Jump to content
This Topic
Sn8ke

Quand l'indignation frise le ridicule

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Lazydad a écrit :

Je crois que tu n'as toujours pas bien compris le concept de ce thread. Tu peux trouver ce happening ridicule mais l'indignation concernant la prolifération des algues vertes est tout à fait respectable et légitime, à moins que ce soit effectivement un non sujet pour toi.

L'indignation n'est pas contre les algues vertes mais contre l'inaction du gouvernement sur ce sujet  !
( " empêchez nous de polluer nos propres sols !!! " )
On aurait pû s'attendre à ce qu'elle soit contre l'action des agriculteurs ...

Concernant le happening lui-même , ca permet juste à d'aucuns de dire "j'ai ma raie haute"
et à d'autres de dire "j'ai ma raie basse"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 3/4/2019 à 13:14, daenerys a écrit :

P.s: jai googler « syncrétisme » mais je suis tjs pas sure d’avoir compris le sens de la phrase . Les musulmans français changent le sens/dénature leur religion ( alors que toi tu la connais vraiment ) ? 

Le syncrétisme c'est le phénomène par lequel deux religions qui coexistent tendent à se mélanger et à en créer une troisième, issue des deux premières. C'est courant dans tous les pays où on a implanté la religion des colons de force. 

 

En France au 21ème siècle le syncrétisme tend à rapprocher les deux religions dominantes et à terme cela fera naitre un nouvelle vision religieuse qui englobera le meilleur des deux premières (faudra ptet un peu de temps lol). Pour te convaincre simplement rappeler que toutes les religions actuelles ont été développées par syncrétisme, aucune n'est sortie de nulle part. Le protestantisme est par exemple une évolution du catholicisme, lui même une évolution du Judaïsme qui était particulièrement tolérent au 1er siècle après JC. 

 

Il ne faut donc pas croire que les religions sont des choses qui n'évoluent pas. En ce sens les musulmans comme les catholiques français ne "dénaturent" pas du tout leur religion, je rejette ce terme négatif, ils font simplement "évoluer" leur religion au regard de la société dans laquelle ils évoluent. Et c'est très bien.

 

Un exemple hyper simple pour que tout le monde comprenne. Il fait hyper chaud et t'es avec un pote qui fait ramadan. Est-ce que tu vas t'éclater une canette de coca bien fraiche devant sa gueule ? si t'es un tout petit peu "humain" tu vas attendre gentiment de plus être avec lui pour boire ta canette. Ce simple geste te rapproches de sa religion, sans t'engager nullement dans cette croyance. C'est ça le syncrétisme. Multiplie ça par 100 millions et un jour on verra que les français feront attention à ce qu'ils mangent et à ce qu'ils boivent les jours de ramadan, par gentillesse. Le but de la religion c'est juste de vivre ensemble, faut pas écouter les tarés qui se servent de la religion pour leur propre gloire.

 

On dénature rien ici, on s'élève.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, xmoussx a écrit :

8xO prosélystime

basé sur rien

C'est faux, permettre un vivre ensemble autour d'une croyance, de règle sociétales c'est exactement ce qu'ont accompli les religions. C'est évidemment complètement dépassé aujourd'hui mais elles ont eu leur utilité en leur temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 21 minutes, lekter a écrit :

C'est faux, permettre un vivre ensemble autour d'une croyance, de règle sociétales c'est exactement ce qu'ont accompli les religions. C'est évidemment complètement dépassé aujourd'hui mais elles ont eu leur utilité en leur temps.

Ah non non, ce qui est faux c'est de dire que c'est "juste" ça.

Qu'on y voit un code civil ou des lois archaïques, soit. Mais c'est loin d'être la seule raison de l'existence des religions monothéistes, et toutes ces raisons ne sont pas aussi vertueuses, loin de là. 

Edited by xmoussx

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, petit_agité a écrit :

Mais même pas en rêve je m'abstiens de boire quand j'ai soif et qu'il fait chaud.Je respecte les religions, mais qu'on respecte le fait que je n'en ai pas.

C pas une question de respect je t'assure personne te demande de faire attention a ca mais si tu le sais tu peux y faire gaffe et ce serait un comportement que n'aurait pas pu avoir nos ancetres ya 100 ans par exemple, une legere evolution de notre comportement de caractere syncretique si je puis dire

 

Il y a 4 heures, xmoussx a écrit :

8xO prosélystime

basé sur rien

Tu ne comprends pas le sens de ce mot, c'est pas justifié ds le contexte. 

