Jump to content
This Topic
bobilovic

Bobilovic's life

Recommended Posts

Devenir entrepreneur, c'est un 'pipe dream' dans ton cas. T'as pas de fonds, pas d'idée et pas de notion de business. En plus t'es stuck en France, ca va pas aider à entreprendre. 

Pourquoi ne pas prendre un taf salarié dans une branche où tu t'imagines pouvoir entreprendre et si à terme tu as un projet solide et des contacts, tu te lances. 

Sinon, +1 avec Touareg sur la place de tes enfants dans ton projet. Objectif Voyager? lol t'es pas sérieux. Objectif nourrir ses gosses me parait plus adapté.

Ya plein de tafs sans qualifications où tu peux taper entre 2 et 3k grâce aux primes de risques/heures supp ou truc du genre, obv ca sera des tafs de m**de mébon c'est la vie! Si c'est un taf manuel, tu perdras du poids sans t'en rendre compte :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey les gars, on a aussi le droit d'être salarié dans un taf qui nous plait.

être salarié ça apporte aussi pleins d'avantages comme se préoccuper d'autre chose que de faire de la thune à tout prix, ça apporte une certaine sécurité surtout quand t'as une famille à nourrir et ça n'a jamais empêché d'imaginer construire autre chose.

 

faut arrêter de se placer en victime et trouver un moyen de tirer profit de son job. Sans chercher à tout prix de la reconnaissance on peut en tirer une certaine satisfaction.

Edited by Gexti

Share this post


Link to post
Share on other sites

être salarié  ça apporte une certaine sécurité

lol

en tant que salarié ton employeur peut décider a tout moment de te licencier. en tant que patron, indépendant je suis le seul a pouvoir prendre cette décision.

donc niveau securité de l'emploi à aucun moment dans ma vie de patron j'ai eu peur de perdre mon job, par contre en tant qu'employé un peu casse couille, a chaque recommandé je me demandais ce qui allais m'arriver ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

lol

en tant que salarié ton employeur peut décider a tout moment de te licencier. en tant que patron, indépendant je suis le seul a pouvoir prendre cette décision.

donc niveau securité de l'emploi à aucun moment dans ma vie de patron j'ai eu peur de perdre mon job, par contre en tant qu'employé un peu casse couille, a chaque recommandé je me demandais ce qui allais m'arriver ;)

 

on est France mec, la précarité est plus forte chez les entrepreneurs que chez les salariés du privé.

tu as des droits, des moyens de te faire entendre.

je ne parle pas des quelques boites où les employés se font exploiter et subissent leur hiérarchie h24, mais savoir qu'un salaire tombera de toute manière à la fin du mois, que tu peux prendre des congés, arranger ton emploi du temps ou meme tomber malade, oui j'appelle ça la sécurité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey les gars, on a aussi le droit d'être salarié dans un taf qui nous plait.

être salarié ça apporte aussi pleins d'avantages comme se préoccuper d'autre chose que de faire de la thune à tout prix, ça apporte une certaine sécurité surtout quand t'as une famille à nourrir et ça n'a jamais empêché d'imaginer construire autre chose.

C'est clair, mais bon ya rien qui lui plait apparemment. Et puis vu son approche, imo c'est mieux de se mettre un coup de pied au cul en acceptant un taf pas sexy que d'attendre le 'poste de rêve' qui ne se présentera jamais. 

Etre salarié permet aussi d'avoir accès au marché locatif, ce qui me semble une priorité pour OP. Pas compris pourquoi tu vendais alors que t'as des gosses à loger. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, un avantage non négligeable.

 

faut aussi arrêter de croire que tous les salariés vivent avec une épée de Damocles sur la tête et la boule au ventre du licenciement au quotidien.

 

@miroula je ne sais pas quel type de patron tu es ou tu serais, mais j'ose espérer que tu considères un minimum tes employés et que tu es reconnaissant envers le travail qu'ils fournissent et que c'est aussi grâce à eux que ta boite fonctionne et que tu peux te verser un salaire à la fin du mois. C'est donnant-donnant le monde de l'entreprise, après si t'es (tu général je ne parle pas de toi) un salarié qui n'apporte rien, logique que tu sentes une certaine insécurité dans ton job 

Share this post


Link to post
Share on other sites

on est France la précarité est plus forte chez les entrepreneurs que chez les salariés du privé.

c'est une affirmation sans fondements à mon sens si ce n'est la croyance populaire. (ca risque de faire un débat trop long et pourrir le sujet)

si tu considères une faillite comme un entrepreneur dans la précarité, je suis pas d'accord, nombreux sont les entrepreneurs qui rencontre le succès après plusieurs échecs.

tu vantes les vacances et les horaires modulable, qui plus que le patron peut se le permettre?

quant au salaire qui tombe à la fin du mois, si l'employé n'a pas généré un profit suffisant il finira tot ou tard à la porte.

