Jump to content
This Topic
jou0eur

Éducation

Recommended Posts

Publier sans sources, répéter à tout-va des informations ni vérifiées, ni avérées, ni infirmées, ça s'appelle faire le buzz. On dit également remuer la m**de.

Tu dois confondre avec quelqu'un d'autre. Je n'ai jamais publié ici que mon opinion ou des extraits tirés de médias sérieux. Le cas contraire (comme ici), je soumets la chose à votre perspicacité en précisant bien sa nature. Y'a pas d'arnaque, détends-toi. Et si c'est un faux, on lui reconnaitra au moins le mérite de la vraisemblance.

 

Déjà, d'où la sors-tu, cette lettre?

Source de deuxième degré — de qui j'attends une vérification.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et si c'est un faux, on lui reconnaitra au moins le mérite de la vraisemblance.

On n'a pas la même notion de vraisemblance.

Je prends note que tu publies sérieusement, ma remarque sur publier sans sources était générale, navré. C'est ta remarque "cette lettre est un bijou" qui m'a laissé penser que tu étais partisan de la publier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui fait peur c'est que tu ais besoin de lire le Figaro pour remettre en question ce type de hoax à deux balles. Je vois que les méthodes d'une certaine droite ont encore de beaux jours devant elles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'envie beaucoup les gens pour qui tout est évident. Moi, je suis très rarement convaincu de quoi que ce soit, donc je pose beaucoup de questions. N'étant pas un professionnel des communiqués d'État, je demande aux gens qui ont des certitudes ce qu'ils en pensent ; et taamer s'est très bien chargé d'expliquer techniquement pourquoi cette lettre est un faux.

 

Avec le recul — et ça me servira de leçon —, c'est vrai que c'est grossier, mais je vais le prendre pour ce que c'est peut-être : une oeuvre de satire anticipatoire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Notre ministre de l'Éducation nationale « conseille vivement » les maires d'accepter de dispenser des cours d'arabe aux enfants, qui « pourraient inévitablement » (bel oxymore xylolalique) rencontrer des barrières linguistiques « dans un proche avenir ».

 

Cette lettre est un bijou ! Quelqu'un est-il en mesure d'avérer son authenticité (j'avoue avoir des doutes) ?

J'envie beaucoup les gens pour qui tout est évident. Moi, je suis très rarement convaincu de quoi que ce soit, donc je pose beaucoup de questions. N'étant pas un professionnel des communiqués d'État, je demande aux gens qui ont des certitudes ce qu'ils en pensent ; et taamer s'est très bien chargé d'expliquer techniquement pourquoi cette lettre est un faux.

 

Avec le recul — et ça me servira de leçon —, c'est vrai que c'est grossier, mais je vais le prendre pour ce que c'est peut-être : une oeuvre de satire anticipatoire.

 

Tu te présentes comme un mec qui remet en question ce que les médias lui présentent, pourtant tu n'hésites pas à relayer un hoax grossier aux relents racistes évidents. Tu te poses bien la question de sa véracité mais après l'avoir posté ici.

Et d'ailleurs tu t'en fous de savoir si c'est un faux immonde ou pas puisque de toute façon ton opinion est faite que ce qui est avancé se déroulera de toute façon 

Publier sans sources, répéter à tout-va des informations ni vérifiées, ni avérées, ni infirmées, ça s'appelle faire le buzz. On dit également remuer la m**de.

 

J'appelle ça aussi relayer une propagande nauséabonde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne le relaye pas en tant qu'hoax (dont il faudra d'ailleurs m'expliquer en quoi il est raciste) : je l'ai partagé en toute bonne foi et en posant la question de son authenticité dès le premier post.

