Jump to content
This Topic
Guest touareg

American way of life

Recommended Posts

Le 16/11/2020 à 18:47, AmIlya a écrit :

Tu veux pas répondre à mes questions ? :$

Désolé 

Le 03/11/2020 à 21:36, AmIlya a écrit :

@Touaregqu'est ce qui t'as motivé à rentrer en FR ? Le taf après la saison covid, autre chose ? Tes enfants font leur école aux US ou rentrent en FR aussi ? T'aurais voulu rester plus ou c'était un move passager ? Après coup, quel comparatif dresses tu entre les deux pays ?

Welcome back ;) 

Plusieurs raisons, ma fille fait un Master2 dans une business school à Paris, ma maman commence à être très âgée, l’envie, le sentiment d’avoir fait ce que je voulais faire, mon fils qui devenait un peu trop Américain a mon goût.......

Comme expliqué précédemment , j’ai vendu ma boîte  il y a deux ans dans l’optique d’un retour, mais ma fille n’avait pas finie son Bachelor donc en attendant j’ai fait  différents taffs pour assurer le quotidien.

Quand je suis parti, je n’avais pas de plan d’objectifs ou de durée, je fonctionne à l’envie.

Ta dernière question mériterait une vaste réponse sur plein de points. Si je ne devais qu’en pointer qu’un seul, je dirais que l’on peut avoir une vie magnifique aux US si on est successfull, et donc beaucoup d’argent, pour le commun des mortels, la vie peut s’avérer difficile.

Et puis ce système de santé, c’est juste pas possible.

J’espère avoir répondu à tes questions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Touareg a écrit :

 

Et puis ce système de santé, c’est juste pas possible.

 

ayant vécu aux Etats-Unis une petite période (salarié local), je n'ai pas eu cette expérience (période 2000-2001).

J'avais une mutuelle par mon entreprise, j'ai été entièrement couvert et les services rendus m'ont paru très bon (principalement dentiste).

Pour le commun des mortels (salariés), cela m'a paru très ok (surtout que les salaires compensent très largement ces problématiques). De ce que j'ai perçu, le problème est pour ceux ne pouvant se payer une mutuelle.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tu as tout à fait répondu ;) Le "devient trop américain" mériterait quelques développements for fun :D 

J'ai quand même dans l'idée que, sauf rares cas, on revient toujours à ses origines si on vécu son enfance dans son pays.

Plus largement j'ai quand même l impression que le rêve américain a pris du plomb dans l aile ces derniers temps, au moins depuis 2008 - comme dans tous les autres pays certes, mais aucun ne symbolise aussi bien cette notion. Est ce un préjugé ou l as tu ressenti ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/12/2020 à 08:07, superalaise a écrit :

ayant vécu aux Etats-Unis une petite période (salarié local), je n'ai pas eu cette expérience (période 2000-2001).

J'avais une mutuelle par mon entreprise, j'ai été entièrement couvert et les services rendus m'ont paru très bon (principalement dentiste).

Pour le commun des mortels (salariés), cela m'a paru très ok (surtout que les salaires compensent très largement ces problématiques). De ce que j'ai perçu, le problème est pour ceux ne pouvant se payer une mutuelle.

 

C'est comme beaucoup de choses aux USA, ultra-polarisé. Si tu as une bonne mutuelle et que tu es dans une zone bien desservie, c'est les nuts. Le problème c'est que beaucoup de gens n'ont pas de mutuelle et la c'est plus pareil. Des grosses boites comme McDo ne fournissent aucune couverture a leurs employés donc on peut être salarie et non couvert. Je cite souvent Breaking Bad en exemple, la première réaction d;un français qui apprend qu'il a un cancer, c'est d'avoir peur de mourir, ici en plus de la peur de mourir, il y a celle de ruiner sa famille!

En dehors des soins c'est encore pire. 25% des femmes reprennent le travail 15 jours après avoir accouché !! Les USA sont aussi un des seuls pays au monde ou la mortalité maternelle (la probabilité, pour la mère, de mourir lors d'un accouchement) est en hausse depuis 2015! 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 12/22/2020 at 7:07 AM, superalaise said:

ayant vécu aux Etats-Unis une petite période (salarié local), je n'ai pas eu cette expérience (période 2000-2001).

