Jump to content
This Topic
Byshop

Développement durable

Recommended Posts

Quel est l intérêt de faire de l hydrogène par électrolyse pour remplir une pile pour ensuite la décharger pour éclairer une ampoule ? 

en fait la tour Eiffel a été illuminée avec de l électricité mais en a juste consommé 4x ou 5x plus que d habitude
 

83416B70-F651-4284-821E-F750B0AC0D5E.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un symbole, une opération de communication. Le but n'est pas d'éclairer la tour Eiffel avec la meilleur efficacité possible mais de montrer qu'il est possible de le faire avec de l'hydrogène.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

en soit oui  

mais ce tweet m a interpelé car il m a rappelé une autre déclaration de Lemaire

Il a l air juste totalement à l ouest sur ce qu est l hydrogène et de réellement penser que c est une nouvelle source d énergie

(« qui succédera à l électricité »  mais Bruno  ... :no:)

 

E3DA32FC-A236-4C9D-90A9-F178F7682C01.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans son interview il ne parle pas de source d'énergie. Ceci-dit même si elle n'est pas primaire l'hydrogène peut effectivement être considérée comme une source. Quant à remplacer l'électricité, il parle des applications poids lourd et ferroviaire ; deux domaines dans lequel l'hydrogène peut faire sens.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

C est un peu le même truc non ?

si tu fais avancer un poids lourd avec de l hydrogène qui provient d electrolyse, en réalité tu le fais avancer à l électricité, stockée par l hydrogène et non pas dans un accumulateur ?

(l hydrogène peut certes aussi provenir de la combustion de méthane/charbon, mais ça ne change pas vraiment le pb, le poids lourd avance alors aux hydrocarbures)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est surtout un moyen de stocker de l'énergie provenant de l'électrique et donc potentiellement produite via du renouvelable (solaire, éolien,...) pour résoudre le problème du déphasage entre production (aléatoire soleil vent toussa) et demande.

Share this post


Link to post
Share on other sites

99% de l’énergie électrique stockée est de l'eau remontée dans les barrages. Le stockage est la limite actuelle. On produit, on doit consommer ou ç'est perdu.

C'est pénible mais c'est la réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/05/2021 à 22:33, dupire a écrit :

...

en fait la tour Eiffel a été illuminée avec de l électricité mais en a juste consommé 4x ou 5x plus que d habitude
 

Tu es en dessous de la vérité

E2YIV0iWUAEv2li.thumb.jpg.4433dc4f7b619c3f0e520caf292c6574.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Questions sur le nucléaire : je pense que c'est une énergie qui devrait être indispensable (si on a les compétences technique pour l'utiliser correctement) pour lutter contre le réchauffement climatique.

J'ai regardé la liste des incidents en France et on peut remarquer qu'ils sont pratiquement tous liés à des défauts de fabrication ou de gestion et non à des phénomènes météos extrêmes. Est-ce que l'on peut qualifier les entreprises qui gèrent notre nucléaire de compétente?

L'EPR de Flamanville me rend plutôt pessimiste sur ce point ainsi que sur leur capacité à budgéter leur construction. Il me semble que d'autres chantiers récents ont eu de gros problème lors de leur fabrication et des coûts multipliés?

Ils sembleraient que si tous ce passe bien pour le projet des 6 nouveaux EPR (improbable), ils seraient prêt en 2035. Est-ce la meilleur façon d'investir des milliards pour un retour sur investissement (écologique et financier) si tardif?
 


 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 5 heures, AAcheckmate a écrit :

Questions sur le nucléaire : je pense que c'est une énergie qui devrait être indispensable (si on a les compétences technique pour l'utiliser correctement) pour lutter contre le réchauffement climatique.

Oui avec les retraitement du combustible le rendement par rapport aux autres énergies est énorme.

Tout le pb de l'electricité est que l'on chauffe de l'eau pour faire de la vapeur, quel que soit le combustible. Le nucléaire, c'est chauffer de l'eau à pas cher du tout par rapport aux autres énergies.

evidemment quand ça part en sucette, c'est une autre affaire. Mais les effets des petites doses de radiation sont dit stochastiques, on sait pas trop ce que ça fait à long terme, contrairement aux fortes doses.

 

Citation


J'ai regardé la liste des incidents en France et on peut remarquer qu'ils sont pratiquement tous liés à des défauts de fabrication ou de gestion et non à des phénomènes météos extrêmes. Est-ce que l'on peut qualifier les entreprises qui gèrent notre nucléaire de compétente?

Nous avons un secteur nucléaire très encadré par l'asn (le gendarme indépendant) et très transparent. C'est l'asn qui inspecte tout dont les dispositions de dimensionnement. Le matériel comme l’organisationnel. Tout est consultable en ligne et public.

