Jump to content
This Topic
Ryf86

L'actualité des sciences, de la recherche,...

Recommended Posts

Il y a 12 heures, coltrane a écrit :

Je veux dire on doit en être à plusieurs milliers dejà détecté, on est plus dans le domaine de l'incroyable

C'est un peu miqux que simplement que quelques exoplanetes.

Déjà, c'est le premier système de 7 exoplanetes de taille similaire à la terre. 

Il y a 3 planètes du système dans la zone d'habitabilité ce qui est également inédit. 

 

Le plus intéressant dans cette découverte est, par contre, plus lié aux recherches futures. 

1) Il existe des systèmes avec beaucoup de planètes telluriques de taille terrestre autour des naines ultrafroides : si on cherche des traces de vie on peu peut être chercher dans ce genre de système

2) Les systèmes planétaires autour des naines ultrafroides se prêtent très bien à l'utilisation de techniques de spectroscopie de transmission pour déterminer la composition de l'atmosphère. 

Du coup ça ouvre la porte à la découverte de traces d'eau (ou de molécules signature de formes de vie) dans ce système dans un futur relativement proche soit via spitzer et hubble ou plus probablement avec l'aide du James webb space télescope qui doit être lancé l'année prochaine

 

En gros c'est probablement la première fois qu'il y a une probabilité non négligeable qu'on observe des traces de vie sur des exoplanetes. 

 

Après c'est certain que ça vaut pas un nobel mais ça donne confiance pour la suite des recherches. 

Edited by QuantumDot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il existe plusieurs méthodes pour détecter des exoplanètes, chacune ayant des inconvénients et des avantages. La méthode des transits est celle qui donne le plus de détails sur une exoplanète mais il faut que la planète passe entre son étoile et nous, ce qui doit faire qu'on ne peut en trouver qu' une sur 20.

Or là, on choppe tout un système. Et comme dit au-dessus, c'est aujourd'hui l'endroit le plus indiqué pour tenter de rechercher des traces de vie avec nos moyens actuels.

Citation

 

Ces étoiles (naines rouges) sont les plus nombreuses et l’on sait, par Kepler, qu’elles ont plusieurs planètes en orbite proche dont certaines dans la zone habitable.

Mais s’il s’agit de l’endroit le plus commun où trouver de la vie, ne devrions-nous pas y être nous aussi ? Cet argument anthropique veut que nous soyons à l’endroit le plus commun. Or notre étoile n’est pas une naine rouge.

Certains scientifiques émettent des doutes sur la possibilité de vie autour de naines rouges, en tout cas sur le fait que ce soit la vie la plus commune. Les naines rouges ont des éruptions fulgurantes bien plus fortes que les étoiles de type Soleil. Il n’est pas rare que la luminosité de ces éruptions soit confondue avec des supernovæ.

Mais, à l’opposé, d’autres chercheurs pensent que les rayons UV sont à l’origine des réactions chimiques nécessaires à la vie. On se retrouve avec des phénomènes qui sont où trop violents ou pas assez. Le mieux devrait être une combinaison des deux.

 

Le projet de la Nasa, TESS, qui devrait être lancé cette année est un petit satellite qui aura justement pour mission de repérer des planètes telluriques dans des zones habitables autour de naines rouges proche de la Terre.

https://tess.gsfc.nasa.gov/

Si certains souhaitent en savoir un peu plus sur l'histoire des exoplanètes et leur méthode de détection, j'avais suivi un mooc à ce sujet il y a deux ans et j'avais tenté la rédaction/traduction de notes de cours agrémentées de copier/coller wikipedia qui permettent de dresser un panorama assez complet sur le sujet :

https://drive.google.com/open?id=0B768S3AEuDUIT2RoQ3duaDFEZWc

 

Edited by Brissiaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas physicien loin de là. Ceci dit comme tout le monde cette histoire d'energie et de matière noire m'intrigue fortement. Je propos eun article dont le seul commentaire semble très critique. Pour autant perso j'aime bien le début d'esquisse de solution proposée. Chez moi ca fait sens.

 

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-la-matiere-noire-est-elle-une-illusion-38063.php

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'a intéressé personne l'idée sur la nature de la gravité et de l'espace ? Ca ne plait à personne cette idée que la matière noire résulterait d'une mauvaise distribution du raisonnement ?

