Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Berlin

[Trip Report] Las Vegas Ier

Recommended Posts

On ira faire un tour au o.shea évidemment.

Bilan -350$ pour le moment. Une session de touche qui n'a pas bien tourné avec un qq < 77 sur 23347 puis un a9 < AT sur A9QxQ AIF + tentative de hero call moisi -_-

Go pour le 400 du venetian aujourd'hui.

Quelqu'un a un bon plan massage de qualité à tarif correct ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça avait super mal commencé en me faisant craquer AA par 78s et un down a 10k. Puis belle rentabilité d'un set 995 qui me met à l'aise, puis grind sévère. Puis tout bascule lorsque le 2ème en stack décidé de prendre une Line certaine pour hit un de ses 5 outs river dans un pot gigantesque de 4 fois l'average. Avant de busto sur un tirage quinte et flush + bottom que je transforme en bluff river et call par 2ème paire du bobard malgré une doublette.

En cash bis répétita avec un k3 par accident sur K83 value flop et turn pour ^etre crus river 7 face à k7 + surtout un TT suck out sur 789J quand la doublettes du 8 rentre river alors que je trouve le moyen doverbeter à boîte sur la turn...

Sick sick day + craquage au blackjack... Il est 18h20, une sieste et on repart pour le 85 du caesar...

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.facebook.com/forzaja/media_set?set=a.10203180930385724.1073741829.1281787558&type=3

Cela marche ???

Des boobs fraîchement ajoutés

[...] vous avez 2800 nouvelles demandes d'ajout

^^

Super les photos, ça me fais patienter avant juin juillet ...j'ai trop hâte d'y retourner aussi.

 

Merci de partager ça avec nous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais m'attacher dans les jours à venir de vous faire revivre le voyage.

Je suis rentré à l'instant, je suis exténué mais heureux d'avoir enfin réalisé ce rêve.

On attend ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensemble des photos du séjour à retrouver ici.

 

 

:!!: Premier jour :!!:

Quinze jours, cela passe vite, vraiment très vite. Surtout à Vegas, ceux qui y sont déjà allés pourront le confirmer.

C'est bien évidemment excité comme une puce que je me réveille. J'avoue ne pas avoir réellement réussi à m'endormir, premiers signes d'une journée qui s'annonce longue : 9 heures de vol jusqu'à Philadelphie, quatre heures d'escale, et six nouvelles heures et demi pour rejoindre Vegas. Un peu moins de vingt heures au total sans avoir dormi, ça va piquer... Le trajet a été plutôt mitigé dans son ensemble via US Airways. Le vol transatlantique a été étonnamment bon, voir même plaisant avec des sièges confortables, une panoplie de films récents, et surtout un service de qualité question restauration/breuvage. Pour se mettre dans l'ambiance, un petit Last Vegas que j'avais manqué lors de sa sortie au ciné. Sans plus, mais ça met dans le bain quand même.

94d6d.jpg

 

On prendra le premier bad à Philie justement puisque l'on a passé la douane assez rapidement et que du coup l'on devra attendre deux heures et demie avant la correspondance vers Sin City. Impossible de prendre le vol qui partait deux heures plus tôt puisque complet. Le temps de faire une sieste où perso je me suis vraiment endormi pour la première fois depuis peut être 40 heures.
L'erreur aura été de prendre un premier repas typique des states juste avant le deuxième vol, avec du poulet grillé avec une sauce bizarre... Non seulement ça me retournera l'estomac pendant les six dernières heures du voyage, qui cette fois sera assez inconfortable dans un avion où l'on se sent entassé, mais en plus cela aura le mérite d'accentuer des calculs rénaux qui s'étaient réveillés à l'aéroport de Philadelphie... Je ne vous raconte pas l'atrocité du voyage, jamais je ne me suis senti aussi mal avec la fatigue, la douleur et l'estomac en vrac.

