Aller au contenu
Ce sujet

Messages recommandés

Posté (modifié)

bon au début je voulais poster plusieurs spots sympas et puis je me suis dit que ce serait plus intéressant d'en poster un seul et de l'approfondir 

 

307d7f0541cbf3be13b455245fd1d38e.png

 

preflop: on est dans la bot range, call certainement perdant vs 3x, probablement break even vs 2.5x et 2.3x, ev+ vs 2x

 

flop: mauvais flop pour notre range, vilain a quelques nuts qu'on a pas: AJs, AA, JJ
il a également de bonnes mains qu'on a pas: AK, AQ, KdQd et il a globalement une range qui a une meilleur equity et EV que nous
bref il cbet 2/3, on a un easy call, pas grand chose à dire, on va raise quelques bluffs et AJo et 66, ou bien les garder turn pour avoir une range plus strong après

 

turn: bon le 8 change pas grand chose en range vs range, et on touche notre dp
vilain va 2barrel dp, set, AQ AK, pas mal de draws 
vs cette range on a pas trop envie de raise, surtout que pleins de rivers vont être chiantes à jouer, raise only AJ 66 et des gros draws me parait suffisant

 

river: pas une trop bonne carte pour notre range, on a aucune quinte ici tandis que vilain en a quelques unes, vilain a quelques flushes de plus que nous, et plus de dp/set vu qu'on raise quelques AJ/66 flop ou turn
vilain a un easy xb avec AK, AQ, son bottom de value range est A6/A7/A8 je pense, il value donc quelques T9s 54s, pas mal de flushes, AA, JJ et 66 et quelques AJ
il bluff KQ, KT, QT avec un carreau, voire des KQs Q9s QTs qui n'ont quasi pas de SDV river
contre cette range on a un easy shove avec Ax flush, on en a pas mal, quelques Kx flushes comme KTs K8s
on va shove bluff quelques A de carreau
on a pas beaucoup de mains qui sont des happy call a part les A de carreau qu'on call au lieu de shove bluff, donc dp me parait un call ok meme si c'est probablement break even si vilain equilibre bien sa range de bet river, aprsè si on fold dp on fold beaucoup trop :/ 
on peut parfois battre A6, A7, ça me semble un call
le bottom range de call me semble plutôt KJ ou QJ avec un carreau, voire plutot AT A9 sans carreau qui me semble être des folds, sauf si vilain se met à bluff tous ses K Q high river ^^
bref j'ai call, vilain show nuts sinon c'est pas drole :P

 

quelques photos du Mexique en récompense d'avoir lu le pavé analyse:

 

bd986dfd84aa4ce0386869a418d80de0.jpg

d020d90cdb345bbc5fc8257f0948b0c5.jpg

207127f1e868c37e9fac09561630c92b.jpg

264f5ae89d52db7fdb558f0d45d007fb.jpg

 

Modifié par ilares

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ça depend de pas mal de choses, surtout de ma motivation, de ma vie IRL et à quel point je bosse mon jeu à coté, là ce sera entre autres une année avec pas mal de voyages donc surement un peu moins que d'habitude

en ce moment je joue 4 à 5h par jour et je prends un jour de pause dans la semaine, parfois quelques rares tournois le dimanche 

l'an dernier j'ai peu joué, moins de 200kh, cette année je suis déjà à 80kh, ça clique pas mal :P 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

6 mois après la sortie du Power Up, j'avais sorti une vidéo ou j'y jouais

 

et il y a deux jours, pokerstars propose une nouvelle variante, le split hold'em! allons voir ce quoi il s'agit!

 

https://www.clubpoker.net/split-hold-em-derniere-experimentation-pokerstars-international/n-13343

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous vous demandez surement ce que c'est ce joli drapeau et pourquoi j'ai besoin de 10jours de préparation mentale avant le HU de l'année. Les réponses sont ici. Désolé pas de photos, à moins que j'invente un moyen magique de les passer de mon téléphone à ma tablette et de les poster ici. Et puis ca fera du suspens et un bel album photo à la fin du séjour :-) 

 

day 0 

Spoiler

Day 0
C'est après une soirée mouvementée et alcoolisée entre amis et amigas au tapanko au Mexique que je rentre chez moi vers 6h du mat avec toutes mes affaires préalablement étalées sur mon lit et un avion 4h plus tard. Un réflexe de survie permettra à mon moi complètement défoncé de mettre un réveil avant de m affaler sur mon lit comme un gros sac. 
On se reveillera je ne sais pas combien de temps plus tard, en mettant tout dans le sac et vérifiant quand même l'essentiel, la cb, le portable et le passeport. 
On ira à pied prendre le bus, au guichet les mots ont beaucoup de mal à sortir, j'arrive à murmurer un "aeropuerto de cancun por fa" et quand il me demande mon nom, j'ai le bon réflexe de lui filer mon passeport plutôt que de tenter quoique ce soit. 
On finira par prendre le bus 15mn plus tard, et 1h de route et un album d'avril lavigne plus tard, en luttant contre la fatigue, on arrivera au bon terminal de l'aéroport ! 
Astuce du jour: check in en ligne permet de connaitre son terminal, ce qui est une bonne idée quand on ne connait pas l'aéroport 

Bref évidemment j'ai 2h d'avance, on aura le temps de faire les duty free et de se poser manger  un fish and chips au bubba gump, restaurant à thème du film forest gump, je conseille. 
Évidemment même après une demie journée sans manger je surestime mon appetit, mon foie étant encore en train d'évacuer l'éthanol de mon corps, ca n'aide pas.
Bref on prend l'avion à Miami, on m'enlève mon joli visa du Mexique, j'ai bien fait de le laisser dans le passeport d'ailleurs, on arrive à Miami après un voyage compliqué pour mon corps, on essaye de se repérer dans les 3 queues possibles pour aller au contrôle des frontières, après avoir scanné notre passeport sur une borne qui nous prend gentiment en photo.
Le mec du contrôle d'identité ne me fait pas trop chi**, mais tiens quand même à scanner tous mes doigts, j'ose pas imaginer ce qu'il fait si je n'ai pas un passeport biométrique.

Astuce du jour: si vous voulez voler l'identité de quelqu'un avant d'aller aux états unis, pensez à voler tous ses doigts, pas seulement quelques uns. 

Bref je sais pas trop ou aller car j'ai ma correspondance pour nassau sans avoir mon billet mais je peux seulement aller dans une zone où j'ai besoin d'un boarding pass. Bon j'y vais quand même, pas trop le choix et la meuf me dit d'aller voir l'assistance de la compagnie. Aucune idée si j'ai m**dé ou si c'est standard. 10mn avec le papi de 80ans au guichet, paye ta non retraite, j'ai mon briefing pass pour aller au Bahamas, il imprimera aussi un fake retour correspondant à mon retour mais pas utilisable, car apparemment j'ai pas le droit d'aller en one way au Bahamas... donc si vous voulez tout quitter et aller vivre au Bahamas, pensez au ticket retour! Bonne nouvelle, je commence à être sobre. 

Bon la deuxième bonne nouvelle c'est qu'à Miami il y a des prises USB et électriques un peu partout je peux donc me mater un film sur ma tablette que j'avais bien évidemment oublié de charger. Sinon n'allez pas voir amitié nuisible, c'est pas terrible. Mais bon ca occupe. On retire des dollars avec la cb, ca va servir. On prend l'avion, je fais plein de photos de Miami et des iles des Bahamas depuis l'avion, c'est juste magnifique, vive la place du hublot!
On arrive à Nassau, on remplit le visa, on prend quelques infos touristiques à l'aéroport, on prend un taxi qui me propose 35dollars pour mon trajet, je suis mort, j'ai même pas pensé  à négocier, 15mn plus tard j'arrive à l'hôtel, je paye les 500dollars pour les 5 nuits alors que l'hôtel est pas ouf, mais bon comme on dit, l'hôtel c'est juste pour dormir et j'ai l'avantage d'être en plein centre ville! 
Bref vous l'avez compris les Bahamas ca fait rêver et tout est super cher ici, mais bon apparemment ça gêne pas les américains :-) 

il est 19h, je m'allonge sur mon lit, je finis le spectacle de Baptiste lecaplain "origines" qui est vraiment pas mal et je m' endors juste après, il est 20h ca fait 36h que j'ai pas dormi et mon cerveau me trollera en me réveillant complètement reposé à... 3h du matin. m**de. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, ilares a écrit :

Désolé pas de photos, à moins que j'invente un moyen magique de les passer de mon téléphone à ma tablette et de les poster ici. 

  Révéler le texte masqué

Day 0
C'est après une soirée mouvementée et alcoolisée entre amis et amigas au tapanko au Mexique que je rentre chez moi vers 6h du mat avec toutes mes affaires préalablement étalées sur mon lit et un avion 4h plus tard. Un réflexe de survie permettra à mon moi complètement défoncé de mettre un réveil avant de m affaler sur mon lit comme un gros sac. 
On se reveillera je ne sais pas combien de temps plus tard, en mettant tout dans le sac et vérifiant quand même l'essentiel, la cb, le portable et le passeport. 
On ira à pied prendre le bus, au guichet les mots ont beaucoup de mal à sortir, j'arrive à murmurer un "aeropuerto de cancun por fa" et quand il me demande mon nom, j'ai le bon réflexe de lui filer mon passeport plutôt que de tenter quoique ce soit. 
On finira par prendre le bus 15mn plus tard, et 1h de route et un album d'avril lavigne plus tard, en luttant contre la fatigue, on arrivera au bon terminal de l'aéroport ! 
Astuce du jour: check in en ligne permet de connaitre son terminal, ce qui est une bonne idée quand on ne connait pas l'aéroport 

Bref évidemment j'ai 2h d'avance, on aura le temps de faire les duty free et de se poser manger  un fish and chips au bubba gump, restaurant à thème du film forest gump, je conseille. 
Évidemment même après une demie journée sans manger je surestime mon appetit, mon foie étant encore en train d'évacuer l'éthanol de mon corps, ca n'aide pas.
Bref on prend l'avion à Miami, on m'enlève mon joli visa du Mexique, j'ai bien fait de le laisser dans le passeport d'ailleurs, on arrive à Miami après un voyage compliqué pour mon corps, on essaye de se repérer dans les 3 queues possibles pour aller au contrôle des frontières, après avoir scanné notre passeport sur une borne qui nous prend gentiment en photo.
Le mec du contrôle d'identité ne me fait pas trop chi**, mais tiens quand même à scanner tous mes doigts, j'ose pas imaginer ce qu'il fait si je n'ai pas un passeport biométrique.

Astuce du jour: si vous voulez voler l'identité de quelqu'un avant d'aller aux états unis, pensez à voler tous ses doigts, pas seulement quelques uns. 

