Jump to content
This Topic
Milk Mocha

Religion et Société

Recommended Posts

Là encore tu tentes de faire de belles phrases mais de fait tu ne reponds en rien à la question que je pose. C'est pas le fait que le tee shirt soit estampillé fn qui pose problème c'est que ce tee shirt véhiculerait l'idée qu'il ne faille pas parler aux musulmans ou aux arabes ou aux noirs ou aux juifs ou aux femmes ou blancs ou aux athées.

 

Quant à l'argument 'comme si une femme qui portait une telle tenue allait changer de comportement. Mais c'est pas le but. Le but c'est de limiter la propagande de ce genre d'idées. D'éviter que cela devienne une norme que de nombreuses filles en définitives soient amenées à le porter.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, jou0eur a écrit :

sur les hadiths qui sont les seuls à prescrire ce genre d'accoutrements. 

 

Le reste de ce que tu racontes tient du barratin.  Si tu as des doutes je t'enjoins à lire les hadiths salafistes.

 

C'est bien joli de dire de ne pas faire d'amalgame. Il s'agit à présent de l'assumer.

Ma question est simple, est ce que ca aussi c'est l'islam ou pas ? Si c'est l'islam est ce que c'est aussi ce qu'on appelle l'islam de france ?

C'est plutot simple. Si c'est l'islam de france alors il y a un problème avec l'islam de france. Si ce n'est pas l'islam de france l'interdire ne pose aucun problème aux musulmans français.

 

Ca fait x pages que je pose la question. Les seules réponses que j'ai obtenu, c'est "il faut poser les questions en MP"  "t'es un con"

 

Moi je la connais la réponse. Un des problèmes ici c'est que beaucoup de gens ont peur des réponses, l'autre c'est que pour des raisons ethnico religieuses certains defendent nawak en connaissance de cause.

C'est maintenant le pas d'amalgame. Alors il y a amalgame avec l'islam ou PAS ?

 

Comment te dire, les hadiths sont "classifiés" certains sont reconnus par tous d'autres pas , dans ceux reconnus selon les courants leur importance n'est pas la même, un hadiths peut être "une réponse" à un cas général ou à un cas spécifique il ne se substitut pas au saint Coran, c'est un complément les hadiths salafistes font ils l'unanimité dans le monde musulman? non. Il n'y a pas d'Islam de France, du Maroc ou de je ne sais ou, y a des courants, y a  5 piliers qu'on te demande de respecter, d'honorer peu importe ou tu te trouves, la seul question qu'un musulman doit se poser ici c'est puis je pratiquer ma religion dans ce pays sans difficultés? rien d'autre.

Que des musulmans ou non laissent le choix de porter le burkini ne veut absolument pas dire qu'ils adhérent au salafisme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, jou0eur a écrit :

Tu n'as pas répondu à la question.

laquelle? je reprend pas forcement tout tes posts

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca fait parti de l'islam ou pas ? amalgame ou pas ?

 

si oui alors il y a un problème avec l'islam, si non alors il n'y a aucun problème pour les musulmans français qu'on interdise ces accoutrements fascistes qui font réference et la propagande d'un mode de vie non miscible à la république française.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, jou0eur a écrit :

Ca fait parti de l'islam ou pas ?

 

si oui alors il y a un problème avec l'islam, si non alors il n'y a aucun problème pour les musulmans français qu'on interdise ces accoutrements fascistes qui font réference et la propagande d'un mode de vie non miscible à la république française.

L'Islam recommande à la femme de se couvrir, mais à ma connaissance rien dans le saint Coran ne fait référence à la burqa et comme les hommes musulmans, elle est avant tout "soumise" à Dieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Byshop a écrit :

Ils pourraient bien le faire interdire parce qu'étant une atteinte à la #dignité, le prétexte multifonction des autocrates.

Juridiquement ça me parait vraiment tiré par les cheveux Byshop. Le pouvoir peut toujours essayer de légiférer, mais encore faut-il que la loi tienne la route, juridiquement parlant, et là je ne vois pas comment. Mais je peux me tromper.