Fukushima, tout était dimensionné pour des vagues de 7m manque de bol ce jour là c'était 10m, donc les diesel de secours ont été noyés et n'ont pu démarrer.

 

Citation


L'EPR de Flamanville me rend plutôt pessimiste sur ce point ainsi que sur leur capacité à budgéter leur construction. Il me semble que d'autres chantiers récents ont eu de gros problème lors de leur fabrication et des coûts multipliés?

Ne pas oublier les réorganisations de la filière et l'administration franco française chiatique.

Ne pas oublier que le fer de lance c'est le militaire, pas le civil qui est un bonus.

Citation


Ils sembleraient que si tous ce passe bien pour le projet des 6 nouveaux EPR (improbable), ils seraient prêt en 2035. Est-ce la meilleur façon d'investir des milliards pour un retour sur investissement (écologique et financier) si tardif?
 


 

Oui, nos centrales sont vieillissantes, il faut du neuf bien que le béton armé bien maintenu c'est 80 ans, la durée de vie de la centrale c'est les cuves et les tuyaux. La difficulté c'est l'opinion publique qui refuse le nucléaire avec la peur et l’ignorance. Cf. superphenix, la filière des rapides (caloporteur Na) et fessenheim récemment. La difficulté c'est le financement public en rapport avec l'opinion, c'est pas prioritaire et il faut le faire dans le dos du peuple (ex cigeo etc.). Le choix c'est de morceler l'investissement pour que ça passe.

Rien de tardif, le critère c'est la ressource en uranium et on est pas trop mal sur ce point.

 

Quant aux nouvelles énergies, on est très très bien placé dans la recherche/brevets, on a iter etc.

 

 

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, BidulE a écrit :

Fukushima, tout était dimensionné pour des vagues de 7m manque de bol ce jour là c'était 10m, donc les diesel de secours ont été noyés et n'ont pu démarrer.

Je suis pas un spécialiste :) est ce que 7m était une bonne hauteur en considérant ce qu'une vague plus haute pourrait provoquer? Et les japonais n'ont pas juste arrêter leur projet de nucléaire mais ne veulent plus exporter leur compétence en la matière.

 

Il y a 15 heures, BidulE a écrit :

Nous avons un secteur nucléaire très encadré par l'asn (le gendarme indépendant) et très transparent. C'est l'asn qui inspecte tout dont les dispositions de dimensionnement. Le matériel comme l’organisationnel. Tout est consultable en ligne et public.

La question n'est pas de savoir  si c'est transparent. Est-ce que l'on peut considérer ces incidents comme un risque acceptable ou est-ce qu'ils remettent ne cause notre capacité à gérer l'énergie nucléaire?


Le problème n'est pas la science mais notre capacité à créer un environnement sécurisé, produire des pièces de qualité irréprochable et avoir des procédures parfaites.
 

Il y a 15 heures, BidulE a écrit :

Ne pas oublier que le fer de lance c'est le militaire, pas le civil qui est un bonus.

Pourquoi? On a pas assez de bombes?
 

 

Il y a 15 heures, BidulE a écrit :

Rien de tardif

Si, on a une deadline, pour réduire voir stopper le réchauffement climatique.

 

Il y a 15 heures, BidulE a écrit :

La difficulté c'est le financement public en rapport avec l'opinion

Plus le temps passe plus notre compétence en matière de nucléaire diminue. Peut-être que de continuer à investir dans le nucléaire il y a 20 ans aurait été la meilleur idée mais ne l'ai plus maintenant.

Et plus le temps passe plus on a besoin de solution qui pourrait avoir des effets rapides. En 2035 (si tous se passe bien ce qui est peu probable) la bataille sera surement déjà perdu.

Ce qui m'amène au deuxième sujet : l'hydraulique : cela semble être l'énergie parfaite, bon rendement, peu de problème écologique (pas sur de moi ici), je me rappelle pas avoir entendu beaucoup de gens protester sur des projets hydrauliques (avec que ça arrive pour chaque projet éolien).

Est-ce que notre capacité en matière hydraulique est arrivé à saturation ou est-ce qu'on a encore une grande marge de progression?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 26 minutes, AAcheckmate a écrit :

Je suis pas un spécialiste :) est ce que 7m était une bonne hauteur en considérant ce qu'une vague plus haute pourrait provoquer? Et les japonais n'ont pas juste arrêter leur projet de nucléaire mais ne veulent plus exporter leur compétence en la matière.

C'est la démonstration de sûreté qui détermine le dimensionnement initial.