 

Il y a 3 heures, lekter a écrit :

C'est faux, permettre un vivre ensemble autour d'une croyance, de règle sociétales c'est exactement ce qu'ont accompli les religions. C'est évidemment complètement dépassé aujourd'hui mais elles ont eu leur utilité en leur temps.

Arf depassé depassé c'est vite dit

 

Il y a 3 heures, xmoussx a écrit :

Ah non non, ce qui est faux c'est de dire que c'est "juste" ça.

Qu'on y voit un code civil ou des lois archaïques, soit. Mais c'est loin d'être la seule raison de l'existence des religions monothéistes, et toutes ces raisons ne sont pas aussi vertueuses, loin de là. 

Je te rejoins dans l'idee mais ce sont des raisons détournées, le message initial est toujours "bon"

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, JujuElDoud a écrit :

C pas une question de respect je t'assure personne te demande de faire attention a ca mais si tu le sais tu peux y faire gaffe et ce serait un comportement que n'aurait pas pu avoir nos ancetres ya 100 ans par exemple, une legere evolution de notre comportement de caractere syncretique si je puis dire

 

 

Je n'ai rien de syncrétique...Saint-crétin à la limite :ph34r:

Edited by petit_agité

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 02/07/2021 à 09:09, Mrpropre World Peace a écrit :

 

 

Le 02/07/2021 à 09:40, Rockandroll a écrit :

Tu devrais te pencher sur le but de la tolérance ...

échange intéressant imo effectivement World Peace la religion c'est pas que de la m**de, l'eglise en france a beaucoup développé le savoir, l'hygiène, les coopératives agricoles, un tas de choses qui expliquent d'où la religion tient ses racines

Aujourd'hui même si ces points ne sont plus dans son champ d'action l'Eglise continue d'assurer un service que personne d'autre ne peut faire, c'est l'accompagnement à la mort. C'est con à dire mais quand on sent la fin arriver on a envie de croire en Dieu, et mis à part un prêtre personne ne peut te donner un discours rassurant et optimiste. Et ça concerne tous ceux qui le veulent c'est beaucoup de personnes en vrai

 

Pour autant World Peace a selon moi tellement raison quand il dit que le but de la religion est de faire grandir son nombre de fidèles, on peut pas lui enlever ça. Ils peuvent pas s'empêcher, même le curé le plus sympa et humain que tu peux trouver va tôt ou tard essayer de te recruter. Et le prosélytisme est bel et bien le GROS problème des religions, puisque ça les amène à déborder sur les plates bandes des autres et à créer des conflits. Raison pour laquelle l'Etat a choisi la laïcité, pour faire cesser ces querelles. Raison pour laquelle les Etats non-laïcs peuvent encore avoir de gros problèmes entre confessions sur leur sol, puisque les citoyens ne sont pas sur un pied d'égalité.

 

C'est pourquoi je limite le but de la religion au vivre ensemble. Il faut le dire et le répéter en premier lieu aux curés, en réalité à ceux qui les forment. L'eglise ne devrait jamais verser dans le prosélytisme, mais adopter un discours plus large sur le but de la foi pour ne pas rattacher tel ou tel croyant à un Dieu précis. Pour un religieux le but devrait être d'aider les gens à trouver leur spiritualité, quel que soit la religion qu'ils ont choisi. Un jour dans les mêmes lieux de culte nosu verrons tantôt un imam, tantôt un prêtre et tantôt un rabin. Les fidèles choisiront leur jour de messe mais pourront aussi assister s'ils le souhaitent aux discours de religieux d'autres confessions. Ce sera la révolution spirituelle qui crééra une richesse théologique et pratique sans précédents et rapprochera les peuples. Mais on ne le verra pas de notre vivant les amis, peut-être nos petits-fils, peut-être leurs propres petits fils !

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites

rofl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouai moi je dirais plutôt que la base des religions c'est de maintenir son peuple en bon mouton pour éviter la loi du talion et bien respecter celle qu'on leurs imposent  ensuite y a eu les républiques démocratiques :D

Mais le paradoxe c'est que les religions ce battent entre elles, du coup double :D:D

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, JujuElDoud a écrit :

C'est pourquoi je limite le but de la religion au vivre ensemble

A la condition de vivre comme la religion le dicte sinon elles ne rejetteraient pas l'homosexualité, l'avortement ou d'autres choses. 

