Jump to content
This Topic
Byshop

[Bilan] François Hollande, 2012 - 2017

Recommended Posts

La présidentielle, c'est le marqueur de la vie démocratique française, enfin qui ça étonnera que tu n'es même pas capté un rudiment de ce style là, donc à la limite, c'est pas aberrant de te prendre pour un demeuré.

Pis si tu votes pr un candidat umps, étant donné qu'ils sont pr ce fédéralisme et qu'ils ont complètement laché la souveraineté, évidemment cette élection est useless, mais j'ai déjà parlé de ça page précédente au cas où ça t'arriverais de lire le topic avant de lâcher tes inepties.

Je sais pas pourquoi tu pars sur les insultes, mais bon allons-y. Je connais bien notre fonctionnement post-monarchique, la présidentielle c'est tellement gros et tellement imbécile que ça devient binaire, c'est une élection pour veaux, c'est pour ça que tout le monde comprend. Tu es le premier à dire que les camps sont pas représentatifs et quand ils essayent de l'être, ils sont caricaturaux.

Plus c'est local et plus c'est juste en terme de vue politique, mais bon ça demande de s'interesser à la politique ce qui au fond est rare en France à part sur les question grossières et maltraitées par les médias.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais pas pourquoi tu pars sur les insultes, mais bon allons-y. Je connais bien notre fonctionnement post-monarchique, la présidentielle c'est tellement gros et tellement imbécile que ça devient binaire, c'est une élection pour veaux, c'est pour ça que tout le monde comprend. Tu es le premier à dire que les camps sont pas représentatifs et quand ils essayent de l'être, ils sont caricaturaux.

Plus c'est local et plus c'est juste en terme de vue politique, mais bon ça demande de s'interesser à la politique ce qui au fond est rare en France à part sur les question grossières et maltraitées par les médias.

Non. C'est toi qui insulte au passage.

Localement, les pouvoirs sont très limités.

Il n'y a que au niveau de la présidence et par la suite des législatives (les deux élections étant lié) qu'on peut élaborer un vrai plan de politique économique, militaire, géopolitique etc, on niveau local on ne gère pas ses questions là. Tu ne vas pas lutter contre le chômage au niveau local.

La présidentielle a été représentative, elle ne l'est plus vu qu'il y a un alignement de quasi presque tout les partis sur une seul et même ligne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La présidentielle a été représentative, elle ne l'est plus vu qu'il y a un alignement de quasi presque tout les partis sur une seul et même ligne.

A quel moment elle a été représentative?? LOL

Giscard D'Estaing? René Coty?

 

PS: Relis, tu pars sur l'insulte car tu es en tilt sur un post précédent qui n'est pas de moi

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas aberrant de prendre les gens pour des demeurés quand la seule election qui les interesse est la présidentielle alors qu'entre l'Europe et le fédéralisme toujours plus atomisé, c'est probablement la plus inutile/désuette/anachronique/monarchique.

Je ne m'immisce pas mais Il y a une contradiction dans ton propos il me semble. La politique européenne est décidée avant tout par le Conseil Européen, qui regroupe les chefs de pouvoir exécutif de chaque pays membre. Et c'est bien le Président qui représente la France au Conseil Européen.

En élisant le Président, on élit donc aussi une espèce de super représentant de notre pays au niveau européen.

Par contre, là où tu as raison je pense, c'est qu'une partie des pays membres de l'UE s'engagent à marche forcée vers une harmonisation fiscale et sociale et que la loi travail n'est qu'une conséquence de cette volonté d'harmonisation. 

A défaut d'une véritable Europe fédérale politique, on est vraiment en train de mettre en place une Europe fédérale économique et sociale. Du coup évidemment le script du calendrier de réformes du pouvoir en France, quel qu'il soit, est connu d'avance. 

Le problème est que le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'a pas été vraiment explicité auprès des électeurs.

Edited by FilleduVent

Share this post


Link to post
Share on other sites

A défaut d'une véritable Europe fédérale politique, on est vraiment en train de mettre en place une Europe fédérale économique et sociale. Du coup évidemment le script du calendrier de réformes du pouvoir en France, quel qu'il soit, est connu d'avance. 

