Jump to content
This Topic
Guest touareg

Le thread des faits divers

Recommended Posts

Harry Tyson MOORE, 1905- 24 Décembre 1951

 

Harry T Moore.jpg

 

Harry Tyson Moore était un professeur afro-américain. Il fonda la première branche de la National Association for the Advancement of Colored People dans le comté de Brevard en Floride. Il mourut avec sa femme Harriette Vyda Simms Moore à cause d'une bombe placée sous sa maison

 

Le soir de Noël

 

L'explosion fu si violente que la maison s'extirpa de ses fondations. Harry et sa femme moururent des suites de l'explosion, par commotion cérébrale et hémorragie interne. Sa mère et sa fille en réchapèrent.

 

En floride, l'état où se déroulèrent les faits, on compta cette année là 11 maisons de noirs dynamitées avant celle de Harry T Moore.  Ce qui inspira les vers ci dessous au poète Langston Hugues :

 

Florida means land of flowers
It was on a Christmas night
In the state named for the flowers
Men came bearing dynamite...
It could not be in Jesus’ name
Beneath the bedroom floor
On Christmas night the killers
Hid the bomb for Harry Moore

 

L'amérique des années 50 :

 

Green scrolls back to a landscape where trees are hung with the strange fruit of lynchings (8xO), where the Ku Klux Klan holds festive daylight rallies and barbecues (8xO8xOin Orange County, where black defendants are railroaded to Raiford for alleged rape and shot by the sheriff beside a lonely highway at night, while en route from the prison for a new trial.

 

unidentified manrubin stacey

 

Lynchings
In a Deep South afraid of any encroachment on the white power structure, lynchings were a barbaric, but effective, method of reminding blacks of their place in the South's social order. See how Florida's lynching record compared with that of its neighboring states.

 

kkk member on car

 

He had great faith in the American dream, Green said. In the 1930s, he was telling black schoolchildren about democracy and the right to vote, in a state that still had the poll tax and where blacks were effectively prohibited from voting. Nothing could have stopped him.

 

It was Moore’s campaign on behalf of the Groveland Four, four black youths accused under murky circumstances of raping a white woman in Lake County in July 1949, that made him known throughout the state. One was shot to death in Madison County in a manhunt. The other three were tried in Tavares and found guilty. Two were sentenced to death. The fourth, just 16, was given life in prison. All said confessions had been beaten out of them by sheriff’s deputies.

 

8xO8xO8xO

 

When the two condemned men won a new trial, Lake County Sheriff<< Willis McCall escorted them back to Tavares, down lonely Highway 146. There, under mysterious circumstances, one was shot dead and the other gravely wounded, allegedly while trying to escape.

 

8xO8xO8xO8xO8xO8xO8xO8xO8xO8xO

 

McCall with prisoners

McCall over bodies

 

 

The man who arranged Moore’s murder was most probably Joseph Neville Cox, the secretary of the Orlando chapter of the Ku Klux Klan, who organized a handful of Klan head-knockers, as they were called, arranged to purchase dynamite (which in those days was sold in many hardware stores in Florida) and have it placed beneath Moore’s bedroom. Cox committed suicide the day after being closely questioned by the FBI.

 

Tout ca pour en arriver là, bravo Cox

 

So should you see our Harry Moore
Walking on a Christmas night,
Don't run and hide, you killers,
He has no dynamite.

In his heart is only love
For all the human race,
And all he wants is for every man
To have his rightful place.

And this he says, our Harry Moore,
As from the grave he cries:
No bomb can kill the dreams I hold
For freedom never dies!

 

 

 

The Harry T. and Harriette V. Moore home replica.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'as raison de me relancer @DarkPassengerc'était une histoire qui partait bien

 

Spoiler

Harry Moore c'était intéressant car c'est le point d'inflexion sur la justice à la gitane qui était prononcée contre les noirs dans le Sud des USA. Par la suite ces abus ont commencé à être dévoilés et dénoncés, notamment suite à l'histoire des 4 garçons tués comme des chiens pour avoir été dénoncés par une jeune fille qui n'a pas assumé de s'être encanaillé et a parlé d'un viol. Au sud des USA on sait que le Texas ou la Louisiane étaint à fond anti-noir, et c'est par la Floride que la raison dans le sud est venue. Dsl touriste si on essaye d'apprendre des trucs en passant :D

 

Pour Aranjuez c'est chaud d'avoir des news, autant sur le coup ils se sont exprimés sans faire trop attention aux caméras, autant à froid ils ont repris leurs habitudes de la jouer scred. 

