Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
Tapis_volant

Partouche Poker Tour de Cannes 2011 [coverage]

Recommended Posts

Je finis le jour 1A à 92k, donc plutôt content pour le moment.

J'ai eu beaucoup de jeu pendant le deuxième niveau, montant jusqu'à 55k avant de faire un 4b avec :8d:9c en position (vs SB) et de call turn et river sur :8s:3d:4c:3s:6d . Je ne sais toujours pas si c'est bien ou mal joué en général (les calls hein, le timing pour le 4b me parait correct), toujours est-il qu'il avait les dames et que je suis retourné vite fait à l'average que j'ai suivi toute la journée, perdant-gagnant quelques petits pots.

J'ai pu monter un peu plus mon tapis en fin de journée. Fin de l'avant dernier niveau je relance :5d:5h utg+1 pour 900 (400/200 - 50 ante), tout le monde fold jusqu'à la SB (20k de tapis) qui regarde ses cartes et se jette sur 3 jetons de 1K avant de se raviser et de juste call... Je me dis qu'il va falloir trouver un flop.... :Qc:8s::5c ! je mise, il raise, je shove, il avait les as et manque la backdoor flush draw river.

Dernier gros pot, j'ai : :As::Kd . Je call l'ouverture (1.2K sur 600/300/75) d'un bonhomme qui se fait 3b au moins la moitié du temps quand il ouvre... un caller se rajoute au bouton et BB squeeze à 3.8k. OR fold, je fais 8K, BB fait 20K, je shove il passe (on avait tous les deux plus de 60k à ce moment là).

Donc voilà, je finis chipleader de ma table ce qui ne sert à rien mais fait quand même plaisir. Ça commence comme le main des WSOP, j'espère que cette fois ça pourra aller plus loin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Coverage du Jour 1B

plage-67212.jpg

J’ai fait un rêve cette nuit …

Pantalon de survêt, t-shirt ample et reeboks pump aux pieds, je fais mon petit footing du matin sur la Croisette quand un jeune adulte vient à ma rencontre, en pleine décontraction.

« Bonjour, je m’appelle Victor.

- Tiens, c’est marrant. Moi aussi.

- Je cherche le tournoi de Poker.

- Ah, y a des tournois de ce jeu de cartes ?

- Oui, oui. D’ailleurs, je gagne ma vie avec ça. Je suis passé pro.

- Tu veux dire que tu gagnes ta vie en jouant aux cartes ?

- Oui, bon, tu sais pas où c’est le Palm Beach. Mais tu sers à rien ! »

Je vois s’éloigner le jeune blondinet frisé qui porte un t-shirt avec une grosse sucette Chupa Chups dans le dos. Tiens, ça me donne faim. Si j’allais un peu sur la plage voir le marchand de glaces ? J’aperçois au loin sa petite boutique installée près des vagues. Je rigole de l’excentricité de la population cannoise. Le vendeur, tout sourire, arbore une chevelure rose et me conseille tout de suite une glace à la pastèque. Je lui demande quelques explications, n’ayant jamais goûté ce genre de parfum. Il commence alors à me raconter sa vie, comment il s’est retrouvé un soir à ouvrir son ordinateur portable et à « gambler » contre des petits jeunes sur des parties de poker online. S’étant trouvé un ami à qui raconter sa vie, il se lance dans un long monologue sur ces parades pour contrer la technique de jeunes joueurs qui s’y croient. « La pastèque, tu vois. Tu lances des grosses pastèques et les jeunes ne savent plus comment faire pour s’adapter, ils ont pas l’habitude ! ». Je le vois consolider la deuxième boule de glace qui glissait lentement le long du cornet tandis qu’il continue son monologue. Je remarque quelques autocollants PMU un peu partout dans la cabine, j’en conclus que ça doit être un adepte du tiercé.