Le problème est que le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'a pas été vraiment explicité auprès des électeurs.

"Ecoutez bande de glands : les nations sont has been, elles ont vécu 350 ans max et ont provoqué des guerres à une échelle inconnue jusqu'alors, notamment en Europe. On sait bien, peuples européens, que vous avez une mémoire qui ferait passer Némo pour un éléphant, mais les mots-clés Hitler, nazi, Stalingrad, camp etc doivent encore vous dire quelque chose. C'est pourquoi on a tenté de paralyser vos envies de primates peu évolués, "c'est la faute aux" (étrangers, patrons, arabes, riches, allemands, français etc etc) en créant une union continentale qui échappe aux apprentis populistes européens qui vous flattent et vous brossent comme vous aimez tant.

Et puis bon, vous êtes tellement stupide que vous croyez encore que l'échange c'est mal et que la protection est le nec plus ultra de toute politique. On sait que vous ne pigez que dalle à l'économie (on vous dirait bien de lire des livres mais c'est au-dessus de vos forces nous le savons) et que le premier blaireau venu qui vous propose de mettre vos problèmes sur le dos d'un autre aura votre suffrage. On a bien tenté de vous mettre tous à l'école mais vous restez, de façon admirablement constante, les mêmes bougres d'ânes à travers les siècles.

La preuve ? Le pen, podemos, Tsipras etc etc, tous les discours extrémistes montent sur notre bon vieux continent. Vous n'apprenez rien. Vous êtes bêtes, repus et sans mémoire.

Et vous voulez qu'on vous confie les clés du camion ? Bande de ploucs."

 

C'est moins vendeur non ?

 

 

Edited by tarace boulba

Share this post


Link to post
Share on other sites

je sais même pas si les étrangers de passage sont concernés:D

en fait leur truc est stupide: j'ai un diesel sorti en 2005, juillet pour mon immatriculation

les vignettes 2, 3 et 4,les plus favorables, c'est mini janvier 2006, donc le mec qui a le même modèle que moi mais immatriculé en 2006 aura une bonne vignette et moi non!!

pas pigeonné perso, plutôt couillonné:ninja:

 

Edited by casinas

Share this post


Link to post
Share on other sites

A quel moment elle a été représentative?? LOL

Giscard D'Estaing? René Coty?

Bah jusqu'en 81, et la trahison de Mitterrand, le Tsipras des 80 en fait, il y avait sur le papier une vrai gauche qui n'avait pas été au pouvoir depuis 45, il y avait la droite d'affaire avec Giscard, il y avait le camp national, et les communistes avec Marchais, bref il y avait une véritable représentation.

Une fois que Mitterrand a trahi son électorat, la c'est sur que ça c'est réduit, et encore plus une fois que l'URSS est tombé parce que le PCF est tombé avec, d'où la montée du FN.

 

Bref avant 81 on peut minimum déterminer 4 grand courant de pensée, maintenant on est tombé à 2, en gros ceux qui pense que la France peut exister dans le concert des nations, et ceux qui prêchent pour les états-unis d'Europe.

A défaut d'une véritable Europe fédérale politique, on est vraiment en train de mettre en place une Europe fédérale économique et sociale. Du coup évidemment le script du calendrier de réformes du pouvoir en France, quel qu'il soit, est connu d'avance. 

C'est exactement ça, donc reste plus qu'à savoir si on accepte ce destin ou si on retrouve nos couilles.

anti-sociale

Et ? dans tout les cas tu voteras pr Juppé qui mettra un tour de vis supplémentaire au tandem Macron/Valls, donc faut pas se plaindre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Ecoutez bande de glands : les nations sont has been, elles ont vécu 350 ans max et ont provoqué des guerres à une échelle inconnue jusqu'alors, notamment en Europe. On sait bien, peuples européens, que vous avez une mémoire qui ferait passer Némo pour un éléphant, mais les mots-clés Hitler, nazi, Stalingrad, camp etc doivent encore vous dire quelque chose. C'est pourquoi on a tenté de paralyser vos envies de primates peu évolués, "c'est la faute aux" (étrangers, patrons, arabes, riches, allemands, français etc etc) en créant une union continentale qui échappe aux apprentis populistes européens qui vous flattent et vous brossent comme vous aimez tant.

