Jump to content
This Topic
Milk Mocha

Religion et Société

Recommended Posts

https://www.mediapart.fr/journal/international/220121/au-haut-karabakh-les-identitaires-francais-jouent-la-guerre-des-civilisations

 

Spoiler
 

Au Haut-Karabakh, les identitaires français jouent à la guerre des civilisations

22 JANVIER 2021 PAR ELIE GUCKERT

Des groupes identitaires français profitent du conflit au Haut-Karabakh pour se fédérer sous une identité religieuse. Leur engagement affiché en faveur de l’Arménie consiste surtout à mettre en scène un affrontement entre l’islam et la chrétienté, quitte à faire le jeu d’Erdogan.Les armes se sont tues, mais l’extrême droite française continue à faire du bruit. Dès la reprise du conflit opposant l’Arménie à l’Azerbaïdjan pour le contrôle de la république autoproclamée du Haut-Karabakh, le 27 septembre dernier, plusieurs groupes identitaires français se sont emparés de la situation du Caucase pour appeler à la défense de l’Arménie en tant que « premier royaume chrétien du monde », transformant un conflit territorial post-soviétique en affrontement millénaire entre l’islam et la chrétienté.

Ce qui se passe là-bas ne serait qu’un avant-goût de ce qui nous attend ici. Dans ce récit, le président turc Recep Tayyip Erdogan, soutien militaire de l’Azerbaïdjan, joue le rôle de l’ennemi existentiel d’une Europe judéo-chrétienne menacée par le « grand remplacement » et l’expansionnisme islamiste.

Comme l’avait révélé Libération, le chef du groupuscule violent des Zouaves Paris (lire notre enquête), Marc de Cacqueray-Valmenier, avait lui-même annoncé son départ pour le front fin octobre en diffusant une photo de lui, fusil d’assaut à la main et vêtu d’un treillis bardé d’un drapeau arménien et d’une Totenkopf, symbole des unités SS. Selon Le Point, l’Azerbaïdjan a officiellement saisi le Parquet national antiterroriste en France, estimant qu’une vingtaine de Français, dont plusieurs militants d’extrême droite, auraient pris part aux affrontements. Mais pour les Zouaves, « le futur de notre continent et de notre civilisation est en jeu au Haut-Karabakh ».

 

Une église orthodoxe dans le district de Lachin, passé sous contrôle de l’Azerbaïdjan le 1er décembre 2020. © Maksim Blinov/Sputnik/AFPUne église orthodoxe dans le district de Lachin, passé sous contrôle de l’Azerbaïdjan le 1er décembre 2020. © Maksim Blinov/Sputnik/AFP

 

Cette lecture huntingtonienne du conflit traverse désormais l’ensemble du spectre des différentes tendances de l’extrême droite française, jusqu’aux élus. Le sénateur des Bouches-du-Rhône Stéphane Ravier, qui s’est rendu sur place du 25 au 27 octobre pour rencontrer les autorités locales, a certes voyagé sans kalachnikov mais ne raconte pas autre chose que les Zouaves : « Le combat de l’Arménie aujourd’hui peut devenir celui de la France et de l’Europe demain. »

L’identité chrétienne comme nouveau mythe fédérateur

« Globalement, la France n’est pas passionnée par ce qu’il se passe au Caucase. L’Arménie et l’islam sont les deux seuls petits points d’entrée qui permettent de réinterpréter des dynamiques locales avec des schémas un peu autocentrés », remarque Étienne Peyrat, maître de conférences à Sciences Po Lille et auteur d’une Histoire du Caucase au XXsiècle (Fayard, 2020) (voir l’entretien vidéo que nous avons réalisé avec lui en novembre ici).

