Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
la plume

Etat 1- Laplume 0

Recommended Posts

Je ne comprends pas les gars...

 

vous etes des huge winner du poker avec du gros cash flow ?

 

la France permet de DEFISCALISER a outrance.

 

Avec tous ce pognon vous avez pas un gestionnaire de patrimoine qui gère vos intérêts ? 

 

tu peux déjà acheter pour 10000 euros de FIP CORSE à 38% de déduction d'impots ca fait déjà 3800 euros.

 

Tu peux faire du déficit foncier en louant nu du patrimoine immobilier sécurisé mais sans l'ombre d'une viabilité économique à court terme... en clair ce bien va te couter en cash flow mais qui te fera baisser l'impôt et le bien devrait conserver sa valeur dans le temps.

 

Tu peux utiliser des produits de defisc cumulable avec la niche des 10K. de la défiscalisation de droit commun;..

 

Creer une eurl bidon avec un objet social bidon sur laquelle tu passes un maximum de charge de vie qui te fait défiscaliser à ta tranche marginale tout ton train de vie.

 

Ya quand même une tonne de solutions et en travaillant bien ta defisc tu constitue du patrimoine pour l'avenir paye pas "trop d'impôts" et tas un job plutôt décent par rapport à ce que tu as pu faire de ta vie.

 

Le prend pas mal mais aucun mec doué sur cette terre bati une carriere sur un jeux de hasard... ya juste 1000 projets plus rentables quand on a un cerveau sain et/ou des capitaux.

 

apres si ta conclusion cest ce jeu me pourri psychologiquement et de toute facon il y aura plus rien a prendre dici 2 ans.

 

tas bien raison tas pris ce que tu pouvais prendre next.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis le seul à n'avoir jamais pu lire un post de soxtea en entier ?

No offense mais c'est vrai, je ne sais pas si c'est ton avatar ou ta syntaxe qui me tilt, surement un peu des deux :D

 

 

Out before T'es qui ?

No offense, j'ai régulièrement le même problème.

Sinon, t'es qui ? ^^

Edited by soxtea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fini les 25% de taxe 

Auparavant, la fiscalité de la Roumanie était extrêmement restrictive vis à vis des gains des joueurs. Les gains étaient alors taxé à hauteur de 25% et cela quelque soit le montant. Désormais, trois niveaux de taxation ont été mis en place. 
Sur les gains entre 133€ et 15.000€, 1% de taxe sera pratiqué, 16% sur les gains entre 15.000€ et 100.000€ et 25% de taxe pour tout les gains supérieurs. 

La Roumanie a également décidé d'ouvrir son marché aux opérateurs européens. Ce faisant, le gouvernement souhaite voir ses recettes fiscales augmenter d'ici les prochains mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fini les 25% de taxe 

Auparavant, la fiscalité de la Roumanie était extrêmement restrictive vis à vis des gains des joueurs. Les gains étaient alors taxé à hauteur de 25% et cela quelque soit le montant. Désormais, trois niveaux de taxation ont été mis en place. 

Sur les gains entre 133€ et 15.000€, 1% de taxe sera pratiqué, 16% sur les gains entre 15.000€ et 100.000€ et 25% de taxe pour tout les gains supérieurs. 

La Roumanie a également décidé d'ouvrir son marché aux opérateurs européens. Ce faisant, le gouvernement souhaite voir ses recettes fiscales augmenter d'ici les prochains mois.

source ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas tout lu, mais pour un joueur pro online, il existe des moyens de défalquer des charges pour diminuer son bénéfice imposable. S'il affecte 20-25% de son logement à son activité, il peut déduire 20-25 % du loyer et des charges, comme toute profession libérale qui est susceptible d'exercer en partie chez elle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous!

 

J'ai lu l'intégralité de ce thread, même si les sempiternelles questions sur l'imposition des joueurs "pro" en France et les petites gueguerres d'égos entre certains participants ne me concernent pas directement, et m'intéressent moyennement.