Et puis bon, vous êtes tellement stupide que vous croyez encore que l'échange c'est mal et que la protection est le nec plus ultra de toute politique. On sait que vous ne pigez que dalle à l'économie (on vous dirait bien de lire des livres mais c'est au-dessus de vos forces nous le savons) et que le premier blaireau venu qui vous propose de mettre vos problèmes sur le dos d'un autre aura votre suffrage. On a bien tenté de vous mettre tous à l'école mais vous restez, de façon admirablement constante, les mêmes bougres d'ânes à travers les siècles.

La preuve ? Le pen, podemos, Tsipras etc etc, tous les discours extrémistes montent sur notre bon vieux continent. Vous n'apprenez rien. Vous êtes bêtes, repus et sans mémoire.

Et vous voulez qu'on vous confie les clés du camion ? Bande de ploucs."

 

C'est moins vendeur non ?

 

 

A force d'acheter des choses tu ne te rends meme pas compte que tu achetes le terme echange quand tu parles de commercer sans restriction.

 

Lire c'est bien, comprendre ce qu'on lit c'est mieux, savoir critiquer ce quel'on sait, c'est le début.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

anti-sociale

 

"Ecoutez bande de glands : les nations sont has been, elles ont vécu 350 ans max et ont provoqué des guerres à une échelle inconnue jusqu'alors, notamment en Europe. On sait bien, peuples européens, que vous avez une mémoire qui ferait passer Némo pour un éléphant, mais les mots-clés Hitler, nazi, Stalingrad, camp etc doivent encore vous dire quelque chose. C'est pourquoi on a tenté de paralyser vos envies de primates peu évolués, "c'est la faute aux" (étrangers, patrons, arabes, riches, allemands, français etc etc) en créant une union continentale qui échappe aux apprentis populistes européens qui vous flattent et vous brossent comme vous aimez tant.

Et puis bon, vous êtes tellement stupide que vous croyez encore que l'échange c'est mal et que la protection est le nec plus ultra de toute politique. On sait que vous ne pigez que dalle à l'économie (on vous dirait bien de lire des livres mais c'est au-dessus de vos forces nous le savons) et que le premier blaireau venu qui vous propose de mettre vos problèmes sur le dos d'un autre aura votre suffrage. On a bien tenté de vous mettre tous à l'école mais vous restez, de façon admirablement constante, les mêmes bougres d'ânes à travers les siècles.

La preuve ? Le pen, podemos, Tsipras etc etc, tous les discours extrémistes montent sur notre bon vieux continent. Vous n'apprenez rien. Vous êtes bêtes, repus et sans mémoire.

Et vous voulez qu'on vous confie les clés du camion ? Bande de ploucs."

 

C'est moins vendeur non ?

 

 

Certes, c'est bien tourné. Je comprends ton point de vue. Mais on peut quand même se demander si la façon insidieuse de mettre en place progressivement ce projet sans vraiment le dire ne crée pas justement cette opposition, ou tout-au-moins n'explique pas en partie sa montée en puissance. 

On demande aux peuples de monter dans un avion sans en connaitre la destination, et sans savoir qui pilote vraiment l'appareil. J'ai le sentiment que ce faisant on affaiblit voire on démolit petit à petit le projet européen dont tu as justement rappeler les motivations à l'origine de sa création. 

Je crois que la mise en place de ce fédéralisme dans la pratique sans que ça n'ait été validé par les peuples est vouée à l'échec. Le vivre-ensemble, la communauté de destin exigent un contrat explicite qui n'est pas suffisant à lui seul mais néanmoins indispensable. Or là il est absent.

Si l'objectif ne se résume qu'à une super zone de libre-échange, au sein de laquelle les gens sont réduits à l'état de marchandise en ayant été dépouillés de leurs habits de citoyens, j'ai vraiment du mal à croire que ça puisse fonctionner.

 

Edited by FilleduVent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, c'est bien tourné. Je comprends ton point de vue. Mais on peut quand même se demander si la façon insidieuse de mettre en place progressivement ce projet sans vraiment le dire ne crée pas justement cette opposition, ou tout-au-moins n'explique pas en partie sa montée en puissance.

