Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Alkavy

Tour de France 2014

Recommended Posts

Cette histoire de watt c'est d'une lourdeur.

"Ca y est le verdict est tombé" Nibali tourne a 432W, vous pouvez éteindre votre télé, c'est rigged.

On dirait un gros random qui vient whine comme quoi le poker s'est truquer en postant une HH de sng hyper turbo.

 

Chaque fois que tu croises une jolie fille dans la rue, tu te demandes si elle est refaite ? Quand le Milan AC a remonté 3 buts a Liverpool en finale de LDC, tu t'es dit que c'était un match arrangé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

A savoir (sans prendre parti) que ces histoires de watt sont très décriées par les suiveurs du cyclisme. Premièrement parceque c'est très difficile de connaître exactement la puissance développée (les frottements c'est chaud à modéliser, le vent peut être variable dans la montée etc...), deuxièmement parceque, comme dis plus haut, les conditions de course jouent énormément, et enfin surtout parceque physiologiquement personne n'est égal...

 

Le fameux Vayer qui est à l'origine de ces classements disait par exemple que Péraud pouvait développer 450W à l'eau claire !

 

Donc arriver avec un "ça y est le verdict est tombé" parceque Nibali est à 432W, alors que si'l était à 429 on aurait dit qu'il était propre c'est vraiment simpliste

 

Edit : "Quel genre d’athlète est Jean-Christophe Péraud ?
Il m’a été présenté à l’origine par Jérôme Chiotti, qui m’a dit : " Lui, c’est le patron du VTT ". Il a 27 ans et il réalise également de très belles choses sur route (NDLR : avec le club de division nationale 1 SCO Dijon). Il aura son diplôme d’ingénieur en fin d’année et je pense qu’il privilégiera un emploi. La vie, c’est travailler, pas faire meilleur grimpeur du Tour. Et il en est capable ! D’un point de vue physiologique, Péraud est un athlète exceptionnel, puisque sa VO2 max est de 86 et qu’il dispose d’une puissance de 450 watts, ce qui est énorme pour un coureur qui pèse 70 kilos. Non dopé, il atteint les scores réalisés par des sportifs dopés, alors… "

 

http://www.cyclismag.com/article.php?sid=504

 

Et c'est la même personne qui vient crier au loup quand un coureur dépasse les 430W, c'est dire la crédibilité du bonhomme

Edited by Alkavy

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut ne pas être d'accord avec le calcul des Watts, mais faut quand même se rendre à l'évidence que tout ceux qui ont développé autant de Watts se sont fait prendre et ont avoué s'être dopé non ?

Par contre ca fait plaisir de voir que ca évolue et que le Tour devient beaucoup plus propre.

 

En parlant de Froome je me demande si il y'a un seul spécialiste sur terre qui croit que ces performances sont naturelles ?

Pour le plaisir c'est tellement surréaliste cette scène :

 

Edited by JaD

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut ne pas être d'accord avec le calcul des Watts, mais faut quand même se rendre à l'évidence que tout ceux qui ont développé autant de Watts se sont fait prendre et ont avoué s'être dopé non ?

Mais les années 90-2000 c'est les années du dopage, c'est pas un secret que le dopage lourd était organisé et que 90% du peloton était chargé.

 

Aujourd'hui le dopage lourd n'existe quasiment plus, ce qui ne veut pas dire que les coureurs n'utilisent pas de produits interdits. Mais simplement c'est redevenu "raisonnable", ama sont pas plus chargés que les joueurs de foot, de tennis ou autres...

 

Pourtant quand tu regardes Allemagne-Argentine ou Nadal-Djoko personne vient te parler de dopage ou te sortir des tableaux de watt...

Share this post


Link to post
Share on other sites

100% d'accord avec toi !

Je suis content de voir que ca évolue et que les perf redevienne humaine sur le Tour, les gens l'on remarqué j'espere, les gens commence à nouveau à y croire, mais je mee dis que ca c'est surtout grâce au fait que Froomstrong c'est blesser sinon je suis sur que le mot dopage serai à nouveau sur toutes les bouches. Pour moi c'est la meilleur chose qui pouvais arriver cette année.

Edited by JaD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oula, quelle virulence!!!!!!!

 

C'est qu'on peut même plus causer sur le CP sans se faire basher maintenant. Mea culpa si j'ai irrité certains esprits, je suis pour la paix dans le monde :hug: .

 

J'ai juste relaté des chiffres et envoyé une vanne derrière sur le dopage. Après les chiffres, chacun les interprète comme il veut.

 

Personnellement, je m'en tamponne qu'ils continuent à se doper ou pas, c'est leur santé après tout, ils en font ce qu'ils veulent, c'est pas la mienne.

