Jump to content
This Topic
Sign in to follow this  
MasterGuggy

[Trip Report] Las Vegas IV

Recommended Posts

Part 1 - Vol et Hotel

Après avoir fait l'expérience du vol direct sur XL l'année dernière, je décide de renouveller pour le côté pratique, mais cette fois, en classe Galaxy. Je trouve un AR aux dates qui me conviennent sur Opodo pour 1.400 €, ce qui reste un surcoût très raisonnable vs la classe éco.

?do=download&imageSize=large

?do=download

Bon, on est vraiment loin de l'espace Affaire sur Air France, mais le confort reste accceptable et les 11 heures de vol seront supportables : 2 films, un dîner, quelques coupes de champagne, 3 heures d'un someil agité et un petit déjeuner vite avalé.

Les formalités sont expédiées, immigration control, baggage caroussel, customs, shuttle et me voici au Cosmopolitain, dernier resort ouvert sur le strip, depuis le 15 décembre 2010.

J'avais réservé une Terrace One Bedroom Suite sur leur site, 7 nuits pour 1500 $. L'employé du registration desk me propose un upgrade "lake view" pour 210 $ de plus. Je marchande 5 minutes et lui offre un tip de 40 $ pour avoir l'upgrade gratos. Deal accepted. Fyi, à 20 $, ça passait pas.

Je suis au 32ie étage, je rentre dans la suite : vraiment mieux que celle du Palazzo, qui pourtant est top. Je me précipite littéralement vers la terrasse, et là, je reste scotché 10 minutes, impossible de détacher mon regard de ça :

?do=download

Idem, au lever du soleil :

?do=download

?do=download

?do=download

Après, chacun est libre de claquer sa thune comme il le souhaite, mais si je peux me permettre un conseil, faites-vous plaisir. On ne vit qu'une fois, et Vegas, c'est un peu plus loin que Deauville, alors pour quelques billets de 100 $ de plus, n'hésitez pas, allez au Cosmo, c'est juste le TOP.

Si vous êtes gros, chauve, moche et broke, rien n'est perdu, offrez-vous une nuit "high life" sur les sofas au 3ie étage du Cosmo, c'est gratos... et les pizzas à 4 $ sont les meilleures du monde.

?do=download

La suite très bientôt, avec du poker, des restaus et le Rhino...

 

Edited by Holalahola
gfx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une photo du Cosmo, idéalement placé au milieu du strip, entre le Bellagio et le City Center.

?do=download

A l'intérieur, une déco moderne et somptueuse. De nombreux bars, dont le Chandelier, sur 3 niveaux, absolument hallucinant :

?do=download

La photo ne rend pas bien compte de l'ambiance particulière du lieu, un objectif grand angle aurait été nécessaire.

Pas de poker room au Cosmo, mais le Bellagio et le Aria ne sont pas loin... visite dans mon prochain post.

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah yes, je l'attendais avec impatience ce CR ! ;)

Si je pige bien tu as payé 2900€ pour le vol + l'hôtel ?

Sinon, au sujet du Cosmo :

- l'hôtel est-il bruyant à cause du Marquee day/nightclub ? Pas mal d'avis de clients dérangés dans leur chambre à cause de ça.

- service client ?

- électronique des chambres marchait dans la tienne ?

Hâte de lire la suite ! :)

Welcome back à Paris !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vol 1.400 € + 7 nuits au Cosmo 1.500 $ (1.100 €) = 2.500 €

C'est pas donné, mais c'est une des périodes les plus chères de l'année.

Le Marquee est au 2/3ie étage, on entend rien depuis la suite au 32ie.

Accueil au registration desk top (check-in and out), mais housekeeping à chi** (cendrier full sur terrasse et SdB pas nickel).

Electronique ok, RAS de ce côté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Part 2 - Poker

J’avais prévu un ou deux tournois dans la range des 150-200 $, mais mon incapacité à gagner plus de 50 % de mes coin-flips et mon manque d’endurance me feront renoncer à ce projet trop stupide.

Back to basics, je m’en tiendrai donc au cash game, mon poker préféré. Du no-limit bien sur, mais aussi une petite dose de PLO pour le fun.

En France, ma limite de « confort » est la 2/4 et la 5/5, je suis largement rollé pour ces limites, et le niveau y est très abordable.

Lors de mes trois derniers trips à Vegas, j’ai logé au Palazzo, profitant des poker rates. En contre partie, je jouais 6 heures par jour à la 2/5 du V, qui n’était pas l’endroit le plus fishy de Vegas. Surtout, par exemple, un mardi à 11h du matin. Il m’a semblé, lors de ces trois derniers séjours, que le niveau progressait régulièrement, avec lors de mon dernier séjour, la pénible impression de me faire outplay par la plupart des bons regs.

Le fait de loger au Cosmo me libère de cette contrainte du « quota » d’heures, je compte bien profiter de cette liberté pour papillonner d’un casino à un autre.

