Jump to content
This Topic
hassbox

Israël - Palestine

Recommended Posts

Posted (edited)
Il y a 8 heures, Byshop a écrit :

@JayNissaje trouve le morcellement des territoires palestiniens injustifiable. C'est quoi l'excuse ?

J'ai plutôt l'impression que c'est israel qui s'est morcellé au fil du temps

pls.png

Edited by JayNissa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Citation

La plupart des Arabes vivant à l'ouest du Jourdain, en Israël, en Cisjordanie, (Judée et Samarie) et à Gaza sont de nouveaux arrivants venus des pays arabes voisins au tournant du XXe siècle, parce qu'ils étaient attirés par la prospérité économique relative apportée par le mouvement sioniste et les Anglais dans les années 1920 et 1930.

Citation

Ce qui unit les Palestiniens, c'est leur opposition au nationalisme juif et leur désir de l'éradiquer, et non une aspiration à un  État en propre. Les sentiments patriotiques de nature locale n’émergent que lorsqu'une entité non islamique exerce le pouvoir, comme Israël après la guerre des Six Jours en 1967. Ils se dissipent dès qu’un régime arabe s’installe, aussi lointain et despotique soit-il.

Citation
 pourquoi un gouvernement arabe autonome en Palestine n’a jamais été établi, ni en 1948, ni au cours des 19 années de régime arabe qui ont suivi? 
 
Parce que des Arabes, s'étant emparés collectivement de la cause palestinienne, ont voulu promouvoir l'idée que leurs frères en deçà du Jourdain avaient été dépossédés de leur territoire. Les partisans d'une identité palestinienne distincte formaient pourtant une minorité sans voix en Cisjordanie et à Gaza pendant les 19 années de régime jordanien et égyptien, avant qu'Israël ne se substitue à eux en 1967. Soudain, un peuple palestinien distinct a surgi du néant, il a prétendu qu'il méritait le statut de nation, et 21 États arabes ont fait chorus.
Citation

 

Le journaliste libanais Nadim Koteich a accusé le Djihad islamique d’avoir déclenché le récent cycle d’affrontements avec Israël. Dans une interview diffusée sur la chaîne de télévision libanaise LDC le 11 mai 2019, il a déclaré que le Hamas et le Djihad islamique, représentant respectivement les Frères musulmans et l’Iran, auraient dû profiter du retrait unilatéral israélien de Gaza pour aboutir à un compromis national palestinien. A la place, ils ont « entravé toute possibilité de paix » et se sont « retrouvés dans une prison appelée Gaza », a-t-il observé

 

http://memri.fr/2019/05/21/le-journaliste-libanais-nadim-koteich-impute-les-affrontements-au-djihad-islamique-et-au-hamas-israel-sest-retire-de-gaza-en-2005/

Edited by JayNissa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 13 heures, fonkyboy a écrit :

Gênant...

Les faits sont souvent gênants quand on est borné et abreuvé de propagande. Mieux vaut soutenir un club propriété d'un pays esclavagiste et mettre des -1 à tour de bras :ninja:

Edited by JayNissa

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, JayNissa a écrit :

Les faits sont souvent gênants quand on est borné et abreuvé de propagande.

C’est sûr que vaut mieux un bon c/c d’un blog d’extreme droite israélienne pour nier l’existence d’un peuple plutôt qu’une leçon d’Histoire sur wiki! 

Spoiler

🤦🏻‍♂️

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, fonkyboy a écrit :

C’est sûr que vaut mieux un bon c/c d’un blog d’extreme droite israélienne pour nier l’existence d’un peuple plutôt qu’une leçon d’Histoire sur wiki! 

  Masquer le contenu

🤦🏻‍♂️

 

On connait la chanson, quand on a pas d'argument on vous traite d'extrême droite, de fasciste, de nazi, tout ça tout ça. 

Citation

Fathi Hammad : Nous sommes ici aujourd’hui pour que le monde entier sache que nous sommes très près de libérer notre terre. Nous déclarons : voici venues les dernières heures, les derniers mois, les dernières années… Pas plus de quelques années… Nous sommes venus dire à l’ennemi sioniste – à ses hommes, à son armée, à son gouvernement, à la Knesset : allez-vous en. Le jour de votre massacre, extermination et anéantissement est proche. Chacun d’entre vous doit se chercher une place en Europe, en Enfer, dans l’océan ou dans le triangle des Bermudes. Il n’y a pas de place pour vous en Palestine. Il n’y a pas de place pour vous à Jérusalem, dans les cours d’Al-Aqsa, à Jaffa, à Haïfa, à Acre, ni nulle part ailleurs.