Tandis qu’il continue à parler, je m’arrange pour discrètement m’enfuir direction la plage. Je marche tranquillement le long des vagues et remarque trois bimbos qui se dorent au soleil. Trois blondes à qui on mettrait bien de la crème solaire et qui porte des casquettes avec écrit « Pas touche » dessus. Je me dis que ça doit être la nouvelle mode, comme à l’époque où les filles mettaient des t-shirts « Don’t touch » ou avec des dessins de mains sur la poitrine. Bref, dommage, je n’ai pas de crème solaire sur moi, qu’une glace à la pastèque !

Bon, je suis à Cannes pour le cinéma, mon film sera diffusé dans quelques minutes au festival. J’ai pas encore acheté de smoking. Pour l’instant, on est plutôt pas mal, les pieds dans l’eau tiède, loin encore de l’accueil glacial que le public cannois peut parfois réserver aux films de la sélection. Je regarde la mer bleu azur, me disant que les poissons y sont bien au chaud. Je m’amuse à leur donner quelques pseudos et curieusement, ils sortent tout seul de ma bouche. SMC_Michigan, Nartoof, Proscoo, JackAdi, nAAzim, Nico_Turtle, Ronando. Bizarre, ces noms de poissons. Nemo, ça me semblait plus adapté comme nom pour un fish.

Puis, alors que je commence à zieuter le surfeur qui dompte les vagues à quelques mètres en me disant que ça doit être pas mal pour draguer les filles de maîtriser la gravité des rouleaux, j’entends la musique des Dents de la Mer qui monte jusqu’à me crever les tympans. Curieusement, personne ne bouge sur la plage, serai-je le seul à entendre cette musique ? Tandis que je regarde discrètement les trois blondes « Pas Touche » qui continuent à bronzer, un gros requin sort alors de la mer et engloutit le surfeur en une bouchée. De loin, je peux lire son étrange nom sur son flanc, « Durrrr », drôle de nom pour un requin.

Je me dis que c’est plutôt étrange que personne n’ait remarqué ce qui vient de se passer devant mes yeux. Un couple passe comme si de rien n’était près du spectacle, j’entends quelques bribes de leur conversion. « Tu sais, Fabrice, je fais pas exprès, quand je me prends un bad-beat, je ne peux pas m’empêcher de whine. » Je ne comprends pas trop leur manière de parler, je me dis qu’à Cannes, on parle peut-être une autre langue, avec des mots nouveaux, réservés aux initiés. J’engloutis la fin de mon cornet avec délice, sachant que la glace à la pastèque est parvenue à glisser jusqu’au fond. Je me dis que finalement, ce vendeur de glaces extravagant avait peut-être raison. Je repars vers le Palais des festivals, requinqué. Curieusement, le Palais que j’avais imaginé étant enfant a changé. Il s’appelle désormais le Palm Beach, et de charmantes hôtesses déguisées en joueuses de football nous y attendent. Et ce n'est pas pour nous déplaire. Il est presque 13h et la deuxième séance s’apprête à débuter.

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques infos utiles

laak-114708.jpg

Allez, pour rappel, le Jour 1B s’apprête à commencer. On a commencé les paris sur la fréquentation de cette deuxième journée ici à Cannes. Personnellement, je parie sur 423 joueurs. La structure est la même qu’hier. 30 000 jetons de départ, des blindes à 50/100 et des niveaux de 90 minutes.

On jouera sept niveaux, jusqu’à deux heures du matin environ. Parmi les joueurs que j’ai pu croiser déjà ce matin, Thibaud « Thibavol » Guenegou, Ronan « Ronando » Collet, Mario « Lacorderaide » Cordero, Philippe Ktorza …

Comme d’habitude, on ne sait pas trop qui sera présent lors de ce Jour 1B mais on nous a promis un parterre de stars. Allons tout de suite en salle pour voir si les organisateurs ont dit vrai.

Quelques adresses utiles pour suivre le coverage :

Le coverage de Winamax par Benjo

Le coverage de Poker-Actu par Kinshu

Le coverage de MadeinPoker par Steven

Le coverage de Partouche par Tommy

Le coverage de Belgiumpoker par Chups

Le coverage de Livepoker par Maxime Arnou

Le coverage de PokerLeaders par Volty the Cool

Le coverage de la Team PMU par Pierrot

Ainsi que le site de Partouche sur lequel vous pouvez suivre le chip-count interactif de ce Jour 1B

A tout de suite pour les premiers coups de ce Jour 1B du Main Event de la finale du Partouche Poker Tour.

