Jump to content
This Topic
Pass Taga

[Reconversion pro] Gros virage.

Recommended Posts

Salut à tous,

J'ai déjà croisé ici quelques threads sur des personnes voulant se reconvertir professionnellement et partir vers une autre direction.
C'est mon cas désormais.
En fait, c'est quelque chose de sous-jacent depuis quelques mois, voire plus.

En gros, mon cursus jusque là a été extrêmement conditionné par la touffe de poils dans la main que je me trimbale depuis mon adolescence...

Pour faire bref: BTS compta à 18 ans > aide comptable en cabinet > technicien support chez un éditeur de logiciel de compta > référent produit > chef de produit > responsable support pour le presta logiciel d'une grosse chaîne hôtelière > ingénieur support pour cette même chaîne hôtelière > intermède dans l'agence immo d'amis à moi (une énorme erreur, d'ailleurs) pour arriver aujourd'hui (à 31 ans), et ce depuis quelques jours, à être nommé à un poste à responsabilités dans la boîte de Monsieur Aulas.
C'est pas trop dégueulasse sur 13 ans de carrière, mais en fait j'en arrive aujourd'hui à me dire que ça me casse les bonbons de bosser là-dedans, je ne m'épanouis pas, je me fais chi**, je gagne très correctement ma vie mais bordel, ce que je m'ennuie... je me sens inutile, vide, ce que je fais n'apporte quasiment rien hormis à ma boîte, et clairement, ce n'est ni ce à quoi j'aspire, ni ce que j'espérais quand j'étais plus jeune...

Le déclic a été, ces derniers mois, de consulter un thérapeute sur conseils de ma soeur et de ma mère qui soutenaient mordicus que j'étais un genre de surdoué refoulé. Ce que personnellement, je ne voulais pas croire, même si effectivement, mon enfance et mon adolescence, ainsi que ma façon de réfléchir, comprendre, etc, de tous les jours pouvaient le laisser penser. Cela a été confirmé par pas mal de tests, de RDV chez des spécialistes car très clairement, j'étais mal dans ma peau (à en devenir dépressif assez lourd, sautes d'humeur fréquentes, etc, etc) et cela en était l'origine. Du coup, il en est ressorti qu'il fallait que je vive un peu pour moi et surtout, pour me faire plaisir.

Bref, je suis actuellement en train de réfléchir à la manière d'organiser ma reconversion.
Le domaine qui me fait rêver? L'archéologie. Concernant la période, ce sur quoi je lis énormément en ce moment, elle s'étendrait de la Protohistoire au Moyen-âge, en gros, avec une très très grosse préférence pour l'antiquité méditerranéenne (forcément, c'est chez moi). Niveau diplôme, en gros, arriver à un doctorat, même si c'est très long (bac +8). Pour le boulot, diriger des recherches, intégrer le CNRS... Ce genre de choses. En tout cas, j'aimerai être sur le terrain.
 

Concrètement, je ne sais pas comment m'y prendre; je commence à peine à me renseigner.
Mais, clairement, avec mon pauvre BTS m**dique, je dois repartir de 0. Et donc, le cycle licence/master/doctorat.

Pour ce faire, je ne sais pas s'il serait possible de faire ça en parallèle du boulot. Cela me semble tellement lourd à concilier...?

Je bosse sur Aix, et coup de pot, la fac d'Aix propose ce genre d'études.
Ensuite, est-ce qu'il n'est pas trop tard pour se lancer là-dedans, sachant que dans le meilleur des cas, l'objectif suprême serait atteint la veille de mes 40 ans?

Quelqu'un bosse ou connaît-il des gens qui bossent dans ce milieu et qui aurait quelques tips?

Merci à tous.

(Désolé, c'était un peu longuet)

 

 

Edited by Pass Taga

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la reprise d'étude jusqu'au Master ça devrait le faire.

Par contre il va etre bcp plus difficile de trouver un financement de thèse, l'age est souvent un critère. Quand à rentrer au CNRS, ça relève du miracle. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre il va etre bcp plus difficile de trouver un financement de thèse, l'age est souvent un critère. 

C'est hélas ce qu'il me semblait.

 

 

Quand à rentrer au CNRS, ça relève du miracle. 

Pour quelles raisons? difficultés des concours, âge, ça ne recrute pas, autres?
Merci en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est hélas ce qu'il me semblait.

 

 

Pour quelles raisons? difficultés des concours, âge, ça ne recrute pas, autres?Merci en tout cas.