Quelle exportation de compétence? Le retour d'expérience de fukushima a été exporté partout pour améliorer tout le secteur mondial du nuc.

Les japonais ont servi de cobayes pour les effets des fortes doses déjà spa mal. Hiroshima mon amour et Nagasaki mon kiki.

 

Citation

La question n'est pas de savoir  si c'est transparent. Est-ce que l'on peut considérer ces incidents comme un risque acceptable ou est-ce qu'ils remettent ne cause notre capacité à gérer l'énergie nucléaire?

Si la transparence en science et technologie est primordiale.

Incidents mineurs oui.

On flippe bcp mais je crois que notre capacité à gérer l’énergie nuc est acquise depuis longtemps, maintenant on améliore de jour en jour cette capacité qui ne fera que croître.

ça n’empêche pas les accidents majeurs et les remises en cause qui est la base de la science.

Citation


Le problème n'est pas la science mais notre capacité à créer un environnement sécurisé, produire des pièces de qualité irréprochable et avoir des procédures parfaites.
 

On sait faire mais on doit le faire partout , tout le temps et pendant longtemps, autre débat.

 

Citation

 

Pourquoi? On a pas assez de bombes?
 

cf. traité de non prolifération, menace internationale, indépendance stratégique, vaste débat. le besoin militaire préexistait et prévaut sur le civil. Je suis contre les bombes par principe et je l'ai payé cher en le disant ouvertement. Mais peut on se passer d'armes dans l’humanité? Vaste débat sociétal qui dépasse mon rôle d'ingé.

Citation

 

Si, on a une deadline, pour réduire voir stopper le réchauffement climatique.

On est dans le mur, l'équilibre climatique changera et il faut s'adapter, le nuc (fission) est juste une solution meilleure (en fait moins pire) que  les autres.

 

Citation

Plus le temps passe plus notre compétence en matière de nucléaire diminue. Peut-être que de continuer à investir dans le nucléaire il y a 20 ans aurait été la meilleur idée mais ne l'ai plus maintenant.

 

What are you talking about ? Notre compétence ne fait qu'augmenter.

On investit massivement depuis 70 ans et ça va continuer.

Citation


Et plus le temps passe plus on a besoin de solution qui pourrait avoir des effets rapides. En 2035 (si tous se passe bien ce qui est peu probable) la bataille sera surement déjà perdu.

Les politiques ont arrêté la filière des rapides qui mène à la transmutation des déchets ultime dans le réacteur, ça c'est du retard certain.

cf. superphenix, astrid

Le Réacteur Jules Horowitz (outil international comme iter, à deux pas d'iter) répondra aux questions sur la transmutation et sur les rayonnement neutrons (sujet nécessaire à la fusion).

 

Citation


Ce qui m'amène au deuxième sujet : l'hydraulique : cela semble être l'énergie parfaite, bon rendement, peu de problème écologique (pas sur de moi ici), je me rappelle pas avoir entendu beaucoup de gens protester sur des projets hydrauliques (avec que ça arrive pour chaque projet éolien).

Est-ce que notre capacité en matière hydraulique est arrivé à saturation ou est-ce qu'on a encore une grande marge de progression?

 

Le pb de l'hydraulique c'est l'eau et les vallées à noyer pour faire des barrages: c'est saturé, on a plus la place, plus de progression. Pas une Solution donc.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 24 minutes, BidulE a écrit :

Le pb de l'hydraulique c'est l'eau et les vallées à noyer pour faire des barrages: c'est saturé, on a plus la place, plus de progression. Pas une Solution donc.

Il semble y avoir plein de rapports à ce sujet, un peu plus optimiste mais en tous cas ça ne pourra pas être l'énergie miracle pour la France(parce qu'on l'utilise déjà grandement son potentiel).

 

 

il y a 24 minutes, BidulE a écrit :

Notre compétence ne fait qu'augmenter.

Quand tu vois certains incidents et problème leur des constructions de centrales, leur incapacité à prévoir les coûts des projets et l'utilisation de la sous-traitance non qualifié on pourrait penser qu'ils cliquent sur des boutons et ferment les yeux(ils ne s'ont pas mauvais mais être en dessous d'excellent n'est pas suffisant dans ce domaine). Enfin, je ne suis pas sur qu'il y ai des raisons de partager ton optimisme.

Si l'hydraulique n'est pas la solution miracle, que tout les projets éolien sont ultra contesté, il ne reste plus que le solaire? Gros potentiel de développement mais actuellement négligeable par rapport au nucléaire. Il me semble pas qu'on soit pressé de faire des projets d'envergures?

