Jump to content
This Topic

Recommended Posts

Statistiques ethniques et religieuses, pour ou contre ?

Si on est pour, fichage accepté ou statistiques non nominatives seulement?

 

Perso sans trop réfléchir je suis contre, mais mon avis pourrait changer avec plus d'avis.

 

Les points négatifs sont l'essentialisation des individus, le regroupement symbolique dans des pseudo-communautés ou groupes non pertinents, l'abandon du modèle républicain (malgré ses échecs et imperfections).

 

En plus je ne vois pas comment assurer pratiquement la collecte des données sans fichage. L'argument de la mauvaise pente est pour moi réel ici : une fois la ligne franchie on s'habitue à cocher les cases etniques/raciales ou religieuses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui, en bien ou en mal, les stats ethniques sont considérées comme légales et meme incontournables dans l'optique de la recherche du bien vivre ensemble dans de nombreux pays.

En France on nous vend ce même type d'ideal mais personne n'essaye de savoir ce qu'il en est de la situation actuelle ce qui laisse la place a toutes les hypothèses et théories diverses.

 

J'ai notamment trouvé la situation assez significative quand dans le cadre du climat "Dieudonné" il a été mis en avant que les thèses antisémites gagnaient de plus en plus de terrain en France et notamment sur la prédominance des juifs dans les sphères dirigeantes et politiques en particulier.

 

Alors si aujourd'hui être pour le fait de démontrer que les prisons ne sont pas pleines a 80% de musulmans à partir de chiffres précis (et de ce fait tordre le cou à ceux pensant que les musulmans remplissent nos prisons et que cette religion n'est pas compatible avec notre société)  en quoi il serait indélicat de faire de même avec les juifs et les membres des 2 chambres parlementaires (et tordre le cou a ceux pensant que les juifs trustent les hautes sphères politiques) ?

 

Aujourd'hui tout le monde avance sa cuisine et ses thèses inspirées de leurs convictions et ressentis personnels, chacun semble disposer de chiffres que l'autre n'aurait pas pour y avancer des arguments bétons.

 

Les stats, sans etre parfaites, sont tout de meme des elements beaucoup plus acceptables dans le cadre d'un debat que des phrases du types "c'est vous qui le dites" "c'est pas ce que les Français voient de chez eux" ou autres "ce que vous avancez est en relation directe avec les thèses les plus nauséabondes"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'est pour une études qui sert a quelque change oui mais si c'est pour que ménard fasse sa gestapo a Beziers je dit non sa devient n'importe quoi comment encore plus crée de clivage et de tension .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec des statistiques, on peut effectivement les utiliser en bien ou en mal.

 

Tout comme sans statistique les "anti-racistes" peuvent faire tout un tas d'affirmations péremptoires que personne ne peut vérifier.

 

Et puis dans un pays qui vient de légaliser l'écoute généralisée et le fichage qui va avec de sa population, cette polémique est un véritable foutage de gueule.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les faire et s'en servir pour étudier, pourquoi pas.

Les utiliser pour publier, non; la plupart des gens ne comprennent rien aux statistiques, et sont absolument incapable de prendre en compte le périmètre et les limites d'une étude quand elle est sous leur nez (et c'est tout à fait normal, c'est un métier).

Edited by V. Valmont

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce stade  dans les pays arch connectés, les etats doivent etre capables de dire si le nombre d'homosexuels est stable etc...Les ricains certainement capables de dire où ils sont le plus nombreux.Je prefère que tout le monde sache plutot que seul l'etat sache.

 

Je suis pour la transparence. On ne peut pas etre une democratie et sous entendre que certaines choses ne doivent pas etre su du grand public, parce qu'il est trop con ou pas assez éduqué pour comprendre. Les gens sont libres de penser ce qu'ils veulent.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

@jou0eur : ok (même pour) que ce soit disponible brut, en consultation libre, sur un site de données type worldbank.

Mais le soucis c'est que ça va être utilisé tronqué, orienté, à tort et à travers par les sites/chaines d'info, de réinfo et de désinfo.

Et tout à fait ok pour que les gens pensent absolument ce qu'ils veulent !

Mais le souci c'est qu'ils pensent rarement ce qu'ils veulent, mais ce que le dernier qui parle a dit; évitons donc de donner encore plus de matière aux propagandistes de tous bords, leur boulot est déjà suffisamment simple.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah oui, mais il faut bien que la gôche donne des gages de gôche.

 

Et tout à fait ok pour que les gens pensent absolument ce qu'ils veulent !
Mais le souci c'est qu'ils pensent rarement ce qu'ils veulent, mais ce que le dernier qui parle a dit; évitons donc de donner encore plus de matière aux propagandistes de tous bords, leur boulot est déjà suffisamment simple.