http://memri.fr/2019/05/20/lofficiel-du-hamas-fathi-hammad-aux-sionistes-il-ny-a-pas-de-place-pour-vous-a-jerusalem-dans-les-cours-dal-aqsa-a-jaffa-a-haifa-a-acre-ni-nulle-part-ailleurs/

Pas mal les inversions accusatoires

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, JayNissa a écrit :

J'ai plutôt l'impression que c'est israel qui s'est morcellé au fil du temps

pls.png

Donc rien n'existait avant 1946...? :sais-pas:

Tu justifie le négation de l'existence d'un peuple par le fait qu'ils n’exerçaient déjà pas le contrôle politique sur ce territoire... SuperColon !


 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 18 minutes, Gr- a écrit :

Donc rien n'existait avant 1946...? :sais-pas:

Tu justifie le négation de l'existence d'un peuple par le fait qu'ils n’exerçaient déjà pas le contrôle politique sur ce territoire... SuperColon !


 

Je dis juste qu'il n'y a jamais eu d'état palestinien.  C'était anglais, ottoman...

 

Citation

 

Philip Khuri Hitti, historien arabe, ainsi que de nombreuses personnalités arabe tel que, Le roi Hussein de JordanieHafez el-Assad, le représentant de l'Arabie saoudite aux Nations unies et le représentant du Haut-Comité arabe aux Nations unies déclarèrent en 1947 que la « Palestine » est une province Syrienne. Les Arabes vivant en Palestine n'était pas indépendants. Awni Abd al-Hadi déclara quant à lui en 1937 : « Il n’y a pas de pays tel que la « Palestine ». « Palestine » est un terme que les Sionistes ont inventé. »11. Certains historiens, considèrent l'identité palestinienne comme une invention, encouragée par les États arabes en conflit avec Israël12,13.

 

Pour celui qui réclame des cours d'histoire sur wikipédia (site d'extrême droite israelienne)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Palestiniens

Edited by JayNissa

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Byshop a écrit :

Le fait que ça date d'il y a 3000 ans, c'est un argument pour, ou un argument contre ? :sais-pas:

Ni pour ni contre, simplement une réponse à une question.

Sinon

Citation

21 mai 2019: Territoires palestiniens : les églises de Ramallah et de Bethléem ont été attaquées et pillées

Edit : Ton -1 fonkyboy c'est en soutien aux attaques et aux pillages ?

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Tragicomique ou jay nissa, il y a des points dont j'aimerais discuter (je te cite, toi ou tes sources)

Citation

Pendant la Première Guerre mondiale (1914-1918), la Turquie était alliée de l'Allemagne. Ils ont été vaincus et cela a engendré le démembrement de l'Empire ottoman. La Palestine fut créée, de part et d'autre du Jourdain, par la Société des Nations. En Juillet 1920, l'administration de ce territoire de 97.740 kilomètres carrés fut confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne, selon les termes du Mandat pour la Palestine [voir le texte intégral et original en anglais ici : http://avalon.law.yale.edu/20th_century/palmanda.asp]Le territoire prévu pour le retour des Juifs dans la déclaration Balfour comprenait la Palestine et la Transjordanie (Jordanie actuelle et un morceau d'Irak)

Pour respecter les engagements politiques pris par la Grande Bretagne à l'égard de Sharif Hussein, Roi de Hijaz (Arabie) et de ses fils, en remerciement de la " Révolte Arabe " contre les Turcs, la Grande-Bretagne délégua à l'Emir Abdallah (le deuxième fils de Hussein) l'administration de quelque 70 000 km2 d'un territoire s'étendant à l'Est du Jourdain, en excluant les implantations juives de la Transjordanie. 

Cela représentait environ 71,5% du total des 97.740 km2 concernés par le Mandat. Le reste, soit seulement 28,5% du Territoire sous Mandat, à l'ouest du Jourdain, devait demeurer disponible pour que les Juifs y reconstituent leur Foyer National. Les Arabes vivant sur la rive occidentale du Jourdain devaient être réinstallés en Transjordanie une fois que le Foyer National aurait été établi.

