Jump to content
This Topic
Byshop

Développement durable

Recommended Posts

Posted (edited)

Quand on compare les morts en fonction des énergies : 

Morts (par année pour l'air pollution) :

image.png.ee9c4d0b893ecb7cc30f05697f112182.png

Morts par énergie produite: 

image.png.e37d0e919596e2c14ff37e21eff08e1a.png

Morts en Allemagne lié à leur décision de remplacer le nucléaire par le charbon :

10.thumb.png.b90ed7a5d92743b9a08cb95e5f77f637.png

 

Spoiler : nucléaire meilleur énergie et de loin!

L'objectif principale est de réduire les énergies fossiles et les problèmes du nucléaire sont insignifiants par rapport à ceux des énergies fossiles et on est loin de pouvoir remplacer les énergies fossiles par du renouvelable.

Je pense que j'ai jamais vue une vidéo qui fait autant la promotion du nucléaire juste en expliquant le nombre de mort liés aux énergies utilisées et le tout avec un raisonnement scientifique!

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est quoi les stock d'uranium ? Mettons que tout le monde passe demain au nucléaire. Plus de pétrole plus de charbon plus de gaz. On tient combien de temps avec les réserves disponibles ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 8 minutes, FLyinTom a écrit :

Les Allemands n'ont pas remplacé le nucléaire par le charbon. Si tu regardes leurs courbes de consommation d'énergie primaire sur wikipedia (je n'arrive pas à linker le graphique) tu verras que c'est compensé par les E&R. La consommation de charbon a également diminué. 

Je serais curieux de voir ça. En tout cas t es quand même obligé de garder des centrales thermiques pour couvrir les pointes. T as des centrales qui tournent a 10/20%, tu surdimensionne... bref économiquement c est à chi**.

Faut pas aimer la nature et sa beauté pour soutenir les éoliennes. Ça pourrit les paysages, ça tue les oiseaux. 

Quand elles seront obsolètes ça sera des immondes verrues coûteuses a dégager. 

https://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/21023-espece-rare-et-menacee-un-gypaete-barbu-tue-par-une-eolienne/

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question con, mais on fait comment si on tombe en panne avec une voiture électrique ?

On peux aller chercher un jerrican d'électricité ? :>'

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

"Phénomène nucléaire, la fission de 1 gramme d'uranium 235 produit autant de chaleur que la combustion de 1,6 tonne de fuel ou de 2,8 tonnes de charbon qui sont des phénomènes chimiques. "

https://www.laradioactivite.com/site/pages/Energie_nucleaire.htm

 

La fusion est utopique pour l'instant puisqu'aucun dispositif n'est électrogène. Sous vide absolu, au plasma on est au million de degrés e, à la paroi on est à 0K° donc on peut pas passer le tuyau d'eau pour faire de la vapeur et faire tourner des alternateurs...

 

De plus aucun matériau ne résiste au flux neutronique de la fusion (14 MeV contre qq KeV pour la fission). Les métaux se transforment en gruyère (macro défauts de type crevasse/cavité) à vitesse grand V.

 

On doit utiliser la fission encore longtemps.

 

Pour les réserves d'Uranium, le pb est mal posé puisqu'un réacteur génère lui même des matière fissiles retraitables et réutilisables (Pu 239 au hasard du U238 qui gobe un neutron). Avec le retraitement, on réutilise 98% des matières fissiles! Enfin, il y a de nombreuses espèces chimiques qui peuvent se prêter à la fission. exemple le thorium.

 

Réponse: la France seul a déjà plusieurs siècles de réserves de matières fissiles qui peuvent générer de l’électricité.

 

La vraie question est notre dépendance à l’électricité.

 

@FLyinTomSuper objectif le reportage au congo avec la voix qui fait peur de M6! Ce reportage dit nimp sur le barreau qui pourrait servir à faire une bombe, lol, pas réaliste. Un bombe sale oui mais pas une bombe nucléaire.

Tu nous fais la même avec l'aéronautique et un avion d'Aeroflot et leur pilotes bourrés?