 

J'espère que tu tiens le même discours à ceux qui partagent les vidéos de Dieudonné, ou à ceux dont les trois quarts des messages pointent vers Vice News (d'autant plus qu'ils le font en toute connaissance de cause).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne le relaye pas en tant qu'hoax (dont il faudra d'ailleurs m'expliquer en quoi il est raciste) 

Je ne sais pas si tu es vraiment naif, aveugle ou si tu nous prend juste pour des cons. A ton avis, la ministre de l'éducation aurait-elle eut à faire face à ce type de rumeurs si elle s'était appelé Claudine Dupont (nom pris totalement au hasard).

 

Quand un mec vient poster une vidéo de Dieudonné ou je ne sais qui, je sais à quoi m'attendre : écouter l'opinion ou les délires (selon les point de vu) d'une personne qui utilise ce moyen -la vidéo- comme vecteur de communication. Je sais quelle est la source.

Là tu ne relayes pas (sciemment ou non) une opinion mais une pauvre rumeur qui use de ficelles grossières dignes des scams made in Senegal qu'on recoit dans nos boites mails. A ta place j'aurais même honte de m'être posé la question de savoir si c'était un faux ou non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas si tu es vraiment naif, aveugle ou si tu nous prend juste pour des cons. A ton avis, la ministre de l'éducation aurait-elle eut à faire face à ce type de rumeurs si elle s'était appelé Claudine Dupont (nom pris totalement au hasard).

Oui, bien sûr. Le sujet est moins les origines du ministre que la nature de l'immigration en France.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors que dans le 13, y'en a jamais trop, de jaune.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tes propos sont d une naivete confondante. Mais bon je peux les comprendre de la part de quelqu un qui ignore visiblement les dessous de l'éducation nationale.

Il se trouve que je connais particulièrement bien les dessous de l'EN. Et je ne suis pas sûr que ta vision ultralibérale de l'école soit moins naïve que la mienne.

 

Nos opinions se valent bien sur le sujet et pourraient prêter à un débat intéressant, avec d'autres arguments que des insultes ("naïveté confondante" franchement? tu n'es plus prof si j'ai bien compris mais tu montres tous les signes de l'arrogance que l'on nous prête trop souvent) ou des -1.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout que je ne suis pas un libéral, j'ai plutôt tendance à voter à gauche.

Le problème de l'école aujourd'hui, c'est qu'elle est complètement inadaptée et qu'elle a complètement échoué dans les missions qu'elle s'était attribué. Non contente de mal transmettre les connaissances académiques, l'école actuelle est incapable de préparer les jeunes au monde actuel.

Combien de bacs +5 frustrés par leur travail, combien de personnes ayant fait des études sans projet professionnel crédible?. Ceci concerne même les diplômés des écoles les plus prestigieuses. Le haut niveau de dépression dans notre pays s'explique par aussi par une école extrêmement déficiente, incapable de repérer les talents et les envies de nos jeunes pour les pousser vers des métiers vers lesquels ils pourraient s'épanouir et être brillants.

 

Je me dis que si c'était pour en arriver là, il aurait mieux valu que l'école se contente de transmettre de la meilleure façon possible les connaissances académiques, ce pour quoi elle avait été inventée à son origine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La simple utilisation de ce mot te discrédite en partie en te situant dans un discours militant peu compatible avec une réflexion critique. On est libéral, à la limite néolibéral pour certains courants de pensée à dominante économique, mais personne n'est "ultra"libéral sauf dans l'esprit tordu de certains gauchistes. Que tu ne sembles pas être mais dont tu reprends sans réflechir un mot-totem. En passant.

-1 pour "l'esprit tordu de certains gauchistes" en voulant faire la leçon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout que je ne suis pas un libéral, j'ai plutôt tendance à voter à gauche.

Le problème de l'école aujourd'hui, c'est qu'elle est complètement inadaptée et qu'elle a complètement échoué dans les missions qu'elle s'était attribué. Non contente de mal transmettre les connaissances académiques, l'école actuelle est incapable de préparer les jeunes au monde actuel.