Bref je sais pas trop ou aller car j'ai ma correspondance pour nassau sans avoir mon billet mais je peux seulement aller dans une zone où j'ai besoin d'un boarding pass. Bon j'y vais quand même, pas trop le choix et la meuf me dit d'aller voir l'assistance de la compagnie. Aucune idée si j'ai m**dé ou si c'est standard. 10mn avec le papi de 80ans au guichet, paye ta non retraite, j'ai mon briefing pass pour aller au Bahamas, il imprimera aussi un fake retour correspondant à mon retour mais pas utilisable, car apparemment j'ai pas le droit d'aller en one way au Bahamas... donc si vous voulez tout quitter et aller vivre au Bahamas, pensez au ticket retour! Bonne nouvelle, je commence à être sobre. 

Bon la deuxième bonne nouvelle c'est qu'à Miami il y a des prises USB et électriques un peu partout je peux donc me mater un film sur ma tablette que j'avais bien évidemment oublié de charger. Sinon n'allez pas voir amitié nuisible, c'est pas terrible. Mais bon ca occupe. On retire des dollars avec la cb, ca va servir. On prend l'avion, je fais plein de photos de Miami et des iles des Bahamas depuis l'avion, c'est juste magnifique, vive la place du hublot!
On arrive à Nassau, on remplit le visa, on prend quelques infos touristiques à l'aéroport, on prend un taxi qui me propose 35dollars pour mon trajet, je suis mort, j'ai même pas pensé  à négocier, 15mn plus tard j'arrive à l'hôtel, je paye les 500dollars pour les 5 nuits alors que l'hôtel est pas ouf, mais bon comme on dit, l'hôtel c'est juste pour dormir et j'ai l'avantage d'être en plein centre ville! 
Bref vous l'avez compris les Bahamas ca fait rêver et tout est super cher ici, mais bon apparemment ça gêne pas les américains :-) 

il est 19h, je m'allonge sur mon lit, je finis le spectacle de Baptiste lecaplain "origines" qui est vraiment pas mal et je m' endors juste après, il est 20h ca fait 36h que j'ai pas dormi et mon cerveau me trollera en me réveillant complètement reposé à... 3h du matin. m**de. 

 

Envoie toi les photos sur ta boîte mail.

Modifié par Kelevra

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour vos retours. Je dis "on" parfois pour moi tout seul, j'aime bien.

Pour la boite mail c'est pas con, mais vu ma flemme et le wifi pourri de l'hôtel c'est pas gagné!

 

Day 1 

Spoiler

Day 1
Je me réveille, il fait encore nuit. Je checke l'heure, 3h du mat. J'essaye de me rendormir. Impossible. Bon je me demande ce que je fous là. Et c'est en effet une bonne question!
Ca fait en effet 3 mois que je passe la journée devant le pc, à jouer aux cartes et à travailler mon jeu. J'ai plus joué et progressé durant ces 3 mois que durant tout l'année dernière! En effet toujours plus facile de se mettre en mode geek quand on connaît pas grande monde autour, plutôt qu'à Malte ou je connais tout le monde et où j'ai beaucoup plus de distractions qui me servent d'excuses pour me mettre en mode flemme :-)
Ça fait donc 3 mois que je bosse non stop avec une sortie par semaine au maximum. Bref il me fallait une pause. Je regarde les destinations environnantes, je finis par choisir Bahamas, Miami, Cuba et me lance un challenge. Interdiction de me faire un programme à l'avance, ce que je fais toujours d'habitude! 

Je m'autorise seulement à regarder ou est le centre ville pour choisir mon hôtel, c'est tout. Les activités, je les découvrirais sur place. Ça peut sembler banal à certains mais se mettre en mode aventure ce n'est pas facile pour tout le monde.
J'ai donc seulement réservé l'avion et l'hébergement, autour de 1000 dollars en tout.
Je suis donc là, allongé sur mon lit dans un pays que je ne connais pas avec aucune idée de quoi faire durant mon séjour. Je n'ai plus le choix, fini la routine quotidienne dans la zone de confort c'est parti pour l'aventure !

Bon je me mate la saison 2 de Rick and Morty, que je conseille fortement, en revanche pas de sous titres sur YouTube en anglais, mais bon ça m'entrainera pour communiquer durant les prochains jours, c'est pas plus mal! 
Arrive enfin l'heure du déjeuner, un buffet décent qui me permettra de tenir jusqu'en début d'après-midi! Bon ca fait quasiment 24h que j'ai pas mangé, heureusement qu'on est que 4 au déjeuner dans cet hôtel de 50 chambres sinon certains seraient arrivés déçus devant un buffet vide :-)

il est 8h, je mets quelques affaires dans le sac à dos et je sors explorer la ville. Bon je saurai pas trop comment decrire, c'est joli mais il y a pas mal de bâtiments abandonnés un peu partout, ca fait bizarre. Je vais sur la plage ou il y a quasiment plus de mouettes que de gens. En parlant de gens, quelqu'un m'interpelle. Un local, la vingtaine, l'air sympa. On se présente vite fait, il me dit qu'il est en route pour son travail mais qu'il veut bien me faire visiter. Typiquement le genre de choses qui arrive quand on voyage seul. 
Bon j'accepte c'est pas comme si j'avais un programme chargé et il m'emmène au fort charlotte, construit au 18e siecle et qui donne une magnifique vue sur la ville. 
On discute un peu plus, il me dit qu'il était guide touristique avant, qu'il s'appelle Orlando, qu'il aime les filles et faire la fête, qu'il connait tout le monde ici. Il me dit qu'on pourra passer dans son restau après, qu'il le gère tout seul, blabla je comprends pas tout avec son accent afro américain et il brag la moitié du temps et commence à perdre son côté sympa. On achète nos tickets pour le fort, il me fait visiter vite fait en me disant quasi rien juste fait des photos et viens à mon restau après.

Mouais moi qui aime prendre mon temps ca commence à me souler, il se met à pleuvoir on s'abrite et je tente de lui faire comprendre que je préfère visiter tout seul et prendre mon temps. Il me dit c'est ok il peut attendre. Wow, je l'avais pas vu venir celle là, une demi heure avant il doit aller au boulot et là il est ok pour m'attendre?! Je comprends pas trop ce qu'il veut et ça commence à me faire peur. Surtout qu'il n'y a personne aux alentours et que j'ai pas envie que le ton monte. Bref, il finira par se motiver à partir, je lui dis genre je le retrouve dans son restau dans une heure, pas sûr que le bluff soit passé, il me demande 10dollars pour le temps qu'il a passé avec moi, ma confiance en l'être humain passe à -1, je finis par les lui filer en pensant aux pires scénarios que j'ai évité. Orlando se barre enfin. 

Je me balade tout seul dans le fort, j'apprends que l'Espagne et l'Angleterre se sont fait la guerre pour les Bahamas au 16e et 17e, et que c'est au tour de la France de se la donner avec l'Angleterre pour les Bahamas au 18e, période durant laquelle le fort a été construit. Et là j'entends des voix, un guide avec un couple de touristes, je demande au guide si je peux le suivre, il accepte avec plaisir et on visite le fort ensemble, super sympa. 
On discute de tout et de rien tous les quatre une fois la visite finie, ma confiance en l'être humain remonte et je retourne au centre ville. 

Sur la route, un homme m'interpelle d'un air méchant. Rien compris je continue ma route. Je me demande si les mecs qui veulent ton argent t'interpelle de plus loin que les autres. Il se remet à tomber des gouttes. Ça commence mal. Plus loin une fille me dit bonjour d'un grand sourire. La bonne humeur revient. Je vais visiter la rue principale ou il n'y a que des magasins de souvenirs ou de bijoux. Vraiment. Sur 100 mètres. A peine deux restaus et un supermarché bien caché. J'en profite pour acheter une bouteille d'eau et une petite bouteille d'un soda local. Je tends un billet de 5 dollars elle me rends des mini pièces. What. Il y a même des locaux dans le magasin. C'est presque aussi cher que dans un aéroport xD

Bon après une petite pause à l'hôtel, je finirai par faire tous les magasins un par un, je sais pas pourquoi je ne suis pas trop shopping pourtant. Je cherche un bracelet aux couleurs du magnifique drapeau des Bahamas et d'un joli t shirt sans l'inscription Bahamas dessus. Je ne les trouverai pas. Je regarde les prix. 6 dollars le porte clés, entre 4 et 22 dollars le t shirt, entre 3 à 6 dollars le bracelet. Ouep on doit être aux États-Unis en fait. En plus tu vois que tout vient d'un même fournisseur vu qu'ils ont pas encore déballé tous les cartons avec écrit expédié depuis la Chine dessus. Pas une surprise. Je pense aux touristes chinois qui viennent en vacances pour acheter des objets fabriqués chez eux. Intéressant.

La bonne nouvelle c'est qu'il n'y a pas grand monde qui t'interpelle pour que tu ailles dans leur magasin. Sauf au straw market, le marché couvert, j'ai tenu deux minutes de "hello come see this". Pas vu de paille non plus, encore un mystère mystérieux. 
Bref je finirai par acheter un joli bracelet et un t shirt et d'enfreindre la règle évidente qui dit d'acheter les souvenirs les derniers jours. Tant pis. Bon c'est 14h j'ai faim, j'irai à un subway rempli de locaux, ca ne devrait pas être une mauvaise idée. On ne peut pas manger local tous les jours en vacances de toutes façons. Je me balade encore un peu, la fatigue et le mal de jambes commencent à arriver. Je vais dans un autre supermarché tout petit et prends une autre bouteille d'eau et un paquet de cookies. J'en aurai pour 7 dollars. Et pourtant encore que des locaux dans le supermarché. Je me demande bien à combien le SMIC doit être dans ce pays. 

Il est 16h, je rentre a l'hôtel faire une pause, mais mon corps me susurre gentiment qu'il ne pourra plus se déplacer pour aujourd'hui. Tant pis. Mes yeux se ferment tout seuls devant un autre épisode de R&M. Je m'endors. Je me réveille, il fait nuit, je me force à ne pas regarder l'heure et à repenser aux détails de mon rêve pour me rendormir. Ca marchera trois fois de suite. Je vois la lumière du jour, il est 6h30, je suis recalé!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Day 2

Spoiler


On se réveille difficilement, petit dej, sac à dos, c'est parti! Je regarde si l'île en face nommée paradise island n'est pas trop loin à pied et google me dit 45mn! Nickel, c'est parti! 
Une fois que j'ai quitté le centre ville je ne vois que des bâtiments abandonnés le long de la route, ca fait bizarre, on passe de l'ambiance shopping à l'ambiance film d'horreur en 5 minutes. 
Je me rapproche du port pour prendre des photos des bateaux et la c'est encore plus la zone, que des endroits en travaux ou abandonnés...
Bonne nouvelle, l'eau est super claire et je vois très facilement poissons, coquillages et oursins à quelques mètres de moi. 
On finit par arriver au pont qui fera à lui seul surement un tiers du trajet et qui me donnera une vue imprenable en son centre, encore mieux que le fort de la veille ! On voit au loin des bateaux de croisière qui font la même taille qu'un immeuble, c'est clairement impressionnant, et toute l'île est en fait couverte d'hôtels, on se croirait à Cancun.

