Jump to content
This Topic
Byshop

[Bilan] François Hollande, 2012 - 2017

Recommended Posts

Faire des programmes moins chargés, ça serait pas mal aussi !

On peut croire que des programmes massif sont bon pour la culture G, mais j'crois que dépassé un certain stade, ce n'est plus vrai.

Les profs sont toujours en speed / à la bourre et les élèves doivent ingurgiter trop de données -> ils apprennent par + ou - cœur et oublient dès le contrôle passé .. histoire d'avoir l'espace mémoire suffisant pour la suite. ^^

C'est en tout cas, à peu près le ressenti que j'ai eu quand j'étais au lycée.

Le salaire de base des profs devrait être attribué aux enchères en fonction du lycée qu'ils choisissent (modulo prime d'ancienneté et d'expérience). Comme ça ceux qui iraient dans les zone de guerre seraient payés des tonnes, auraient des costards sur mesure et de belles caisse pour faire rêver leurs élèves et les crédibiliser en tant que modèle."ouaih je bosse 30h/semaine et gagne plus que vos potes les dealers LOL"Un langage que les jeunes comprennent.

:P

Comme annoncé au dessus : politiquement c'est chaud.

J'imagine qu'aujourd'hui, les profs les mieux payés sont ceux qui bossent pour "les futurs élites" (?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sérieux, faut arrêter avec ça. Après 5 ans d'enseignements, tes cours sont préparés en début d'année à 97%. Si tu veux toi-même changer tes cours ok, mais ce n'est en aucun cas un impératif. (1)

En maths, les programmes ont sensiblement changé depuis 20 ans ? (2)

Pour (1) : oui sauf qu'il y a des réformes et que tu peux très bien changer de niveau au bout de 5 ans. C'est mon cas cette année j'ai deux nouveaux niveaux et l'année de la réforme en prime.

Pour (2) : En 20 ans ça n'a pas changé que sensiblement, ça a changé de façon colossale et même en 10 ans...

Edited by Ice51

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour (1) : oui sauf qu'il y a des réformes et que tu peux très bien changer de niveau au bout de 5 ans. C'est mon cas cette année j'ai deux nouveau niveau et l'année de la réforme en prime.

Pour (2) : En 20 ans ça n'a pas changé que sensiblement, ça a changé de façon colossale et même en 10 ans...

point 2 : sérieusement ? En histoire, en math ou en francais ça change tant que ça ? Tu peux illustrer ?

Je suis hyper sceptique mais si tu pouvais illustrer ce serait bien !

Autant je le conçois en sciences physiques ou naturelles, ou en sc.eco, mais pour les matières précitées je suis dubitatif.

Edited by gengiskhan20

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire des programmes moins chargés, ça serait pas mal aussi !

On peut croire que des programmes massif sont bon pour la culture G, mais j'crois que dépassé un certain stade, ce n'est plus vrai.

Les profs sont toujours en speed / à la bourre et les élèves doivent ingurgiter trop de données -> ils apprennent par + ou - cœur et oublient dès le contrôle passé .. histoire d'avoir l'espace mémoire suffisant pour la suite. ^^

C'est en tout cas, à peu près le ressenti que j'ai eu quand j'étais au lycée.

J'imagine qu'aujourd'hui, les profs les mieux payés sont ceux qui bossent pour "les futurs élites" (?)

C'est tout à fait ça, mais le problème est plus un problème d'adéquation entre programme et volume horaire.

On peut faire des programmes plus chargés même, mais il faut plus d'heure. Ou alors mettre moins d'heures (c'est ce qu'il se passe en france avec des heures retirées en masse dans les matières générales pour mettre des options/de l'ap/des enseignements d'initiation/etc.) mais dans ce cas il faut alleger les programmes et surtout pas de la façon dont c'est fait actuellement.

En 1ère S il n'y plus que 4h de math/semaine (paye ta 1ère S) mais il y a toujours autant de chapitre voir même plus mais ce sont des chapitres dans lesquels on retire un certain de nombre compétences exigées.

Et c'est complètement débile par ce que dans un chapitre ce qui est le plus long c'est la mise en route, l'introduction et la découverte des différentes notions et non pas l'approfondissement de ces notions.