Les occasions de combattre s’étant effondrées avec l’accord de cessez-le-feu sous parrainage russe du 10 novembre, il reste à l’extrême droite la communication sous couvert d’action humanitaire. Le 25 novembre, alors que le Sénat français s’apprêtait à reconnaître unilatéralement la république du Haut-Karabakh, Stéphane Ravier livrait un vibrant hommage à l’ONG d’extrême droite SOS Chrétiens d’Orient : « Héroïsme, bravoure, solidarité, de jeunes Français aussi en font preuve, tous bénévoles au sein de l’association SOS Chrétiens d’Orient et qui, sur place, apportent aide et réconfort aux réfugiés de l’intérieur. Grâce à eux, la flamme française ne s’est pas tout à fait éteinte. »

 

Quatre volontaires de SOS Chrétiens d'Orient posent devant un crucifix à Goris en Arménie. © Twitter SOS Chrétiens d'OrientQuatre volontaires de SOS Chrétiens d'Orient posent devant un crucifix à Goris en Arménie. © Twitter SOS Chrétiens d'Orient

 

L’association française, fondée en 2013 par d’anciens militants de la Manif pour tous (lire notre enquête), a annoncé le 7 octobre la création d’une « opération d’urgence afin de porter secours aux blessés et aux familles démunies et déplacées ». Une intervention inaugurée par François-Xavier Gicquel, chef des opérations de l’ONG et contraint de démissionner du Front national en 2012 après avoir fait un salut fasciste pour commémorer la mort de Benito Mussolini. « Il me fallait au plus tôt gagner l’Arménie et apporter une aide à ce peuple fervent et souverain », raconte-t-il dans les colonnes du magazine d’extrême droite L’Incorrect en novembre.

Solidarité Arménie, association co-fondée par le leader du groupuscule national-catholique l’Alvarium Jean-Eudes Gannat (ex-FN et également passé par SOS Chrétiens d’Orient), est quant à elle présente en Arménie depuis 2018. « En tant que militant nationaliste et catholique, c’est un pays qui me parlait particulièrement », confie-t-il à Mediapart. Avec la reprise du conflit, à l’instar de SOS Chrétiens d’Orient, son association « a fait des dons aux hôpitaux, distribué des couvertures, etc. ». Des actions ponctuelles financées par des dons pour un investissement de « quelques milliers d’euros », selon lui. S’il réfute l’idée que ses actions sur le terrain seraient de nature politique, il pense que « la lecture du conflit est partagée par à peu près tout le monde, de Bernard Henri-Lévy à Michel Onfray, et il comporte clairement un aspect civilisationnel ».

Comme le rappelle l’historien Nicolas Lebourg, spécialiste de l’extrême droite, l’engagement de ce genre de groupes dans des conflits lointains n’est pas nouveau. Mais le choix d’un rassemblement sous la bannière de l’identité chrétienne n’a pas toujours été évident. « Tout remonte à la guerre du Kosovo, explique-t-il à Mediapart. À ce moment-là, les Serbes retournent les accusations qui sont faites à leur encontre en alertant sur la création d’une république islamique en plein cœur de l’Europe qui représenterait la vraie menace fasciste. »

Propagandes en miroirs

L’extrême droite se replie alors sur son propre référentiel religieux. « C’est à ce moment qu’elle comprend que le marteau de Thor est un mythe bien moins mobilisateur que celui de Jésus. Il est d’ailleurs plus question ici d’identité que de foi. Ce récit de guerre des civilisations va prendre de l’ampleur notamment après le 11 septembre 2001, et en France surtout après les attentats de 2015, analyse l’historien. On est en plein dans le récit du “Defend Europe” de Génération Identitaire. »

L’un des porte-parole de Génération Identitaire (GI), Jérémie Piano, avait justement annoncé mi-décembre à son entourage qu’il partait rejoindre SOS Chrétiens d’Orient en Arménie. Une arrivée officialisée à demi-mot dans un tweet de l’association, le 20 décembre, le nouveau volontaire étant simplement présenté comme un certain « Jérémie » donnant des cours de français. C’est pourtant bien lui que l’on retrouvera vêtu d’une doudoune bleue dans les Pyrénées avec GI un mois plus tard.