Et d'un coup, la magie opère... Les lumières du strip depuis l'avion, les machines à sous à l'aéroport, l'organisation américaine avec un taxi que nous attendons à peine deux minutes, un check-in rapide au Flamingo.

lg1i.jpg

 

Pas d'upgrade malgré la tentative de tip $20 dans le passeport, mais tellement HS, je ne cherche même pas à négocier ni l'up ni la vue. Ce sera vue sur la zone du link, avec vue immédiate sur le harra's en face, à gauche la partie colisée du Caesar + le mirage, et à droite la grande roue. Ce n'est pas super, mais on s'en contentera... Surtout que sans le savoir, on aura vue immédiate sur le coup de cœur du séjour : le o'sheas. Une douche et au lit. Je m'endors immédiatement… Je prends.

 


:!!: Deuxième jour :!!:
Le réveil a plutôt été bon. L'impression de n'avoir ni trop, ni pas assez pioncé. Un petit réveil rapide vers 6h du mat, puis j'arrive à me ré-endormir quelques heures. Ce n'est pas le cas de Bryan qui est déjà au taquet. Avec notre réservation via expedia, on a eu le droit à $18 par jour au Café Capuccino @ Flamingo. Suffisant pour prendre un assortiment de fruits, un yaourt géant aux fruits rouges avec granola en fond de cup, une boisson et un autre fruit ou un cookie. Amplement suffisant pour deux.

9fvu.jpg

 

Bryan a donc eu le temps de faire un bref tour du Flamingo pendant que j'embrassais encore Morphée. Rien d'hyper intéressant même si le coin jardin/fontaine avec les flamants roses est plutôt sympa pour prendre le petit déj. Je ne le ferai pas du séjour pour ma part mais il est vrai qu'ensoleillé, la place est plutôt agréable.

pmep.jpg

 

Nous avions prévu d'aller dès le premier jour aux Outlets sud après l'aéroport. J'y lâcherai évidemment un beau billet, avec des poches pleines de chez Levis, Quiksilver, Converse, Ecko... A $40 le 501 on ne se prive pas. De même pour les packs Quicksilver à $50 les deux pantacourts/shorts ou $149 le pack survivor trois pantacourts/shorts, trois tee-shirt, un sweat à capuche, et plein d'accessoires… $60 les deux paires chez converse… Bref, de méga belles affaires notamment sur les marques US. Par contre sur les marques européennes ce n'est pas intéressant. Exemple les lunettes rayban sont pratiquement plus chères. Au retour nous avons fait la connaissance de Joseph, chauffeur de tacos brésilien qui nous glisse, entre deux échanges football, tout connaitre de Vegas avec le meilleur club de striptease aux massages brésiliens. Mais avec le pays des femmes zizi, c'est loin d'inspirer confiance. Toute la mentalité américaine en quinze minutes de trajet. De l'échange, une tentative d'intéressement à notre programme, des réponses qui vont en notre sens, et des propositions pour nous accompagner dans notre périple. Par exemple quand nous lui avions dit que nous envisagions d'aller voir le match de basket universitaire de UNLV, il nous a laissé son numéro de téléphone, le temps qu'il appelle une connaissance voir s'il a des places, comme ça il passe nous chercher à l'hôtel pour nous y emmener. Bref, rien à voir avec ces conn**ds de français qui te feraient limite payer le sourire. Plutôt sympa même si on ne donnera pas suite aux propals de notre chauffeur de taxi américain préféré.