Ce qui me frappe, c'est que la plupart des posts concerne la partie fiscale du problème. Alors que l'aspect humain et psychologique de la décision de la plume, pourtant crucial, n'est presque pas évoqué!

"La conséquence directe de cette situation est mon humeur très versatile que subit ma famille dû au mal être moral et physique que cela engendre en moi. Et en plus de la boule au ventre que j ai en permanence, mon cerveau est occupé à 90% par des pensées lié au poker, devant la télé, derrière mon volant… mais aussi en présence de mes proches."

"Notamment les perspectives d avenir et de progression qui me sont proposées sont quasi nulles."

"Ensuite je ne m épanoui pas dans ce métier, avec lequel j ai un soucis moral depuis pas mal de temps. Je ne suis ni pompier, ni boulanger ni même ouvrier, une vilaine sensation d’être inutile a la société."

La réflexion que cela m'inspire est la suivante : même si certains joueurs sont qualifiés de "professionnels", car le poker est leur principal source de revenus, occupe la majorité de leur temps, et les astreint à la même rigueur que beaucoup d'activités professionnelles, en termes d'entraînement, de gestion, de remise à niveau perpétuelle etc(...), a-t-on raison de considérer cette pratique intensive et rationnelle du poker comme un "métier"?

Je ne demande qu'à être contredit (de façon constructive), mais il me semble que le joueur pro de poker ne produit rien, ne procure rien (contrairement au spectacle fourni par les sportifs de haut niveau aux spectateurs) ne sert à rien, pour être clair. Et que ce qui devrait être une pratique ludique, certes passionnante et dont les arcanes sont quasiment insondables (comme celles des échecs), est injustement considérée comme un métier par ceux qui l'exercent à plein temps. Ceci conduit inexorablement aux sensations que décrit la plume, et explique pourquoi beaucoup de joueurs réguliers de poker, pro ou non, (et je m'y inclus) sont en réalité de (plus ou moins) grands dépressifs ou obsessionnels. Malgré toutes les critiques dont il a fait l'objet, avec l'impression qu'il donnait de "cracher dans la soupe", et malgré la situation infiniment plus confortable,  financièrement parlant, de Daniel Colman, ce dernier a eu le mérite de lever un  tabou, quant à la réalité du monde du poker, notamment professionnel. Les propos de la plume lui font, peut-être involontairement, écho....

 

Je sens, dans ton propos, la plume, une certaine dose d'amertume, ou de fatalisme. Je comprend qu'avoir consacré plusieurs années à cette pratique, pour finalement l'abandonner, alors qu'elle reste "rentable", est une grande déception. Mais je pense que le point essentiel, c'est l'épanouissement personnel. Si tu arrêtes la pratique du poker pour reprendre une activité professionnelle plus "classique" et qui te fait te sentir utile et productif, c'est inestimable.( Loin de moi l'idée de vouloir lancer une polémique sur un sujet brûlant, mais les personnels des prisons (surveillants, éducateurs comme toi) ont un rôle primordial dans la réhabilitation et la rédemption de ceux qui ont "mal tourné". Si vous étiez plus nombreux, peut-être mieux formés et plus soutenus,on n'en serait peut-être pas là aujourd'hui... bref, je m'égare).

En tout cas, GL pour ta nouvelle vie. Ne la considère pas comme un retour en arrière, mais plutôt comme une nouvelle étape. Je te souhaite de t'épanouir dans ton boulot, dans ton milieu familial, et qui sait? de retrouver du plaisir à jouer au poker autrement!

