Jump to content
This Topic
Brunorso

Amis RUNNERS, projets de courses...

Recommended Posts

Retour vite fait, crampes de ouf au 25 c’est incompréhensible.

impossible d’avancer alors que je me sentais tellement bien toute la course 

je sprint pour sub 3h20 je chute direct avec crampe je mets du temps à me relever et je fais 3h20 18s lol

 

gg enc**e de @lamiguetu es trop chaud 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/04/2019 à 21:45, Amicalité Sensée a écrit :

 

Aucun objectif de temps si ce n'est faire mieux que l'année dernière (4h26^^)

On fera pas beaucoup mieux ceci dit, je pars sur du 6'00, ce qui, si je le tiens pendant 42km, fait du 4h13.

Et vu que ça m'étonnerait que je le tienne tout du long...

 

4h08, presque trop facile :towel:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo les Cpistes -3h30 c'est un put**n de chrono:mon-maitre: et les autres :clap-clap:car l'effort était plus long et donc la souffrance aussi...

 Vous avez terminé les 42,2Kms, RESPECT:party:

J'espère l'année prochaine je serai IN, mais y'a du boulot:>'

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo les gars, très cool à suivre avec l'appli. Pas pu rail sur le bord parce que là pers que je suivais l'a fait en 3h50 Donc vous étiez pas sur les mêmes zones, mais je suivais ça via l'appli.

Tres cool ce système quand même 

Bravo vous êtes des psychopathes 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci les gros pour le rail.

C'était extrêmement difficile mais je suis loin d'être déçu de pas avoir fait le sub3h15, je l'avais pas dans les jambes.

Bravo aux autres cpistes finishers. Big up pour @la mâchoire, j'ai cherché une barbe rousse pendant ma course mais impossible de te voir...

Prochain marathon dans 3 ans du coup pour moi 😝

Demain soir je vous fais un cr, la je reprends l'avion direction Nice et demain matin réunion à 8h30 au boulot 😭

Edited by lamigue

Share this post


Link to post
Share on other sites

J-10 : arrêt de la clope
J-5 : arrêt de l'alcool
J-3 : début de la cure de malto + arrêt du caca

Arrivée sur place un peu à la bourre, une queue d'enfer aux consignes. Je suis en stress. J'espérais secrètement réussir un petit perfect avant le grand départ. Raté pour cette fois ci, j'ai pas le temps de faire 15 minutes de queue supplémentaire. J'ai réellement 3 jours de bouffe dans le bide. Je n'arrive pas à comprendre mon organisme un peu trop conservateur parfois. 

J'arrive dans le sas 3 minutes avant le départ en ayant à moitié sprinté depuis les consignes (elles sont vraiment loin). lol belle anticipation et lol bel échauffement. 

Bref. Ce coup de pression passé, je pars avec mon petit gilet qui contient 1.5L dans un camel bag de boisson aptonia degueu (et périmée depuis de 2018, j'ai la foi) + 4gels.

Sas 3h15 pour un objectif à 3h19m59s, soit 4'44/kil.

J'ai suivi les conseils de l'ami tunisien : short / t-shirt, les conditions sont parfaites et il fait pas si froid que ça. 

10 premiers kils avec de mauvaises sensations, j'ai une jambe très raide et je focalise trop dessus. Je passe le 10eme en 46'30 environ, je suis en avance sur mon temps, c'est le plan.

Du 10 au 20, ma jambe est chaude et ne me fait plus mal. Excellentes sensations. Je vole. J'ai la confiance. Passage au semi en 1'38'30. Toujours un peu d'avance (1'30).

Au 24eme, je récupère, via une amie, un sac avec les recharges pour la suite des événements : 2 gourdes de 50cl (toujours ce délicieux nectar aptonia tropical fruits) + 4 autres gels. Je lui laisse mon camel bag en échange et je repars de plus belle. Mais mon allure diminue et je passe le 30eme quasiment sans avance sur le chrono. Ce n'est plus vraiment le plan. 

