Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
MaxiSeb

Manipulation mentale, pédo-criminilaté, sectes "sataniques" ...

Recommended Posts

J'ai pas lu les dernières pages mais je veux rebondir sur 2, 3 détails :

Please pas cet argument car de la à parler d'orientation sexuelle pour la pédophilie, y'a qu'un pas...

Et pourquoi pas ?

Certains aiment les vieux, d'autres les animaux, ..d'autres les gamins.

Normal quoi. :P

 

Et vous croyez vraiment qu'on va guérir la pédophilie ?!

A part la lobotomie, je n'vois pas trop !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois qu'il y avait de bons résultats sur ces traitements, évidemment ça coûte de l'argent et au niveau de l'opinion publique je suis pas sûr que ça soit bien perçu. Perso, je ne pense pas que ça soit une dépense obsolète face aux ravages psychologiques sur les victimes. 

A défaut d'avoir retrouvé le reportage posté par Moush, je suis tombée sur quelques articles parlant de cette prison-hôpital de Montréal. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la prise en charge d'un pédophile n'est pas beaucoup plus coûteuse que celle d'un prisonnier "classique" : 40k/an pour 30k dans une prison normale. Si cela peut "sauver la vie" d'une ou plusieurs victimes, cela ne me paraît pas excessif.

 

De plus, les résultats sont, apparemment, concluants. Un peu la flemme d'expliquer en quoi consiste ce traitement. Je ne serais pas capable de leur faire de manière exhaustive, mais en gros, l'enjeu est de tout reconstruire dans la tête du pédophile : réorienter sa sexualité, lui faire prendre conscience des notions de bien et de mal, lui apprendre à gérer ses angoisses et ses propres démons, etc.... Ceux que ça intéresse feront leur propres recherches..

 

Après deux ans de traitement, afin de s'assurer de la "guérison" des pédos, les médecins les soumettent à des stimulations telles que des photos d'enfants nus. En fonction de l’absence (ou non) d’érection, on détermine si le pédophile est "guéri".

 

En cas d’échec, on propose au malade un traitement anti-hormonale. Ce n'est pas vraiment une castration chimique puisque cela n'a rien d’irréversible. C'est un médicament anti-androgénique qui supprime l'intensité et la fréquence du désir sexuel. Les malades n'y sont pas forcés mais 95% acceptent de s'y soumettre... La plupart des pédophiles remis en liberté reçoivent régulièrement ces injections dans le cadre de leur suivi médical.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A défaut d'avoir retrouvé le reportage posté par Moush, je suis tombée sur quelques articles parlant de cette prison-hôpital de Montréal. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la prise en charge d'un pédophile n'est pas beaucoup plus coûteuse que celle d'un prisonnier "classique" : 40k/an pour 30k dans une prison normale. Si cela peut "sauver la vie" d'une ou plusieurs victimes, cela ne me paraît pas excessif.

De plus, les résultats sont, apparemment, concluants. Un peu la flemme d'expliquer en quoi consiste ce traitement. Je ne serais pas capable de leur faire de manière exhaustive, mais en gros, l'enjeu est de tout reconstruire dans la tête du pédophile : réorienter sa sexualité, lui faire prendre conscience des notions de bien et de mal, lui apprendre à gérer ses angoisses et ses propres démons, etc.... Ceux que ça intéresse feront leur propres recherches..

Après deux ans de traitement, afin de s'assurer de la "guérison" des pédos, les médecins les soumettent à des stimulations telles que des photos d'enfants nus. En fonction de l’absence (ou non) d’érection, on détermine si le pédophile est "guéri".

En cas d’échec, on propose au malade un traitement anti-hormonale. Ce n'est pas vraiment une castration chimique puisque cela n'a rien d’irréversible. C'est un médicament anti-androgénique qui supprime l'intensité et la fréquence du désir sexuel. Les malades n'y sont pas forcés mais 95% acceptent de s'y soumettre... La plupart des pédophiles remis en liberté reçoivent régulièrement ces injections dans le cadre de leur suivi médical.

Une corde et un tabouret, tu en as pas pour 40k/an.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La castration chimique est un moyen efficace de calmer les ardeurs et contrairement à ce que bcp pense, n'est pas irréversible.

 

Ce qui est révoltant aujourd'hui, c'est que cette dernière n'est pas imposée, mais au libre choix du pédophile. 

 

Pas besoin d'aller jusqu'a Montreal pour avoir ce traitement.

Edited by Janken

Share this post


Link to post
Share on other sites

La castration chimique est un moyen efficace de calmer les ardeurs et contrairement à ce que bcp pense, n'est pas irréversible.

 

Ce qui est révoltant aujourd'hui, c'est que cette dernière n'est pas imposée, mais au libre choix du pédophile. 

 

Pas besoin d'aller jusqu'a Montreal pour avoir ce traitement.

