Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Alroc

Chambre à partager du 7 au 14 juin Las Vegas !

Recommended Posts

Un détail oublié par Alroc, cela se passe au Blue Moon Motel.

www.bluemoonlv.com

Edited by Burne d'or

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un détail oublié par Alroc, cela se passe au Blue Moon Motel.

www.bluemoonlv.com

Le cliché : 6 copains, Grec.... :cul::lol:

nan désolé j'en suis pas !!!

Sinon, solution trouvée pour ma semaine à Vegas !

Nice trip pour tout les Cpistes qui iront à Sincity cet été, see you there ?

:dance:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite présentation des forces en présence qui ne tient pas compte d'Alroc, afin que vous compreniez l'ampleur du désastre qui s'annonce..... On en est tous à notre 3e voyage à Vegas minimum :

Joueur 1 : Sainte Chatte du Canigou

Capable de check call au flop et à la turn en position avec un Ax sur un baby board, ce joueur check back river à l’apparition d’un As car……….l’A lui fait peur…. Et bat top paire flop du joueur adverse. Incapable de comprendre les 3 lignes précédentes, malgré une relecture, ce joueur créatif, qui chatte avec les plus grosses poubelles de la création (Q3o est un monstre pour lui), lâche instantanément voire call JJ en BB une relance du Cutoff ou du bouton car n’a pas les burnes (la technique suffisante dirons certaines mauvaises langues !!!) de 3bet, eh oui. N’en jetons plus, vous l’aurez compris il s’agit de Stéphane.

Joueur de tournois émérite, sa technique est simple il prend ses jetons, s’assoit dessus et serre les fesses le plus fort possible. Pour venir les chercher il faut une tenaille et une pince monseigneur ou avoir plus de chatte que lui, mais ça vous l’apprendrez vite, c’est mission possible. Néanmoins c’est un camarade agréable qui perfe régulièrement et qui a eu quelques belles heures de gloire. Le problème actuel est qu’il a utilisé tout son quota de chatte pour les 20 prochaines années, donc boîte de l’arrière train depuis quelques semaines.

Joueur 2 : Le Distributeur automatique

Ranjit est un joueur à part dans le monde du poker, vous l’apprendrez vite. Large gagnant en tournoi online (positif de plus de 10K), son côté Mère Térésa, l’oblige à tout redistribuer en Cash Game à une vitesse que n’aurait pas renié Usain Bolt ou plus récemment le tsunami japonais. Tel Icare, il veut brûler les étapes pour atteindre ses objectifs en faisant fi des règles et des lois les plus élémentaires. En effet, pour mon ami audacieux qui a oublié son code civil, la loi dit :

Loi N°1 : Si tu peux pas battre une NL10, c’est pas la peine d’aller tenter ta chance en NL100 tu te feras tondre comme un mérinos.

Loi N°2 : C’est pas parce que tu as chatté un tournoi en PLO que tu sais y jouer, savoure bien parce que c’est pas prêt de t’arriver de nouveau.

Loi N°3 : Si tu joues bien en tournoi avec ton style de NIT, barre d’acier, ne va pas jouer l’homme en Cash Game, tu vas te faire péter les hémorroïdes comme DSK a fait péter celle de sa femme de chambre.

Ranjit a la particularité de ne plus jouer quasiment depuis la fermeture du marché français et la dure réalité du poker risque de s’abattre sur sa gueule à Vegas comme la main de Bertrant Cantat sur la gueule de Marie Trintignant.

Joueur 3 : Régis Tekintamgac (cf. Partouche Poker Tour)

Pour gagner sa technique est simple, il s’inscrit dans un tournoi quand le field est inférieur ou égal à 2 joueurs. Sa récente victoire du championnat Antilles-Guyane des Kinés dont le prénom commence par R en est le plus bel exemple.

