Jump to content
This Topic
Guest

Sortie de la Grande Bretagne de l'Europe ?

Recommended Posts

Pour l'Ecosse le travail de lobbying a marché en promettant un cataclysme économique. 

Strictement rien à voir.

La campagne pr le référendum de l'indépendance a été perdu parce que le SNP a fait une campagne m**dique, le jour où il fallait voter, des questions absolument majeur n'avait pas été tranché tel que la part de la dette que l'Ecosse aurait récupéré, l'adhésion à l'UE, le sterling en tant monnaie ou monnaie nationale, les bases militaire de l'UK en Ecosse etc bref du grand n'importe quoi comme campagne.

 

En ce qui concerne l'UKIP, le mode de scrutin ne les favorise pas, ils peuvent pas faire un bon score dans cette élection, un peu comme le FN d'ailleurs. Les médias ont parlé d'échec parce que Farage a perdu dans son coin, ce qui est en effet est pas terrible mais sinon le parti a fait un score correcte.

Edited by Argento

Share this post


Link to post
Share on other sites

Strictement rien à voir.

La campagne pr le référendum de l'indépendance a été perdu parce que le SNP a fait une campagne m**dique, le jour où il fallait voter, des questions absolument majeur n'avait pas été tranché tel que la part de la dette que l'Ecosse aurait récupéré, l'adhésion à l'UE, le sterling en tant monnaie ou monnaie nationale, les bases militaire de l'UK en Ecosse etc bref du grand n'importe quoi comme campagne.

 

En ce qui concerne l'UKIP, le mode de scrutin ne les favorise pas, ils peuvent pas faire un bon score dans cette élection, un peu comme le FN d'ailleurs. Les médias ont parlé d'échec parce que Farage a perdu dans son coin, ce qui est en effet est pas terrible mais sinon le parti a fait un score correcte.

J'ajouterais que la question de l'adhésion Ecossaise à l'EU et l'adoption de l'euro qui était voulu par une petite majorité des partisans du OUI a souffert de déclarations irrégulières absolument non-démocratique de la part de Barroso sur ordre de la City avec probablement la promesse de calmer les ambitions indépendantistes du UK.

 

Pour ma part, je pense qu'une Europe forte passe par une sortie de l'Angleterre de l'UE, et d'un démantèlement rapide du UK, avec par exemple une adhésion de l'Ecosse à l'image de l'Irlande. Ca va rééquilibrer un peu le parlement européen avec moins d'Euro-sceptiques mais aussi moins d'influence américaine et ça, je pense que même les souverains ne diront pas non.

La City est beaucoup trop corrompue, absolument ingérable sous schengen, on le voit tous les jours, les marchés européens vont se délecter de la faiblesse à venir de la City. Aussi il faut absolument sortir les îles anglo-normandes de Schengen pour une Europe plus propre et souveraine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Pour ma part, je pense qu'une Europe forte passe par une sortie de l'Angleterre de l'UE...

 

Le grand Charles était d'accord, les américains eux sont plutôt content de la situation, ce n'est pas pour rien qu'ils militent pour l'intégration de la Turquie......

 

Strictement rien à voir.

La campagne pr le référendum de l'indépendance a été perdu parce que le SNP a fait une campagne m**dique, le jour où il fallait voter, des questions absolument majeur n'avait pas été tranché tel que la part de la dette que l'Ecosse aurait récupéré, l'adhésion à l'UE, le sterling en tant monnaie ou monnaie nationale, les bases militaire de l'UK en Ecosse etc bref du grand n'importe quoi comme campagne.

 

Donc la vague médiatique sur la dette, la monnaie, l'adhésion à l'UE et la manne financière militaire ne ressemble pas à du lobbying promettant la peste économique au camp du oui, ça ressemblait beaucoup à la vague médiatique lors du référendum européen en France, de la propagande, pourtant à la base la question semblait simple.  

 

Nous pouvons parler de propagande d'état dans ces cas là, puisqu'en tant que fonctionnaire d'état, j'ai reçu 'quasiment' une consigne de vote 'presque' officielle !

 

D'ailleurs cela serait intéressant de savoir si d'autres fonctionnaires du CP ont vécu cela.

Edited by Diarrhée graphique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est un pseudo échec vu qu'ils visaient plus de sièges mais c'est tout sauf une branlée.