Difficultés du concours, il faut vérifier mais il ne doit pas y avoir plus de 5 ou 6 places par an dans la section 32 donc encore moins dans ton profil, avec bcp de concurrence et l'age va etre un facteur handicapant. Mais va plutot faire un tour dans un labo pour discuter avec des chercheurs en archéologie ils te renseigneront mieux que moi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas compris en quoi les tests démontraient que tu es surdoué, ni que le fait que tu sois mal dans ta peau en ce moment ait un rapport avec le fait d'être surdoué. Mais passons ce point, tu n'as pas besoin d'être surdoué, ni pour être heureux, ni pour te lancer dans une activité qui puisse te motiver et te passionner.

Vu que tu n'as pas l'âge pour te permettre huit ans d'études, et qu'en outre tu n'as aucune chance de rentrer après au CNRS à 39/40 ans, la meilleure voie pour toi si tu veux apprendre vite et pratiquer sur le terrain en archéologie me semble de trouver une ou des équipes qui font des fouilles archéologiques, par exemple autour de la Mediterranée, et de leur proposer tes services à temps partiel - gagner ta vie d'un côté, apprendre et pratiquer de l'autre.

Va discuter avec des archéologues, leur boulot est assez éloigné d'Indiana Jones, il y a beaucoup de documentation en bibliothèque, et le plus souvent des fouilles sont mises à jour par la construction de bâtiments - quelqu'un creuse dans un chantier et il trouve ci ou ça... à ce détail près que tu n'as pas le temps de prendre soin d'épousseter ce que tu vas trouver car le bâtiment doit sortir de terre dans les mois qui viennent.

 

 

Edited by taamer
coquille

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait j'aurai dû étoffer ce paragraphe, effectivement lu comme ça y a pas grand rapport et j'ai clairement pas envie d'en parler 107 ans, c'est même pas important. Disons de manière succinte que ç'a été le déclic de trouver quelqu'un pour me dire qu'il fallait que j'arrête de faire les choses pour faire plaisir aux gens plutôt que de faire ce qui me plaisait à moi, sans me soucier de ce qu'on allait dire ou penser de mes choix, et notamment de celui de tout envoyer balader (c'est surtout ça qui m'a fait glisser lentement vers un moral en berne perpétuel, de me sentir pas compris, etc, etc, etc, enfin ce serait vraiment très long à expliciter depuis le début et en détail).
Passons ce point si vous le voulez bien (je voulais le virer de mon post initial mais ce serait encore moins compréhensible).

Ceci dit j'ai bien compris ton premier paragraphe.

Merci à tous les deux pour vos conseils d'aller directement sur le terrain ou en labo poser mes questions, effectivement, partout autour de chez moi ou d'où je bosse il y a pas mal de sites de fouilles, etc, je pourrai aller glaner quelques infos...


Après, qu'on soit bien d'accord, le côté Indiana Jones c'est pas forcément celui qui m'intéresse, ni l'argent, clairement, l'idée serait de découvrir puis de faire découvrir, étudier et rendre ce que j'aurai appris... il y a des tas de façons de le faire dans cette branche et quelque part c'est ce qui me plaît.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la reprise d'étude jusqu'au Master ça devrait le faire.

Je suis pas d'accord. J'ai un début de parcours plus ou moins similaire, BTS Compta -> Licence gestion de trésorerie -> Conseillé comptable en Cabinet. J'ai voulu moi aussi me réorienté parce que la compta ça me faisait difficilement bander.


Je suis donc retourné a la fac en licence d'éco/gestion, j'étais largement ok dans toute les matières, sauf en maths, le gap entre mon niveau et le niveau minimum était abyssale. Je connais pas le niveau scolaire de Pass Taga, mais avec un bac +2 poubelle ( un BTS compta par rapport a d'autres BTS ou d'autre diplôme de bac +2 c'est loin d'être fou ) ça va être dur de rattraper le train, surtout dans un amphi ou si t'es largué, y'aura personne pour te rattraper.

Perso ça a flingué ma motivation. Et je suis retourné en compta en espérant qu'avec l'expérience je puisse petit a petit bifurquer.

Bon courage anyway.

Edited by Didadidadum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow, 8 ans d'études pour jouer du pinceau sur un morceau de terre cuite!

plus sérieusement, un seul conseil: toujours essayer de faire ce qu'on a envie, par contre si cela ne fonctionne pas ou ce n'est pas raisonnable, il faut avoir la présence d'esprit de savoir faire marche arrière avant d'être dans la m**de.