J'arrive sur une marina où des américains me disent bonjour. Je dois avoir une tête d'américain. De beaux bateaux de tous les côtés et pour une fois on peut aller sur le quai et directement à côté prendre de jolies photos sans qu'un mec de la sécurité vienne nous souler, alors on en profite. Je continue ma route et me retrouve devant le gigantesque hôtel atlantis qui doit couvrir la moitié de l'île à lui tout seul. Je rentre, on arrive direct dans le casino ou il y a déjà des ricains sur les machines à 9h du mat. Normal.
Des groupes d'enfants passent à travers le casino. Je viens de réaliser qu'il n'y a aucun contrôle de qui rentre ou non dans le casino, on croise donc des familles dedans. Tout à fait normal. 
Je sors du casino après avoir échangé un joli jeton d'un dollar contre ma monnaie qui traînait dans mon portefeuille. Je peux pas aller plus loin, on me demande ma carte de l'hôtel, tant pis le parc avait l'air super beau.
Je continue dans l'hôtel je veux voir la vue du rooftop mais il n'y en a pas, même pas de balcon au dernier étage, une vue sympa de la fenêtre néanmoins. 
Astuce du jour: envie de voir une belle vue d'une grande ville? Allez dans un hôtel avec de nombreux étages, allez directement dans l'ascenseur, tapez sur le plus haut numéro et une fois arrivé regardez si vous pouvez accéder au rooftop. S'il n'y en a pas il y a quasi toujours une échelle ou une porte de secours. Pensez à bloquer la porte ce serait con de ne plus pouvoir ressortir. Ca marche dans quasi tous les hôtels à Malte d'ailleurs.

Je continue mon chemin et arrive à la plage. Magnifique. Le sable est chaud sans être brûlant, l'eau est super claire. Pas trop de vagues. L'eau est fraiche sans être froide. Il y a des touristes partout devant les hôtels mais quasiment plus personne à quelques centaines de mètres. Le seul gros inconvénient,c'est les mecs qui t'interpellent toutes les 8 secondes pour jetski, transat, boisson dans un ananas ou noix de coco ou de la weed?! Oui j'ai pas rêvé il m'en propose sur la plage au milieu des familles américaines...

J'arrive au bout de la plage, je suis de l'autre côté du parc de l'hôtel. C'est tellement beau que je me tâte à prendre une nuit la bas juste pour tout visiter. Bon je tente quand même de me balader. Un chemin sans mec de la sécurité, allons voir ce qu'il y a derrière! Un magnifique petit lac avec des poissons et un vraiment gros poisson, et non je ne rêve pas j'ai bien 2 requins de plusieurs mètres de long à quelques mètres de moi! Je suis sur le cul, trop refait! J'attends quelques minutes qu'il vienne tout près de moi pour prendre une belle photo. Je continue et je vois que je peux aller dans un tunnel en verre sous le lac! Encore mieux! Je vois maintenant des dizaines de grands poissons juste a côté de moi, c'est juste magnifique! 
Je ressors de l'autre côté et pareil un petit lac avec une centaine de raies qui tournent en rond et sortent leurs nageoires ou je ne sais pas comment ca s'appelle mais elles la sortent de l'eau et du coup tu as l'impression qu'elles te font coucou, c'est génial! 

Bon malheureusement j'ai déjà fais tout le tour et je reviens sur la plage. Je me repose quelques instants mais impossible de trouver de l'ombre, j'ai trop chaud, je retourne dans le lobby de l'hôtel avant de prendre un coup de chaleur. Je ressors et continue dans une sorte de petit village shopping mais il n'y a vraiment rien d'intéressant. Je continue à pied et traverse l'autre pont pour revenir sur l'île principale. Magnifique vue de l'autre côté cette fois ci. J'aperçois une grande marina et je marche le long de la jetée. Là encore, l'eau est très claire on voit facilement les poissons mais on voit plus de déchets au fond de l'eau qu'autre chose, vraiment de tout, des pneus, des caddies, des valises...
J'arrive devant la marina mais malheureusement je ne peux pas rentrer. Je vais au restaurant à côté, qui s'appelle the poop deck, allez savoir pourquoi, en tout cas il était dans la première page de trip advisor que j'avais regardé la veille. Je mangerais un très bon plat de conch, un gros coquillage qu'on trouve partout ici. 35dollars avec une limonade, taxes et tips inclus. D'ailleurs j'ai regardé le salaire moyen est de 1800dollars ici, je comprends un peu mieux les prix mais toujours pas pourquoi la moitié de la ville est sale et délabrée s'ils ont les moyens. Il y a également autant de locaux que de touristes dans ce restaurant. Encore un mystère mystérieux à résoudre.

Il est déjà presque 18h on rentre tranquillement à l'hôtel en ayant un peu mal partout. Pas de surprise, la virée sur la plage m'a coûté un coup de soleil sur les joues et les bras, heureusement avec mon bronzage mexicain ca se voit à peine. Je me balade sur le net et regarde les excursions dans les îles environnantes pour occuper ma dernière journée, tout est dans les 500dollars mais bon j'ai quand même envie de faire le balla. Malheureusement la météo ne va pas forcement m'aider, on annonce de la pluie dans les jours qui viennent. On verra.
Je m'endors rapidement et me réveille en pleine forme à 3h. Oups. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Day 3

Spoiler

Je profite du petit dej pour réserver une journée aventure lundi pour mon dernier jour sur l'île. Il n'a pas cessé de pleuvoir depuis 7h du mat je prends mon temps en espérant que la pluie s'arrête, en vain...
C'est donc avec veste et capuche que je me dirige au musée le plus proche, journée pluie c'est journée musée. J'arrive donc au musée des pirates qui n'est vraiment pas un musée ordinaire, car on rentre directement dans l'ambiance des années 1700 à 1720, apogée des pirates des Caraïbes. Les décors sont magnifiques, on entend des voix et des bruits de la vie de tous les jours, la lumière est tamisée, on se croirait vraiment dans un bateau. Il y a même des sons et lumières qui réagissent quand on passe devant, c'est vraiment top! 
On apprendra beaucoup de choses sur les pirates, l'ambiance est vraiment super même si c'est plutôt court. 
Allez petit quiz pirate en mode vrai ou faux pour la peine, réponse à la fin du pavé.
1 les pirates avaient des perroquets comme animaux de compagnie 
2 les pirates enterraient leurs trésors 
3 il y avait des femmes pirates 
4 les pirates qui perdaient un membre étaient abandonnés 
5 les pirates utilisaient rarement le drapeau à tête de mort 
6 des soldats ont été payé pour traquer et tuer des pirates 


Bon je sors du musée avec une bonne humeur qui durera peu de temps, puisque la pluie était toujours là :( je me dirige vers le second musée, celui de l'histoire du pays, située dans une maison du 19e qui était habitée par un général anglais durant la seconde guerre mondiale qui accueillit notamment Winston Churchill!
Une énorme collection d'objets de toutes sortes datant de l'arrivée des espagnols au 16e, en passant par l'esclavage jusqu'à la première guerre mondiale, j'ai bien pris mon temps de tout regarder, je me suis assis sur un banc avec des chaînes où étaient vendu des esclaves, joué avec une épée qui avait plus de 300 ans, touché des peaux de serpents séchées, des mâchoires de requin et des carapaces de tortue, et c'est déjà pas mal :-)
Lire des lettres encore partiellement lisibles qui datent de plusieurs siècles était également impressionnant! Sinon pas grand chose à raconter, c'est le problème des musées, les photos sont plus parlantes ^^

L' averse a cessé, petite pause à l'hôtel, on va acheter une bouteille d'eau, on va se balader dans un coin du centre ville que je n'avais pas encore fait. Je passe devant de jolies églises mais elles sont fermées... puis devant la cathédrale qui elle, est ouverte même si la prochaine messe n'est prévue que le soir. Du coup je rentre, très bel endroit et complètement vide et silencieux. Ca fait bizarre. Je résiste à la tentation de gueuler pour le plaisir. 

Bon il ne pleut quasiment plus et il reste un dernier musée que je n'ai pas encore fait, le musée d'art. Je sais pas trop pourquoi j'y vais, un mélange de je me force à tout faire et de aucune idée de ce que je vais faire demain. 
Bref l'exposition permanente est en travaux, du coup seulement deux expositions temporaires. Je rentre dans la première et il n'y a rien. Ah si des personnages en bois sur un mur, une sorte de crise chronologique jeu de l'oie sur un autre et sur le dernier mur quatre écrans dont un éteint sans son avec des gens qui jouent de la musique. Hmm wtf.
Pour une fois je ne suis pas seul, 2 femmes qui ont la quarantaine lisent les explications et ont l'air de s'être perdues dans Nassau. Et là arrive un local qui doit avoir la soixantaine. Au vue de sa tenue il doit probablement travailler ici. Il arrive vers moi et me dit directement "Do you like melo?" Je réfléchis mais je connais peu de mots qui se prononcent comme ca en anglais, je lui demande de détailler il m'ignore et va rallumer l'écran éteint. Nice read, il bosse bien ici. Il continue de m'ignorer puis dit quelque chose à l'une des deux femmes et ouvre la porte. N'ayant rien de mieux à faire je le suis. Il va dans l'autre salle. Exposition de tableaux. Nice. D un côté c'était dur de faire pire que la première salle. Il me parle très vite fait des tableaux puis s'arrête devant son probablement peintre favori, Hildegarde Hamilton. Ca c'est un nom qui pète. Et l'ami peintre aime bien peindre des arbres en rouge. Et Papi m'explique que c'est parce que l'arbre qu'il me monte par la fenêtre qui s'appelle oups j'ai oublié devient rouge en été. Puis on finit le tour, il me dit refait un tour prends ton temps et me fait... un fist bump. Il est resté jeune dans sa tête papy, c'est cool. Il s'en va. Je refais un tour, les peintures sont cools mais rien d'incroyable. Ma sensibilité à l'art est toujours aussi faible. Allez, on s'en va.

