Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Piercy

Einstein & la vitesse de la lumière

Recommended Posts

d'aprés une émission scinetifique que j'avais regardé il y a quelques mois de ca, plus on se rapproche de la vitesse de la lumiére plus on voyage dans le futur car le temps ralentirais dés que l'on irais de plus en plus prés de la vitesse de la lumiére car justement celle ci ne peut être dépassé, quand est il donc maintenant ? si l'on dépasse la vitesse de la lumiére peut t'on donc vraiment voyager vers le futur étant donné que la vitesse de la lumiére est dépassé ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question pour neutralinos (Désolé si j'ai écorché ton pseudo):

Que peux-tu répondre au post de xdaemon sur la supernova dans je ne sais plus quelle galaxie qui

a rejeté des photons et neutrinos ?

D'après Xdaemon, les photons et neutrinos ont été mesurés en même temps sur terre, alors que d'après

le calcul récent les photons auraient dus arriver 3 ans plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai une question pour neutralinos (Désolé si j'ai écorché ton pseudo):

Que peux-tu répondre au post de xdaemon sur la supernova dans je ne sais plus quelle galaxie qui

a rejeté des photons et neutrinos ?

D'après Xdaemon, les photons et neutrinos ont été mesurés en même temps sur terre, alors que d'après

le calcul récent les photons auraient dus arriver 3 ans plus tard.

neutrino a filé un lien où la réponse y est donnée. Il s'agit dans le cas présenté par xdameon de basse énergie. Pas dans l'expérience discutée.

imo ca sert à rien qu'ils soient à 3 à discuter si seul 1 est réellement capable de répondre. C'est une question d'efficience...

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'aprés une émission scinetifique que j'avais regardé il y a quelques mois de ca, plus on se rapproche de la vitesse de la lumiére plus on voyage dans le futur car le temps ralentirais dés que l'on irais de plus en plus prés de la vitesse de la lumiére car justement celle ci ne peut être dépassé, quand est il donc maintenant ? si l'on dépasse la vitesse de la lumiére peut t'on donc vraiment voyager vers le futur étant donné que la vitesse de la lumiére est dépassé ?

Toujours se méfier des émissions qui parfois font un peu sensationnalisme.

Notre temps propre ne ralentit pas quand on voyage à une vitesse qui se rapproche de c, mais la différence d'écoulement du temps entre nous (en mouvement) et un référentiel "au repos" fait que le temps passe beaucoup plus vite dans ce dernier.

Donc ce n'est pas un voyage vers le futur à proprement parler, c'est plutôt un "avance-rapide". Irréversible.

J'ai une question pour neutralinos (Désolé si j'ai écorché ton pseudo):

Que peux-tu répondre au post de xdaemon sur la supernova dans je ne sais plus quelle galaxie qui

a rejeté des photons et neutrinos ?

D'après Xdaemon, les photons et neutrinos ont été mesurés en même temps sur terre, alors que d'après

le calcul récent les photons auraient dus arriver 3 ans plus tard.

Je ne veux pas lui enlever sa réponse, néanmoins j'en ai une; ce que j'ai lu depuis, et il parait qu'ils en parlent dans leur papier, c'est que les neutrinos de supernova sont d'une énergie bien inférieure à ceux utilisés dans l'expérience OPERA. Cela pourrait donc être une question d'énergie, seuls les neutrinos de haute énergie dépassant c. :oops:

fyp

[blablabla sans aucun sens pour faire style]

sur ce je reprends du popcorn.

T'es vraiment un grand, grand, grand malade. Qui un jour met +1 pour les explications et le lendemain, vexé, déclare qu'elles ne valent rien. Franchement, je te souhaite de trouver un traitement.

Edited by XDaemon

Share this post


Link to post
Share on other sites

neutrino a filé un lien où la réponse y est donnée. Il s'agit dans le cas présenté par xdameon de basse énergie. Pas dans l'expérience discutée.

Ah ok, j'avoue ne pas avoir suivi les liens.

Je reste quand même perplexe pour le moment, ce ne serait pas la première fois

qu'une équipe communique sur un "major breakthrough" avant que le résultat ne soit invalidé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc que je ne comprend pas, c'est quand on dit que le mouvement est relatif. Par exemple quand A s'éloigne de B, certains diront que c'est B qui s'éloigne de A.

Si cette éloignement se produit à une vitesse proche de la lumière, alors on pourra savoir lequel de A ou B s'est éloigné puisque celui qui se sera déplacé aura vu moins de temps s'écoulé puisque proche de la vitesse de la lumière. Ainsi le mouvement est absolu puisqu'on peut savoir qui bouge le plus.

Ma question est-elle claire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc que je ne comprend pas, c'est quand on dit que le mouvement est relatif. Par exemple quand A s'éloigne de B, certains diront que c'est B qui s'éloigne de A.