La religion c'est "vivons ensemble mais comme je vous l'ordonne sinon c'est l'enfer, le bûcher, la lapidation ou autre". 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui cette menace leur sert à te fidéliser et aussi à recruter c'est le mauvais côté du truc. Mais les vrais religieux sont plus tolérant que les politiques qui parlent pour eux. Exemple le rn qui en rajoute sur l'islamisme alors que côté Vatican on les entend pas critiquer leurs frères musulmans. Et malheureusement on écoute plus les politiques que les religieux, ça tord la réalité. La réalité c'est que les institutions supérieures des religions ont jamais été aussi proches ds le dialogue interreligieux. Bim

Edited by JujuElDoud

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

https://www.petafrance.com/actualites/etre-reellement-feministe-cest-egalement-etre-vegan/

Spoiler

 

Être réellement féministe, c’est également être végan

 

Posté le mars 8, 2018 à 4:49 par Anissa P

 

En cette Journée internationale des droits des femmes, engageons-nous à lutter contre la souffrance de tous les êtres de sexe féminin, peu importe l’espèce à laquelle elles appartiennent.

Cela peut surprendre, mais le respect des femmes et le respect des animaux sont étroitement liés. Ces deux mouvements sont basés sur une opposition à un système qui favorise les intérêts de certains au détriment d’autres, contre toute logique rationnelle, scientifique et morale.

Le féminisme consiste à lutter contre la manière dont certains êtres sont exploités au profit d’êtres « supérieurs » arbitrairement désignés, ainsi les féministes doivent en toute logique rejeter l’exploitation animale. Comme c’est le cas pour les femmes, la vulnérabilité perçue des animaux est utilisée comme justification implicite de leur exploitation.

Il est bien évident inadmissible de considérer les femmes comme de simples « morceaux de viande ». Alors pourquoi accepter que la même objectification ait lieu dans le cas d’êtres intelligents et sensibles pour aucune autre raison que le fait que ces individus soient des vaches ou des truies ? Il devient ainsi clair qu’une personne féministe qui mange un steak n’agit pas sur les principes d’égalité qu’elle soutient.

Le fait de consommer des animaux et leurs sécrétions (œufs, lait…) ne peut s’inscrire dans une véritable ligne féministe. En effet : comment lutter pour les droits reproductifs des femmes tout en ignorant et même soutenant l’exploitation des organes reproducteurs de vaches et de poules ?

La production de viande, de lait et d’œufs est basée sur l’exploitation du système reproducteur féminin, et des actes qui seraient qualifiés de meurtre, de torture, de viol et d’esclavage si on les faisait subir à des femmes :

Les vaches

Étonnamment, la plupart des gens – féministes inclus – ne réalisent pas qu’une vache doit accoucher d’un veau pour produire du lait. Encore moins savent que les vaches dans l’industrie laitière sont inséminées de force et à répétition (dans une étroite stalle grillagée appelée « cage de contention »), un acte qui s’apparente à une violence sexuelle, pour que chaque veau leur soit retiré et que le lait leur étant destiné soit approprié et vendu aux consommateurs.

Lorsque leurs corps épuisés ne produisent plus assez de lait, elles sont transportées vers l’abattoir, certaines sont encore gestantes. Toutes les exploitations laitières – même celles certifiées du label bio, plein-air ou « bien-être supérieur » – tirent profit des pires actes que l’on peut faire subir à des femmes et à des mères. Les consommateurs de produits laitiers participent à ces pratiques à travers leurs achats.

Réalisons qu’il n’y a aucune différence tangible entre une vache et une mère humaine en ce qui concerne leur détresse lorsque leurs petits leur sont arrachés, la douleur ressentie lors d’une insémination forcée ou l’intérêt qu’elles ont à vivre sans souffrance.

Les truies

L’industrie de la viande exploite aussi des femelles. Prenons la production de porc : les truies sont également inséminées artificiellement deux fois par an et sont contraintes à passer au moins cinq semaines de leur gestation dans des « cases de gestation », des stalles métalliques si étroites qu’elles ne peuvent même pas s’y retourner. Puis elles sont placées dans des cages de mise-bas sans litière dans lesquelles elles ne peuvent pas bouger ni véritablement interagir avec leur progéniture. Après environ trois semaines, leurs porcelets leur sont enlevés et le cycle infernal recommence, continuant pendant trois à quatre ans jusqu’à ce qu’elles soient à leur tour envoyées à l’abattoir se faire égorger de manière violente et terrifiante. C’est cela que l’on soutient quand on achète du jambon, des lardons ou des côtes de porc.