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'est passionnant. J'avais commencé les sciences à partir de mon intérêt tout gamin pour l'astronomie et ensuite spécifiquement pour la cosmologie.

Cet article me rappelle une interview d'Etienne Klein qui disait "bon je suis pas cosmologiste [il est pas incompétent non plus ses domaines sont pas loin] mais je trouve que ... matière noire, énergie noire/sombre, tout ça ... ça commence à faire beaucoup.". Il parlait de simplicité des postulats et hypothèses, plutôt que rajouter des couches invérifiables indémontrable mais qui bouchent les trous dans les théories et collent aux mesures diverses et variées.

L'article est bien il va assez loin, plutôt que résumer en quatre paragraphes. Petit point historique sur les personnes et les idées.

Les paragraphes avec les propositions :

Quote

 

...

Gravité émergente

D’autres pistes sont encore bien plus radicales, à l’image de la récente proposition d’Erik Verlinde. Le physicien théoricien de l’université d’Amsterdam n’en est pas à son premier coup d’éclat. En 2010, il avait émis l’hypothèse que la gravité est un phénomène émergent relié à l’entropie. La gravité n’est plus une force fondamentale, mais découle d’une autre structure plus fondamentale de l’Univers. Il y a plusieurs façons d’imaginer une gravité émergente, mais le rapprochement avec la thermodynamique, et en particulier l’entropie, remonte aux travaux de Jacob Bekenstein et Stephen Hawking sur les trous noirs, mais surtout à ceux de Ted Jacobson, qui a montré qu’il était possible de retrouver les lois de la relativité générale en combinant des considérations générales de la thermodynamique avec le principe d’équivalence (les effets d'une accélération sont identiques à ceux d'un champ gravitationnel). Erik Verlinde ajoute à cette idée certains concepts venant de la gravité quantique, tel le principe holographique.

Au cœur de sa théorie, on trouve des bits quantiques, ou qubits. Contrairement à un bit classique qui est soit dans l’état « 0 » soit dans l’état « 1 », un qubit est dans une superposition quantique des états « 0 » et « 1 », pondérés par des coefficients (en termes mathématiques, on parle de la fonction d’onde du qubit). Lorsque l’on mesure l’état du qubit, la fonction d’onde est modifiée (ou « réduite »), la superposition d'états disparaît et le qubit observé prend, de façon aléatoire (avec des probabilités liées aux coefficients de la fonction d’onde), la valeur « 0 » ou la valeur « 1 », comme on s’y attend pour un objet usuel.

Un élément essentiel de la théorie d'Erik Verlinde est la possibilité que les qubits soient intriqués. Deux qubits forment un système intriqué lorsque leurs fonctions d’onde sont liées, et ce même si les qubits sont éloignés l’un de l’autre. Que se passe-t-il lors de la mesure dans un système intriqué ? Considérons par exemple un système intriqué formé de deux qubits dont les états sont toujours opposés quand on les mesure (si l’un vaut « 0 », l’autre vaut « 1 »). Ainsi, si initialement deux qubits intriqués sont des superpositions indéterminées des états « 0 » et « 1 », et que l’on mesure l’état du premier qubit, sa fonction d’onde est réduite et on obtient une valeur de façon aléatoire. Instantanément, l'état de l’autre qubit prend l’état opposé, même si les qubits sont trop éloignés l’un de l’autre pour avoir le temps d’échanger une quelconque information, même à la vitesse de la lumière. Dans la théorie de Verlinde, l’intrication de qubits voisins en un réseau donne naissance à un espace plat. La présence de matière perturbe la structure d’intrication et produit des défauts qui courbent cet espace-temps. La gravité émerge ainsi et se comporte comme prévu par la théorie de la relativité générale.

Dans un article paru en 2016, Erik Verlinde reprend ses idées précédentes et explique comment on obtient une forme d’énergie sombre (la composante qui explique l'expansion accélérée de l'Univers) et comment cette dernière donne l’illusion de la matière noire. L’énergie sombre serait une énergie thermique associée aux intrications de qubits à longue distance. La présence de matière perturberait ces intrications à longue distance, rendant inopérante l’énergie sombre dans les régions où la matière est présente. En revanche, dans ces zones, l’énergie sombre essaye de se ré-établir en exerçant une force sur la matière qui serait équivalente à une force gravitationnelle supplémentaire, celle que l’on attribue à la matière noire.