« En mettant l’accent sur un conflit entre l’islam et la chrétienté, la logique de ces groupes identitaires renvoie finalement à celle d’Erdogan qui veut de son côté se poser en protecteur des musulmans, remarque Étienne Peyrat. Cela lui permet d’alimenter sa propre machine de propagande. » Car la posture martiale d’Erdogan doit en fait beaucoup à des logiques politiciennes propres à la Turquie, ainsi qu’à son alliance avec l’extrême droite nationaliste turque, qui pousse justement à cet expansionnisme militaire mâtiné d’identitarisme religieux (lire notre article).

 

 

« Je pense que l’extrême droite fait le jeu d’Erdogan, estime aussi Jacques Raffy Papazian, co-président du Centre national de la mémoire arménienne (CNMA) à Lyon et secrétaire général du Mouvement arménien. L’un des objectifs d’Erdogan est aussi de créer une fracture entre les musulmans et les chrétiens en Europe, et notamment en France. On l’a bien vu chez nous lors des affrontements récents avec les Loups gris. Et c’est le jeu que l’extrême droite fait aussi de son côté. »

« Il y a bien une forme de montée des extrêmes qui s’opère à travers un tel conflit, renchérit Étienne Peyrat. C’est pourtant une erreur de l’interpréter comme un affrontement viscéral et ancestral entre l’islam et la chrétienté. Beaucoup d’acteurs, de chaque côté, y compris en Arménie, ont en réalité tout simplement un intérêt politique à ce que ces interprétations soient diffusées. »

Le mythe a pourtant percé au-delà de l’extrême droite classique. En présentant son film Arménie, un choc des civilisations en décembre, le polémiste Michel Onfray a été jusqu’à faire le parallèle entre la situation en Arménie et la décapitation de Samuel Paty en France.

En octobre, c’était Emmanuel Macron qui reprenait un argument des identitaires en accusant Erdogan d’avoir déployé dans le Caucase des « combattants syriens de groupes djihadistes ». Des mercenaires qui n’ont en fait rien de djihadistes, et qui les ont même parfois affrontés. Mais les nuances n’ont plus leur place dans une marche du monde dessinée en noir et blanc.

Si vous avez des informations à nous communiquer, vous pouvez nous contacter à l’adresse enquete@mediapart.fr. Si vous souhaitez adresser des documents en passant par une plateforme hautement sécurisée, vous pouvez vous connecter au site frenchleaks.fr.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A vomir le sondage et ses catégories...

« Mais la population lycéenne elle-même est divisée : si les jeunes musulmans s'opposent à 78 % au droit d'outrager une religion, de même que 65 % des personnes perçues comme « non blanches » et 60 % des jeunes vivant dans des zones d'éducation prioritaire, ce n'est le cas que de 45 % des catholiques». 
Au calme, les noirs, les musulmans, et les banlieusards vs les cathos. 🤦🏻

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, fonkyboy a écrit :

A vomir le sondage et ses catégories...

« Mais la population lycéenne elle-même est divisée : si les jeunes musulmans s'opposent à 78 % au droit d'outrager une religion, de même que 65 % des personnes perçues comme « non blanches » et 60 % des jeunes vivant dans des zones d'éducation prioritaire, ce n'est le cas que de 45 % des catholiques». 
Au calme, les noirs, les musulmans, et les banlieusards vs les cathos. 🤦🏻

Sans parler des catégories ça fait quand même un paquet de débiles qui s'opposent aux lois fondamentales de liberté d'expression de notre pays

 

Vivement qu'un gouvernement pose ses gonades sur la table et nous propose d'apprendre à l'école à tout le monde que dieu n'existe pas

Edited by Mrpropre World Peace

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fais 20 ans que la liberté d'expression et la laïcité consiste à expliquer que tous les maux de ce pays sont le fait des musulmans.

Vraiment très très surprenant que ces jeunes se disent que c'est un peu de la m**de.

 

C'fou ce qu'on découvre là !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 18 minutes, qwcio a écrit :

Fais 20 ans que la liberté d'expression et la laïcité consiste à expliquer que tous les maux de ce pays sont le fait des musulmans.

Vraiment très très surprenant que ces jeunes se disent que c'est un peu de la m**de.