J'avais une mutuelle par mon entreprise, j'ai été entièrement couvert et les services rendus m'ont paru très bon (principalement dentiste).

Pour le commun des mortels (salariés), cela m'a paru très ok (surtout que les salaires compensent très largement ces problématiques). De ce que j'ai perçu, le problème est pour ceux ne pouvant se payer une mutuelle.

 

Le coût des soins dentaires est comparable entre la France et les USA. C'est le médical qui fait mal ici. Faut éviter de projeter sa situation sur l'ensemble du pays. Je ne sais pas si c'était ton cas, mais les employés « importés » (les « voulus » avec des qualifications recherchées vs les simples immigrés) vont toujours atterrir dans des sociétés qui offrent de bonnes mutuelles. Comme @Emboa dit, des tonnes de pourvoyeurs en petits boulots ne proposent aucune couverture médicale. Aussi, « bonne » couverture, c'est relatif. Quand j'étais employé, j'avais ce que beaucoup considéreraient ici une bonne mutuelle, mais ses limites étaient quand même assez vite atteintes. Vers 2008 ou 2009, je suis monté dans une ambulance pour aller à l'hôpital. Moins de 10 minutes de trajet. Facture pour ma pomme après prise en charge de ma mutuelle : 1600 $ (3600 $ avant). J'ai un pote qui s'est fait hélitreuiller après s'être cassé la jambe à Runyon Canyon (LA). Facture : 50 000 $. Il n'a pas payé un centime parce qu’il a une mutuelle en béton armé, mais le mec est président des ventes d'une chaîne de radios et doit bien gagner 300-500K / an.

Les mutuelles marchent comme les polices d'assurance. T'as a une franchise à payer avant que la couverture ne joue, le plus communément à 80/20. Le montant de la franchise et la couverture dépendent de la police que tu peux te payer. Si tu veux une franchise basse, les cotisations mensuelles sont évidemment plus élevées. Une franchise de 1500 $ suffit à plomber un budget pour peu que les revenus de la personne soient moyens et qu'elle vive plus ou moins « paycheck to paycheck ». Je passe sur les plans HSA (un complètement annuel que les gens peuvent utiliser pour payer ce que leur mutuelle ne couvre pas) - un luxe auquel la vaste majorité des Américains n'ont pas accès. 

Et tout ça n'est que la partie émergée de l'iceberg. Un accident qui nécessite un séjour même relativement court à l'hôpital a vite fait de t'endetter à hauteur de milliers, dizaines de milliers, voire de centaines de milliers de dollars selon les cas. Vu le coût complètement ubuesque des soins, à 80/20, t'as vite fait d'être débordé par les factures. Et c'est sans parler de la facturation au compte goutte. Tu crois avoir tout payé, mais non. 3 semaines après la facture de l'hôpital, tu reçois celle de l'ambulancier.  2 semaines après, celle de l'urgentiste. Un mois plus tard celle du technicien en rayons X, celle du radiologue... Ça n'en finit plus. Je parle même pas des médecins/hôpitaux « out-of network », c'est-à-dire avec lesquels ta mutuelle n'a pas négocié de tarifs préférentiels et donc qu'elle couvre beaucoup moins. Quand un patient cherche un docteur, il faut s'assurer qu'il/elle est « in-network », sinon la facture peut facilement être 3 ou 5x plus élevée.

 

P.S. Bref, c'est cher et c'est très compliqué. Le gros point positif - enfin surtout dans les zones urbaines bien desservies -  c'est le professionnalisme du personnel soignant, la qualité des infrastructures et la rapidité de prise en charge. C'est clean, moderne et efficace : j'ai une appli sur mon tel avec laquelle je peux prendre RDV, recevoir les résultats de mes tests dans la journée, communiquer avec mon médecin traitant, faire renouveler mes ordonnances, etc. C'est un peu un autre monde à ce niveau-là.

Edited by 80sTherapy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça dépend de beaucoup de choses. 