Je te trouve que les études que j'ai lu sont plutôt nul pour remettre les chiffres dans leur contexte (comparaison actuel vs potentiel, ou vs les autres énergies ou pour se projeter afin de voir quel impacts ils pourraient avoir en matière de réchauffement climatique). Quelques jolies infographies pourrait être bien utile pour aider les gens à se représenter quelles sont nos options en matière d'énergie et leur conséquences ou tout simplement représenter nos choix actuels (j'ai du loupé les meilleurs).

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 8 heures, AAcheckmate a écrit :

Il semble y avoir plein de rapports à ce sujet, un peu plus optimiste mais en tous cas ça ne pourra pas être l'énergie miracle pour la France(parce qu'on l'utilise déjà grandement son potentiel).
 

C'est bien ce que je dis,  gros impact écologique et saturation atteinte, pas une solution.

Citation

 

Quand tu vois certains incidents et problème leur de la construction, leur incapacité à prévoir les coûts des projets et l'utilisation de la sous-traitance non qualifié on pourrait penser qu'il clique sur des boutons et ferment les yeux(ils ne s'ont pas mauvais mais être en dessous d'excellent n'est pas suffisant dans ce domaine). Enfin, je ne suis pas sur qu'il y ai des raisons de partager ton optimisme.
 

De loin un joueur de poker c'est de la variance et des bad beats. Pourtant avec la bonne méthode et du travail certains sont gagnants.

Je suis pas optimiste j'ai une vision plus réaliste du tableau actuel de la recherche et du sujet en la matière.

Les pb que tu évoques sont réels et existent et je les déplore aussi.

L'humanité avance bel et bien sur le sujet et la France est championne du monde mais pour l'opinion publique, c'est tabou et politiquement incorrect pour plein de raisons valables dont l’ignorance, la peur et la transparence des incidents.

Par contre, je suis confiant et optimiste sur l'instinct de survie des hommes qui mènera à l'amélioration continue par nécessité de survie. En gros on a pas le choix sinon on va crever et vite fait.

Et pour ça on a un plan et bcp de stratégies déjà mises en œuvre. L'inertie existe aussi. La fusion on a pas les matériaux qui résistent au flux neutronique longtemps par exemple.

Pour finir, au pire on meurt, mais ça c'est dur à intégrer. C'est au pied du mur qu'on voit le mieux le mur.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 6 minutes, FLyinTom a écrit :

Ne parler de sécurité que sous l'angle technique c'est déjà une erreur d'appréciation

Oui mais c'était une omission volontaire :) pour rester centré sur le sujet. 
 

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui mais parler de la sécurité lié à la prévision des risques et à la qualité des construction permet de rester dans des arguments plus concret que de discuter de la stabilité international et de son évolution, des risques terroristes, de guerre, d'intimidations (on met un peut une cible sur la carte), de hacking, etc.

Edited by AAcheckmate

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 6 heures, FLyinTom a écrit :

Je crois sur c'est @dupirequi disait dans un autre topic que la position de N.Hulot était complètement dogmatique. Le mécréant du nucléaire s'est pourtant exprimé très clairement. Si pour lui  l'atome est un formidable outils pour réduire les émissions de co2 il a aussi pris conscience avec Fukushima de la fragilité des centrales.

Je pense que c était pas moi 

 

Le 20/05/2021 à 10:13, ZozoLeClown a écrit :

[...{

Contre le nucléaire de manière dogmatique (il se vante même de s'en être fait "une religion").

Un champion.

Hulot je connais pas trop mais il avait pas fait un revirement dans l autre sens une fois confronté aux objectifs d émissions ?

Edited by dupire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, FLyinTom a écrit :

Nos centrales sont extrêmement vulnérables face aux attaques. Et elles le sont encore plus en 2020 avec la "démocratisation" des missiles et des drones (cf les Houtis en Arabie Saoudite). Ne parler de sécurité que sous l'angle technique c'est déjà une erreur d'appréciation. 

 

Il y a 7 heures, AAcheckmate a écrit :

Oui mais parler de la sécurité lié à la prévision des risques et à la qualité des construction permet de rester dans des arguments plus concret que de discuter de la stabilité international et de son évolution, des risques terroristes, de guerre, d'intimidations (on met un peut une cible sur la carte), de hacking, etc.

La défense contre les drones est intégrée aux sites, merci. En plus les missiles c'est souvent "petit" comme dégâts par rapport à un bâtiment entier, souvent antipersonnel ou antichar.

Dans mon esprit, je n'ai omis aucun aspect justement mais tu imagines bien que j'ai pas trop le droit de te décrire certaines démonstrations de sûreté qui intègrent des dispositions matérielles et organisationnelles comme des missiles sol-air pas loin des sites sensibles (ça c'est connu).