 

Mais surtout attendons que greenpeace nous propose les solutions énergétiques de demain.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 1 heure, FLyinTom a écrit :

Le problème du nucléaire ce sont les dégâts en cas d'accident. Le fait que des régions entières deviennent inhabitables 

insignifiant vs les morts liées aux énergies fossiles

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, AAcheckmate a écrit :

insignifiant vs les morts du aux énergies fossiles

Argument de @FLyinTomcomme de tous les orfraies du nuc totalement fallacieux obv. C'est comme dire qu'il faut arrêter l'aviation parce qu'il y a des accidents, ce n'est pas une stratégie valable!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il faut comprendre que les énergies fossiles tuent et de manière extrêmement élevée : "Selon une récente étude, la pollution provoquée par les énergies fossiles a été responsable de plus de 8 millions de morts prématurées en 2018, soit 20% des adultes décédés dans le monde."

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, BidulE a écrit :

Réponse: la France seul a déjà plusieurs siècles de réserves de matières fissiles qui peuvent générer de l’électricité.

 

Sauf que seule une partie de nos réacteurs utilisent du Mox, et nous n'avons pas de réacteur qui fonctionnent uniquement avec. A l'heure actuel c'est max 30% pour les centrales qui en utilisent.

Sur la fusion nucléaire, on est très loin à l'heure actuelle de savoir l'utiliser. Et on n'aura peut être jamais la technologie pour l'exploiter.

Accessoirement les risques sont plus importants également avec ce type de combustible en cas d'accident.

En terme de réserves d'Uranium, les réserves mondiales sont estimées à 270 ans environ. Ceci avec notre consommation d'électricité actuelle, et avec 10% de la production mondiale d’électricité d'origine nucléaire.

Si on voulait remplacer toutes les centrales thermiques dans le monde par du nucléaire, sans augmenter notre consommation, on se retrouve à environ 30 ans de réserves...

Du coup ce n'est clairement pas une solution perenne à long terme.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 27 minutes, wylke a écrit :

Sauf que seule une partie de nos réacteurs utilisent du Mox, et nous n'avons pas de réacteur qui fonctionnent uniquement avec. A l'heure actuel c'est max 30% pour les centrales qui en utilisent.

Sur la fusion nucléaire, on est très loin à l'heure actuelle de savoir l'utiliser. Et on n'aura peut être jamais la technologie pour l'exploiter.

Accessoirement les risques sont plus importants également avec ce type de combustible en cas d'accident.

En terme de réserves d'Uranium, les réserves mondiales sont estimées à 270 ans environ. Ceci avec notre consommation d'électricité actuelle, et avec 10% de la production mondiale d’électricité d'origine nucléaire.

Si on voulait remplacer toutes les centrales thermiques dans le monde par du nucléaire, sans augmenter notre consommation, on se retrouve à environ 30 ans de réserves...

Du coup ce n'est clairement pas une solution perenne à long terme.

Pour le Mox qui veut dire Mélange d'Oxyde (U+Pu), je vois pas quel est l'argument que tu avances, on en est à 30% ok mais l'objectif est de faire 100% à terme.

Le retraitement n'aboutit pas forcément à du Mox.

Ensuite pour ton calcul sur les réserves d'U que je trouve erroné, cela ne peut se faire en temps, En plus toujours le même argument, tes chiffres considèrent 0% de retraitement qui recycle 98% des matières. Les réacteurs vont évoluer aussi.

https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/reserves-duranium-naturel-dans-le-monde

" Uranium : un peu moins de 100 ans (sur la base des réacteurs de 2ème génération, milliers d’années dans le cas d’une industrialisation des surgénérateurs). "

 

https://www.sfen.org/energie-nucleaire/panorama-nucleaire/uranium-monde

https://www.oecd-nea.org/jcms/pl_15004

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, wylke a écrit :

En terme de réserves d'Uranium, les réserves mondiales sont estimées à 270 ans environ. Ceci avec notre consommation d'électricité actuelle, et avec 10% de la production mondiale d’électricité d'origine nucléaire.

Si on voulait remplacer toutes les centrales thermiques dans le monde par du nucléaire, sans augmenter notre consommation, on se retrouve à environ 30 ans de réserves...