Je me rappel avoir vu dans un reportage un violeur dire que ça ne marchait pas très bien sur lui justement, qu'il avait tjr des envies etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La castration chimique est un moyen efficace de calmer les ardeurs et contrairement à ce que bcp pense, n'est pas irréversible.

 

Ce qui est révoltant aujourd'hui, c'est que cette dernière n'est pas imposée, mais au libre choix du pédophile. 

 

Pas besoin d'aller jusqu'a Montreal pour avoir ce traitement.

C'est justement parce qu'elle est réversible que l'appellation "castration" est abusive et fortement contestée.

 

Evidemment qu'elle n'est pas imposée. 1) Un traitement médical ne peut pas être imposé par une décision de justice, et les médecins eux-même ne peuvent pas contraindre un patient à se soigner ; c'est contraire au code de déontologie.

2) Soumettre de force ce traitement à un pédophile serait tout simplement inefficace. La pédophilie est avant tout un trouble mental et la "castration" chimique doit être accompagné d'un suivi psychologique. Le consentement, ça se travaille. 

 

Et oui, pas besoin d'aller jusqu'à Montreal... Mais en France, comme dans d'autres pays européens, même si la loi l'autorise c'est le back-out totale en ce qui concerne son application.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas trop d'accord avec le "évidement qu'elle n'est pas imposée"; un mec condamné ne devrait pas avoir le choix.

 

Pour le suivi médical, évidement, l'un ne va pas sans l'autre ; ua moins pour déterminer si le traitement est assez puissant pour que le pédo ne recommence pas.

 

Pour parler crûment, l'histoire du "traitement inefficace car imposé", si le mec avait eu les couilles cisaillées il n'aurait jamais recommencé.

 

Ce traitement peut s'avérer inefficace tout simplement parce qu'on laisse leur libre arbitre à des pédo. Si le traitement est arrêté, les pulsions reviennent. Vive le code de déontologie de la médecine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quel pourcentage d'hommes est attiré par les femmes, pour quel pourcentage qui commet un viol ?

On connait le pourcentage de viol sur mineur, est-ce qu'on ne pourrait pas extrapolé le pourcentage d'hommes attirés par les mineurs ?

Sauf qu'on peut avoir une relation consentie avec une femme et qu'on est pas obligé de la violer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En France, une femme sur dix subit un viol dans sa vie, ça donne une idée des chiffres concernant les violeurs.
La grande majorité le subissent étant mineures, et pour une très grande majorité ça se passe au sein du cocon familial.
Ca fait froid dans le dos quand même, y'a au moins un mec sur 20 qui décide de violer sa fille ?
Et dire que lors d'une séparation on accepte de plus en plus de laisser la garde de l'enfant au père -_-

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et dire que lors d'une séparation on accepte de plus en plus de laisser la garde de l'enfant au père -_-

Ah ouais t'as trop raison c'est trop inquiétant. Mettons tous les pères en prison ou encore mieux butons les comme ça on est sur qu'ils violeront personne....

 

Sinon pour info même si c'est plus rare des femmes/mères violeuses d'enfant ça existe aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Missclick +1 obv, je voulais juste "repondre".

Ca fait froid dans le dos quand même, y'a au moins un mec sur 20 qui décide de violer sa fille ?
Et dire que lors d'une séparation on accepte de plus en plus de laisser la garde de l'enfant au père -_-

C'est un peu présomptueux comme stat' non ? 

Quant à cette dernière phrase... 

:shock:  :/8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour parler crûment, l'histoire du "traitement inefficace car imposé", si le mec avait eu les couilles cisaillées il n'aurait jamais recommencé.

 

Ce traitement peut s'avérer inefficace tout simplement parce qu'on laisse leur libre arbitre à des pédo. Si le traitement est arrêté, les pulsions reviennent. Vive le code de déontologie de la médecine.

J'comprends pas vraiment où tu veux en venir.

 

Ce traitement est un inhibiteur de libido, il ne stoppe pas totalement l’appétence sexuelle, il l'a rend juste moins forte et moins fréquente. Ainsi, il est indispensable d'avoir le consentement du malade car c'est le comportement mental qui prime pour soigner ce genre de déviance sexuelle. Sans l'assentiment du patient, même contraint à renoncer à ses pulsions sexuelles pendant quelque temps, il gardera la même mentalité. C'est parce que le problème est avant tout psychique que le traitement sera inefficace sans l'approbation du pédophile.

 

Ceci étant dit, comme je le disais plus haut, au Quebec, là où il est communément admis qu'il est important de soigner ce trouble mental, la quasi totalité des malades acceptent sciemment le traitement. C'est en ce sens, imo, qu'il est important de "détaboutiser" la problématique pédophile. Tout ça au nom des victimes, avant tout (mais pas que...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'comprends pas vraiment où tu veux en venir.