Une mutuelle comprise dans un « benefits package » (tes émoluments) que ton employeur achète « en gros » va lui revenir beaucoup moins cher qu'à un indépendant. Comme n'importe quel produit, plus tu achètes, plus les prix sont négociables. Les employeurs font aussi jouer la concurrence entre fournisseurs et en changent relativement régulièrement s'ils trouvent moins cher ailleurs. Quand tu es indépendant et que tu souscris à ta propre mutuelle, c’est hors de prix  

Dans les deux cas et comme ailleurs, le coût dépend aussi 1) du nombre de personnes que tu veux couvrir (Personne seule? Avec conjoint ? Enfant(s) ?), 2) de la qualité de la couverture (montant de la franchise, % de prise en charge une fois la franchise payée, addition d'une assurance invalidité ? etc.), 3) de ton âge et de tes antécédents médicaux, et aussi et surtout de l'état où tu habites. Il y a probablement d'autres facteurs qui rentrent en jeu. 

Honnêtement, je ne sais pas exactement ce que couvre la sécu française, donc je peux pas trop te dire le prix d'une mutuelle équivalente ici. 

La moyenne nationale pour une personne seule doit être dans les 500 $ par mois, et dans les 1200 $ pour une famille. 

3-4 ans en arrière, un ami indépendant m'avait dit que la moins chère qu'il avait trouvée (pour la qualité et le nombre de personnes qu'il voulait) était de 3000 $ / mois.

 

Edited by 80sTherapy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que pour une comparaison plus juste, il faudrait pouvoir déterminer la part de tes impôts allouée à la sécu, et y ajouter le coût de ta mutuelle. En attendant, pour 3000 balles / an ici, la couverture ça être super basique, avec une grosse franchise et un gros copay (montant fixe à la charge de l'assuré pour chaque visite), et absolument aucun soin couvert à l'étranger.

Je viens de tomber sur le site de Dave Ramsey (un conseiller financier assez connu) qui dit qu'en 2018, la cotisation mensuelle moyenne était de $574 pour une personne seule et de $1634 pour une famille.

Après, les prestations d'une assurance santé US moyenne comparées à celles de la sécu française, ou bien le coût pour une couverture comparable ici, je pourrais pas trop te dire. J'ai immigré juste après la fac et n'ai qu'une expérience assez limitée de la sécu française. @Touarega certainement une meilleure idée sur la question. 

Edited by 80sTherapy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon on va pouvoir comparer car je viens de souscrire une complémentaire ici en France en tant qu’indépendant.

A mon retour, en tant que Français, j’ai récupéré mes droits à la Sécu immédiatement, normalement il y a un délai de carence de 3 mois mais cette année COVID oblige, le délai à été supprimé pour les expats qui revenaient.

pour la mutuelle 1600€ pour 3 à  l’année + 500€ pour ma fille étudiante qui n’habite plus avec nous.

Une assurance tip top ou si j’ai bien lu aucun reste à charge de prévu.

A noter que dès que je recommencerais à cotiser au travers de mon entreprise le coût devrait baisser à environ 1500€ /an pour toute la famille.

Côté US:

Seules les grosses boites proposent une assurance santé, pour ceux qui n’ont pas cette chance il faut s’en occuper soit même.

Pour une assurance similaire sans reste à charge, il faut compter pour la famille environ $2500 par mois soit 30K à l’année.

Autant vous dire que ce n’est pas pour le commun des mortels.

il y a donc l’Obamacare

D’abord pour les plus pauvres, le plafond est jusqu’à 20k de revenu pour une famille de 4, il y a Medicaid, les soins sont pris en charge à 100% mais c’est juste réservé aux citoyens Américains.

Toujours pour une famille de 4 et pour les revenus de 20k à 100K,( le gros des troupes), il y a Medicare.

La participation financière de l’Etat est dégressif suivant tes revenus.

Présenté comme ça ,c’est simple mais en fait non.

Les prix pour le sans reste à charge étant trop élevé pour les gens et l’Etat, il y a le « Out of pocket » l’addition de la franchise et du copay ( ce qui reste à la charge de l’assuré), c’est à la carte, bien sur plus le out of pocket est haut moins la cotiz est élevée.

On arrive donc à une moyenne de 1300/1400 par mois pour une famille plus ou moins pris en charge par médicare suivant tes revenus.