 

Je sais pas comment tu comptes tes oui et non mais il y a encore deux ans à attendre, une campagne oui/non; tout peut se passer.

Non ce n'est pas un speudo echec. L'objectif de ce parti, ce parti n'existe que pour sortir de l'ue ou presque. Il est en train d'echouer lamentablement.

 

 

Tu ne sais pas comment je compte. Si tu comptes les electeurs de cameron comme favorables à la sortie de l'ue. Alors tu comptes bien mal.

 

Le non est bien derrière et la narrative est déjà lancée.

 

Enfin bon les gars. BTw on est sur un forum de poker. Utiliser sa tete pourrait etre utile hein. Cameron s'est engagé sur un referendum s'il est réélu. Il ne s'est pas engagé sur un referendum durant le mandat précédent. Il n'a engagé la responsabilité de l'etat que s'il est réelu ? ca commence à imprimer dans vos tetes ? 

 

En clair le type s'est engagé à faire un referendum si et seulement si le peuple le reconduisait lui et ses idées. Dans tous les autres cas non. lol Et le type sort avec la majorité absolue.

 

La maitrise de la problématique...

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc la vague médiatique sur la dette, la monnaie, l'adhésion à l'UE et la manne financière militaire ne ressemble pas à du lobbying promettant la peste économique au camp du oui, ça ressemblait beaucoup à la vague médiatique lors du référendum européen en France, de la propagande, pourtant à la base la question semblait simple.  

C'est justement le SNP qui a jamais voulu répondre clairement à ces questions et on devine bien pourquoi... ça aurait nécessité de se pencher réellement sur les questions pour estimer si l'Ecosse indépendante était viable et si la réponse était non, ça aurait fait mal à l'idéologie du SNP, et à mon avis s'ils ont jamais tenter de répondre à toutes ces questions cruciale c'est parce qu'ils connaissaient la réponse et qu'elle ne leur plaisait pas.

Le vote "yes", ils appelaient ça le braveheart vote, bref c'est dire à quel point leur campagne était vide et finalement la raison l'a emporté sur le coeur, encore heureux, et même quand tu regardes le résultat dans les highland le non était assez large, au final le seul endroit où ça a voté yes largement c'était à Aberdeen, bizarrement c'est la où rente pétrolière a le plus d'effet économique... même dans la capital à Edinburgh, le non a gagné largement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin bon les gars. BTw on est sur un forum de poker. Utiliser sa tete pourrait etre utile hein.

Ce genre de remarques est insupportable. Je pense pas être le seul à ne pas/à ne plus participer sur certains threads quand je vois ce type de phrase émanant à chaque fois de la même personne. Continue comme ça mon grand, tu transpires la sagesse et l'intelligence.

Edited by SuperCalimero 2.0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est insupportable c'est de devoir faire 4 messages pour arriver à faire comprendre que l'ukip a pris une déculotté à cette élection et que le non va avoir de grosses difficultés à l'emporter. 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ô toi le grand génie, le grand devin, tu sais exactement ce que vont voter les anglais dans 2 ans.

Je te laisse toi et ta suffisance discuter tout seul.

Tu ne connais ni comprend rien que ce soit à la dynamique politique et à l’Angleterre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas besoin d'etre un genie pour comprendre qu'on a accordé un referendum si et seulement si le contexte et la dynamique politique était favorable au oui. 

 

Après on peut estimer en etant specialiste de la politique anglaise que la maitrise et de la problématique et du timing et de la perspective sont des avantages negligeables devant LE siège glané au parlement par ukip alors qu'il en avait 2, cinq ans plus tot. Parce qu'obvious il n'y avait pas de premier dans ces circonscriptions, où meme le leader du parti dans son fief natal a été défait.

 

Un lien avec les resultats definitifs des suffrages exprimés par parti.  Obvious cameron le conservateur veut rester dans l'ue. Quant au labour, lui ne souhaitait meme pas qu'il y ait un referendum. 

 

On notera la participation remarquée de "cannabis is safer than alcohol" ou de "reduce vat in sport" ainsi que celle de "children of the atom". Peut etre que ces 3 groupes appelleront à voter non. Cameron tremble.

 

http://www.theguardian.com/politics/ng-interactive/2015/may/07/live-uk-election-results-in-full

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

oué et tu restes focus sur le score de l'ukip sur un scrutin foireux dans une élection législative...