C'est con parce que la fin est loin d'être évidente... Le bois de Boulogne est fourbe avec ses faux plats de folie. 

Mes cuisses sont en feu, je suis au bord de la crampe. Je souffre mais jme dis qu'il me reste plus qu'une heure... Plus que 45 minutes... Plus que 30 etc.

J'en profite pour continuer d'ingurgiter qques gels. Ça fait toujours 1 minute à chaque fois où t'es focus sur ta bouffe et où tu ne penses pas trop aux douleurs. Héhé, malin. 

Je sens des ampoules qui éclatent dans ma chaussure. Je ris et je me prends pour un warrior. Je n'ai plus aucune lucidité.

Bref ça se passe comme on peut, ma foulée ne ressemble plus à rien.

Je passe la ligne d'arrivée en pleurant, jsais pas pourquoi. Trop d'émotions. Ces conneries sont enfin terminées !

Chrono final : 3h20m34s. Pas loin de la target (mais je considère mon objectif atteint hein).

C'était génial, à vous ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, BOURIFLORRR a écrit :

J'ai suivi les conseils de l'ami tunisien : short / t-shirt, les conditions sont parfaites et il fait pas si froid que ça. 

J’ai un autre conseil pour toi : essaie sans Camelback la prochaine fois :) 

Pour peu que t’arrives à faire caca normalement, ça te fera 3/4 kilos de moins 😅 

Bravo en tous cas !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Thanks!

Je suis pourtant vraiment fan de ma technique de jamais m'arrêter au ravito. 

Mais ouais t'es pas le premier à me dire que c'est bidon de s'infliger des kils en plus.

J'essaierai totalement free la prochaine fois ! (si il y a une prochaine fois). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

CR MDP 2019.

Réveil 7h, métro 7h25, ptit déj dans le métro 7h30, dépôt des affaires 8h, entrée dans le sas 8h15 pour un départ à 9h.

Il fait comême très frais, j'en vois dans le sas qui sont en t-shirt only et qui grelottent de toutes leurs forces CA VA ETRE LONG JUSQUAU DEPART LES GARS LOL

Perso j'ai 2 pulls je suis un vétéran des marathons on me la fait pas.

Je suis dans le sas 3h45 pour être avec mon pote jusqu'au départ (pote qui visait 3h40 et fera 3h25, lol).

Remise en contexte de mon côté : déroute en 4h26 l'année dernière, rachat du dossard 3 jours après mais aucune envie de le faire après quelques mois. Testé quelques sorties sur 20km en fin d'année et décidé de le faire quand même mais sans me mettre la pression et sans faire de grosse préparation.

J'ai fait environ 2 sorties par semaine, 380km en 2019, aucun fractionné mais des grosses sorties de 30km qui mettaient plutôt en confiance.

Le gros objectif de cette année était de kiffer et ne pas être en détresse dès le 22e. Au niveau du temps, je compte partir simplement sur 6'00 et voir ce qu'il se passe. Le seul objectif de temps est de faire moins que l'année dernière.

Départ donc, et ça commence assez bien puisque je vais pisser au bout de 650m sur les champs.

Au bout de 4-5km j'ai 1min d'avance sur le rythme 6'00. J'essaie pendant le premier semi de ralentir une bonne trentaine de fois, mais ça ne marche que sur une vingtaine de mètres à chaque fois. On repisse en tilt vers Vincennes pour la 2e fois en 15km.

Je passe au semi en 2h02, soit 4-5min d'avance sur l'allure 6'00. Je suis très très bien mais après le traumatisme de l'année dernière ça ne me vient même pas à l'idée d'essayer d'accélérer pour un sub4, bien trop tôt.

Arrivent les quais où j'ai vécu un cauchemar l'année dernière et ne sont qu'une formalité cette année. Les tunnels avec leurs montées/descentes dont j'ai tant parlé sont une énorme blague.

