Jump to content
This Topic
R Force 1

Attentat à Charlie Hebdo

Recommended Posts

Donc forcément s'ils ne le font pas (QU'ILS LE FASSENT OU PAS) et qu'en plus ils se sentent offensés par des dessins de leur prophète qui bénéficient en outre d'une pub planétaire, on peut en tirer tes conclusions sur le fait que les musulmans, qui sont en plus d'après toi un groupe homogène (même avec les contorsions de ton discours), cautionnent plus les attentats que les caricatures..

FYP et qu'ils soient un groupe homogène ou non, j'ai bien peur que la fin de ta phrase soit vraie même si tu ne veux pas y croire...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils n'en avaient pas avant qu'on aille foutre la m**de là-bas !!

Les Nationalistes Arabes ont toujours eu des problèmes avec pas mal de monde. Et beaucoup avec les Wahhabites. 

Assez fun cette vidéo :D

Edited by hassou

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous, je ne prendrai pas part au débat religieux qui m'intéresse beaucoup mais me dépasse complètement pour l'instant pour avoir une opinion intéressante, par contre c'est en lecteur assidu depuis mes 16 ans de CH (j'en ai 31 maintenant) que je ressens l'envie de m'exprimer après les réactions au dernier numéro de CH que l'on a pu voir dans le monde.

Ça me perturbe vachement que des foules puissent être aussi violentes après la publication de dessins...

La réflexion qui me revient sans cesse c'est que CH est un journal satirique, que rien ni personne n'oblige à lire, et pour assouvir mon envie de le lire je fais la démarche d'aller dans un bureau de presse, de me délester de 3€, puis je rentre chez moi, je l'ouvre, je le referme, et ça a beau me faire marrer je ressens jamais le besoin d'aller cracher à la gueule de qui que ce soit ce qu'il contient... Je veux dire par là qu'on fait depuis 3 jours le "procès" des caricatures qui continuent, mais personne ne dit que CH ne maitrise pas du tout la diffusion de ces caricatures au-delà de son canard, et que ne peut être blessé que celui qui le lit et qu'à priori personne n'y est forcé si les différents médias ne faisaient pas de "dépassement de fonctions" de ces caricatures...

Prenons un exemple qui dépassionnera le débat, si demain pour une raison x ou y les défenseurs des animaux se retrouvent avec des articles/photos sortis de "Chasse Magazine" diffusés dans tous leurs médias on les rendra sûrement bien malheureux, mais on ne demandera pas aux chasseurs de changer leurs pratiques, ni à leur magazine de parler d'autre chose, on s'inquiétera plutôt naturellement de la ligne éditoriale des médias qui diffusent des choses qui n'ont rien a faire dans leurs lignes, alors pourquoi pose-t-on le débat différemment pour des caricaturistes ?

J'ai le sentiment depuis quelques jours que la liberté d'expression devient une espèce "d'obligation d'expression" dans l'émotion générale, alors que CH est qu'on le veuille ou non de la presse spécialisée, qui s'adresse à un public restreint (tellement comme chacun le sait maintenant qu'il était sous respiration artificielle depuis longtemps), or on dirait que sous prétexte que c'est de l'humour on oublie ça et on se retrouve avec des dessins complètement sortis de leur contexte, de leur cadre et crachés à la gueule d'un public qui n'a pas envie de les voir et qui les voit malgré lui avec un prisme qui est tout sauf celui du mec qui va dépenser ses 3€ le mercredi matin chez son buraliste, et je trouve que c'est précisément ça qui me rend tout ce bordel si incompréhensible.

Je poste parce que ça me fait du bien de sortir ça, parce que je l'entends nulle part, et comme je l'entends nulle part je compte sur une (des ?) âme charitable qui m'aura lu pour me le dire si je suis complètement à côté de la plaque, même si j'ai bien conscience aussi que mes inquiétudes de simple lecteur de CH sont peu de choses face aux autres questions que tout ce bordel soulève.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je poste parce que ça me fait du bien de sortir ça, parce que je l'entends nulle part, et comme je l'entends nulle part je compte sur une (des ?) âme charitable qui m'aura lu pour me le dire si je suis complètement à côté de la plaque, même si j'ai bien conscience aussi que mes inquiétudes de simple lecteur de CH sont peu de choses face aux autres questions que tout ce bordel soulève.

J'ai aucun espoir à te donner... c'est comme le prog que tu écoutes, aux oubliettes, assassiné, au profit de la musique pour attardés.

