Jump to content
This Topic
Byshop

Développement durable

Recommended Posts

il y a 28 minutes, tempo a écrit :

Vas y j'te laisse reflechir j'suis sur que tu peux y arriver

e/ Une petite question perso, T'as des enfants?

Parce que vous avez déjà accepté que notre avenir économique, c'est de revenir au niveau de vie du XVIIIème ? |?? La technologie c'est le seul truc cool de la modernité et vous voulez l'abandonner et garder tout le reste qui sert à rien, ca n'a pas de sens.

Et non j'ai pas d'enfant mais je vois pas le rapport. Je réfléchis évidemment dans une perspective de long terme dans tous les cas sur ces questions. La vie rêvée des écolos :

Spoiler

7102335.thumb.jpg.86fe3f49ee8ef2f8bb24635808f2fb0d.jpg

 

 

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà je te remercie de me vouvoyer.

Il ne s'agit pas de retourner au 18e siècle, n'y de renoncer à certaine forme de technologie. Il s'agit de limiter des utilisations nocives d’énergie fossile.

Tu dis réfléchir sur du long terme. J'ai l'impression que le long terme pour toi, c'est le mème inconnu que @MrFeeling et sa vision du poker. C'est a dire une vision singulière bien à toi mais certainement pas objective et sensée.

Le jour ou t'auras des mômes et qu'ils seront en age de réfléchir. Dans 30/40/50 ans quand pendant l'été il fera un bon 51° (çà doit te parler ce chiffre j'suis sur)à l'ombre. Que tous les médias de m**de tourneront en boucle comme ils savent le faire sur le réchauffement climatique et blabla et blablabla, et la légèreté avec lequel ça à été traitée durant toutes ces années.

Ce jour la ou ton môme vas te demander: papa pourquoi vous avez rien fait pendant toutes ces années? Pourquoi les scientifique disaient qu'il fallait arrêter et vous avez continué? A quoi ça servait de produire toutes cette m**de qui vous empoissonnaient? Pourquoi avoir produit tellement pour en jeter autant? Et pourquoi l’économie la remporté sur l’écologie?

Ce jour la tu vas lui répondre quoi à ton gosse?

 

Et la citation de Gaspard Proust est amusante, m’étonnes pas que t'es choisi Gaspard. Par contre t’inquiètes pas, y'en a qui essaye de vivre avec leurs idées et qui acte en conséquence. Du coup la ville pour moi aujourd’hui c'est comme quand je regarde un aquarium. C'est beau c'est jolie les poissons bougent, ont l'air de s'amuser (j'comprends pas pourquoi on enferme des poissons dans un bocal mais bref). Mais une fois que j'ai fini de regarder, je rentre chez moi, loin...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais OMG ce pathos ! Vraiment les scripts écolos éculés. Faire peur aux gens et culpabiliser à base "et les enfants?" devrait être un motif de ban dans un échange argumentaire. "Papa pourquoi tu nous a pas défendu?" :x

Les généreux contre les égoistes, bref un débat moral. Chacun cherche le meilleur avenir, c'est juste que vous avez du mal à accepter qu'on puisse "vivre" en dehors de vos pre-requis. " C'est a dire une vision singulière bien à toi mais certainement pas objective et sensée"

Il y a 2 heures, kurtounN a écrit :

Un modèle de micro ferme à culture intensive, sans mécanisation, fait beaucoup plus sens imo.

C'est pas du renoncement à la technologie çà ?

 

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais déjà parle bien de Fillon ! Et évidemment je défends pas du tout ce modèle. J'essaie juste d'avoir des positions pragmatiques dans une perspective de réelle alternative fonctionnelle (notamment financièrement) et pas rester dans une utopie qui débouche sur rien. A la base, j'ai une formation dans l'aménagement urbain durable, j'ai travaillé sur des écoquartiers, je suis loin d'être insensible à ces questions. Juste les ecolos modernes sont soulants avec leur dogmatisme. Nos paysans méritent la technologie de pointe !

il y a 21 minutes, FLyinTom a écrit :

Faut reconnaître que tu sais tailler des hommes de paille @AssKicker, c'est presque de l'art à ce niveau là.

Oh non pas de flatterie ! Bon je dois avouer que je me fais un peu plaisir en traitant les écolo de réactionnaire. Je me venge.

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis pas sur que ca soit le bon thread pour parler de ces questions. Pourquoi ce besoin de dévier pour parler de mes positions sur d'autres sujets ?

J'ai parlé du rapport entre technologie et écologie;c'est simple. Je trouve que ma position se tient face à une vision caricaturale qui peut exister aujourd'hui. J'essaie juste d'apporter une autre vision pour contrebalancer ce qui me parait excessif.

Vous pouvez reprendre une vie normale, à vous les studios !

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, FMK a écrit :

La seule vraie solution c’est de trouver un moyen de voyager dans l’espace suffisamment vite pour aller coloniser une nouvelle planète. 