 

C'fou ce qu'on découvre là !

Sans parler des catégories ça veut dire que je trouve ça tout aussi choquant d'avoir 45% chez les cathos que 78% chez les musulmans. 

 

La tendance inquiétante c'est que les vieilles chie datant des bouquins d'il y a 2000ans regagne de l'attrait chez les jeunes plutôt que régresser peu importe les religions et les origines sociales. Et ca me semble important d'inverser la tendance

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, qwcio a écrit :

Fais 20 ans que la liberté d'expression et la laïcité consiste à expliquer que tous les maux de ce pays sont le fait des musulmans.

Vraiment très très surprenant que ces jeunes se disent que c'est un peu de la m**de.

 

C'fou ce qu'on découvre là !

La laicité  et la liberté d'expression existent justement pour protéger l'immense majorité des français de confession musulmane d'une minorité de trisomiques extrêmistes.

Défendre le droit au blasphème, l'égalite homme-femme, la mixité et l'absence de signes religieux ostensibles dans l'espace public, c'est une attaque contre les fondamentalistes, pas contre les musulmans. 

Triste époque où celui qui défend des principes républicains et progressistes est soupçonné d'islamophobie...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 49 minutes, qwcio a écrit :

Fais 20 ans que la liberté d'expression et la laïcité consiste à expliquer que tous les maux de ce pays sont le fait des musulmans.

Vraiment très très surprenant que ces jeunes se disent que c'est un peu de la m**de.

 

C'fou ce qu'on découvre là !

Pas du tout d'accord avec ça perso. A 99.9% la laïcité à la française ça n'est pas l'islamophobie, ni même d'ailleurs n'importe quelle machino-phobie (il n y pas que la colonne musulman qui choque dans ce sondage)
On est dans un phénomène plus général, l'auto-essentialisation à gogo. C'est "génération offensée" ultra susceptible pour qui toute règle sociétale est une offense à l'individu, et toute critique d'idéologie devient critique d'identité. Et donc logiquement la laïcité devient discriminatoire. 

Ca ressemble quand même à une américanisation dans ce qu'il n'y a pas de meilleur. D'ailleurs là bas les woke qui cultivent l'indignation sur tous les sujets, ( et qui ont associé la laïcité française à du racisme systémique par ignorance), sont souvent des gens qui n'ont été opprimées en rien. Juste ils s'indignent. 

Edited by dupire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La religion des Padakors.

image.png.a9a7eb95308f5180ed34993162c5a999.png

 

Je trouve le phénomène du pronom au US assez dingo. HE.SHE. et puis rien compris??

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 55 minutes, BidulE a écrit :

La religion des Padakors.

image.png.a9a7eb95308f5180ed34993162c5a999.png

 

Je trouve le phénomène du prénom au US assez dingo. HE.SHE. et puis rien compris??

Ce ne sont  pas le prénoms, ce sont les pronoms.

C'est assez simple, chacun a le droit de choisir comment il veut être désigné : he, she ou they pour le neutre.

Dans mon équipe sur 100 employés, j'en avait 2 avec des pronoms ne correspondants pas à leur sexe. Ce n'est pas la mer a boire. Par ailleurs, vu le nombre de prénoms unisexes ou inconnus aux US, c'est assez pratique.

Edited by Embo
Ortho

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui pronom, confusette.

En effet mais de là à harceler un prof qui refuse de s'en servir et se voir dicter par la loi son droit de parole libre.

Il y a plus que 3 pronoms il me semble.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, BidulE a écrit :

Oui pronom, confusette.

En effet mais de là à harceler un prof qui refuse de s'en servir et se voir dicter par la loi son droit de parole libre.

Il y a plus que 3 pronoms il me semble.

C'est une question de respect, si quelqu'un veut être désigné d'une manière pourquoi ne pas respecter son choix. Ça ne demande aucun effort. Refuser de dire elle en parlent de quelqu'un qui s'identifie comme une femme lorsqu'on connait ce choix, c'est juste être un gros con.

A ma connaissance il n'y en a que 3 mais l'usage c'est d'indiquer he/him/his, she/her/her ou they/them/their.

