige de toutes les parties une réunion dans le cadre du groupe de contact pour continuer à avancer. On peut dès demain demander que ce travail soit fait et exiger de toutes les parties prenantes qu'il n'y ait pas une politique de la chaise vide. Or les deux derniers jours les séparatistes n'ont pas voulu se prêter à cette discussion. Moi je vais dans la foulée exiger cela de Zelensky. Est-ce qu'on est d'accord là-dessus? Si on est d'accord, je le lance et j'exige une réunion dès demain.

Vladimir Poutine:

Donc pour être bien d'accord, dès qu'on aura raccroché, j'étudierai ces propositions. Mais dès le début il aurait fallu faire pression sur les Ukrainiens mais personne n'a voulu le faire.

Emmanuel Macron:

Mais si moi je fais le maximum pour les pousser, tu le sais bien.

Vladimir Poutine:

Je sais mais malheureusement ce n'est pas efficace.

Emmanuel Macron:

J'ai besoin que tu m'aides un peu (malicieux). La situation sur la ligne de contact elle est très tendue. J'ai vraiment appelé hier Zelensky au calme. Je vais lui redire, calmer tout le monde, calmer dans les réseaux sociaux, calmer les forces armées ukrainiennes. Mais ce que je vois aussi, tu peux vraiment appeler à calmer tes forces armées prépositionnées. Il y a eu beaucoup de bombardements hier. Si on veut donner une chance au dialogue, il faut calmer dans la région le jeu. Comment vois-tu l'évolution des exercices militaires?

Vladimir Poutine:

Les exercices se déroulent selon le plan prévu.

Emmanuel Macron:

Donc ils se terminent ce soir, c'est ça?

Vladimir Poutine:

Oui probablement ce soir et nous allons certainement laisser une présence militaire à la frontière tant que la situation dans le Donbass ne sera pas calmée. La discussion sera prise en consultation avec les ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

Emmanuel Macron:

D'accord. Vladimir, je te le dis très sincèrement, pour moi remettre les discussions dans le bon cadre et éviter les tensions est un préalable absolu. Et moi ce qui m'importe et je te le demande vraiment, c'est qu'on maîtrise la situation. Ça c'est le premier pilier. Et je compte beaucoup sur toi. Ne cède pas aux provocations quelles qu'elles soient dans les heures et les jours qui viennent.

Je voulais très concrètement te faire deux propositions. La première, organiser un rencontre dans les tout prochains jours à Genève entre toi et le président Biden. Je lui ai parlé vendredi soir, je lui ai demandé si je pouvais te faire cette proposition. Il m'a dit de te dire qu'il y était prêt. Le président Biden a aussi réfléchi sur les manières de désescalader de manière crédible la situation, prendre en compte tes demandes et aborder très clairement la question de l'OTAN et de l'Ukraine. Dis-moi la date qui te convient.

Vladimir Poutine:

Merci beaucoup Emmanuel. C'est toujours un grand plaisir et un grand honneur de m'entretenir avec vos homologues européens ainsi qu'avec les États-Unis. Et j'ai toujours beaucoup de plaisir à dialoguer avec toi parce que nous sommes dans une relation de confiance. Donc Emmanuel je te propose d'inverser les choses. Avant tout chose, il faut préparer cette réunion en amont. Ce n'est qu'après que nous pourrons parler parce que si on vient comme cela, pour parler de tout et de rien, on va encore nous le reprocher.

 

Emmanuel Macron:

Mais est-ce qu'on peut se dire aujourd'hui, là, à l'issue de ces discussions qu'on est d'accord sur le principe? Je voudrais une réponse claire de ta part là-dessus. Je comprends ta réticence sur une date mais est-ce que tu es prêt à avancer et à dire aujourd'hui «je souhaite une réunion à deux avec les Américains, puis élargie aux Européens» ou pas? (conseillère : voilà)

Vladimir Poutine:

C'est une proposition qui mérite d'être prise en compte et si tu veux qu'on soit bien aligné sur la façon de la formuler, je te propose de demander à nos conseillers de s'appeler pour se mettre d'accord [..,] mais sache que sur le principe, je suis d'accord.