Si cette éloignement se produit à une vitesse proche de la lumière, alors on pourra savoir lequel de A ou B s'est éloigné puisque celui qui se sera déplacé aura vu moins de temps s'écoulé puisque proche de la vitesse de la lumière. Ainsi le mouvement est absolu puisqu'on peut savoir qui bouge le plus.

Ma question est-elle claire ?

paradoxe des jumeaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc que je ne comprend pas, c'est quand on dit que le mouvement est relatif. Par exemple quand A s'éloigne de B, certains diront que c'est B qui s'éloigne de A.

Si cette éloignement se produit à une vitesse proche de la lumière, alors on pourra savoir lequel de A ou B s'est éloigné puisque celui qui se sera déplacé aura vu moins de temps s'écoulé puisque proche de la vitesse de la lumière. Ainsi le mouvement est absolu puisqu'on peut savoir qui bouge le plus.

Ma question est-elle claire ?

C'est pas une question de mouvement c'est une question d'accélération. L'accélération est absolue.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a un truc que je ne comprend pas, c'est quand on dit que le mouvement est relatif. Par exemple quand A s'éloigne de B, certains diront que c'est B qui s'éloigne de A.

Si cette éloignement se produit à une vitesse proche de la lumière, alors on pourra savoir lequel de A ou B s'est éloigné puisque celui qui se sera déplacé aura vu moins de temps s'écoulé puisque proche de la vitesse de la lumière. Ainsi le mouvement est absolu puisqu'on peut savoir qui bouge le plus.

Ma question est-elle claire ?

Le mouvement est relatif entre deux référentiels qui sont en translation uniforme l'un par rapport à l'autre. Mais si A part pour atteindre la vitesse de la lumière, alors il est accéléré. Pendant son accélération, il n'est pas en mouvement de translation uniforme donc oui, dans ce cas on peut savoir que c'est A qui se déplace et accélère.

Autre question : le fait pour les neutrinos de passer plus prêt du centre de la Terre peut-il modifier les résultats ? (Déformation espace-temps toussa)

Oui, je ne sais pas à quelle échelle mais oui. Je suis cependant persuadé que les effets de Relativité Générale, s'ils sont significatifs (trajet de 750 km à proximité d'une planète, bof) ont été pris en compte.

Edited by XDaemon

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après-vous combien de temps il faudra pour confirmer ou infirmer cette nouvelle (semaines, mois, années) ? Existe-il des tunnels ailleurs dans le monde qui permettent de faire d'autres expériences avec d'autres équipes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Existe-il des tunnels ailleurs dans le monde qui permettent de faire d'autres expériences avec d'autres équipes ?

Le Fermilab à Chicago a une expérience similaire, qui avait déjà observé un dépassement de la vitesse de la lumière en 2007, mais du même ordre que l'incertitude de la mesure (je crois que c'est eux, mais je n'ai pas retrouvé la source où je l'ai lu). Et les Japonais ont (ou veulent faire) également une expérience du même type.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Fermilab à Chicago a une expérience similaire, qui avait déjà observé un dépassement de la vitesse de la lumière en 2007, mais du même ordre que l'incertitude de la mesure (je crois que c'est eux, mais je n'ai pas retrouvé la source où je l'ai lu). Et les Japonais ont (ou veulent faire) également une expérience du même type.

Oui c'est l'expérience MINOS.

D'après-vous combien de temps il faudra pour confirmer ou infirmer cette nouvelle (semaines, mois, années) ? Existe-il des tunnels ailleurs dans le monde qui permettent de faire d'autres expériences avec d'autres équipes ?

A mon avis, des semaines pour repérer une éventuelle erreur de mesure/source d'incertitude/effet théorique non pris en compte; mais au moins des mois s'ils veulent refaire le protocole expérimental ailleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evitez de parler de voyages dans le temps car les voyages dans le passé sont impossibles (principe de causalité).

T'es gentil de venir throller mais rien dans les lois de la physiques actuelles n’interdit les voyages dans le temps (y compris les voyages dans le passé.)

Le principe de causalité, reste bien un principe et pas une loi.

Ca ne veut pas dire que à l'avenir, une loi de la physique (qui reste à trouver) les interdira comme le pense certains physiciens. Donc actuellement rien ne nous empêche de rêver.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les voyages dans le futur sont très probables mais ceux dans le passé sont completement illogiques espèce de tare !

Upgrade ton brain et reviens poster merci.

Les choses illogiques c'est pas ce qui manque dans la physique. Donc upgrade your brain et reviens me dire quel loi de la physique interdit les voyages dans le passé?

