Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
toxic

Présidentielle 2012 - Premier tour !

Premier tour présidentielle 2012  

499 members have voted

  1. 1. Au premier tour des présidentielle 2012, vous votez pour :

    • Eva Joly (Europe Ecologie - Les Verts)
    • François Bayrou (Modem)
    • François Hollande (PS)
    • Nicolas Sarkozy (UMP)
    • Marine Le Pen (FN)
    • Jean Luc Mélenchon - (Front de gauche)
    • Vote Blanc
    • Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)
    • Nicolas Dupont-Aignant (Debout la République)
    • Philippe Poutou (NPA)
    • Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès)


Recommended Posts

J'ai googlé "conseillers économiques François Hollande" et j'a itrouvé çà:

source : http://www.jolimai.org/?p=193

Les conseillers économiques de François Hollande (1)

Elie Cohen

Directeur de recherche au CNRS et à Sciences Po, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, il est aussi administrateur des firmes EDF Energies Nouvelles, Steria et PagesJaunes, ex-administrateur d’Orange et Vigeo.

Jean-Hervé Lorenzi

Professeur à l’Université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, ex-conseiller du président du groupe Havas et du Premier ministre socialiste Edith Cresson, actuel administrateur de BNP Paribas Assurances, de la Cie financière Edmond de Rothschild, et membre du conseil d’orientation de l’Institut Montaigne, think tank créé par Claude Bébéar (Axa).

Jean-Paul Fitoussi

Président de l’Observatoire français de la conjoncture économique (OFCE), membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre, ex-coordonnateur de la « Commission sur la performance économique et le progrès social » – lancée à l’initiative du président Sarkozy – et président de la sous-commission de la « Commission des Nations-Unies sur la Réforme du système monétaire et financier international », ce chroniqueur du Monde et de La Republicca est aussi administrateur du trust financier italien Sanpaolo IMI, de Telecom Italia et de Banca Sella Holding.

Emmanuel Macron

Ancien membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » – installée par le président Sarkozy – et actuel associé-gérant chez Rothschild & Cie Banque.

Stéphane Boujnah

Ex-membre de la « Commission Attali pour la libération de la croissance » et conseiller de Dominique Strauss-Kahn à Bercy, il est aujourd’hui le patron de la branche française du groupe financier espagnol Santander.

Que du beau monde.

Hollande veut 'dominer' la finance avec des conseillers issus du monde de la finance !

plus sérieusement, dommage que ces types là soit pas ministre de l'économie ou du budget pour remplacer ceux en place.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Jacques Cheminade for the win. Intéressant la vidéo avec Dupont aignan... Le type se fait huer alors qu'il propose ce qui pourrait sauver la grèce, cad leur sortie de l'euro... Ce qui en dit long sur l'ouverture d'esprit des gens d'extreme gauche qui l'agresse

Edited by JusteUnCake

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je vous fait suivre la réponse du candidat Dupont Aignan sur quelques sujets posés. Chacun se fera son idée sur la chose en fonction de ses valeurs, mais bon je reste perplexe même si j'apprécie le fait d'avoir eu un réponse précise à mon message. Voici une partie de la réponse qui nous concerne directement :

----

Concernant votre réflexion sur les jeux en ligne, je constate comme vous, que le système mis en place est une catastrophe. Si je suis élu Président de la République en 2012, je reviendrais sur cette libéralisation conduite par le gouvernement sous les injonctions plus ou moins impérieuses de Bruxelles.

En effet, ce système a remplacé un monopole public dont les profits allaient directement au budget de l’Etat et dont l’agressivité publicitaire, comme la variété des jeux proposés, était relativement restreinte. Ce système, tout en modérant donc l’addiction au jeu, permettait également de lutter efficacement contre le blanchiment d’argent sale. Avec la libéralisation, c’en est fini : une offre pléthorique en nombre et en variété, une publicité légalisée qui va racoler l’internaute à chaque instant de sa vie, un contrôle de l’âge légal évidemment contourné, une prévention des risques inexistante ou presque dans les faits, etc.

On est ici dans la caricature de la trahison de l’intérêt général au profit de quelques intérêts particuliers. Pourtant, dans leurs tréfonds, les Français aspirent à renouer avec une autre société, pas celle du travail le dimanche et des paris en un clic à toute heure : une société fondée sur des valeurs de partage, de responsabilité pour soi et pour les autres, où la modération et le sens de l’intérêt collectif l’emporte sur l’assouvissement des bas instincts.---

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai réussi à trouver la vidéo du programme présidentiel de François Asselineau en un seul fichier.