Moi ça me pose un problème que tu commences l'histoire à partir de ce moment là (14-18) car quand je lis wikipedia :

Spoiler

Les Arabes, qui ont conquis la Palestine sur les Byzantins dans les années 630, divisent la province d'al-Sham en cinq districts (jund), dont l'un garde le nom de « Palestine » (فلسطين, Filastīn) et s'étend du Sinaï jusqu'à Akko (connue par les Chrétiens sous le nom de Saint-Jean-d'Acre) ; son chef-lieu est d'abord Ludd (Lydda, Lod) puis, dès 717, ar-Ramlah (Ramla) et plus tard Jérusalem. Les autres villes les plus importantes sont Rafah, Gaza, Jaffa, Césarée, Naplouse et Jéricho. Ce district de « Palestine » était bordé au nord et à l'est par celui de « Jordanie », al-Urdunn, qui avait pour capitale Tibériade et incluait Akko et Tyr. Les frontières entre ces deux districts ont plusieurs fois varié au cours de l'histoire. À partir du xe siècle, cette division a commencé à tomber en désuétude, pour faire place finalement au royaume chrétien de Jérusalem.

Sous le gouvernement des Croisés, est fondé en 1099, le royaume latin de Jérusalem ; Jérusalem redevient capitale d'un État. Après la défaite et le départ des Croisés, aux xiie et xiiie siècles, les jund (districts) arabo-musulmans sont réintroduits, mais leurs frontières sont sans cesse redéfinies.

Les Mamelouks, l'Empire ottoman puis l'Empire turc dominent la Palestine jusqu'en 1917. À aucun moment sous la domination turque, la Palestine ne forme une entité administrative distincte14. À la fin du xiiie siècle, la « Syrie » est divisée en neuf « royaumes », dont les royaumes de Gaza (avec Ascalon et Hébron), Karak (avec Jaffa), Safed (avec Acre, Tyr et Sidon) et Damas (avec Jérusalem). Au milieu du xive siècle, le système des districts est réinstauré, et différentes divisions régionales se succèdent (comprenant des villes comme Ramla, Ascalon, Hébron, Naplouse). Tibériade est le chef-lieu d'un autre district, celui d'« Hauran ».

On parle quand même d'un quasi-millénaire dont tu actes la fin par un décret controversé avec une stratégie géo politique sous jacente correspondant au démantèlement de l'empire ottoman. Il me semble que tu opposes un droit de sol de fait, acquis, à un droit du sol vaguement bricolé par la GB avec la SDN qui va se muer plus tard en droit du sang assez injuste.

D'ailleurs on oublie souvent de rappeler qu'en 1903, pour contenter Herzl, la même GB sous Chamberlain proposait de créer Israël en Ouganda.. c'est dire la fragilité du projet.

En outre il faut quand même rappeler qu'en dehors des samaritains (qui eux même ne se considèrent pas juifs!) qui n'ont jamais quitté cette terre et qui constituent aujourd'hui un groupe de moins de 1K personnes, en 1910-20, il n'y a pas de traces légitime de populations israélites depuis l'antiquité.

Sans trop exagérer, le sionisme post Herzl c'est concrètement un groupe de colons très motivés dans les années 20 qui ont - il faut le reconnaître - contribué à éradiquer la malaria, construire des infrastructures et re fertiliser la région mais qui ont progressivement écarté les populations locales : comment le nier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je précise que je ne cherche pas l'affrontement où la controverse sur ce sujet, je ne suis ni pro-palestinien ni farouchement anti-Israël, aussi je pense qu'il faut également mettre de côté les considérations religieuses et ce que disent les livres sacrés sur le droit d'occuper tel ou tel territoire parce qu'à ce moment-là on ne s'en sort plus..

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 17 heures, AmIlya a écrit :

@Tragicomique ou jay nissa, il y a des points dont j'aimerais discuter (je te cite, toi ou tes sources)

Moi ça me pose un problème que tu commences l'histoire à partir de ce moment là (14-18) car quand je lis wikipedia :

  Masquer le contenu

Les Arabes, qui ont conquis la Palestine sur les Byzantins dans les années 630, divisent la province d'al-Sham en cinq districts (jund), dont l'un garde le nom de « Palestine » (فلسطين, Filastīn) et s'étend du Sinaï jusqu'à Akko (connue par les Chrétiens sous le nom de Saint-Jean-d'Acre) ; son chef-lieu est d'abord Ludd (Lydda, Lod) puis, dès 717, ar-Ramlah (Ramla) et plus tard Jérusalem. Les autres villes les plus importantes sont Rafah, Gaza, Jaffa, Césarée, Naplouse et Jéricho. Ce district de « Palestine » était bordé au nord et à l'est par celui de « Jordanie », al-Urdunn, qui avait pour capitale Tibériade et incluait Akko et Tyr. Les frontières entre ces deux districts ont plusieurs fois varié au cours de l'histoire. À partir du xe siècle, cette division a commencé à tomber en désuétude, pour faire place finalement au royaume chrétien de Jérusalem.