Je passe au 30e avec 6-7 minutes d'avance sur l'allure 6'00 et j'entrevois maintenant l'objectif -4h10.

Je suis toujours bien mais j'ai des grosses alertes crampe. Jamais eu de crampe de toute ma vie en course et je commence à bien flipper.

Première alerte à l'adducteur, lol ok, jamais senti ce muscle de toute ma vie, encore moins en mode crampe. Suivent les cuisses et le muscle au-dessus du genou, mais ça crampe jamais plus d'une demi seconde.

Côte du 34e, on ralentit un peu et elle passe facile.

Dans le bois le rythme baisse mais reste bon, ça commence à être un peu dur mais bordel je suis comême bien facile.

Je segmente les kilomètres restants et ça passe assez vite. Le dernier km est passé en 17 secondes environ, je vois le panneau 500 mètres je commence à sprinter. Je finis à 15kmh, passe la ligne d'arrivée en 4h08 (5min d'avance sur l'allure 6'00), et pour la 1ere fois de ma vie je ne m'écroule pas à la fin d'une course. Je n'ai ni soif ni faim. Bon on est content d'être arrivé comême hein mais bon.

De toutes les courses que j'ai faites dans ma vie, il y a toujours un moment où j'ai envie de m'arrêter, de marcher, et c'est là où le mental doit être fort. Honnêtement ça ne m'est pas arrivé une seule fois sur ce marathon, aucune pensée de marcher, et je n'ai d'ailleurs pas marché un seul mètre, même aux ravitos.

En résumé un Marathon presque trop facile mais 100% plaisir :towel:

Est-ce que j'avais moins de 4h dans les jambes hier ? C'est possible mais toujours facile de refaire l'histoire et ce n'était pas l'objectif.

Malgré une préparation bien inférieure à l'année dernière, je gagne 18 minutes notamment grâce à :

- Des conditions parfaites, beau et bien frais, impossible de faire mieux

- Un gel et une full bouteille à chaque ravito

- Une préparation certes inférieure mais du coup bcp moins taxante, je pense que l'année dernière je me suis aligné sur la ligne départ sur les rotules

- La forme du jour, j'étais dans un très bon jour je pense

La mauvaise nouvelle c'est que maintenant je suis obligé d'en refaire un et impossible de viser autre chose que sub4.

Voilà pour moi, à vous les amis runners, vos courses avaient l'air plus fun que moi donc go les bons CR :party:

Edited by Amicalité Sensée

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon tour de rentrer dans le détail après ce premier objectif de la saison.

Réveil à 5h30 pour petit déjeuner. J'ai mal dormi mais ma copine, qui va courir son premier marathon, a passé une bonne nuit donc tout va bien. J'appréhende pas spécialement ce marathon. J'ai déjà vu ce que ca donnait l'année dernière. J'ai l'impression d'être très bien préparé. Je me suis prouvé que j'étais capable de faire une très grosse prépa sans blessure. J'ai adapté mon alimentation à S-1. J'ai tenté de visualiser au mieux ma course. On se prépare et on prend les transports.

Arrivée sur place, j'attends qu'un pote passe le service de sécurité pour lui dire bonjour. En attendant je me rends compte que mes GEL commencent à fuir. Les bouchons aptonia sont usés et je perds 1/3 de mes deux gels avant de partir..un peu de stress en plus. Mon pote mettra beaucoup de temps pour arriver. je me dirige vers les SAS seulement a 12h20 alors que mon SAS est sensé partir à 12h27... Je pars en courant vers le SAS, ca me servira d'échauffement. De gros embouteillages commencent à me faire stresser. Je rentre dans le SAS 3h à 12h30 et c'est parti.