Combien de bacs +5 frustrés par leur travail, combien de personnes ayant fait des études sans projet professionnel crédible?. Ceci concerne même les diplômés des écoles les plus prestigieuses. Le haut niveau de dépression dans notre pays s'explique par aussi par une école extrêmement déficiente, incapable de repérer les talents et les envies de nos jeunes pour les pousser vers des métiers vers lesquels ils pourraient s'épanouir et être brillants.

 

Je me dis que si c'était pour en arriver là, il aurait mieux valu que l'école se contente de transmettre de la meilleure façon possible les connaissances académiques, ce pour quoi elle avait été inventée à son origine.

Je suis d'accord avec tout ça, je suis moi-même anti pédagogistes à la Meirieu (pour faire court), mais la libéralisation de l'école n'est pas la solution, il suffit de regarder ce que ça a donné là où ça a été fait pour s'en convaincre.

 

La simple utilisation de ce mot te discrédite en partie en te situant dans un discours militant peu compatible avec une réflexion critique. On est libéral, à la limite néolibéral pour certains courants de pensée à dominante économique, mais personne n'est "ultra"libéral sauf dans l'esprit tordu de certains gauchistes. Que tu ne sembles pas être mais dont tu reprends sans réflechir un mot-totem. En passant.

Tous les libéraux ne prônent pas le même niveau de libéralisation, donc ultralibéral permet de nuancer le qualificatif, et c'est utilisé comme tel dans le langage courant, que ça te plaise ou pas.

 

Et tu utilises le mot "gauchiste" donc bon, paille, poutre, hopital et charité...

Edited by ylm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Combien de bacs +5 frustrés par leur travail, combien de personnes ayant fait des études sans projet professionnel crédible?. Ceci concerne même les diplômés des écoles les plus prestigieuses.

Non, ceci ne concerne pas les diplômés des écoles les plus prestigieuses.

Leur diplôme leur ouvre des portes qui ne s'ouvrent pas nécessairement à un DEA ou à un DESS (ou tout nom équivalent d'un diplôme de troisième cycle universitaire). Les facs ont été contraintes d'affaiblir leur niveau du fait du plus grand nombre de bacheliers à l'entrée du premier cycle universitaire.

À l'opposé, les grandes écoles n'ont pas augmenté significativement le nombre d'admis après concours, ce qui ne modifie pas leur nature élitiste même si le nombre de candidats peut avoir augmenté en proportion avec le nombre de bacheliers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Non, ceci ne concerne pas les diplômés des écoles les plus prestigieuses. 

Leur diplôme leur ouvre des portes qui ne s'ouvrent pas nécessairement à un DEA ou à un DESS (ou tout nom équivalent d'un diplôme de troisième cycle universitaire). Les facs ont été contraintes d'affaiblir leur niveau du fait du plus grand nombre de bacheliers à l'entrée du premier cycle universitaire.

À l'opposé, les grandes écoles n'ont pas augmenté significativement le nombre d'admis après concours, ce qui ne modifie pas leur nature élitiste même si le nombre de candidats peut avoir augmenté en proportion avec le nombre de bacheliers. 

Si si, je t'assure, il y a énormément de gens frustrés qui sortent de ces écoles. C'est peut être même pire à la sortie de ces écoles d'ailleurs. Je pense être suffisamment bien placé pour en parler.

Tu confonds débouché et attentes professionnelles satisfaites, ça n'a rien à voir. Je peux t'assurer qu'il y a pléthore de gens paumés à la sortie de ces écoles, qui n'aiment pas ce qu'ils font et qui se demandent bien ce qu'ils vont pouvoir faire de leur vie.

 

Le taux de suicide post école est d'ailleurs assez élevé. J'avais été assez choqué par ces statistiques, j'espère les retrouver quelque part.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ylm : Il se trouve que je connais particulièrement bien les dessous de l'EN. Et je ne suis pas sûr que ta vision ultralibérale de l'école soit moins naïve que la mienne.