Bon on discute, on discute mais c'est déjà 14h je commence à avoir une bonne dalle. En cherchant un ATM je passe devant un autre restau qui était dans les top trip advisor. Ouep c'est mon astuce, retenir ou noter ou screenshot les meilleurs restaus et comme ça on s'evite de s'imposer un endroit précis où manger à chaque fois et on évite la mauvaise surprise du piège à touriste en allant dans un restau random. Je commande la bière nationale, la kalik qui est pas top, et des conch en boulettes avec des légumes, en fait à part ça c'est la même carte que partout quasiment, un peu plus de fruits de mer quand même. Ça ressemble aux accras de morue de Martinique, c'est très bon, les deux couples aux tables d'à côté sympathisent et s'échangent la sauce piquante, l'ambiance est conviviale. Le mec me demandera même si mon t shirt squeeze diamant est une oeuvre de bansky, on me l'avait jamais faite celle là.

Bon j'ai encore un peu d'énergie et de temps avant de rentrer, mes pieds ont du mal à suivre après avoir piétiné toute la matinée dans les musées et je me mets en mode warrior et va visiter un des derniers spots que je n'ai pas vu de la ville, le queen staircase, un joli escalier apparemment taillé dans la roche au 18e par des esclaves. Je vais plus ou moins vers l'est car de mémoire c'est par là bas, je crois trouver mais en fait j'ai trouvé un autre fort, bien plus petit et moins intéressant que le fort du premier jour. Bon je fais quand même le tour et prend des photos, je résiste à la tentation de demander mon chemin, ce qui tuerai l'aventure. Et en fait c'était juste à côté, une magnifique crevasse avec un grand escalier, on se croirait dans un canyon, la classe.
Time to go, en repassant downtown je chope un ATM car j'ai plus de cash, sauf qu'il me donne des dollars bahamiens et que j'ai retiré pour avoir assez en arrivant à Miami... bon je vais bien trouver un échange quelque part! 
En rentrant vers l'hôtel je vois à nouveau un gros lézard à queue courbée, cette fois ci j'ai le temps de le prendre en photo, un papy me voyant faire m'expliquera que cette espèce originaire de Puerto Rico est arrivée il y a une vingtaine d'année sur l'île et qu'il y en a de plus en plus. Je le remercie et me demande si les gens deviennent plus sympa avec l'âge.

Je sais toujours pas quoi faire demain, au pire je peux chill sur la plage ou bien dans le lobby de l'hôtel avec le Wi-Fi et Coco le perroquet. Je reçois un mail qui me dit que ma reservation pour la super journée voir les iguanes, nager avec les requins et nager et nourrir les cochons sauvages toute incluse est annulée car pas assez de monde. Je tente de négocier une journée un peu moins super. On me répond que la météo risque d'être pourrie et que c'est mort en bateau. Je suis déçu. Bon après c'est ça de se décider deux jours avant. Tant pis. J'ai quand même bien la mort. On va regarder si on peut nager avec les dauphins et/ou les otaries la journée de demain, ça sera surement moins bien mais toujours mieux que de glander sur la plage.
Je mate un film récent bien sympa, possession, que je conseille, je m'endors vers 20h et me réveille avec le soleil à 6h45. Nickel. 

Réponses pirates 
1 vrai, c'était souvent le cas 
2 faux, ils depensaient tout vite fait en gamble, alcool et putes ils avaient pas le temps
3 vrai, même que certaines ont été de grands capitaines
4 faux, au contraire les autres leur donnaient des thunes pour compenser leur perte 
5 faux, même si certains avaient leurs propres drapeaux, la grande majorité utilisait le jolly roger 
6 vrai, surtout à partir de 1720 où les pirates commençaient à bien pourrir tous les échanges commerciaux 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet pas de tables de poker dans ce casino c'est bien dommage! En revanche j'ai vu quelques jeux sympas en mode poker vs dealer genre stud à 3 cartes mais j'ai pas pris le temps de tester! Et puis le soleil est revenu hier ^^ 

 

Day 4

Spoiler

On se réveille en se demandant ce qu'on va faire de la journée. Il est 7h, j'ai bien dormi, je vais déjeuner. Je regarde la liste des excursions à nouveau, il n'y a pas à dire, nager avec les dauphins ça a l'air cool! Je peux y aller à l'atlantis ou bien sur une toute petite île, blue lagoon island, juste à côté. Allez ça nous fera visiter autre chose. Seul souci, quand je veux réserver pour 10h30, il me dit qu'il faut réserver 18h à l'avance. Oups. Bon il y a l'air d'avoir encore des places disponibles, on verra sur place! 
Je vais donc à nouveau à l'île d'en face, paradise island, je change de chemin histoire de ne pas faire le même, rien d'intéressant sur la route, il y a encore des énormes flaques de la veille alors que le soleil tape. 
D'ailleurs, j'ai fais mon poisson j'ai ni casquette ni chapeau ce qui n'est pas un souci quand il pleut mais là le soleil commence à bien taper. Il y a absolument aucun nuage dans le ciel. Je traverse le pont, la vue est toujours aussi belle. Je me force à ne pas reprendre des photos.
Je vais au guichet du ferry, je peux acheter tranquillou mon ticket pour les dauphins :-)
Le ferry part dans une dizaine de minutes, j'en profite pour acheter une jolie casquette et de l'eau. 

Traversée d'une vingtaine de minutes très sympa avec une jolie vue sur les marinas. 
On arrive sur l'île, et honnêtement c'est difficile d'imaginer une destination qui fasse plus rêver qu'ici. Le sable est tellement blanc que même moi qui ne met que rarement des lunettes de soleil je suis obligé de les mettre sinon je ne vois rien. L'eau est bleu clair et parfaitement transparente on voit très bien divers poissons. Tout est très propre, aucun déchet ni sur la plage ni dans l'eau. Peu de touristes. On rajoute des cocotiers un peu partout et un magnifique ciel bleu, bref pour la première fois depuis mon départ je me sens vraiment en vacances. 
Je suis les panneaux pour aller à l'activité dauphin, je marche sur une passerelle en bois et je vois les dauphins nager et sauter à côté de moi, c'est juste magique. 
Il est 11h, c'est le début de l'activité dauphin. On est 6, un couple d'australien, deux canadiennes, un américain qui vient d'un univers impitoyable et moi même.
On met des gilets de sauvetage, on met nos affaires dans des casiers et on saute à l'eau. L'eau est un peu froide vu qu'elle est séparée de la mer et on flotte sans efforts avec les gilets. Le trainer des dauphins est un local très sympa qui fait pas mal de blagues et honnêtement on dirait même que les dauphins les comprennent. 
Il peut tout faire aux dauphins c'est impressionnant. On aura droit à danser avec le dauphin, lui faire un bisou, la dauphin qui nous fait un bisou sur la bouche, caresser le dauphin sur le ventre et le dos, lancer un poisson au dauphin avant que les mouettes le chope et finalement faire la planche avec les deux dauphins qui nous pousse les pieds et on vole, c'est super rapide, impressionnant. L'heure passe comme si c'était 5 minutes, et c'est déjà le moment de dire au revoir à nos amis aquatiques.

Il faut attendre un peu pour avoir les photos de l'activité, il est midi, je vais voir les otaries et vu que le dernier bateau part à 16h et que j'ai bien envie de passer le plus de temps sur cette île, il faut bien que je m'occupe! Je fais donc l'activité otarie, surprise je suis tout seul, bon bah tant mieux! Je suis donc seul avec le trainer, la photographe et un couple d'Américains qui me regardent depuis le deck. Ce sera à peu près pareil qu'avec le dauphin, c'est super cool cependant on voit que le dauphin communique bien mieux avec l'être humain que l'otarie. Difficile à battre le dauphin. Enfin bref, je ressors à nouveau tout content! 
Il y a aussi des énormes raies mais aller les caresser me tente pas spécialement.
Il est déjà 13h, je fais le tour de l'île, que des plages magnifiques avec quasi personne. Je me balade sur les rochers, je cherche des poissons et des coquillages. C'est fou qu'il y ait si peu de monde, mais bon d'un côté il n'y a ni hôtel ni maison sur l'île. C'est un peu comme Comino à Malte avec trois fois moins de monde et la plage tout autour de l'île. 10 fois mieux quoi. Je mange sur place, je me balade un peu partout, je vois des touristes en masque tuba, honnêtement l'eau est si transparente et peu profonde qu'on voit probablement la même chose les pieds dans l'eau. 
Je vais chercher mes photos, et plus on paye selon le nombre de photos qu'on recevra par email. Ah le petit coup de bâtard. Bon je prends mon temps et arrive à faire mon choix, on aura déjà dépensé dans les $400 aujourd'hui, le paradis a un prix, c'est la journée balla.

C'est déjà l'heure de partir, on est bien triste mais bon pas trop le choix, les employés de l'île partent en même temps que nous sur un autre bateau. Je demande si le ferry va downtown, histoire d'éviter les 45 mn à pied sous le soleil, d'ailleurs mes bras et épaules sont tout rouge, oups. On me répond que oui, cool. Je me pose du même côté du ferry qu'à l'aller pour voir ce que je n'ai pas encore vu, et en passant à côté de paradise island on voit plein de villas magnifiques avec plage privée, très bon spot de retraite pour dans quelques années.
On arrive, tout le monde descend, je redemande dans le doute et apparemment on va downtown que si je suis sur le cruise boat. Tant pis. J'essaye de me motiver à rentrer à pied, je me dis que si l'heure est impaire je prends le ferry, boom heure impaire, je vais au ferry, plus de ferry a cette heure là... Je me tâte à aller sors au casino et rentre finalement à pied, j'ai plus d'eau il fait super chaud. Bon j'ai déjà fait une rando de 3h en Martinique sans eau entre les mancenilliers, je devrais survivre. J'arrive au centre ville, il est 17h et tout est fermé. Tout. Ah oui on est dimanche ça doit être ça. Sauf que même le supermarché est fermé, pas d'eau. On rentre à l'hôtel, le perroquet n'est pas là, je bois l'eau du robinet qui est pire que celle de Malte mais bon d'après Google elle est potable, c'est déjà ça. Je sais pas si c'est psychologique ou non, mais elle me file plus la gerbe qu'autre chose. On ira boire un jus d'ananas frais au bar de l'hôtel, ça ira mieux. J'entends de la musique dehors, je fais un tour et apparemment le dimanche c'est jour de fête ici. Bon je n'ai plus d'énergie, je rentre à l'hôtel. Coco le perroquet n'est toujours pas là, tant pis. Je réfléchis au programme de demain, je book une visite culturelle et gastronomique pour midi, le reste j'ai déjà vu tout seul, donc bon pas la peine.
Je me mate un film pourri, j'ai toujours aimé les films d'horreur mais depuis l'an dernier il y en a même pas 1 sur 5 qui vale le coup, il faut que j'arrête les films d'horreur pourri je prévois tous les jumpscare et oh comme par hasard à la fin on revoit la scène du début et le vrai tueur c'est pas celui qu'on croyait olala. Évitez the snowman, keep watching et the crypt. Bref, il est déjà 21h, c'est l'heure de dormir, dans 24h on sera déjà en train de survoler l'océan...
 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dernier jour aux Bahamas!

