Dublin sur la planche   Et pour la troisième année consécutive, je suis ra-vi, oui ravi, de vous accueillir à Dublin, capitale de la bière, de l’Irlande et accessoirement du poker ce week-end, grâce à ce tournoi déjà légendaire, qu’est le Winamax Poker Open. Oui j’en rajoute un peu, et alors ?   Une nouvelle fois, comme tous les ans, Dublin est la première destination… post été on va dire, qui me permet de ressortir quelques fringues d’hiver. En arrivant, le soleil brillait, et le chauffeur de taxi se laissait même aller en nous expliquant que c’était encore l’été ici.   Un poil Marseillais notre ami taxi, qui vous passe d’ailleurs le bonjour.     Coucou, tu veux mon doigt ?   Je vous l’avais déjà dit l’an passé, mais je n’y peux rien, ce tournoi me fait toujours des petites chatouilles dans le ventre : car c’est bien ici même, au Regency Hotel, que Webmaster a décidé de m’envoyer pour la première fois pour Club Poker, il y a 2 ans sur un coverage. Quel honneur à l’époque, si vous saviez… Et quel inconscience pour lui, s’il savait ! Lui qui pensait que j'allais raconter plus de flips que Tapis Volant à l'époque.    Un trio d’année plus tard, me revoila, sans cheveux certes, mais avec une rage toujours aussi intacte lorsqu’il faut aller trouver les histoires qui vont vous faire marrer/hurler/donner envie de venir vous frotter aux autres l’année suivante.   As-tu conscience, toi mon ami qui est pépèrement installé derrière ton PC, qui faut être un brin taré et maso pour faire ce job ? As tu conscience l’ami, que je vais te raconter la même chose que d’habitude ? Que d’ici 4 jours, un joueur va remporter son 17e coup à 50/50, avant de finalement soulever un trophée, boire des litres de bières dans la foulée, et empocher un gain d’environ 90 000€ ?   Suis-je bête. Si je suis maso, tu es pervers, c’est pour ça que t'es là, non ?   Allez vous reposez, parce dès demain, c'est un très gros weekend qui s'annonce. Début des hostilités à partir de midi ici (13h à Paris).   Le calme avant la tempête...