 

Ce traitement est un inhibiteur de libido, il ne stoppe pas totalement l’appétence sexuelle, il l'a rend juste moins forte et moins fréquente. Ainsi, il est indispensable d'avoir le consentement du malade car c'est le comportement mental qui prime pour soigner ce genre de déviance sexuelle. Sans l'assentiment du patient, même contraint à renoncer à ses pulsions sexuelles pendant quelque temps, il gardera la même mentalité. C'est parce que le problème est avant tout psychique que le traitement sera inefficace sans l'approbation du pédophile.

 

Ceci étant dit, comme je le disais plus haut, au Quebec, là où il est communément admis qu'il est important de soigner ce trouble mental, la quasi totalité des malades acceptent sciemment le traitement. C'est en ce sens, imo, qu'il est important de "détaboutiser" la problématique pédophile. Tout ça au nom des victimes, avant tout (mais pas que...).

Obv, le risque zéro n'existe pas, comme tout traitement cela nécessite un suivi et idéalement traiter le problème en amont avec de la psychiatrie

 

Mais WTF que l'on doive demander l'assentiment du "patient" pour ce traitement, le "nan"est basé sur quels critères ? :

 

-"nan car je me réserve le droit de baiser un enfant consentant cette fois "

-"nan, cette fois-ci je me contenterai juste de me branler en y pensant"

-"nan mais attendez les gars, je fais comment si j'ai envie de baiser avec ma femme ?"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne tourne pas ça en dérision... Il est important que les réponses à ces questions soient rationnelles et visent l'efficacité. On ne peut pas réfléchir émotionnellement face à un problème si grave.

 

1) La castration forcée constitue une violation des droits humains et plus particulièrement du droit fondamentale à la liberté personnelle. Des droits dont jouissent aussi les délinquants sexuels, aussi odieux et dégueulasse soient leurs crimes. Contraindre un homme à la castration, ça serait comme vouloir couper les mains d'un meurtrier. C'est archaïque et régressif comme méthode.

2) D'un point de vue purement pragmatique, la "castration" forcée d'un pédophile ne supprimerait pas le risque de récidive. Si le malade est dans le déni, c'est même plutôt dangereux. Ce traitement, même s'il inhibe la fonction sexuelle, n’entraîne pas la disparation des phénomènes de violence. Castrer un pédophile de force ne fera qu'accentuer sa frustration et il aura tendance à récidiver en utilisant des moyens autres que sexuels, comme par exemple la violence ou la torture.

3) Pour finir, l'effet inhibiteur du traitement peut être neutralisé, voire totalement annihilé par l'absorption de diverses substances agissant sur la sexualité (excitants, hormones...). Il serait facile pour un délinquant contraint à la castration chimique de se procurer de la testostérone, disponible un peu partout sur le net.

Edited by KissBangBang

Share this post


Link to post
Share on other sites

oh mon Dieu... je ne connaissais pas l'existence de ce ramassis d'immondice... le monde va mal... publié par une maison d'édition de bouquins pour enfants en plus

Quand on sait que c'est Berger qui détient le journal le monde, le pederaste de YSL, on peut ce dire que ça craint l'idéologie que développe ce journal qui est le plus subventionné de France avec le figaro...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ne tourne pas ça en dérision... Il est important que les réponses à ces questions soient rationnelles et visent l'efficacité. On ne peut pas réfléchir émotionnellement face à un problème si grave.

Humm...

 

Et si on les envoyait tous sur la lune alors ?

 

(j'ai plus d'argument  8| )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des traitement qui rendent les personnes à l'état de légume mentalement et physiquement, y'en a un paquet.

Etant donné que l'on peut imposer une injonction de soins à des toxico, je vois pas pourquoi un pedo aurait son mot à dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on sait que c'est Berger qui détient le journal le monde, le pederaste de YSL, on peut ce dire que ça craint l'idéologie que développe ce journal qui est le plus subventionné de France avec le figaro...

Wow, ah ouais quand même... Sinon bien les mélanges ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on sait que c'est Berger qui détient le journal le monde, le pederaste de YSL, on peut ce dire que ça craint l'idéologie que développe ce journal qui est le plus subventionné de France avec le figaro...

Le maire UMP de Lompret (59) en garde à vue pour consultation de sites pédophiles Michel Loosvelt a été interpellé à son domicile, ce mardi à 6h du matin...

L'élu consultait des sites à caractère pédopornographique. Michel Loosvelt, maire de Lompret (2.300 hab.) depuis 2001, a été interpellé au petit matin ce mardi à son domicile par des gendarmes de la section de recherche régionale de Villeneuve d'Ascq.

 

Selon des informations révélées par RTL et confirmées par la gendarmerie, les enquêteurs lui reprochent la consultation "régulière" de sites pornographiques présentant des images de mineurs.

L'élu de 68 ans, qui s'était opposé au mariage pour tous au printemps dernier, comptait se représenter en mars prochain aux municipales.

 

http://m.20minutes.fr/lille/1258417-20131203-maire-ump-lompret-59-garde-a-vue-consultation-sites-pedophiles

Edited by Stromboli

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×