De plus, tu mésestimes nos capacités à prévoir et surveiller les méchants. Et quand bien même, si un groupe de tarés fait du mal à un endroit un jour , c’est pas pour ça qu'il faut s'arrêter d'évoluer sur nos technologies et sur la production énergétique dans le monde, c'est pas une stratégie valable. On intégrera le rex comme on a fait à chaque accident, comme dans tous les secteurs (exemple les machines à vapeurs pendant la révolution industrielle et les appareils sous pressions), il n'y a pas d'autres voies, tant qu'on a pas de défaillances graves et des morts , l'humain ne bouge pas parce que le besoin fait loi.

On a comme stratégie la défense en profondeur :

https://www.irsn.fr/FR/connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/risque-nucleaire/demarche-prevention/Pages/1-defense-profondeur.aspx.aspx

 

Citation

Je crois sur c'est @dupirequi disait dans un autre topic que la position de N.Hulot était complètement dogmatique. Le mécréant du nucléaire s'est pourtant exprimé très clairement. Si pour lui  l'atome est un formidable outils pour réduire les émissions de co2

Pourquoi tu me cites le marquis de tf1, ce tartuffe des caméras qui a découvert qu'il y avait des lobbys dans ce bas monde. Sa vision épidermique et dogmatique du nuc est ridicule. Ce qu'il a pas supporté à mon avis , c'est que la feuille de route est écrite pour des décennies déjà et qu'il fallait qu'il récite la partition, c'était plus lui la star que tout le monde attendait.

 

Citation

il a aussi pris conscience avec Fukushima de la fragilité des centrales.

C'est un nain sur le sujet, le monde entier dont l'asn a réintégré le rex fuku sur tous les programmes et les démonstrations de sûreté comme le 9/11, j'en sais quelque chose. C'est bien qu'il ait avancé sur le sujet, il aurait pu profiter de son aura pour faire plus mais il a fui ce couard.

 

Citation

Ce qui s'est passé dans les piscines de désactivation 3 et 4 et la comparaison avec l'architecture des centrales Française a ouvert les yeux de pas mal de monde sur la supposée sécurité de nos centrales. 

Fuku ce sont des Réacteurs à Eau bouillante REB qui ont des piscines de refroidissement en hauteur dans le bâtiment (on le fera plus du coup et ils sont pas très chaud pour refaire la même avec leur parc de réacteurs actuels). Une fois la piscine fendue et vidangée, le combustible irradié thermalise l'eau restante et fait sauter le bâtiment à l'hydrogène (LIE 4% le H2).

Toutes nos centrales sont des REP réacteurs à Eau sous pression avec des piscines au sol et pas en étage rien à voir comme techno, suis un peu sur les centralivisme!

Comme les rbmk de tchernobyl (techno UNGG=uranium naturel graphite gaz), on fait plus aucune centrale avec les barres de contrôles qui montent maintenant, on a compris qu'une fois le coeur déformé, elles rentrent plus.

 

Il y a 7 heures, FLyinTom a écrit :

Pourtant la sécurité est bien le cœur de votre discussion et la principale problématique du nucléaire. Faut pas être timide :)

La peur et l'ignorance nous fait surestimer de beaucoup le risques réels sur nous qui ne sommes ne serait-ce qu'à quelques km d'un accident réels. Si tu survis au souffle de l'explosion à proximité. Une fois le nuage passé qu'il faut éviter, ben ça retombe au sol vite et il faut l'éviter.

 

Ensuite les gros atomes ça va pas loin et ça retombe vite, ça migre peu si ce n'est dans l'eau et les petits atomes ça se recombine/décompose en isotope très vite.

 

Citation

Quand je lis ça, perso j'ai le poil qui se hérisse. 

 

Ton poil qui se hérisse n'est pas un argument sain, c'est la peur aveugle qui ne réfléchit plus.

C'est comme ceux qui ne prennent pas l'avion en disant, "houlala boeing c'est des truffes, il y a eu plein d'accidents d'avion déjà moi je monte pas". C'est de l'acceptation du risque. a chaque voyage en avion je pète de trouille en tant que mécanicien et qu'ex ingé sûreté mais à un moment donné, je détend le sphincter et j'accepte de mourir si c'est moi dans l'avion quand ça part en couille. Typiquement j'ai hâte qu'on intègre des cabines qui se détachent de l'avion avec les passagers pour un safe landing si jamais la machinerie est défaillante en vol, vraiment.

Et toi en tant que ex-pilote tu as du intégrer ces questions dans ton ex-métier de personnel naviguant.