 

Day 5

Spoiler

Day 5
On émerge vers 7h, content d'être à priori recalé pour de bon! On va déjeuner et je prépare le programme du jour. Bon j'ai quasi tout fait dans la ville il me reste un petit zoo et une plage à une demi heure à pied qui ont l'air sympa. Je me tâte à aller au casino pour passer le temps mais je finirai par rester dans ma chambre regarder Molly's game. 
Il est 11h30 c'est l'heure du programme bouffe et visite culturelle, on est un petit groupe de 8, ça suffit, 2 allemandes de mon âge, 2 couples américains le guide originaire d'Europe qui a passé quasi toute sa vie ici et moi même. 

On se dirige vers un restau que j'avais déjà test pour goûter les boulettes de conch qui sont toujours aussi bonnes. Puis on se dirige vers l'hôtel ou j'étais, décidément le monde est petit, pour goûter un rhum planteur qui me rappellera la Martinique! J'apprendrai que Coco s'appelle en fait Max et que son espèce peut vivre jusqu'à 120 ans! Ensuite on va dans l'ancienne demeure d'un pirate à la retraite qui a construit son manoir à côté de la maison du gouverneur, en mode ballec, on y goutera de très bons chocolats. Je profite des trajets pour discuter avec le guide et apprendre des trucs, j'apprendrerai que certains gouverneurs blacks avaient des esclaves, que les blancs qui vivaient aux Bahamas étaient mal vu par les britanniques, que Christophe Colomb est vu par la majorité comme un bel enc**é car il a été un des pionniers de l'esclavage en plus des génocides qu'il a causé. J'apprendrai  également que des pirates ont régné sur l'île quelques temps profitant du chaos laissé par les affrontements de l'Espagne et de la France pour s'approprier les Bahamas. 

On ira ensuite tester du houmous fais à partir d'une variété de pois locale, puis on va dans un restaurant grec pour se faire servir une soupe à base de tomate, de légumes, d'épices et évidemment de conch, ils en foutent partout de toute façon ! J'en profiterai pour parler aux allemandes qui viennent de la ville de l'octoberfest et qui tentent de me le vendre quand je leur dis que je serai probablement en Allemagne en septembre. On finira par gouter un cake au rhum vraiment bon et c'est déjà la fin. Le temps de remercier le guide qui était honnêtement vraiment bien, les allemandes sont déjà loin, tant pis. 
Je vais donc vers la partie de la ville que je n'ai pas faite, et j'ai bien fait, il n'y a rien d'intéressant. J'arrive enfin au refuge pour animaux après une petite demi heure de marche. Le fait d'avoir toutes les affaires dans le sac commençait à devenir pénible. 

Il est 15h, je me balade et vois de nombreux animaux de toutes sorte, je suis tout seul encore une fois, au moins je suis tranquille. Il est 15h30 l'heure de l'activité des perroquets, je vais voir et apparemment les nourrir. Bon j'ai rien de mieux à faire, c'est parti! Le mec me donne des petits morceaux de pomme, me dit de les tenir dans mes mains et de faire l'épouvantail. Les perroquets sont d'ailleurs super beaux, l'espèce s'appelle lohisse ou un truc du genre, ils viennent d'Australie. Ils font une dizaine de centimètres il y en a 5 ou 6. Je pensais qu'ils allaient juste prendre le morceau de pomme et se barrer, et bien pas du tout! 
Ils sont restés oklm sur mes mains, mes bras et même mes épaules! #pirate
Bon c'est mignon mais ça griffe un peu ces bêtes là! Ça va c'est supportable mais la sensation reste étrange. En plus je dois bien tenir le morceau de pomme car apparemment il ne faut pas qu'il se barre avec et j'en ai 3 ou 4 en même temps sur moi. La classe. 

Je refais un petit tour, j'ai vu tous les animaux, c'est marrant ils ont des cochons, des oies et des moutons que je voyais souvent quand j'étais petit dans ma campagne, les voir ici c'est curieux quand même! Il est 16h, c'est l'heure du flamingo show, je ne sais pas à quoi m'attendre mais les flamants roses sont en liberté dans le parc, ils sont donc sûrement un peu domestiqués. Le show le confirmera, un mec au micro explique la vie des flamants roses pendant que l'autre les fait courir puis stopper ou il veut autour de lui. On aura même la chance d'aller au milieu des flamants roses et de se faire prendre en photo! J'aurai eu ma dose annuelle d'animaux en deux jours décidément!

Je sors du refuge, je vais vers la plage qui me semblait proche mais en fait non ca fait déjà 20 minutes que je marche. Je cherche un taxi sur la route mais ne voit que des voitures normales. Je finis par demander à un mec qui fera signe à un petit fourgon qui était effectivement un taxi même si ce n'était écrit nulle part... Je propose 20dollars au taxi, il râle, je monte à 25 il accepte. Bon mes talents en négociation ne sont pas si rouillés. J'arrive à l'aéroport j'ai deux heures d'avance, je viens de repenser que j'ai pas mal de dollars bahamiens dans la poche et que c'est pas forcement une bonne idée de les garder sur moi. Je vais au premier shop proposer l'échange et la meuf accepte direct. Plus facile que prévu! Allez on rentre dans l'avion et on sait pas trop s'il faut que je dorme ou non c'est 19h je suis claqué!
J'arrive à Miami, la nuit tombe, je prends un taxi, 35 dollars, c'est même pas négociable les tarifs sont affichés, Ça tombe bien j'ai plus de force. Je vais à mon hôtel qui est une auberge de jeunesse mais je l'appelerai hôtel car c'est plus court et les américains l'appellent hostel de toute façon. On me remet une plaquette en métal à poser sur mon lit pour montrer qu'il est occupé, une jolie serviette blanche et une carte de l'hôtel. Je demande à quoi sert la carte, apparemment c'est une clé pour ouvrir la porte, ca ne m'était même pas venu à l'idée. J'en ai pour $25 pour deux nuits petit dej inclus, c'est difficilement battable comme prix! 

Je vais dans ma chambre, une petite salle de bain, des casiers et 4 lits superposés soit 8, il en reste deux libres en haut tant pis on chattera pas la place en bas. 
2 américains arrivent, dont un à moitié bourré alors qu'il est seulement 21h, il me propose du rhum direct, j'accepte et ça m'a probablement un peu réveillé. On discute, ils ont la trentaine, un vient du maryland, l'autre de Pennsylvanie. On discute et on finit par tous se peser, ne me demandez pas pourquoi, apparemment je pèse 147pounds. Ils me proposent d'aller manger et c'est vrai que j'ai rien mangé depuis midi, soit je sors soit je dors, et puis je suis venu ici pour rencontrer du monde c'est parti. On retrouve le pote de voyage de celui qui est drunk et notre nouvel ami est dans le même état que son pote. Bref je pars manger avec 3 américains dont 2 bien pompette.
On discute, on se présente un peu plus en détail, laissez moi faire le portrait de chacun.
Paul le sobre, la trentaine, pas trop d'infos sur lui il est sympa mais plutôt discret.
Andy, drunk, 39ans, célibataire, un mec qui a l'air de n'avoir peur de rien, et ça se confirmera par la suite! 
Matt, drunk, 36 ans, grand et costaud, père de 4 enfants, compagnon de voyage d'Andy.
On essaye de trouver un taco dans lequel ils ont mangé hier mais être bourré ne les aide pas trop à se rappeler où c'est, le nom leur revient d'un coup, Paul en profitera pour sortir son GPS. Sur le chemin, Andy dit que les 3 mecs en voiture sont qu'entre mecs donc doivent être gays. Je lui dis alors dans ce cas nous aussi. Il réfléchit, aborde la meuf que l'on croise à l'instant en disant "can you walk with us because we look like 4 homosexuals" tout le monde est mort de rire, la meuf sortira "it's Miami it's fine". Andy passera le reste du trajet à commenter à très haute voix l'apparence physique de toutes les filles que l'on croise. C'était aussi drôle que gênant! 
On voit une Ferrari, on perd Andy qui avait déjà demandé à des filles de le prendre en photo devant et essayer de les ramener je pense :-)
On arrive au tacos on doit prendre à emporter car il ferme bientôt. Une mamie essaye de sortir par la porte mais a du mal, Matt commence à essayer de forcer sur l'autre porte, le serveur est à moitié en panique, tout se finit bien. Andy essaye de cadrer un selfie avec nous depuis plus de 3minutes, là ça devient long, on lui dit de demander à quelqu'un de nous prendre, évidemment il demande direct à la femme derrière nous.
On s'en va, on va manger sur la terrasse de l'hôtel. 

Ça discute de tout et n'importe quoi et plusieurs délires reviendront:
-ils ont vu une pancarte "alligator sex" dans un bar la veille et se demandaient ce que ça pouvait être alors ils imitent la mâchoire de l'alligator avec leurs bras en rigolant 
-on gueule taxi quand quelqu'un de trop bourré renverse son verre 
-on sort des phrases à la con et Andy aborde les filles aux alentours avec, c'est assez épique, on retiendra le "donde esta la iglesia" quand je leur apprendrai quelques mots en espagnol 
Paul ira se coucher tôt et ratera les meilleurs moments de la soirée. On rencontrera aussi rapidement un brésilien très sympa qui vient de finir 1 mois de road trip en Californie. 4 françaises arrivent, Andy part à l'attaque avec son short relevé le plus haut possible qui montre bien la marque de ses coups de soleil et les françaises sont juste mort de rire en voyant ça, Matt se marre tellement qu'il tombe de sa chaise, c'est juste épique. 
Je vais aider Andy en me faisant passer pour un américain et constate que les filles parlent de nous en français entre elles en se demandant si on est cons, bourrés ou défoncés ou bien les trois. Les filles confondent la Pennsylvanie avec la Transylvanie et nous demande si on est des vampires comme Dracula. Andy cassera ma couverture rapidement avant que ça devienne intéressant en disant que je suis français, tant pis on retourne s'asseoir. Pas cool les françaises en tout cas.
Devinez quoi? On reparlera de quelques mots en espagnol après avoir croisé deux filles d'Amérique Latine et je dis que ce serait drôle de retourner voir les françaises et de leur parler en espagnol, j'ai même pas fini ma phrase qu'Andy y est déjà. 

Il n'y a plus grand monde sur la terrasse il est déjà 1h du mat on va dans la cuisine boire de l'eau et Andy cachera toute son eau devant lui en rigolant, du coup on lance un nouveau jeu de se faire rire dès que quelqu'un boit, la cuisine est rapidement inondée par nos conneries, Matt prendra les serviettes dans'le linge sale pour essuyer tout ça. On finira par aller se coucher, Andy aura du mal à chuchoter alors que 3 autres dorment dans la chambre, tant pis. Quelle longue journée! Je m'endors rapidement. Je me reveillerai vers 8h, tout le monde dort, j'ai faim.


