Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
FabD

Les bons films qui vous prennent aux tripes et ne vous lâchent plus.

Recommended Posts

Film documentaire, donc je sais pas si ça vaut, mais Nuit et Brouillard obv

 

Sinon en vrac

 

Le scaphandre et le papillon

La vie est belle

Le cercle des poètes disparus

American History X

Eternal sunshine of the spotless mind

Billy Elliot

Edited by General_doc2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Barbie : c'est censé faire plus "cinéphile" de mettre les titres des films dans leur langue originale ? Heureusement pour OP que les fans de Park Chan Wook n'ont pas fait de même (j'aime bien ta liste ceci étant dit :) ). Rien de personnel, hein, juste un questionnement. 

 

Revenons-en au sujet, quelques films qui m'ont pris aux tripes (pour diverses raisons.) 

 

Caché

Le vieux fusil

Rosetta

L'armée des ombres

4 mois 3 semaines 2 jours

Dancer in the Dark (encore et toujours)

Le vent se lève

Voyage au bout de l'enfer

Elephant

Répulsion

 

Pas mal de Palmes dOr dans le tas, c'est un hasard :)

Edited by JoKeR_4_UtG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incendie..
Vue hier. Une bonne claque

 

62784736.jpg

 

"A la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon Marwan se voient remettre deux enveloppes : l’une destinée à un père qu’ils croyaient mort et l‘autre à un frère dont ils ignoraient l’existence.

Jeanne voit dans cet énigmatique legs la clé du silence de sa mère, enfermée dans un mutisme inexpliqué les dernières semaines précédant sa mort. Elle décide immédiatement de partir au Moyen Orient exhumer le passé de cette famille dont elle ne sait presque rien…
Simon, lui, n’a que faire des caprices posthumes de cette mère qui s’est toujours montrée distante. Mais son amour pour sa sœur jumelle le poussera bientôt à rejoindre Jeanne et à sillonner avec elle le pays de leurs ancêtres sur la piste d’une mère bien loin de celle qu’ils ont connue."

Edited by charlidam

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un documentaire que je viens de mater. Je sais pas trop si c'est le bon endroit pour poster ça comme ça fait un bail que je suis pas venu ici. Déplacez si nécessaire.

 

Je veux pas  gâcher l’expérience avec des commentaires inutiles, faites vous votre propre opinion, tirez en vos propres leçons. Tout ce que je peux dire c'est que si un docu vaut le coup d’être vu dans votre vie, c'est celui la. Énorme.

pas d'images violentes, mais pour public averti.

 

the-act-of-killing.jpg?w=700&h=419

 

Lorsque Joshua Oppenheimer se rend en Indonésie pour réaliser un documentaire sur le massacre de plus d’un million d’opposants politiques en 1965, il n’imagine pas que, 45 ans après les faits, les survivants terrorisés hésiteraient à s’exprimer. Les bourreaux, eux, protégés par un pouvoir corrompu, s’épanchent librement et proposent même de rejouer les scènes d’exactions qu’ils ont commises. Joshua Oppenheimer s’empare de cette proposition dans un exercice de cinéma vérité inédit où les bourreaux revivent fièrement leurs crimes devant la caméra, en célébrant avec entrain leur rôle dans cette tuerie de masse. "Comme si Hitler et ses complices avaient survécu, puis se seraient réunis pour reconstituer leurs scènes favorites de l’Holocauste devant une caméra", affirme le journaliste Brian D. Johnson.
Une plongée vertigineuse dans les abysses de l’inhumanité, une réflexion saisissante sur l’acte de tuer.

Edited by Mikeemax

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incendie..

Vue hier. Une bonne claque

...

Revu aujourd'hui, même en se souvenant de toute l'histoire c'est toujours prenant. J'aime beaucoup les films qui racontent une histoire personelle aussi forte prise dans des événements plus grands.

J'en peux plus des films commerciaux où tu vois en général deux persos évoluer dans un éther intergalactique, sans cadre.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un documentaire que je viens de mater. ....

 

The Act of Killing

 

Je veux pas  gâcher l’expérience avec des commentaires inutiles, faites vous votre propre opinion, tirez en vos propres leçons. Tout ce que je peux dire c'est que si un docu vaut le coup d’être vu dans votre vie, c'est celui la. Énorme.

pas d'images violentes, mais pour public averti.