Ne dit-on pas au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Il a su mettre en pratique cette maxime et a récemment proposé un championnat du Vatican pour tout joueur métis sachant jouer de la guitare, capable de descendre une piste noire en Snowboard et âgé de moins de 35 ans. Bien qu’aucun joueur n’ai pu s’inscrire jusqu’à présent, il négocie actuellement la possibilité de se pacser avec un garde suisse en vue d’obtenir la double nationalité lui permettant de participer à ce beau tournoi. Toujours en attente de la bénédiction papale, il a tenté sans succès de jouer en Cash Game mais s’est cassé les dents sur toutes les tables du fait qu’il y avait des joueurs en face. Joueur créatif et téméraire, il a tenté un bluff en 1998 et ne s’en est toujours pas remis depuis. Spécialiste du corps humain et bon camarade, il n’omet jamais de prendre son tube de vaseline avant d’entamer une session live car si ça ne lui sert pas, ça peut toujours dépanner un pote. Régis a gagné une entrée pour un Donkament à 1500$ des WSOP. Du fait de son manque d’expérience dans des tournois de plus de 2 personnes, il risque de se faire sortir sans avoir joué un coup faute de n’avoir pas su trouver son siège.

Joueur 4 : Le canard bondissant (coin-flip)

Connu pour avoir des chats noirs dans les poches, ce joueur n’est pas un joueur de poker c’est un tireur de pièce qui joue face quand la pièce n’a que des côtés pile. Seul non joueur de poker du groupe (il connaît à peine les combinaisons de mains et n'a aucun plan de jeu), il tente néanmoins des coups techniques mais pas contre les bons joueurs. Incapable de se faire payer un gros jeu, il bluffe les calling stations, il relance les NITs qui affichent de la force, bref il explore le jeu là où personne n’a jamais osé aller, parce que … bien parce que c’est con quoi. Gestionnaire de bankroll consciencieux Maxime joue systématiquement des tournois entre 50 et 100 euros quand sa bankroll affiche péniblement 42 euros. Il ne joue au poker que parce que c’est plus ludique que le punto banco et attend avec impatience de goûter au plaisir de la victoire, au plaisir de Victoire également d’ailleurs mais ceci est une autre histoire. Le sort aidant, même quand il joue bien un coup, il le perd, ce qui fait qu’il ne sait jamais s’il joue bien ou mal puisque le résultat est toujours le même. Il peut raconter des histoires de badbeat en série à en faire pâlir un mort. Vous l’aurez compris quand il enfile un costume de super héros c’est moins SUPERMAN que SUPERPOISSARD. Néanmoins les joueurs de Vegas qui se sont fait construire des maisons sur son dos l’année dernière sont unanimes, il a une grosse capacité en encaisser les horreurs sans bouger qui ferait saliver tout joueur de Poker. Il paraît qu’il a même formé Elky sur le sujet.

Joueur 5 : Mathias aka « Robin des bois »

L'occasion m'est ici donné de dresser un portrait de notre ami tel qu'il s'est lui-même présenté à moi...

Grand amateur de filet-o-fish, Mathias est un joueur-né, joueur compulsif, capable des pires excentricités, qui pendant un temps, a écumé les tables de cash-game du quartier chinois . Après avoir perdu beaucoup d'argent, il en est arrivé a la conclusion que les chinois ne savaient pas jouer au poker.

Pendant presque deux ans, notre ami a dû travailler dur ( la plonge dans des restos malfamés de la capitale, escort boy pour femme ménopausée, dealeur de cannabis dans des maisons de retraite huppées de Paris, ect...) pour se refaire une bankroll.

Suite a quelques cours de perfectionnement que je lui ai prodigué lors de mes derniers passages a Paris, je lui reconnais de nets progrès.

Malheureusement, Mathias est un bon joueur de poker ayant aussi ses défauts, qui ne sont d'ailleurs que l'expression de ses qualités humaines... Sa générosité bienveillante, son altruisme débordant, le pousse souvent à renflouer le stack de ses partenaires de jeu.

Ne vous y trompez pas! Il est généreux, mais fort...

