Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Guest

Triche au PPT 2009 entre Pasqualini et Rossi ?

Recommended Posts

Bon c'est dommage que je n'ai pas de réponse "juridique" concernant le pourquoi de la nécessité d'une plainte d'un joueur de la TF pour qu'il y ait des suites. Quelqu'un peut il m'expliquer pourquoi ne pourrait il pas y avoir de suites SANS plainte ?

Je t'ai répondu : il peut y avoir des enquêtes sans plaintes mais ici il n'y en aura pas.

 

Il y a plein de cas où la police enquête sans plaintes, que ce soit pour démanteler un réseau criminel ou pour arrêter des pickpockets dans le métro.

 

Là la PDJ ne VEUT pas enquêter, non parce qu'elle ne le peut pas, ce qu'elle n'a jamais dit, mais parce que, c'est l'argument invoqué, il n'y a pas de plainte.

 

A la limite je comprends tout à fait que Michel Janvier ne porte pas plainte, si la PDJ a une telle volonté de faire aboutir cette affaire qui a entraîné un thread de 174 pages, difficile de croire qu'une simple plainte va engendrer des condamnations.

Edited by luckylouserdetilte

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être la prescription non ?

Une enquête demande du temps, des moyens, et mettre tout ça en oeuvre tout en sachant qu'au bout aucun juge ne pourra ou ne voudra se saisir du dossier puisqu'il y a prescription, ça doit pas trop motiver.

Mais rien n'est perdu dans le domaine, ça peut alimenter d'autres dossiers sur d'autres histoires.

Concernant une plainte, je ne connais pas précisément la différence entre la police des jeux et les autres services, mais n'importe qui peut déposer une plainte directement auprès du procureur de la république qui décidera seul des suites à donner (que cette personne soit liée ou non, qu'elle soit partie civile ou non).

Ici c'est sans doute la prescription des supposés faits qui bloque tout ça imha.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Luckylouserdetilte

Pas vraiment "juridique" ta réponse. Tu donnes juste ton avis et ton interprétation (comment tu peux affirmer que la pdj ne veut pas enquêter alors qu'ils ne se sont pas exprimé -sauf par des ont dit journalistiques- et qu'il y a peut être une toute autre raison qu'on ne soupçonne pas, peut être une raison juridique d'ailleurs). Moi j'aimerai qu'un juriste indique dans quel cas il est nécessaire qu'il y ait une plainte et dans quels cas la police peut diligenter une enquête sans plainte et dans quel cas la justice peut s'auto saisir. Ainsi qu'il nous indique exactement dans quel cas de figure on se trouve ici. Certains ont parlé de prescription, qu'en est-il ? Bref il y a plein d'interprétations par des non spécialistes (moi le 1er) mais ça serait pas mal d'avoir l'avis de qq'un qui connait bien le droit (avocat/juriste/magistrat ?) pour faire le point car tout le monde met la pression sur Michel Janvier mais j'aimerai savoir si d'autres possibilités existent.

Edited by salette

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais enfin ça de la même manière les moeurs se font rincer à l'oeil dans toutes les boîtes de Paris c'est une façon "comme une autre" de créer des connexions ce n'est pas NECESSAIREMENT ça qui empêche de faire correctement son boulot.

http://www.prescrire.org/fr/3/31/47081/0/NewsDetails.aspx

Des études ont montré l’influence qu’exercent les cadeaux, quelle que soit leur taille, [...] surtout quand elle est répétée. [...] Le fait d’en accepter induit au minimum de la politesse, voire de la gratitude, et le besoin de "rendre" de la part de celui qui les reçoit.

Après avoir accepté un cadeau une première fois, en accepter d’autres devient plus facile. Offrir un cadeau engendre un climat de proximité et de confiance. Il est alors plus facile de demander une première petite faveur, [...]. D’autres faveurs plus importantes peuvent être ensuite demandées, sans que la personne n’ose refuser. C’est la technique du "pied dans la porte", bien connue des visiteurs médicaux et autres représentants commerciaux.

[...]

Dans la gestion des conflits d’intérêts [...]les petits cadeaux sont considérés comme sans influence[...] Des études de sciences humaines montrent pourtant qu’il s’agit d’une idée fausse[...]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Blah. J'ai pas vraiment envie de troller mais pour répondre néanmoins en deux mots ce que j'en pense, oui si on est très strict c'est moralement répréhensible, non ça n'influe sur rien en l'occurrence parce que c'est généralisé et vraisemblablement traditionnel, comme dans les moeurs pour reprendre mon exemple.