Comment imaginer que si on avait expliciter clairement les objectifs finaux de l'UE des gens auraient donné leur accord à un tel carnage social, la réponse est évidemment non. On a entouré le projet, de "l'Europe c'est la paix", "l'Europe c'est la prospérité", "l'Europe c'est la puissance" tout en faisant du néo-libéralisme pr le top de la pyramide.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que la mise en place de ce fédéralisme dans la pratique sans que ça n'ait été validé par les peuples est vouée à l'échec. Le vivre-ensemble, la communauté de destin exigent un contrat explicite qui n'est pas suffisant à lui seul mais néanmoins indispensable. Or là il est absent.

En même temps, quel mouvement d'ampleur a été décidé par les peuples, y compris depuis l'émergence de la démocratie représentative ? De la révolution française au multiculturalisme contemporain, je ne vois pas trop de grands changements validés par qui que ce soit.

Les théories du contrat social ont laissé penser, à tort, qu'il existait quelque chose d'approchant dans la réalité. Ce n'est évidemment  qu'une pure abstraction intellectuelle.

 

Si l'objectif ne se résume qu'à une super zone de libre-échange, au sein de laquelle les gens sont réduits à l'état de marchandise en ayant été dépouillé de leurs habits de citoyens, j'ai vraiment du mal à croire que ça puisse fonctionner.

Toujours cette vieille incompréhension du libre-échange. Si la politique ne s'occupe que d'économie, cela signifie qu'elle laisse l'individu faire ses choix de vie. Plutôt cool non ?

Franchement, tu as l'impression de n'être "qu'une marchandise" ? Arrête les slogans, compare les conditions de vie des générations récentes.

 

L'UE est une construction originale, qui a (trop) vite progressé en acceptant en son sein des pays qui n'y étaient probablement pas prêt. Ceci dit, tu noteras que tous, y compris la Grèce, se sont battus pour être in. Et que, philosophiquement, il était difficile de refuser l'entrée à un pays européen.

En outre, les citoyens se sont exprimés en 1992. L'Europe est malheureusement le bouc-émissaire idéal pour tous les démagogues et les citoyens qui ne comprennent rien au monde dans lequel ils vivent. Ca ne veut pas dire que le projet est parfait, idéal voire même pertinent. Cela signifie juste que les raisons avancées contre l'UE sont généralement ineptes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En outre, les citoyens se sont exprimés en 1992.

Les citoyens se sont également exprimés en 2005, bon la bizarrement on ne les a pas écouté donc ça fonctionne comment, pile ou face ?

Quand bien même, depuis quand dans un système dit démocratique, une décision est gravé dans le marbre à partir du moment où il y a eu un vote ? On peut jamais faire revoter les gens dessus ? Parce que entre ce qu'Attali promettait dans les débat TV des années 90 (même promesse d'ailleurs avec le TAFTA) et la réalité du terrain actuel, il y a un écart assez phénoménal.

Ce tromper est humain, persister dans l'erreur est diabolique comme dit le dicton.

 

La Grèce a rejeté massivement l'UE, bon Tsipras les a fait rester quand Varoufakis était prêt à lâcher les amarres donc je vois pas trop d'où tu sors que les grecs veulent être "in".

Toujours cette vieille incompréhension du libre-échange. Si la politique ne s'occupe que d'économie, cela signifie qu'elle laisse l'individu faire ses choix de vie. Plutôt cool non ?

Toujours cette vielle incompréhension du libre échange = liberté, pfiou, il y a des gens qui en sont encore là ?? Tu n'as pas l'impression que l'économie conditionne vachement tes choix de vie ?

L'Europe est malheureusement le bouc-émissaire idéal pour tous les démagogues et les citoyens qui ne comprennent rien au monde dans lequel ils vivent. Ca ne veut pas dire que le projet est parfait, idéal voire même pertinent. Cela signifie juste que les raisons avancées contre l'UE sont généralement ineptes.

Ce n'est pas parce que toi tu trouves cool toute les politiques d'austérité concocté par l'UE que c'est le cas de tout le monde, et heureusement l'écrasante majorité des français rejettent ces politiques d'austérité et de mises en concurrence déloyale des travailleurs venu de tout horizons, sans forcément cerner d'où elles viennent malheureusement.