 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petit retard car pas d'Internet à Cuba!

Je suis bien rentré et prêt pour le HU. Je vous mets un post par pays ça sera plus simple.

 

Day 6

Spoiler

Day 6
On se réveille vers les 8 heures, on se réveille tout doucement avec la joie d'écrire le résumé de la folle et longue journée d'hier! Bon j'ai deux jours pour visiter Miami, la ville est probablement 10x plus grande que Nassau, je ne sais pas par quoi commencer ! 
Je vais prendre mon petit dej, croise quelques personnes rencontrées la veille dont le brésilien qui a fait la fête toute la nuit mais à son désarroi est rentré seul!
Il est 9h, je vais voir si du monde s'est réveillé dans notre chambre, tout le monde dort encore. J'en profite pour aller voir la plage qui est à seulement quelques minutes à pied de l'hôtel. Les rues sont super grandes, la plupart des bâtiments aussi, tout est construit en quadrillage, un peu comme le Mexique mais en bien plus grand! La plage est immense, il faut littéralement 3 minutes pour aller du début du sable à la mer, qui est un peu froide d'ailleurs. Je marche un peu, je profite de la vue et de la légalité du topless et je rentre à l'hôtel. 

Je regarde les visites proposées, pas grand chose d'intéressant à part les Everglades, les amis américains se réveillent un peu tard et ratent le déjeuner, je les motive pour le plus grand parc naturel d'Amérique du Nord, après une bonne discussion on réserve nos places pour le début d'après-midi.
On décide d'aller manger dans un bar à pizza qu'ils avaient repéré quelques jour avant, après une belle balade sous le soleil on arrive. Les pizzas sont énormes, genre de diamètre aussi long que deux bras, on fait notre choix et elles sont en effet aussi délicieuses que grandes :-) La simple part fait quasiment un repas! 
Seulement les américains ont de l'appétit et décident daller au café qui avait de supers bons donuts quelques jours avant. Après une longue balade dans le quartier de Miami Beach, on y arrive. Malheureusement les donuts étaient spécialement pour l'ouverture, la déception est là. On en profite quand même pour aller aux toilettes et c'est à ce moment là que je remarque que le café est plutôt une banque ou bien c'est une banque dans un café je ne sais pas trop. Apparemment il y a aussi des salles de réunions pour les auto entrepreneurs, bon je savais pas que cela existait. 

On a encore envie de donuts, on regarde google maps et il y a un dunkin donuts, une chaîne américaine, à quelques minutes de notre position, apparemment ce ne sont pas les meilleurs mais on a encore faim.
On arrive donc là bas, la serveuse est une black mignonne yeux verts cheveux rouges de notre âge qui me demande d'où je viens, je dis France, elle dit qu'elle adore la France, je dis que tout le monde me dit ça. Je finis par choisir de prendre 12 donuts pour $9, je lui dis de m'en mettre un de chaque jusqu'à ce qu'elle arrive à 12. Elle en met plusieurs puis me demande de goûter un au chocolat, je lui dis "i like chocolate" elle répondra "good, it tastes likes me". Woot je dois avoir mal entendu, je regarde Andy qui me regarde choqué, bon apparemment je n'ai pas rêvé, je suis en train de me faire draguer aussi subtilement qu'un mec bourré à 4h du mat. Elle finit de remplir la boîte de donuts et me la tend. Je dis merci et elle me dit au revoir et bonne journée. Je précise que je n'ai pas payé, elle me sort "it's free for you baby". WTF. Andy me regarde encore plus choqué qu'il y a une minute. On va voir Matt et Paul à l'entrée de la boutique qui étaient en train de discuter, Andy raconte ce qu'il vient d'arriver, ils ont du mal à nous croire et je finis par entendre que c'est mon french accent qui a fait la magie. On mange quelques donuts, on se demande si la serveuse doit payer les donuts de sa poche ou non, on se demande si elle fait ça souvent. Ils me disent d'aller prendre son numéro et j'avoue que ce serait con de rater une telle occasion. Je retourne la voir, lui sort "hey I just realised I forgot to take your number", phrase qui ressortira plusieurs fois ce jour là car Andy écoutait la conversation de manière peu discrète, on discute un peu, je lui dis que je suis en vacances et que je pars demain, elle me donne son numéro et me dis trois fois "call me baby". Le message est passé.

Je me fais vanner sur tout le retour sur mon french accent, que je peux avoir à manger à volonté sans payer, qu'il suffit que je dise hello i'm french pour choper. Bref on se marre bien. On rentre à l'hôtel pile à l'heure pour le bus, c'est parti pour aller voir les alligators! Durant tout le trajet le chauffeur au micro nous expliquera quels sont les bâtiments devant lesquels on passe, lesquels ont servi pour le tournage de plusieurs films connus et où habitent plusieurs célébrités. Il fera des commentaires caustiques sur la politique de Trump et sur le cas de Lebron James. On se marre bien, j'essaye de prendre quelques photos des gratte-ciel. 
Une heure de route et 47 blagues du chauffeur sur le fait que les alligators allaient nous bouffer plus tard, on arrive enfin et on embarque sur un bateau qui nous fait une balade entre les hautes herbes. Je me mets sur le bord du bateau mais je ne suis pas très rassuré après avoir entendu l'histoire de la meuf qui a enlevé une canette de coca de l'eau et s'est fait bouffer la main par un alligator. On voit des nénuphars et de grandes herbes de partout, on verra quelques iguanes qui font bronzette ainsi que des vautours. On aura la chance de voir deux alligators d'assez près sans qu'ils fuient et le tour finira. On apprendra également que nous ne sommes pas dans un marais mais dans une rivière peu profonde et très lente et que 1,5 million d'alligators vivent ici ainsi que divers faits pertinents sur l'écosystème du parc. 
On ira après voir le show de l'alligator, avec un mec qui le trimballe par la queue, mets sa tête contre sa mâchoire et nous explique qu'il ne peut pas contrôler l'alligator même s'il lui tient la mâchoire. Il nous explique plusieurs détails sur les alligators, puis on aura le droit de se faire prendre en photo avec un bébé alligator tout mignon qui a une muselière. 
C'est déjà l'heure de rentrer! 

Il est déjà plus de 19h, on parle un peu à tout le monde a l'hôtel notamment à la fille born and raised in Miami qui gère l'accueil qui se foutra de ma gueule quand Andy lui racontera l'histoire de la fille du donut et qui continuera à rire de nous devant nos photos avec le bébé alligator. Ah oui et j'y repense elle dira qu'elle est mariée en montrant une bague qui ne ressemble pas à une alliance, j'y crois pas mais les autres y croient et bien plus tard elle avouera être célibataire mais je ne sais plus comment cela est venu dans la conversation. Andy en sera ravi. J'apprendrai d'ailleurs d'elle que la barman roumaine que Matt drague tout le temps est casée, ce qui me vaudra les remerciement de Matt. On parlera de tout et de n'importe quoi dès qu'il n'y a personne à l'accueil et elle nous promet de nous rejoindre boire un verre quand elle aura fini à 23h. Spoiler elle ne le fera pas, dommage elle était vraiment cool.

On rentre dans nos chambres pour poser nos affaires, j'en profiterai pour appeler donut girl avec le téléphone d' Andy vu que ma sim mexicaine ne marche pas ici. J'appelle et j'entends "dunkin donuts hello" je me dis wtf, j'explique la situation à sa collègue qui évidemment ne veut pas me donner son numéro mais veut bien lui donner le mien. Soit. J'explique aux autres ce qui vient de se passer, on comprend pas trop pourquoi elle a donné le numéro de son travail, et l'explication de Matt "black girls are a lot like men, they like to play and tease" est probablement la plus convaincante. Bon, tant pis, free donuts ce n'est pas une journée perdue! 
On croise un nouveau roommate qui est français, parle parfaitement anglais car il a passé plusieurs années aux US et vit et travaille au Venezuela. Wtf j'ai pas rêvé il vit bien dans l'un des pays les plus dangereux du monde, il nous raconte la vie là bas ça donne pas trop envie du tout.
On retourne discuter avec la barman et la fille du front desk, il y a pas grand monde dans le lobby même si c'est déjà 21h. On va manger juste à côté du tacos d'hier, une sorte de kebab au boeuf avec plein de bonnes choses dedans. On prévoit de sortir en boite et d'aller draguer des filles en commençant par boire plusieurs verres à l'hôtel.
Matt qualifiera l'alcool de "social lubricant", c'est beau je vais garder cette expression sous le coude.
On rentre, j'ai soif, je vais dans la cuisine commune où on peut avoir de la vraie eau à volonté ce qui est un vrai plaisir de ne pas avoir à trouver et garder une bouteille d'eau sur soi toute la journée.
Je retrouve dans la cuisine les 3 français qui étaient avec nous dans le tour des Everglades mais je ne leur avais pas parlé pour pouvoir écouter leurs conversations et voir si ça pouvait être marrant et c'était le cas. Bon je leur dis bonjour en français direct, ils pensaient que j'étais américain, on rigole on discute et on va se poser sur la terrasse. On a une fille qui vit à new york depuis plusieurs mois, sa pote qui bosse dans le social qui est venue la voir en vacances et Julien, un mec qu'elles ont rencontré aujourd'hui qui vit à Montréal et est en vacances ici.
Typiquement le genre de gens avec qui je sympathise plus vite que les autres. Je ramène mes amis américains après que les français me promettent d'essayer de parler en anglais car c'est souvent le même problème, on finit toujours par reparler en français à un moment ou un autre...

On passera la soirée à boire et discuter, on arrivera jamais à sortir en boîte et on va pas se mentir on est plutôt bien sur la terrasse de l'hôtel à discuter avec tout le monde. Clairement quelque chose qui va me manquer en partant. Les deux françaises partiront se coucher, je ne sais pas si c'est l'instinct, les bières, la fatigue ou bien le fait qu'une seule des deux me plaît mais je zappe complètement d'echanger nos Facebook. Les gens partiront se coucher un par un, je resterai pas mal de temps avec Julien qui est un couche tard il me dit dormir vers 7h du mat et se lever à 14h. Il passe son temps sur la version premium de tinder, on commente les filles et on essaye de deviner si ce sont des escorts ou pas, honnêtement il y en a pas mal, presque plus qu'au Mexique. On continue à discuter, j'apprendrais qu'il a passé un mois à Cuba à se faire bien chi** sans internet et en voyageant seul, et qu'il prévoit de partir aux Bahamas, nickel on se donne des conseils mutuels pour nos destinations :-)

Un mec vient lui parler, apparemment c'est un mec qui le drague depuis quelques jours et il en peut plus, mais le gars part en Argentine demain, Julien est soulagé. Le gars a 34ans alors qu'il en fait 10 de moins, j'ai l'impression que tout le monde qui voyage en auberge de jeunesse fait plus jeune. Bon peut-être pas moi, on me donne souvent 30 quand on fait le tour des âges mais bon je me dis que c'est parce que je me suis pas rasé depuis quelques jours, enfin j'espère :/
Il est 3h du mat, il commence à pleuvoir, on rentre dans le lobby pour rejoindre nos lits quelques minutes plus tard.
 