 

Avec des gonzs pour reproduire le même schéma? A quoi bon?

Asskick jte réponds pas, c'est pas la peine. Puis j'ai de la sauce tomates à finir de cuire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, kurtounN a écrit :

Il est évident que la production doit être relocalisée (au plus proche de la consommation, évidemment). Revoir la façon de produire, c'est aussi (et surtout?) revoir sa façon de consommer. Il est primordial de manger fruits et légumes de saison. La nature nous offre une diversité que la plupart d'entre nous n'imaginent même pas, l'industrie (BIO ou conventionnel) se limite à qques espèces/variétés de légumes qui sont trié pour s'adapter à elle. Il y a tellement de végétaux comestibles qui poussent chez nous à découvrir ou à redécouvrir pour que la frustration de ne pas avoir de produits exotiques disparaisse.

Un modèle de micro ferme à culture intensive, sans mécanisation, fait beaucoup plus sens imo. L'organisation, la diversification, la densification des cultures sont qques clefs d'un modèle agricole qui se doit d'être révolutionnaire.

Autre point; s'affranchir d'un modèle complètement dépendant aux énergies fossiles sous entend de devoir fournir plus de travail manuel et donc de revoir le prix de l'alimentation, il n'y a pas de secret.

D'ailleurs j'ai gouté cet été un cépage local, le mollard ( le nom fait rêver) et c'était une tuerie!

Sur le prix de l'alimentation et la rémunération des travailleurs agricole c'est un vrai problème. Que ce soit en conventionnel, en bio, en perma peu importe, c'est un boulot super ingrat qui demande énormément d'implication, de temps de travail, et cela pour des revenus de miséreux pendant qu'il y a des gens qui sont complément useless et qui touchent 5 ou 10k par mois. A part les gros céréaliers personne ne s'en sort bien.

C'est clairement un choix politique, pour acheter la paix sociale d'avoir des prix qui paraissent abordable pour la nourriture alors que c'est payé en grande partie par nos impôts. Sans même parler de tous les couts externalisé, en terme de dépollution de l'eau et des sols, des couts sur la santé de manger des aliments de mauvaise qualité et/ou pollués...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait faudrait être écolo en gardant la technologie de pointe pour l'agriculture (trackers gps, irrigation etc...), et puis pour la santé (obv), et aussi les transports parce qu'on ne va pas tous se déplacer à vélo ou à cheval, et dans la construction parce qu'on va pas tous construire des maisons terre-paille, et puis on va pas faire sa lessive à la main (ou en pédalant) et faire sécher au soleil, pis pour le chauffage bonne chaudière avec capteur biométrique pour se déclencher quand t'es là parce que c'est trop pratique (et franchement on va pas aller couper du bois ça fait transpirer).

Enfin voilà quoi, tout ça nous est tellement bénéfique sur le long terme que renoncer au développement intensif de la technologie est un non sens total.

L.A.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, AssKicker496 a écrit :

C'est pas du renoncement à la technologie çà ?

Sans parler du non sens énergétique de la culture mécanisé et de la dépendance à des ressources finies, le rendement en maraichage augmente si on passe d'un modèle mécanisé à un modèle manuel. La technologie va dans le sens qu'on lui donne, il y a par exemple pleins de nouveaux outils low tech qui rendent le travail de petits maraichers clairement plus facile avec des couts et un impact environnemental très faible.

 

image.thumb.png.2bb33010552c12d881ad552c1d429b63.png

Edited by kurtounN

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, kurtounN a écrit :

Il est évident que la production doit être relocalisée (au plus proche de la consommation, évidemment).

J'exclue d'emblée du champs de mon discours le taux de perte supérieur si on est dans une pratique bio, qui est une source de pollution cachée. Méfie toi des évidences

Certains consommateurs préfèrent la production étrangère parce qu'ils accordent beaucoup d'importance au prix des choses. Favoriser la production locale c'est déformé l'état naturel économique le plus efficient, pour un autre état économique moins efficient, mais potentiellement plus écologique. Cela reviendrait donc à payer pour moins polluer. On doit alors se demander si c'est une utilisation optimal du pouvoir d'achat pour améliorer l'environnement.

Pourquoi la production lointaine polluerait plus ? Le transport par bateau a un coût de revient unitaire extrêmement faible malgré les milliers de kilomètres parcourus, mais ça reste un coût supplémentaire. Le local reste pourtant plus cher, c'est en partie parce que cette production coutent plus cher, probablement à causes du train de vie largement supérieur des producteurs locaux en comparaison de ceux du tiers-monde.

A qualité égale, quand on achete local et plus onéreux, on finance la différence de train de vie des producteurs locaux par rapport à celui des producteurs étrangers. Or ce train de vie est polluant lui aussi.

In fine le cout d'une chose c'est son cout énergétique. Mon a priori c'est qu'en prenant absolument tout en compte la production locale plus onéreuse est moins bonne pour la planète. On est donc loin de l'évidence que tu revendiques.