 

Globalement les humains me font marrer puisqu'on vit sur une croute terrestre minime, le cul posé sur noyau de fer en fusion qui nous cramerait en deux deux. Je crois que dans l'histoire on oublie ça et notre vulnérabilité de primates posés sur un caillou qui dérive dans l'univers. On se surestime et on surestime notre valeur de beaucoup. Par contre l'instinct de survie c'est du sûr, on fait tout pour survivre, chacun dans son coin certes.

Au prochain séisme majeur issu de la rupture de plaque tectonique (genre méditerranée) on dira "houlala, on aurait pu prévoir" en fait on fait ce qu'on a pu pour sauver le maximum de vies, on vit notre courte vie du mieux qu'on peut et la planète s'en cogne de nous, elle survivra, on fait pas du mal à la planète mais à notre environnement qui nous permet de survivre, darwin tout ça. Ma position n'est pas maltusienne mais réaliste.

 

 

Pour finir sur l'énergie, la solution d'avenir c'est le solaire mais pas les panneaux photovoltaïques, ce sera un des ingrédients du mélange de stratégies bas carbonées dont le nucléaire fission pendant un temps ou pendant longtemps avec la TRANSMUTATION.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, FLyinTom a écrit :

Il a fait le chemin inverse. Deux raisons principales : le nucléaire ne permet pas d’atteindre les objectifs d’émission mondiaux et la sécurité n’est pas assurée. Tu peux trouver pas mal d’interviews ou il s’exprime sur le sujet.

J'ai retrouvé, je pensais à ça :

https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/electricite-hulot-difficile-d-abaisser-la-part-du-nucleaire-50-en-2025-5362876

 

Citation

 

Le ministre de la Transition écologique a estimé qu’il « sera difficile de tenir ce calendrier de 2025 sauf à relancer la production d’électricité à base d’énergies fossiles », évoquant dans la soirée une possible échéance de « 2030 ou 2035 ».

« Le gouvernement a réaffirmé très clairement son souhait d’atteindre au plus vite l’objectif de 50 % de la part du nucléaire mais évidemment sans sacrifier ou rogner nos objectifs sur le changement climatique », avait-il déclaré mardi lors du compte rendu du conseil des ministres.

« Si l’on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le mix énergétique le nucléaire à 50 %, ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques. Et ça se fera au détriment de la fermeture des centrales à charbon et probablement que si l’on voulait s’acharner sur cette date, il faudrait même rouvrir d’autres centrales thermiques », avait souligné Nicolas Hulot.


 

 

il y a 25 minutes, FLyinTom a écrit :

Deux raisons principales : le nucléaire ne permet pas d’atteindre les objectifs d’émission mondiaux et la sécurité n’est pas assurée.

par rapport à quelle alternative ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, FLyinTom a écrit :

Ton message fait 100 lignes et il est découpé en plein de petits paragraphes ; c'est juste imbitable à répondre. J'ai quand même fait l'effort même si je ne recommencerais surement vu la condescendance du contenu (débile, ignare, peureu...)

Aucun de ces mots ne sont présents dans ma réponse trop longue pour y répondre. Je prends note. Je note l'argument du "c'est trop long, je ne réponds pas."

 

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Non il n’y a pas de missiles sol-air et de toute façon leur mise en œuvre serait impossible dans les temps considérés. Les zone aériennes P qui entourent les centrales ne mesurent que quelque nautiques qui sont avalés en 2mn de vol pas plus ; c’est-à-dire beaucoup moins de temps qu’il ne faut pour qualifier un aéronef d’hostile puis d’obtenir les autorisations nécessaires à sa neutralisation.

Ok donc toi tu sais qu'il n'y a pas de missiles sol-air, ok.

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Les drones se baladent pépouze depuis des années au-dessus de nos centrales. Quant à nos capacités de surveiller et prévoir les méchants elles ont montré leurs faiblesses.

J'ai jamais dit qu'ils y arriveraient pas une fois à un endroit, c'est pas un argument pour produire l’énergie à grande échelle, c'était dans mes 100 lignes.

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Ce que nous a appris Fukushima c’est que si les piscines de désactivation sont vidées, percées par une charge explosive par exemple, alors le feu nucléaire se déclenche inondant l’atmosphère de radionucléides les plus dégeulasses imaginables.  

Le feu nucléaire? c'est très réducteur comme empreint de peur, tu as raté aussi mon argument sur la volatilité des Radionucléïdes selon leur taille.

"Dégueulasses imaginables" n'est pas un argument scientifique sur l'impact d'un accident. C'est réduire à la phobie.

 

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Or il se trouve qu’en France ces fameuse piscines sont dans des bâtiments construits à l’extérieur de l’enceinte de confinement ; en matériaux conventionels.