Le résultat est catastrophique, approfondir c'est ce qui donne aux élèves du recul sur ce qu'ils font et leur permet davantage de mémoriser sur le long terme. Ici on a tout le contraire, comme tu l'as indiqué, c'est-à-dire des chapitres baclés faute de temps avec des élèves qui en retiennent rien ou pas assez ce qui oblige l'année suivante à faire davantage de rappel et donc une perte de temps plus importante qui entraine un traitement des chapitres toujours plus baclé et ainsi de suite.

A la sortie un enseignement médiocre.

Si on retire des heures ce qu'il faut faire c'est moins de chapitre, se concentrer sur les chapitres les plus importants et les travailler à fond.

Edited by Ice51

Share this post


Link to post
Share on other sites

point 2 : sérieusement ? En histoire, en math ou en francais ça change tant que ça ? Tu peux illustrer ?

Je suis hyper sceptique mais si tu pouvais illustrer ce serait bien !

Autant je le conçois en sciences physiques ou naturelles, ou en sc.eco, mais pour les matières précitées je suis dubitatif.

Sans problème.

Si je prends la dernière réforme et la précédente, on a vu en math arriver l'algorithmique par exemple (du jamais vu de cette façon dans le secondaire) et l'utilisation des TICE obligatoire qui a complétement reformé la façon d'enseigner (obligation de proposer des séances sur logiciel de géométrie dynamique, tableurs et logiciels d'algorithmique par exemple). Tout ça n'était pas obligatoire et demandé avant (il y avait sans doute quelques originaux qui devaient concevoir leur séance avec par passion mais c'est tout) donc il y a en gros une demi-douzaine d'année il a fallut se mettre à préparer tout ça :

- apprendre à utiliser tous les logiciels et même si c'est rapide il faut penser qu'il y aussi des vieux profs pas du tout à l'aise avec l'informatique

- préparer les séances (surtout qu'au début on était pas mal à se demander comment integrer ça dans une progression pour que ce soit pédagogiquement interessant et pas seulement pour faire plaisir aux inspecteurs)

- réfléchir à la façon de l'évaluer.

Car je rappelle que si parfois on a l'impression que nos politiques font des réformes pour le plaisir d'en faire, à l'ensignant derrière de trouver une façon éfficace d'intégrer ça dans sa progression annuelle (sinon c'est juste une nouvelle fois des heures de perdues et donc moins de temps pour faire assimiler les mêmes choses aux élèves).

Perso ça m'a pris beaucoup de temps la première année et c'est encore régulièrement que j'y passe du temps (changement de logiciels parce que tu changes d'établissement par exemple ou passage d'un logiciel à un autre car le premier est obsolète).

Ensuite il faut comprendre que lorsqu'il y a une réforme et qu'on retire du contenu, on n'a pas rien à faire bien au contraire.

Les objectifs sont nouveaux les moyens moins importants (moins de contenu) il faut donc repenser son cours (je ne parle pas du cours que tu fais écrire aux élèves dans leur cahier mais de ta façon de faire le chapitre, choix d'exercices, enchainement des séances, etc.)

C'est comme si tu savais résoudre un problème complexe avec un certain nombre d'outils et qu'on te disait "bon je te pique 3 de tes outils mais le problème que tu aura à résoudre sera plus simple".

Tu penses vraiment qu'il ne s'est rien passé et que ça ne va pas te demander de repenser ta résolution?

Et bien au niveau de la préparation pédagogique de tes cours c'est exactement ça qu'il se passe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

- apprendre à utiliser tous les logiciels et même si c'est rapide il faut penser qu'il y aussi des vieux profs pas du tout à l'aise avec l'informatique

NON mais ce genre d'excuse ça suffit, STOP, c'est l'évolution ça marche comme ça partout ailleurs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien que le prof fasse 2 fois x heures, ça ne compterais que x heures puisque le travail hors présentiel devant les élèves est le meme que pour une classe entière.

Bien sur il faut limiter ça à 2 ou 3 heures par semaine.

Oui mais non.

L'idée en soit n'est pas idiote (contrairement à une majorité de conneries que j'ai pu lire ici) mais on se ferait vite entuber, c'est systématique.

Et puis on nous a tellement dit que les petits groupes ne changaient rien ;)

Quand aux spécialistes de la critique donneurs de leçons (je ne parle pas de toi), ils me font bien rire à raisonner en heures effectives devant élèves (+éventuelles heures de boulot comme corrections de copies et compagnie **)

Je suis désolé, mais en 1 heure devant élève tu as 0 seconde de répit contrairement aux crétins qui ont le cul assis sur une chaise et qui ont le temps d'écrire des anneries sur le net pendant les heures de boulot...