Edited by Byshop

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon plan B si ça passe mal au taf, c'est de vendre de la production locale, bio, en vrac et/ou ZD à domicile ou sur un POI  avec un J7 électrique, faute d'hydrogène pour le moment.:D

Imo, la logistique du circuit local est un point essentiel à améliorer pour que celui ci puisse prendre un réel essor. C'est valable aussi pour le ZD, potentiel énorme si la pratique en est facilitée.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Byshop a écrit :

In fine le cout d'une chose c'est son cout énergétique. Mon a priori c'est qu'en prenant absolument tout en compte la production locale plus onéreuse est moins bonne pour la planète. On est donc loin de l'évidence que tu revendiques.

Je ne revendique rien du tout, j'aspire juste à une société qui, je le sais, est utopiste. Mais même en étant plus nuancé (dans notre monde) il y a des impacts/coûts dû au transport auxquels tu ne penses pas forcement, comme l'emballage/le conditionnement ou l'appauvrissement nutritif des aliments.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Byshop a écrit :

Tu dis que les choses sont évidentes, je t'ai montré que non.

Tu n'as rien démontré du tout. Tu as écrit un condensé de m**de, toute plus fausses les unes que les autres en étant persuadé de détenir la vérité.

 

@Auryn: c'est quoi ZD?

Edited by tempo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Byshop a écrit :

A qualité égale, quand on achete local et plus onéreux, on finance la différence de train de vie des producteurs locaux par rapport à celui des producteurs étrangers. Or ce train de vie est polluant lui aussi.

 

Rofl tu le penses vraiment?

Tu parles tu fameux train de vie des maraichers bio qui bossent 70h semaine pour un smic? C'est sur que c'est toujours plus que les sans papiers qui bossent en Espagne et qui parfois ne sont pas payé du tout, mais c'est compliqué en terme économique de faire mieux que l'esclavage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Byshop a écrit :

nitaire extrêmement faible malgré les milliers de kilomètres parcourus, mais ça reste un coût supplémentaire. Le local reste pourtant plus cher, c'est en partie parce que cette production coutent plus cher, probablement à causes du train de vie largement supérieur des producteurs locaux en comparaison de ceux du tiers-monde.

Ou plutôt ca paye tous les fonctionnaires et les allocations sociales. C'est les charges qui pèsent.

Au délà de la question de l'environnement/bien être de nos paysans, y a le côté santé. On a quasiment les meilleurs normes du monde (en tout cas on le contrôle dessus) et nos produits sont les plus sains. C'est des économies à long terme en cancer en moins pour l'état et pour les personnes. Et cet argent économisé à terme pourrait être reventilé aux consommateurs avec des TVA réduites par exemple. C'est plus cher aussi car c'est de meilleur qualité.

Et aussi, moins de paysans, ca fait plus de chômeurs, c'est un cout pour la société. Et enfin le fait d'être autonome, ca a de la valeur aussi.

Edited by AssKicker496

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, AssKicker496 a écrit :

On a quasiment les meilleurs normes du monde (en tout cas on le contrôle dessus) et nos produits sont les plus sains. C'est des économies à long terme en cancer en moins pour l'état et pour les personnes.

Pas d 'accord sur le côté plus sain que le voisin alors ça va. Imo y a un sacré paquet de m**de dans nos supérettes qui devrait être interdit à la vente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, wylke a écrit :

Rofl tu le penses vraiment?

Tu parles tu fameux train de vie des maraichers bio qui bossent 70h semaine pour un smic? C'est sur que c'est toujours plus que les sans papiers qui bossent en Espagne et qui parfois ne sont pas payé du tout, mais c'est compliqué en terme économique de faire mieux que l'esclavage.

Un maraîcher bio qui travaille 70h/semaine, hors 2 1eres années d'exploitation, pour un Smic, c'est un gros brelon. Ce sera un Smicard dans tous les tafs qu'il fera s'il ne s'en sort pas dans le maraîchage bio.

Ils se gavent les gros cochons, ils se cognent mini. 15 jours de vacs l'été. Et me dit pas le contraire, ce sont mes potos et je taffe avec eux. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, wylke a écrit :

Rofl tu le penses vraiment?

Tu parles tu fameux train de vie des maraichers bio qui bossent 70h semaine pour un smic? C'est sur que c'est toujours plus que les sans papiers qui bossent en Espagne et qui parfois ne sont pas payé du tout, mais c'est compliqué en terme économique de faire mieux que l'esclavage.

va apprendre à lire : "par rapport à celui des producteurs étrangers."

qui bossent aussi pour 70h par semaine et gagnent encore moins.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Byshop a écrit :

va apprendre à lire : "par rapport à celui des producteurs étrangers."

qui bossent aussi pour 70h par semaine et gagnent encore moins.

Si tu avais appris à lire jusqu’au bout tu aurais vu que c'est pour ça que je parle de l'Espagne après.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×