Edited by Tapis_volant

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez Tapis, fais-nous rêver! Magique cette entrée en matière! You're simply the best! :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit tour d’horizon

choop-ronando-675261.jpg

Ronando : « J’ai chatté d’être à gauche de Choop ! »

Pour le moment, 300 joueurs sont inscrits pour ce Jour 1B du Main Event du Partouche Poker Tour. Comme on pouvait s’y attendre, on trouve de nombreuses belles tables dans ce tournoi.

La table qui m’a tout de suite intéressé, et oui, on va encore m’accuser de suivre que les « linetards », c’est la table qui regroupe Julien « Nori » Labussière, Victor « Choop » Choupeaux, Ronan « Ronando » Collet. On dirait bien que ça va se level tout le long au cours de ce Jour 1A.

Sylvain « Padoue » Lanternier a trouvé une table regroupant Mesbah Guerfi, Dominik Nitsche et Christophe Benzimra.

Nicolas Dervaux s’est assis avec Florent « JackAdi » Leprovost et Eric Haïk.

Alexandre « Tintin » Brivot vu s’asseoir Aurélien « Guignol » Guiglini en face de lui.

Mario « Lacorderaide » Cordero aura fort à faire avec le talentueux Nazim « nAAzim » Guillaud dans sa ligne de mire.

Rémy « Shooye » Marlair devra faire particulièrement attention à Jean-Noël Thorel et Fabrice Soulier lors des premiers niveaux de ce tournoi.

Emmanuel « Emro » Rosetta va devoir éviter les tours de magie de Antonio Esfandiari.

François « Starbob » Robert est entouré par Stéphane Benadiba et Jérôme Zerbib pour un remake de « Lost in ACF ».

En parcourant les nombreuses tables de ce Jour 1B qui s’annonce chargé en testostérone, j’ai pu également croisé Nicolas Levi, Davidi Kitaï (avec Stéphane Albertini), Gabriel Nassif, Claire Renaut (qui a déjà perdu la moitié de son stack avec brelan floppé contre flush touchée river), David Colin (avec Kool Shen), Philippe Ktorza, Rebecca Gerin et Guillaume Darcourt (de la Team PMU), Manuel « Manub » Bevand (avec Roberto Romanello), Yorane Kérignard (avec le sympathique Joël Benzinou).

Au rayon stars internationales, Chino Rheem, Joseph Cheong, Jason Mercier et Phil Laak sont là, ainsi que de nombreux autres. Pas de trace d’ElkY comme prévu, puisqu’il préfère geeker sur son 30’’ plutôt que de venir gamble avec les livetards cannois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un début Clément

clement-503617.jpg

Clément : « On va savourer ce départ, pour une fois ! »

Parmi les bons départs de ce début de journée, Clément « SMC_Michigan » Gabriel. Comme c’est la première fois que ça lui arrive sur un tournoi, il a bien voulu me raconter. Il prend d’abord un tout petit pot d’entrée avec les as au bouton puis setmine de grosse blinde avec :3h:3c après une relance de Deeb payée quatre fois.

Sur le flop :3s:Qd:4d, il trouve son brelan. Freddy Deeb c-bet à 800 et se fait payer une fois. La parole revient au cpiste qui décide de porter les enchères à 2 100. Les deux larrons s’accrochent et le croupier peut donc retourner la turn.

Sur un :Js à la turn, Clément mise 2 500 et se fait payer uniquement par un joueur suédois.

La river :Ad effraie un peu notre cpiste qui prend l’option safe en checkant . Son adversaire fait de même et s’adjuge le pot avec son brelan après le muck adverse. Tout sourire d’avoir pris un bon départ, il le raconte alors sur twitter, facebook, linkedin, cp, wam, jeuxvideos.com…

Il pointe désormais à 38k alors que l’on annonce pour l’instant 320 joueurs au départ de ce Jour 1B.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superpanda contre Supervilain

superpanda-348259.jpg

Alexis : « Bon, on va pas s’embarquer sur des coups borderline dès le début ! »

Je n’ai pas encore de coups de folie à vous raconter. Au lieu de ça, un coup plutôt problématique pour un cpiste.