C'est pas simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le boulot, diriger des recherches, intégrer le CNRS...

alors ça mon pauvre je pense que tu peux oublier DE SUITE

edit: pwnd par tout le monde au dessus

Edited by tiresias

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour aller jusqu'au doctorat il ne suffira pas d'être doué, ce qui reste à voir (une analyse psy me paraît léger comme indication sur ta capacité à obtenir un master 2...), il faudra aussi beaucoup d'abnégation. A ce stade, franchement ça n'a pas grand sens, d'autant que comme ça a été dit le CNRS c'est mort de chez mort, quand bien même tu réussirais brillamment ton master, trouverait une thèse et la réussirait, ce qui sont de grosses hypothèses.

 

Contente toi de t'inscrire en licence et vois ce que ça donne. Parce que des étudiants qui vont tout réussir "parce qu'ils sont doués et qu'ils travailleront" et qui abandonnent au bout de 2 mois, c'est un classique.

 

Btw je te déconseille vivement de ne pas garder un boulot alimentaire pendant tes études, vu le domaine où tu veux te lancer il se peut bien qu'à un moment passion ou pas être broke te soule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais le coup d'être doué est totalement indépendant de ma volonté de faire ça, clairement j'en ai rien à foutre, ça n'a rien à voir avec mon choix ou ma capacité ou pas de réussir. Je peux me planter comme tout le monde. Et du reste je ne me considère pas comme supérieur, bien au contraire.
Je me suis déjà expliqué la dessus un peu après.

Mais oui, pas question d'arrêter de bosser en même temps. Je dois voir comment cela peut se concilier.

(je ne comptais pas faire autre chose que m'inscrire en licence dans un premier temps toutes manières pour voir comment ça se passe, effectivement ça peut tout aussi bien me souler ou je peux tout aussi bien me retrouver largué)

Edited by Pass Taga

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais eu cette réflexion aussi, changer de métier car la profession ne me bottait pas plus que ca. Surtout envie de faire autre chose moins stressante. Bon, ma réflexion a tourné court quand j'ai appris que j'allais avoir un enfant. Je me suis immédiatement réinscrit au barreau... Ca m'a évidemment apporté de la sécurité financière, redonné un cadre pour pouvoir envisager sereinement d'élever un enfant, après une petite escapade tahitienne bien sympathique mais usante professionnellement.

Idéalement, cette réflexion, je l'ai toujours enfouie en moi (et de nouvelles envies d'ailleurs se font jour). Comme le dit le vieux @touareg, vas-y, fais ce qui te fait plaisir, tout en ayant aussi la lucidité suffisante pour te rendre compte que tu peux toujours revenir en arrière, et qu'il n'y a qu'envers toi que tu auras des comptes à rendre. 

Si tu n'essaies pas, tu risques de te trimballer une ribambelle de regrets qui continueront de ronger ton petit coeur de toulonnais expatrié.

Je n'ai pas compris en quoi les tests démontraient que tu es surdoué, ni que le fait que tu sois mal dans ta peau en ce moment ait un rapport avec le fait d'être surdoué. Mais passons ce point, tu n'as pas besoin d'être surdoué, ni pour être heureux, ni pour te lancer dans une activité qui puisse te motiver et te passionner

Il y a pourtant masse "d'études" qui expliquent la corrélation entre un état intellectuel supérieur à la moyenne, et la douleur que cela peut engendrer à bien des égards. 

 

 

Edited by Zoli

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec ton thérapeute vous avez établi que le problème venait du travail? Tu as des passions à côté de ton boulot ou tu vis que pour ton boulot?

Clairement à l'heure actuelle je ne vis que pour ça. Parce que j'ai le sentiment à côté que rien ne passionne vraiment (hormis quelques sujets de ci de là).
Le problème du "travail" est une résultante de tous les soucis que j'ai pu me créer ou que l'on m'a mis dans les pattes en identifiant pas cet aspect-là chez moi plus tôt.
(En fait j'avais hésité à ouvrir un thread spécifique là-dessus, mais le côté "brag" (alors que vraiment pas mon genre, demandez aux mecs du CP avec qui je joue à FM, je suis réellement un gros débile dans la vie de tous les jours :D ) et les vannes à deux balles que cela aurait engendré m'ont un peu dissuadé de le faire
.)