Erik Verlinde a calculé que cet effet commencerait à être perceptible à l’échelle des galaxies et influerait la courbe de rotation des galaxies spirales. Il retrouve ainsi la loi de Tully-Fisher et de façon plus générale toutes les relations de la théorie MOND introduites de façon ad hoc par Mordehai Milgrom en 1983. Plus fort encore, il retrouve le coefficient d’accélération de la théorie MOND à partir duquel le régime newtonien n'est plus valable.

L’idée est séduisante. Il reste cependant beaucoup à faire. L’article d’Erik Verlinde est loin de proposer une théorie complète et de nombreuses difficultés des modèles de gravité émergente ne sont pas discutées. Et même certains tests de la théorie de la relativité générale (une théorie très bien éprouvée par ailleurs) ne sont pas vérifiés. ...

 

 

Edited by FabD

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà, première remarque sur la forme : la publication donc l'article parle n'a jamais été publié dans une revue, mais seulement sur arXiv, donc pas de relecture par les pairs. Il faut nuancer parce que c'est pas mal à la mode de faire ça chez les théoriciens parce que la phase de soumission d'article et de relecture prend du temps, que les théoriciens n'aiment pas ça et qu'ils n'ont de toute façon pas besoin d'argent parce qu'un théoricien, ça travaille avec du papier, un crayon et un ordinateur.

 

Sur le fond, je pense que seuls les experts sont à même d'avoir une opinion valide sur le sujet. Qu’Étienne Klein pense X ou Y n'a aucune importance (BTW, il est spécialiste de physique des particules qui est un domaine assez éloigné de la cosmologie : pas les mêmes théories, pas les mêmes outils mathématiques, pas les mêmes échelles). Son argument est assez discutable, parce que la théorie de la relativité générale est très simple dans ses hypothèses et qu'au final, l'hypothèse de la matière noire fonctionne plutôt pas mal.

Après, que l'idée semble séduisante parce que ça vire la nécessite de l'existence de matière noire, c'est compréhensible. Mais il faut savoir que la matière noire ne sort pas de nulle part. On a testé expérimentalement la théorie de la relativité et on n'a toujours pas trouvé d'élément qui la remette en cause. Le seule souci se pose quand on essaye de comprendre les interactions gravitationnelles à très longue distance.

Du coup, l'article parle des théories MOND et de la nouvelle théorie de Verlinde, mais est assez évasif sur le fait que ces deux théories ont un souci majeur : elles ne retrouvent pas tous les résultats de la théorie de la relativité générale (qui ont pourtant été testés avec des précisions indécentes). Par ailleurs, le titre est assez trompeur. Heureusement que la théorie est validée par un fait expérimental puisqu'elle a été faite pour expliquer le phénomène en question.

 

Mon point de vue sur le sujet, c'est qu'il y a probablement quelques centaines de personnes dans le monde dont l'opinion sur le sujet est digne d'intérêt et que la notre n'a aucune importance puisqu'on ne sait pas de quoi on parle.

 

 

Edited by QuantumDot

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'aime pas qu'on me dise ce que je peux comprendre et ce que je ne peux pas comprendre et si mon opinion est  digne d'interet. Tu ne sais pas de quoi est composé 95 pct de l'univers mais t'es capable d'affirmer avec la non connaissance de ces 5pct restant qui a une opinion digne de ce nom sur ce sujet.

on a pas inventé le systeme decimal en 1h encore moins en s'appuyant sur 100 types qui auraient eu une opinion digne d'interet sur le sujet. Ca ne fonctionne pas de la sorte.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
2 minutes ago, QuantumDot said:

Mon point de vue sur le sujet, c'est qu'il y a probablement quelques centaines de personnes dans le monde dont l'opinion sur le sujet est digne d'intérêt et que la notre n'a aucune importance puisqu'on ne sait pas de quoi on parle.

Oui pour entrer dans le détail, clairement.

Ce qui est plus intéressant pour moi c'est de voir quelles genres de pistes sont explorées intellectuellement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre chose, Etienne Klein, même s'il est pas spécialiste, dit dans une conférence de vulgarisation sur les ondes gravitationnelles que "de nouveaux résultats avec des choses qu'on avait jamais observées viendront" "mais on peut pas encore en parler".