 

J'ai pas trouvé grand chose mais ya ptet un début de piste dans la commune de Yepes, au sud d'Aranjuez, ces deux communes étant un peu au Sud de Madrid. C'est pas directement relié mais voilà, actuellement dans la petite commune de Yepes, 5.000 habitants, il y a 4 familles de gitans installés depuis 4 ans qui sèment la terreur en ville, et les habitants ont décidé de ne plus se laisser faire et d'aller au combat.

 

Le détonateur a été une porte en bois d'une maison de deux vieux brulée supposément par des gitans. Après des mois de tension les habitants ont décidé d'alerter les forces de l'ordre sur le problème, ce qui n'a pas calmé la situation, bien au contraire, mais l'a complètement enflammée.

 

Résultat de recherche d'images pour "gitanos yepes"

 

Est arrivé dans la petite commune un escadron généreux de la guardia civil, à grand renforts de girophares et de sirènes. Mais faut savoir que la police a peu de moyens légaux pour agir, il faut une enquête, un dossier et des mois d'observation pour lancer une intervention d'ampleur. Ce que les habitants n'étaient pas prêt  à attendre. Mais la seule présence des forces de l'ordre leur a donné des ailes et, sous le regard passif des forces de l'ordre, les villageois sont allés chercher eux mêmes les familles de gitan. J'ai un récit génial que je vous traduis issu d'un forum lambda : 

 

"les villageois sont sortis dans la rue avec deux grosses gonades. Ils ont pris leurs tracteurs pour lever et arracher les voitures des gitans, avant d'aller brûler les maisons semi-abandonnées qu'ils squattaient (ça vous ne le verrez pas aux infos), pour enfin les menacer de mort s'ils ne partaient pas, le tout sous le regard passif de la police".

 

Résultat de recherche d'images pour "gitanos yepes"

Allez tout le monde dans la rue, on va les chercher et on les vire, à l'ancienne !

 


Forcément nos 4 familles se sont un peu énervées de la situation et ont promis qu'ils allaient revenir. C'était fin septembre et début octobre on a vu une voiture prendre feu au niveau du pneu sous le réservoir, dernier évènement en date.

 

B07D2530-EA46-171B-C672B3936B43FFAB.JPG

 

Un envoyé spécial de Tele-Madrid a été à la rencontre du refuge où ils vivaient depuis environ 4 ans. Un refuge qui entasse les décombres et où il règne une odeur fétide. Il a obtenu un témoigange d'un voisin de longue date, ci dessous en cagoule, qui explique rester car il n'a nulle part où aller. Pour autant il les décrit comme "très dangereux" et qu'ils ont "quelque chose à voir avec la tuerie d'Aranjuez".

 

image.thumb.png.f6510b4188f710705d5bc3155764f809.png

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et quand on parle de manouches et de voleurs Winamax n'est jamais loin ! Elle est où l'étape de lancement du circuit live !!!

Au moins vous saurez où vous mettez les pieds mdrrrr

 

Winamax Poker Tour Espagne carte

 

C'était facile :D

Edited by JujuElDoud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sinon,

 

Le lien ça pourrait être que Celes, la femme qui a lâché le tueur quelques mois avant le drame, qui est partie d'ailleurs avec le mari de la soeur du tueur, est partie s'installer (se cacher) à Yepes, càd 10 à 20 km plus au Sud, en laissant la garde des enfants à leur grand mère. 

 

C'est +/- la seule façon de faire pour une gitane qui veut quitter son époux, à qui on l'a promise vers 12 ou 13 ans, et qui se marie vers 14. C'est mal vu dans tous les cas de le faire mais parfois ça se comprend mieux. Ici, en partant avec le beau-frère de l'époux, ça ne pouvait être que mauvais. Ce qui explique pourquoi Celes, qui est sortie de sa tanière pour assister à l'enterrement de ses deux soeurs, a été jetée par sa famille à cette occasion. Certains membres de sa famille n'hésitent pas à déclarer que c'est elle qui devrait être morte.

 

Une fois lâché par son épouse le tueur est reparti habiter chez ses parents. Sachant que le monsieur était recherché activement par la police, (puisqu'il n'était tout simplement pas retourné en prison après une permission, à l'époque pour une affaire de stups), on s'interroge un peu sur la qualité de cette police.