En français il n'y aurait que 2 pronoms a indiquer vu que les pronoms possessifs s'accordent aux possédés et non aux possédants comme en anglais.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, dupire a écrit :

A 99.9% la laïcité à la française ça n'est pas l'islamophobie

Normalement oui. Mais ça le devient clairement. Par les actes et les paroles de membres du gouvernement, par ceux des médias, par ceux qui ont une influence sur ces sphères (type Printemps Républicain et autres). Le nier est hypocrite pour moi. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/12/2020 à 17:06, Didadidadum a écrit :

En même temps la laïcité est plus facile a accepter quand le jour de l'ascension est férié, quand a la météo 50% des chaines donnent l'éphéméride, quand il y a des crèches dans ta ville qui s'appelle peut être Saint-Étienne ou Égliseneuve, quand on sert du poisson aux enfants a la cantine le vendredi, dans un pays qui compte plus de 40k églises, quand tu peux partir a la neige lors des vacances de pâques ...

Si on revenait sur tous ces points pour garantir une laïcité claire et sans ambiguïté est ce que les catholiques y seraient toujours aussi favorable ?

Renommer Saint-Étienne en Mont-Étienne, transformer les églises en cinéma/hôpitaux, renommer les vacances de pâques en vacances de neige et remplacer le jour férié de l'ascension par un jour férié pour la déclaration universelle des droits de l’Homme ...

Tu peux juste pas effacer 2000 ans d'histoire d'un coup de baguette magique. C'est quoi ce concept "houlala c'est plus dur pour un musulman d'accepter la laïcité parce que le nom de certaines villes reflètent le passé catholique du pays". C'est une fausse excuse ton truc et y a pas plus athée voire même anti religieux que moi.

La laïcité n'a rien à voir avec le fait que Saint Etienne s'appelle Saint Etienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, BidulE a écrit :

image.thumb.png.7d4795ee9c89d2067e7bd8bbaab6e269.pngimage.png.24035dcbec6fb4df5690a9d1dcde20e3.png

image.thumb.png.0acc3a71ec49381d2367bae84972b2d6.png

Jamais vu ces autres pronoms. Je pense qu'ils sont très marginalement utilisés. Après ça ne m'étonnerait pas que comme beaucoup de bonnes idées (le politiquement correct, l'appropriation culturelle, la discrimination positive,...) ça puisse devenir ridicule du fait d'extrémistes. C'est quand même le pays des extrémistes et de l'indignation ridicule les US !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai croisé une vidéo au canada d'un prof de fac qui disait que ces pronoms n'avaient pas à être dans la loi, le citoyen peut l'utiliser s'il le veut mais sans obligation légale car against free speech.

Une armée de cheveux teints qui hurlent dans ses cours pour cette position. Point godwin lgbtqxezhi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, dupire a écrit :

Pas du tout d'accord avec ça perso. A 99.9% la laïcité à la française ça n'est pas l'islamophobie, ni même d'ailleurs n'importe quelle machino-phobie (il n y pas que la colonne musulman qui choque dans ce sondage)
On est dans un phénomène plus général, l'auto-essentialisation à gogo. C'est "génération offensée" ultra susceptible pour qui toute règle sociétale est une offense à l'individu, et toute critique d'idéologie devient critique d'identité. Et donc logiquement la laïcité devient discriminatoire. 

Ca ressemble quand même à une américanisation dans ce qu'il n'y a pas de meilleur. D'ailleurs là bas les woke qui cultivent l'indignation sur tous les sujets, ( et qui ont associé la laïcité française à du racisme systémique par ignorance), sont souvent des gens qui n'ont été opprimées en rien. Juste ils s'indignent. 

Vous confondez ce que la loi dit de la laïcité et ce qu'il se passe dans la vie de tous les jours.

Je n'ai plus la TV depuis plus de 10 ans, mais les marronniers sur les prières de rues, les problèmes d'intégrations, la délinquance focus sur les musulmans, ça a été arrêté ?

