Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
m

Votre plus grosse honte....au poker ou ailleurs...

Recommended Posts

Pour ma part ça peut paraître anodin, mais remis dans le contexte, c'est une put**n de honte dévastatrice.

J'ai 12 ans, je débarque en 6e dans un collège que je ne connais absolument pas. Venant d'une école primaire éloignée, je n'y ai pas d'amis, je n'y connais personne.

Premier cours de bio.

Mu par ma timidité naturelle, je me planque dans le fond de la classe, assis à une table solitaire.

Assailli par un ennui profond, voire par un stress pretraumatique d'ordre divinatoire, je me balance nerveusement sur les pieds arrières de ma chaise.

Soudain, le point de non retour...

Le centre de gravité est dépassé...

Je bascule...

Dans une tentative despérée d'éviter la catastrophe, les forces décuplées par l'énergie du désespoir, je me penche violement en avant pour ma raccrocher à la table, dernier signe d'une existence insouciante.

Deuxième erreur.

Dans mon emportement, je juge mal l'effort mécanique employé et retourne brutalement la table qui vient s'éclater sur mon visage ahuri lorsque je me renverse comme une grosse m**de dans un fracas apocalyptique.

...

Je suis là, par terre, comme un con, avec un pied de chaise dans le cul, une table sur la tronche, mes affaires éparpillées dans toutes la classe...

30 visages surpris se retournent alors vers moi.

"HAHAHAHAHAHAHA ! "

Ils rient tous à l'unisson en me montrant du doigt, moi le tachon qui se relève comme une m**de et entreprend de ramasser piteusement ses affaires.

Ces rires goguenards resteront toujours pour moi l'incarnation de la honte suprême, de l'humiliation ultime, de celles que l'on peut connaître quand on est enfant.

Cette put**n d'image, leurs sales tronches moqueuses et hilares, ... put**n, quel cauchemar...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ces rires goguenards resteront toujours pour moi l'incarnation de la honte suprême, de l'humiliation ultime, de celles que l'on peut connaître quand on est enfant.

Wow, we have a winner... Simple et efficace !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ma part ça peut paraître anodin, mais remis dans le contexte, c'est une put**n de honte dévastatrice.

J'ai 12 ans, je débarque en 6e dans un collège que je ne connais absolument pas. Venant d'une école primaire éloignée, je n'y ai pas d'amis, je n'y connais personne.

Premier cours de bio.

Mu par ma timidité naturelle, je me planque dans le fond de la classe, assis à une table solitaire.

Assailli par un ennui profond, voire par un stress pretraumatique d'ordre divinatoire, je me balance nerveusement sur les pieds arrières de ma chaise.

Soudain, le point de non retour...

Le centre de gravité est dépassé...

Je bascule...

Dans une tentative despérée d'éviter la catastrophe, les forces décuplées par l'énergie du désespoir, je me penche violement en avant pour ma raccrocher à la table, dernier signe d'une existence insouciante.

Deuxième erreur.

Dans mon emportement, je juge mal l'effort mécanique employé et retourne brutalement la table qui vient s'éclater sur mon visage ahuri lorsque je me renverse comme une grosse mer** dans un fracas apocalyptique.

...

Je suis là, par terre, comme un con, avec un pied de chaise dans le cul, une table sur la tronche, mes affaires éparpillées dans toutes la classe...

30 visages surpris se retournent alors vers moi.

"HAHAHAHAHAHAHA ! "

Ils rient tous à l'unisson en me montrant du doigt, moi le tachon qui se relève comme une mer** et entreprend de ramasser ses affaires.

Ces rires goguenards resteront toujours pour moi l'incarnation de la honte suprême, de l'humiliation ultime, de celles que l'on peut connaître quand on est enfant.

Cette put**n d'image, leurs sales tronches moqueuses et hilares, ... put**n, quel cauchemar...

Lis le début de "Mme Bovary" de Flaubert, la situation vécue est presque identique à celle du livre. D'ou le nom roman "réaliste" 8|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oula, vieux souvenir... :>

Je l'ai lu, mais cela représente un moment maintenant.

Je n'ai pas le souvenir de ce passage mais avoir connu une situation similaire à celle contée par mon illustre ainé me ravit et me flatte.

Et comme dirait Dillon dans Predator :

"C'est vraiment dégueulasse cette habitude de chiquer!"