Mon objectif restant avant tout de progresser, je me fixe l’objectif de shooter sérieusement la 5/10, notamment, celle du Bellagio, la plus soft. Mon plan est de partir avec 10k $, si je run bad (-5k), je ferais retraite sur la 2/5.

Il est clair que la 5/10 n’est pas ma limite, pourtant ma BR m’autorise à y jouer de temps en temps. Surtout, je suis convaincu que pour progresser, je dois sortir de ma zone de confort, et me mettre un peu en danger sur le plan technique et psychologique. Quitte à sacrifier mon win rate pour ce séjour, autant prendre un maximum d’expérience.

La 5/10.

Seuls 4 casinos proposent régulièrement des « five/ten no limit » : le Bellagio, le Aria, le Wynn et le Venetian. Celle du B est cappée à 1,5 k, celle du A à 3k tandis que le V et le W n’imposent pas de cap. En conséquence, les pros, qui préfèrent jouer plus deep, favorisent le V et le W, mais comme les rares fishs qui jouent à cette limite sont au B, les pros y sont aussi très présents. En général, plus d’action au B, la 5/10 y tourne 24 heures sur 24, ce qui est loin d’être le cas dans les autres rooms.

Du coup, je vais faire quasiment toutes mes sessions de 5/10 au B, en cavant à 1k. A cette limite, pas ou peu de limpers, ouverture standard à 30-40, 3-bet assez fréquents. Les joueurs utilisent leurs masses et jouer en position est primordial.

Je joue TAG, voir nit, et profite de mon image pour placer quelques moves. Les sharks auront vite compris mon jeu, et me martyrisent sans répit. Je prends la mesure de mes leaks, de ma passivité et d’une certaine weakitude. Après quelques heures à me faire littéralement piétiner, je place quelques hero calls, et quelques float, qui me permettront de sortir positif de cette expérience.

J’ai eu comme voisin Yashar Darian (runner-up de l’event #20) qui a pris 300k lors des WSOP, et qui attendait tranquillement une place en 10/20 en s’amusant à la 5/10. Très friendly, un vrai plaisir de jouer et discuter avec lui.

Au total, j’ai joué 24 heures à la 5/10 du B pour +1,2k et 1 heure à celle du V pour -1k (AA craqués). Bilan juste positif, mais expérience inestimable.

J’avais prévu de faire une quarantaine d’heures à la 5/10, mais mon pauvre cerveau ne m’en a pas laissé la possibilité. Du coup, j’ai préféré alterner les limites pour me reposer, et ai aussi joué plus bas.

gallery_11473_662_9631.jpg

gallery_11473_662_470277.jpg

La 2/5.

Cette limite est intéressante, car on la trouve quasiment partout. Au B, elle est cappée à 500 $, au A, au MGM, au V et au W, le cap est à 1k, voir 1,5k. Après avoir joué la 5/10, le field des 2/5 me semble d’un coup très soft, parfois même risible. A part au V, le ratio de fish/reg devient raisonnable, surtout en fin de semaine. Moins de 3-bet, moins de check-raise, moins de bluff, bienvenue dans le monde du ABC poker. Les regs de la 2/5 sont solides, pas mauvais techniquement, mais ils sont finalement assez prévisibles et dans l’ensemble, plutôt weak. Un peu comme moi à la 5/10 ;)

J’ai joué 25 heures à la 2/5, majoritairement au B (bien fishy) et au A (assez tough). Une session au V (très courte), une au MGM (lolesque) et une au W (cocktail waitress ultra-bombasses). Au total, +2.700 $. Merci les fishs.

gallery_11473_662_277247.jpg

gallery_11473_662_633066.jpg

Les 1/2 et 1/3.

Quelques courtes sessions à ces limites, histoire de jouer avec mon pote Laurent au PH, son casino préféré, et évacuer la pression des séances sado-maso à la 5/10. Pas grand-chose à en dire, si ce n’est que le niveau y est ridicule, on se croirait en cercle à Paris. C’est le royaume du value bet. Il faut toucher, et value toutes les streets. Du coup, on y est un peu plus cards dependant, mais à moins de spew ou de jouer bourré, il est difficile de ne pas être gagnant.

10 heures de fun pour un gain de 120 $, dont une dernière session en mode spew au PH juste avant de quitter Vegas.

Les 1/2/5 et 1/3 PLO.

Ces parties se trouvent respectivement au V et au A. Généralement en fin de semaine, plutôt le soir. Le niveau est juste débile. Un peu comme au Gaillon, et c’est pas peu dire. Bref, si vous avez envie de vous amuser, forte variance mais EV++ garanti. Il suffit de sélectionner correctement ses mains de départ (grosses paires et double-suited rundowns) pot pré, commit sur un flop favorable et serrer les fesses.

Bilan du PLO, 4 heures et 440 $ de gains.

Au total pour la semaine : 63 heures de jeu, +3,5 k$.

