Jump to content
This Topic

Recommended Posts

Me semble avoir joué en 10/20 le lendemain pourtant, tu dois être mal informé parce que j'ai pas arrêté ce jour là. J'ai joué des pots plus gros que ce que j'ai perdu ce jour là depuis. Ce que t'as pas l'air de comprendre c'est que ce jour là ce que j'ai bust c'est mon compte PS pas ma roll.

 

Il me semble que c'est pas le sujet du thread, t'étais juste tellement loin de la vérité que je me suis dit que je pouvais te recadrer. Après si on était pas dans un thread qui parle du blues des joueurs de poker je me ferais un plaisir de te faire remarquer que c'est un peu lâche de faire des commentaires sur ce qui s'est passé en 2011 (2010 ? je sais plus) avec un compte créé il y a un an. Pas très courageux, mais bon après t'as peut être honte parce que tu t'es fait bust par RAGING_TILT.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue vous êtes un peu marrants mais on s'en bat un peu les couilles quand même de votre histoire dans ce thread donc /hs svp.

+1 , chobmescouilles apparement tu t'en branle de ce thread, donc retourne te poudrer le nez et laisse les gens s'exprimer de façon civilisée sans utiliser ce ton hautain et puérile. Thx

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est devenu incroyable ce forum, je fais un post pour donner mon sentiment sur la question qui est bien rçu (+20 en quelques heures), il y a un fou furieux qui me provoque en racontant n'importe quoi, je lui réponds et l'ensemble des joueurs de NL50 qui devraient même pas post dans ce thread puisqu'il concerne les joueurs pros se ligue pour continuer à être à côté de la plaque tous ensembles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les joueurs des limites plus basses ont beaucoup d'intérêt à ne pas voir débarquer ce genre de discutions sans intérêt.

Redundo n'est pas le plus fin et certains messages frôlent le hors sujet mais ça ne mérite pas plusieurs pages de brags et autres batailles de bites.

Share this post


Link to post
Share on other sites

et autres batailles de bites.

Pics or it didn't happen ?

 

 

A part ça, je voulais juste ajouter parce que ça n'a pas encore été dit ici que l'exposition / la surexposition à des écrans est un facteur fort de dépression nerveuse (la fatigue oculaire est une des plus intenses, notamment si on ne laisse pas l’œil se reposer avant le sommeil ==> rémanence des stimuli lumineux qui accentue encore cette fatigue), cette dernière (la dépression) étant elle-même un facteur de manque de joie ( :mon-maitre:).

 

En gros faire un break d'une heure entre sa dernière main online et le moment où l'on va se coucher peut beaucoup aider à se sentir moins aliéné par le poker.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les joueurs des limites plus basses ont beaucoup d'intérêt à ne pas voir débarquer ce genre de discutions sans intérêt.

Redundo n'est pas le plus fin et certains messages frôlent le hors sujet mais ça ne mérite pas plusieurs pages de brags et autres batailles de bites.

Pourquoi tu me cites dans ce thread ? J ai dit qq chose de travers ou fait du hors sujet moi ?
 
Par contre l'elitisme et l exclusivite de ce thread aux joueurs pro, selon chob, si ca avait ete respecte, y aurait pas eu autant de posts et le sujet n aurait pas ete aussi interessant c'est une evidence
 
Y a des tonnes de joueurs, surement la majorite, qui ont decouvert ce jeu en commencant par jouer des centimes, qui ont adore, qui y ont consacre du temps et des efforts et son passes par de nombreuses phases au niveau financier, psychologique et social, sans pour autant etre passe par la NL200 ou plus haut
 

Leurs experiences sont tout aussi interessantes. Pas tout le monde ne peut se permettre de bruler 8K en 1 mois 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais à l'origine ce thread c'est une réflexion sur "OK vous gagnez de la tune avec le poker, suffisamment pour faire manger toute une famille et la loger, mais pourtant vous vous sentez pas épanouis".