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'y pense, une fois en live j'ai voulu foldé en étant de BB sans raise PF... J'sais pas si c'est une honte, mais tu passe bien pour un pigeon :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

enorme

mon meilleur pote ( assez loufoque :lol: ) a fait la meme au basket (en nationale), coup d'envoi du game--> entre 2, mon pote recupere la balle et fonce en dribble vers son propre panier, tout le monde dans les gradins gueulent : NAN ! NAN !!!

clou du spectacle : il monte au dunk, se bouffe un stop (pour les connaisseurs :cry: ) et se pete la ch'ville en retombant avant de s'ecrouler comme une mer** "in the paint" :lol:

franchement sur le coup, je savais qu'il avait super mal mais j'ai pourtant pas pu m'empecher d'exploser de rire :D

C'est vraiment loin d'être aussi drôle qu'un pilier qui accélère :D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Allez à mon tour.

Je faisias un stage dans une grande boîte de skis, et on organisait des courses de ski. Mio je devais prendre les photos et les vidéos pour mettre en ligne : je parcourais donc toute la piste pour shooter les skieurs qui descendaient.

Tous les boss, les organisateurs et les monos étaient en bas, près de l'arche d'arrivée, pour checker les chronos et tout.

J'arrive en bas de la piste (à skis donc), et je vois donc mes boss qui m'apercoivent et qui me font coucou. Je descends donc la centaine de metres qui me restait à faire, en essayant de pas trop mal skier pour pas passer pour un pimpim (je suis pas montagnard à la base donc je suis pas une brute des spatules, même si c'est pas JC Dusse non plus, bref).

Et donc je descends, et j'arrive tout en bas avec ma caméra, tout content et fier devant tout le monde.

Et là, c'est le drame : tout le monde se met à crier au scandale : j'étais passé A L'INTERIEUR de l'arche d'arrivée, ce qui avait arrêté le chrono pour le run en cours !!!

Enorme foutage de gueule de tous les vieux de la vieille de l'ESF devant tout le monde et mes boss qui avaient pitié de moi, j'ai eu envie de partir très loin dans la montagne... :oops:

Tiens, j'ai quasi la même. J'avais 10-12 ans et mon grand-père m'avait inscrit à l'école de ski. A la fin de la semaine y avait une course. J'étais assez bon dans le groupe, et je me lance tout motivé, je descend vite, super content de moi, mais une fois en bas je passe à côté de l'arche, je continue et je tourne autour du batiment des remontées mécaniques. J'avais même pas compris mon erreur que mon grand-père arrive vers moi en courant et en me disant que je dois rentrer dans l'arche pour que mon temps soit compté. Du coup je reviens et rame comme un forcené jusqu'a la ligne d'arrivée, et évidemment je finis bon dernier depité et honteux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evidemment quasiment toutes les hontes que j'ai eues ca a été à l'école... Bien que j'en ai occulté une bonne partie afin de sauver mon honneur mental, certaines me restent quand même gravées..

1- Je suis dans les toilettes du bahut en terminale entre 2 heures de philo et je papote avec les autres et je dis (bien fort evidemment) "oué j'ai revé du prof de philo cette nuit, c'était hot, laisse tomber (je raconte des trucs horribles et en plus je mime, hum). Et là, il fallait s'y attendre, un bruit de chasse d'eau et le prof qui sort d'une des toilette. Oops :| (je me souviendrais toujours de sa tête genre "bien joué Aurélia").

2- Dans le même genre (decidemment), cours d'histoire en terminale; on parlais du prof avec d'autres potes "oué il est beau gosse, faut qu'on le chope gnagnagna" et cette fois j'étais en train de faire le truc de The Full Monty (très élégant) en mettant des fessés dans le vide et en gueulant le nom du prof, tout les monde se marrait et, of course, il rentre a ce moment là. Quelle malédiction (mais bon au moins ca la fait rire :P )

3- Again, ; cours de maths en première, on faisait tranquillement une bataille d'avions en papier quand la directrice rentre en trombe (pour parler du bac je sais pas quoi). Hop, tout le monde debout et au moment où elle se met derrière le bureau de la prof, l'avion que j'avais lancé se pose tranquilou sur ce même bureau. J'ai cru que j'allais me faire couper la tête mais cette gogol à meme pas vu :D