Nous, enfants des années 70 ou fidèles héritiers, qui avons entrevu un monde meilleur, et replongés à vie dans la m**de, on a pris perpet' mon vieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous, je ne prendrai pas part au débat religieux qui m'intéresse beaucoup mais me dépasse complètement pour l'instant pour avoir une opinion intéressante, par contre c'est en lecteur assidu depuis mes 16 ans de CH (j'en ai 31 maintenant) que je ressens l'envie de m'exprimer après les réactions au dernier numéro de CH que l'on a pu voir dans le monde.

Ça me perturbe vachement que des foules puissent être aussi violentes après la publication de dessins...

La réflexion qui me revient sans cesse c'est que CH est un journal satirique, que rien ni personne n'oblige à lire, et pour assouvir mon envie de le lire je fais la démarche d'aller dans un bureau de presse, de me délester de 3€, puis je rentre chez moi, je l'ouvre, je le referme, et ça a beau me faire marrer je ressens jamais le besoin d'aller cracher à la gueule de qui que ce soit ce qu'il contient... Je veux dire par là qu'on fait depuis 3 jours le "procès" des caricatures qui continuent, mais personne ne dit que CH ne maitrise pas du tout la diffusion de ces caricatures au-delà de son canard, et que ne peut être blessé que celui qui le lit et qu'à priori personne n'y est forcé si les différents médias ne faisaient pas de "dépassement de fonctions" de ces caricatures...

Prenons un exemple qui dépassionnera le débat, si demain pour une raison x ou y les défenseurs des animaux se retrouvent avec des articles/photos sortis de "Chasse Magazine" diffusés dans tous leurs médias on les rendra sûrement bien malheureux, mais on ne demandera pas aux chasseurs de changer leurs pratiques, ni à leur magazine de parler d'autre chose, on s'inquiétera plutôt naturellement de la ligne éditoriale des médias qui diffusent des choses qui n'ont rien a faire dans leurs lignes, alors pourquoi pose-t-on le débat différemment pour des caricaturistes ?

J'ai le sentiment depuis quelques jours que la liberté d'expression devient une espèce "d'obligation d'expression" dans l'émotion générale, alors que CH est qu'on le veuille ou non de la presse spécialisée, qui s'adresse à un public restreint (tellement comme chacun le sait maintenant qu'il était sous respiration artificielle depuis longtemps), or on dirait que sous prétexte que c'est de l'humour on oublie ça et on se retrouve avec des dessins complètement sortis de leur contexte, de leur cadre et crachés à la gueule d'un public qui n'a pas envie de les voir et qui les voit malgré lui avec un prisme qui est tout sauf celui du mec qui va dépenser ses 3€ le mercredi matin chez son buraliste, et je trouve que c'est précisément ça qui me rend tout ce bordel si incompréhensible.

Je poste parce que ça me fait du bien de sortir ça, parce que je l'entends nulle part, et comme je l'entends nulle part je compte sur une (des ?) âme charitable qui m'aura lu pour me le dire si je suis complètement à côté de la plaque, même si j'ai bien conscience aussi que mes inquiétudes de simple lecteur de CH sont peu de choses face aux autres questions que tout ce bordel soulève.

mon premier plus 1 c'était pour Gus sur le thread de nosebleed.

Mon vrai premier plus 1 c'est celui-là.

Tu as tellement raison.

(et en même temps ce qu'ils défendaient c'était tellement bien)

Edited by hollyphoco

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il peut demander la liberté d'expression lui aussi ? 

 

http://www.faitsdivers.org/19242-Licencie-pour-avoir-voulu-plaisanter-en-criant-Allahou-akbar-On-va-tout-faire-sauter-.html

 

C'est quand qu'on se tape tous dessus pour savoir qui a raison ? 

Peut-être que c'est un gros boulet et que ça faisait longtemps qu'ils cherchaient un prétexte pour se débarrasser de lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lepoint.fr/cinema/timbuktu-et-l-apotre-plus-dangereux-que-charlie-20-01-2015-1898050_35.php

 

« "Bonsoir madame, la DGSI nous a vivement conseillé d'annuler notre soirée débat du 23 janvier autour de la projection du film L'Apôtre, devant les risques d'attentats, cette projection pouvant être vue comme une provocation pour la communauté musulmane." Voilà le message envoyé par la salle municipale de Nantes à la réalisatrice française Cheyenne Carron, quatre jours après la marche républicaine qui avait vu des millions de Français affirmer leur attachement à la liberté d'expression au cri de "Je suis Charlie". »

 

Une conversion au christianisme (l'Apôtre), ça ne va pas. Une conversion à l'islam (Soumission), ça ne va pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

François Hollande, président de la République, peu de temps après les assassinats des journalistes de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015:

[...] " Et nous avons donc engagé le "Plan Vigipirate Attentat ".