J'ai cherché un peu mais j'ai pas compris de quoi il parlait. Il disait ça pour faire un peu l'intéressant ? Qu'est-ce qui est sur le feu venant de LIGO et compagnie ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a plusieurs manières de se saisir d'une observation, les unes n'excluant pas les autres. 

 

Une mathématique serait elle moins vraie si elle s'appuyait non pas sur la demonstration mais sur l'experience. Au sens qu'on puisse assumer que telle conjecture soit  vraie quand elle se verifie statistiquement ?

Bref l'opinion de klein est intéressante sur le sujet dans le sens où il est entre autre historien des idées. Et c'est bien sur ce plan d'objets qu'il se place quand il donne son opinion sur le sujet.

 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, jou0eur a écrit :

Je n'aime pas qu'on me dise ce que je peux comprendre et ce que je ne peux pas comprendre et si mon opinion est  digne d'interet. Tu ne sais pas de quoi est composé 95 pct de l'univers mais tu vas expliquer qui a une opinion digne de ce nom.

C'est pourtant le cas. Tu n'as juste pas l'humilité d'admettre que ton opinion ne vaut rien dans les sujets que tu ne connais pas.

Pour qu'une opinion soit intéressante sur le sujet, il faut :

1) Avoir compris au moins globalement les équations de la relativité générale

2) Connaitre l'état de l'art des prédictions et des vérifications expérimentales de la relativité générale

3) Connaitre le fonctionnement et les prédictions des théories MOND et de Verlinde.

Je n'ai aucune expertise dans ce domaine, parce que c'est très compliqué et que ça demande énormément de travail donc mon opinion n'a aucun intérêt. Et je pense que tu ne remplis pas plus ces critères que moi, donc la tienne n'a aucun intérêt non plus.

On ne fait pas de la science comme on fait de la philosophie.

il y a 16 minutes, FabD a écrit :

Autre chose, Etienne Klein, même s'il est pas spécialiste, dit dans une conférence de vulgarisation sur les ondes gravitationnelles que "de nouveaux résultats avec des choses qu'on avait jamais observées viendront" "mais on peut pas encore en parler".

J'ai cherché un peu mais j'ai pas compris de quoi il parlait. Il disait ça pour faire un peu l'intéressant ? Qu'est-ce qui est sur le feu venant de LIGO et compagnie ?

Aucune idée, c'est pas mon domaine. Il a peut-être vraiment des infos parce qu'il est directeur de Labo et qu'il a beaucoup de relations un peu partout dans le milieu scientifique. Il essaye peut être aussi de se faire mousser, c'est un peu son genre, quand même.

 

Citation

Une mathématique serait elle moins vraie si elle s'appuyait non pas sur la demonstration mais sur l'experience. Au sens qu'on puisse assumer que telle conjecture soit  vraie quand elle se verifie statistiquement ?

Non. De toute façon, une théorie n'est vrai qu'en rapport à l'expérience. Ce qu'on demande à une théorie nouvelle, c'est d'expliquer tous les phénomènes déjà connus plus au moins un phénomène inexpliqué. A ce moment-là, elle fait la preuve de sa supériorité sur les autres théories.

Edited by QuantumDot

Share this post


Link to post
Share on other sites

T

il y a 10 minutes, QuantumDot a écrit :

C'est pourtant le cas. Tu n'as juste pas l'humilité d'admettre que ton opinion ne vaut rien dans les sujets que tu ne connais pas. Je connais peut-être mieux le sujet que toi, et je reconnais que mon opinion n'a aucun intérêt.

Pour qu'une opinion soit intéressante sur le sujet, il faut :

1) Avoir compris au moins globalement les équations de la relativité générale

2) Connaitre l'état de l'art des prédictions et des vérifications expérimentales de la relativité générale

3) Connaitre le fonctionnement et les prédictions des théories MOND et de Verlinde.

Je n'ai aucune expertise dans ce domaine, parce que c'est très compliqué et que ça demande énormément de travail donc mon opinion n'a aucun intérêt. Et je pense que tu ne remplis pas plus ces critères que moi, donc la tienne n'a aucun intérêt non plus.