Edited by Argento

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'objectif ne se résume qu'à une super zone de libre-échange, au sein de laquelle les gens sont réduits à l'état de marchandise en ayant été dépouillés de leurs habits de citoyens, j'ai vraiment du mal à croire que ça puisse fonctionner.

C'est effectivement sur cet aspect que se focalisent les critiques et les débats; réduisant grosso modo l’Europe à la comission. Mais l’Europe c'est également la culture, le droit, la science, l'industrie et bien d'autres choses encore; c'est dommage que cette Europe là soit trop rarement mise sur la table lors des débats. Changeons le fonctionnement des institutions avant de les écrouler. La plupart des gros pays hors de l'UE et de l'euro ont également des problèmes économiques, peut être que le problème est autre. 

S'agissant de la "super-zone de libre échange", dans l'état actuel elle ne me convient pas (fiscalité, droit du travail...). Cela dit nous pourrions avoir le même débat à l'échelle de "la France cette giga-zone de libre échange". Banque de France ou BCE, je n'ai pas de raison de croire que l'une et plus efficace que l'autre. Par ailleurs je suis sûr que Toulouse, assise sur le giga-milliard du carnet de commande d'Airbus(true story), s'en sortirait mieux avec sa propre monnaie. 

Est-ce que les Bretons ont perdu leur culture suite à leur "intégration" dans la France? La Corse souveraine! 

 

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que les Bretons ont perdu leur culture suite à leur "intégration" dans la France? La Corse souveraine! 

Tu dois pas avoir beaucoup d'ancêtres breton dans ta famille pr sortir une ineptie pareille.

Ma propre grand mère ne parlait pas français quand elle est arrivé à l'école, à la fin de sa vie elle ne parlait plus breton, d'ailleurs le breton est une langue morte. Et il y avait interdiction de parler breton à l'école républicaine française.

La présence de la culture bretonne se résume à du folklore.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 

Les citoyens se sont également exprimés en 2005, bon la bizarrement on ne les a pas écouté donc ça fonctionne comment, pile ou face ?

C'est un scandale démocratique. Rien à dire.

Quand bien même, depuis quand dans un système dit démocratique, une décision est gravé dans le marbre à partir du moment où il y a eu un vote ? On peut jamais faire revoter les gens dessus ?

Non, on ne redéfinit pas le "contrat" commun à chaque génération. C'est vrai pour l'UE comme pour toutes les constructions politiques qui l'ont précédé. Après 1870 et l'établissement définitif de la République, on a fait revoter les français ? non.

La Grèce a rejeté massivement l'UE, bon Tsipras les a fait rester quand Varoufakis était prêt à lâcher les amarres donc je vois pas trop d'où tu sors que les grecs veulent être "in".

La Grèce s'est battu pendant 20 ans pour être incluse dans l'UE. A ma connaissance, personne n'a braqué le pays pour les obliger à adhérer. Au contraire, la commission avait rendu un avis défavorable. Franchement, si Socrate n'appartenait pas à l'histoire de ce (magnifique) peuple, le pays n'aurait pas sa place dans l'UE. J'ai la flemme de le retrouver mais le passage du choc des civilisations sur la Grèce dans l'UE (1995) est savoureux.

 

Toujours cette vielle incompréhension du libre échange = liberté, pfiou, il y a des gens qui en sont encore là ?? Tu n'as pas l'impression que l'économie conditionne vachement tes choix de vie ?

Essaie au moins de lire les phrases que tu cites. Je ne dis nulle part que libre-échange = liberté, je dis que lorsque la politique ne fixe pas un idéal collectif et se limite à définir des règles économiques, elle diminue la coercition sur les individus.

Ce n'est pas parce que toi tu trouves cool toute les politiques d'austérité concocté par l'UE que c'est le cas de tout le monde, et heureusement l'écrasante majorité des français rejettent ces politiques d'austérité et de mises en concurrence déloyale des travailleurs venu de tout horizons, sans forcément cerner d'où elles viennent malheureusement.

Austérité incompatible avec hausse des dépenses publiques. Peut pas faire plus simple.