J'ai pas trouvé ça si poignant. C'est le type de docu qui me passionne normalement mais justement le vernis de fiction (l'angle choisi pour pouvoir réaliser le docu) enlève beaucoup de force au propos.

Le réalisateur sait aussi que juste écouter parler les bourreaux peut sembler insupportable, du coup le procédé, en plus de faciliter le contact, allège l'atmosphère.

 

La référence absolue est Shoah de Lanzmann, où aucune concession n'est faite, on y voit juste des gens parler, des villages, des champs, des arbres et des ruines. Mais c'est là une partie du génie du docu.

 

Dans the Act of Killing on se pose beaucoup de questions sur la banalité du mal, mais en même temps on connaît absolument rien dela situation, de ce qui s'est passé.On pourrait s'en passer vu le choix de se concentrer sur les gens plutôt que faire une conférence.

Mais justement au niveau des personnes on comprend rien de leur état d'esprit du moment ou d'alors, de leur place exacte dans le système. On les connaît pas plus à la fin qu'au début. On sait juste qu'ils ont fait des choses horribles (avec les détails).

Et encore une chose, j'arrivais pas à mettre le doigt dessus et un commentaire sur Amazon US l'a dit en deux lignes : l'angle du cinéma peut être intéressant mais ce qui est gravissime c'est qu'on ne comprend pas si les films ont été une inspiration consciente pour les procédés ou si c'est juste un délire actuel, en suivant l'expkication du réalisateur qu'il est là pour faire une film.

 

Je comparais à Shoah parce que dans ce monument  du docu (9h en quatre parties), chaque témoignage est une parcelle d'histoire. Le tableau général émerge de ces nombreux témoignages et on en sait beaucoup plus à la fin sur la dimension humaine du massacre.

 

Je dirais que the Act of Killing est une bonne introduction à Shoah, pour voir si on supporte déjà ça ou si on fait partie des gens qui préfèrent ne pas savoir pour ne pas avoir l'estomac noué pendant une heure ou deux.

 

Mais bon les deux sont à voir absolument ! Et au moins Shoah s'il faut choisir.

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salo ou les 120 journées de Sodome.

 

Ecoeurant mais indispensable.

rarement vu un film aussi nul, le scénario écrit par un collégien et la mise en scène archi statique, on se croirait au théatre. Seul le jeu de certains acteurs est digne d'intérêt, mais leurs personnages unidimensionnelle se prête peu à quoi que ce soit qui puisse rompre l'ennuie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dire qu'un film où ça mange du caca est indispensable, mouais je suis pas sur.

La partie scato est quand même le truc le plus degueulasse que j'avais jamais vu. J'avais vraiment l'impression de bouffer de la m**de et j'ai failli ne pas aller au bout (en cela la réalisation est peut être réussi).

C'est la seule fois où un film m'a procuré autant de dégout.

Si on m'avait dit que c'est un film scato ça m'aurait peut être évité de m'infliger ça.

Je ne le conseille qu'au gens qui sont scato ou sinon faut avoir envie de voir un truc vraiment crade et tordu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

rarement vu un film aussi nul, le scénario écrit par un collégien et la mise en scène archi statique, on se croirait au théatre. Seul le jeu de certains acteurs est digne d'intérêt, mais leurs personnages unidimensionnelle se prête peu à quoi que ce soit qui puisse rompre l'ennuie.

Mwais attention. Ce film faut le suivre. Et vu comme s'est dégueulasse c'est difficile de faire abstraction du contexte. Il critique essentiellement la société de consommation qui transforme chacun en objet de quelqu'un. Qui transforme les valeurs et les désirs de chacun jusqu'à les modeler ou les tuer s'il ne se soumettent pas au modèle du pouvoir. 

 

C'est une critique crue et cruelle de notre société occidentale. Société qui a donné naissance à la modernité mais aussi au fascisme etc...

 

sinon mon film préféré est 12 monkeys. Pour moi c'est l'histoire d'un homme qui sera heureux éternellement mais une seule journée.

 

 

Vol au dessus d'un nid de coucou.(arf)

band of brother. (le bijou)

amadeus, glory. (toujours eu beaucoup de mal à voir ce film jusqu'au bout)

the road et cosmopolis.

conan le barbare et barry lindon. (quelles histoires !!!)

 

déjà mort.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mwais attention. Ce film faut le suivre. Et vu comme s'est dégueulasse c'est difficile de faire abstraction du contexte. Il critique essentiellement la société de consommation qui transforme chacun en objet de quelqu'un. Qui transforme les valeurs et les désirs de chacun jusqu'à les modeler ou les tuer s'il ne se soumettent pas au modèle du pouvoir. 