Vous l'aurez compris, Mathias c'est celui qui prend aux riches (dans sa poche) pour donner aux pauvres (les autres)...

Je ne connais pas le 6e et comme Alroc est un ancien fusiller commando... eh bien je dirai que du bien afin de ne pas finir au fond de la piscine du Palazzo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite présentation des forces en présence qui ne tient pas compte d'Alroc, afin que vous compreniez l'ampleur du désastre qui s'annonce..... On en est tous à notre 3e voyage à Vegas minimum :

Joueur 1 : Sainte Chatte du Canigou

Capable de check call au flop et à la turn en position avec un Ax sur un baby board, ce joueur check back river à l’apparition d’un As car……….l’A lui fait peur…. Et bat top paire flop du joueur adverse. Incapable de comprendre les 3 lignes précédentes, malgré une relecture, ce joueur créatif, qui chatte avec les plus grosses poubelles de la création (Q3o est un monstre pour lui), lâche instantanément voire call JJ en BB une relance du Cutoff ou du bouton car n’a pas les burnes (la technique suffisante dirons certaines mauvaises langues !!!) de 3bet, eh oui. N’en jetons plus, vous l’aurez compris il s’agit de Stéphane.

Joueur de tournois émérite, sa technique est simple il prend ses jetons, s’assoit dessus et serre les fesses le plus fort possible. Pour venir les chercher il faut une tenaille et une pince monseigneur ou avoir plus de chatte que lui, mais ça vous l’apprendrez vite, c’est mission possible. Néanmoins c’est un camarade agréable qui perfe régulièrement et qui a eu quelques belles heures de gloire. Le problème actuel est qu’il a utilisé tout son quota de chatte pour les 20 prochaines années, donc boîte de l’arrière train depuis quelques semaines.

Joueur 2 : Le Distributeur automatique

Ranjit est un joueur à part dans le monde du poker, vous l’apprendrez vite. Large gagnant en tournoi online (positif de plus de 10K), son côté Mère Térésa, l’oblige à tout redistribuer en Cash Game à une vitesse que n’aurait pas renié Usain Bolt ou plus récemment le tsunami japonais. Tel Icare, il veut brûler les étapes pour atteindre ses objectifs en faisant fi des règles et des lois les plus élémentaires. En effet, pour mon ami audacieux qui a oublié son code civil, la loi dit :

Loi N°1 : Si tu peux pas battre une NL10, c’est pas la peine d’aller tenter ta chance en NL100 tu te feras tondre comme un mérinos.

Loi N°2 : C’est pas parce que tu as chatté un tournoi en PLO que tu sais y jouer, savoure bien parce que c’est pas prêt de t’arriver de nouveau.

Loi N°3 : Si tu joues bien en tournoi avec ton style de NIT, barre d’acier, ne va pas jouer l’homme en Cash Game, tu vas te faire péter les hémorroïdes comme DSK a fait péter celle de sa femme de chambre.

Ranjit a la particularité de ne plus jouer quasiment depuis la fermeture du marché français et la dure réalité du poker risque de s’abattre sur sa gueule à Vegas comme la main de Bertrant Cantat sur la gueule de Marie Trintignant.

Joueur 3 : Régis Tekintamgac (cf. Partouche Poker Tour)

Pour gagner sa technique est simple, il s’inscrit dans un tournoi quand le field est inférieur ou égal à 2 joueurs. Sa récente victoire du championnat Antilles-Guyane des Kinés dont le prénom commence par R en est le plus bel exemple.