Parce que ukip est quasi le seul parti crédible en terme de voix à appeler à voter non.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les britanniques sont assez largement anti UE, donc limiter le brexit à l'ukip est un non sens, surtout que personne ne vote pour une seule motivation, si par contre tu regardes le score aux européennes de l'ukip, avec ta logique on devrait déduire le contraire, donc la c'est clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le disent clairement les elections. Ils sont largement favorables à l'idée d'envoyer des eurosceptiques au parlement européen. Mais pas à leur donner raison dans leur propre pays. C'est pourquoi cameron depuis 18 mois n'a de cesse de critiquer l'europe, de taper à la sarko sur les aides sociales et les immigrés etc...Et tu sais quoi, ca marche.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

La vraie cible de ukip c'ets le parti liberal. C'est d'ailleurs pourquoi nigel farage propose carrément de faire le referendum au plus tard fin 2016. Allant jusqu'à dire qu'il pourrait ne pas briguer la présiddence du parti. Parce qu'obvious lead deux defaites de suite le mettrait dans l'embarras dans son propre camp.

 

Dans cette perspective et unique perspective (prendre la place du parti liberal). On peut dire que ukip qui est désormais le troisième parti en voix de l'uk, a fait un resultat encourageant pour la suite. Des qu'on parle de referendum et qu'on estime qu'il faut craindre l'ukip. On est à coté de la plaque.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n’est qu’une ruse pour renégocier nos termes (je dis cela en étant d’origine anglaise).  Comme Sarko, et d’ailleurs Hollande, les potes de Cameron sont des banquiers, les sociétés du CAC40 et on ne sortira jamais de l’Europe.   Un referendum ?  Tout va être mise en place dans la campagne pour qu’on reste dedans, surtout avec la fameuse TAFTA.  L’Angleterre est pire que la France avec un système électoral complètement pourrie (majorité simple), et en dépit une vote de 12-14% pour UKIP il n’y a pas de volonté de sortir de l’Europe – et, d’ailleurs, d’entrer dans l’euro.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne ambiance à l'UKIP, pour ceux que ça amuse;

 

Nigel Farage a décidé que finalement, président c'était bien, alors il ne démissionne plus malgré ses nombreuses promesses y compris très récentes.

 

Douglas Carrswell, le seul élu UKIP de 2015 se demande s'il ne va pas retourner chez les conservateurs dès maintenant, pour des histoires d'argent entre autres. Au titre d'élu représentant d'un parti d'opposition, il bénéficie d'une enveloppe de £650 000 chaque année, dont il est comptable. Les dirigeants de son parti lui demandent d'employer cette dotation à embaucher une quinzaine de "conseillers" qui se trouvent par hasard être les principaux cadres du parti. Pour la comparaison, Ed Miliband, quand il était le leader de l'opposition travailliste, n'en rémunérait que quatre (les autres l'étaient par le parti, sur ses fonds propres). Évidemment, s'il retournait chez les conservateurs, cette somme ne serait plus disponible...

 

Quelques membres UKIP du parlement européen, à propos de leur "toujours" leader: "hargneux, à fleur de peau et agressif". Ils dénoncent de fait la mise en place d'un culte de la personnalité.

 

Certains commentateurs prédisent l'implosion du parti à plus ou moins court terme; plus probablement, les récents arrivants (essentiellement venus des rangs des conservateurs), souvent vieux routiers de la politique et qui avaient grandement contribué à professionnaliser ce parti, pourraient assez vite le quitter et s'en retourner du coté de leur famille d’origine, laissant Farage avec ses seuls fans.

 

Le Royaume Uni a déjà connu à plusieurs reprises des formations d’extrême droite qui ont eu un temps les faveurs du public; le National Front dans les années 1970, le BNP dans les années 2000. Ces deux formations, qui ont eu l'une comme l'autre des élus, n'existent quasiment plus aujourd'hui. Farage semble bien capable de faire de même avec l'UKIP (l'électeur britannique n'aime pas qu'on lui mente ouvertement) alors qu'au lendemain des élections, avec ses presque quatre millions de voix on pouvait lui prédire un bel avenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oups j'en ai déduit par rapport aux quote, je l'avais remarqué depuis un moment déjà mais je parlais de l'ami "diarrhée graphique(verbale)"

 

 

 

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Casino de Marrakech : WSOPC
Casino de Marrakech : WSOPC