Aller au contenu
Ce sujet
jou0eur

Quelle nouvelle démocratie ?

Messages recommandés

@ezequiel


Genre des types tires au hasard vont décider de comment doit agir la fed en temps de crise ???

La science n'est pas morale. La science est une dictature ou celui qui a raison gagne. C'est pour ça que ça fonctionne. 

Modifié par jou0eur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vu qu'on  kutounN a cité Etienne Chouard dans le topic, je conseille a tous de regarder au moins ca :

 

 

Des versions plus longues sont disponibles sur youtube

Modifié par MisterX533

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@ezequiel

Genre des types tires au hasard vont décider de comment doit agir la fed en temps de crise ???

La science n'est pas morale. La science est une dictature ou celui qui a raison gagne. C'est pour ça que ça fonctionne. 

Est ce que des députés qui ont des centaines de dossiers à gérer à l'année (et qui par définition n'ont pas une grande expertise desdits dossiers) sont forcément plus qualifiés qu'un millier de volontaires, entourés par des professionnels du droit, qui vont se concentrer sur 1 sujet unique ?

 

Les banques centrales (et autres institutions intergouvernementales) me paraissent être un sujet différent. Avant de songer y placer mille randoms (ce qui, j'en conviens serait peut être une idée à la con ^^), il serait peut être bon d'essayer d'en "reprendre le contrôle".

A l'heure actuelle, je considère que ce sont des organisations privées.

Aucun des mecs à la tête de la BCE ou du FMI n'ont été élus.

Ces organismes ont pourtant un pouvoir significatif (!) sur les économies des différents pays et je ne peux m'empêcher de me demander si elles sont réellement au services des peuples ...

(Article trouvé à la base sur Atlantico. L'original a été effacé :

Quand la BCE admet entre les lignes qu’elle a un plan pour nous sortir de la crise : la déflation et les chômeurs.

Un autre, au titre un peu simpliste, j'avoue : L'austérité : une erreur de calcul).

 

Tu nous dis être favorable à un pouvoir fort, très bien.

Mais es tu pour autant favorable aux dogmes prônés par nos "maîtres économistes" ? :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca signifie quoi reprendre le contrôle d'une banque centrale ? Ce qui importe selon moi. c'est moins qui gère la banque centrale que "fait il bien son boulot ?"

Mais ont ils bien fait leur boulot ?!

Et en admettant que ça ne soit pas le cas, que faire ?

Rien ! Parce qu'on ne peut rien faire, parce que nous n'avons aucun choix, aucune alternative concernant les politiques menées par la Troïka !

La science n'est pas morale. La science est une dictature ou celui qui a raison gagne. C'est pour ça que ça fonctionne. 

La politique n'est pas une science dure.

Je te mets au défi de me prouver que nos élites européennes ont raison ! C'est tout à fait impossible.

Si tu me réponds : ils sont au pouvoir, le système les a promu, donc ils sont légitimes (donc ils ont raison :P). Clairement nous ne serons pas d'accord. :)

 

De plus, il me paraît tout à fait légitime de se demander s'ils suivent la bonne direction.

Il me paraît tout aussi légitime de choisir comment tenter de sortir de la crise.

C'est d'ailleurs cette chose qu'on m'a expliqué vendu durant mon enfance, ce truc qu'on appelle démocratie.

 

...

RAAaaaaAaa, tain Jou0eur, n'efface pas tes messages ! :D

Modifié par Elzekiel

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je sais bien que la politique n'est pas une science dure. Je voulais juste montrer par la que la discipline qui fonctionne le mieux ne s'appuie pas sur un modèle proche de la démocratie. Bien au contraire.

 

Pour le reste je laisse tomber. Vous etes par trop romantique et je suis bien trop cynique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La science n'est pas morale. La science est une dictature ou celui qui a raison gagne. C'est pour ça que ça fonctionne. 

c'est celui qui fait consensus qui gagne.