Il y a aussi des actions qui sont immédiatement lancées suite à l'agression pour retrouver les auteurs de ces actes. Ils seront pourchassés aussi longtemps que nécessaire pour qu'ils puissent être arrêtés et traduits devant les juges et condamnés. " [...] " Plusieurs attentats terroristes avaient été déjoués ces dernières semaines. Nous savions que nous étions menacés comme d'ailleurs d'autres pays dans le monde. Nous sommes menacés parce que nous sommes un pays de libertés, et parce que nous sommes un pays de libertés, nous conjurons les menaces et nous punirons les agresseurs. Personne [ne] doit penser qu'il peut agir en France contrairement aux principes de la République et atteindre l'esprit même de la République c'est à dire un journal. "

François Hollande, président de la République, allocution télévisée le soir du 7 janvier 2015:

 

[...] " Et la rédaction de ce journal qui était menacée depuis des années par l'obscurantisme et qui défendait la liberté d'expression. Ces hommes, cette femme, sont morts pour cette idée qu'ils se faisaient de la France, c'est à dire la liberté. Je veux ici dire en votre nom toute ma reconnaissance aux familles, aux éprouvés, aux blessés, aux proches, à tous ceux qui sont aujourd'hui meurtris dans leur chair par ce lâche assassinat; ce sont aujourd'hui nos héros et c'est pourquoi demain sera une journée de deuil national, je l'ai décrété. "[...]

 

[...] " Il y aura à douze heures un moment de recueillement dans tous les services publics et j'invite toute la population à s'y associer. Les drapeaux seront en berne trois jours.

Aujourd'hui c'est la République toute entière qui a été agressée. La République, c'est la liberté d'expression; la République c'est la culture, c'est la création, c'est le pluralisme, c'est la démocratie, c'est ça qui était visé par les assassins. C'est l'idéal de Justice et de Paix que la France porte partout sur la scène internationale, et ce message de paix, de tolérance que nous défendons aussi à travers nos soldats pour lutter contre le terrorisme et le fondamentalisme. " [...]

 

[...] " Nous devons répondre à la hauteur du crime qui nous frappe. D'abord en recherchant les auteurs de cette infamie et de faire en sorte qu'ils puissent être arrêtés, puis ensuite jugés et punis très sévèrement. " [...] " Aujourd'hui l'enquête avance sous l'autorité de la Justice. " [...] "Nous devons aussi protéger tous les lieux publics et le gouvernement a mis en place ce qu'on appelle le plan Vigipirate Attentat; c'est à dire que des forces de sécurité vont être déployées partout là où il peut y avoir le début d'une menace. " [...]

 

On a beaucoup évoqué au cours des 155 pages de ce fil la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat, mais je n'ai pas vu ne serait-ce qu'un soupçon de droit constitutionnel concernant la séparation des pouvoirs en France, l'executif, le législatif et le judiciare.

 

Je suis choqué que le Chef de l'Etat, le Président de la République Française, nie ainsi l'indépendance de la Justice et condamne d'avance les auteurs présumés des assassinats, se faisant juge et bourreau dans un Etat de Droit. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur a tenu à peu près les mêmes propos au sortir de la réunion de crise [...] " Identifier les auteurs, et de procéder à leur arrestation de manière à ce qu'ils soient punis avec la sévérité que l'acte barbare qu'ils ont commis mérite. "  Le ministre fait donc le grand écart en n'évoquant même pas l'éventualité d'un procès.

 

Evidemment, il n'y aura pas de procès des auteurs de ces assassinats vue l'issue fatale de leur cavale.

La France pourra seulement essayer de faire le deuil de leurs victimes, qu'il s'agisse des forces de l'ordre, des journalistes ou des clients de l'épicerie.

Je peux imaginer l'urgence à laquelle ont dû être confrontées les groupes d'intervention, la difficulté de choisir les stratégies à appliquer pour tenter de sauver tout le monde, et probablement l'impossibilité de garantir un tel succès sans que les victimes innocentes prises en otage ne risquent plus leurs vies. Un procès aurait été pourtant l'occasion pour la République de faire la démonstration de l'Etat de Droit, plutôt que celle d'un Etat policier.

