Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
M€LJA

Un film porno diffusé par erreur à des enfants d'une école maternelle

Recommended Posts

SOPHIE B. le 16/01/2013 à 18h23

elle n'a pas pensée a regarder ce qu'elle avait télécharger avant de le ramené a l'école ,c'est incroyable!!!! quand meme de la part d'une maitresse, et elle auré du visionner a sa maison avant de ramené sa a l'école. Des enfants de maternel en plus pffff que dire

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’enseignante a expliqué qu’elle s’était absentée de la classe au moment de lancer le film pour répondre au téléphone.

vgg

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’enseignante a expliqué qu’elle s’était absentée de la classe au moment de lancer le film pour répondre au téléphone.

En fait c'est un mindf*ck, "et pendant que l'enseignante n'était pas dans la classe, où était l'ATSEM* préposé(e) à la surveillance des enfants?"

*Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles - ceux qui gèrent pipi, popo, la sieste, les nez qui coulent, la surveillance des enfants et la supervision du déjeuner à la cantine de 11h30 à 13h30. Les ATSEM ne dépendent pas du MinEduc, mais sont payés par la mairie dont dépend l'école.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On oublie un aspect dans cette histoire. Si elle a récupéré un porno au lieu du dessin animé, c'est qu'elle a utilisé du peer to peer. Téléchargement illégal, donc. On a le droit de diffuser dans un cadre pédagogique des émissions de TV complètes et reportages destinés à la TV gratuite, ou des extraits d'oeuvres cinématographiques ou télévisuelles (de mémoire 20 min max par extrait, et pas plus de 20% de film au total), mais uniquement si on a acheté le support original. Pour des films complet, il faut payer les droits de diffusion pédagogiques en plus (sauf s'ils sont offerts par le producteur, ce qui est souvent le cas pour les documentaires ciné).

Share this post


Link to post
Share on other sites

On oublie un aspect dans cette histoire. Si elle a récupéré un porno au lieu du dessin animé, c'est qu'elle a utilisé du peer to peer. Téléchargement illégal, donc. On a le droit de diffuser dans un cadre pédagogique des émissions de TV complètes et reportages destinés à la TV gratuite, ou des extraits d'oeuvres cinématographiques ou télévisuelles (de mémoire 20 min max par extrait, et pas plus de 20% de film au total), mais uniquement si on a acheté le support original. Pour des films complet, il faut payer les droits de diffusion pédagogiques en plus (sauf s'ils sont offerts par le producteur, ce qui est souvent le cas pour les documentaires ciné).

Ce qui est inquiétant pour une enseignante, c'est qu'elle ne sait pas utilisé internet .

Hormis un noob, qui télécharge encore des fakes .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais... enfin des souvenirs de ma periode college lycée, je crois pas qu'un seul de mes profs soit arrivé avec une VHS copiée ou avec le message "L'oeuvre sur ce support ne convient pas pour une diffusion publique."

Le plus grave pour moi est pas le téléchargement, mais son manque de professionalisme de bout en bout.

Bien sur, c'est le plus grave tu as raison. C'était une parenthèse. Il y a des accords qui ont été passés depuis entre le ministère, les représentants des ayants droits, et la conférence des dirigeants d'établissement pour mettre tout ça au carré et fixer des règles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai entendu un des gamins à la radio "une madame faisait pipi dans la bouche d'un monsieur". L'enseignante est pas tombé sur du soft en plus.

Edited by M€LJA

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce faits divers m'a rappelé qu'un jour , en cours de Vente au lycée on devait regarder un reportage de capital sur M6 en cassette vidéo mais au moment ou le prof a mis play , on était en plein film érotique diffusé sur M6 à l'époque après Capital , on été des ados c'était bien marrant , d'autant plus que c'etait notre prof principal et qu'il voulait toujours parraître BGBG il été un peu géné .

Edited by M€LJA

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait c'est un mindf*ck, "et pendant que l'enseignante n'était pas dans la classe, où était l'ATSEM* préposé(e) à la surveillance des enfants?"

*Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles - ceux qui gèrent pipi, popo, la sieste, les nez qui coulent, la surveillance des enfants et la supervision du déjeuner à la cantine de 11h30 à 13h30. Les ATSEM ne dépendent pas du MinEduc, mais sont payés par la mairie dont dépend l'école.

Il n'y a pas forcément une ATSEM en permanence dans une classe de maternelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On oublie un aspect dans cette histoire. Si elle a récupéré un porno au lieu du dessin animé, c'est qu'elle a utilisé du peer to peer. Téléchargement illégal, donc. On a le droit de diffuser dans un cadre pédagogique des émissions de TV complètes et reportages destinés à la TV gratuite, ou des extraits d'oeuvres cinématographiques ou télévisuelles (de mémoire 20 min max par extrait, et pas plus de 20% de film au total), mais uniquement si on a acheté le support original. Pour des films complet, il faut payer les droits de diffusion pédagogiques en plus (sauf s'ils sont offerts par le producteur, ce qui est souvent le cas pour les documentaires ciné).

Ca serait marrant que Marc Dorcel lui fasse un procès.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×