Du coup ce n'est clairement pas une solution perenne à long terme.

Aucune connaissance sur ces chiffres mais admettons qu'ils sont bons.

Il y a 2 éléments à prendre en compte :

1- Le long terme (60ans+)  : les énergies renouvelable sont meilleurs que le nucléaire et les stocks de nucléaires pourraient devenir insuffisant.

2- Le court terme pour lutter contre le réchauffement climatique et éviter d'atteindre le point de non retour. Pour cela il faut limiter drastiquement l'utilisation des énergies fossiles et il n'y a pas d'autres solutions que l'énergie nucléaire car on a ni les capacités, ni la volonté de développer les énergies renouvelable assez rapidement et à suffisamment grande échelle. Ce point concerne uniquement la prochaine génération de centrale nucléaire dont des projets sont déja préparés ou seront prêt bientôt (si non ce sera trop tard, les centrales risqueraient d'arriver après 2040)

Une fois qu'on a créé cette nouvelle génération, limiter suffisamment le réchauffement climatique on peut choisir de ne plus en faire de nouvelle si on le souhaite On aura les capacités de passer à 100% renouvelable et on aura sauver le monde :)
 

 

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, wylke a écrit :

Accessoirement les risques sont plus importants également avec ce type de combustible en cas d'accident.

Un autre graphique (brown coal fait donc 481 fois plus de morts par TWH que le nucléaire (2 gros incidents dont un qui a été très mal géré).
What are the safest and cleanest sources of energy? - Our World in Data

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, BidulE a écrit :

Pour le Mox qui veut dire Mélange d'Oxyde (U+Pu), je vois pas quel est l'argument que tu avances, on en est à 30% ok mais l'objectif est de faire 100% à terme.

Le retraitement n'aboutit pas forcément à du Mox.

Ensuite pour ton calcul sur les réserves d'U que je trouve erroné, cela ne peut se faire en temps, En plus toujours le même argument, tes chiffres considèrent 0% de retraitement qui recycle 98% des matières. Les réacteurs vont évoluer aussi.

https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/reserves-duranium-naturel-dans-le-monde

" Uranium : un peu moins de 100 ans (sur la base des réacteurs de 2ème génération, milliers d’années dans le cas d’une industrialisation des surgénérateurs). "

 

https://www.sfen.org/energie-nucleaire/panorama-nucleaire/uranium-monde

https://www.oecd-nea.org/jcms/pl_15004

Pour les réserves, le 270 ans je crois que ça venait de l'AIEA, mais en comptant vraiment toutes les réserves. Dans la réalité une bonne partie seraient extrêmement couteuse à exploiter ce qui serait abérrant.

Je parle du 30% d'utilisation du Mox parce que à l'heure actuelle on a pas de technologie qui fonctionne avec 100% de mox. En théorie oui  ( avec l'EPR par exemple) en pratique pas encore. Les premiers EPR après les explosions des délais, des couts, toute les failles de sécurités découvertes n'ont pas encore prouvés qu'ils fonctionnaient correctement.

Du coup c'est bien beau d'avoir des réserves de matières fissiles, mais si on est pas capable de les exploiter ça n'a pas un grand intérêt.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a une heure, wylke a écrit :

Pour les réserves, le 270 ans je crois que ça venait de l'AIEA, mais en comptant vraiment toutes les réserves. Dans la réalité une bonne partie seraient extrêmement couteuse à exploiter ce qui serait abérrant.

le rapport à date de l'aiea

https://www.oecd-nea.org/jcms/pl_15004

La ressource ne se quantifie pas en années.

 

Citation

Je parle du 30% d'utilisation du Mox parce que à l'heure actuelle on a pas de technologie qui fonctionne avec 100% de mox. En théorie oui  ( avec l'EPR par exemple) en pratique pas encore. Les premiers EPR après les explosions des délais, des couts, toute les failles de sécurités découvertes n'ont pas encore prouvés qu'ils fonctionnaient correctement.