 

Je trouve ça plutôt agréable à regarder cette année et c'est clair qu'on voit la différence avec le passé ou sa vissait très fort dès le bas des montées et le leader mettait une patate après que son dernier équipier se range sur le bas-côté et ne posait jamais la roue avant. De là à dire qu'ils ne prennent plus rien, moi j'en doute mais chacun à son opinion et je l'accepte.

 

En tout cas, globalement, l'édition 2014 est sympa, dommage qu'il n'y ait personne pour rivaliser avec Nibali. Quant à ses performances, ben de toute manière on le saura peut-être jamais si c'est à l'eau claire ou pas alors autant faire avec.

 

Peace

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Quant à ses performances, ben de toute manière on le saura peut-être jamais si c'est à l'eau claire ou pas alors autant faire avec.

 

On ne saura jamais ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites
Personnellement, je m'en tamponne qu'ils continuent à se doper ou pas, c'est leur santé après tout, ils en font ce qu'ils veulent, c'est pas la mienne.

Ouai c'est leur santé... mais le problème c'est que si tu veux faire ton sport proprement ben tu gagneras rien vu que tu vas partir avec un handicap, et ça c'est bien de la m**de.

 

Sans parler de l'image que tu donnes à tes jeunes pratiquants, en gros tu comprends très tôt que si t'en croques pas ben tu peux oublier les 1ières place, c'est bien sick de donner une prime à la tricherie dès ton plus jeune âge.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc qui m'intrigue sur ce tour de France, c'est le retard accumulé des derniers du tour sur les premiers. Pour le dernier, un chinois, on ne sera pas loin de 6 h. De mes souvenirs, le retard dans les derniers tours était toujours inférieur à 4h (du genre 3h45). La, y en a déjà un paquet à plus de 4 heures. Même Riblon qui avait gagné une superbe étape de montagne l'année dernière est à la rue cette cette année (4 heures de retard). C'est la moindre pratique du dopage qui expliquerait ça? Les délais de disqualification sont-ils moins durs cette année? Je pense qu'il y a quelques années un bon paquet de coureurs seraient arrivé hors délai sur une étape il y a quelques années...

Share this post


Link to post
Share on other sites

le chinois sont job meme en plaine c'était de rouler dès le début de l'étape pour tenir l'échappée pour Kittel, le mec concrètement est nul mais il peut servir pour ca et le tour a 2% d'audience en Chine grâce a lui je peux te dire que meme s'il avait fait des hors delai de quelques minutes il serait resté en course

 

Beaucoup d'étapes difficiles aussi entre la pluie les vallons et les pavés les mecs sont pas fous quand ils peuvent pas gagner l'étape ils vont dans le grupetto

Share this post


Link to post
Share on other sites

un CLM à la fin du tour n'a rien à voir avec un CLM d'un championnat, national ou mondial, on a déjà vu des surprises dans ces conditions, d'autant qu'entre Bergerac et Périgueux ça ressemble pas au plat pays

 

 

Les surprises c'est souvent les mecs du CG qui battent les spécialistes du chrono, parcequ'ils récupèrent bien mieux. Entre protagonistes du CG les surprises sont moindres, oui la fraicheur joue mais Bardet battra pas TVG Samedi.

 

Par contre Pinot semble bien mieux que Valverde physiquement, donc même s'il est moins fort intrinsèquement on est d'accord qu'il a une réelle chance de garder le podium. Contre Péraud j'y crois pas par contre, s'il le fait c'est beau mais difficile de l'imaginer

en gros on avait raison sauf que Bardet sans sa chute restait 5ème

 

lol faut pas rêver Pinot fera pas podium si ya pas une chute pour valverde ou peraud

t'es aussi bon en cyclisme qu'en foot toi 8|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a pas honte Holtz de dire Ullrich le tricheur quand ça parle en même temps de la place sur le podium de Virenque ?

 

Le mec a sucé pendant 10 ans Armstrong alors que tout le monde savait et ajd fait l'indigné.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut dire que nous avons eu un beau tour de. France au niveau résultat des français, après on peut regretter froome et Contador et à moindre mesure Talansky

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour « Le Monde », l'ancien entraîneur de l'équipe Festina, Antoine Vayer, passe au crible les performances des coureurs en montagne.