La concurrence n'est jamais déloyale, sauf cas très particulier du dumping. Les collectivistes, dont tu fais partie, ont tenté de forger le concept de "dumping social" mais l'idée est un non-sens. Un peu comme la "justice sociale". Flemme de développer.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours sur l'aspect critique @tarace boulba

 

http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/21/brexitornot-la-critique-revient-toujours-sur-la-legitimite-democratique-des-instances-europeennes_4955201_4872498.html

 

ibo : Quels sont les événements historiques précisément qui sont à l’origine de votre commentaire, Mme Marshall : « Croire que des hommes politiques européens non élus par les Britanniques puissent prendre des décisions à leur place est contraire aux principes du Royaume-Uni » ?

Selon le constitutionnaliste victorien A.V. Dicey, il y a deux grands principes de la Constitution non codifiée britannique : la souveraineté parlementaire et la suprématie du droit. Depuis la glorieuse révolution de 1688, le pouvoir du parlement s’est affirmé par rapport au pouvoir de la Couronne. A partir du 19e siècle, plusieurs constitutionnalistes, Bagehot et Dicey en particulier, ont expliqué que la suprématie des lois du royaume votées par le parlement était l’édifice sur lequel reposait la Constitution. Cela signifie que seul le parlement peut faire et défaire les lois, et nulle autre institution ne peut se substituer à lui. Le parlement est souverain parce qu’il représente la nation, c’est donc bien une démocratie parlementaire, et cette souveraineté parlementaire ne peut pas se partager. C’est pourquoi la primauté du droit communautaire européen pose problème aux Britanniques.

Alasdair : « Croire que des hommes politiques européens non élus par les Britanniques puissent prendre des décisions à leur place est contraire aux principes du Royaume Uni. » Qu’en est-il de la Chambre des lords ?

La Chambre des lords n’est pas l’organe décisionnel puisque ce pouvoir relève de la Chambre des communes et des députés aux Communes élus par le peuple au moment des élections législatives. Depuis les changements constitutionnels sous le gouvernement New Labour de Tony Blair après 1997, la Chambre des lords n’a plus que 92 « pairs héréditaires » et le reste de la Chambre est constitué de « pairs non héréditaires », qui représentent tous les bords politiques de la nation. Leur rôle est de réviser les lois et d’émettre des avis qui permettent aux députés aux Communes de mieux les voter. La Chambre des lords n’a plus qu’un seul veto, celui de refuser que la Chambre des communes vote une prolongation de son mandat.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un scandale démocratique. Rien à dire.

Bah oui on est d'accord, mais bon, on s'en accommode bien...

Après 1870 et l'établissement définitif de la République, on a fait revoter les français ? non.

What ? Les français n'avait pas voté en premier lieu, ça n'a aucun sens de comparer la construction de la France au travers de l'histoire militaire sur le tps long de l'histoire et l'UE, puisque l'UE il y a eu un vote au préalable.

La Grèce s'est battu pendant 20 ans pour être incluse dans l'UE. A ma connaissance, personne n'a braqué le pays pour les obliger à adhérer. Au contraire, la commission avait rendu un avis défavorable. Franchement, si Socrate n'appartenait pas à l'histoire de ce (magnifique) peuple, le pays n'aurait pas sa place dans l'UE. J'ai la flemme de le retrouver mais le passage du choc des civilisations sur la Grèce dans l'UE (1995) est savoureux.

La tu fais de l'anachronisme, quand la Grèce est rentré, c'était l'Europe à 15 ou à 12, flemme de vérifier, mais en gros, c'était le pays le plus faible parmi des pays globalement tous riche ou du moins largement mieux que la Grèce. En résumé, les autres membres pouvaient aider, maintenant c'est plus du tout le cas et c'est bien la raison pr la quelle l'UE est un échec, c'est qu'il n'y a pas les transferts fédéral nécessaire au fonctionnement de la fédération.

C'est du chacun pr soi, donc les plus pauvres se tapent l'austérité au plafond et le tout avec une monnaie archi sur évalué.