Edited by Tom Larson

Share this post


Link to post
Share on other sites

@TOM LARSON

C'est le titre même choisi par La Plume qui provoque la confusion. En réalité, je pense que l'Etat n'a pas grand-chose à voir dans l'affaire. Tous les indépendants - j'en suis un - se sentiraient mieux s'il n'y avait ni charges ni cotisations ni impôts, mais c'est bien entendu un fantasme qui n'a rien de souhaitable. La vraie question, c'est la nature profonde du poker, lorsqu'on le pratique de manière professionnelle - à savoir en tant qu'activité principale. Le poker, c'est 98% de défaites pour 2% de victoires (même pour Vicky Coren à l'EPT !). Quand je vois les statistiques de certains joueurs gagnants sur le net, je suis ébahi devant le nombre d'heures jouées et la rentabilité horaire que ça représente (même en tenant compte du multi-tabling). Ebahi, admiratif... et content de pratiquer une autre profession !

 

L'ennui, c'est qu'un certain nombre d'institutionnels - tous ceux qui vivent du poker mais pas en y jouant - se gardent bien de présenter les choses comme elles sont. C'est normal, puisqu'il s'agit de leur gagne-pain. Parce qu'ils sont impliqués dans les deux mondes à la fois, certains joueurs ont participé ou participent encore à ce qu'il faut bien appeler une mystification. On ne peut pas leur en vouloir non plus, mais il convient de saluer ceux qui comme LaPlume ou très récemment Rémy Biechel rompent courageusement la loi du silence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le sujet de base, c'était l'imposition. Je trouve, mais je peux me tromper, que la discussion a dérivé sur les taxes, prélèvements qui sont confusants. Pour ceux qui lisent mais aussi vraisemblablement pour certains de ceux qui écrivent.

 

Encore une fois, ce n'est pas parce qu'on semble ne pas être d'accord que ça fait de l'autre avis un abruti fini, ou d'être condescendant. Ceci est une discussion, pas la course à qui a la plus grosse. Heureusement parce que c'est pas moi.

Après on peut faire 12 pages sur "j'ai déjà tout dit, j'ai raison parce que ... j'ai raison", juste pour se donner une contenance.

Alors ca c'est quand meme un comble! Ton premier commentaire c'etait:

 

"@Plunder : Ton raisonnement fait un peu auto conviction que le poker est forcément différent parce que ça t'arrange."

 

Non seulement tu ne n'attaques pas l'argument mais a la personne derriere l'argument, mais la reflexion est assez etrange. Pourquoi est ce que cela m'arrangerait? Je ne vis pas en France, je n'y suis plus depuis mon adolescence, lorsque ma famille a demenage au Royaume uni, un pays ou les gains poker sont non taxes.

 

D'autre part, j'ai donne un certain nombre d'arguments.

 

Le sujet a beau etre l'imposition au sens strict du terme, la taxe rentre necessairement en ligne de compte dans la mesure ou elle vient s'ajouter au probleme. Si cette taxe n'existait pas, le probleme de surimposition serait moindre. Mais evidemment, au dela de tout ca, il reste qu'il y a un probleme de surtaxation en France, notament en termes de cotisations sociales. Rien a voir avec le poker d'ailleurs, c'est un probleme qui gangrene l'economie francaise dans son ensemble et qui cree des millions de chomeurs avec tous les problemes economiques et sociaux que cela peut engendrer.

 

Nous sommes les champions du monde de la depense publique! Cela doit changer ou la France est vouee a une sorte d'Argentination de son economie. Il faut une reduction drastique de l'impot et une refonte totale de notre systeme de protection sociale.

 

D'autre part, les reflexions d'ArtPlay sont tout a fait pertinentes. La France surtaxe tout et pour compenser, on met des niches partout. Ces psycho-rigides de l'ENA doivent absolument cogner sur tout ce qui bouge et comme il faut bien etre competitif, ils multiplient les abbatements et les exceptions. Non seulement cela fait de l'entrepreunariat francais, une course a l'optimisation fiscale mais tout ca contribue a etablir un environement extremement corporatiste, avec toute la rigidite que cela implique. La politique devient alors un exercice de corruption massive de l'electorat et d'arrosage de corporations, celles-ci n'hesitant pas a descendre dans la rue au moindre signe de reforme de leur statut.