« Je vais dire à ceux qui ne croient pas au cyclisme, aux cyniques et aux sceptiques que je suis désolé pour vous. Désolé que vous ne croyiez pas aux miracles. » Sur le podium des Champs-Elysées, ce 24 juillet 2005, Lance Armstrong règle ses comptes, en public, après son septième Tour victorieux. Huit ans plus tard, dans un restaurant près de l’Arc de triomphe, l’Américain, dépossédé de ses maillots jaunes, nous confie que ces mots nous étaient destinés. Depuis son premier succès en 1999, nous expliquions dans ces colonnes que ses performances, flashées à plus de 430 watts de moyenne dans les cols radars du Tour pouvaient être qualifiées de « miraculeuses ». Entre 410 et 430 watts, on peut parler de performances « suspectes », que d’autres qualifient de « dopage avéré ». En dessous de 410 watts, on est dans l’ordre de l’« humain ». 

 

Cela ne signifie pas qu’un coureur ne se dope pas : Armstrong a gagné, en 1999, en développant seulement 406 watts, et son compatriote Floyd Landis, en 2006, avec 395 watts avant d’être déclaré positif à la testostérone. Mais cela permet, cette année, à des coureurs comme Jean-Christophe Péraud, 37 ans, tel un bon vin cultivé sans trop de sulfites, de terminer enfin le Tour sur le podium à 407 watts de moyenne. Comme le (Thibaut) Pinot, 24 ans d’âge, ce sont des crus exceptionnels censés ne pas être frelatés. Ce Tour 2014 est un mélange de coureurs qui, apparemment, ne trichent pas et d’autres qui ont pu le faire. Des coureurs comme Frank Schleck ou Rui Costa, habitués à pousser des 420 watts dans les cols, sont descendus cette année sous les 380 watts. Défaillants. Sauf un, Vincenzo Nibali. 

 

4462795_5_29d9_ill-4462795-9d03-sport-td

LES HABITUDES ET LES CLASSEMENTS CHAMBOULÉS

Des coureurs comme Romain Bardet (5e) ou l’Américain Tejay Van Garderen (6e) ont pu se révéler en s’approchant des 410 watts. Les vases communiquent, les classements et habitudes sont chamboulés. Dans le radar n° 3, le port de Balès (11,8km à 7,8 %), abordé à fond par les équipiers d’Alejandro Valverde, Pinot, avec 417 watts, en 32 min 52 sec, a battu le record de Contador – dopé au clenbutérol – de 2010 de plus d’une minute. Inquiétant. Mais le lendemain, dans le 4radar, le Pla d’Adet (10,3km à 8,2 %), la fatigue a commencé à se faire sentir pour tout le monde. Sauf pour Nibali. Le coureur italien, avec 411 watts, sans masque de douleur ni déhanchement, a laissé une deuxième fois gagner le Polonais Rafal Majka. Le 5e et dernier radar du Tour, Hautacam (13,45km à 7,8 %), jeudi 24 juillet, était précédé du col du Tourmalet. Le peloton l’a franchi en 42 min 40 sec, à 5 min 30 sec du record du mutant Bjarne Riis en 1995. Rassurant. La fatigue s’installait. Sauf pour Nibali. Le « requin de Messine » s’est lâché pour une 4victoire d’étape. Il est le seul surhomme, dans Hautacam, à être descendu sous les 38 minutes (37 min 25), à 428 watts.

 

 

Le maillot jaune 2014 reste loin de l’indécent record de Riis (479 watts en 34 mn 35 sec) en 1996. Mais cinq secondes de mieux que celui de son compatriote Leonardo Piepoli qui gagnait Hautacam, en 2008, sur une étape identique, avant de se faire exclure du Tour pour abus d’EPO. Cette année-là, Nibali terminait à 3 min 40 de Piepoli en haut de Hautacam. Vincent Lavenu, manageur d’AG2R, l’équipe de Péraud et Bardet, a dirigé une équipe (Casino) aux performances « miraculeuses » lors du Tour 1998.

 

Marc Madiot, éternel manageur de la FDJ, l’équipe de Pinot, a, lui, été qualifié de « miraculé du procès Festina ». Tous deux ont compris l’intérêt de s’entourer de coureurs comme Péraud, Bardet et Pinot. Pas d’un Nibali. Pas sûr qu’Alexandre Vinokourov, flashé à 429 watts en terminant du 3e du Tour 2003 et aujourd’hui mentor de Nibali, ait les mêmes convictions. Avec 417 watts de moyenne, l’Italien fait plus fort que Christopher Froome qui avait pourtant écrasé le Tour 2013 avec ses 412 watts. Son dauphin sur le podium, dimanche, aux Champs-Elysées, pointera à plus de sept minutes. Il faut remonter au Tour 2002 d’Armstrong pour retrouver pareil écart. Des raisons de continuer à être « sceptiques ».

 

Source LeMonde.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×