Jump to content
This Topic
R Force 1

Attentat à Charlie Hebdo

Recommended Posts

je l'ai expliqué clairement en parlant de stats. 

 

Mettre en prison trop longtemps un gros tas probable de non récidivistes crée plus de problèmes que ca n'en resout. C'est large ev-.

 

On peut s'interroger sur l'interet de penser en terme d'ev. Pour ca faut remonter aux lumières et aux philosophes anglais. Puisque cette vision du monde observée dans le monde occidental découle de leurs écrits.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

je l'ai expliqué clairement en parlant de stats.

Mettre ne prison trop longtemps un gros de tas de recidiviste crée plus de problèmes que ca n'en resout. C'ets large ev-.

On est pas tous intelligent comme toi. Y a certainement mille raison pour avoir inventé la remise de peine et c'est très certainement une vraie avancée dans les libertés individuelles.

Je parle juste du côté ubuesque de la phrase de byshop: "faire la peine en entier c'est ça le rallongement".

Parmi les centaines de questions qui reviennent partout, il y a la question de l'application des peines de nos détenus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je me suis demandé pourquoi le swat rentre tout seul sans que ses collégues le suivent,en faites c'etait une stratégie pour faire diversion et détourner le regard du terroriste pendant que les autres le couvrent en faisant un barrage de tir sur le terroriste.

Le malheureux qui run bad à la courte paille et qui doit foncer dans le tas, sick.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord.

1/ Les interventions de ces forces spéciales ne sont-elles pas déjà filmées de l'intérieur ? Mise à disposition de la justice si nécessaire ?

2/ Pour prolonger le sujet, quid de l'accès au public à toutes les infos/images, quelles est l'utilité de ce processus ?

Est-il normal de voir un terroriste se faire cribler de balles à Soir 3 ? Quelle est l'utilité pour le grand public ?

1/ L'etat ne peut pas etre et l'acteur monopolistique et la source vidéo monopolistique. Sinon de fait il n'y a plus de contre pouvoir.

 

 

2/ T'es tout de meme pas obligé d'allumer ton poste de télé. D'ailleurs si tout le monde l'eteint. La prochaine fois personne ne filme. Donc bon la liberté de la presse en tant que volonté c'est un truc particulièrement utopique quand on le confronte au fonctionnement du monde libéral. Dit autrement, Cette surabondance d'images est particulière à notre temps. C'est tout le temps et partout. comme les banques.

 

Ensuite le voir soi permet de se faire un avis personnel. On a pas tous la meme acuité devant une meme video. Puis il y a l'idée d'archive, d'histoire...

 

Ce soir ca se passe bien. L'interference n'a donné lieu à aucun débordement. Mais si tel n'avait pas été le cas. Il aurait été difficile de dire qu'il n'y avait pas de mise en danger d'autrui devant le juge.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

LeMonde.fr:

Notre reporter s'est rendu dans des collèges et lycées de Saint-Denis vendredi après-midi. La plupart des élèves qu'elle a croisés se reconnaissent dans le mot-clé posté sur Twitter #JenesuispasCharlie. Ils condamnent l'assassinat des caricaturistes... Mais presque autant que leurs caricatures.

"Moi, la minute de silence, je ne voulais pas trop la faire, explique ainsi Marie-Hélène, 17 ans, je ne trouvais pas juste de leur rendre un hommage car ils ont insulté l'islam, et les autres religions aussi."

"Bien sûr que tout le monde a participé à la minute de silence, et il y avait tous les musulmans", insiste-t-il. Mais il ne cache pas sa motivation : "Je l'ai fait pour ceux qui ont été tués, mais pas pour Charlie, le mec qui a dessiné. Je n'ai aucune pitié pour lui. Il a zéro respect pour nous, les musulmans. Mais ce n'était pas la peine de tuer douze personnes. Ils auraient pu ne tuer que lui."

Les caricatures du Prophète, ces adolescents reconnaissent qu'ils ne les avaient jamais vues avant l'attentat. Ils se sont rattrapés depuis, prenant connaissance de tous les dessins, y compris de ceux que Charlie Hebdo n'avait pas publiés dans ses pages. "C'est de la rigolade, lâche Yacine, mais beaucoup de jeunes font la comparaison avec Dieudonné : lui, pour les quenelles, on l'a sanctionné ; pour Charlie, on invoque la liberté d'expression...".