C'est un débat qui pourrait nous emmener loin et qui n'a pas vraiment sa place ici à mon avis, donc je vais pas faire un pavé. Mais en deux mots ça diffère à mon sens de ce que tu cites au sens où c'est tout un organisme (la police) qui reçoit des "cadeaux". Et c'est considéré comme une tradition même pas comme un cadeau, mais comme une norme. Par ailleurs ce n'est pas un individu favorisé par rapport à un autre.

Je n'ai d'ailleurs pas trop de doute que les OPJ de la Police des Jeux lorsqu'ils veulent tisser des relations ou récupérer des infos où que ce soit, sont gracieusement invités dans tous les casinos de France, pas particulièrement dans les Partouche.

Je pense en revanche que ça peut beaucoup plus facilement fonctionner dans le sens contraire, un établissement fermant ses portes aux OPJ et refusant ces "menues faveurs" risque par contre de se faire un chouille davantage emm**der. Non pas que ce soit moins répréhensible moralement mais dans le cas qui nous intéresse ça n'a amha aucune influence.

Edited by ArtPlay

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Luckylouserdetilte

(comment tu peux affirmer que la pdj ne veut pas enquêter alors qu'ils ne se sont pas exprimé -sauf par des ont dit journalistiques- et qu'il y a peut être une toute autre raison qu'on ne soupçonne pas, peut être une raison juridique d'ailleurs).

Si la pdj voulait enquêter, l'enquête aurait déjà été ouverte imo, ça fait 2 mois depuis le montage.

Après on peut imaginer beaucoup de raisons : coût des procédures, prescription des faits (même si l'escroquerie en bande organisée n'est pas prescrite, c'est 5 ans), ordre/suggestion d'untel ou untel, poker pas prioritaire dans leurs missions...

 

Mais de ce que j'ai compris leur "pas d'enquête car pas de plainte"  n'est pas un argument juridique mais une justification de leur choix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Blah. J'ai pas vraiment envie de troller mais pour répondre néanmoins en deux mots ce que j'en pense, oui si on est très strict c'est moralement répréhensible, non ça n'influe sur rien en l'occurrence parce que c'est généralisé et vraisemblablement traditionnel, comme dans les moeurs pour reprendre mon exemple.

C'est un débat qui pourrait nous emmener loin et qui n'a pas vraiment sa place ici à mon avis, donc je vais pas faire un pavé. Mais en deux mots ça diffère à mon sens de ce que tu cites au sens où c'est tout un organisme (la police) qui reçoit des "cadeaux". Et c'est considéré comme une tradition même pas comme un cadeau, mais comme une norme. Par ailleurs ce n'est pas un individu favorisé par rapport à un autre.

Je n'ai d'ailleurs pas trop de doute que les OPJ de la Police des Jeux lorsqu'ils veulent tisser des relations ou récupérer des infos où que ce soit, sont gracieusement invités dans tous les casinos de France, pas particulièrement dans les Partouche.

Je pense en revanche que ça peut beaucoup plus facilement fonctionner dans le sens contraire, un établissement fermant ses portes aux OPJ et refusant ces "menues faveurs" risque par contre de se faire un chouille davantage emm**der. Non pas que ce soit moins répréhensible moralement mais dans le cas qui nous intéresse ça n'a amha aucune influence.

les cadeaux tradintionnels ne vont pas favorisé un casino par rapport à un autre, sinon c'était le but ce serait plutôt le prefet qui serait visé. Par contre le jour où un client veut se plaindre du casino où les policiers vont se faire payer à manger plusieurs fois par mois, là ça pose un vrai problème d'indépendance. Ça va être bien plus simple moralement pour le policier de pousser le client à retirer sa plainte, et ça peut éviter les gardes à vue intensives pour les tenanciers de la maison de jeux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est inéluctable, il va bien falloir se faire une raison...

Thread de l'année quand même très probablement imo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je déterre ce sujet sur lequel je suis retombé par hasard. J'avais complétement oublié cette histoire, j'ai tout relu mais WTF le poker avait l'air bien vérolé à l'époque. Les mecs ils trichaient comme des malades et personne ne disait rien, ni les organisateurs, ni les autres joueurs, ni les flics ni les médias. Mais lol. Heureusement ça n'arriverait plus maintenant. 8|

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleurs, ça me fait penser qu'à l'époque, on avait vu fleurir quelques comptes qui s'étaient mis à troller séverement tous les sujets d'actualité, y compris des vieux trucs, à coup de post monophrasés sans intérêt. Et bizarrement, c'est le seul sujet qui ne les avaient pas attiré... Ca me rappelle ce concept de désinformation qui consistait à noyer le post principal sous un tas de post inutiles pour qu'il disparaissent rapidement de la première page.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ouai, y a plus bcp d'action ici...Bon je vais aller faire un tour sur le thread de l'ISPT, là c'est sur que je vais pouvoir un peu me marrer au moins... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : SECOOP
PokerStars : SECOOP