C'est déjà mieux que les reb de fuku, tu connais l'épaisseur des murs?

Matériaux conventionnels? On construit les bâtiments en béton armé depuis plus de 100 ans. tu veux les faire en quoi? En plomb+bois comme notre dame?

 

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Précisément à l’endroit ou Greenpeace a tiré un feu d’artifice.

Comment ils auraient pu percer les piscines enterrés à partir du toit? explique.

il y a 14 minutes, FLyinTom a écrit :

Tu fais l’autruche sur ces risques, comme beaucoup de monde dans le nucléaire, et c’est précisément cette attitude qui est dangereuse.

Moi je trouve que c'est toi qui fait l'autruche qui a peur et qui balaye tout en disant "bouh caca, c'est pas bien!" avec des approximations et des articles de lci.

 

Dernier point je ne suis pas extrémiste du nuc, juste je connais bien, je suis contre les bombes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 19 minutes, FLyinTom a écrit :

Yes et j'ai même survolé une centrale par inadvertance il y a quelques mois ;) 

Donc ta source c'est ton survol d'une centrale, pas très solide à mon sens. Tous les centres de recherche ont des dispositifs contre le risque aérien depuis le 9/11.

Ils t'ont dit de dégager, ça s'est passé comment?

 

Citation

Ca débute par un feu de zirconium ensuite ça dégénère bien en feu nucléaire.

Mais ça veut rien dire un feu nucléaire, le Zr c'est la gaine externe des combustibles. Ensuite le combustible fond par criticité en l'absence du milieu modérateur eau (il crée du corium qui est le magma de combustible crée) et thermalise l'eau restante (ce qui veut dire décomposer l'eau en H2+O2) puis le H2 explose cf. le toit du batiment piscine de fuku.

 

Citation

C'est ce qui a faillit se dérouler à Fukushima dans les piscines de désactivation : explication du risque. Les piscine font 30cm d'épaisseur, dont 2 à 3 cm de feuillet métallique.

ça c'est passé à fuku, pas failli.

 

Citation

Tant mieux si tu trouves ça résistant.

Ce que je trouve résistant c'est d'avoir des piscines enterrées (sous le niveau du sol)+un bâtiment par dessus et pas en hauteur comme à fuku.

Citation

Et bien il faut croire que les articles de LCI sont plus complets que tes propres sources alors. 

 

Lol tu veux que te transmettes en clair des plans d'INB ou que je résume ma carrière avec des liens d'une université catholique Belge? Ta source a travaillé à la nasa en plus, pas à Cadarache. Il raconte nimp "Car même si les centrales ferment, les piscines, elles, vont perdurer plusieurs années après leur fermeture ! " Piscine vide ou chargé de combustible usé?

Et le retraitement? En Belgique, Ils en ont pas, il y a que la France qui fait le retraitement du combustible usé.

Ici on a des centres de recherches avec du combustible usé qui refroidt gentiment loin de la centrale justement.

J'ai lâché pas mal de termes précis, déjà tu veux pas lire mes réponses trop longues et maintenant , je n'ai pas fourni assez de sources. Si tu étais vraiment pas aussi sceptique tu serais allé voir à quoi correspond tous les arguments et les noms d'installations que j'ai lâché.

Edited by BidulE

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, FLyinTom a écrit :

Je t’ai donné l’explication. Dans la plupart des cas un système sol-air serait inutile au regard de son temps de mise en œuvre qui est incompatible avec les temps de vol considérés.  Bien entendu il y a quelques opérations qui sont organisées quand la menace est élevée (la Hague en 2001, période des attentats) mais ce ne sont pas des dispositifs permanents, ils ne couvrent pas toutes les installations et leur efficacité reste à prouver (espérons jamais).

Ma carrière s'est déroulée sur les sites dits labos et usines, Cadarache et Marcoule. Je t'affirme que les missiles sol air (mistral) sont déployés en permanence. Les centrales je ne sais pas, c'est pas mon rayon.

 

il y a 33 minutes, FLyinTom a écrit :

 

Je ne me suis pas rendu compte que je passais juste à côté de la centrale. J’ai été prévenu 15mn plus tard par le contrôle. Dans ce cas tu te poses sur l’aérodrome le plus proche et tu appelles un responsable militaire pour t’expliquer. Il y avait du vent, j’étais en navigation à la bite/couteau et je n’ai pas reconnu la centrale (je pensais que c’était une raffinerie). Il m’a dit que c’était classique dans le coin, je n’étais pas le premier du weekend, et m’a laissé poursuivre sans problèmes.