 

Quant au sujet initial, mis à part à Athènes pendant une trentaine d'années il n'y a jamais eu de démocratie. Tout au plus une oligarchie bourgeoise après la Révolution.

Modifié par tiresias

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est celui qui fait consensus qui gagne.

 

Quant au sujet initial, mis à part à Athènes pendant une trentaine d'années il n'y a jamais eu de démocratie. Tout au plus une oligarchie bourgeoise après la Révolution.

imo c'est un prob de formulation. Et btw je pense pas que la tienne soit supérieure à la mienne dans ce contexte pour le coup. Meme si la mienne était obvious vulgaire.

 

Ce que je voulais montrer c'est que le fonctionnement d'une discipline de science dure ne s'apparente pas du tout à un modèle démocratique. Bien au contraire.

Modifié par jou0eur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est dur de faire le consensus en sciences avec un truc faux.

il n'y a que des trucs faux en sciences. exemple: la théorie newtonienne de la gravitation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne comprends pas ce que tu veux dire.

Une théorie est acceptée en sciences non pas parce qu'elle est "vraie" mais parce qu'un nombre important de scientifiques considère qu'elle offre une représentation valable de la réalité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca me semble bien compliqué à mettre en place. 

Ah bon? Perso, je trouve pas. Les critères pour être tiré aux sort peuvent être "compliqués",  ou sujet à débat tout simplement. La constitution devra les définir clairement (constituante tirée aux sort, on est d'accord?). Mais son application devrait être plus simple que d'organiser le renouvellement du sénat imo.

Sinon, pour en revenir au sujet, merci à Byshop de l'avoir initié, quelles mesures pourraient être prises pour tendre vers un régime démocratique?

J'ai parlé du référendum d'initiative populaire. Il me semble primordiale dans un système démocratique. Même si comme en Suisse, il n'aboutit que rarement, ceux qui auront lancer le débat puis la consultation auront eu une tribune publique pour sensibiliser à leur cause. Il ne faudrait que quelques pourcentage de votant mobilisés autour d'un texte, une question pour provoquer le référendum (et non le consentement des parlementaires comme c'est le cas actuellement). Le vote interviendrait systématiquement après un délai suffisamment long pour que la question soit débattue sereinement par tous, genre 6 mois mini...

Pour une réelle démocratie, je crois aussi que l'amateurisme politique doit être une variable essentielle. Fini les pros de la politique qui font leur carrière à coup de mandat.  (Bayrou comptabilise plus d'années de mandat que son âge!) Personne ne doit devenir indispensable en raisonnant à l'extrême. Cela veut dire des mandats courts et/ou non renouvelable.

 

Pour la chambre tirées aux sort, je suis pour qu'elle vote les lois. On aurait ainsi un meilleur contre pouvoir que le sénat actuel, tout en laissant la majorité des parlementaires "élus" proposer la politique de leur programme. Ca me semble un bon compromis pour les nostalgiques du système représentatif!  :P 

Il y a aussi la question sensible de la défense et des relations internationales. Il y a beaucoup à dire sur ce sujet. Je n'ai rien d'arrêter en tête. Mais  j'imagine que pour ces cas particuliers, il faut élire notre chef des armées et ses intentions avec les fusibles constitutionnels qui vont avec. 

Il y a d'autres points mais il me semble qu'on a déjà de quoi faire avec ça déjà! 

 

Pour moi le point essentiel d'une démocratie digne de ce nom reste l'introduction, même modérée d'un organe décisionnaire tiré aux sort. 

Modifié par auryn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'hésitais entre ici et le bilan.

Francois recommande l'utilisation du décret à cause du calendrier électoral.

 

 

 

Le calendrier électoral très chargé en 2014 impose de ne «faire avancer les dossiers» par voie législative qu'en dernier recours, a estimé le chef de l'Etat.

Je rappelle que François a la majorité au parlement donc a priori, c'est gagné d'avance sur n'importe quel sujet. 
 

Ca souligne vraiment le malaise de nos institutions.