 

Nos opinions se valent bien sur le sujet et pourraient prêter à un débat intéressant, avec d'autres arguments que des insultes ("naïveté confondante" franchement? tu n'es plus prof si j'ai bien compris mais tu montres tous les signes de l'arrogance que l'on nous prête trop souvent) ou des -1.

 

 

 

On va juste vers plus d' écoles privées ...convergence d’intérêts entre plusieurs lobbys ...

Dans d'autres secteurs ce sera la même ...

En un mot : PRIVATISATION !

 

Mettre une incompétente à la tête de L'EN comme NAJAT BELKACEM va accélérer ce process ...

 

ps :dire que tu connais les dessous de l'EN ... :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut arrêter le délire : le problème de l'éducation n'est pas privé/pas privé : j'ai des élèves qui étaient au collège dans le privé et qui sont aussi nuls que les autres.

 

Depuis l'année dernière (et cela se confirme cette année), j'ai des élèves de 2nde qui ont subit 15 ans de réformes diverses et avariées, de baisse des exigences, de foutage de gueule, du "le travail çaymal" et de toutes les autres conneries des experts en pédagogie (qu'on devrait envoyer à l'échafaud)... Les résultats est net et sans bavure, félicitations à tous ces conn**ds d'experts, à tous ces ministres de m**de qui ont voulu jouer aux cons : ils ne maitrisent plus aucun savoir de base en maths, que ce soit pour des calculs simples du genre -2*(-3), savoir appliquer une méthode débile (ils ne comprennent pas que les chiffres utilisés viennent de l'énoncé et qu'ils peuvent changer...), s'attardent sur des détails dont on se branle complètement (M'sieur, j'peux écrire en bleu dans la case blanche? Je m'en tape crétin), qui n'en branlent pas une parce que travailler çaytrodur...

 

Je vous avoue que pour la première fois depuis longtemps, j'ai les boules et que je suis super inquiet pour l'avenir.

Le problème de la France n'est pas l'Europe, la mondialisation, la nullité d'Hollande ou de Sarkozy, les conneries de Zemmour sur les homos, le FN non plus...

Non, le problème est le noyautage de toutes les instances qui dirigent en sous-main l'éducation nationale par des débiles de pédagogos qui n'ont jamais enseigner de leur vie, les politiques qui veulent faire les démagos en supprimant toutes les exigences (que ce soit Fion et son socle commun qui rime avec crétin, Peillon tête de con et ses rythmes scolaires qui ne changeront rien au problème...), ces mêmes politiques qui préfèrent tout niveler par le bas parce qu'un peuple éduqué est dangereux...

Le classement PISA, on va pouvoir se le carer au Q dans peu de temps, mais ces m**des trouveront toujours la réformette qui ne servira à rien à part accentuer les dégâts...

 

Je le répète, des nuls j'en ai eu un paquet, mais toujours parce que c'étaient des larves à la base. Ceux qui bossaient un minimum avec au final un niveau correct et pas aussi lamentable qu'on le disait... mais là, je ne me suis jamais senti aussi désemparé et aussi mal...

 

C'est pas grave, Najet va nous sauver avec des codes couleurs...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Condoléances Elrix, ça ne va pas en s'améliorant...

Il me semble qu'en France le nombre d'heures de maths a diminué aussi au collège alors qu'il était déjà bien bas en proportion.

 

C'est un truc qui m'a toujours fait halluciner, toutes ces heures qui se répartissent au collège ... Le résultat d'une espèce de politique du consensus qui veux qu'on enseigne un peu de tout; et qu'au final on enseigne justement tout - un tout petit peu - pour satisfaire tout le monde.

 

Les élèves devraient commencer par avoir 5h de Français, 5h de maths, 5h d'une seule langue étrangère ce qui fait une base solide de 15h (qui permet de savoir écrire, calculer/raisonner et parler Anglais); et après on peut commencer à discuter du reste...

 

Au lieu de ça on passe à 4h de sport pour les 6ème et on donne des cours de physique chimie à des élèves de 5ème qui savent pas encore faire des addition de nombres négatifs ...