Les 15 premières minutes sont à part et constituent une lettre ouverte aux élus pour recueillir des parrainages.

Merci Bibabu d'avoir posté cette vidéo que j'ai pu ainsi voir en intégralité.

En plusieurs fois, j'ai regardé toute la vidéo. Je dois dire qu'il y a beaucoup d'éléments qui me plaisent dans son discours.

- Le fait qu'il présente un programme présidentiel, et non un programme combo "voilà ce qu'on va faire si je suis président et que mon parti a la majorité à l'assemblée";

- Le fait qu'il identifie certains maux avérés de notre système politique et qu'il propose des mesures concrètes (certaines fonctions à mandat unique; pas de cumul des mandats ni des salaires; sanctions contre les détournements d'argent public; etc.)

- Le fait qu'il adresse l'indépendance de la presse, la liberté des citoyens sur internet et dans la rue, l'indépendance entre le pouvoir public et l'argent privé;

- Le fait que son programme présidentiel ne dépende pas de la palette de représentation politique qui sera à l'Assemblée.

La peur du changement autour de son programme concerne ses principes n°1 : la sortie de l'Euro (la monnaie) et la sortie de l'Europe (la France ne relèvera plus du droit européen).

- Pour la sortie de l'Euro, ni la Grande-Bretagne, ni la Suède, ni le Danemark, qui ont des monnaies propres, ne s'en sortent plus mal (ou mieux?) sur leur politique économique ou monétaire;

- Pour la sortie de l'Europe, certains articles de droit européen lient poings et pieds la France - politique économique, politique agricole, etc; sortir de l'UE est un moyen pour s'en affranchir. On pourrait bien sûr se demander comment on en est arrivé là, mais force est de constater que voter oui à Maastricht ne signifiait pas "dire oui à Maastricht, Amsterdam, Nice et Lisbonne" et que pourtant cela a été fait à un rythme accéléré. put**n de bureaucrates européens (image d'Epinal... ou pas).

- N'étant ni spécialiste politique ni juriste de droit politique, je ne sais pas détecter (s'il y en a) les biais ou les erreurs de jugement de François Asseline. Son parcours est à mettre à son crédit, connaître les fonctionnements et les dysfonctionnements de l'appareil de l'Etat est nécessaire pour le transformer dans le bon sens.

Cette vidéo de cinq heures et le powerpoint qui va avec est, de très loin, ce qui m'a le plus plu dans ce que fait ce candidat. Le bonhomme parle, parle sans doute trop, fait parfois une vanne inutile, mais ce n'est pas vraiment gênant. Il y a une part de marketing (mot moderne signifiant propagande) sur le site web de l'u-p-r.

Cinq heures de programme (source : vidéo citée + Site U-P-R, programme ) décrivant la stratégie du pouvoir exécutif :

1 – Indépendance politique

2 - Rétablir la démocratie

3 - Les Médias

4 – Une société de liberté (Internet)

5 - L’égalité des citoyens

6 – Les banques et la finance

7 – L’intérêt général

8 – La production nationale

9 - Nationalisations (EDF, Autoroutes, SNCF, …)

10 – Capital et travailleurs

11 - Rémunération et logement

12 – Syndicats et financement

13 – Santé et sécurité sociale

14 – L’agriculture et la qualité des aliments

15 – Les retraites

16 – L’enseignement et la culture

17 – Rétablir la grandeur de la France

18 – La Francophonie

19 – Référendums et débats nationaux (politique énergétique, immigration, dette publique)

20 – Les sujets non abordés (impôts, taxes, fiscalité, emploi, insertion, …)

Share this post


Link to post
Share on other sites

sympa ces méthodes, je croyais que le président Monsieur Nicolas Sarkozy revendiquait une république irréprochable : (

je sais même plus quoi en penser de tout ça , c'est triste...

http://www.lefigaro.fr/emploi/2012/02/16/09005-20120216ARTFIG00431-bertrand-ferait-pression-pour-decaler-les-licenciements.php

Selon le magazine Challenges, le ministre du Travail aurait donné des instructions à la FNAC ou encore à Areva pour qu'elles décalent de quelques mois leurs projets de licenciements.

Une poussée du chômage n'est pas de bon augure à quelques semaines des élections. Afin d'éviter l'effet délétère qu'aurait l'annonce de nouveaux plans sociaux, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, aurait donné des instructions à plusieurs grandes entreprises afin qu'elles décalent leurs projets de licenciements, fait savoir le magasine Challenges .