"Dans la très grande majorité des cas, tout s'est bien déroulé lors de la minute de silence, jeudi 8 janvier à midi", affirme-t-on au ministère de l'éducation nationale, en précisant être encore dans l'attente de "remontées"

atterrant.

 

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/10/a-saint-denis-collegiens-et-lyceens-ne-sont-pas-tous-charlie_4553048_3224.html

 

mais que faut-il leur expliquer, et comment ?

Edited by Loorent

Share this post


Link to post
Share on other sites

On est pas tous intelligent comme toi. Y a certainement mille raison pour avoir inventé la remise de peine et c'est très certainement une vraie avancée dans les libertés individuelles.

Je parle juste du côté ubuesque de la phrase de byshop: "faire la peine en entier c'est ça le rallongement".

Parmi les centaines de questions qui reviennent partout, il y a la question de l'application des peines de nos détenus.

C'est pas une question d'intelligence. J'essaie vraiment d'aider à sortir du paradoxe. Je n'y mets certainement pas assez les formes. 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/ L'etat ne peut pas etre et l'acteur monopolistique et la source vidéo monopolistique. Sinon de fait il n'y a plus de contre pouvoir.

 

 

2/ T'es tout de meme pas obligé d'allumer ton poste de télé. D'ailleurs si tout le monde l'eteint. La prochaine fois personne ne filme. Donc bon la liberté de la presse en tant que volonté c'est un truc particulièrement utopique quand on le confronte au fonctionnement du monde libéral. Dit autrement, Cette surabondance d'images est particulière à notre temps. C'est tout le temps et partout. comme les banques.

 

Ensuite le voir soi permet de se faire un avis personnel. On a pas tous la meme acuité devant une meme video. Puis il y a l'idée d'archive, d'histoire...

 

Ce soir ca se passe bien. L'interference n'a donné lieu à aucun débordement. Mais si tel n'avait pas été le cas. Il aurait été difficile de dire qu'il n'y avait pas de mise en danger d'autrui devant le juge.

 

De toute façon, la question sera réglée le jour où un journaliste provoquera une mort de son fait d'avoir "informé" en live breaking news chauds les marrons.

Personne n'empêche les journalistes d'être là au moment T.

La question, c'est le timing de l'info. Et du parasitage dans des affaires aussi graves.

Mais comme le journalisme est concurrentiel, ils font des concours de bite en direct live.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu trouves pas cette phrase bizarre avec un peu de recul?

Je connais mal le système judiciaire mais ça semble bizarre si au final c'est admi/convenu de cette manière et je pense que ça fait partie des choses qui saoulent les gens aujourd'hui.

C'est un non sens complet :(

C'est comme lorsqu'on dit qu'un crime est "punis" de 20 ans de prison alors qu'en fait le mot français exact serait "punissable". La loi défini le maximum, c'est le juge qui détermine la durée exact qui doit être inférieure. Pour répondre à ta question : oui je trouve que ça sonne bizarre, mais c'est juste bizarre dans la façon d'exprimer le concept, les choses comme elle se passe (annonce d'une peine qui est le maximale, remise automatique, ou pas si le prévenu ne se comporte pas au mieux) sont équilibrées selon moi. Si tu veux plutôt que de condamner un type à 5 ans, en sachant qu'avec les remises de peines il n'aura que 18 mois, on pourrait le condamner à 18 mois en sachant que s'il n'est pas exemplaire il fera jusqu'à 5 ans, mais est-ce vraiment le débat ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est né en France...

Je connais pas du tout les lois concernant la nationalité mais c'est pas possible de rendre apatride quelqu'un et de le virer d'un pays si ont le considère dangereux et qu'il a déjà un lourd passé de criminel? Et dans mes propos j'englobe les extrémiste de tout horizons hein.

 

Bon cela dit c'est une fausse solution parce que ça se reproduira sans doute dans son nouveau pays d’accueil mais je comprend pas que des mecs multirécidivistes pour des faits de violences, de violences avec armes etc aient l'autorisation de se balader tranquillement sous prétexte d'avoir "payer leurs dettes".