EPR est de la 3eme génération amélioré soit un REP+ avec juste un cendrier géant au dessous du coeur au cas ou il fondrait comme à TMI. Il s'agit d'une licence FR contrairement à nos autres REP qui sont westinghouse (UK). Tous les REP peuvent brûler du MOX 100%. C'est juste qu'on a pas assez fait de mox qui apportent d'autres phénomènes.

 

Failles de sécurité? le premier va démarrer en finlande très bien, les débuts de chaque techno soulèvent des lièvres mais rien à voir avec les rbmk. Argument très léger.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucléaire_d'Olkiluoto

Pour les couts et les délais, tu parles d'un seul chantier/site FLamanville, rien qui remet en cause le brevet epr.

https://www.asn.fr/L-ASN/L-ASN-en-region/Normandie/Installations-nucleaires/Centrale-nucleaire-EPR-de-Flamanville

Ce qui est venu aux oreilles du grand public sont les défauts de soudage sur la virole de la cuve, c'est chiant mais c'a été repris.

Citation

Du coup c'est bien beau d'avoir des réserves de matières fissiles, mais si on est pas capable de les exploiter ça n'a pas un grand intérêt.

La, tu divagues complètement, on bosse sur la générations IV tous azimut et pour rappel la gen II (RNR) ont été arrêté par les politiques alors qu'ils auraient permis de tester la transmutation (=plus de déchets à vie longue)

 

source https://www.cea.fr/comprendre/Pages/energies/nucleaire/essentiel-sur-generations-reacteurs-nucleaires.aspx

 

personne ne relève mon chiffre, je le répète: Le retraitement du combustible que nous sommes la seule nation à faire récupère 98% des matières valorisables. Nous vendons ce service aux autres nations.

 

donc les calculs de durabilité de la ressource U sont à reprendre avec cette donnée plus les technologies des réacteurs. De plus la ressource en U ne considère que l'U235 or l'U238(non fissile) devient du Pu239 fissile donc dans le réacteur il va fissionner.

 

Je sais c'est compliqué l'atome et c'est plus simple de péter de trouille et de fermer les yeux.

 

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 5 heures, wylke a écrit :

En terme de réserves d'Uranium, les réserves mondiales sont estimées à 270 ans environ

On est en train de changer de sujet la,  en allant vers un qui est beaucoup moins important : on s'en fiche complétement de nos réserves à long termes en Uranium.

L'humanité fait face au plus grand défi qu'il a jamais connu : réduire la production de gaz à effet de serre rapidement pour limiter le réchauffement climatique!

Si on ne le fait pas les conséquences seront énormes et irréversibles.

La seul façon de les réduire en quantité suffisantes et assez rapidement est d'utiliser l'énergie nucléaire.

Il n'y a pas d'opposition entre le nucléaire et les énergies renouvelables. Le nucléaires est l'énergie qui va nous donner le temps de développer nos énergies renouvelables.

Une fois qu'on aura résolu le problème de réchauffement climatique on aura tous le temps qu'on veut pour se demander combien de % de nucléaire on veut (branlette intellectuelle).


RYYY.thumb.png.1910d4bde42f92c71ab53f3d82040c6c.png



HTH.thumb.png.2c42f5ba1a996d6714987fddefb5d2ef.png


"Svante August Arrhenius, chimiste (1859-1927), découvrit le rôle pilote du CO2 et le rôle amplificateur de la vapeur d'eau dans l'effet de serre. Il fut le premier à relier, en 1906, les émissions de carbone d'origine humaine avec un futur réchauffement climatique"

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, BidulE a écrit :

compliqué l'atome et c'est plus simple de péter de trouille et de fermer les yeux.

 

Une petite touche finale qui donne un goût de "maintenant vous adhérez ou vous vous cassez" et qui donne pas envie de lire le reste

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 5 minutes, zutiste a écrit :

Une petite touche finale qui donne un goût de "maintenant vous adhérez ou vous vous cassez" et qui donne pas envie de lire le reste

C'est comme tu le sens, c'est juste qu'on y est jusqu'au cou depuis longtemps, que la feuille de route est écrite pour des décennies et que l’opinion des masses (toi, moi plus tous ceux qui le veulent) n'y fera rien du tout.