On ne fait pas de la science comme on fait de la philosophie.

Qui t'as dis qu'on faisait de la science ? La science a t elle une opinion ? 

ton propos est incohérent de A jusqu'à Z.  Tu peux le tourner dans tous les sens t'aboutiras toujours à des contradictions. Ce que je peux affirmer à ce stade sereinement c'est que ta faculté à juger de l'opinion des autres semble bien réduite vu d'ici.

Bref pour avoir une opinion sur ce sujet il faut déjà comprendre parfaitement ce qu'est un modele. Le comprendre signifie ici précisément etre capable d'etablir les limites d'u concept de modèle et les origines de ces limites. Y'a pas besoin de sortir de poytechnique pour comprendre formellement qu'il y a un problème avec la gravité quoi qu'en rapportent les observations.

 

Klein maitrise pleinement ce point. Je ne crois pas qu'il y ait 10000 personnes sur ce forum qui soient capable de proposer une definition qui respecte cette simple regle. Chose qui ne les empeche pas d'appliquer ce modele et d'en avoir une compréhension profonde.

Toujours pour aller vite ,parce que c'est du pipi de chat ce dont on discute là. Ben il n'y a aucune observation faites de la matière noire.

Donc soit on  peut observer ce phénomène, soit les limites du modele sont à l'origine de la non observation. (par non observation on entendra ici, ce qui est tenté d'etre observé).

 

Donc oui n'importe quel crétin peut avoir une opinion sur kle 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut etre que tes limites ne sont pas les miennes.

 

Bref je vais prendre une fournée de -1 des ingénieurs surcotés de service. Je ferais remarquer qu'à chaque argument cliché qui m'a été donné, j'ai répondu par un truc un poil moins cliché, fermé, réducteur etc...

bref certaines évidences semblent disparaitre de l'esprit de certains au profit d'un je ne sais quoi que trop formel.

 

Donc on va passer par l'évidence.Il existe quantité de disciplines signifiantes (ce qui signifie qui aient un systeme de notation). Toutes donnent lieu à une discipline particulière parce qu'elles s'appuient sur des objets de nature différente ou au moins présentés sous un aspect, une perspective différente.

Aucune de ces disciplines ne peut réfuter l'existence des objets des autres disciplines. Ainsi la mécanique quantique ne refute pas par exemple la physique classique. J'irai meme plus loin, la physique d'einstein ne refute ni ne précise la physique de newton. Ce ne sont pas les memes objets.

Maintenant rappelez vous  que ce que l'on appelle réalité s'appuie sur une collection d'objets provenant de différentes disciplines. C'est meme le cas actuellement en physique meme. Je vais vous le présenter autrement. Personne ici ne bouge son bras gauche en etablissant un quelconque calcul physique. Certains autistes le font.

 

Tant que je serais sur ce forum vous aurez le droit de bouger votre bras sans tenir compte d'un quelconque calcul mathématiques.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/02/2017 à 00:13, FabD a écrit :

Je trouve ça moins impressionnant que les robots bipèdes ou quadrupèdes... Disons que que pour ceux qui marchent on comprend la flexibilité. Pour ceux qui roulent ça va quand même être plus dur dès qu'il y a deux trois gros cailloux.

Pas sur !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, QuantumDot a écrit :

 

On ne fait pas de la science comme on fait de la philosophie.

 

non mais globalement c'est pas mal d'avoir aussi un certain degré d'expertise pour ne pas dire de la m**de. et je te garantie que JOOUOUUEUEERE TM fait de la "philosophie" comme il fait de la "science".

 

 

Il y a 12 heures, jou0eur a écrit :

Y'a pas besoin de sortir de poytechnique pour comprendre formellement qu'il y a un problème avec la gravité quoi qu'en rapportent les observations.

 

ah ? bon, j'ai pas fait polytechnique mais je me plongeais récemment dans ce livre : https://www.amazon.fr/Gravitation-Charles-W-Misner/dp/0716703440 sur la gravitation, et au contraire, je trouvais ça vachement impressionnant de cohérence.

c'est quoi le problème avec la gravitation (je me permet de te corriger, car je pense que tu veux parler de "gravitation" quand tu dis "gravité") ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout cela remonte au problème d'origine, nos cosmologie repose sur un postulat: 

Proposition que l'on demande d'admettre avant un raisonnement, que l'on ne peut démontrer et qui ne saurait être mise en doute. Principe de base, qui ne peut être mis en discussion. 