Edited by Mouuu

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais pas du tout les lois concernant la nationalité mais c'est pas possible de rendre apatride quelqu'un et de le virer d'un pays si ont le considère dangereux et qu'il a déjà un lourd passé de criminel? Et dans mes propos j'englobe les extrémiste de tout horizons hein.

Et comme aucun Etat ne voudra de lui tu l'envoies où, en antarctique, sur la lune ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais pas du tout les lois concernant la nationalité mais c'est pas possible de rendre apatride quelqu'un et de le virer d'un pays si ont le considère dangereux et qu'il a déjà un lourd passé de criminel? Et dans mes propos j'englobe les extrémiste de tout horizons hein.

Dans quelles circonstances peut-on être déchu de la nationalité ? Tout d'abord, précise le code de la nationalité, il faut avoir "acquis la qualité de Français". Selon l'article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'homme "tout individu a droit à une nationalité" et "nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité". Un Français de naissance ne peut être privé de sa nationalité. La déchéance ne vise donc qu'une catégorie de Français.

 

Mais les conditions requises pour qu'un Français par acquisition soit déchu de sa nationalité sont elles-mêmes strictement encadrées par l'article 25 du code civil, qui cite cinq motifs possibles :

1. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ;

2. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ("Des atteintes à l'administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique") ;

3. S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;

4. S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ;

5. S'il a été condamné en France ou à l'étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d'au moins cinq années d'emprisonnement.

Edited by coltrane

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est comme lorsqu'on dit qu'un crime est "punis" de 20 ans de prison alors qu'en fait le mot français exact serait "punissable". La loi défini le maximum, c'est le juge qui détermine la durée exact qui doit être inférieure. Pour répondre à ta question : oui je trouve que ça sonne bizarre, mais c'est juste bizarre dans la façon d'exprimer le concept, les choses comme elle se passe (annonce d'une peine qui est le maximale, remise automatique, ou pas si le prévenu ne se comporte pas au mieux) sont équilibrées selon moi. Si tu veux plutôt que de condamner un type à 5 ans, en sachant qu'avec les remises de peines il n'aura que 18 mois, on pourrait le condamner à 18 mois en sachant que s'il n'est pas exemplaire il fera jusqu'à 5 ans, mais est-ce vraiment le débat ?

Non t'as raison c'est clairement pas le débat aujourd'hui.

C'est juste que je trouvais ça tellement incongru comme phrase (même si c'est effectivement la réalité) et que ça reflète bien l'époque dans laquelle on vit.

Je ne dis pas que c'est bien ou mal mais au final on en arrive à des situations ou les mecs prennent X années et savent des le départ qu'il feront moins. J'en conclu naïvement que ça modifie toute la pyramide des sanctions.

Alors bien sur je ne suis pas pour la suppression de ces remises mais pas de manières systématiques ou alors en équilibrant et en donnant la possibilité de rallonger des peines si on estime que c'est une nécessité.

Le débat reviendra à un moment (même si t as raison c'est certainement pas le moment à chaud)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais pas du tout les lois concernant la nationalité mais c'est pas possible de rendre apatride quelqu'un et de le virer d'un pays si ont le considère dangereux et qu'il a déjà un lourd passé de criminel? Et dans mes propos j'englobe les extrémiste de tout horizons hein.

 

Bon cela dit c'est une fausse solution parce que ça se reproduira sans doute dans son nouveau pays d’accueil mais je comprend pas que des mecs multirécidivistes pour des faits de violences, de violences avec armes etc aient l'autorisation de se balader tranquillement sous prétexte d'avoir "payer leurs dettes".

 

Un exemple de déchéance de la nationalité française : André Marty, cadre communiste, en octobre 1939. Le PC venait d'être interdit en septembre suite au pacte germano-soviétique, la surprise du chef, alors c'était pas le moment de la ramener....

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/André_Marty#cite_note-ReferenceA-21

 

On voit au travers de cet exemple que ce type de sanction a déjà été appliqué en France sans plus d'état d'âme que cela. Mais on était dans un contexte de guerre, et alors que les cadres du PC avaient reçu des ordres de Moscou... L'international devait primer sur le national. Voir la désertion de Maurice Thorez... Haute trahison.

Edited by Wil

Share this post


Link to post
Share on other sites

No pb Mouuuu.