 

Je vois tellement de raccourcis sur le sujet que c'est ça qui sort de ma plume. Surtout en ayant donné plus d'une décennie de mon temps sur le sujet, en étant contre les bombinettes, en l'ayant défendu au cœur du système etc.

 

Je reconnais être un romantique et un poète pouet dans l'âme.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est intéressant que la solution ne soit pas pire que le problème. Le charbon était une solution contre le déboisement. Maintenant on a le réchauffement climatique.

Quel gains pour le nucléaire vs quels coûts. 

Si le nucléaire c'est 100 ans de repis avec des problèmes encore plus importants à la clef, ça mérite réflexion 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

C'est beaucoup plus longtemps que 100 ans en fait.

De quel problèmes parle tu ?

Si on parle des déchets, on a la solution avec la transmutation. 95% du volume des déchets c'est 5% de radiotoxicité.

Si on parle des accidents, on a des solutions.

Si on parles des radiations et contaminations de faible doses, on sait pas trop mais on vit sur une planète balayée par des vents solaires et des radiations depuis la nuit des temps.

On a déjà marqué l'atmosphère de Pu qui n'existe pas à l'état naturel avec nos bombes atmosphériques.

On est 8+ milliards, dépendants à l'électricité.

 

Le nucléaire c'est un 98%vs2% en sa faveur. Mais c'est lié au militaire, le civil prend du retard à cause de ça.

 

 L'opinion publique a peur, à raison, d'un risque invisible (comme le virus covid tiens) à l’œil nu et freine en préférant s'étouffer avec le smog.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, zutiste a écrit :

Si le nucléaire c'est 100 ans de repis avec des problèmes encore plus importants à la clef, ça mérite réflexion 

Cela ne fonctionne pas comme cela! Tu devrais regarder les vidéos que j'ai postés (15 minutes avec de jolie graphiques).

1- Le nucléaire n'est pas aussi mauvais que tu peux l'imaginer

2- Il nous permet d'avoir le temps de développer le renouvelable, il nous donne pas de repics, il nous permet d'atteindre notre objectif à temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 21 minutes, BidulE a écrit :

De quel problèmes parle tu ?

Je connais rien au sujet. On n'a pas un problème avec le démantèlement des centrales aujourd'hui ? Un coût beaucoup plus élevé que prévu ?

Edited by zutiste

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, zutiste a écrit :

Je connais rien au sujet. On n'a pas un problème avec le démantèlement des centrales aujourd'hui ? Un coût beaucoup plus élevé que prévu ?

Pour le coût il existe un fond dédié de 80Ma€/an, mais en effet on a bcp plus de sites et de travaux pour l'enveloppe. On essuie ce qu'il faut vider du début des pionniers du secteur.

Dans le monde il y a 1000Ma€ de travaux de démantèlement à faire. Plus de boulot que de personnes pour le faire.

 

Ensuite en France il n'y a pas de seuil de libération ie même le trottoir de la guérite du gardien à l'entrée du site qui a jamais vu un Bq doit partir au déchet A. Donc un pb de place dans les centre de stockage de surface de déchets A, d'où le site qui a ouvert récemment. La stratégie sur  ces sites FR c'est dans 300ans la radiologie doit être celle d'une mine d'Unat.

Il y a plein de nations qui libère ce bout de trottoir pour le faire aller dans le civil, certaines nations sans scrupule refonde la cuve du réacteur pour en faire des casseroles (j'exagère à peine), la russie a daubé des vallées entières de pays satellites. GG la guéguerre froide!

 

Le plus vite ça sera transparent pour le public, le plus vite on arrêtera de faire de la m* en loosdé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, AAcheckmate a écrit :

Un autre graphique (brown coal fait donc 481 fois plus de morts par TWH que le nucléaire (2 gros incidents dont un qui a été très mal géré).
What are the safest and cleanest sources of energy? - Our World in Data

Je me pose une question, est ce que dans ce graphique, on intègre bien la partie production du matériel et logistique.

Par exemple, on sait que les panneaux solaires sont majoritairement produit en Chine, et donc, avec de l'énergie carbonée. Idem pour le transport, l'installation, le recyclage,...