4- Et enfin, un grand classique mais qui reste des années après. Un soir, j'avais environ 14 ans, chez mes parents, famille très catho, etc. Mon père cherche un film et evidemment j'avais laissé une cassette malencontreuse à coté de la télé °( et evidemment, bien sur, il met la cassette genre "mais qu'est ce que c'est que cette cassette là, dis donc ?" et bim un gros film de bo*** et puis le fameux "Auréliaaaaaaaaaaa viens iciiiiiiii" Oh m**de ownd.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1/ Un dimanche matin pas trop reveillé au comptoir d'une boulangerie :

- Bonjour !

- Bonjour, vous allez bien ?

- Oui, oui très bien, je vais vous prendre un Camel...

- Light, Ou normal ?

- Euhhh, bé normal...

Je réalise ma connerie que lorsque la boulangère me regarde en eclatant de rire...

2/ je devais avoir 17 ans. Je rentre d'une soirée très arrosée et un peu enfumé chez mes parents. Mon frère (ainé) et mon père sont en train de regarder un film à la con (the mask). Et moi comme un con au lieu de dire bonsoir et d'aller me pieuter, je m'incruste pour commenter le film, vanne à la con , j'explose de rire et tombe par terre...

Mon père et mon frère se regardent en rigolant, je me relève et leur souhaite une bonne soirée. Je fait pas trois pas que je me reviande (sal*perie de parquet cirée). Je vais me coucher l'air de rien et le dimanche matin vers 13H mon frère et mon père me reveillent avec pour seul commentaire :

Alors cette gueule de bois ?

3/ Petit je faisais du vélo deguisé en lapin (ouais ca arrive a des gens tres bien) dans la descente de garage du voisin, le truc c'est que j'avais pas vu que sa mère venait de rentrer... 1 mn plus tard il y avait un lapin assommé sur le capeau de la voiture avec la mère de mon pote qui me regardait a travers le pare brise...

4/ Toujours chez mes voisins... Un bateau etait stocké dans le jardin et nous on montait dessus pour sauter dans le tas de sable en dessous, normal quoi. Donc, je monte pour 10eme fois sur le bateau, saute.... et reste en l'air retenu par le fond de culotte qui se déchira 10 sec plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

enorme

mon meilleur pote ( assez loufoque :lol: ) a fait la meme au basket (en nationale), coup d'envoi du game--> entre 2, mon pote recupere la balle et fonce en dribble vers son propre panier, tout le monde dans les gradins gueulent : NAN ! NAN !!!

clou du spectacle : il monte au dunk, se bouffe un stop (pour les connaisseurs :cry: ) et se pete la ch'ville en retombant avant de s'ecrouler comme une mer** "in the paint" :lol:

franchement sur le coup, je savais qu'il avait super mal mais j'ai pourtant pas pu m'empecher d'exploser de rire :D

put**n, ça m'est presque arrivé ça !

Je joue le premier quart temps puis un peu du second quart temps puis mon coach me fait sortir.

2nde mi temps, au bout de 2 min j'entre en jeu, on me fait la passe sur une touche, je me dirige en dribble vers le panier, tout seul et shoot et manque à 50cm du panier

j'entends tout le monde qui gueule

je me dit qu'ils gueulent car j'ai raté un tir tout fait

je prend le rebond, retire, rerate

idem tout le monde gueule sur le banc

3ème essai, je marque et je me retourne et comprend que je viens de marquer contre mon camp

Brag : j'ai réussi à marquer l'unique panier de mon équipe une fois

Beat : c'était à 8min de la fin du match

Beat : on avait perdu 62-2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En terminale à l'internat. Début d'année, donc nouveau surveillant d'internat inconnu au bataillon.

Première semaine de cours, je prends ma douche un soir. Et avec mon coloque (qui était le meme l'année d'avant), on prenait nos douches au meme moment dans des douches souvent à coté l'une de l'autre, dont le mur de descend pas jusqu'au sol.

Notre grand jeu était d'envoyertrès fort les shampoings et gels douches par dessous pour s'exploser les pieds (oui je sais les gens des internes sont cons).