Déjà qu'ils sont incapables de gérer un ou deux mômes (les leurs)...

M'enfin bon, il y a un gros manque de candidats, ils peuvent postuler à ce poste de mauvais ;)

** Et puis on peut ajouter une heure de plus avec le nouveau remplissage de cahier de texte électronique, qui ne sert à rien à part faire perdre du temps ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

NON mais ce genre d'excuse ça suffit, STOP, c'est l'évolution ça marche comme ça partout ailleurs

Il y a aucune excuse c'est une réalité quand on nous a présenté un nouveau logiciel à moi et à d'autres il a fallu 15 minutes pour prendre le logiciel en main (point de vue utilisateur) parce qu'on est habitué à utiliser l'informatique (même si je suis pas un grand fan) t'as aussi des gens pour qui ça va être 6 heures (en général les prof agées et de sexe féminin).

Tu leur dis quoi? Ils vont le faire mais ça leur prend plus de temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis on peut ajouter une heure de plus avec le nouveau remplissage de cahier de texte électronique, qui ne sert à rien à part faire perdre du temps ;)

Pas d'accord. Oui en effet on perd du temps mais ça ne sert pas à rien. Ca doit permettre une plus grande lisibilité pour les parents du travail fait par l'enfant. Ca les aide à faire leur boulot de parents, vérifier que le gamin a fait son travail (terminé le coup du môme qui note rien dans son cahier de texte et qui dit le soir en rentrant à la maison : "j'ai rien à faire")

Share this post


Link to post
Share on other sites

put**n, c'est bas, c'est vrai mais c'est bas. Je le prends carrément perso. Par contre, ne sous-estime pas les ravages de l'immobilité professionnelle (prise de poids, apathie généralisée).

Ah ben non, c'est pas moi.

Tu vas rire mais j'ai postulé pour l'académie de Versailles. hihihi. Véridique

Je suis à la masse mais c'est quoi un cahier de texte électronique ? T'es sensé prendre des notes dessus ? C'est une blague ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un cahier de texte electronique c'est un cahier de texte en ligne sur internet donc consultable par les élèves et leurs parents depuis leur domicile. On y met le travail à faire ainsi que le traavail effectué durant la journée mais on peut aussi l'utiliser pour d'autres choses (mise en ligne de documents par exemple).

Edited by Ice51

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais pourquoi donc des gens qui font le même métier et appartiennent au même corps devraient avoir le même salaire? Ce n'est pas l'égalité, c'est le communisme (je le dis sans provoque).

Je suis ok avec toi c'est pour cela qu'il fallait un régime indemnitaire (primes dans le langage des fonctionnaires) pour palier le déficit en île-de-France sans toucher au statut des enseignants.

Honnêtement, il est extrêmement difficile d'imaginer une notation du corps enseignant.

D'ailleurs, certains profs s'impliquent bcp, voire trop, et sont extremement mauvais. D'autres s'impliquent moins mais peuvent ouvrir des esprits parce que le leur n'est pas fermé. Bref, c'est compliqué

En fait il existe une équation :

( travail prof + travail élève ) = constante (avec des limites)

Plus un enseignant prépare un cours plus il se crée des rails qu'il a du mal a quitté, et il bloque son écoute envers ses propres élèves, c'est très mauvais mais ce comportement peut être auto corrigé si l'enseignant réfléchi par lui même.

Parfois l'enseignant finit par faire le travail de l'élève et s'auto-persuade que c'est l'élève qui a fait le travail, par contre là c'est plus critique, ce défaut est souvent difficile à voir par soi-même.

Pour la notation d'un enseignant, je pense que pour une carrière il existe une certaine justice.

Après c'est comme dans le privé ou un autre boulot, la vie est un concours de circonstance !

Une CSB pour illustrer :

Un poste de prof d'info ouvert suivant un poste à profil donné par une commission.

20 profs postulent sur le poste, 0 recruté ! Pour cause de gue-guerre entre 2 inspecteurs.

Au 15 septembre les élèves n'ont pas de prof dans leur discipline principale.

Au 15 septembre ils proposent le poste à un prof d’électronique pris au hasard dans la salle des profs !!

