Jump to content
This Topic
Nanor

Le thread des FDP

Recommended Posts

https://www.20minutes.fr/monde/2586175-20190820-texas-indignation-apres-punition-feutre-noir-collegien-afro-americain

 

Spoiler

Texas: Indignation après la punition au feutre noir d'un collégien afro-américain

RACISME Des responsables de l'établissement ont noirci à l'encre indélébile le crâne de l'élève, coupable, selon eux, d'une infraction capillaire

 

Les responsables de l'établissement ont colorié au feutre noir la coupe de cheveux d'un collégien au Texas.

 

Le jeune J.T. était tout fier de sa coupe de cheveux que n’aurait pas reniée Paul Pogba, avec une ligne au rasoir dessinant la lettre « M » sur son crane. Mais les responsables d’un collège de la banlieue de Houston, au Texas, ont estimé que c’était contraire au code vestimentaire de l’établissement, et ils ont colorié le crâne de l’élève au feutre noir indélébile. Les parents de l’adolescent viennent de porter plainte, accusant l’école de racisme.

Les faits remontent à avril dernier. Une professeure de l’adolescent l’a envoyé chez le conseiller d’éducation, qui a consulté le principal-adjoint. Selon la poursuite, ils lui ont donné le choix entre un avertissement de conduite accompagné d’un renvoi temporaire, ou de les laisser camoufler le design au feutre noir. L’adolescent a choisi la seconde option car il ne « voulait pas perdre sa place » dans l’équipe d’athlétisme.

« Pas pris les bonnes mesures »

Cet acte, a suscité des réactions outrées, amplifiées bien au-delà des frontières du Texas par la plainte déposée dimanche auprès de la justice fédérale. La punition au feutre est une stigmatisation évoquant l’esclavagisme et la ségrégation raciale, des époques où la peau des Noirs était représentée plus foncée qu’elle ne l’était afin de « masquer leur humanité », ont dénoncé les parents dans leur assignation judiciaire, dont l’AFP a obtenu copie.

Les autorités scolaires supervisant le collège, situé en banlieue de Houston, ont présenté leurs excuses à la famille et fait savoir qu’elles « désapprouvaient » la façon dont a été traité l’adolescent.

« Un responsable scolaire n’a pas pris les bonnes mesures disciplinaires en offrant à l’élève des options parmi lesquelles prévenir sa mère, une sanction ou recouvrir la zone chevelue rasée avec un marqueur. Cette dernière pratique n’est pas cautionnée par le district », ont-elles indiqué dans un communiqué publié sur Facebook.

Nouveau scandale raciste pour Galveston

Le responsable en question a été suspendu fin avril de ses fonctions. Le communiqué n’a pas précisé s’il s’agissait du proviseur-adjoint qui, d’après la plainte et le site Internet de l’école, a depuis été promu proviseur de l’établissement.

Le scandale a éclaté dans la juridiction de Galveston, récemment théâtre d’une autre vive polémique : deux policiers y ont été photographiés escortant un Afro-Américain tenu par une corde alors qu’eux-mêmes montaient à cheval. Le chef de la police locale s’est excusé face à l’indignation suscitée par cette image devenue virale, évoquant l’époque abhorrée des lynchages. Les policiers en question ne seront toutefois pas poursuivis sur le plan pénal, ont annoncé dimanche les autorités locales.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a trois jours, Didier Guillaume, le ministre de l'agriculture disait ceci sur Europe 1 :

 "il faudrait […] bien sûr" une distance de 3 à 5 mètres entre les cultures concernées par l'utilisation de produits phytopharmaceutiques et la population."

Entre assurer la sécurité de la population et le profit de grands groupes, le choix a vite était fait...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/09/2019 à 05:49, survival66 a écrit :

ED3Zd50XkAE_njC.thumb.jpg.db9f2b99de565ebe00265895c1468e4d.jpg

Faut dire que ça correspond à une certaine réalité. Faudrait un expert mais aujourd'hui si tu étends à 150 mètres ça peut être un recul énorme des surfaces cultivables, après je sais pas si c'est grave économiquement, probablement. Et puis les paysans sont déjà au bord du suicide collectif, je pense que là ça serait la goutte d'eau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, xmoussx a écrit :