J'ai envie de te dire, redundo, que si tu vis du poker en faisant 300kH par mois en NL50 tu ne risques pas d'être épanoui (et la raison est évidente) et si tu joues en NL100- pour le fun, en dehors du boulot par exemple, il n'y a pas vraiment à se poser ce genre de questions puisque le poker ne tient pas une part aussi importante dans ta vie et par conséquent n'influe pas autant (ou ne devrais pas) sur ton bonheur.

 

Bref, j'aurais tendance à dire que l'aspect psycho abordé par bobilovic en ouvrant ce topic est plutôt réservé aux pros de poker au final, quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah c'est la même chose que pour des posts de stratégie, tout le monde peut contribuer, mais on accordera forcément plus de crédit à un joueur pro/semi-pro qui parle du blues de joueur pro qu'à un joueur récréatif, de la même manière qu'un joueur de NL50 peut parfaitement analyser une main de 10/20 mais si il n'a jamais joué de 10/20 de sa vie son avis sera pris avec plus de recul. C'est assez normal et ça reste sain tant qu'on en arrive pas à l'argument d'autorité.

 

edit : je viens de lire le post de madmax qui est bien écrit et résume bien ma pensée sur la question pour ce thread en particulier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour que ton post soit bien reçu redundo tu n'as que quelques heures pour faire tes preuves en +1.

Haha perso mon statut je l'ai bien cherche et il y a 1 an j'avais -990 points de reputation sur le forum. Et on est en plein dans le sujet car je me servais du thread "reg winamax" pour detilter en postant mes bad run et en emettant mes suspicions de riggitude de la room winamax. Je prenais -30 par post, ca va vite...autant dire "ce n'etait PAS LA JOIE"
 
J'ai arrete subitement car j'avais compris que je pissais dans un violon (aujourd'hui je vois que ceux qui doutent sur Wina sont plus nombreux, et plus expressifs, on a meme eu le droit a une vraie interrogation de Karadonk, Cf. Thread Winamax/EXPRESSO)
 
Peu importe, j'ai decide de post rapidement sur ce thread et recolte quelques +1, au nombre de 30 (OP en a 76 actuellement, c'est un bon ratio :))
 
130716123157764522.jpg
 
 
J'avais d'ailleurs ete un precurseur involontaire de ce thread, en creant ce thread sur l'alienation (plutot en general qu au poker) qui m'a value +62 pour seulement 3 pages (La aussi un tres bon ratio). Il est passe un peu inapercu mais il aurait pu deboucher exactement sur la meme chose que ce thread genial de l'ami BOBI
 
 
130716123232249014.jpg
 
En orientant le sujet vers le poker, on peut voir que par certains aspects les 2 thread LA JOIE et ALIENATION sont tres proches, et je me suis meme rendu compte en postant ici que je m etais avec le poker moi meme aliene, alors que je creais un thread pour rejeter ce phenomene. L'incoherence de la nature humaine sans doute...
 
J'ai bon espoir de break even en "-1" prochainement
Edited by redundo

Share this post


Link to post
Share on other sites

HS : D'ailleurs on remarque que l'arrêt du poker t'a permis d'accéder vers la joie en passant du pire retard avec tes 544 bad beats/ day sur le thread winamax à un posteur somme toute sympathique et réfléchi. Ce qui démontre, si besoin était, que nombre d'entre nous ne peuvent tout simplement pas encaisser la variance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta vie se résume à des -1/+1 sur un forum de poker en fait, il y a en effet de quoi avoir un maxi down psychologique la...

Je repondais juste au second degre de Pyker par du second degre Copain. Il fait chaud, ouvre la fenetre et detends toi maintenant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une fois c'est peut être très intéressant mais je suis pas sûr que ça a sa place ici.

je vais essayer de te prouver que tu as tord en te mettant les 10premieres lignes d'un ouvrage " le pouvoir du moment present" que ma conseillé de lire peanuts et ce livre ma enormement aider dans pleins d'aspects de ma vie et du poker.