 

Il y a 13 heures, jou0eur a écrit :

Mon propos tendait à faire remarquer que le droit evolue en fonction des lois votées. Il y a des elections en 2017. J'ai peu de doutes pour la suite

 

Quant au trouble à l'ordre public y'a dejà un fait divers en corse. Les types se deplacent avec des hachettes à la plage et donnent du harpon. Sans compter qu'on ferme des piscines aux hommes pour laisser place au burkini (ce qui est discriminatoire) sans compter qu'il s'agit de vehiculer en soi une idéologie raciste et sexiste qui tue dans la barbarie à l'heure où l'on parle forçant des millions de gens à quitter leur pays mettant en esclavage les femmes et executant les hommes qui refusent de prendre les armes. On a interdit un spectacle pour moins que ca sous un gouvernement PS. Le tout validé par le cedh.

 

Pour paraphraser, "le trouble à l'ordre public est dans" le vetement lui meme .(voir la jurisprudence du lancer de nain et sa confirmation dans le cas dieudonné)

 

Je crois qu'il est necessaire que la France fasse valoir ses valeurs devant les idéologies fascistes qui ne prennent même plus la peine de se cacher, mais au contraire étendent leur champ de propagande. Il est temps de réagir.

Le problème n'est pas un problème de loi mais un problème de liberté publique fondamentale, inscrite dans notre Constitution, garante de notre vivre-ensemble et de nos libertés.

On peut toujours pondre toutes les lois qu'on veut, à partir du moment où elles respectent cette Constitution et les principes qui la sous-tendent.

On n'a pas interdit à des gens de militer en faveur du communisme en France alors même que celui-ci était synonyme d'oppression et responsable de millions de morts un peu partout dans le monde.

Notre Constitution garantit les libertés d'opinion, d'expression, de croyance et de culte tant qu'elles ne restreignent pas d'autres libertés et/ou que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public.

Dans la cas de la Corse, il y a manifestement eu trouble à l'ordre public et le Maire est donc tout-à-fait en droit de suspendre une liberté s'il estime que cette restriction permet de circonscrire le/s troubles en question.

Sinon pour ma part je ne crois pas qu'on combatte le fascisme de quelques uns par le fascisme de l'ensemble de la société.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ipromizuhell

Ca depend des interpretations et courants de l'islam qui sont multiples et plus ou moins modérées ou radicaux. Il est un fait que cette pratique récente procède d'une lecture radicale du coran et des hadiths les plus fascisants qu'aient enfanté l'islam et qui fonctionne par injonction. Il est clair qu'il s'agit d'une tentative de démocratisation du salafisme dans notre pays essentiellement dans le sud de la france cet été. 

Soit c'est en rapport avec l'islam soit ca ne l'est pas. 

si c'est en rapport avec l'islam, alors il convient pour l'etat de remettre les points sur les I avec les autorités concernées.

Si ce n'est pas en rapport avec l'islam, alors les musulmans n'ont pas plus à se sentir concernés par ces accoutrements que par le terrorisme islamique.

 

Y'a rien de compliqué ou de désobligeant.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, FilleduVent a écrit :

Juridiquement ça me parait vraiment tiré par les cheveux Byshop. Le pouvoir peut toujours essayer de légiférer, mais encore faut-il que la loi tienne la route, juridiquement parlant, et là je ne vois pas comment. Mais je peux me tromper.

 

Le problème n'est pas un problème de loi mais un problème de liberté publique fondamentale, inscrite dans notre Constitution, garante de notre vivre-ensemble et de nos libertés.

On peut toujours pondre toutes les lois qu'on veut, à partir du moment où elles respectent cette Constitution et les principes qui la sous-tendent.

On n'a pas interdit à des gens de militer en faveur du communisme en France alors même que celui-ci était synonyme d'oppression et responsable de millions de morts un peu partout dans le monde.

Notre Constitution garantit les libertés d'opinion, d'expression, de croyance et de culte tant qu'elles ne restreignent pas d'autres libertés et/ou que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public.