Sous le gouvernement des Croisés, est fondé en 1099, le royaume latin de Jérusalem ; Jérusalem redevient capitale d'un État. Après la défaite et le départ des Croisés, aux xiie et xiiie siècles, les jund (districts) arabo-musulmans sont réintroduits, mais leurs frontières sont sans cesse redéfinies.

Les Mamelouks, l'Empire ottoman puis l'Empire turc dominent la Palestine jusqu'en 1917. À aucun moment sous la domination turque, la Palestine ne forme une entité administrative distincte14. À la fin du xiiie siècle, la « Syrie » est divisée en neuf « royaumes », dont les royaumes de Gaza (avec Ascalon et Hébron), Karak (avec Jaffa), Safed (avec Acre, Tyr et Sidon) et Damas (avec Jérusalem). Au milieu du xive siècle, le système des districts est réinstauré, et différentes divisions régionales se succèdent (comprenant des villes comme Ramla, Ascalon, Hébron, Naplouse). Tibériade est le chef-lieu d'un autre district, celui d'« Hauran ».

On parle quand même d'un quasi-millénaire dont tu actes la fin par un décret controversé avec une stratégie géo politique sous jacente correspondant au démantèlement de l'empire ottoman. Il me semble que tu opposes un droit de sol de fait, acquis, à un droit du sol vaguement bricolé par la GB avec la SDN qui va se muer plus tard en droit du sang assez injuste.

D'ailleurs on oublie souvent de rappeler qu'en 1903, pour contenter Herzl, la même GB sous Chamberlain proposait de créer Israël en Ouganda.. c'est dire la fragilité du projet.

En outre il faut quand même rappeler qu'en dehors des samaritains (qui eux même ne se considèrent pas juifs!) qui n'ont jamais quitté cette terre et qui constituent aujourd'hui un groupe de moins de 1K personnes, en 1910-20, il n'y a pas de traces légitime de populations israélites depuis l'antiquité.

Sans trop exagérer, le sionisme post Herzl c'est concrètement un groupe de colons très motivés dans les années 20 qui ont - il faut le reconnaître - contribué à éradiquer la malaria, construire des infrastructures et re fertiliser la région mais qui ont progressivement écarté les populations locales : comment le nier ?

Avec plaisir Amllya. Je suis très loin d'être un expert du sujet mais c'est juste pour contre balancer la propagande victimaire de certains ,  leur vision binaire du sujet (les gentils et les méchants), leur critique perpétuelle de "l’extrême-droite" israélienne (sans critiquer le Hamas ou l'organisation du jihad islamique palestinien ou le gouvernement d’extrême droite d'Erdogan ou de Rohani, les massacres des chrétiens d'Orient, le droit des femmes dans les pays musulmans, le droit à l'apostasie.....) et donner + d'informations historiques comme tu le fais.

Et effectivement les Israélites semblent être majoritairement partis ou tués en 629. Tu commences l'histoire après ces événements d'ailleurs ;)

Citation

Entre la période des royaumes israélites et la conquête musulmane au viie siècle apr. J.-C., la Terre d’Israël tomba aux mains successives des AssyriensBabyloniensPersesGrecsRomainsSassanides et Byzantins. Cependant, la population, majoritairement juive, commencera à décliner après la guerre contre l’Empire romain lors de la Première guerre judéo-romaine, entre 66 et 73 apr. J.-C., puis la seconde guerre judéo-romaine (Guerre de Kitos)32 et la Révolte de Bar Kokhba, en 132 apr. J.-C., qui provoquera l’exil forcé d’une majorité d’entre eux et la nouvelle appellation de la région en province de Syrie-Palestine, et, plus tard, Palestine, afin d’essayer d’effacer le lien entre le peuple juif et la Terre d’Israël33,34. En 628-629 apr. J.-C., une révolte juive contre l’empereur byzantin Héraclius conduira à un massacre massif et à l’expulsion totale des Juifs de la région. La population juive de la région se réduisit considérablement et atteignit probablement son point le plus bas. Toutefois, une présence juive minoritaire se maintint continuellement.

Par ailleurs le sionisme n'a rien de religieux, bien au contraire. C'est un nationalisme. Et la seule chose que j'ai nié, c'est l'existence historique d'un état/nation/royaume arabe palestinien.