Le soir, on a été faire notre premier tournoi. On n'a pas été le faire n'importe où hein. Non non non. Directement le Venetian.

jwsc.jpg

 

Si le tournoi ne donnera rien pour moi, à part amorcer une semaine atroce question variance (AA craqué AIPF pour la première des huit fois de la huitaine), Bryan fera sa première ITM sur le 200 KO des Deepstack Extravaganza. A la bulle, il fera la connaissance d'Alexis, grinder français qui est parti tenter sa chance à Vegas, avec un succès grâce au rackback du Treasure Island (prime cash selon le temps passé à grinder dans une room assez tricky). Il deviendra notre compagnon d'infortune pendant ce séjour, et à fortiori un nouvel ami dans ce monde fou du poker. Si tu lis ce petit message, j'espère que tout va bien pour toi. On espérant que tu as aussi serré au O'shea's. Beer pong rulessssss !!!
Je busterai anecdotiquement sur un TT<AK. J'en profiterai du coup pour me balader dans Little Venise. Une put*** de claque visuelle. Le moindre recoin est absolument à voir... Des plafonds aux carrelages, en passant par les poutres, les murs... Tout est sublime.

y3zb.jpg

 

A l'entrée du casino, les premiers canots avec vue sur l'eau.

3e23.jpg

 

Deux sublimes colonnes pour nous accueillir dans un bâtiment à l'architecture bien italienne. Les photos parleront d'elles-mêmes car il m'est difficile de décrire ce qui s'approche de la perfection. Au cours de la balade, j'ai l'impression avec le faux plafond semblable au Paris qu'il est 16 heures de l'après-midi. Un petit check-up du téléphone pour vérifier l'heure, et il est effectivement minuit.

aqj5.jpg

 

La fameuse place centrale est un peu désertée en revanche. Je continue dans les couloirs, je m'y perds même à regarder à gauche, à droite, à relooker les fontaines, les peintures, les sols... Oups je suis arrivé au Palazzo. Comme dans un rêve, tout est trop beau. Malheureusement Bryan vient de busto. Allez zou, on retourne au dodo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:!!: Troisième jour :!!:

 

La bonne nouvelle du réveil, c'est que j'ai (déjà) l'impression de ne plus subir les effets du décalage horaire. Cette fois-ci, on prend le temps de se balader sur strip à défaut d'une marche rapide vers le Venetian.

La vue est loin d'être dégueulasse d'ailleurs.

2gdq.jpg

 

Pas pressés car ce soir, pas de tournoi mais une première sortie pour aller voir le match de basket universitaire entre les locaux de Vegas et New Mexico. Ce sera donc buffet, à celui réputé du Bellagio. On est à une dizaine de minutes à pied, à peine avec une entrée entre le Caesar et là où Danny Ocean et sa bande ont fracassé les gains de Terry Benedict. Par là où nous sommes passés, le Bellagio ne semble pas être génial. Un peu vieillot et sans réel saveur.

7xzj.jpg

 

Ce couloir est loin de ressembler à ceux qui descendent depuis le tram et qui me feront une toute meilleure impression, plus tard dans le séjour. On passe dans le casino et devant la poker room, déjà remplie avec des listes d'attente, il doit être 13 ou 14 heures à ce moment-là seulement.

3hhx.jpg

 

Puisque vous êtes des friands d'avis sur les restaurants, je vais essayer d'évoquer le buffet du Bellagio. Il est situé après le poker room, très près de la zone O. Quatre files pour faire la queue, dont une réservée aux VIP, probablement pour la carte MLife. Heureusement pour nous il n'y a personne en ce mercredi, et nous sommes immédiatement pris en charge pour moins de cinquante dollars à deux.

Les softs drinks sont à volonté, c'est parti pour quelques diet coke. Servis dans des verres 50/75cl. On a la classe où on ne l'a pas. Je ne vais pas exposer la variété de tous les plats mais en gros quand on fait le tour à partir de la droite on retrouve :

- de quoi composer une salade fraiche

- un assortiment de viandes

- ce qui va accompagner les viandes

- des plats traditionnels en sauce, principalement à base de pates (macaronis fromage, raviolis…)

- pizzas, burgers

- quelques éléments de breakfast (œufs, bacon, etc…)

- des entrées, salades déjà prêtes

- un coin japonais/chinois avec des fruits frais d'un côté, charcuterie fromage de l'autre

- dans la zone centrale divers types de pains

- les desserts

gdr6.jpg

 

J'ai beaucoup aimé trois choses : les éléments du breakfast, un rôti infusé dans un jus sans graisse, les croutons qui ont relevé le goût de la salade caesar que je me suis préparé.

gip8.jpg

 

Je n'ai en revanche pas apprécié : les ribs trop gras et sans réel goût, les desserts pourtant alléchants mais tellement lourds que je n'ai pas pu y consacrer plus d'une bouchée.