note que tout cela n'a de sens que pour un salarié du privé, on oublie les fonctionnaires et assimilés qui sont dans un autre monde ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous dites que la priorité c'est de prendre soin de ses enfants ce à quoi je ne peux m'opposer. Cependant, en lisant ses anciens posts ses gosses ca a plus l'air d'être des boulets à ses pieds que le fruit de ses entrailles qu'il aime par dessus tout. Ca pose un souci.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous dites que la priorité c'est de prendre soin de ses enfants ce à quoi je ne peux m'opposer. Cependant, en lisant ses anciens posts ses gosses ca a plus l'air d'être des boulets à ses pieds que le fruit de ses entrailles qu'il aime par dessus tout. Ca pose un souci.

ca lui fait surtout une belle excuse pour pas réussir ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si c'est à moi que tu t'adresses mais si tel est le cas je n'ai pas changé d'un pouce. Oui, c'est sa vie et il fait ce qu'il veut. Les gens continuent à commenter mais d'une part personne a la soluce pcq personne est dans sa tête, et de deux c'est lui et lui seul qui au final fera ce qu'il veut, que ce soit bien ou pas pour lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est une affirmation sans fondements à mon sens si ce n'est la croyance populaire. (ca risque de faire un débat trop long et pourrir le sujet)

si tu considères une faillite comme un entrepreneur dans la précarité, je suis pas d'accord, nombreux sont les entrepreneurs qui rencontre le succès après plusieurs échecs.

tu vantes les vacances et les horaires modulable, qui plus que le patron peut se le permettre?

quant au salaire qui tombe à la fin du mois, si l'employé n'a pas généré un profit suffisant il finira tot ou tard à la porte.

note que tout cela n'a de sens que pour un salarié du privé, on oublie les fonctionnaires et assimilés qui sont dans un autre monde ;)

restauration

ah oui? je demande à voir. Tu bosses les week-ends ? T'as combien de congés réels par an ? Combien d'heures de travail par jour? Que se passe-t-il si tu choppes une connerie qui te cloue sur un lit d'hôpital pendant 3 mois ?

bien l'impression que patron dans la restauration est justement un des pires taf en termes de liberté...

 

on demande l'avis d' @Introl ici

et je dis ça en connaissant un peu le sujet car ma soeur est elle même chef et proprio de son restaurant.

 

on n'est pas là pour compter les dépressions et les burn out entrepreneurs vs salariés, mais croire qu'on "vire" un salarié parce qu'il ne fait pas de "chiffre" ce n'est vrai que dans certains boulots à objectifs de vente. Par contre quand c'est ta boite et que qq chose se passe mal, en plus d'être affecté directement parce que c'est ton bébé, tu peux vite te retrouver mal financièrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

ah oui? je demande à voir. Tu bosses les week-ends ? T'as combien de congés réels par an ? Combien d'heures de travail par jour? Que se passe-t-il si tu choppes une connerie qui te cloue sur un lit d'hôpital pendant 3 mois ?

bien l'impression que patron dans la restauration est justement un des pires taf en termes de liberté...

 

je bosse 4/7, je prend 8 semaines de vacances par an et ce depuis 8 ans. (vacances scolaires hors été) environ 50/60h par semaine, 10/12h les jour d'ouverture 2/4h les jours de repos

si je suis a l'hosto 3 mois je serai indemnisé a partir du 15e jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

lol

en tant que salarié ton employeur peut décider a tout moment de te licencier. en tant que patron, indépendant je suis le seul a pouvoir prendre cette décision.

 

 

Théoriquement oui, dans les faits, le banquier le fait pour toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem. Je suis indépendant depuis 2008. Payé qu'a la commission. Pas de salaire, pas de congés payés, pas de chomage, avec 44% de charges sociales&fiscales chaque mois sur le moindre € gagné, et à devoir toujours courir après l'argent pcq sinon à la fin du mois = 0. Indépendant (et entrepreneur j'imagine que c'est la même) : tu cotises plus pour toucher moins.

 

Alors bon, les salariés qui se plaignent..

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est une affirmation sans fondements à mon sens si ce n'est la croyance populaire. (ca risque de faire un débat trop long et pourrir le sujet)

si tu considères une faillite comme un entrepreneur dans la précarité, je suis pas d'accord, nombreux sont les entrepreneurs qui rencontre le succès après plusieurs échecs.

tu vantes les vacances et les horaires modulable, qui plus que le patron peut se le permettre?

quant au salaire qui tombe à la fin du mois, si l'employé n'a pas généré un profit suffisant il finira tot ou tard à la porte.

note que tout cela n'a de sens que pour un salarié du privé, on oublie les fonctionnaires et assimilés qui sont dans un autre monde ;)

On n'est pas mal du tout dans le préjugé de base sur la notion fonction publique / salarié du privé.

C'est bien connu, un salarié du privé en CDI est très facilement éjectable et il n'a aucune manière de se défendre. Un jour, on lui dit de dégager parce qu'il est viré, et c'est un fait. Bah ouais gros, t'as rien rapporté à la boite le mois dernier, donc tu gicles. CQFD t'as vu.

De même, y a aucun moyen de pression sur un fonctionnaire, zéro. Souvent d'ailleurs, les mecs qui branlent que dalle sont pas emm**dés. 

Le code du travail en France, ça existe. Les blagues du genre "y a que le patron qui peut permettre ça" donc le salarié est soumis à son patron, c'est p'tet vrai dans les entreprises familiales de 3 salariés, en vrai, c'est un poil plus complexe que ça.

 

;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×