Cela étant, ce qui me dérange le plus est l'importation du conflit en France par des gens qui veulent juste cracher sur du "sioniste".

J'ai pas encore vu une manif ou un boycott de Samsung pour soutenir les musulmans de Chine par exemple. Mais bon, les chinois ne sont pas sionistes. Si Israël faisait la même chose, j'imagine que ce serait la guerre civile en France.

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Tragicomique a écrit :

.........

J'ai pas encore vu une manif ou un boycott de Samsung pour soutenir les musulmans de Chine par exemple.

.........

Samsung , c'est sud-coréen ! :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Tragicomique a écrit :

Avec plaisir Amllya. Je suis très loin d'être un expert du sujet mais c'est juste pour contre balancer la propagande victimaire de certains ,  leur vision binaire du sujet (les gentils et les méchants), leur critique perpétuelle de "l’extrême-droite" israélienne (sans critiquer le Hamas ou l'organisation du jihad islamique palestinien ou le gouvernement d’extrême droite d'Erdogan ou de Rohani, les massacres des chrétiens d'Orient.....) et donner + d'informations historiques comme tu le fais.

Et effectivement les Israélites semblent être majoritairement partis ou tués en 629. Tu commences l'histoire après ces événements d'ailleurs ;)

Par ailleurs le sionisme n'a rien de religieux, bien au contraire. C'est un nationalisme. Et la seule chose que j'ai nié, c'est l'existence historique d'un état/nation/royaume arabe palestinien.

Cela étant, ce qui me dérange le plus est l'importation du conflit en France par des gens qui veulent juste cracher sur du "sioniste".

J'ai pas encore vu une manif ou un boycott de Samsung pour soutenir les musulmans de Chine par exemple. Mais bon, les chinois ne sont pas sionistes. Si Israël faisait la même chose, j'imagine que ce serait la guerre civile en France.

Je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent sur la planète d'un peuple parti depuis si longtemps et revenu réclamer ses terres.. au contraire de peuples frontaliers. C'est pour cela que je parle de droit du sol de fait.

Par contre je suis plus partagé sur le sionisme. Dans sa variante politique c'est un nationalisme, une réaction face aux évènements début 20° (affaire Dreyfus) centrée sur la personne de Herzl et concrètement avec l'achat de terres par Rothschild. Et c'est lors de cette première Alya qu'on y trouve les figures majeures de la création d'Israël à dominante russe, avec notamment Ben Gourion. Puis les pogrom successifs de Russie, Ukraine, parachèvent le processus.

Mais le fond du sionisme à ce moment là est clair et puissant (là encore je cite wiki pour rester neutre) :

Citation

Il s'appuie  sur le lien qu'entretient le peuple juif avec la Terre d'Israël par la pratique religieuse au cours de l'exil ainsi que sur l'idéalisme d'une renaissance de la patrie juive à des fins messianiquesLe nationalisme juif apparaît comme la fondation d'un humanisme hébreu (Buber) ou encore comme un moyen d'exercer le véritable esprit du judaïsme (Ahad Ha'am)

Donc le religieux rencontre le politique :

Citation

Sous la pression de l’antisémitisme européen et sous l’influence des idéologies nationalistes et d'indépendance nationale, une partie de la population juive européenne (surtout en Europe centrale et orientale, où l'intégration est difficile) transforme à la fin du xixe siècle ce désir religieux en un projet politique : le sionisme, fondé sur le sentiment national juif

Par contre on voit bien que la notion est évolutive et qu'aujourd'hui il semble exister des nuances de sionisme, du plus fortement religieux au moins, allant des ultra orthodoxes au post sionisme laïc. J'ai quand même l'impression qu'on est en ce moment dans des tendances extrêmes plus teintées de religion, de la même manière que le nationalisme explose en Europe et je me permets de citer l'actualité et nos candidats à l'UE qui nous abreuvent du "retour de la civilisation européenne" et "des racines chrétiennes".. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 13 heures, AmIlya a écrit :

Je ne crois pas qu'il y ait d'équivalent sur la planète d'un peuple parti depuis si longtemps et revenu réclamer ses terres..

En l'occurrence ce n'est pas le même peuple. Les ashkénazes sont des polonais blanc comme des culs, ce qui suffit à prouver l'origine géographique de leurs ancêtres, quant aux séfarades le même raisonnement doit amener à penser qu'ils sont génétiquement maghrébins/espagnols et donc eux aussi des descendants de convertis.