Dans la cas de la Corse, il y a manifestement eu trouble à l'ordre public et le Maire est donc tout-à-fait en droit de suspendre une liberté s'il estime que cette restriction permet de circonscrire le/s troubles en question.

Sinon pour ma part je ne crois pas qu'on combatte le fascisme de quelques uns par le fascisme de l'ensemble de la société.

*

la faculté d'ecoute.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000007877723

 


 

Citation

Résumé : 26-03-11, 49-04 Il appartient à l'autorité investie du pouvoir de police municipale, sur le fondement de l'article L.131-2 du code des communes, de prendre toute mesure pour prévenir une atteinte à l'ordre public, dont une des composantes est le respect de la dignité de la personne humaine. L'autorité investie du pouvoir de police municipale peut, même en l'absence de circonstances locales particulières, interdire une attraction qui porte atteinte au respect de la dignité de la personne humaine. En l'espèce, l'attraction de "lancer de nain", qui conduit à utiliser comme projectile une personne affectée d'un handicap physique et présentée comme telle, porte atteinte, par son objet même, à la dignité de la personne humaine. Légalité de l'interdiction prononcée par l'autorité de police municipale alors même que des mesures de protection ont été prises pour assurer la sécurité de la personne en cause et que celle-ci se prêtait librement à cette exhibition contre rémunération.

 

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, jou0eur a écrit :

@ipromizuhell

Ca depend des interpretations et courants de l'islam qui sont multiples et plus ou moins modérées ou radicaux. Il est un fait que cette pratique récente procède d'une lecture radicale du coran et des hadiths les plus fascisants qu'aient enfanté l'islam et qui fonctionne par injonction. Il est clair qu'il s'agit d'une tentative de démocratisation du salafisme dans notre pays essentiellement dans le sud de la france cet été. 

Soit c'est en rapport avec l'islam soit ca ne l'est pas. 

si c'est en rapport avec l'islam, alors il convient pour l'etat de remettre les points sur les I avec les autorités concernées.

Si ce n'est pas en rapport avec l'islam, alors les musulmans n'ont pas plus à se sentir concernés par ces accoutrements que par le terrorisme.

 

 

Le salafisme est un courant minoritaire ( en nombre de pratiquants) mais se développe un peu partout, grâce à des moyens financiers colossaux et une politique humanitaire forte, il attire de plus en plus de monde. C'est la ou le problème se complexifie, quand tu construis des hôpitaux, des mosquées, des infrastructures pour aider les populations (qui n'ont rien) tu ne peux pas être rejeté, je ne peux pas nier qu'une partie de leurs actions c'est l'Islam. Quand tu es indirectement  soutenu par les puissances occidentales tu as un gros crédit aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, FilleduVent a écrit :

Juridiquement ça me parait vraiment tiré par les cheveux Byshop. Le pouvoir peut toujours essayer de légiférer, mais encore faut-il que la loi tienne la route, juridiquement parlant, et là je ne vois pas comment. Mais je peux me tromper.

 

Le problème n'est pas un problème de loi mais un problème de liberté publique fondamentale, inscrite dans notre Constitution, garante de notre vivre-ensemble et de nos libertés.

On peut toujours pondre toutes les lois qu'on veut, à partir du moment où elles respectent cette Constitution et les principes qui la sous-tendent.

On n'a pas interdit à des gens de militer en faveur du communisme en France alors même que celui-ci était synonyme d'oppression et responsable de millions de morts un peu partout dans le monde.

Notre Constitution garantit les libertés d'opinion, d'expression, de croyance et de culte tant qu'elles ne restreignent pas d'autres libertés et/ou que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public.

Dans la cas de la Corse, il y a manifestement eu trouble à l'ordre public et le Maire est donc tout-à-fait en droit de suspendre une liberté s'il estime que cette restriction permet de circonscrire le/s troubles en question.

Sinon pour ma part je ne crois pas qu'on combatte le fascisme de quelques uns par le fascisme de l'ensemble de la société.