Edited by gibzed

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

On a beaucoup évoqué au cours des 155 pages de ce fil la loi de 1905 sur la séparation de l'église et de l'Etat, mais je n'ai pas vu ne serait-ce qu'un soupçon de droit constitutionnel concernant la séparation des pouvoirs en France, l'executif, le législatif et le judiciare.

 

Je suis choqué que le Chef de l'Etat, le Président de la République Française, nie ainsi l'indépendance de la Justice et condamne d'avance les auteurs présumés des assassinats, se faisant juge et bourreau dans un Etat de Droit. Bernard Cazeneuve, ministre de l'intérieur a tenu à peu près les mêmes propos au sortir de la réunion de crise [...] " Identifier les auteurs, et de procéder à leur arrestation de manière à ce qu'ils soient punis avec la sévérité que l'acte barbare qu'ils ont commis mérite. "  Le ministre fait donc le grand écart en n'évoquant même pas l'éventualité d'un procès.

 

Evidemment, il n'y aura pas de procès des auteurs de ces assassinats vue l'issue fatale de leur cavale.

La France pourra seulement essayer de faire le deuil de leurs victimes, qu'il s'agisse des forces de l'ordre, des journalistes ou des clients de l'épicerie.

Je peux imaginer l'urgence à laquelle ont dû être confrontées les groupes d'intervention, la difficulté de choisir les stratégies à appliquer pour tenter de sauver tout le monde, et probablement l'impossibilité de garantir un tel succès sans que les victimes innocentes prises en otage ne risquent plus leurs vies. Un procès aurait été pourtant l'occasion pour la République de faire la démonstration de l'Etat de Droit, plutôt que celle d'un Etat policier.

Le discours post attentat est classique : il s'agit de rassurer la population en affichant de la volonté et de la fermeté.

Je ne vois pas comment tu arrives à déduire de la citation du ministre que celui-ci écarte d’emblée la possibilité d'un procès. La justice peut elle aussi punir avec sévérité, "Se faire punir par la justice" est une formule couramment employée, même pour des petites infractions.

Dans de telles circonstances de prises d'assaut, la première chose qui est tentée par les forces de l'ordre est la reddition des personnes concernées, des négociateurs sont immédiatement envoyés sur place pour convaincre les gonzes de relâcher les éventuels otages puis de se rendre. C'est en partie pour ça que ça dure longtemps, y compris quand une personne seule et menaçante est enfermée chez elle, alors qu'on pourrait faire "sauter" sa baraque. Je ne vois pas ce qui te permet de sous-entendre que dans le cas présent cela n'a pas été fait.

Avant que le GIGN se mette en place aux abords de l'imprimerie, il y a eu un premier échange de coups de feu entre les 2 frères et 2 gendarmes envoyés sur place dans un premier temps, un des terro a été blessé et a été soigné par le patron de l'imprimerie. Un des 2 gendarmes a dit qu'à un moment donné il aurait pu buter l'un d'entre eux mais comme il n'était pas ou plus en état de légitime défense il ne l'a pas fait. Il peut mentir comme il peut dire la vérité, mais perso, je trouve que c'est un peu léger de s'appuyer uniquement sur des déclarations à chaud d'un ministre pour être soupçonneux. De ce qu'on a pu voir, ou de ce qui a été rapporté, dans le déroulement des opérations de police, tu as observé des trucs louches ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas les diverses interventions policières que je remets en cause. Comme je l'ai précisé plus haut, leur "modus operandi" était probablement justifié par les circonstances d'urgence et le danger de mort pour les otages ou les forces de l'ordre.

Je n'étais pas sur place, je ne vivais pas la pression qui pesait sur les protagonistes de ces drames.

 

Je ne peux témoigner que de ce que j'ai vu: Les déclarations du président de la République et celle du ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve (vers 2'30)

 

Je m'inquiète des raccourcis faits, sans doute sous le coup de l'émotion qu'on a tous ressenti, par nos dirigeants, pourtant briefés, coachés par une multitude de conseillers en communication ou de rédacteurs.

 

Je m'inquiète aussi du peu de cas que la presse aura fait de ces déclarations, n'ayant pas vu même aujourd'hui dans le canard enchainé une seule ligne sur la rhétorique malheureusement employée lors de ces allocutions pourtant très officielles, ou d'une quelconque réaction de la pourtant très éloquente et talentueuse Christiane Taubira.