Conclusion, les grecs n'ont pas voté pr ça, c'est tjr la même rengaine, les termes du "contrat" ont changé, donc ils ont voté à la base certes, mais entre tps il y a un paquet de médiations qui ont changé la donne du tout au tout, un peu comme le référendum de 2005 où on a comme par hasard pas demandé au peuple son avis sur les médiations qui ont conduit à l'échec actuel.

Dans ces conditions vient pas me dire qu'il faut accepter le deal final... si encore ça fonctionnait...

Austérité incompatible avec hausse des dépenses publiques. Peut pas faire plus simple.

La concurrence n'est jamais déloyale, sauf cas très particulier du dumping. Les collectivistes, dont tu fais partie, ont tenté de forger le concept de "dumping social" mais l'idée est un non-sens. Un peu comme la "justice sociale". Flemme de développer.

On est justement à fond dans le dumping, le dumping en tout genre, l'Irlande nous fait du dumping fiscal avec son taux d'IS hyper bas, l'Allemagne nous fait du dumping sur l'immigration (europe de l'est) avec des salaires sans smic. La Chine nous fait du dumping à tout les niveaux, social, environnemental, salarial. Bref chaque pays à ses avantages concurrentiel, mais on a pas à tirer vers le bas les conditions de travail sous prétexte de la rentabilité et du libre échange.

Le libre échange induit de fait qu'on uniformise les conditions travail sinon comment on lutte contre le coût de prod chinois, on peut pas donc on devient tous des producteurs chinois ou bien on se protège économiquement ? Je rappel que tout cela ce fait au profit des détenteurs de moyen de production, donc non on a pas accepté de se faire soumettre pr que le top 1% s'en mette plein les fouilles quand la masse ce fait précariser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah jusqu'en 81, et la trahison de Mitterrand, le Tsipras des 80 en fait, il y avait sur le papier une vrai gauche qui n'avait pas été au pouvoir depuis 45, il y avait la droite d'affaire avec Giscard, il y avait le camp national, et les communistes avec Marchais, bref il y avait une véritable représentation.

Une fois que Mitterrand a trahi son électorat, la c'est sur que ça c'est réduit, et encore plus une fois que l'URSS est tombé parce que le PCF est tombé avec, d'où la montée du FN.

Tiens je vais faire mon Argento car c'est mérité. "c'est ouf de raconter de la m**de comme ça"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et ? dans tout les cas tu voteras pr Juppé qui mettra un tour de vis supplémentaire au tandem Macron/Valls, donc faut pas se plaindre.

Je te l'ai déjà dit le nationalisme c'est pas ma came.

Sinon, je crains que les choses ne se fassent pas dans les urnes.

Je ne dis pas que je le souhaite. Mais je le crains.

Tant pis pour eux.

 

Tu ne me convaincras pas de voter pour ta copine.

Et on est environ 60-65 % à le penser.

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'UE est une construction originale, qui a (trop) vite progressé en acceptant en son sein des pays qui n'y étaient probablement pas prêt.

Tout est dans le trop. On a mis la charrue avant les bœufs.

 

1 - D'abord des critères de convergence. (smic, etc...).

2 - Une monnaie commune.

3 - Une monnaie unique.

 

Tout ça avec Allemagne, France, Italie, Benelux. Voire Espagne.

Et ensuite les autres pays rentrent progressivement. Et pas par paquet de 10.

 

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites

La concurrence n'est jamais déloyale, sauf cas très particulier du dumping.

 

Très particulier ?

Directive travailleurs détachés, etc. Et ce n'est pas marginal.

Tout le monde s'est astiqué sur la grandeur de la France pour le chantier harmony of the seas.

 

 

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/travail-detache-ils-travaillent-ici-pour-leur-entreprise-de-la-bas-3546485

 

 

Quid du travail détaché illégal ?

En France, on compterait 230 000 travailleurs détachés légaux… et plus de 300 000 illégaux ! Le droit du travail n’est donc pas respecté pour tous (horaires, salaires…). De quoi faire baisser, encore, le coût de la main-d’œuvre et la rendre encore plus flexible. Autant de fraudes qui accentuent un dumping social pourtant très décrié. 

 

 

 

Là encore tout tient dans un mot. Sauf.

Il pleut sauf quand il fait soleil.

 

Edited by gazelle427

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×