 

La frange extrémiste espagnole affirme que c'est bien de leur faute, qu'ils le savaient bien qu'il était là, et que personne ne l'a dénoncé. Les gitans répondent que même la police le savait, que c'était pas bien compliqué à savoir (il jouait de la guitare dans la rue) et que si eux ne faisaient rien, comment eux-même auraient-ils pu faire quelque chose (sachant sans le dire qu'ils sont tenus par la loi du talion).

 

Une fois chez ses parents, le tueur s'est retrouvé juste en face de la famille de son ex-femme. On dit que de leur salon ils pouvaient voir la TV des voisins. C'est pas un hasard, c'est parce que les parents étaient voisins qu'ils ont mariés leurs enfants. 

 

Et les deux soeurs de l'ex-femme étaient du genre bonne pâte. Du genre à venir aider leur mère à élever leurs neveux. Dans la douceur espagnole on vit souvent dehors ; ils se croisaient sans arrêt.

 

Tout aurait dégénéré un jour où la soeur la plus âgée aurait traité le tueur de "cornudo". C'est hyper polémique, personne ne le confirme. Quoi qu'il arrive le tueur est monté chez lui, a sorti un fusil et, de rage, s'est mis a tiré en l'air.

 

La soeur la plus âgée a du rentrer dans une rage folle car les enfants étaient juste là, et elle a du bien le pourrir. On imagine bien une femme protégeant ses enfants rentrer dans une panique hystérique vu la situation. C'est là qu'il lui a mis deux balles dans le ventre et dans le thorax. La soeur la plus jeune, de 23 ans, mère de deux enfants, est venue en aide et s'est retrouvée pile poil où il fallait pas. Elle est morte 48h après avoir pris une balle dans l'abdomen. Enfin la grand mère a également pris une balle à la jambe (dans la fuite ?), preuve s'il est besoin que le tueur les a visées les trois.

Edited by JujuElDoud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Demain sera exhumé de la "Valle de los Caidos" (Vallée de ceux qui sont tombés") le général Franco, dictateur espagnol de 1939 à 1975, pour être déposé dans un cimetierre privé.

 

Monument exceptionnel situé à env 50 km de Madrid, près de l'Escorial pour être précis, il abrite les dépouilles de ceux mort pour Franco pendant la guerre civile, et il a été édifié par les prisonniers républicains.

Avec le temps il a été décidé d'inclure également les dépouilles des soldats Republicains, dans une espèce de paix des braves post-mortem.

Il restait à dégager l'odeur de m**de qui régnait encore dans un coin, ce sera fait demain.

 

Ole

 

https://www.lainformacion.com/espana/franco-exhumacion-video-gobierno-moncloa/6516026/?campaign=notificacion

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouep c’est un camion qui se fait attraper donc ça laisse imaginer ceux qui passent.

Ca m’a fait penser à une série sur Netflix : Criminal : England, il y a un épisode qui traite justement du sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me fait penser qu'on est quand même préservés. Je veux dire on a pas conscience de tout ça mais t'as raison @FMKde parler des camions qui passent sans qu'on le sache, parce qu'il suffit de taper "transport migrants sur google" pour comprendre un peu mieux le pourquoi de ce fait divers :

Ca

http://www.associationsalam.org/-Le-periple-des-migrants- (FAQ du site)

Quels sont les moyens de transport utilisés ?

Ils traversent les pays en camion, franchissent les montagnes à pied, traversent sur des embarcations la mer, utilisent quelquefois le train.


Par quels pays passent-ils ?

Les Afghans traversent l’Iran, la Turquie, la Grèce, l’Italie, avant d’arriver en France. D’autres après la Turquie passent par la Macédoine, la Serbie, la Hongrie, l’Autriche, l’Italie.
Les Erythréens passent par la Lybie, l’Italie.
Les Soudanais embarquent généralement à Port Soudan et arrivent en Italie ou directement en France.


Y-a t-il beaucoup de migrants qui meurent pendant ces trajets ?

Oui. Beaucoup de migrants meurent aux portes de l’Europe. Que ce soit dans les montagnes qu’ils doivent traverser, à l’intérieur des camions réfrigérés où ils se cachent, en mer entre la Turquie et la Grèce ou entre la Lybie et l’Italie.


Pourquoi veulent-ils aller en Angleterre ?