Ces dépense énergétique sont comptées à quel endroit ? Parce que j'ai souvent lu ici et là que le bilan CO2 du solaire au niveau global était à peine inférieur à celui du Fuel. La disparité ici me semble donc un peu bizarre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, zutiste a écrit :

Une petite touche finale qui donne un goût de "maintenant vous adhérez ou vous vous cassez" et qui donne pas envie de lire le reste

 

Il y a 9 heures, zutiste a écrit :

Je connais rien au sujet.

Et apparemment ça ne va pas changer.

Pourquoi vouloir débattre d'un sujet avec quelqu'un qui a l'air d'être un expert tout en disant que tu n'y connais rien et que tu n'as pas l'intention de lire ses écrits pour augmenter ton niveau de connaissance.
Le mecs connais le sujet et toi pas, tu voudrais qu'il te dise que ton avis l’intéresse ? Tu penses qu'il y'a une chance pour que tu puisses mettre ses connaissance à mal avec les tiennes ? On peut débattre d'un sujet technique uniquement avec des idéologies ?

Je ne veux pas t'agresser ou te viser personnellement parce que tu es loin d'être le seul à adopter cette attitude qui me dépasse un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Honnêtement, je ne peux en vouloir à personne d'avoir peur et de faire des raccourcis faciles sur un sujet tenu secret pour des raisons militaires ou de stabilité civile (lisez ordre public) qui concerne en majorité des risques invisibles à l’œil nu et qui sont bien réels et puissants. La majorité des accidents sont tenus secrets ainsi que leurs conséquences. Sujet qui touche à la dissuasion, aux égoïsmes divers des nations et des individus, de celui qui a la plus grosse et qui veut bouffer plus que l'autre enc*lé d'en face (kassedédi à Bernie Noël).

 

En fait tant que l'opinion sera empreinte de peur, la mesure du risque sera mauvaise et les démarches de sûreté seront mauvaises, il y a un vrai risque pour la population. C'est pas très idiotproof l'atome.

L'exemple que j'ai en tête c'est la belle poudre bleue de Cs137 d'une source de dentisterie.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_nucléaire_de_Goiânia

Spoiler

Le 13 septembre 1987, le garde de jour, Voudireinão da Silva, ne vint pas travailler, se servant d'un arrêt maladie pour assister à une séance de La Coccinelle à Mexico au cinéma avec sa famille. Ce même jour, Roberto dos Santos Alves et Wagner Mota Pereira pénétrèrent dans l'institut en partie démoli, trouvèrent l'unité de radiothérapie — qui leur sembla avoir quelque valeur à la casse — et l'emmenèrent dans une brouette à la maison de Roberto dos Santos Alves, à une distance d'environ 0,6 km au nord de la clinique, où ils se mirent à démanteler l'appareil. Le soir même, les deux commencèrent à vomir. Néanmoins, ils poursuivirent leurs efforts. Le lendemain, Wagner Mota Pereira eut la diarrhée, des vertiges et une de ses mains commença à gonfler. Bientôt une brûlure se développa sur la main, de la même taille et forme que l'ouverture de la machine. Un mois plus tard, il fallut l'amputer du bras. Le 15 septembre, Wagner Mota Pereira se rendit à un cabinet médical où on diagnostiqua une intoxication alimentaire, et lui conseilla de retourner chez lui pour récupérer. Cependant, Roberto dos Santos Alves s'efforça d'achever le démantèlement du matériel, qui se trouvait sous un manguier dans son arrière-cour. Il finit par réussir à libérer la capsule de césium de sa tête protectrice.

Le 16 septembre, Roberto dos Santos Alves réussit à percer l'ouverture de la capsule avec un tournevis, lui permettant d'apercevoir une lueur d'un bleu profond. Il enfonça le tournevis et put extraire une parcelle de la matière luisante. Pensant s'agir d'une sorte de poudre à canon, il essaya de lui mettre le feu, mais la poudre ne voulut pas prendre. Lors du rapport de l'AIEA, on ne comprenait pas le mécanisme précis qui avait généré la lueur, mais on le croyait soit une forme de fluorescence, soit l'effet Vavilov-Tcherenkov lié à l'absorption d'humidité par la source rayonnante. Une telle lueur bleuâtre avait été observée en 1988 au laboratoire américain d'Oak Ridge lors de la décapsulation d'une source à 137Cs.