Faut dire que ça correspond à une certaine réalité. Faudrait un expert mais aujourd'hui si tu étends à 150 mètres ça peut être un recul énorme des surfaces cultivables, après je sais pas si c'est grave économiquement, probablement. Et puis les paysans sont déjà au bord du suicide collectif, je pense que là ça serait la goutte d'eau de pesticide.

ironie , c'est parfois ( souvent ) eux qui ont vendu le terrain maintenant construit

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, xmoussx a écrit :

Faut dire que ça correspond à une certaine réalité. Faudrait un expert mais aujourd'hui si tu étends à 150 mètres ça peut être un recul énorme des surfaces cultivables, après je sais pas si c'est grave économiquement, probablement. Et puis les paysans sont déjà au bord du suicide collectif, je pense que là ça serait la goutte d'eau.

C'est chez les éleveurs qu'il y a beaucoup de suicides, les céréaliers se portent bien. Pour avoir eu comme beau père un producteur de maïs, a part la pluie et le cours mondial du céréale qu'ils produisent ils n'ont pas grandes préoccupations.

Après, 150 mètres pourrait en impacter grandement certains mais il est temps d’arrêter l'usage intensif des produits phyto sanitaires. C'est se foutre de la gueule du monde de faire une loi pour 5/10 mètres, dans 99% des cas il y a déjà un fossé/route/bande de jachère entre un habitation et les cultures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, TouchezPAPA a écrit :

C'est chez les éleveurs qu'il y a beaucoup de suicides, les céréaliers se portent bien. Pour avoir eu comme beau père un producteur de maïs, a part la pluie et le cours mondial du céréale qu'ils produisent ils n'ont pas grandes préoccupations.

Après, 150 mètres pourrait en impacter grandement certains mais il est temps d’arrêter l'usage intensif des produits phyto sanitaires. C'est se foutre de la gueule du monde de faire une loi pour 5/10 mètres, dans 99% des cas il y a déjà un fossé/route/bande de jachère entre un habitation et les cultures.

oui car:

il y a 9 minutes, Rockandroll a écrit :

ironie , c'est parfois ( souvent ) eux qui ont vendu le terrain maintenant construit

vrai!

J'arrive à comprendre que le gouvernement marche sur des oeufs mais en effet ya foutage de gueule de tous les côtés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entendu cet après midi sur France Info un mec (je ne sais plus qui, désolé) qui disait que sur la bande de 150m on pourrai faire du bio !

J'ai cru que c'était une blague, mais non il avait l'air sérieux. Style les pesticides s'arrêtent juste ou commence le bio, le pesticide est bien élevé, il sait rester dans les clous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 43 minutes, TouchezPAPA a écrit :

Oh que oui ! Le rendement à l'hectare à diminué avec l'usage intensif de produit phyto. Par contre cela permet d'avoir des centaines d'hectares avec un travail minimum...

Justement Jean-Claude Quillet a choisi la culture sur sol couvert pour avoir à moins travailler (économies de carburant, produits, matériel, etc). C'est pas incompatible de faire du rendement sans se tuer à la tâche ni polluer.

Edited by deux oreilles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, xmoussx a écrit :

si tu étends à 150 mètres ça peut être un recul énorme des surfaces cultivables

euh non, on n'interdirait pas de cultiver, mais ça oblige à se remettre en question alors que ça fait 40 ans que les chambres d'agriculture et la FNSEA t'expliquent combien de bidons il faut acheter pour produire, forcément ça crée qq tensions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Gonzo49ers a écrit :

Entendu cet après midi sur France Info un mec (je ne sais plus qui, désolé) qui disait que sur la bande de 150m on pourrai faire du bio !

J'ai cru que c'était une blague, mais non il avait l'air sérieux. Style les pesticides s'arrêtent juste ou commence le bio, le pesticide est bien élevé, il sait rester dans les clous.

Il y'a effectivement une distance à respecter pour que la culture soit certifiée bio mais ça n'empêche pas de faire une bande de 150m qui sera bio parce que non traitée même si pas labellisée. Certes t'as pas les subsides et les super marges, mais tu produits quelque chose et tu respectes tes voisins. Puis au cas ou un jour on épuise les réserves d'azote (qui sont infinies hein je dis ça pour la blague) ben t'es prêt à t'en sortir autrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×