Je pars doucement mais dans le rythme pour faire sub3h. Je double énormément de gens qui cours lentement. C'est clairement pas plaisant de devoir slalomer et je pensais vraiment éviter ça vu qu'il fallait un justif pour intégrer ce SAS. La montée vers Vincennes se passe bien. Les sensations sont bonnes. Je rattrape la flamme rouge des 3h avant la descente sur Paris. J'ai l'impression de me trainer et il y a beaucoup trop de monde dans ce peloton. Même si vous m'aviez conseillé d'être prudent et de rester groupé, je vais décidé de les doubler juste avant le ravito pour être tranquille. La descente se passe bien mais je sens que je suis rapide. Je vais être trop rapide du 18ème au 28ème km. Les ponts vont commencer à me ralentir et la flamme rouge me redépasse. Je reste à 200m d'elle jusqu'au boulevard exelmans et la côté du 34ème. Je ralentie mais j'ai l'impression d'être encore bien et je suis toujours dans les temps..

..puis arrive le bois de Boubou. J'ai pourtant bien révisé la fin de course mais je commence a bloquer. Je suis sur des bases de 4'20/4'25 et me demande si j'arriverai à tenir. Une deuxième flamme rouge me dépasse et je prends un coup dans le moral. Il va falloir s'accrocher mais les mollets sont durs. Arrive le ravito du 37ème et la le drame..je n'ai plus de gel. Je bois un peu d'eau et j'espère que ca tiendra.. Mais ce n'est pas le cas. Les 38/39 sont longs et je ralentis inexorablement. J'essaye de relancer la machine pour les deux derniers mais la c'est le drame. Black out. Je suis lent et mon rythme cardiaque monte en flèche..

L'arche d'arrivée est passée. Je m'appuie sur la rembarre pendant 5min le temps de reprendre mes esprits. Je savais que je n'y étais pas depuis un petit moment et le 3h01 que j'ai fait traduit une belle progression. J'avance péniblement jusqu'aux ravitos. Parle avec des potes qui arrivent après moi. La vie est quand même belle.

Au 36ème km je mettais promis de ne plus faire de marathon.. Obviously j'ai changé d'avis. En terme de timing Valence me fait de l'oeil. Un marathon roulant pour changer ça pourrait être sympa.. !

Share this post


Link to post
Share on other sites

La préparation s’est Passee comme je le voulais. J’avais fait 400km l’annee Dernière pour un 3h37, cette année j’ai fait environ 700 bornes + du vélo et je suis carrément confiant. 

J’ai eu une douleur tendon d’achille Ces 3 dernières semaines, et j’ai pratiquement rien fait mais pas grave, mieux vaut être frais que cuit. Je ne vais d’ailleurs ne rien ressentir pendant toute la course.

l'objectif est de faire 4’40 d’allure. Je pars donc à 4’40 et sans échauffement , les 3 premiers sont un peu laborieux. Et ensuite vient la grosse forme, je déroule hyper facile jusqu’au 25 et les kilomètre s’enchaînent entre 4’25 et 4’35. Nickel! Au 25eme grosse alerte crampe sur le mollet gauche. 

Je vais courir avec cette vilaine crampe jusqu’au 35eme. Ma foulée est nettement dégradée et je trébuche à de nombreuses reprises car la jambe flanchit.

au 35eme, tout qui crampe.mollet, ischio adducteur. C’est la m**de grave. J’adapte tout pour ne plus rien utiliser et ça va tenir jusqu’au 42.

je lance un « sprint » et je m’ecroule Direct avec crampe aux ischio, je me relève et c’est les mollets, c’est la m**de 😂surtout qu’il y a plein de monde. J’arrive à me relever et je finis en douceur.

 

bilan: ma préparation a 90% EF est cool. J’ai un bien plus gros moteur. J’ai gagné 1 point de VMA et beaucoup d’endurance. Cependant, les muscles n’ont pas suivi. Ils ont pas été sollicité dans la durée à des allures  hors EF. Il me manque une centaine de kilomètre allure marathon. 

La prochaine fois ce sera moins de 3h10 easy

de 4h22 a 3h20 en 4ans. Lentement mais sûrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


English
Retour en haut de page
×