Emmanuel Macron:

Très bien, tu me confirmes que tu es d'accord sur le principe. Je propose que nos équipes [...] essaient de parachever un texte conjoint, une sorte de communiqué à l'issue de ce call.

Vladimir Poutine:

Pour ne rien te cacher, je voulais aller jouer au hockey sur glace parce que là je te parle depuis la salle de sport avant d'entamer des exercices physiques. Je vais d'abord appeler mes conseillers.

Emmanuel Macron:

Merci en tout cas Vladimir. On reste en contact en temps réel. Dès qu'il y a quelque chose, tu m'appelles.

Vladimir Poutine:

Je vous remercie Monsieur le président (en français).

 

 

 

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Uluru a écrit :

Un "SAM" c'est un missile antiaérien, il est bien guidé par radar. Et ici il s'est visiblement retourné contre le faisceau de guidage. La trajectoire n'est pas aléatoire, il converge vraiment vers sa cible.

en ouvrant le tweet, il y en en dessous une autre vidéo où on voit qu'il ne va pas vers la source mais vers un autre point;

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Uluru a écrit :

Dans ce genre de système les lanceurs, le radar et le centre de pilotage sont séparés. Sur la deuxième vidéo la trajectoire semble beaucoup plus aléatoire en effet. 

Comme il y a pas trop trop d'action aérienne dans ce conflit (les ukrainiens étaient pas super équipés de base et en plus la première semaine a été catastrophique sur ce plan), les russes utilisent la DCA pour des cibles au sol. Ca doit pas être super rentable mais bon ils sont all in de toute façon.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Al1 2large a écrit :

et pour la reconstruction de tout ca, c ki ki va payer ?

Reconstruire c'est de la relance et de la croissance, les investisseurs vont se bousculer pour payer... 

Reste à savoir à qui appartiendra le territoire. Sur le modèle économique actuel, c'est une bonne affaire de récupérer un territoire ravagé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, GoHidalGO a écrit :

Comme il y a pas trop trop d'action aérienne dans ce conflit (les ukrainiens étaient pas super équipés de base et en plus la première semaine a été catastrophique sur ce plan), les russes utilisent la DCA pour des cibles au sol. Ca doit pas être super rentable mais bon ils sont all in de toute façon.

Non c'est impossible ;). Il s'en servent pour intercepter missiles et drones. 

il y a 3 minutes, Aquadiem2 a écrit :

Ah bon ? Lol

Les 30 glorieuses débutent en 1945. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

On avait de l'or et un monopole financier sur quasi toute la planète.

L'europe se prend des coups de pression du qatar de l'algerie et du maroc.

Continuez de vous bercer de mots.

 

On doit apprendre à jouer dominé.

 

 

 

16561713022233185057586566656196.jpg

Edited by Aquadiem2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 9 minutes, Aquadiem2 a écrit :

On avait de l'or et un monopole financier sur quasi toute la planète.

reserves-or-banques-centrales.jpg

Citation

L'europe se prend des coups de pression du qatar de l'algerie et du maroc.

Continuez de vous bercer de mots.

Arrêtes donc de fureter toutes les flatulences communicatives mondiales et profite de la jolie vue !   

 

Edited by Uluru

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai un autre graph plus interessant, utile et approprié sur le sujet.

L'or n'a d'interet que face a la monnaie cree. Y'a énormement plus de dollars que d'or d'ou la devaluation a venir.

On doit apprendre à jouer dominé, negocier, etre plus ingenieux qu'auparavant.

 

Ce graph a lui seul explique pourquoi ils sont si peu à nous suivre dans les sanctions. On les tue. 

 

Et comme nos dirigeants le savent, ils interdisent déjà les transactions avec la Russie en or. Comme ils avaient interdit les transactions avec l'euro.

 

 

 

 

 

20220625_175026.jpg

Edited by Aquadiem2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×