 

C'est une critique crue et cruelle de notre société occidentale. Société qui a donné naissance à la modernité mais aussi au fascisme etc...

Le dégueulasse du film ne m'a pas perturbé, je sais prendre bcp de recul par rapport aux images. Je dis que le scénario est nul : c'est la simple répétition d'une variation du trucs sadiques, toujours le même modèle sans créativité.Ce film est au sadisme ce que le gonzo est à un film érotique. Après tu peux essayer d’interpréter le film pour y trouver une dimension artistique, mais tu peux tout aussi bien chercher la vérité cosmique universelle dans les dimensions d'un abris-bus (cf le Pendule de Foucault)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incendie..

Vue hier. Une bonne claque

...

Vu Prisoners, de Villeneuve également.

Haletant !

Un thriller énorme, des rebondissements, des acteurs exceptionnels (Gyllenhall et Jackman en principaux), des vraies questions. Les péripéties qui lancent l'action peuvent sembler cliché mais c'est super bien traité.

Puis cette tension qu'ils arrivent à garder est vraiment pas tirée par les cheveux.

 

A voir !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Revenons-en au sujet, quelques films qui m'ont pris aux tripes (pour diverses raisons.) 

 

Rosetta

Ah c'est sûr celui-là il prend aux tripes, au sens propre: c'est la seule fois de ma vie que j'ai vu un film faire vomir quelqu"un (si mes souvenirs sont bons je n'en étais moi-même pas très loin avec ces mouvements de camera insupportables), la moitié de la salle partir avant la fin et la plupart des courageux étant restés (dont moi, donc) dire en sortant à ceux qui attendaient pour la séance suivante de fuir le plus loin possible de ce navet intersidéral.

 

De très très loin ma pire expérience dans une salle de cinéma.

 

Du coup je me dis qu'il faudrait que je le revois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

(...) Je dis que le scénario est nul (...)

Je sais bien qu'on est sur internet et que le plus important est d'avoir une opinion, mais jamais tu te dis : quand même, c'est Pasolini, quand même c'est Sade, peut-être suis-je passé a coté de quelque chose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je me suis dis ça. Je n'ai pas lu l'oeuvre original de Sade, mais vu le film cela donne l'impression qu'il a juste couché ses fantasmes sur du papier. Quant à Pasolini je ne sais pas. Tout ce que j'ai lu sur ce film m'étais venu à l'esprit : "ouha quand un méchant a tout le pouvoir il peu faire des truc méchants, si il est pervers il fait des trucs pervers, et les victimes on s'en fout elle parle pas trop". Franchement il y a bien mieux à faire sur l'abus de pouvoir et la perversion  :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sade et Pasolini, ce sont des artistes exigeants, ils font pas des trucs que tu vas consommer confortablement installé dans un fauteuil en mangeant du popcorn. Il n'y a pas d'obligation d'être touché ou intéressé par leurs œuvres. Mais quand on n'est ni touché ni intéressé, on n'est pas obligé de dire que c'est nul. On a le droit d'être sans opinion.

Si tu veux t'intéresser à Sade, une piste pour toi : on peut le voir comme un moraliste (notamment), au même titre que Lafontaine et Labruyère.

Share this post


Link to post
Share on other sites

IL n'y a pas de moral dans les 120 jours de Sodome, c'est descriptif, répétitif, j'ai même envie de dire automatique.

J'avais pourtant mis des warnings en mentionnant Labruyere et Lafontaine. Tu es allé regarder ce que c'était qu'un moraliste ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais pourtant mis des warnings en mentionnant Labruyere et Lafontaine. Tu es allé regarder ce que c'était qu'un moraliste ?

Non je n'était pas aller voir, j'ai confondu avec moralisateur, mais peu importe, être capable d'étiquetter dans un genre ne rend pas l'oeuvre plus appréciable. Je crois que c'est Voltaire qui disait qu'il n'y a pas de mauvais genre, hors mis le genre ennuyeux. Cela ne change rien aux critiques que j'ai énoncées précédemment sur la piètre qualité cinématographique du film. Cela serait comme vouloir chanter les louange du film "Bazar" tiré du livre de Stephen King sous prétexte que le livre est bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : WPT DS OS
partypoker : WPT DS OS