 

 

" un mendiant etait assis sur le bord d'un chemin depuis plus de 30ans. Un jour un etranger passa devant lui.

-vous avez quelques pieces de monnaie pour moi ? , marmotta le mendiant.

-je n'ai rien a vous donner, repondit l'etranger qui lui demanda par la suite " sur quoi etes vous assis ? "

-sur rien repondit le mendiant, juste une veille caisse elle me sert depuis aussi longtemps que je puisse m'en souvenir.

-avez vous jamais regardé ce qu'il y a dedans ?, demanda l'etranger

-non repliqua le mendiant pour quelle raison ? il n'y a rien

-jettez y un coup d'oeil, insista l'etranger.

 

le mendiant reussit a ouvrir le couvercle en le forcant , avec etonnement, incredulité, et le coeur remplie d'allegresse il constata que la caisse etait pleine d'or.

 

je suis moi meme cette etranger qui n'a rien a  vous donner et qui vous dit de regardé a l'interieur. Non pas a l'interieur d'une caisse, comme dans cette parabole, mais dans un lieu encore plus proche de vous : en vous meme

 

" mais je ne suis pas un mendiant " puis-je deja vous entendre retorquer.

 

ceux qui non pas trouvé leur veritable richesse interieur, c'est a dire la joie radieuse de l'etre et la paix profonde et inébranlable qui l'accompagnent, sont des mendiants, meme si ils sont tres riches sur le plan materiel. "

Edited by kviNzZ

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vais essayer de te prouver que tu as tord en te mettant les 10premieres lignes d'un ouvrage " le pouvoir du moment present" que ma conseillé de lire peanuts et ce livre ma enormement aider dans pleins d'aspects de ma vie et du poker.

 

 

" un mendiant etait assis sur le bord d'un chemin depuis plus de 30ans. Un jour un etranger passa devant lui.

-vous avez quelques pieces de monnaie pour moi ? , marmotta le mendiant.

-je n'ai rien a vous donner, repondit l'etranger qui lui demanda par la suite " sur quoi etes vous assis ? "

-sur rien repondit le mendiant, juste une veille caisse elle me sert depuis aussi longtemps que je puisse m'en souvenir.

-avez vous jamais regardé ce qu'il y a dedans ?, demanda l'etranger

-non repliqua le mendiant pour quelle raison ? il n'y a rien

-jettez y un coup d'oeil, insista l'etranger.

 

le mendiant reussit a ouvrir le couvercle en le forcant , avec etonnement, incredulité, et le coeur remplie d'allegresse il constata que la caisse etait pleine d'or.

 

je suis moi meme cette etranger qui n'a rien a  vous donner et qui vous dit de regardé a l'interieur. Non pas a l'interieur d'une caisse, comme dans cette parobole, mais dans un lieu encore plus proche de vous : en vous meme

 

" mais je ne suis pas un mendiant " puis-je deja vous entendre retorquer.

 

ceux qui nous pas trouvé leur veritable richesse interieur, c'est a dire la joie radieuse de l'etre et la paix profonde et inébranlable qui l'accompagnent, sont des mendiants, meme si ils sont tres riches sur le plan materiel. "

C'est beau comme du Paulo Coelho  :potes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais à l'origine ce thread c'est une réflexion sur "OK vous gagnez de la tune avec le poker, suffisamment pour faire manger toute une famille et la loger, mais pourtant vous vous sentez pas épanouis".

J'ai envie de te dire, redundo, que si tu vis du poker en faisant 300kH par mois en NL50 tu ne risques pas d'être épanoui (et la raison est évidente) et si tu joues en NL100- pour le fun, en dehors du boulot par exemple, il n'y a pas vraiment à se poser ce genre de questions puisque le poker ne tient pas une part aussi importante dans ta vie et par conséquent n'influe pas autant (ou ne devrais pas) sur ton bonheur.

 

Bref, j'aurais tendance à dire que l'aspect psycho abordé par bobilovic en ouvrant ce topic est plutôt réservé aux pros de poker au final, quand même.