Il fait carrière en tant que prof d'info réseau sur un concours de circonstance.

Edited by diarrhé verbale

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas d'accord. Oui en effet on perd du temps mais ça ne sert pas à rien. Ca doit permettre une plus grande lisibilité pour les parents du travail fait par l'enfant. Ca les aide à faire leur boulot de parents, vérifier que le gamin a fait son travail (terminé le coup du môme qui note rien dans son cahier de texte et qui dit le soir en rentrant à la maison : "j'ai rien à faire")

Chacun son point de vue.

Personnellement j'ai fais mon choix : plus de boulot pour être payer pareil voir moins, non merci.

Je préfère m'occuper de mes élèves.

Et puis on a vécu des années sans ce truc...

En revanche, j'aime bien les logiciels du genre "Pronote" qui permettent aux parents de voir les notes : je rentre directement mes notes, donc cela ne me prend pas plus de temps qu'auparavant (au contraire), cela sert aux profs principaux ainsi qu'aux parents...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chacun son point de vue.

Personnellement j'ai fais mon choix : plus de boulot pour être payer pareil voir moins, non merci.

Je préfère m'occuper de mes élèves.

Je peux comprendre mais si tu te fais inspecter tu fais quoi?

Enfin bref je vais pas te faire la morale ça me casse bien les couilles aussi de remplir le cahier de texte tous les soirs mais dans la mesure ou je pense que c'est un plus pour le scolaire de l'enfant je me force (contrairement à tout un tas de contraintes débiles décidées en haut lieu et qui ont plus pour but de nous faire chi** qu'autre chose).

Edited by Ice51

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une idée pour régler les problèmes d'horaires des profs et de discipline en classe:

Pk ne pas fixer des heures de présence obligatoire dans l'établissement aux profs?

Ces heures seraient faites en classe avec les élèves sur les cours d'un autre prof.

En gros, t'es prof de math, tu veux corriger tes copies, préparer tes cours etc, ben tu le fais pendant le cours d'espagnol d'un collègue.

Rappelez vous juste comment les cours étaient calme dès qu'un adulte (assistant ou autre) venait observer un autre prof en étant au fond. Plus personne ne bougeait.

Au niveau comportemental, tu ne peux pas trop faire le con, quand il y a une autorité devant et derrière toi.

Et pour les profs ça casserait l'idée de "ils ne foutent rien en dehors des 18hrs/semaine".

Nb: ne me tombez pas dessus si mon idée est trop con, j'aimerai juste avoir des avis là-dessus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Double lol à ce post :

1) Le boulot d'un instit' maternelle/primaire tient plus à de la crèche qu'à un quelconque rôle de maître es-savoir. Et pour avoir dragué pas mal de specimen femelle du genre, elles sont absolument charmantes mais d'un niveau intellectuel certes respectable mais qui les rend inaptes à une transmission d'un savoir autre que celui de type règle de comportement en société en crèche. Il ne faut pas otut mélanger.

2) Je m'étrangle. La primaire EST une garderie. Le boulot d'incorporation de la culture est d'abord de la responsabilité des parents (au moins jusqu'au collège). Personne ne pleure sur les crèches surchargées

J'ai du mal à saisir ton 2ème propos. Pour conserver un minimum d'égalité des chances, il me semble que l'école doit faire ce boulot d'apprentissage. Quid des mômes dont les parents bossent comme des tarés, sans parler de ceux qui ne peuvent pas transmettre ce qu'ils ne connaissent pas?

Et enfin c'est sûr que personne ne pleure sur les crèches surchargées puisque personne n'a de place...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros, je réagissais à l'idée d'une compétence spécifique des profs de primaire.

Mais mon post était maladroit, voire idiot j'hésite encore, mea culpa.

Mais, je pense qu'on surestime nettement les attentes qu'on a des profs de primaire.

En gros, je voulais dire qu'à mon sens, ils ne font pas le même job qu'un prof de lycée. En gros.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros, je réagissais à l'idée d'une compétence spécifique des profs de primaire.

Mais mon post était maladroit, voire idiot j'hésite encore, mea culpa.

Mais, je pense qu'on surestime nettement les attentes qu'on a des profs de primaire.

En gros, je voulais dire qu'à mon sens, ils ne font pas le même job qu'un prof de lycée. En gros.