Justement, les propagandistes de tout bord disent tout et son contraire avec des chiffres bidons ou réels, on n'en sait rien, issu d'on ne sait où...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que l'exemple des sondages où les mecs se branlent la nouille sur des variations de +/- 2% tiré d'échantillons petits n'est pas suffisant à comprendre que globalement 90% des gens ne bitent rien aux statistiques, les commentateurs en premier lieu ?

Avant de filer à la population toute une chiée d'informations qu'ils ne comprendront pas, ce ne serait pas mieux de commencer par leur enseigner les outils nécessaires à cette compréhension ?

Et mon propos n'explique certainement pas que le peuple est con. Juste, qui a fait un test de t au cours de son apprentissage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment tu définis un Juif ? Un Musulman ? 

Comment tu définis un Noir ? Un Blanc ? 

Un métis il va dans quelle case ? Et celui qui a juste un grand père noir ? Je connais une fille dont la mère est d'origine algérienne et le père cambodgien, on la met dans quelle case ? 

La nature humaine me semble trop complexe pour faire ce genre de statistiques, même si certains pays le font, y'a forcément d'énormes biais pour faire rentrer certaines personnes dans certaines cases plutôt que dans d'autres.

Edited by hassou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment tu définis un Juif ? Un Musulman ?

J'imagine que tu te déclares de la religion que tu veux. Si les stats vont loin on demande "religion des parents" pour voir l'origine et les variations. Avec l'option de cocher plusieurs cases.

 

Comment tu définis un Noir ? Un Blanc ? 

Un métis il va dans quelle case ? Et celui qui a juste un grand père noir ? Je connais une fille dont la mère est d'origine algérienne et le père cambodgien, on la met dans quelle case ?

Bah il faut laisser l'option de cocher plusieurs cases. Et pareil on peut indiquer les cases des parents.

 

La nature humaine me semble trop complexe pour faire ce genre de statistiques, même si certains pays le font, y'a forcément d'énormes biais pour faire rentrer certaines personnes dans certaines cases plutôt que dans d'autres.

Y'a pas trop de problème si on peut cocher plusieurs cases. On se retrouve avec des stats avec des 1/4 et 1/8 dans tous les sens.

Non le problème c'est pas tellement le côté pratique, c'est l'idée même de faire ces cases. Genre on fait une case "afrique noire", une case "noir dom-tom" (métis), "noir autre" (papouasie) ?

Pareil pour asiatique. On met Asie "Est" "Sud-Ouest" "Sud" "Centrale" "Proche Orient" ? Et quid des iraniens ou afghans ? On les met dans caucasiens/blancs comme aux Etats-Unis ?

Dans "proche orient" on met les turcs et les arabes dans le même panier ? Les gens dans le Caucase ils sont tous blancs/caucasiens ?

 

Tout pareil en plus fin ? Moins fin ?

Si on est blanc, quel pourcentage de sang noir nous fait descendre de l'estrade ?

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question porte plutôt sur l'intérêt de faire ce type de statistique que sur la méthode.

Je ne vois pas bien dans quel débat ne pas connaitre la couleur de peau ou la religion des individus étudiés manque à la compréhension. Je vois en revanche très bien les risques de dérapages pour hiérarchiser les individus selon ces critères.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question porte plutôt sur l'intérêt de faire ce type de statistique que sur la méthode.

Bah décider des limites des catégories est déjà un problème à mon avis.

Je ne vois pas bien dans quel débat ne pas connaitre la couleur de peau ou la religion des individus étudiés manque à la compréhension.

D'un côté pour mesurer des discriminations, de l'autre pour montrer un lien entre religion/race et succès ou problèmes.

Je vois en revanche très bien les risques de dérapages pour hiérarchiser les individus selon ces critères.

Clairement, dans un sens comme dans l'autre utiliser une simple corrélation comme une realtion de cause à effet est catastrophique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'explication du fonctionnement de notre société est à chercher dans des circonstances éco et sociales. Je ne vois pas ce qu'apporterait de positif une racialisation des études.

Moi je suis d'accord mais pour beaucoup il faut révéler le lien entre race/religion et crime ou délits. C'est même pas une dérive c'est un but central des stats pour ces gens là. Moi je suis confiant sur les circonstances économiques et sociales, mais pour le camp d'en face ils sont confiants sur l'opposé.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'explication du fonctionnement de notre société est à chercher dans des circonstances éco et sociales.

Et culturelles, l'éco et le social ne fait pas tout.

J'irai même jusqu'à dire que les conditions économiques et socialles n'expliquent pas à elles seules les comportements déviants de notre société ; l'élément déclenchant et discriminant c'est toujours le culturel.

Ensuite, biensur, l'economique et Le social tiennent lieu de catalyseurs.

Je ne vois pas ce qu'apporterait de positif une racialisation des études.

Une religion ce n'est pas génétique, c'est des conventions culturelles et des traditions. Edited by V. Valmont

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×