Je ne suis pas vraiment d'accord. On peut être joueur non pro (i.e. avoir un taf à côté), y passer beaucoup de temps et déprimer parce qu'on a ruiné sa BR de 600 € en une session alors qu'on avait mis 3 mois à la monter. Oui, les montants sont différents pour les pros. Oui, la pression n'est pas la même pour eux. Mais ils n'ont pas l'apanage de la déprime. Il m'est arrivé de refuser des sorties ou de faire la gueule parce que j'avais spew ma pauvre petite BR. Et étonnamment, je me suis retrouvé dans pas mal de témoignages ci-avant. À une autre échelle, bien sûr. Mais je doute être le seul dans ce cas. Et vouloir réserver ce thread aux seuls pros ne me semble pas pertinent. Ne serait-ce que pour rappeler à certains à quel point leur vie peut faire envie.  8|

 

Et pour revenir au sujet, je suis plus "joyeux" quand je joue depuis que j'ai fait un break de 5 mois (bébé, tout ça). Et aussi, un peu de mindfulness (eh ouais).

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vais essayer de te prouver que tu as tord en te mettant les 10premieres lignes d'un ouvrage " le pouvoir du moment present" que ma conseillé de lire peanuts et ce livre ma enormement aider dans pleins d'aspects de ma vie et du poker.

 

 

" un mendiant etait assis sur le bord d'un chemin depuis plus de 30ans. Un jour un etranger passa devant lui.

-vous avez quelques pieces de monnaie pour moi ? , marmotta le mendiant.

-je n'ai rien a vous donner, repondit l'etranger qui lui demanda par la suite " sur quoi etes vous assis ? "

-sur rien repondit le mendiant, juste une veille caisse elle me sert depuis aussi longtemps que je puisse m'en souvenir.

-avez vous jamais regardé ce qu'il y a dedans ?, demanda l'etranger

-non repliqua le mendiant pour quelle raison ? il n'y a rien

-jettez y un coup d'oeil, insista l'etranger.

 

le mendiant reussit a ouvrir le couvercle en le forcant , avec etonnement, incredulité, et le coeur remplie d'allegresse il constata que la caisse etait pleine d'or.

morale de l'histoire : l'argent fait le bonheur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas vraiment d'accord. On peut être joueur non pro (i.e. avoir un taf à côté), y passer beaucoup de temps et déprimer parce qu'on a ruiné sa BR de 600 € en une session alors qu'on avait mis 3 mois à la monter. Oui, les montants sont différents pour les pros. Oui, la pression n'est pas la même pour eux. Mais ils n'ont pas l'apanage de la déprime. Il m'est arrivé de refuser des sorties ou de faire la gueule parce que j'avais spew ma pauvre petite BR.

C'est pas ce genre de dépression dont parle bobi par contre, puisqu'il te dit qu'il gagne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme dit le proverbe chinois :

(avec l'accent svp)

"Si ton labeur est dur et tes résultats sont minces, souviens toi, qu'un jour, le grand Chêne ... a été un gland comme toi"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je repondais juste au second degre de Pyker par du second degre Copain. Il fait chaud, ouvre la fenetre et detends toi maintenant

Je m'en fou hein, je remarquais juste le post pavé que tu sors pour raconter l'histoire de tes -1/+1, mais tkt tout le monde a trouvé ça intéressant, ne ten fait pas !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je me lance. Après avoir lu l'intégralité de ce thread, ce qui m'auras pris approximativement 2h et ce qui en fait ma plus grande lecture effective depuis 2001 ou je m'étais mis en tête de lire le premier Harry Potter en une traite, je me suis dit qu'il valait peut être le coup que je fasse part de mon expérience même si c'est pas vraiment dans ma nature de raconter ma vie, d'autant plus que je suis plutôt un reg cg unknown.

 

Bref, passons sur cette introduction pourrie pour en venir aux faits.