 

Day 7

Spoiler

Une journée qui passera trop vite. Je me lève à 9h, part déjeuner avec Paul le timide qui est déjà levé. On discute tranquille de ce qu'on peut faire aujourd'hui sachant que j'ai mon avion vers 16h. 
On discute avec Andy et Matt qui se préparent à partir. Ils ont 22h de route pour retourner en Pennsylvanie et Maryland. Ouep c'est vraiment grand les US! 
Je range mes affaires, ils sont vraiment étonnés que toutes mes affaires pour 10 jours tiennent dans mon sac à dos. Eux ils ont 2 valises pour une semaine, je sais pas trop comment ils se débrouillent. Je check out au front desk, on dit au revoir à Matt et Andy, je leur dis que je serai quelques jours à New York cet été, ils le disent que c'est pas loin de chez eux et qu'ils prendraient des vacances avec plaisir! 
Je regarde google maps pour savoir quoi faire, Paul me dit que le quartier Wynwood est très sympa, j'hésite avec Downtown vu que je n'aurai pas le temps de faire les deux. Je demande l'avis de la barman et au front desk ainsi que comment s'y rendre. On me conseillera Uber, et on partira quelques instants plus tard avec Paul à Wynwood. 
Le quartier est magnifique, du street art absolument partout! On se baladera une bonne heure avant d'aller au salty donuts qui est probablement le meilleur aux US et effectivement on s'est régalé. Donuts au bacon, à la banane, aux trois chocolats rien que d'y repenser j'ai faim! Il est déjà 13h30, je prends à nouveau un Uber pour l'aéroport en utilisant le Wi-Fi du hotspot crée par Paul. C'est déjà l'heure des adieux et je suis en route pour l'aéroport.

Je check in sur une machine, c'est pratique j'ai mon boarding pass en 3minutes, c'est sûrement l'un des seuls avantages d'American Airlines. 
Bon le stress commence à monter car pour aller des USA à Cuba j'ai besoin d'une des 12 raisons officielles possibles et j'ai choisi visite familiale sur la machine, j'y avais pas mal réfléchi et ça me semblait la plus simple et la plus crédible. J'avais inventé un nom pour ma grand mère imaginaire et mis une adresse au pif du centre ville avec google maps, histoire d'être prêt pour l'inévitable conversation avec la police des frontières. Je passe le contrôle des bagages tranquille, j'ai du passer 3 fois au détecteur de métal car j'avais laissé une pièce au fond d'une poche, ça commence bien!
Bon je vais doucement à ma porte d'embarquement et ma très grande surprise pas de contrôle de sécurité! Je suis soulagé mais je me dis que si elle m'attend à l'aéroport de Havana en espagnol ça va clairement être pire. 
Je vais à la porte d'embarquement et j'entends au micro qu'il faut un tampon rouge pour aller à Cuba. Je me mets donc dans une file d'attente rempli de Cubains, qui passe tous le tampon en 2sec, j'arrive et pour moi c'est 100dollars. Woot j'avais vu sur Internet que le visa était d'environ 22 euros, on en est loin. Je proteste un peu mais j'ai pas vraiment le choix. J'ai un joli visa de 30 jours et un coup de tampon rouge sur mon boarding pass et le sentiment de m'être fait entuber. Youpi.
Le vol se passe bien, j'ai pas le hublot mais la rangée est vide alors je tente! Bon personne ne m'embête pour avoir le hublot ça passe crème, je suis à côté d'une mère et d'une fille cubaines qui passeront la moitié du vol à se maquiller et se prendre en selfie et l'autre moitié à remplir des papiers officiels. Woot j'ai pas eu ces papiers moi, je préfère ne pas y penser et admire le champ de nuages ensoleillés que nous survolons. 

On commence à descendre pour atterrir, du coup on survole de près Cuba et il n'y a pas grand chose à part des champs et des chemins de terre. On verra au loin quelques petites villes mais on ne voit quasi que de la campagne, on se croirait dans la Creuse. 
On atterrit, je passe le contrôle d'identité sans la moindre question, youpi! 
Contrôle des bagages à l'arrivée, la confiance règne entre les deux pays, puis encore un contrôle où tout le monde donne un papier. Euh j'ai pas de papier moi... bon on me dit que c'est bon ça devait seulement être pour les locaux. Deuxième contrôle où tout le monde donne encore une fois un papier! Woot ça rigole pas ici! Bon pareil seulement pour les locaux je passe tranquille! Ça y est je suis dans l'entrée de l'aéroport, je suis libre! Le soulagement est là et je pense à mon attestation d'assurance qui était écrite obligatoire sur tous les sites internet et bien pas pour moi dirait on!

Je fais la queue pour changer mes dollars en pesos convertibles, la monnaie pour les touristes. Ils ont compris le truc les cubains, plutôt que de faire un prix pour les touristes et un pour les locaux, ils font carrément deux monnaies différentes. J'entends parler français devant moi je dis bonjour et discute un peu avec un mec qui est parti avec son pote pour deux semaines ici sur un coup de tête la semaine dernière ! Ah un autre aventurier! On discute pas mal. Je change mon argent, il faut scanner son passeport dans la machine, j'ai jamais vu ça! J'arrive à m'en sortir et je prends un taxi. Le mec parle seulement espagnol, je comprends pas tout ce qu'il me raconte alors je souris. Il met la musique forte, chante, danse et klaxonne toutes les jolies filles que l'on croise en me disant "Mira, mira!". Wow jamais vu autant de lourdeur et de malaisance même si j'ai connu un mec qui faisait semblant de se prendre un photo en selfie pour prendre un photo le cul de toutes les meufs de la soirée. Ça donne une idée du niveau.
Après avoir relu l'adresse 3 fois et demandé son chemin on arrive à bon port. Enfin je pense, je sonne dans le doute et une femme qui a la cinquantaine et ne parle pas anglais m'ouvre. Hmmmm moi j'avais parlé avec un mec qui parle anglais. Bon je rechecke l'adresse, c'est bien ici,je paye le taxi et rentre, la femme m'explique que c'est son fils qui s'occupe des réservations et qu'il ne va pas tarder. Il s'en suit tout un bordel avec mon passeport et des conversations en plusieurs langues entre elle, moi et deux filles qui logent ici. J'essaye de retrouver le mail d'airbnb mais sans internet je ne peux pas. Et avoir internet à Cuba est aussi difficile que de pecho une meuf dans un bar gay. On s'en sortira finalement, apparemment ils ont du mal avec les réservations et je ne suis pas le seul. 

Je discute avec les autres voyageurs qui sont arrivés entre temps. Alors on a une italienne toute mignonne, qui voyage avec un couple d'amis, un australien et une italienne. Le couple vit à Londres, sont partis en groupe et se sépare du groupe d'amis pour aller au Pérou. On a une française qui vit en Suisse, une albanienne qui fait ses études en Allemagne et une avocate turque qui a probablement exploré la moitié du monde. On discute puis je pars manger avec la Suisse et l'Albanie. Elles ont repéré un bon restau la veille. Elles se perdent un peu et on finira par trouver les restau après avoir croisé des mecs bourrés et des enfants qui jouent sur des barres de fer rouillés. Standard.
La carte du restau est à peu près la même qu'au Mexique, on prend du pollo con papas tous les trois pour se simplifier la vie :-) 
On discutera de tout et n'importe quoi, les deux filles parlent très bien anglais c'est cool. J'entends parler français derrière moi et je reconnais les deux français avec qui j'ai discuté à l'aéroport ! Et bien soit c'est le seul restaurant décent de la ville soit le monde est petit. 
On rentre à la maison, il fait déjà nuit.
Le fils est rentré, il me montre où nous sommes sur la carte, je prendrai une photo mentale pour me repérer sans avoir de screenshots de Google maps. Il me montre et conseille un restau sur la carte. Ouep vous avez bien deviné, c'est celui que l'on vient de faire. Il y a donc probablement qu'un seul bon restau dans la capitale...

Les deux filles se lèvent à 4h du mat pour 4h de bus qui les emmènera dans une autre ville. Et moi qui me croyait courageux, je me sens petit. 
La suisse est claquée et ira dormir, j'aurai cette fois le plaisir de demander d'echanger nos Facebook vu qu'on s'est bien marré toute la soirée. L'Albanie est encore en forme, on rejoint la Turquie sur la terrasse qui est en compagnie d'un cubain. Les italiens sont déjà partir dormir, tant pis. J'apprends que je partage ma chambre avec la turque, ce qui est curieux vu qu'il y a un lit de libre dans la chambre des deux autres filles. Bon apparemment ils encouragent la mixité. Intéressant. On discutera toute la soirée tous les quatre en buvant du rhum avec du faux coca. Ce qui est pratique dans ce genre de situations, c'est qu'on peut toujours relancer la conversation en demandant quels pays les autres ont visité ou bien de leur demander de nous apprendre quelques mots de leur langue natale. Il est déjà 1h du mat, au dodo!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, skillvins a écrit :

 

 xD Ilares la bite à l'air, pépouze

Il faut bien profiter! 

 

Day 8

Spoiler

Je me réveille vers 9h, la turque dort encore. Je me lève, prend mon sac que j'avais préparé la veille et je sors voir ce qui se passe dans la maison. Tous les voyageurs dorment, seule la famille cubaine est réveillée. Malheureusement pas de petit déjeuner inclus, et sans internet pas grand chose à faire d'autre que de partir tout de suite. Je vais dans la direction du centre ville historique en partant du centre ville actuel. Je suis la rue principale et wow, je m'attendais à être dépaysé et bien je ne suis pas déçu. Déjà tout est à moitié en ruines, les trottoirs ne sont jamais plats, il y a des flaques d'eau croupie un peu partout, il y a pas mal de bâtiments abandonnés un peu partout. Il y a des minuscules magasins à tous les coins de rue, et les habitations donnent toutes directement dans la rue. Dans pas mal de cas tu te demandes si c'est un magasin ou une maison, car certains vendent très peu de choses. Pareil des mecs dans la rue avec des mini stands genre seulement des briquets ou seulement des noix de coco. 