 

Quant au fait d'être "puni par la Justice", j'ose espérer que des personnes aussi éclairées que bon nombre des lecteurs de ce forum comme du reste de la population, n'auront pas oublié que tout prévenu est présumé innocent, que tout prévenu a droit à une défense, même en cas de flagrance.

Edited by gibzed

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas les diverses interventions policières que je remets en cause. Comme je l'ai précisé plus haut, leur "modus operandi" était probablement justifié par les circonstances d'urgence et le danger de mort pour les otages ou les forces de l'ordre.

Je n'étais pas sur place, je ne vivais pas la pression qui pesait sur les protagonistes de ces drames.

 

Je ne peux témoigner que de ce que j'ai vu: Les déclarations du président de la République et celle du ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve (vers 2'30)

Qu'est ce que tu remets en cause alors?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je crois qu'il parle de l'indépendance des pouvoirs, battue en brèche par l'affirmation de Hollande comme quoi les terroristes seront punis (alors que c'est à la justice de se prononcer sur la culpabilité des terroristes).

 

ça a du sens mais c'est un peu tiré par les cheveux exagéré il me semble.

m'enfin, c'est pas faux

Edited by zutiste

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce ne sont pas les diverses interventions policières que je remets en cause. Comme je l'ai précisé plus haut, leur "modus

Je m'inquiète des raccourcis faits, sans doute sous le coup de l'émotion qu'on a tous ressenti, par nos dirigeants, pourtant briefés, coachés par une multitude de conseillers en communication ou de rédacteurs.

 

Je m'inquiète aussi du peu de cas que la presse aura fait de ces déclarations, n'ayant pas vu même aujourd'hui dans le canard enchainé une seule ligne sur la rhétorique malheureusement employée lors de ces allocutions pourtant très officielles, ou d'une quelconque réaction de la pourtant très éloquente et talentueuse Christiane Taubira.

 

Quant au fait d'être "puni par la Justice", j'ose espérer que des personnes aussi éclairées que bon nombre des lecteurs de ce forum comme du reste de la population, n'auront pas oublié que tout prévenu est présumé innocent, que tout prévenu a droit à une défense, même en cas de flagrance.

Je ne vois pas ou il y a un problème. Que ça soit Cazeneuve, Hollande ou Valls ont toujours parlé d'une enquête judiciaire en cours, des services de la justice etc... Les vrais points sur l’enquête sont tenus par le procureur de Paris. Je ne vois en aucun cas une atteinte à l’indépendance de la justice quand un dirigeant dit que les auteurs de tel ou tel fait seront punis.

 

ben je crois qu'il parle de l'indépendance des pouvoirs, battue en brèche par l'affirmation de Hollande comme quoi les terroristes seront punis (alors que c'est à la justice de se prononcer sur la culpabilité des terroristes).

 

ça a du sens mais c'est un peu tiré par les cheveux il me semble

C'est plus que tirer par les cheveux et ça n'a aucun sens. "Les coupables seront punis", punis par qui? La justice. Puis que ça soit pour cet attentat ou pour n'importe quel fait divers on entend depuis toujours "les coupables seront punis" où est le problème?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je crois qu'il parle de l'indépendance des pouvoirs, battue en brèche par l'affirmation de Hollande comme quoi les terroristes seront punis (alors que c'est à la justice de se prononcer sur la culpabilité des terroristes).

 

ça a du sens mais c'est un peu tiré par les cheveux exagéré il me semble.

m'enfin, c'est pas faux

La Justice se prononce sur la culpabilité des accusés, souhaiter que les coupables soient punis n'empiète pas sur la Justice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben je crois qu'il parle de l'indépendance des pouvoirs, battue en brèche par l'affirmation de Hollande comme quoi les terroristes seront punis (alors que c'est à la justice de se prononcer sur la culpabilité des terroristes).

 

ça a du sens mais c'est un peu tiré par les cheveux exagéré il me semble.

m'enfin, c'est pas faux

J'espère que je panique plus que de raison. J'espère que nos dirigeants représentants font vraiment tout pour nous défendre ou nous protéger dans nos droits, en respectant notre constitution, notre République et le peu de démocratie qui en reste, sans abuser du pouvoir que nous leur avons confié.

 

N'importe qui - même moi - peut désormais déclarer les auteurs des assassinats coupables, puisque les morts ne bénéficient pas de la présomption d'innocence. Mais de leur vivant, aussi ignobles qu'aient pu être leurs agissements, ils étaient présumés innocents jusqu'à l'issue de leur procès. Ça peut paraitre cynique, froid, inhumain, mais c'est le Droit et la Justice en France obéit au Droit, pas à la Morale.