Les poules

Quant aux poules, elles sont ébecquées sans traitement antidouleur et vivent parquées par dizaines dans de minuscules cages, forcées de se tenir sur un sol en treillis métallique, jonchés de leurs propres excréments et des cadavres de leurs congénères qui n’ont pas survécus à ces conditions abominables. On transporte les survivantes vers l’abattoir, les suspend à l’envers et leur tranche la gorge ou les ébouillante vivantes dans des bassins de déplumage.

Les poules sont génétiquement manipulées pour produire une quantité non naturelle d’œufs, ce qui entraîne de graves problèmes de santé, comme un déficit en calcium, des prolapsus de l’utérus et des infections.

Transport-Poulets-JMcArthur-800x531.jpgJo-Anne McArthur / We Animals

Bien entendu les animaux mâles souffrent aussi dans ces industries, mais les femelles subissent souvent une plus longue période de maltraitance ainsi que la violence émotionnelle de la séparation avec leurs petits.

Heureusement, de plus en plus de féministes et de militants pour la justice sociale comprennent que l’apathie envers la violence n’a pas sa place dans un mouvement qui lutte pour l’égalité et incluent donc les droits des animaux dans leur combat. Célébrons toutes et tous la Journée de la femme en nous engageant à ne pas consommer les produits issus de la souffrance des animaux femelles exploités pour la nourriture.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, survival66 a écrit :

 

https://www.petafrance.com/actualites/etre-reellement-feministe-cest-egalement-etre-vegan/

  Révéler le texte masqué

 

Être réellement féministe, c’est également être végan

 

Posté le mars 8, 2018 à 4:49 par Anissa P

 

En cette Journée internationale des droits des femmes, engageons-nous à lutter contre la souffrance de tous les êtres de sexe féminin, peu importe l’espèce à laquelle elles appartiennent.

Cela peut surprendre, mais le respect des femmes et le respect des animaux sont étroitement liés. Ces deux mouvements sont basés sur une opposition à un système qui favorise les intérêts de certains au détriment d’autres, contre toute logique rationnelle, scientifique et morale.

Le féminisme consiste à lutter contre la manière dont certains êtres sont exploités au profit d’êtres « supérieurs » arbitrairement désignés, ainsi les féministes doivent en toute logique rejeter l’exploitation animale. Comme c’est le cas pour les femmes, la vulnérabilité perçue des animaux est utilisée comme justification implicite de leur exploitation.

Il est bien évident inadmissible de considérer les femmes comme de simples « morceaux de viande ». Alors pourquoi accepter que la même objectification ait lieu dans le cas d’êtres intelligents et sensibles pour aucune autre raison que le fait que ces individus soient des vaches ou des truies ? Il devient ainsi clair qu’une personne féministe qui mange un steak n’agit pas sur les principes d’égalité qu’elle soutient.

Le fait de consommer des animaux et leurs sécrétions (œufs, lait…) ne peut s’inscrire dans une véritable ligne féministe. En effet : comment lutter pour les droits reproductifs des femmes tout en ignorant et même soutenant l’exploitation des organes reproducteurs de vaches et de poules ?

La production de viande, de lait et d’œufs est basée sur l’exploitation du système reproducteur féminin, et des actes qui seraient qualifiés de meurtre, de torture, de viol et d’esclavage si on les faisait subir à des femmes :

Les vaches

Étonnamment, la plupart des gens – féministes inclus – ne réalisent pas qu’une vache doit accoucher d’un veau pour produire du lait. Encore moins savent que les vaches dans l’industrie laitière sont inséminées de force et à répétition (dans une étroite stalle grillagée appelée « cage de contention »), un acte qui s’apparente à une violence sexuelle, pour que chaque veau leur soit retiré et que le lait leur étant destiné soit approprié et vendu aux consommateurs.

Lorsque leurs corps épuisés ne produisent plus assez de lait, elles sont transportées vers l’abattoir, certaines sont encore gestantes. Toutes les exploitations laitières – même celles certifiées du label bio, plein-air ou « bien-être supérieur » – tirent profit des pires actes que l’on peut faire subir à des femmes et à des mères. Les consommateurs de produits laitiers participent à ces pratiques à travers leurs achats.