Tu joues sur le coté constitutionnel , mais ce sont des textes qui peuvent être interprétés .Tous les droits que confèrent le Bloc de constitutionnalité dont la constitution elle même visent à la protection d'un Etat de Droit et l'égalité, la liberté des hommes  .L'esprit de la constitution si il pouvait te parler , te dirait que tu es l'ennemi de la Constitution en défendant le danger islamique avec nos propres armes.

Tout simplement parce que l'islam contient des passages  totalement opposés à l'esprit de notre Constitution.Ce sont les musulmans qui peuvent être ses amis mais l'islam( le Texte)  en lui même est en désaccord avec la Constitution Française.

Si le musulman trouve qu'il pratique son islam correctement sans rentrer en conflit avec nos "lois" alors il n'est pas l'ennemi de notre nation .Si il estime respecter les commandements d'Allah en vivant dans notre pays alors ce n'est pas un problème pour la Constitution.

Si ce n'est pas le cas alors il devient un danger pour notre Constitution ainsi que tous les droits dont il pourra abuser en restant ici.

 

Le vêtement "islamique" en lui même , tout le monde s'en fiche complètement.( Même si cela peut être constitutif de danger en soi , quelqu'un de cagoulé est constitutif de danger par exemple )

Le fond du problème c'est qu'il faut stopper la progression de l'islam si on ne le fait pas tôt ou tard on deviendra tous musulmans , ça c'est une certitude absolue .Et l'esprit de la Constitution Française est contre cela .Son but n'est pas de transformer notre Etat Laique en un Etat Religieux avec la mention de l'islam dans une future Constition Française.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_d'État

On mène une bataille sans le savoir avec l'islam ( laicité vs religion, le retour après l'église ) et avec des traitres dans nos rangs qui s'ignorent ( ou pas ) .....


 

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, AnguilleSousRoche said:

Le fond du problème c'est qu'il faut stopper la progression de l'islam si on ne le fait pas tôt ou tard on deviendra tous musulmans , ça c'est une certitude absolue .

Ah parce que tu crois qu'une religion où on mange pas de jambon peut devenir si grosse que ça en France ? Tu as déjà voyagé en France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, tarace boulba a écrit :

Marrant ton premier lien wiki sur le refus de la burqa. Sur quelle base le Parlement, Carcassonne ou la cour européenne des droits de l'homme justifient cette loi ? Je vais citer :  "le motif du vivre ensemble peut légitimement être invoqué pour règlementer cette pratique (la burqa) et que l’interdiction absolue n’est pas disproportionnée au but poursuivi".

Je cite encore l'article wiki : "Les auteurs qui se sont penchés sur cette loi rappellent son « étrangeté juridique » qui ne se base ni sur les principes de laïcité, ni sur ceux des droits de l'homme, mais sur la prémisse que le port de la burqa manifeste « un refus de l'autre et du vivre-ensemble ». Les juristes favorables à la loi, notamment Guy Carcassonne, ont tenté de la justifier par la notion d'« ordre public ». Loi proposée par une partie minoritaire de la gauche, elle rencontre l'hostilité du Conseil d'État et l'approbation du Conseil constitutionnel".

Conclusion ? La burqa ne pose finalement aucun problème en terme de laïcité. Le "refus de l'autre et du vivre-ensemble" est un concept sans valeur juridique, d'où d'ailleurs l'hostilité du Conseil d'Etat. Cette loi est en fait le fruit de l'hostilité culturelle de 99% des français face à une pratique jugée dégradante, y compris par l'extrême-gauche communautariste.

Dès lors la différence burqa/burkini n'a aucun fondement juridique. La seule différence est qu'une partie du peuple soutient le burkini au nom du droit à la différence. C'est un choix politique. A mon sens, la cohérence impose l'interdiction ou l'autorisation des deux mais non de l'un ou de l'autre.

Permets-moi également de te reprendre sur l'expression "totalitarisme laïque". C'est comme traiter quelqu'un de fasciste parce qu'il n'est pas d'accord avec vous. Le "totalitarisme" est un concept créé pour analyser le nazisme... et qui n'a strictement aucune pertinence dans le débat qui nous occupe.