 

Déclarer dans une allocution à toute la population que les auteurs seront condamnés très sévèrement, c'est en faire des coupables avant que la Justice ne se soit prononcée. Je trouvais très grave de la part du Chef de l'Etat ou d'un de ses ministres d'oublier qu'ils ne sont pas les juges.

Si on laisse piétiner le Droit dans une affaire - aussi grave puisse-t-elle être - pourquoi ne le feraient-ils pas dans d'autres affaires moins graves, pourquoi ne pas s'affranchir totalement du Droit et décider qu'un Etat policier suffirait pour asservir toute la population.

 

Oui, j'exagère sans doute. Mais dans des moments plutôt tendus où l'on est prompt à réagir quasiment que grâce ou à cause de nos émotions, il est important de s'assurer que la raison et le Droit prévaut sur les passions et la vindicte populaire.

Edited by gibzed

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais qu'il est drôle !

 

 

 

http://www.france24.com/fr/20150120-francois-le-pape-propos-pas-toujours-tres-catholiques/

 

 

 

"Une saillie certes pas très catholique, mais très sympathique", a commenté cette semaine Massimo Cacciari, philosophe proche de la gauche et ancien maire de Venise.

 

Un message "tout simplement génial", a jugé de son côté le directeur du quotidien catholique italien Avvenire, Marco Tarquinio, car en ayant recours à la figure de la mère, il a touché croyants et non croyants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oops....

 

 

 

http://www.lepoint.fr/societe/pour-le-syndicat-alliance-la-protection-de-charlie-hebdo-etait-un-luxe-21-01-2015-1898505_23.php#xtor=CS1-32


 

 

NADMISSIBLE !!!" Voilà comment le syndicat de police Alliance considérait la protection de Charlie Hebdo, selon un tract d'avril 2013 publié mercredi par Le Canard enchaîné. "Le 4 avril, lors d'une audience auprès du directeur de la DOPC, nous avons exigé l'arrêt immédiat de la mission Charlie Hebdo !", poursuit le tract.

 

 

Plus édifiant au regard des événements récents, Alliance motivait ses exigences par sa "bonne intuition". Et comparait la protection de Charlie Hebdo à "une tâche indue" et à "un luxe".

 

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2015/01/21/quand-syndicat-police-alliance-exigeait-charlie-hebdo-soit-plus-protege-257241
 

 

 

 

Le 9 janvier dernier, juste après l’assaut lancé par le Raid dans l’épicerie casher de la porte de Vincennes, Pascal Disant avait assuré à CNN, puis à Rue89 que la complice du terroriste Amedy Coulibaly était présente parmi les otages et avait pu prendre la fuite.

 

 

« Pour moi, l’info était solide, mais on a tous été débordés par l’actu du moment. Et puis nous ne sommes pas les seuls, BFMTV par exemple a fait beaucoup d’erreurs. »

 

 

 

BFM & Alliance, c'est de l'info coco !

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Ce que je peux vous donner c'est un avertissement, j'ai peut être du culot de faire ça, mais ce que je peux vous dire c'est que la jeunesse se désespère, elle est profondement désespérée parce qu'elle n'a plus d'appuis, elle ne croit plus en la politique française [...] le désespoir est mobilisateur et lorsqu'il devient mobilisateur il est dangereux et que ça entraine le terrorisme, la bande à Bader...les jeunes vont finir par virer du mauvais côté parce qu'il n'auront plus de solution"

 

[media]https://www.youtube.com/watch?v=buDPpez2P5c[media]

Edited by teens4foun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après l'Apôtre et Lapidée, la soumission va bon train :

 

« Le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve, en Belgique, a annulé l’exposition qui devait ouvrir jeudi 22 janvier pour des raisons de sécurité. Annoncée quelques jours après l’attaque terroriste qui a causé la mort de 12 personnes au journal Charlie Hebdo, le 7 janvier, l’exposition devait présenter des dessins des dessinateurs assassinés, Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et Honoré. »

 

http://www.20minutes.fr/culture/1523207-20150122-musee-herge-annule-exposition-hommage-charlie-hebdo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu crois que le fait qu'un journal se vende à 7 millions d'exemplaires est un signe d'insoumission ? Je crois que ça signifie à peu près l'inverse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×