 

J'avais eu cette réflexion aussi, changer de métier car la profession ne me bottait pas plus que ca. Surtout envie de faire autre chose moins stressante. Bon, ma réflexion a tourné court quand j'ai appris que j'allais avoir un enfant. Je me suis immédiatement réinscrit au barreau... Ca m'a évidemment apporté de la sécurité financière, redonné un cadre pour pouvoir envisager sereinement d'élever un enfant, après une petite escapade tahitienne bien sympathique mais usante professionnellement.

Idéalement, cette réflexion, je l'ai toujours enfouie en moi (et de nouvelles envies d'ailleurs se font jour). Comme le dit le vieux @touareg, vas-y, fais ce qui te fait plaisir, tout en ayant aussi la lucidité suffisante pour te rendre compte que tu peux toujours revenir en arrière, et qu'il n'y a qu'envers toi que tu auras des comptes à rendre. 

Si tu n'essaies pas, tu risques de te trimballer une ribambelle de regrets qui continueront de ronger ton petit coeur de toulonnais expatrié.

Il y a pourtant masse "d'études" qui expliquent la corrélation entre un état intellectuel supérieur à la moyenne, et la douleur que cela peut engendrer à bien des égards. 

 

 

A propos de ta réflexion (que je partage, donc) et le fait de ne pas essayer, effectivement, je me dis que clairement si je ne tente rien, je le regretterai. J'en ai déjà suffisamment des regrets, j'aimerai désormais faire en sorte d'en éviter des supplémentaires, ou des frustrations en plus.

Concernant ta dernière phrase, très clairement, c'est un truc qui, s'il n'est ni diagnostiqué, ni étudié, ni "adapté", peut générer tout un tas de soucis, de problèmes de comportements, d'humeur, de renfermement sur soi, etc...  

 

tu peux pas faire un bilan de compétences et te faire valider l’équivalence ingénieur? ca te ferait gagner du temps.

J'y ai pensé effectivement mais pas sûr que dans mon cas cela soit un succès.
Sans compter qu'en "sautant" même une année au début, je risque de me retrouver largué de chez largué.

Edited by Pass Taga

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, vouloir changer de boulot c'est une problématique de moyen/long termes alors qu'en te lisant j'ai eu l'impression qu'il fallait que tu changes pas mal de chose sur du court terme.

Si ta vie se résume à ton boulot c'est quand même difficile de s'épanouir et te lancer dans une nouvelle aventure (je pense que ça implique souvent un déménagement aussi pour ta nouvelle voie mais c'est basé sur rien), c'est risqué quand tu n'as pas d'équilibre à côté.

Après c'est normal de vouloir changer de voie/boulot quand tu en as fait le tour. Je connais des gens qui ont eu ta problématique, je leur poserai deux-trois questions car là je te donne juste mon ressenti (même si ces des questions que je me suis posé quand j'ai arrêté d’être joueur pro).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant même de se lancer dans des études, ce serait p'têt intéressant d'aller voir comment ça se passe un chantier de fouilles : 

http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Archeologie/Sur-le-terrain/Chantiers-de-benevoles

C'est bénévole évidemment, mais c'est aussi ouvert à tous, donc ça peut se faire sans investissement autre que du temps à y attribuer. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas mieux que tout le monde, mais juste pour te confirmer qu'obtenir un poste de thèse à ton age c'est mort. ils préfèrent largement les donner a des gens peut être un chouille moins bon mais qui pourront leur donner bien plus d'années de recherche.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu es jeune, Vas y fonce puisque tu as trouvé le domaine qui t'épanouira.

Change d'horizon et/ou d'hémisphère.

J'ai changé radicalement de vie et d'orientation professionnelle à 26ans. A 50ans, je suis heureux de l'avoir fait.

La peur de l'inconnu et les regrets tuent l'esprit. 

GL.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La peur de l'inconnu et les regrets tuent l'esprit" -------------------> Je KIFF grave mon idole !!  

Merci mon Poulet, mais j'ai rien inventé:

"La peur tue l'esprit..." c'est une partie de la litanie contre la Peur (du rituel Bene Gesserit) du livre Dune de F Herbert

"Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."

En fait, dans le cas qui nous intéresse, l'idée principale, c'est surtout ne pas avoir de regrets, ne pas se dire 15 ou 20 ans plus tard, finalement j'aurai du essayer.

En effet Pass Taga a écrit:

"A propos de ta réflexion (que je partage, donc) et le fait de ne pas essayer, effectivement, je me dis que clairement si je ne tente rien, je le regretterai. J'en ai déjà suffisamment des regrets, j'aimerai désormais faire en sorte d'en éviter des supplémentaires, ou des frustrations en plus."

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×