Bref je prends ma douche, et mon pote prend celle d'a coté comme d'hab (enfin je croyais), et au bout de 2 min, je prends mon shampoing DOP bleu taille maxi (pour ceux qui voient) neuf, donc bien lourd, et je l'envois de toute mes forces dans la douche d'a coté.

Et là ... "OHHHHH qui s'amuse à balancer son shampoing là ! Il veut que je lui colle un blame ! Il commence bien l'année lui ! Nom et prénom et que ca saute !"

Forcément j'étais tombé sur le SEUL pion d'internat qui prenais ses douches à l'internat...

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis champion du monde dans cette discipline, d' une part je ne suis absolument pas physionomiste (mais alors pas du tout! j' ai demandé un jour à ma mère qui était le monsieur qui l' accompagnait et c' était mon père qui s' était coupé les cheveux et portait un costard , ce qui etait rare.....) et d' autre part je suis la personne la plus étourdie qui soit , je suis de plus extrèmement dispersé et je fais souvent plusieurs chose à la fois : ça donne des résultats étonnants!

la serveuse d' une salle de billard que je fréquentais prenait du ventre depuis quelques temps.... quelques mois plus tard je la revois avec un ventre bien plat et lui demande : p'tit gars ou p'tite fille? elle me regarde bizzarement et me dis que je dois me tromper de personne. mais j' insiste lourdement , je suis sur de moi , j' ai bien vu son ventre s' arrondir et je ne me trompe pas de personne...... je vois son visage se decomposer et elle part en pleurs!

j' apprend dans la foulée par un barman qu'elle a eu un cancer des ovaires et qu'on lui a tout retiré , et pour courronner le tout elle a 25 ans et adore les bébés. je n' ai jamais osé retourné dans cet établissement.

je jouais au billard en équipe , on est en phase finale de la coupe de France (les 1/4 de finales) et ça se joue sur l' ile des Embiez donc bien loin de la bretagne. et alors que je suis en train de jouer , un type s' approche de ma table et meme de moi et reste planté là à 1,50 de moi.le score est serré et je suis assez tendu , ça ne fait ni une ni deux je monte sur mes grands chevaux et fermement mais poliment je le prie de dégager le terrain non sans en rajouter une couche sur le culot et le manque de respect du pékin. il part sans avoir eu la possibilité de placer un mot.

c' était le patron de la salle ou je jouais depuis 3 ans et aussi notre seul sponsor qui prenait en charge la totalité des frais de l' équipe , il venait d' arriver et voulait juste me dire bonjour!

après une soirée dans un bar à une dizaine de kilometres de chez moi , au moment de reprendre ma voiture je ne la retrouve pas! je rameute les copains et tout le monde se met à chercher ou j' ai bien pu garer ma caisse , ça dure une bonne heure et je finis la nuit chez un pote sans avoir retrouvé ma voiture.

le lendemain matin on retourne dans le village et on recommence les recherches, sans succès. je me décide donc à aller porter plainte.

j' arrive à la gendarmerie ( qui est à 500 metres de mon domicile) . le flic qui met une eternité à me recevoir est tatillon à l' extrème , il me demande à quelle heure je suis parti de chez moi , à quelle heure je suis arrivé sur les lieux , la couleur des sieges et d' autres détails ; il tape avec une lenteur exaspérantes un PV qu'il finit par m' inviter à signer , au moment ou je vais poser la pointe du stylo sur le papier le gendarme me retire le PV , fait semblant de le relire et le dechire avant de le jeter à la poubelle ; devant ma mine decontenancée , il eclate de rire! j' ai le sentiment de vivre quelque chose d' irréel , et plus je demande ou je suis tombé , plus il éclate de rire...... pour finir par réussir me dire tout en pleurant de rire que ma voiture est devant chez moi , ils l' a vu à plusieurs reprises en faisant des rondes , elle n' a pas bougé depuis la veille...

j' avais une voiture assez reconnaissable: une DS jaune , et bien sur j' avais completement oublié que je m' était fait deposer la veille!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu joues en live toi?

Parceque si la réponse est positive,ca doit etre drole!

"I got da nutz!!!!!! hahahhahahahaha"

:? "qu'est ce que tu dis,t'as 7 high"

"ah m**de..."

"i raise!!!!"

"letacot,t'es bien gentil,mais tu viens de te faire stacker la main d'avant..."

"ah..m**de..."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Rewards
PokerStars : Rewards