CNEWS &co a arrêté de faire un débat une semaine sur deux sur le port du voile dans [insert le lieu de ton choix] ?

Y'a plus un membre du gouvernement qui parce qu'il y a une autre crise à étouffer vient nous expliquer que les repas Hallal, c'est un vrai risque pour notre pays ?

 

Le problème, c'est absolument par le droit aux blasphèmes. La loi n'est pas islamophobe (et elle ne peut pas l'être constitutionnellement).

La plupart des gosses interrogés ne doivent même pas savoir ce qui est écrit dans les textes législatifs sur ces aspects.

Le problème, c'est que ce qu'ils vivent depuis 20 ans de la liberté d'expression et de la laïcité, en terme de communication, c'est qu'ils sont le problème à tout. Et ce n'est même pas un problème de croyance en tel ou tel dieu, du droit à la caricature, de la remise en question de leur dogme. C'est essentialisé: leur état de musulman est un problème dans notre pays.

C'est pas les premiers bouc-émissaires, et malheureusement pas les derniers. Mais faut vraiment jouer les naïfs pour être étonner que le petit sur lequel tu lâches un petit glaviot en pleine gueule tous les jours dans la cour de récrée ne t'apprécie guère.

 

 

PS: sur le reste, je pense que c'est l'image "réseau social" qui donne un effet loupe à tout ça. Les gens ont majoritairement autre chose à foutre malheureusement que d'être indigné dans la vraie vie. Avant on était indigné au PMU le temps de quelques ricards, maintenant un petit tweet à base de "ce que tu dis c'est genré, t'es un conn**d", ça prend 15s, c'est retweet par tout le monde.

 

PS2: on sait qui a commandé ce sondage et les question en détail qui ont été posées ? Ca aussi ça peut être informatif sur ce qui va se passer dans les prochains jours, et comment ce sujet va occuper le terrain au lieu de nous parler du retard désastreux que l'on a dans la campagne de vaccination.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ZozoLeClown a écrit :

Tu peux juste pas effacer 2000 ans d'histoire d'un coup de baguette magique.

C'est pas 2000ans, si on vise large c'est de 391 a 1905 mais on peut aussi considérer que ça commence avec le baptême de Clovis et que ça prend fin avec la déclaration des droits de l'homme qui autorise la liberté religieuse. Je rejette le concept de laïcité que je ne trouve plus adapté a notre pays, mais j'adore en débattre parce que c'est un sujet de société super intéressant, sauf que moi ma religion c'est Saint-Étienne et qu'on joue dans 5minutes !

Je te répondrais plus tard ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je l'ai déjà dit il me semble et ce n'est mon avis, mais faut juste que les médias et encore plus influent, les nouveaux soit disant rappeur qui arrête pas de parler d'un dieu ou d'une religion dans leurs chansons en fumant des gros joints avec des putes et de l'alcool, ça serait déjà pas mal, les jeunes ont l'air plus sensible et surtout plus influençable ajd que nous a l'époque !!!

Et pour preuve ma petite sœur, qui s'est fait endormir par cet idéologie qu'un dieu puisse exister. 

Chacun fait ce qu'il veut, mais pour l'instant ce n'est que le début de la fin !!!

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'est pas en rabâchant toute la journée à ceux qui se sentent stigmatisés (a tort ou a raison) que la France fraternelle, égalitaire et multiculturelle de 2021 c'est celle de la représentation nationale politique et celle qu'ils peuvent observer dans leurs écrans, qu'ils cesseront de penser qu'ils se font prendre pour pour des cons.

Edited by Oma haricot vert

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/03/2021 à 12:06, Mrpropre World Peace a écrit :

Sans parler des catégories ça fait quand même un paquet de débiles qui s'opposent aux lois fondamentales de liberté d'expression de notre pays

 

Vivement qu'un gouvernement pose ses gonades sur la table et nous propose d'apprendre à l'école à tout le monde que dieu n'existe pas

A priori, tu n'as pas l'air d'avoir compris une des principes fondamentaux également. 