 

On ne fait pas de choix; ou plutôt on fait le choix du tout ce qui mène finalement au rien. J'ai l'impression que les élèves actuels ont un niveau en math à peu près équivalent à mon niveau en flûte à bec (étudiée en 6ème et 5ème).

 

Good luck !

Edited by Blackisto

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'empêche que Paris reste la capitale des mathématiques et que les mathématiques françaises restent dominantes mondialement (même si la Chine a pour ambition de nous dépasser et devrait y parvenir d'ici 10 ans grand maximum).

Ça n'enlève rien à ce que tu dis mais on a un système à 2 vitesses. On est très exigeant avec les meilleurs, on attend rien voire se fout complètement des autres.

Ce que tu dis ne doit avoir aucune réalité dans les grands lycées parisiens.

Après je te rejoins sur le privé. Bon certes il y a Sainte-Geneviève qui est un peu à part mais en France les meilleurs lycées sont publics et la quasi-totalité des meilleurs profs (ceux qui ont le choix du moins parce que gros rang à l'agreg/bonnes évaluations/whatever) sont dans le public aussi. Jamais compris cette mystification du privé vs public. Cependant les pires lycées sont aussi publics.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca n'était pas vraiment mon propos qui était plus sur le niveau moyen.

 

Oui le système niveau math reste efficace pour les quantiles extrêmes parce qu'ils s'émancipent bien en prepa puis à NormaleSup et qu'ils sont poussés par un encadrement militaire mais efficace car ultra personnalisé et optimisé.

Si on pioche jusqu'à Polytechnique, Centrale, Mines et équivalent on a grossomodo 1000-1500 matheux reconnus par an en France (quoiqu'on pourrait pinailler sur le niveau de beaucoup !); mais ca reste le quantile à 99%; ou bien le 99.9% si on se limite à l'ENS.

 

D'ailleurs le classement PISA le montrait bien: la France parmis les meilleurs sur les bon quantiles; parmis les plus mauvais sur les mauvais quantiles et assez faible si on prend la moyenne. Un diagnostic qui va pas s'améliorer en mettant des heures d'art plastique en plus... enfin à voir quelles sont les priorités :)

 

Au delà du choix à faire (moi je serais forcement biaisé en faveur des maths !) c'est surtout l'absence de choix que je dénonce. Tiens d'ailleurs c'est pas que dans l'éducation nationale ... :)

Edited by Blackisto

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 sur les dangers des pedagogistes.

vécu avec ma belle fille en primaire
En français
- la grammaire, c'etait deviner la règle en classe; une évaluation sur la leçon, oubliée quelques jours après, aucun exercice de mise en pratique.
- certaines règles ne sont jamais vues; par ex en 4eme, elle n'a jamais vu l'accord du participe passé
- aucune dictée

En math, c'est encore pire, les instits sont souvent fachées avec les maths
- 2 ou 3 multiplication par mois, jamais plus
- certaines définitions données par l'instit sont fausses (ex: donner les multiples de 12; réponse attendue par l'instit: 2 3 4 et 6 (les diviseurs))

En histoire/bio ou autres matière de culture générale, une leçon c'est
- 3 ou 4 pages collées dans le cahier lues en classe (la lecon n'est jamais écrite)
- une demie page de question/réponse pour résumé sur la leçon; c'est exactement ce qui tombe lors de l'évaluation; évidemment elle n'apprend que ça et a une bonne note

Un quart d'heure au plus de travail perso est très suffisant pour avoir des résultats corrects avec ce niveau d'exigence

Maintenant au collège, les profs sont souvent plus sérieux mais les lacunes sont là; avec les habitudes acquises de feignasse + la crise d'adolescence, peu de chance de se mettre au boulot, les résultats sont catastrophiques.
Note que cela aurait pu etre pire, elle aurait pu faire partie des 20 pour cent d'illétrés
 

Edited by koyaga

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×