Ils parlent un peu l’anglais. Ils y ont de la famille ou des amis.
Ils pourront rejoindre leur communauté qui les aidera. Il n’y a pas de contrôle d’identité puisque pas de carte d’identité en Angleterre.
Ils pourront travailler même sans papiers très rapidement et rembourser leur dette aux passeurs qui leur vendent aussi "le rêve anglais" : vie facile, argent facile.
Les amis et la famille en Angleterre ne disent pas toujours que sans papiers la vie est terriblement difficile.

Comment réussissent-ils à passer les frontières ?

Toujours clandestinement dans des camions, à pied, en se cachant pour échapper aux policiers, aux militaires.


Les passeurs sont ils de dangereux criminels ?

Il faut distinguer 2 catégories de "passeurs" : les "petites mains" qui sont bien souvent des migrants eux mêmes. Ils n’ont pas l’argent nécessaire pour traverser, servent de rabatteurs pour 10 ou 15
migrants et financent ainsi ensuite leur propre passage.
Les chefs des réseaux eux ne sont pas sur Calais. Il s’agit de réseaux mafieux internationaux qui vivent de la traite humaine.
L’enjeu économique est très important est peut être la source de conflits dangereux.

Edited by JujuElDoud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et les camions frigorifiques sont utilisés pour éviter les scans thermiques. Imo tu montes une boutique de doudounes et de moufles près des ports néerlandais et français y’a moyen de faire fortune. 

Tu fais un pack doudoune moufle 1 bonnet offert.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/10/26/un-an-apres-sa-disparition-le-corps-de-sophie-le-tan-a-ete-retrouve-en-alsace_6017054_3224.html

 

Spoiler

 

Un an après sa disparition, le corps de Sophie Le Tan a été retrouvé en Alsace

Les analyses ADN menées sur un corps découvert mercredi dans une forêt indiquent qu’il s’agit de l’étudiante portée disparue depuis septembre 2018, a annoncé le parquet.

Publié aujourd’hui à 20h29, mis à jour à 20h53

Temps deLecture 2 min.

Les expertises de la police scientifique indiquent que le corps démembré retrouvé dans une forêt en Alsace mercredi 23 octobre est celui de Sophie Le Tan, annoncé samedi le parquet de Strasbourg. Cette étudiante de 20 ans était disparue depuis septembre 2018.

« Les analyses ADN confiées à l’Institut national de la police scientifique (INPS) de Paris et exécutées en l’état sur certains de ces ossements humains viennent de révéler que le profil génétique féminin mis en évidence est identique au profil génétique de Sophie Le Tan », a annoncé dans un communiqué la procureure, Yolande Renzi.

Les premières constatations réalisées sur les restes humains, trouvés par un gendarme lors d’une promenade en forêt dans le secteur de Rosheim et Grendelbruch (Bas-Rhin), suggéraient qu’ils pourraient appartenir à l’étudiante. Mais le parquet de Saverne, compétent dans un premier temps pour la découverte du corps, avait appelé à « la plus grande prudence » en attendant les résultats des analyses ADN. Une autopsie avait été réalisée vendredi et des échantillons avaient été prélevés.

« Les résultats des analyses encore en cours sont attendus pour ce début de semaine », a précisé la procureure, qui organisera une conférence de presse lundi après-midi. « Le procureur de la République de Saverne vient de se dessaisir à mon profit de l’enquête initiée à la suite de la découverte » des ossements, a ajouté Mme Renzi.

Un suspect déjà condamné pour viols en 2001

Le matin de sa disparition, le 7 septembre 2018, le jour de ses 20 ans, Sophie Le Tan s’était rendue à Schiltigheim (Bas-Rhin), commune voisine de Strasbourg, pour visiter un appartement à louer. Elle s’apprêtait alors à faire sa rentrée universitaire en troisième année de licence d’économie-gestion et devait fêter son anniversaire en famille le soir.

L’unique suspect, qui avait posté l’annonce immobilière lors de la visite de l’étudiante, a été arrêté quelques jours plus tard. Il s’agit de Jean-Marc Reiser, un homme de 59 ans, mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration dix jours après la disparition de la jeune fille. Cet homme condamné pour viols en 2001 et acquité au bénéfice du doute pour la disparition d’une femme dans les années 1980 est suspecté d’avoir assassiné Sophie Le Tan, notamment sur la base de traces de sang de l’étudiante retrouvée à son domicile.

Le suspect a assuré être innocent, comme il le fait depuis le début de l’enquête, lors d’une audition devant la juge d’instruction le 5 octobre. Il a affirmé qu’il aurait soigné la jeune femme blessée à la main, avant qu’elle ne quitte son domicile.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×