La religion n'est pas l'affaire de l'Etat, je serai autant choqué si le gouvernement proposait qu'on apprenne à l'école que Dieu n'existe pas.

Le 03/03/2021 à 12:49, marcov a écrit :

La laicité  et la liberté d'expression existent justement pour protéger l'immense majorité des français de confession musulmane d'une minorité de trisomiques extrêmistes.

Défendre le droit au blasphème, l'égalite homme-femme, la mixité et l'absence de signes religieux ostensibles dans l'espace public, c'est une attaque contre les fondamentalistes, pas contre les musulmans. 

Triste époque où celui qui défend des principes républicains et progressistes est soupçonné d'islamophobie...

 

 

Tu as totalement raison en principe. 

Sauf que dans les faits, une grande majorité de débiles ne sait même pas ce qu'est la laïcité. Le problème étant que certains sont des élus et sont soit débiles ce qui est un problème, soit manipulateurs ce qui dans ce cas est très dangereux vu la sensibilité du sujet. 

Quand tu vois les débiles qui font appel "a la laïcité" pour interdire le burkini, ou le voile pour la mère de famille accompagnant les enfants dans je sais plus quel conseil, ou une député demandant a la représentante du syndicat étudiant de retirer son voile dans l'Assemblee au nom de la laïcité, qu'est ce que tu veux faire contre ces débiles. 

 

Dans les faits, si 300 musulmans s'étaient mis à prier dans la rue tous les samedi jour de manif pour tous, je pense qu'on peut dire que ça aurait fait plus de bruit que les civitas & co qui l'ont fait. Preuve en est sur la fachosphere, ça continue de faire tourner la même image a Barbès complètement decontextualiser. 

L'arme pragmatique de la laïcité est devenu un moyen de dire à une bonne partie des musulmans, qui souhaite avoir des signes ostentatoire parce qu'ils en ont le droit, que nonon, vous les retirez parce que ça mène droit à l'extrémisme. 

La société est devenue folle a plein de points de vue. 

 

D'ailleurs je n'ai pas compris pourquoi tu parlais de défendre l'absence de port de signes religieux ostensible en public. Ni en tout cas pourquoi tu le mettais sur le même point que le reste de ce que tu dis et qui est très juste (bien que rien a voir avec la laïcité). Ça n'est en aucun cas un principe républicain, et je vois pas en quoi c'est progressiste.

 

 

Le 03/03/2021 à 13:13, dupire a écrit :

Pas du tout d'accord avec ça perso. A 99.9% la laïcité à la française ça n'est pas l'islamophobie, ni même d'ailleurs n'importe quelle machino-phobie (il n y pas que la colonne musulman qui choque dans ce sondage)
On est dans un phénomène plus général, l'auto-essentialisation à gogo. C'est "génération offensée" ultra susceptible pour qui toute règle sociétale est une offense à l'individu, et toute critique d'idéologie devient critique d'identité. Et donc logiquement la laïcité devient discriminatoire. 

Ca ressemble quand même à une américanisation dans ce qu'il n'y a pas de meilleur. D'ailleurs là bas les woke qui cultivent l'indignation sur tous les sujets, ( et qui ont associé la laïcité française à du racisme systémique par ignorance), sont souvent des gens qui n'ont été opprimées en rien. Juste ils s'indignent. 

Idem que ce que j'ai dit au dessus, je suis sur tel j'arrive pas à suppr ce quote. 

Le problème n'est pas la notion de laïcité mais la manière dont ça a été dévoyé par des politiques et certains médias qui visiblement n'ont pas compris ce que c'était. 

De ce fait, tu peux, lorsque tu as le sentiment d'être la cible de ces débiles, penser que l'attaque est plutôt ciblée. 

 

Après je dédouane pas ceux ayant répondu à ce sondage de comprendre ce que c'est la laïcité aussi, juste qu'on entend tellement tout et n'importe quoi qu'il serait illusoire a mon avis d'essayer de dire que "ces gens sont contre ce grand principe républicain", puisqu'à longueur de journée on nous rabâche absolument n'importe quoi a ce sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×