Aucun bar, aucun restaurant, aucun supermarché, aucune enseigne connue du reste du monde durant 30 minutes de marche. Je trouve un petit truc qui vend de l'eau et à manger, enfin. Il faut avouer que les petites rues ont un certain charme mais les poubelles débordant à chaque coin de rue et le fait que tout paraît délabré casse un peu l'ambiance.
Et dire qu'on est dans la capitale, j'ose même pas imaginer les petites villes et villages. Je repense au français d'hier qui y a passé un mois ici le pauvre. 
Ah oui et un bon tiers des voitures viennent d'un film des années 60, c'est vraiment spécial.  C'est carrément classe. Il y a des taxis normaux, des taxis bicyclette et des calèches avec des chevaux qui doivent mourir de soif en plein soleil. En parlant d'animaux, des chats et chiens errants de partout, et vu leur pitoyable état même moi je n'ai pas envie de les caresser.
J'arrive finalement au centre ville historique et revient un peu dans la civilisation. Quelques bars et restaurants ainsi que des groupes de touristes. J'en avais pas vu un seul depuis une demi heure. Je me sens un peu mieux. D'ailleurs la plupart des groupes de touristes parlent espagnol et je n'ai quasiment pas trouvé de panneau qui raconte l'histoire d'un bâtiment ou d'une personne avec une autre langue que l'Espagnol. On m'avait pas menti, Cuba c'est espagnol ou bien espagnol.
Je me balade de manière un peu aléatoire dans le centre ville. Je trouve un marché couvert      rempli de locaux qui ont chacun un mètre carré pour vendre des souvenirs de touristes. Je commence à dire no gracias toutes les dix secondes, c'est pire que la quinta de playa del carmen qui est elle même pire que les gens qui te donnent des tickets à paceville.
Je m'achète quelques souvenirs quand même, je repars longer la mer, pas de plage et une mer bien agitée. Je vois des groupes de gens sur leurs téléphones dans les petits parcs publics. C'est beau les spots Wi-Fi! Ça m'amuse, je les prends en photo. Oui c'est l'un des rares moyen d'avoir un peu d'Internet super lent dans le pays. Je me pose dans un restaurant car il est déjà 14h, le temps passe vite quand on ne sait pas où l'on va et qu'on n'arrête pas de marcher!

Pas grand chose d'original sur le menu, je commanderai des tapas qui seront vraiment bons, j'aurai trouvé le deuxième bon restau de Havana. Je repasse devant le musée du Havana Club, je me tâte mais j'ai eu ma dose de musées au Bahamas!
Je continue de longer la mer et de prendre les petites rues, tout se ressemble, je commence à être épuisé, j'ai quasi fini mes 1,5L d'eau dont la marque se vante d'être la numéro un à Cuba. Ça doit sûrement être la seule surtout! 
Je retourne dans la direction de la casa particular, je me perds un peu, je reconnais un bâtiment que j'avais vu ce matin, je finis par retrouver mon chemin. Je passe devant le petit shop où j'ai pris de l'eau ce matin, je suis content de voir que je suis sur la bonne route. Je reprends de l'eau et la serveuse me reconnait de ce matin. Elle commence à me parler mais après la journée à marcher j'ai aucune motivation à faire l'effort de parler espagnol. Je rentre à 17h je suis claqué je transpire de partout. Le mec de la famille fait de la muscu en kway la musique à fond sur la terrasse, ok. Je me pose sur mon lit pour écrire le résumé du jour. La turque arrivera peu après, elle a passé la journée à la plage avec le cubain. Bon par rapport à hier ça manque un peu d'ambiance et de voyageurs...
J'essaye de me connecter sur internet pour le fun, évidemment ca reste en connecting pendant 15mn. Tant pis.
Je discute un peu avec le couple, on sera seulement tous les trois pour la soirée. Je servirai un peu de traducteur car la turque parle très peu espagnol et le cubain très peu anglais. Je discute un peu avec le cubain mais j'ai du mal. Ils partiront manger, je suis tout seul, heureusement qu'il y avait du monde la veille. Je mate 2 films jusqu'à 1h du mat puis gros dodo bien mérité!

Day 9

Spoiler

Je me réveille plusieurs fois à cause du bruit à côté et j'arrive à me rendormir jusqu'à 11h. La turque n'est pas là et dort probablement avec le cubain quelque part. Je me lève, personne dans la maison à part la famille. Le taxi qui m'a amené depuis l'aéroport m'avait proposé de me ramener, je peux donc m'occuper jusqu'à 14h30. Je vais me balader de l'autre côté de la ville et tombe sur un voire le centre commercial de la ville. Pas mal de petits shops qui vendent chacun un type de nourriture, des longues files d'attente dans tous les magasins. Dans certains magasins qui vendent déjà pas grand chose de varié il y a un tiers voire la moitié des rayons vides. C'est bizarre quand même. Je vois un restau de burger j'ai bien la dalle vu que j'ai oublié de manger hier soir. Je commande deux gros burgers et un Suero dans la partie boisson, aucune idée de ce que c'est. On me l'apporte, c'est une boisson au chocolat avec une boule de glace dedans. C'est plutôt bon.
Je finis de manger, j'en ai pour 5 cuc soit un peu moins de 5 dollars. C'est vraiment pas cher, ce qui explique pourquoi je ne vois que des locaux! Je regarde les prix autour, l'eau est 3 fois moins cher que dans le centre ville historique ! Ah et oui pour info j'ai payé 18euros les deux nuits dans la maison. Comme quoi dès qu'on s'éloigne des lieux touristiques tout change.

Je note bien le nom du centre commercial dans ma tête pour retrouver la maison et me repère avec une grande église à côté. Je marche direction de la mer, que des petits quartiers comme d'habitude. J'arrive et suis la mer qui est aussi agitée que la veille et éclabousse tout le trottoir. Je continue ma route et continue sur un grand boulevard touristique. Je me balade pas mal en prenant des jolies photos à gauche à droite. Le temps passe vite, il me reste une heure avant que le taxi vienne me chercher à la maison. Je suis pas mal perdu, je consulte les photos de la map, normalement je devrais retrouver le boulevard à côté de la maison je le trouve pas. Et comme d'habitude, j'ai déjà plus d'eau. Bon je ne retrouve toujours pas mon chemin, je demande à un policier qui m'indique la direction. Je suis toujours pas sûr d'être sur la bonne route, je checke l'appli boussole je me dirige entre l'est et le nord est, c'est bon signe! Le temps presse et si je ne reconnais pas bientôt là où je suis je vais devoir prendre un taxi. Bon je vois au loin le sommet de l'église, je suis rassuré. Je prends de l'eau au centre commercial et je rentre à la maison. Je fais mon sac et attends dans le lobby. Une fille arrive et parle avec le fils avec un bel accent français. Je lui demande d'où elle vient en anglais elle me répond Paris! Alalala ces parisiens se disent parisiens avant d'être français, c'est beau. Bien dommage qu'elle ne soit pas venue une nuit plus tôt, elle avait l'air cool pour une parisienne. Je réalise que dans les voyages seuls, les rencontres entre voyageurs comptent beaucoup et sont totalement dues au hasard, comme quasi tout dans la vie...

J'attends le taxi d'il y a deux jours, toujours pas là après 15minutes du coup le fils appelle son pote taxi. Bon l'avion décolle dans 2 heures je devrais y arriver. L'aéroport de habana est tout petit, presque plus petit que celui de Malte. J'ai même le temps de changer mes derniers cuc restants en dollares.
Je prends l'avion et remarque qu'interjet n'a pas de première classe et que les cubains applaudissent dès que les roues de l'avion ont touché le sol. Je remplis le visa et prend la queue tout au fond que personne n'a vu et passe direct haha. On me donne encore une fois 6mois au Mexique. Cette fois ci contrôle des douanes obligatoire, papier inutile à remplir, je coche tout non et j'echappe à la fouille du sac. Je sors de l'aéroport et je constate que je ne suis pas du tout au même endroit que quand j'étais venu d'Allemagne. Tout le monde me propose un taxi! Au lieu de dire non je leur propose 500pesos soit la moitié du prix normal, comme ça c'est à eux de refiser. On prendra le bus à 200pesos de toute façon j'ai pas fini mon film. Bon on réussira à rentrer enfin à la maison!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dommage que t pas vécu la vrai vie cubaine, les cigars, mojitos, partie de domino jusqu'à l'aube avec les cubains, les chicas qui sont magnifique,les soirée endiablée en club....perso une de mes meilleur destination la Havane...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Conclusion du voyage / TLDR

 

Bahamas
Les plus:
Occasion de nager avec les dauphins et autres animaux
Certaines petites iles sont de vrais petits paradis
Peu de touristes dans certains endroits
Les gens sont accueillants 
Le centre ville de Nassau est très joli

Les moins:
Tout est cher, surtout l'hotel 
L'ile principale et Nassau hors centre n'ont rien d'incroyable

 

Miami
Les plus:
La plage est immense
Plein d'endroits à visiter et sortir
Le parc des Everglades est bien

Les moins:
La plage n'est pas très belle

 

Cuba
Les plus:
Dépaysement total, rien à voir avec d'autres pays
Centre historique joli
Petites rues sont bien
La vie n'est pas chère

Les moins:
Quasi impossible d'avoir internet
Quasi personne ne parle anglais, je déconseille fortement d'y aller si vous ne parlez pas couramment espagnol enfin sauf si vous n'aimez pas parler aux gens
Tout parait délabré
La nourriture est a priori pas terrible

 

Voyager seul
Les plus:
On fait ce qu'on veut quand on veut
Je conseille fortement les auberges de jeunesse pour rencontrer des gens comme vous
Très facile de rencontrer du monde en se baladant seul mais mieux vaut apprendre rapidement à discerner les gens qui veulent votre argent et ceux qui aiment discuter

Les moins:
Si on prend une chambre à l'hotel, on se sent un peu seul
Même prix pour une chambre d'hotel seul ou à deux, du coup encore une fois préférer les auberges de jeunesse ou airbnb avec d'autres voyageurs
On doit tout organiser tout seul

 

Je recommande une semaine au Bahamas, 4 à 5 jours à Miami, 2 jours a Cuba si vous voulez faire que Havana sinon une semaine si vous voulez bouger dans l'île
Voyager seul est définitivement une expérience à faire surtout si vous êtes en ce moment célibataire, c'est très sympa et ça change clairement de notre routine quotidienne

 

Les photos arrivent bientôt ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté (modifié)
Il y a 3 heures, the answer a écrit :

Pas fini de tout lire. Mais un vrai plaisir tes CR. Pas de blog en vue ?

merci! je considère ce thread comme mon blog, en parallèle de celui de pokerstrategy, que je continue pour mes anciens lecteurs même si pokerstrategy est quasi mort

j'aime pas trop la section "blog" du site, je préfère le bon vieux thread du tout à la suite

 

Modifié par ilares

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×