Evidemment les assurances santé étant des boites privées, il faut bien lires les petites lignes des contrats, car souvent les remboursement sont plafonnés ou certaines maladies ne sont pas  prise en charge.

Bien sur, si l’assuré coûte un peu trop cher, genre maladie chronique ou pathologie très lourde, l’assurance se réserve le droit de le refuser ou de ne pas renouveler la couverture.

J’ai moi-même acheter ma maison à un monsieur qui m’a dit vendre pour payer ses factures médicales.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/12/2020 à 00:12, Touareg a écrit :

si l’assuré coûte un peu trop cher, genre maladie chronique ou pathologie très lourde, l’assurance se réserve le droit de le refuser ou de ne pas renouveler la couverture.

Ça, ça m'intéresse beaucoup. Si ça fonctionne ainsi, comment s'y prennent ceux qui ont des maladies qui nécessitent plus d'une année de traitement, c'est à dire en fait la majorité des malades ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, « se réserver le droit » ne veut pas dire qu'ils le font automatiquement, mais on va pas se mentir.  C'est un gros problème qui ne fait qu'empirer. Je crois que plus de 50 millions de malades chroniques US sont potentiellement concernés. Si ton assurance rejette la prise en charge, ou pire annule ta couverture, je crois que tes options sont : 

- Faire appel de la décision, ou potentiellement poursuivre l'assureur en justice (mais ça coûte un bras, et vu que la clause est inscrite sur ton contrat, légalement c'est probablement très mal barré).

- Essayer de trouver un autre assureur (mais avec une pre-existing condition, bon courage).

- S'endetter massivement via prêt bancaire ou directement auprès de l'hôpital. Les hôpitaux ont légalement le droit de ponctionner ton compte en banque ou ton salaire, mais sont souvent prêts à négocier leurs prix, surtout si le patient peut prouver qu'il est en situation de financial hardship (endetté à un certain niveau de ses revenus). Ils préfèrent aussi négocier et toucher quelque chose plutôt que de courir le risque que le patient ne déclare faillite, ce qui peut conduire à l'annulation pure et simple des dettes médicales. Il faut quand même savoir que de nombreux d'hôpitaux soignent régulièrement à perte. Les impayés sont déclarés en tant que bad debt et font l'objet d'une réduction d'impôts.    

- Les hôpitaux peuvent mettre les patients en contact avec des programmes d'aides (privés ou publics, au niveau local, étatique ou fédéral), mais comme les systèmes de bourses ou l'obtention de HLM en France,  il vaut « mieux » être démuni plutôt que faire partie de la classe moyenne pour y accéder. Il y a aussi le crowdfunding, de fait via famille/amis, ou via les sites spécialisés. C'est ahurissant que ça arrive dans un pays comme les USA à notre époque, mais c'est malheureusement pas rare du tout.  

- Enfin - et tristement - ne pas se soigner du tout. 20-25 % des Américains rapportent ne pas se soigner par manque de moyens.

 

Il y a peut-être d'autres possibilités, mais c'est tout ce qui me vient à l'esprit.  

 

 

 

Edited by 80sTherapy

Share this post


Link to post
Share on other sites

On paye 700 $ par mois pour notre assurance (3 personnes) et on paye 10 $ par visite en gros. C'est particulier parce que c'est l'assurance de l'hopital ou ma femme travaille et ils sont leur propre assureur. La couverture est excellente et tant mieux parce que je viens de recevoir la facture pour la naissance de ma fille et le total est de 48.000 $ !!! C'est un "non-profit hospital" ! Vive l’Amérique et le libre-échange !

Share this post


Link to post
Share on other sites

50K pour un enfant, c'est standard, malheureusement. Sans trop rentrer dans les détails, on paye un peu moins de 110 $ / mois pour notre assurance médicale (+ 45 $ pour les soins dentaires et 15 $ pour les yeux). Aucun copay quelque soit le type de soins et médicaments remboursés à 100 %. On a aussi un HSA, une énorme plus. On a la chance d'avoir une assurance en béton et pas chère grâce au boulot de ma femme qui est professionnelle de la santé. Nos mensualités ne sont pas du tout représentatives de ce que paye l'Américain moyen.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Winamax : WAM vs CP XIV
Winamax : WAM vs CP XIV