La Fnac, qui avait annoncé au mois de janvier un plan d'économies comprenant 500 suppressions de postes, aurait été contactée, de même que le groupe Areva. Selon les chiffres que s'est procuré le Figaro en octobre dernier, le groupe énergétique envisagerait la suppression de 3000 à 4000 postes dans le monde, «selon le scénario le plus dur évoqué au sein du management». Le ministre de l'Economie, François Baroin, avait cependant déjà tapé du poing sur la table au mois de novembre et obtenu d'Areva qu'il ne procède à «aucune suppression de postes, aucun plan de départs volontaires et aucun impact sur les sites français». La direction du groupe avait alors démenti le volet français du plan.

Selon Challenges, PSA Peugeot Citroën et Renault seraient également concernés par ces instructions émanant du ministre du Travail. PSA, qui envisagerait selon les syndicats de supprimer plus de 4000 postes en France, avait déjà précisé, sous la pression du gouvernement, que son plan d'économie ne se traduirait par aucun plan de départ volontaire ni licenciements, mais essentiellement par des départs en retraite non remplacés.

En 2011, plus de 150.000 demandeurs d'emploi supplémentaires se sont inscrits à Pôle emploi, portant à 2,88 millions le nombre de chômeurs en France. La barre des 3 millions de chômeurs n'est pas encore franchie, mais au ryhtme actuel de la progression du chômage, elle pourrait l'être avant l'élection présidentielle. Un cap symbiolique qui serait du plus mauvais effet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La gauche a été au gouvernement pendant quinze ans, nous avons libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n'y a donc pas de craintes à avoir". François Hollande pour «The Guardian» le 14 février 2012.

La city peut souffler.

http://www.atlantico.fr/decryptage/francois-hollande-finance-ennemi-declaration-guardian-journalistes-britanniques-gauche-serge-federbusch-289311.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens ce matin Hamon disait que la France se plier aux désirs de l'Allemagne concernant les réformes des institutions européennes. Et puis c'est Sarkozy nous dit que sur un plan économique nous devrions suivre l'exemple de l'Allemagne (ne jurant que par elle). Mais voilà que ce matin on apprend que le Président allemand, certes il n'a qu'un titre honorifique mais il appartient tout de même au CDU (encensé par Merkel pour avoir cette fonction), démissionne, car mis en cause pour des faits de corruptions... finalement les allemands dans la discrétion n'auraient-ils pas pris exemple sur la France ? :explose:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poursuivi par Marine Le Pen, VSD a été condamné pour avoir écrit qu'elle était "une fille qui aime manger, boire et baiser". Puisqu'elle se considère insultée (alors qu'elle aurait du prendre ça pour un compliment, à mon avis), j'en déduis qu'elle n'aime ni manger, ni boire, ni baiser (je compatis - ou pas, on n'a que ce que l'on mérite - pour Louis Aliot).

Triste personnage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah ! manger on le savait elle ne fait pas un 38 la Marine, boire là je suis surpris parce que quand elle parle elle me fait penser aux mecs du bar-PMU au coin de ma rue quand ils parlent politique. Pour ce qui est de la baise nom de bleu la VSD ils abusent, faut pas confondre le salon de l'agriculture et le salon de l'érotisme, le vétérinaire doit bien faire son boulot...

Edited by speedrun

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interrogé sur l’agression qu’a subi Nicolas Dupont-Aignan, Jean-Luc Mélenchon le petit père sans peuple et sans moustache a déclaré:

…il lui revient de savoir que personne parmi nous n’aime la confusion des genres politiques. Il aurait dû y penser. Il aurait dû organiser sa présence de son côté avec les militants de son parti. Personne ne les aurait empêchés de le faire. Mais venir au milieu des nôtres, comme s’il était chez lui : non. Ce n’est pas raisonnable pour lui de ne pas l’avoir compris tout seul. Aucun de nous n’a envie de donner prise aux insupportables amalgames qui font les délices de la presse « oui-oui » qui met dans un même sac « souverainiste » ou « populiste » tout ce qui s’oppose à leur cruel aveuglement. Et devant le martyr des Grecs nous mettons en cause le capitalisme de notre époque, français, allemand et nord-américain en particulier. Pas les billevesées des frustrations nationalistes. Nous ne voulons pas être récupérés. Nous sommes internationalistes.

Edited by Bibabu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
partypoker : Summer Freerolls
partypoker : Summer Freerolls