 

Spéciale dédicace pour toi Nicoulou :

 

 

Les culs-bénits sont imperméables, inoxydables, inexpugnables, murés une fois pour toutes dans ce qu'il est convenu d'appeler leur "foi". Arguments ou sarcasmes, rien ne les atteint, ils ont rencontré Dieu, il l'ont touché du doigt. Amen. Jetons-les aux lions, ils aiment ça.

Ce n'est donc pas à eux, brebis bêlantes ou sombres fanatiques, que je m'adresse ici, mais bien à vous, mes chers mécréants, si dénigrés, si méprisés en cette m**deuse fin de siècle où le groin de l'imbécillité triomphante envahit tout, où la curaille universelle, quelle que soit sa couleur, quels que soient les salamalecs de son rituel, revient en force partout dans le monde. [...]

Ô vous, les mécréants, les athées, les impies, les libres penseurs, vous les sceptiques sereins qu'écœure l'épaisse ragougnasse de toutes les prêtrailles, vous qui n'avez besoin ni de petit Jésus, ni de père Noël, ni d'Allah au blanc turban, ni de Yahvé au noir sourcil, ni de dalaï-lama si touchant dans son torchon jaune, ni de grotte de Lourdes, ni de messe en rock, vous qui ricanez de l'astrologie crapuleuse comme des sectes "fraternellement" esclavagistes, vous qui savez que le progrès peut exister, qu'il est dans l'usage de notre raison et nulle part ailleurs, vous, mes frères en incroyance fertile, ne soyez pas aussi discrets, aussi timides, aussi résignés!

Ne soyez pas là, bras ballants, navrés mais sans ressort, à contempler la hideuse résurrection des monstres du vieux marécage qu'on avait bien cru en train de crever de leur belle mort.

Vous qui savez que la question de l'existence d'un dieu et celle de notre raison d'être ici-bas ne sont que les reflets de notre peur de mourir, du refus de notre insignifiance, et ne peuvent susciter que des réponses illusoires, tour à tour consolatrices et terrifiantes,

Vous qui n'admettez pas que des gourous tiarés ou enturbannés imposent leurs conceptions délirantes et, dès qu'ils le peuvent, leur intransigeance tyrannique à des foules fanatisées ou résignées,

Vous qui voyez la laïcité et donc la démocratie reculer d'année en année, victimes tout autant de l'indifférence des foules que du dynamisme conquérant des culs-bénits, [...]

À l'heure où fleurit l'obscurantisme né de l'insuffisance ou de la timidité de l'école publique, empêtrée dans une conception trop timorée de la laïcité,

Sachons au moins nous reconnaître entre nous, ne nous laissons pas submerger, écrivons, "causons dans le poste", éduquons nos gosses, saisissons toutes les occasions de sauver de la bêtise et du conformisme ceux qui peuvent être sauvés! [...]

Simplement, en cette veille d'un siècle que les ressasseurs de mots d'auteur pour salons et vernissages se plaisent à prédire "mystique", je m'adresse à vous, incroyants, et surtout à vous, enfants d'incroyants élevés à l'écart de ces mômeries et qui ne soupçonnez pas ce que peuvent être le frisson religieux, la tentation de la réponse automatique à tout, le délicieux abandon du doute inconfortable pour la certitude assénée, et, par-dessus tout, le rassurant conformisme.

Dieu est à la mode. Raison de plus pour le laisser aux abrutis qui la suivent. [...]

Un climat d'intolérance, de fanatisme, de dictature théocratique s'installe et fait tache d'huile. L'intégrisme musulman a donné le "la", mais d'autres extrémismes religieux piaffent et brûlent de suivre son exemple. Demain, catholiques, orthodoxes et autres variétés chrétiennes instaureront la terreur pieuse partout où ils dominent. Les Juifs en feront autant en Israël.

Il suffit pour cela que des groupes ultra-nationalistes, et donc s'appuyant sur les ultra-croyants, accèdent au pouvoir. Ce qui n'est nullement improbable, étant donné l'état de déliquescence accélérée des démocraties. Le vingt et unième siècle sera un siècle de persécutions et de bûchers. [...]
 
 

 

Sources : François Cavanna, Lettre ouverte aux culs-bénits, Albin Michel, 1994. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×