Ne dit-on pas au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. Il a su mettre en pratique cette maxime et a récemment proposé un championnat du Vatican pour tout joueur métis sachant jouer de la guitare, capable de descendre une piste noire en Snowboard et âgé de moins de 35 ans. Bien qu’aucun joueur n’ai pu s’inscrire jusqu’à présent, il négocie actuellement la possibilité de se pacser avec un garde suisse en vue d’obtenir la double nationalité lui permettant de participer à ce beau tournoi. Toujours en attente de la bénédiction papale, il a tenté sans succès de jouer en Cash Game mais s’est cassé les dents sur toutes les tables du fait qu’il y avait des joueurs en face. Joueur créatif et téméraire, il a tenté un bluff en 1998 et ne s’en est toujours pas remis depuis. Spécialiste du corps humain et bon camarade, il n’omet jamais de prendre son tube de vaseline avant d’entamer une session live car si ça ne lui sert pas, ça peut toujours dépanner un pote. Régis a gagné une entrée pour un Donkament à 1500$ des WSOP. Du fait de son manque d’expérience dans des tournois de plus de 2 personnes, il risque de se faire sortir sans avoir joué un coup faute de n’avoir pas su trouver son siège.

Joueur 4 : Le canard bondissant (coin-flip)

Connu pour avoir des chats noirs dans les poches, ce joueur n’est pas un joueur de poker c’est un tireur de pièce qui joue face quand la pièce n’a que des côtés pile. Seul non joueur de poker du groupe (il connaît à peine les combinaisons de mains et n'a aucun plan de jeu), il tente néanmoins des coups techniques mais pas contre les bons joueurs. Incapable de se faire payer un gros jeu, il bluffe les calling stations, il relance les NITs qui affichent de la force, bref il explore le jeu là où personne n’a jamais osé aller, parce que … bien parce que c’est con quoi. Gestionnaire de bankroll consciencieux Maxime joue systématiquement des tournois entre 50 et 100 euros quand sa bankroll affiche péniblement 42 euros. Il ne joue au poker que parce que c’est plus ludique que le punto banco et attend avec impatience de goûter au plaisir de la victoire, au plaisir de Victoire également d’ailleurs mais ceci est une autre histoire. Le sort aidant, même quand il joue bien un coup, il le perd, ce qui fait qu’il ne sait jamais s’il joue bien ou mal puisque le résultat est toujours le même. Il peut raconter des histoires de badbeat en série à en faire pâlir un mort. Vous l’aurez compris quand il enfile un costume de super héros c’est moins SUPERMAN que SUPERPOISSARD. Néanmoins les joueurs de Vegas qui se sont fait construire des maisons sur son dos l’année dernière sont unanimes, il a une grosse capacité en encaisser les horreurs sans bouger qui ferait saliver tout joueur de Poker. Il paraît qu’il a même formé Elky sur le sujet.

Joueur 5 : Mathias aka « Robin des bois »

L'occasion m'est ici donné de dresser un portrait de notre ami tel qu'il s'est lui-même présenté à moi...

Grand amateur de filet-o-fish, Mathias est un joueur-né, joueur compulsif, capable des pires excentricités, qui pendant un temps, a écumé les tables de cash-game du quartier chinois . Après avoir perdu beaucoup d'argent, il en est arrivé a la conclusion que les chinois ne savaient pas jouer au poker.

Pendant presque deux ans, notre ami a dû travailler dur ( la plonge dans des restos malfamés de la capitale, escort boy pour femme ménopausée, dealeur de cannabis dans des maisons de retraite huppées de Paris, ect...) pour se refaire une bankroll.

Suite a quelques cours de perfectionnement que je lui ai prodigué lors de mes derniers passages a Paris, je lui reconnais de nets progrès.

Malheureusement, Mathias est un bon joueur de poker ayant aussi ses défauts, qui ne sont d'ailleurs que l'expression de ses qualités humaines... Sa générosité bienveillante, son altruisme débordant, le pousse souvent à renflouer le stack de ses partenaires de jeu.

Ne vous y trompez pas! Il est généreux, mais fort...

Vous l'aurez compris, Mathias c'est celui qui prend aux riches (dans sa poche) pour donner aux pauvres (les autres)...

Je ne connais pas le 6e et comme Alroc est un ancien fusiller commando... eh bien je dirai que du bien afin de ne pas finir au fond de la piscine du Palazzo.

Nice !!!!!!!!! :8]

Ce trip s'annonce gravissime.... :relax::yahoo::bieres:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×