Comme beaucoup d'entre vous j'ai découvert le Poker pendant le boom de celui ci il a de cela 6/7 ans. A l'époque j'avais 17 ans et je combinais 2 addictions plutôt contradictoires puisque j'étais la fois un féru de jeux stratégique online type AOE 3/ Warcraft 3 mais aussi un sport addict dont le but était de pouvoir combiné du skill dans environs 48 sports différents. Le poker m'est donc naturellement apparu comme étant fait pour moi au sens ou il réunissait les choses qui me faisait bander à l'époque à savoir l'aspect compétitif, l'effet de mode (adolescence inside) mais aussi et surtout le fait que j'ai n'ait plus à aller voler 20euros à ma mère pour m'acheter des bonbons ou ne pas dire de l'alcool et de la drogue.

 

Dans un premier temps j'ai du apprendre les règles, ça a du me prendre 8 secondes pour bien les assimiler, ensuite j'ai passé mon année scolaire à jouer des randoms partie entre pote et pote -2-pote à essayer de dévaliser les gigantesques prizepool de 30 euros des randoms parties ainsi constituées. A la fin de l'année scolaire, je pensais déjà rouler sur l'or à force de payer mes packs de Kronenbourg pour les soirées quand enfin est arrivé l'âge de ma majorité.

J'ai alors immédiatement reversé l'intégralité de mon cadeau d'anniversaire, soit un chèque de 100 euros offert par mes parents (Brag ? Whine ? ) dans ce qui fut mon premier deposit sur la room qui reste aujourd'hui la pire qui m'a été de visité à savoir Pacific Poker (ne chercher pas sur internet elle a probablement fait faillite depuis 2008 étant donné que le traffic devait avoisinné les 700 joueurs aux heures de pointes). Le but était donc pour moi de passer aux choses sérieuses, de faire grossir le magot etc (MoneyMaker Inside quoi).

Avec un bankroll management super aggro, je me suis mis en tête de commencer à crusher la NL5 de cette fabuleuse room. Ce ne fut pas trop compliqué et ce malgré mes énormes leaks étant donné que la room était majoritairement constitué de mongol aggro. En l'espace d'un été j'étais passé d'un nano Mike McDermott vagabondant les rdms sng live au buy in de 2 euros à une sorte de futur nanonoko, pur produit du poker online.

 

La rentrée à la fac est arrivée, aaaaahhhh les joies de la fac, la liberté toussa toussa, ca prenait du temps, beaucoup de temps et du fait d'un choix effectué par défaut( pour faire plaisir à papa maman obv) j'ai tenu à peu près 2 semaine puis j'ai give up hein et me suis donc retrouvé en année sabbatique. J'allais donc ENFIN pouvoir jouer à plein temps et pouvoir profiter de ma nouvelle passaddiction (j'ai essayé de faire la contraction de passion et addiction) tout en faisant semblant de chercher une nouvelle voie et/ou un travail . Après quelques mois de grind sevère j'étais donc officiellement polyaddicte (car j'avais pris l'habitude de me mettre 2/3 murges/semaine dans le crane avec des potes qui avaient délaissé leurs études, eux, dans l'optique de vouloir devenir les plus gros alcooliques dans la banlieue sud de l'essonne SISI), j'étais aussi carrément coupé de la réalité sociale et mes habitudes sportives avaient complètement disparues. En bref j'étais devenu une espèce de zombie dépressif sociale enfoncé dans un monde virtuel MAIS JE GAGNAIS DE L'ARGENT.

J'aurais sûrement du changé la police des termes mis en exergue dans la phrase précédente car le PROBLEME PRINCIPAL était bien que je ne savais pas du tout ce que je voulais faire de ma vie, j'étais clairement paumé professionnellement parlant même si j'arrivais à mettre de plus en plus d'argent de côté.

Naturellement il en est découlée une grosse remise en question sur moi même lié à un état dépressif chronique, qui fut suivie auprès d'un professionnel adapté (ça euphémise un peu de dire ça , ça m'évite de passer pour un tarré).