 

C'est malsain tout ca!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

sick pour toi.
Tout est compliqué quand on à une famille.

je voudrai apporter tout de même ma contribution à ce post sur le plan financier car le plan famille et moral à bien entendu une part importante et est tout de même différent.

Tout d'abord je vais reprendre tes dires :

Tu multi-tables 12/14 tabling
je suppose que tu joues de chez toi ? on va dire oui
On va dire que tu joues en moyenne 60 mains par heures (j'ai vus sur la NL100 ce matin même sur Pstars une moyenne de + de 100 mains de l'heure et NL400 + de 70 mains/heures) je ne sais pas quel room tu joues ?
On obtient en 12 tabling au minimum 720 mains de l'heures

pour 1 millions de mains joué sur une année je suppose que tu joues donc au maximum : 1389 H par an au poker
1 000 000 / 720 = 1388.88
bien entendu je comprends aussi que 1 H de poker de concentration intense n'a rien avoir avec un boulot tranquilou de même que les horaires.

Cela te fait tout de même un gain horaire de 40 000 / 1388.88 = 28.79 € net de l'heure.

 

Tu envisage de revenir à moins de 2K € par mois

on va partir sur 2K net

Tu va alors être au moins à 1607 heures par ans (35 h / semaines + journée de solidarité) si tu est non cadre si tu es cadre je te parle même pas du volume horaire effectué.
On va dire que tu vas subir 1H aller retour pour te rendre sur ton lieu de travail (ce qui me parait faible si tu est de la région parisienne) :
soit au minimum 225 H (1h * 5j/sem * 45 sem = 225h)
sans parler de la pause déj. (on va compter 45 min) mais parfois pour certains cela leur prend 1h voir jusqu'à 2h d'où les journées très longues. je prends en compte le temps pause dej car il ne peux pas s'imputer dans le contexte d'un travail hors de chez toi en général
(45 min * 5j/sem * 45 sem = 169 h)
Soit au total pour un travail normale : 1607 + 225 + 169 h = 2001 H

soit pour 24k€ net une moyenne de 11.99 € nette

 

Soit 2.4 fois moins que ce que tu gagnes en taux horaires équivalent.
Soit 144 % le taux horaire  que tu effectue actuellement.

Biensûr, je n'ai pas pris en compte le contexte familiale et vie de famille qui souvent est malheureusement incompris (mon mari joue au jeux et non travail et vis du poker)...
"Tu fous rien ! ...."
mais un skieur ou un sportif de haut niveau il fait quoi de plus il apporte pas plus que toi à la vie de tous les jours.
Il s'entraîne tous les jours et là c'est encore plus dur c'est le top du top qui remporte la mise (cf le ski)
Au poker, j'ai l'impression qu'il y a plusieurs classe de gains.

Dont la tienne confortable mais pas assez à cause de la variance et de l'incertitude.

 

J'aimerai apporté un autre point.
Avec 2K euro combien par mois peux-tu épargné ?

en supposant 10% soit 200 €

avec tes 3500 tu pourras épargner 1500€ et dépenser 200 € de plus.

soit au lieu de 2400 € par an tu pourra épargné jusqu'a 18 000 € et plus en ayant un meilleur confort de vie

18 000 euro d'épargne est l'équivalent de 7 années et demi d'épargne sur une supposition de 200€ d'épargne par mois sur 2k€.

 

Avec trois ans d'épargne de vie du poker, tu effectue l'équivalent de 22 ans d'épargne d'un salaire normale et ce malgré avoir payer cette tranche d'impôt élevé que tu subit ici en france.
Bien entendu si tu n'épargnes pas tu peux alors en contrepartie avoir un niveau de vie différent.