Réalisons qu’il n’y a aucune différence tangible entre une vache et une mère humaine en ce qui concerne leur détresse lorsque leurs petits leur sont arrachés, la douleur ressentie lors d’une insémination forcée ou l’intérêt qu’elles ont à vivre sans souffrance.

Les truies

L’industrie de la viande exploite aussi des femelles. Prenons la production de porc : les truies sont également inséminées artificiellement deux fois par an et sont contraintes à passer au moins cinq semaines de leur gestation dans des « cases de gestation », des stalles métalliques si étroites qu’elles ne peuvent même pas s’y retourner. Puis elles sont placées dans des cages de mise-bas sans litière dans lesquelles elles ne peuvent pas bouger ni véritablement interagir avec leur progéniture. Après environ trois semaines, leurs porcelets leur sont enlevés et le cycle infernal recommence, continuant pendant trois à quatre ans jusqu’à ce qu’elles soient à leur tour envoyées à l’abattoir se faire égorger de manière violente et terrifiante. C’est cela que l’on soutient quand on achète du jambon, des lardons ou des côtes de porc.

Les poules

Quant aux poules, elles sont ébecquées sans traitement antidouleur et vivent parquées par dizaines dans de minuscules cages, forcées de se tenir sur un sol en treillis métallique, jonchés de leurs propres excréments et des cadavres de leurs congénères qui n’ont pas survécus à ces conditions abominables. On transporte les survivantes vers l’abattoir, les suspend à l’envers et leur tranche la gorge ou les ébouillante vivantes dans des bassins de déplumage.

Les poules sont génétiquement manipulées pour produire une quantité non naturelle d’œufs, ce qui entraîne de graves problèmes de santé, comme un déficit en calcium, des prolapsus de l’utérus et des infections.

Transport-Poulets-JMcArthur-800x531.jpgJo-Anne McArthur / We Animals

Bien entendu les animaux mâles souffrent aussi dans ces industries, mais les femelles subissent souvent une plus longue période de maltraitance ainsi que la violence émotionnelle de la séparation avec leurs petits.

Heureusement, de plus en plus de féministes et de militants pour la justice sociale comprennent que l’apathie envers la violence n’a pas sa place dans un mouvement qui lutte pour l’égalité et incluent donc les droits des animaux dans leur combat. Célébrons toutes et tous la Journée de la femme en nous engageant à ne pas consommer les produits issus de la souffrance des animaux femelles exploités pour la nourriture.

 

 

Je ne trouve pas cette indignation "ridicule". Certes l'approche peut paraitre loufoque mais l'angle féministe offre une perspective interessante et j'ai appris des choses en lisant l'article.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me suis arrêté là :

"En cette Journée internationale des droits des femmes, engageons-nous à lutter contre la souffrance de tous les êtres de sexe féminin, peu importe l’espèce à laquelle elles appartiennent. "

Il faut lutter contre la souffrance des êtres faibles, peu importe l'espèce... tant que c'est pas des mâles.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, xmoussx a écrit :

Je ne trouve pas cette indignation "ridicule". Certes l'approche peut paraitre loufoque mais l'angle féministe offre une perspective interessante et j'ai appris des choses en lisant l'article.

C est quand même un angle qui traite du féminisme en faisant des analogies avec des vaches et des truies

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 12 minutes, dupire a écrit :

C est quand même un angle qui traite du féminisme en faisant des analogies avec des vaches et des truies

C'est la base de l'antispecisme, considérer qu'il n'y a pas de hiérarchie dans les races et que tous les êtres vivants ont de la valeur et doivent être respectés et protégés. Il n'y a donc rien de choquant à comparer une femme à une vache ou un homme à un mouton.

Étendre l'idée de la bienveillance pour qu'elle s'applique su l'ensemble du vivant, je peux le comprendre, ça a même une certaine logique. Introduire une distinction de genre dans le bazar c'est comme donner du LSD à un schizo pour le soigner.

Edited by doublejef

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
2 minutes ago, Ferris Bulleur said:

 

:/

Entre ça et les rapprochement avec l'étoile jaune et compagnie c'est assez gerbant.

Ceci dit il y a beaucoup à dire sur l'autoritarisme du pouvoir.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×