 

A la suite de toutes ses conneries, j'ai fini par comprendre que faire QUE du poker n'était pas spécialement ce qui était bon pour moi, pour ma stabilité psychologique, mon équilibre.

 

A la rentrée suivante, j'ai repris des études en sport, taché de moins me péter le crane, réintégré pleinement mon cercle d'amis que j'avais délaissé, plus sortir et un peu plus seinement, essayer de trouver des gonzesses ( y arrivé ou pas prend du temps là est tout l'essentiel) et donc par conséquent MOINS JOUER MAIS MIEUX JOUER.

 

Au fil de ses 4 années d'études qui auront aboutis a l'obtention de ma licence (oui je sais j'ai pris un peu plus de temps mais j'ai pas dit que j'étais pas non plus feignant) j'ai, je pense réussi à trouver un bon équilibre entre les études, ma vie sociale et le poker d'autant que des études me permettaient de me défouler pleinement aux vues des 10 heures de sports pratiqués + mes sports extrascolaires. J'avais l'impression d'être devenu une sorte de grindeur dans un corps et un esprit sain et ce qui était d'autant plus gratifiant c'est que j'avais désormais le sentiment d'être prêt de fait à passer pro.

 

A la rentrée de septembre 2012 est apparue une nouvelle legislation officieuse, cette fameuse pseudo loi qui dit qu'en gros le poker n'est pas un jeu de hasard etc et que tous ceux qui gagnent de l'argent doivent le déclarer toutes ses conneries etc..... s'en ait suivi une psychose généralisée à tous les échelons des grindeurs dont moi et qui m'a ammené à me poser la question suivante : Soit j'arrête définitivement le poker ( dixit trouver un travail vu que jviens d'avoir mon diplôme c'est le bon moment LOL) soit je régularise mes gains et je joue de manière professionnelle, ou soit je continue à jouer de manière clandestine jme fait "prendre" par je ne sais quel moyen et là bah jme serais bien fait fourré.

Vous avez probablement deviné que j'ai alors pris la décision de passer "pro" de manière officielle. (d'ailleurs quand j'écris cette phrase j'ai comme une appréhension paranoiaque si un jour je poste ce message.)

 

Bref, aujourd'hui malgré mon nouveau statut j'ai réussi à bien m'organiser, à tenir une sorte d'emploi du temps dans lequel je me dois d'avoir 2 jour OFF de poker par semaine (principalement consacrés à ma copine et/ou a la remise de la cuite du vendredi soir qui je pense fait du bien pour l'équilibre ...),  d'effectuer au moins 1h30 de sports les jours de sessions (natation/escalade/musculation/tennis/footing) , de joueur environs 20h de poker par semaine (100k hands/mois).

 

Au final, Bobi a je pense soulevé un point très important de la vie et des déboires assujettis au grindage intensif online. Quand je vois des joueurs joués 3M de mains par ans ou jouer 15H par jour pendant 2 mois (novembre/decembre) pour atteindre SNE parce "lol j'ai été feignant au debut d'année je jouais que 8h par jour sur 6 tables du coup jfaisais pas assez de VPP" , j'ai du mal à croire que certains joueurs ne peuvent s'apanouir uniquement dans leurs nombres de VPP acquis ou à la linéarité de leur courbe de gain.

 

J'étais de ceux qui pensait que le poker c'était facile, mais la barrière est tellement infime, j'ai le sentiment que ça se joue à des détails ,même en dégageant de quoi subvenir aux besoins primaires (obv y'en a plein qui ship 25K par mois en mtt mais en cg c'est différent y'a la variance !!!) qui font qu'il est primordiale d'etre préparer sur tous les fronts pour pas finir détruit sociologiquement et psychologiquement à ce jeu que nous aimons tous. (j'ai essayé de finir sur une ptite séquence émotion quand même).

 

Voilà jsuis crevé jvais mourrir dans lit ça m'aura permis d'oublier pendant 2 jours la session dégueulasse que j'ai vécu aujourd'hui AHAH.

GL aux tables

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×