Je veux parler du Big-bang. Il faut maintenant faire coller l'univers à ce big-bang, ce qu'on s'efforce de faire mais au fil du temps on aurait 

du avoir de plus en plus de réponses et de moins en moins de sujets à mettre sous le paillasson.

Pour  jou0eur , Einstein a bien réfuté la physique de Newton, même si celle-ci reste applicable dans la vie courante ce qui montre bien les 

limites de la science hypothétique, elle peut fort bien sembler vraie tant qu'on ne lui trouve pas de contre-exemple. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/02/2017 à 15:34, jou0eur a écrit :

Le modèle ne permet pas d expliquer l origine de la gravitation.

 

R_{{\mu \nu }}\ -\ {\frac  {1}{2}}\,g_{{\mu \nu }}\,R\ +\ \Lambda \ g_{{\mu \nu }}\ =\kappa T_{{\mu \nu }}

 

ben quand même, si,  un peu.

 

la matière et l'énergie courbent l'espace-temps. (courbure qui sera le champ gravitationnel)

 

Edited by FFunker

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, letacot a écrit :

Tout cela remonte au problème d'origine, nos cosmologie repose sur un postulat: 

Proposition que l'on demande d'admettre avant un raisonnement, que l'on ne peut démontrer et qui ne saurait être mise en doute. Principe de base, qui ne peut être mis en discussion. 

Je veux parler du Big-bang. Il faut maintenant faire coller l'univers à ce big-bang, ce qu'on s'efforce de faire mais au fil du temps on aurait 

du avoir de plus en plus de réponses et de moins en moins de sujets à mettre sous le paillasson.

Pour  jou0eur , Einstein a bien réfuté la physique de Newton, même si celle-ci reste applicable dans la vie courante ce qui montre bien les 

limites de la science hypothétique, elle peut fort bien sembler vraie tant qu'on ne lui trouve pas de contre-exemple. 

Qu'est ce que tu racontes ???

Les scientifiques ne se sont pas dit : Tiens, on va commencer par le big-bang comme ça parce que ça le fait. A vous de coller vos théories dessus !

Ce n'est pas une proposition à admettre sans raisonnement, c'est une théorie scientifique mise au point pour expliquer le fonctionnement de l'Univers. Et comme toute théorie scientifique, elle doit répondre à plusieurs critères, comme la correspondance entre ses principes théoriques et les phénomènes observés , un système de prédiction, il doit être possible de la réfuter, etc...

Ça ne s'est pas fait tout seul et ce modèle n'a pas été accepté facilement, loin de là. C'est notamment le CMB (fond diffus cosmologique), mais pas que, qui a donné à ce modèle du poids dans la communauté scientifique et a fini par en faire le modèle standard.

Et je ne crois pas non plus qu'avoir plus de questions que de réponses soit un critère de falsifiabilité (Ça se dit comme ça ?). Il est normal que le nombre de questions augmentent, c'est même bon signe, c'est qu'on a matière à se poser des questions.

"La science hypothétique" ^^

Edited by Brissiaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

On vit une grande époque.

Les projets de nouveaux détecteurs d'ondes gravitationnelles avancent.

eLISA dans l'espace sur la feuille de route, un de type LIGO en Inde, un autre au Japon.

J'avais zappé mais on peut aussi taper du côté des ondes radio en mesurant les variations infimes de la scintillation des pulsars !

https://en.wikipedia.org/wiki/Gravitational_wave#Using_pulsar_timing_arrays

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne dis pas le big-bang est à jeter à la poubelle, je pense même qu'on conservera le modèle. On n'a pas jeté Newton à la poubelle quand Einstein est arrivé, 

pourtant si newton est suffisant dans la vie courante, Einstein est plus près de la vérité. 

De même le Big-bang est un postulat satisfaisant aujourd'hui jusqu'à un certain point. Il suffit de lire ce bon article (qui défend le big-bang)  et si l'auteur arrive à la conclusion que le big-bang est plus qu'une simple théorie, il admet qu'il y a quelques lacunes. 

http://pgj.pagesperso-orange.fr/bigbang.htm

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×