A la table de Alexis Lesuperpanda où je ne reconnais que Thibaud « Thibavol » Guenegou, notre cpiste vient de jouer son premier pot contre un livetard local.

Après deux limps à 100, un joueur propose une mise à 400 au bouton. Notre livetard paie la mise de petite blinde. De grosse blinde, Alexis porte les enchères à 1 600. Du haut de mon passé de nit, je me demande quelle est sa range dans ce spot, sans forcément trouver de réponse concluante. Quoiqu’il en soit, le talentueux shark online n’effraie pas notre vilain qui est le seul à payer le 3-bet.

Tranquillement, sur le flop :Kd:2s:As, Alexis dépose un continuation bet à 1 800. Alors que l’on s’achemine vers un coup assez basique, voici que le livetard check-raise à 4 800. Alexis soupire et passe très rapidement sa main, pas vraiment tenté d’aller disputer un énorme pot avec sa main et préférant préserver son stack de 27k.

Même si les joueurs sont « chaud d’action », pour l’instant, fort logiquement, on assiste surtout à des petits coups aux tables.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut TV et merci pour le coverage.

Petite requete concernant la team de croupitos venus de Gironde (Deniz,Jerem,Gabi, Virginie, Toucam etc...)

Si tu peux nous montrer leur ganache,ce serait sympa.

Merci et bon courage

Need infos pour que je les trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit tour d’horizon

choop-ronando-675261.jpg

Ronando : « J’ai chatté d’être à gauche de Choop ! »

Pour le moment, 300 joueurs sont inscrits pour ce Jour 1B du Main Event du Partouche Poker Tour. Comme on pouvait s’y attendre, on trouve de nombreuses belles tables dans ce tournoi.

La table qui m’a tout de suite intéressé, et oui, on va encore m’accuser de suivre que les « linetards », c’est la table qui regroupe Julien « Nori » Labussière, Victor « Choop » Choupeaux, Ronan « Ronando » Collet. On dirait bien que ça va se level tout le long au cours de ce Jour 1A.

Sylvain « Padoue » Lanternier a trouvé une table regroupant Mesbah Guerfi, Dominik Nitsche et Christophe Benzimra.

Nicolas Dervaux s’est assis avec Florent « JackAdi » Leprovost et Eric Haïk.

Alexandre « Tintin » Brivot vu s’asseoir Aurélien « Guignol » Guiglini en face de lui.

Mario « Lacorderaide » Cordero aura fort à faire avec le talentueux Nazim « nAAzim » Guillaud dans sa ligne de mire.

Rémy « Shooye » Marlair devra faire particulièrement attention à Jean-Noël Thorel et Fabrice Soulier lors des premiers niveaux de ce tournoi.

Emmanuel « Emro » Rosetta va devoir éviter les tours de magie de Antonio Esfandiari.

François « Starbob » Robert est entouré par Stéphane Benadiba et Jérôme Zerbib pour un remake de « Lost in ACF ».

En parcourant les nombreuses tables de ce Jour 1B qui s’annonce chargé en testostérone, j’ai pu également croisé Nicolas Levi, Davidi Kitaï (avec Stéphane Albertini), Gabriel Nassif, Claire Renaut (qui a déjà perdu la moitié de son stack avec brelan floppé contre flush touchée river), David Colin (avec Kool Shen), Philippe Ktorza, Rebecca Gerin et Guillaume Darcourt (de la Team PMU), Manuel « Manub » Bevand (avec Roberto Romanello), Yorane Kérignard (avec le sympathique Joël Benzinou).

Au rayon stars internationales, Chino Rheem, Joseph Cheong, Jason Mercier et Phil Laak sont là, ainsi que de nombreux autres. Pas de trace d’ElkY comme prévu, puisqu’il préfère geeker sur son 30’’ plutôt que de venir gamble avec les livetards cannois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×