 

Byshop t'a répondu à raison sur la différence burqa/burkini. 

Je ne soutiens pas le burkini pour ma part, je soutiens notre droit et les libertés fondamentales qui le sous-tendent, qui constituent nos valeurs les plus essentielles. 

Et je soutiens aussi le droit à la différence et à l'altérité à partir du moment où certains n'en profitent pas pour essayer de restreindre mes libertés et/ou de troubler l'ordre public auquel j'ai droit comme tout-un-chacun.

En ce qui me concerne je suis totalement réfractaire à toute idée de religion, mais pour autant je reconnais aux autres le droit d'y adhérer et d'exercer le culte de celle-ci avec les réserves exprimées ci-dessus.

Etant de gauche, je puis t'assurer que le totalitarisme laïque existe bien, et que sous couvert de sauver certains d'eux-même, d'autres sont prêts à retreindre de manière inacceptable de mon point de vue un certain nombre de libertés.

Ce sont les mêmes bonnes âmes bien intentionnées qui voulaient interdire le FN à un moment, ce que j'avais trouvé tout simplement aberrant. 

Que ces libertés permettent à certains de croire à et de promouvoir des idéologies qui me heurtent dans mes convictions, c'est certain. Mais ce n'est pas de ce fait que je vais leur interdire d'exercer leurs libertés au même titre que j'exerce les miennes.

C'est un problème de principe. 

Après sur le fonds, si certains courants religieux promeuvent des comportements contraires au respect des libertés fondamentales des uns et des autres, et/ou peuvent être qualifiées de sectes au point de vue juridique, il y a matière à questionnement voire à interdiction, comme le permet la loi.

http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-dérive-sectaire/que-dit-la-loi/le-dispositif-juridique-français

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, IpromizUHell a écrit :

Le salafisme est un courant minoritaire ( en nombre de pratiquants) mais se développe un peu partout, grâce à des moyens financiers colossaux et une politique humanitaire forte, il attire de plus en plus de monde. C'est la ou le problème se complexifie, quand tu construis des hôpitaux, des mosquées, des infrastructures pour aider les populations (qui n'ont rien) tu ne peux pas être rejeté, je ne peux pas nier qu'une partie de leurs actions c'est l'Islam. Quand tu es indirectement  soutenu par les puissances occidentales tu as un gros crédit aussi.

Je suis tout à fait d'accord avec ca. Et c'est bien pour ca que ma ligne est claire sur tous les threads. il faut lutter sur TOUS les plans.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Byshop a écrit :

Toutes ces circonvolutions pour justifier l'injustifiable. Comme si une femme qui porte le hijab et ne parle pas aux hommes allait changer d'attitude si on lui interdit cette tenue de bain. Je ne vois aucun problème non plus que des gens arborent des tshirt FN, je ne comprends même pas que la question se pose.

Si tu t'intéresses un peu à l'islam , tu comprendras que le But de notre Etat laique est d’annihiler l'islam pour être en mesure de le tolérer.

L'islam lui , n'a pas à négocier avec nous .C'est nous qui tentons de négocier avec les musulmans qui veulent rester chez nous en devant obéir à nos lois et mode de vie laïque.

Comme c'est la vérité pour toute religion : c'est l'homme qui fait la religion et non  l'inverse , ainsi le monde musulman se divise en énormément de catégories dont ceux qui veulent vivre chez nous en étant sincère pensant malgré tout être de bons musulmans , ceux qui veulent vivre chez nous mais sont contre nous dans la pensée , ceux qui veulent nous changer , ceux qui veulent nous détruire  etc..... ( et bien sur dans le monde , les monsieur chiites, sunnites, wahhabites, salafistes etc...)