Share this post


Link to post
Share on other sites

un article du Monde.fr avec peut être un début d'explication (en bleu)

Des particules peuvent-elles aller plus vite que la lumière ? La question, quelque peu hérétique, agite la communauté des physiciens depuis qu'une expérience internationale, Opera, a annoncé avoir détecté un tel comportement sur des neutrinos, des particules quasi sans masse, dans leur parcours à travers la croûte terrestre entre la Suisse et l'Italie (Le Monde du 24 septembre). "Nous n'arrivons pas à lire toutes les explications mises en ligne par les collègues : nous n'aurions plus le temps de travailler !", s'amuse Dario Autiero, le responsable, au CNRS, des mesures qui ont conduit à l'étonnant résultat d'Opera.

En quinze jours, plus de 60 propositions ont été déposées sur un site Web destiné à accueillir les articles avant leur soumission éventuelle à des revues scientifiques. Du jamais-vu. Certains d'entre eux ont vite été critiqués, comme celui de Carlo Contaldi, qui avait mal compris comment les horloges suisses et italiennes sont synchronisées afin de mesurer correctement le temps de vol des neutrinos. Ou de John Costellas, l'un des rares à n'avoir pas publié sur ce site collectif son article, pour lequel il a lui-même annoncé un démenti.

Mais tout n'est pas à jeter. On peut distinguer trois catégories d'articles. Ceux qui prennent pour argent comptant le résultat et l'interprètent en "recyclant" des théories ou modèles pas encore établis (énergie noire, théorie des cordes…). Ceux qui cherchent l'erreur. Et ceux, les plus intéressants, qui suggèrent des tests ou des interprétations alternatives. La priorité est en effet d'être sûr du résultat avant de bouleverser la physique.

Parmi eux, le Prix Nobel de physique 1979, Sheldon Glashow, tente un raisonnement par l'absurde. Avec de telles vitesses, les neutrinos auraient dû, sur leur chemin, perdre quelques plumes en créant des paires de particules. A l'arrivée, leur énergie n'aurait pas dû être celle qui a été mesurée en Italie. Quelque chose cloche donc dans l'estimation de la vitesse globale. Mais cela ne dit pas quoi.

Sur ce plan, l'étau semble se resserrer autour du point de départ des neutrinos. Opera ne mesure en effet pas, comme des juges arbitraires, le départ et l'arrivée d'un seul neutrino, mais d'un paquet. Or la forme exacte de ce paquet et l'énergie des neutrinos à l'intérieur ne sont pas précisément connues. Cela laisse la place à diverses interprétations.

Gilles Henri, de l'Institut de planétologie et d'astrophysique à Grenoble, a ainsi estimé que quelques pourcent d'erreur sur l'énergie des neutrinos suffiraient à expliquer l'effet sur la vitesse, "sans physique exotique", écrit-il dans son article.

D'autres suggèrent de réduire la taille des paquets de neutrinos afin de limiter un éventuel biais statistique. "Nous allons prochainement le faire et nous allons aussi ajouter un détecteur au départ pour mieux connaître la forme de ces paquets", explique Dario Autiero : le travail continue.

Une autre proposition a attiré l'attention et pourrait être rapidement testée. Si les neutrinos, pour une raison encore vague, n'étaient pas envoyés comme des boulets mais comme une seule onde, un effet pourrait expliquer l'anomalie de vitesse, selon Ram Brustein et Dimitri Semikoz, du laboratoire Astroparticules et cosmologie (APC, université Paris-VII). Groupés comme un seul homme dans une onde, les neutrinos interagiraient avec la matière au point de modifier non leur vitesse d'ensemble mais la vitesse de déformation de leur onde. Et cette vitesse, appelée vitesse de phase, peut très bien être plus rapide que la lumière, comme cela a déjà été observé dans le domaine de l'optique par exemple.

Cela ne contrarie pas la théorie d'Einstein, car cet effet ne permet pas de transporter d'information. "C'est une idée intéressante, originale, et qui ne met pas tout par terre. Il faut la regarder sérieusement", constate Pierre Binétruy, le directeur de l'APC. En plus, elle est "facilement" testable. S'il y a deux fois moins de neutrinos au départ, l'effet sur leur vitesse serait quatre fois plus faible. Et justement, dans leurs archives, les chercheurs d'Opera ont quelques paquets de ce genre.

David Larousserie

Edited by Gonzo49ers

Share this post


Link to post
Share on other sites

2eme expérience, même résultats

"L'annonce avait fait grand bruit : les chercheurs de l'expérience internationale Opéra ont détecté, en septembre, des neutrinos, capables de se déplacer plus vite que la lumière. Vendredi 18 novembre, les mêmes chercheurs confirment ces résultats, après avoir mené une seconde expérience."

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/11/18/pour-la-deuxieme-fois-les-neutrinos-vont-plus-vite-que-la-lumiere_1605832_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×