 

Ce n'est pas le caractère anti démocratique du recours au décret qui me dérange le plus ici mais bien l'influence du calendrier électoral dans notre processus législatif.
Soit il a les moyens d'exercer sa politique pour laquelle il a été élu, soit il ne les a pas. Mais un coup on fait comme si, un coup on fait comme ça m'arrange, ça marche pas.
Les défenseurs d'un pouvoir fort y verront aussi un malaise imo.

 

Modifié par auryn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- référendum d'initiative populaire. 

 

[...]

- Pour une réelle démocratie, je crois aussi que l'amateurisme politique doit être une variable essentielle. Fini les pros de la politique qui font leur carrière à coup de mandat. 

 

[...]

 

- Pour moi le point essentiel d'une démocratie digne de ce nom reste l'introduction, même modérée d'un organe décisionnaire tiré aux sort. 

Entièrement d'accord avec ces 3 points.

 

Notons que le référendum d'initiative populaire et "l'amateurisme" en politique (i.e. le fait que le "métier" d'homme politique ne permet de gagner assez pour vivre de cette seule activité) c'est déjà installé en Suisse et ça marche très bien. 

 

Un tel fonctionnement pourrait être la base d'un truc un minimum durable et stable.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Raisonner pour essayer de définir quel serait le meilleur système démocratique ne sert à rien si en face n'est pas définit quel est ou quels sont les principaux objectifs que se fixe la société.

 

Une société dont l'objectif prioritaire est la sécurité ne "se gouverne" pas de la même manière qu'une société dont l'objectif prioritaire est la liberté  individuelle ou la survie de l'espèce sur le long terme par exemple. Sachant que les objectifs peuvent mêler une infinité de paramètres du style que je viens de citer qui à un moment donné doivent donc être inévitablement pondérés les uns par rapport aux autres s'ils sont antagonistes. Qui décide alors de la pondération préalable avant la mise en place du meilleur système pour atteindre les objectifs ?

Le système mis en place serait-il légitime pour modifier ou redéfinir en cours de route de nouveaux objectifs ?

 

Quels sont les critères de jugement du système qui permettent d'évaluer s'il est adéquat ou pas ? Le bonheur des individus ? L'augmentation de la richesse ? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Raisonner pour essayer de définir quel serait le meilleur système démocratique ne sert à rien si en face n'est pas définit quel est ou quels sont les principaux objectifs que se fixe la société.

 

Une société dont l'objectif prioritaire est la sécurité ne "se gouverne" pas de la même manière qu'une société dont l'objectif prioritaire est la liberté  individuelle ou la survie de l'espèce sur le long terme par exemple. Sachant que les objectifs peuvent mêler une infinité de paramètres du style que je viens de citer qui à un moment donné doivent donc être inévitablement pondérés les uns par rapport aux autres s'ils sont antagonistes. Qui décide alors de la pondération préalable avant la mise en place du meilleur système pour atteindre les objectifs ?

Le système mis en place serait-il légitime pour modifier ou redéfinir en cours de route de nouveaux objectifs ?

 

Quels sont les critères de jugement du système qui permettent d'évaluer s'il est adéquat ou pas ? Le bonheur des individus ? L'augmentation de la richesse ? 

C'est le rôle de la constituante (tirée au sort) de définir tout cela. Elle pourra inclure une révision périodique de la constitution pour ajuster les objectifs à atteindre.

L'approbation de la constitution par référendum validera ou non ces objectifs en fonction des attentes de la société.

 

Il y a là un chantier énorme en terme de réflexion sur de nombreux sujets.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comment tu fais pour mettre en place un tel système ?

 

vous me faites un peu penser à kant quand il parle du bonheur. Votre solution est ce qu'elle est, mais rien ne permet de la mettre en place. Parce que vous ne tenez pas compte du contexte.

 

Pour faire cela il faut être élu.

Modifié par jou0eur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • En ligne récemment   0 membre

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : WPT Barcelone
partypoker : WPT Barcelone