Le 18 septembre, Roberto dos Santos Alves vendit le matériel à un dépôt de ferraille voisin, qui envoya un employé chercher les articles dans une brouette. Ce soir-là, le propriétaire, Devair Alves Ferreira, qui vivait à côté du dépôt, entra dans son garage et aperçut la lueur bleuâtre de la capsule percée. Croyant son contenu de valeur ou même surnaturel, il le rapporta chez lui. Au cours des trois jours suivants, il invita des amis et de la famille pour voir le corps luisant et offrit de récompenser celui qui réussirait à le libérer de la capsule. Il mentionna qu'il avait l'intention d'en faire une bague pour sa femme, Gabriela Maria Ferreira. Le 21 septembre au dépôt, un ami de Devair Alves Ferreira (sous le nom d'EF1 dans le rapport de l'AIEA) arriva à dégager plusieurs grains de la matière luisante grâce à un tournevis. Il en partagea quelques-uns avec son frère, garda quelques-uns pour lui-même et se mit à distribuer le reste à plusieurs amis et membres de sa famille. Ce jour-là, sa femme Gabriela Maria Ferreira, 37 ans, tomba malade. Le 25 septembre, Devair Ferreira vendit la ferraille à un autre dépôt.

Le 24 septembre, Ivo, le frère de Devair, gratta de la poudre de la source et en emporta chez lui, non loin de là, où il en étala une partie sur le sol en ciment. Plus tard, sa fille de six ans, Leide das Neves Ferreira, mangea un sandwich assise sur le sol. Elle s'émerveilla de la lueur bleue de la poussière, en mit sur elle, et la montra à sa mère. Cette poussière rayonnante tomba dans ce qu'elle mangeait : elle finit par ingérer 1,0 GBq, dose totale 6,0 Gy (la dose létale 50 % est de 4,5 Gy).

Gabriela Maria Ferreira fut la première à constater que de nombreuses personnes dans son entourage étaient tombées malades en même temps. Il est fort probable que ses initiatives à partir de ce moment réduisirent le bilan mortel. Elle soupçonna d'abord une boisson qu'ils avaient partagée, mais un prélèvement ne montra rien de néfaste. Le 28 septembre 1987, 15 jours après la découverte de l'article, Gabriela se dirigea avec un de ses employés au dépôt rival qui détenait le matériel. Elle le réclama et l'amena en bus à l'hôpital dans un sac en plastique. Là, le médecin Paulo Roberto Monteiro supposa avec raison qu'il était dangereux. Il le posa sur une chaise dans son jardin pour l'éloigner. Parce que les restes de la source étaient restés dans un sac en plastique, le niveau de contamination à l'hôpital fut minimal.

Le 29 septembre 1987, au matin, un médecin en visite (nommé WF dans le rapport de l'AIEA) se servit d'un scintillateur emprunté à la NUCLEBRÁS (une agence gouvernementale engagée dans le cycle de combustible nucléaire) pour confirmer la présence de radioactivité. Il passa la plupart de la journée à confirmer les niveaux dangereux de rayonnement et à convaincre les autorités du besoin d'agir immédiatement. La ville, l'État et le gouvernement national furent tous informés du cas à la fin de la journée, et les opérations de décontamination commencèrent le soir même.

 

Pourtant c'est une puissance facilement mobilisable, très efficace et cela fait 70 ans que l'on travaille dessus.

On vit avec, exemple les sources et les traitements dans le médical, les sources dans le contrôle de soudure, les paratonnerres (ça c'est fini).


L'avenir serait des centrales locales de petite puissance tenant sur une remorque (les USA ont cherché dessus mais ont laissé tombé, marché pas mûr, techno pas assez sûre).

Attendons la gen IV et gardons une attitude mesurée et réfléchie.

 

Je dirais qu'on va faire face à quelques heures sombres encore avant que l'humanité se donne la main pour faire l'amour tous en rond.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×