Les aéronefs de petites taille sont pris en compte dans les démonstrations de sûreté depuis le 9/11, pas les gros porteurs.

 

il y a 33 minutes, FLyinTom a écrit :

On ne parle pas de la même chose. Tu parles des explosions d’hydrogène dues à la combustion du matériau qui enveloppe les pellètes de combustible. Je te parle de la combustion du combustible lui-même (l’uranium est pyrophorique). Phénomène qui a failli arriver au niveau de la piscine du réacteur 4 et qui arrivera si une piscine est percée/vidée.

C'est arrivé dans une des piscines

https://www.asn.fr/Prevenir-et-comprendre-l-accident/Accident-de-Fukushima/Les-centrales-nucleaires-de-Fukushima

feu nucléaire = corium

https://en.wikipedia.org/wiki/Corium_(nuclear_reactor)

C'est tout lié au même phénomène, la perte du milieu modérateur (l'eau)

il y a 33 minutes, FLyinTom a écrit :

 

Dans toutes les centrales il y a des piscines de stockage juste à côté des réacteurs. Piscines de stockage qui en France ne sont pas dans l’enceinte de confinement mais dans un bâtiment adjacent. Le combustible qui y est entreposé est trop radioactif pour être transporté vers un centre de traitement. C'est pour ça que les piscines sont pleines pendant plusieurs années y compris après l'arrêt de la centrale. Le plus dingo là dedans c'est que généralement les piscines de désactivation contiennent plus de combustible que le cœur de la centrale ; et pourtant elles sont beaucoup moins protégées.  

Comment tu décrètes ça quelle est ta source (à part greenpeace)?

il y a 33 minutes, FLyinTom a écrit :

C'est précisément ce qu'a dénoncé Greenpeace avec son feu d'artifice devant le bâtiment piscine. En parallèle ils ont livré un rapport avec un certains nombres de scénarios terroristes spécifiques à ce risque.

Si on attends Greenpeace pour nous sauver ou faire de la recherche, on est mal. C'est un organe d'officine d'influence US.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Les démonstrations c'est bien. Mais comme pour les descentes médiatiques en cité ça ne garantie pas une présence le dimanche matin ni l'efficacité du dispositif.

C'est le nom générique du dossier de sûreté "démonstration" ça contient tout matériel comme organisationnel.

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

 Aujourd'hui ce sont plutôt les drones et les missiles qui se démocratisent de même que les commandos non étatiques qui sont préoccupants.

Pris en compte déjà.

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Quant à demain...

On verra, à chaque accident on progresse, déjà écrit plus haut.

 

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Il suffit de taper "piscine de désactivation" sur internet et tu trouveras leur localisation et leur constitution. Tu pourras également constater qu'elles ne sont pas enterrées, qu'il y a des galeries dessous. 

Bien sûr tout est sur google, tu plaisantes?

 

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Greenpeace pourrait être une officine reptilienne que ça ne changerait rien. Ils ont montré qu'on peut rentrer pépouze dans une centrale sans même être arrêté par un vigile ou un chien. Essaies de faire la même au centre commercial Leclerc du coin, tu ne passeras pas le grillage d'enceinte. 

C'est pas un critère une intrusion, il ne sont pas rentrés dans le bâtiment.

De plus vers 2009 à Cadarache un bataillon de greenpeace avait campé près de la clôture, la fls les avait laissé rentrer pour voir ou ils allaient.

 

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Ta dernière remarque, qui est un grand classique chez ceux qui travaillent dans le secteur, me fait dire qu'on a un problème culturel ; une surconfiance incompatible avec une démarche saine de sécurité. 

 Ca me fait penser aux flics, appuyés par leur hiérarchie, qui nient même face à des preuves flagrantes.  En plus de négliger le risque cette posture pousse ceux qui le constatent à ne rien dire.  

Magnifique l'argument d'autorité avec le parallèle, imparable. Je suis en surconfiance, comme la police.

 

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Tu aurais pu me dire que dans la nouvelle génération d'EPR les piscines sont intégrées à l'enceinte de confinement. Ou encore que suite à Fukushima on a vu apparaître sur toutes les centrales un nouveau bâtiment contenant des pompes de secours pour les piscines.

Mon rayon c'est l'aval du cycle et les labos et usines, pas les centrales.

Il y a 3 heures, FLyinTom a écrit :

Et bien non, à la place on tape sur greenpeace qui pour le coup fait bien son taff.  

C'est quoi leur taff exactement? Foutre des drapeaux sur des bâtiments et après un rapport sur leur intervention?

 

Maintenant si tu veux continuer on va sur le thread du nucléaire stp.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Galactic Series
PokerStars : Galactic Series