En soi , on s'en fiche tous du burkini ....

http://www.sunnite.net/mecreances-mecreants-blaspheme-apostasie/

http://grands-peches-kabair.site-islam.fr/?page=association-Dieu

Edited by AnguilleSousRoche

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, AnguilleSousRoche a écrit :

Tu joues sur le coté constitutionnel , mais ce sont des textes qui peuvent être interprétés .Tous les droits que confèrent le Bloc de constitutionnalité dont la constitution elle même visent à la protection d'un Etat de Droit et l'égalité, la liberté des hommes  .L'esprit de la constitution si il pouvait te parler , te dirait que tu es l'ennemi de la Constitution en défendant le danger islamique avec nos propres armes.

Tout simplement parce que l'islam contient des passages  totalement opposés à l'esprit de notre Constitution.Ce sont les musulmans qui peuvent être ses amis mais l'islam( le Texte)  en lui même est en désaccord avec la Constitution Française.

Si le musulman trouve qu'il pratique son islam correctement sans rentrer en conflit avec nos "lois" alors il n'est pas l'ennemi de notre nation .Si il estime respecter les commandements d'Allah en vivant dans notre pays alors ce n'est pas un problème pour la Constitution.

Si ce n'est pas le cas alors il devient un danger pour notre Constitution ainsi que tous les droits dont il pourra abuser en restant ici.

 

Le vêtement "islamique" en lui même , tout le monde s'en fiche complètement.( Même si cela peut être constitutif de danger en soi , quelqu'un de cagoulé est constitutif de danger par exemple )

Le fond du problème c'est qu'il faut stopper la progression de l'islam si on ne le fait pas tôt ou tard on deviendra tous musulmans , ça c'est une certitude absolue .Et l'esprit de la Constitution Française est contre cela .Son but n'est pas de transformer notre Etat Laique en un Etat Religieux avec la mention de l'islam dans une future Constition Française.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_d'État

On mène une bataille sans le savoir avec l'islam ( laicité vs religion, le retour après l'église ) et avec des traitres dans nos rangs qui s'ignorent ( ou pas ) .....

Je ne suis pas sure de comprendre, tu me qualifies de "traite" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ipromizuhell

 

Je vais même aller plus loin ipromizuhell. Je sais que tu n'es pas d'accord avec moi, je ne te demande pas d'être d'accord, juste de comprendre ce que je vais dire.

 

En vu d'éviter les amalgames, les pressions et les défiances, il aurait utile aujourd'hui à l'unité nationale de voir les musulmans manifester contre le port du burkini comme non lié à l'islam que majoritairement ils pratiquent. Et non x années après quand on tue des policiers de marcher pour expliquer a posteriori que l'islam ce n'est pas ca.

Rappelle toi je ne te demande pas d'etre d'accord. Mais de comprendre ce que je dis.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, FabD a écrit :

Ah parce que tu crois qu'une religion où on mange pas de jambon peut devenir si grosse que ça en France ? Tu as déjà voyagé en France ?

Ça n'a pourtant pas empêché l'Eglise catholique de prospérer =)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, FilleduVent a écrit :

Byshop t'a répondu à raison sur la différence burqa/burkini. 

Byshop a repris un argument politique (dissimulation du visage ou pas), non juridique, comme j'ai tenté de te le démontrer dans ma précédente réponse. Le fait de dissimuler le visage n'est en rien une infraction en soi. Quand je me balade en casquette/lunettes de soleil, je ne suis pas plus identifiable.

 

Citation

Je ne soutiens pas le burkini pour ma part, je soutiens notre droit et les libertés fondamentales qui le sous-tendent, qui constituent nos valeurs les plus essentielles. 

Et je soutiens aussi le droit à la différence et à l'altérité à partir du moment où certains n'en profitent pas pour essayer de restreindre mes libertés et/ou de troubler l'ordre public auquel j'ai droit comme tout-un-chacun.

Voilà le coeur de notre différence. Tu penses que le burkini n'est pas une restriction de liberté, je pense que si. Tu penses qu'une "communauté" a le droit de porter des vêtements qui lui sont spécifiques, je pense que la République est universelle et que les conquêtes féminines doivent être sauvegardées. Dans cette optique, un vêtement de plage dont l'unique but est de cacher le corps féminin est une régression. Voir l'intégrisme religieux parvenir à faire passer cela pour une sorte d'"acquis culturel" est profondément déprimant. Et explosif.