Enfin, beaucoup t'on parlé de défiscalisation, les "niches" mentionné s'adresse à une population ne dépassant pas de toutes façon 55 000 € de salaire nette avant impôt.
En effet au delà c'est toujours interessant mais plus on monte en revenu et moins la niche fiscale est intéressante.
Pour un célibataire gagnant 55 000 et payant 10 000 d'impots il pourrait investir de manière à ne plus payer d'impot pendant x années mais c'est de la théorie (on ne compte pas le futur revenu locatif etc, taxe foncière)....
Et il y a la présence d'un autre stress celui de faire louer ou bien les impots ne t'accorde pas la réduction qui te reviens de droit.

 

Je vois encore d'autres possibilités

vivre en angleterre + de 183j çà te permettrai de conserver tes 75 K euro,

la différence tes 35 K euro te permettrons de vivre un peu plus de 6 mois en angleterre revenir 2 fois par semaine en france etc...

(à voir si ce budget permet de faire cela) et vivre presque 6 mois en france.
Je te conseille de jouer le jeu par contre car si tu fraude je te raconte pas l'amende ^^.
ainsi si tu reviens fréquement cela ne dépayse pas trop non plus et te permettra d'avoir les accès au .com et donc peut être augmenter tes gains.

Tu peux aussi investir dans un bien immobilier (appartement ou maison) et te le faire louer à toi même en tant que bureau et donc le déduire de tes gains car tu gagne plus de 32K€ par an et donc te créer un patrimoine.
Avoir ce bureau te permettrai de rester en france, de réduire en quelques sorte ton imposition grâce à un capital que tu te créer et d'avoir des conditions de travail propres et pourquoi pas acheté un apparttement 4 chambres, transformer en 4 bureau et louer les 3 autres bureau à d'autre joueurs de poker etc...

 

Je préfère pas développer plus sinon je n'en finirai jamais lol

Pour conclure, je suis le joueur qui ne voit pas le poker comme un investissement à long terme aujourd'hui en 2015 avec le black friday (si c'était bien un friday :P) etc....

Toutes les personnalités broke (le mec a lunette un peu gros raymer, ivey dwan etc....) toutes ces personnes devenus multimillionnaire et qui si j'ai bien lu font l'objet d'état de broke et grâce à leur notoriété se font financer (surement moyennnant redistribution de leur gains)
Je vois le poker plus comme une opportunité qui peu s'ouvrir à certain.

Chacun est libre de son choix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon vent à Laplmue, on se rend tous compte de la difficulté de la situation. Enfin, certains plus que d'autres...

Pour le cas du joueur de poker, non seulement ce qu'on fait ne développe pas grand chose comme compétences (soyons réalistes) mais cela a en plus une valeur sociale négative.

Pas du tout d'accord la dessus.

 

Sur la valeur sociale négative, c'est en partie vrai, du fait de certains à priori.

Pour autant, c'est loin d'être un sentiment unanime, on n'est pas en 1930 non plus. Et l'on peut amadouer les septiques avec un peu de pédagogie. Le principal étant de ne pas nous-même en avoir une image négative, sinon ça se complique...

 

Quand aux compétences c'est archifaux. Personne ne contredit le fait qu'un sportif de haut niveau puisse tirer profit de son expérience pour exceller dans un autre domaine. Pourtant, quand il se convertit, ses capacités physiques ne lui servent plus à rien, soit une partie non négligeable de son capital. Il lui reste donc, grosso m**do, son esprit de compétition, son expérience.

Un joueur de poker qui se convertit aura le même actif, plus une capacité à gérer des fonds, et davantage de compétences intellectuelles pour analyser une situation, construire une stratégie,etc... Sans oublier une formation initiale dans un autre domaine.

 

Bref, le joueur de poker me parait bien mieux armé pour se convertir qu'un ancien sportif. Il ne devrait pas non plus rougir face au salarié lambda.

 

My 2 cts...

Edited by Keeeeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×