Bien sur que prof des écoles ce n'est pas le meme métier que prof dans l’enseignement secondaire.

C'est pourquoi, ce n'est pas le meme concours CRPE contre CAPES.

C'est pour ça qu'ils n'ont pas le meme statut.

C'est pour ça qu'un prof des écoles ne peut pas devenir prof dans le secondaire sans passer le CAPES.

Bref je pensais pas qu'il fallait rappeler que c'etait 2 métiers différents tellement ça semble évident.

Edited by Oliroy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sur que prof des écoles ce n'est pas le meme métier que prof dans l’enseignement secondaire.

C'est pourquoi, ce n'est pas le meme concours CRPE contre CAPES.

C'est pour ça qu'ils n'ont pas le meme statut.

C'est pour ça qu'un prof des écoles ne peut pas devenir prof dans le secondaire sans passer le CAPES.

Bref je pensais pas qu'il fallait rappeler que c'etait 2 métiers différents tellement ça semble évident.

Accepte que certaines personnes n'aient pas ton intelligence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est fou quand meme vous recevez un bouquin appelé "la bible du non-changement" quand vous signez dans l'éducation nationale?

Tu vas comprendre :

Dans les années 90's je me suis assis sur un banc de la fac scientifique et technique.

Le chef du département nous explique que la fac forme des chercheurs et des enseignants et qu'elle n'a aucun lien avec l'industrie (le privé), alors imagine l'ambiance à la fac de lettre ou autre !

On enchaine sur l'iufm (à l'époque) qui forme des enseignants qui vont enseigner en lycées techniques et professionnels, alors qu'ils n'ont jamais travaillé dans le privé et qu'ils n'ont jamais appliqué leurs techniques dans l'industrie (privé). Tu vends un produit mais tu ne l'as jamais essayé.

(Mon formateur à l'iufm n'avait jamais enseigné dans le secondaire, il ne connaissait que des étudiants au dessus de bac+2.)

2nd défaut, à la sortie de la fac tu peux avoir un prof du secondaire qui n'a jamais bu une bière, jamais fumé un joint, et même jamais baisé, un gros puceau de la vie, imagine le décalage avec le random élève de LP ou LT.

Autrefois ces défauts étaient corrigés par l’introduction des PLP2s venant du monde professionnel (privé avec de l'expérience et rattrapage sur l'indice), ils passaient le capet ou l'aggreg interne parfois, c'était un très bon mélange des gênes.

Ce n'est pas fini.

Les inspecteurs : des profs en fin de vie qui réorientent leurs carrières vers du pseudo-management pédagogique.

Ils sont tous "politiquement correct ascendant carpette".

Euh ! En 7 ans j'ai eu une seule inspection.

Le personnel de direction : principalement des agrégés de lettre, allemand c'est les nuts, ils n'ont jamais approché l'industrie de près ou de loin, ne comprennent rien au monde actuel.

Ils sont formés par l'université de lettre des années 60 ou 70.

J'étais l'adjoint d'un "GRAND" proviseur (catégorie exceptionnelle pour les connaisseurs), il était complètement aux fraises, il ne comprenait même pas les enseignants de moins de 35 ans, imagine un rendez-vous avec un élève enfumé et sa famille de cassos, épique.

C'est un chantier non !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mouais, voiture paris, suivant ou tu taf c'est rapidement galère.

Quand tu paie pour un service, tu t'attends à ce que le service soit op à 99% et non 90% sur l'année, tu serais content si les mecs d'edf se mettais à faire grève et à couper l'électricité parcequ'on à diminuer leur pause repas de 5 minutes ? Et que tu aurai de l'électricité que 90% de l'année, ça serait cool ?

Et le salaire c'est un brag de m**de d'un mec enervé.

Et puis, vu la vidéo j'ai de sérieux doute sur la véracité, déjà un mec qui film ses pieds au lieu de la scène ...

Ursule, je pense que personne ne t'a prévenu malheureux !

Ce forum est blindé de gauchos, tu vas payer très cher tes propos !! (je risque même d'être le seul à te défendre - c'est pas gagné)

Après 5 mois de sociale-catastrophe, je pense même que les derniers spécimens se trouvent ici : ils sont coriaces. Perso je les aime bien (ils me détestent).

Bonne chance !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PokerStars : Micro Millions
PokerStars : Micro Millions