3jh5.jpg

 

Globalement, buffet relativement bon pour un prix plutôt modeste. Bien évidemment je n'ai pas gouté à tout, mais suffisamment convaincant pour me donner l'envie d'y retourner une seconde fois, ce sera pour la fin de la semaine.

pftw.jpg

 

L'après-midi, ce fut cash game. Je ne me souviens plus trop où exactement, mais je ferai un compte-rendu "poker" en présentant les rooms où nous avons joué en fin de Trip Report. Il faut bien dire qu'avec une variance qui ne m'a pas laissé tranquille, je ne place pas le poker au premier rang dans mes souvenirs du séjour. Comme déjà précisé, avec 8 fois AA craqué AIPF en 7 jours, j'ai même eu une période de doute, mais nous y reviendrons.

 

Le temps donc de faire une petite session cash négative, et l'on se retrouve à se préparer pour aller au Thomas & Mack Center. Dans l'aprèm on a pris un petit bad puisque j'ai demandé à la réception de l'hôtel de nous aider pour réserver les billets, mais la nénette au moment de finaliser ne peut pas le faire puisqu'il faut créer un compte et payer directement. Chose que l'hôtel ne permet pas. Du coup, et avec une demi-heure de perdue, c'est un peu à poil que le taxi nous dépose devant le guichet.

hvsg.jpg

 

Avant même de monter les escaliers, une personne nous accoste pour nous proposer des billets à $50 pièce en nous expliquant l'emplacement. A ce prix-là en réservant sur le net, on aurait été au niveau de l'anneau supérieur, bien loin du terrain. Là, on se retrouve au 18e rang, dans un angle. Plutôt pas mal placé. Deal.

eb22.jpg

 

Si UNLV prendra une belle branlée, avec notamment deux joueurs de New Mexico que l'on pourrait un jour retrouver en NBA à mon avis (Cameron Bairstow en poste 4 et Kendall Williams à la mène), j'ai vraiment kiffé le spectacle offert par l'université du Nevada. Cela fait longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans une salle de Pro A ou de Pro B, seulement dans des salles de N1 pour le boulot, mais il n'y a pas de souci, les américains ils savent y faire pour créer un spectacle. Entre les animations à tous les instants, le pack sono/vidéo parfaitement synchro, la pyrotechnie intérieure… La fanfare nous entrainera à encourage UNLV même si le résultat n'est pas au bout. J'ai même eu quelques frissons pendant l'hymne américain. Les lumières éteintes, les mains sur le coeur, l'émotion des gens, tout ça... Ils sont peut être bourrés de défauts, mais cette fierté patriotique est une qualité que je leur envie pour l'ensemble de l'hexagone...

Les pancartes sont plutôt marrantes quand les shooteurs en face s'apprêtent à tenter leur chance.

q5vt.jpg

 

En sortant, tout est parfaitement étudié pour une évacuation rapide des 8000 spectateurs (estimation réalisée sur le fait que 18000 personnes peuvent prendre part). Il faut bien dire qu'avec la défaite, l'enceinte avait commencé à se vider quelques minutes avant la fin du match. Un tacos nous récupère immédiatement au pied du complexe, et nous voilà de retour sur le strip via l'autoroute qui traverse la ville. Bon, l'impression quand même qu'on a fait un sacré détour avec une note plus salée qu'à l'aller. En bon touristes que nous sommes, nous continuerons la visite de Sin City demain.

 

Deux petites vidéos basket

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous fait un bon c/r. Merci

La suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×