 

Citation

En ce qui me concerne je suis totalement réfractaire à toute idée de religion, mais pour autant je reconnais aux autres le droit d'y adhérer et d'exercer le culte de celle-ci avec les réserves exprimées ci-dessus.

Bon sang, la burka ou le burkini n'ont rien à voir avec la religion, ouvre les yeux ! Mahomet ne connaissait ni l'un ni l'autre. C'est une offensive culturelle rétrograde, l'islam-religion n'a rien à voir la dedans

il y a 19 minutes, FilleduVent a écrit :

Etant de gauche, je puis t'assurer que le totalitarisme laïque existe bien, et que sous couvert de sauver certains d'eux-même, d'autres sont prêts à retreindre de manière inacceptable de mon point de vue un certain nombre de libertés.

Les mots ont un sens... Quelle tristesse de mettre sur le même plan laïcité et nazisme comme deux "idéologies" capables de "totalitarisme". C'est délirant désolé. On a utilisé le mot "totalitarisme" pour analyser un phénomène qui a conduit à la Shoah, par pitié prend conscience des mots que tu utilises. Parle d'intolérance si tu préfères.

En outre, tu accrédites l'idée que tout se vaut, ce qui est faux. Tout ne se vaut pas, certaines pensées poussent les gens à penser par eux-mêmes (le "sapere aude" kantien) d'autres veulent enfermer. Etre citoyen c'est être capable de promouvoir celle-ci et combattre celle-là.

Citation

C'est un problème de principe.

Tout à fait. C'est un problème de principe.

Edited by tarace boulba

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, FabD a écrit :

Ah parce que tu crois qu'une religion où on mange pas de jambon peut devenir si grosse que ça en France ? Tu as déjà voyagé en France ?

Pour rebondir sur ton troll .

 

L'Etat laique ne force pas les musulmans à manger du Porc .

L'islam lui l'interdit .

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jou0eur a écrit :

J'ai pris le parti d'attendre avant de te répondre pour être sure de bien comprendre la réponse. 

Tu auras remarqué j'en suis sure que les arrêtés municipaux visant le port du "burkini" ne mentionnaient pas "l'atteinte à la dignité humaine", mais justifiaient la décision par d'autres motifs. 

Donc je ne comprends pas ton point. Que toi tu penses que le port de ce vêtement représente une atteinte à la dignité humaine, c'est ton droit, mais ça n'est pas pour ça que l'on peut justifier une interdiction au regard de ce motif.

On ne peut pas détourner le droit selon les opinions des uns et des autres, sinon ce n'est plus le droit, c'est la foire d'empoigne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, FilleduVent a écrit :

J'ai pris le parti d'attendre avant de te répondre pour être sure de bien comprendre la réponse. 

Tu auras remarqué j'en suis sure que les arrêtés municipaux visant le port du "burkini" ne mentionnaient pas "l'atteinte à la dignité humaine", mais justifiaient la décision par d'autres motifs. 

Donc je ne comprends pas ton point. Que toi tu penses que le port de ce vêtement représente une atteinte à la dignité humaine, c'est ton droit, mais ça n'est pas pour ça que l'on peut justifier une interdiction au regard de ce motif.

On ne peut pas détourner le droit selon les opinions des uns et des autres, sinon ce n'est plus le droit, c'est la foire d'empoigne.

et donc les outils qui permettent d'interdire le burkini sont multiples aujourd'hui. Il est obvious très difficile d'affirmer que le trouble à l'ordre public n'est pas dans l'idéologie que véhicule ce vetement. Et par suite de ne pas l'interdire partout voire meme en europe. Puisque la jurisprudence du lancer de nain de jardin et de la pièce de dieudonné ont été validée par le conseil européen des droits de l'homme.

 

Comme il etait tres facile d'interdire la burkini parti piscine privée pour discrimination puisqu'elle interdit l'acces spécifiquement aux hommes de plus de 10 ans. Ce qui est obvious discriminatoire.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PMU : Card Rush
PMU : Card Rush