Ils ont décider de s'établir sur cette terre peu fertile, de toutes évidences ce n'est pas pour y exploiter du pétrole. La plupart de ceux qui y vivent y sont nés, donc pour moi la question de leur départ de Palestine ne se pose pas, mais il ne faut pas non plus se laisser jeter de la poudre aux yeux avec ce genre d'argument fallacieux.

Si je me convertis aux dieux de l'ancienne Babylone, je ne vois pas trop quel droit cela donnera à mes descendants d'aller occuper l'Irak.

Edited by Byshop

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 5 heures, AmIlya a écrit :

de la même manière que le nationalisme explose en Europe et je me permets de citer l'actualité et nos candidats à l'UE qui nous abreuvent du "retour de la civilisation européenne" et "des racines chrétiennes".. 

Le nationalisme se développe dans toutes les régions du monde en opposition avec la mondialisation "heureuse" notamment. Et pas qu'en Europe, Modi (nationalisme hindu), Erdogan (nationalisme islamique), Trump, Bolsonaro.... En Europe ça me semble être en grande partie en opposition à l'UE qui nie le concept de peuples et de nations justement. Ils veulent faire croire à un peuple européen alors qu'il n'y a qu'une civilisation européenne et non un peuple.

Citation

Les lignes qui suivent donnent un aperçu des thèses de Hazony : “Mes amis libéraux (là encore, au sens américain, c’est-à-dire des intellectuels de gauche) semblent ne pas comprendre que la construction libérale qu’ils soutiennent est une forme d’impérialisme… Tout comme les Pharaons et les rois de Babylone, les empereurs romains et l’église catholique romaine, jusqu’à récemment, ainsi que les marxistes au siècle dernier, les “progressistes” ont aux aussi leur grande théorie sur la manière d’apporter la paix et la prospérité au monde entier, en abolissant les frontières et en unissant l’humanité sous leur propre domination universelle. Infatués de la clarté intellectuelle de cette vision, ils dédaignent le processus laborieux de consulter la multitude des peuples qui doivent, selon eux, embrasser leur vision de ce qui est bon. Et comme tous les impérialistes, ils sont prompts à exprimer leur dégoût, leur mépris et leur colère lorsque leur vision de la paix rencontre l’opposition de ceux dont ils sont certains qu’ils retireront un immense bénéfice en se soumettant tout simplement”.

Sinon, pour rappel 

 

Citation

 

Le 29 novembre 1947, les Arabes ont refusé la recommandation du Comité spécial sur la Palestine des Nations Unies, qui par un vote majoritaire, a approuvé la résolution 181 :

Création d’un Etat arabe indépendant (l’ONU n’a pas employé le terme « Etat palestinien », car le peuple palestinien n’existait pas encore, et personne, même les pays arabes, ne demandait la création d’un tel Etat), et d’un Etat juif indépendant, à l’ouest du fleuve Jourdain », sur une terre conquise sur l’Empire ottoman effondré, et administrée par la Grande-Bretagne.

L’histoire de ces 70 années aurait pu être bien différente, si les Arabes avaient accepté alors ce qu’ils réclament aujourd’hui.

 

 

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Gr- a écrit :

Faut être sous quel genre de drogue pour boire ta soupe propagandiste ?

Fait tourné poto !

Du captagon.

Sinon, tu peux argumenter et dire ce qui est faux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

@fonkyboytiens voila la propagande de l'extrême droite israélienne

 

Citation

Les Arabes israéliens sont les Arabes détenteurs de la citoyenneté israélienne vivant en Israël. Ils s’identifient comme « Palestiniens » ou « Arabes d'Israël »1. Ils sont aussi parfois désignés par les Arabes des autres pays comme « Arabes de 48 ». Les réfugiés juifs des pays arabes ne sont pas comptés parmi les Arabes israéliens.

Lors de la guerre israélo-arabe de 1948, environ 27 %, soit environ 150 000 des 900 000 Arabes de la population de la Palestine mandataire restèrent chez eux, d'autres furent déplacés à l'intérieur d'Israël. Ils reçurent la citoyenneté israélienne.

Les Arabes israéliens représentent en avril 2017 environ 20,8 % de la population d’Israël, soit environ 1 808 000 personnes2

 

Edited by Tragicomique

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi que tu comprends pas de ce que dit le monsieur? Des gens qui ont été dépossédés de leurs biens, devenus des sans domiciles, qui se transforment en combattants? Attaquer les envahisseurs est la seule option en 2019, les sionistes n'auront jamais la paix, ils ne la meritent pas.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×