Dans l’ensemble, j’ai plutôt runné good, mais pas de façon odieuse. Me suis quand même fait craqué les AA all in pré-flop pour un pot à 2,4k en 5/10 au V. Le mec m’a vu sur un squeeze et m’a 4-bet/call avec QQ. Obv Q turn et 2k d’EV dans les fesses.

Prochain post sur les restaurants et le shopping. Ensuite, si vous êtes sages, un dernier sur le Rhino et les puputes… On garde toujours le meilleur pour la fin ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J adore ces photos de jetons sur la table vue cote du player. Très sympas ton cr. J ai hâte de lire la suite.....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé pour le retard, mais j’avais un peu la flemme de poursuivre ce TR, honte à moi.

Contrairement aux idées reçues, on mange très bien à Las Vegas, voire mieux qu’à Paris dans la range 50-100 $. D’ailleurs, les plus grands chefs français ont leur restaurant sur le strip : Joel Robuchon, Pierre Gagnaire, Guy Savoy, Jean-Georges Vongerichten, Alain Ducasse. Bon, avec ces stars étoilées, on est plutôt dans les 300$+, mais Wolfgang Puck, Emeril Lagasse et Michael Mina vous proposent d’excellentes tables pour un tarif très abordable.

Cette semaine, j’ai (re)testé pour vous :

- Blosoom @ Aria : Cuisine chinoise raffinée, cadre et service haut de gamme. Le peking duck à 80 $ est moins bon que celui de Jasmise @ Bellagio et que celui de Wing Lei @ Wynn.

?do=download

- Delmonico @ Venetian : Steak House du chef Emeril Lagasse. IMHO la meilleure adresse pour les carnivores. Leur Ribeye est extraordinaire. Env 100 $ pp.

- Cut @ Palazzo : Steak House du chef Wolfgang Puck. Excellent sur toute la ligne. Un peu plus classe et sophistiqué que Delmonico, mais pas meilleur. Env 120 $ pp.

?do=download

- Spago @ Caesar Palace : Cuisine italienne contemporaine, rapport qualité/prix exceptionnel. Carte « brasserie » en terrasse, on y dîne très bien pour 30-40 $. Mr Puck, faites-nous plaisir, ouvrez un Spago à Paris.

- Beijin Noodle 9 @ Caesar Palace : Cadre très design, aquariums et laque. Comme son nom l’indique, on y mange des noodles. Décevant, préférez Noodle Asian @ Venetian, juste à côté de la poker room. Env 30 $ pp.

- The Henry @ Cosmo : Une valeur sure, ouvert 24/24, idéal pour les petit-déj à des heures improbables. Carte sans surprise, cuisine américaine de bonne qualité. Env 30 $ pp.

- D.O.C.G. @ Cosmo : Bar à vin italien, on y dîne sur le pouce, pizza ou pasta. Service rapide et efficace, bon rapport qualité/prix. Env 30 $ pp.

- Wicked Spoon @ Cosmo : Le fameux buffet du Cosmo, comparable en qualité et diversité à celui du Wynn (la référence), il le dépasse sur les desserts, plus raffinés. Moins de monde, et plus de place. IMHO, best buffet à Vegas. Le midi 30 $ pp.

- Last but not least, “secret pizza place” @ Cosmo. Ne figure sur aucun plan (je vous laisse trouver), n’a ni nom, ni carte, ni enseigne, ni table… mais tous les blogs de foodies en parlent, et c’est clairement la best pizza de l’ouest américain. Pour 4 $ la slice, je vous le recommande sans réserve.

Quelques random pics en bonus :

?do=download

Fontaine du Palazzo

?do=download

?do=download

Bellagio

Enfin, pour le shopping, rien n'a changé cette année. Les spots sont toujours, par ordre d'intérêt décroissant : Premium Outlets (North), Forum Shops @ Caesar Palace, Fashion Show Mall, Miracle Mile @ Planet Hollywood. Le reste est facultatif.

Prochain et dernier post sur le Rhino... soon.

Edited by Holalahola

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, chose promise, chose due. J’ai un peu honte de n’avoir pas pris le temps de clôturer ce thread avec un CR du Rhino.

 

Depuis ce trip report, je suis retourné à Vegas en août 2012 (2 semaines au Aria) et en août 2013 (2 semaines Vdara+Mandarin), mais rien de vraiment neuf à vous raconter… En résumé, les 3 hotels sus-mentionnés sont top, Love et One aussi, et côté poker, Bellagio & Aria rocks.

 

Bref, revenons à nos moutons, ou plutôt à nos poules.

 

Un samedi soir au Wynn, random bar, il est 2h du mat bien passé. Je « cool down » après une session poker avec mon pote LB. Nous discutons putes et strip club. One thing led to another et nous voilà dans un taxi, direction le Spearmint Rhino. 20 $ plus tard, le taxi nous dépose devant ce lieu de perdition. Un employé du Rino relève les plaques des taxis qui défilent pour déposer les pigeons. Ils toucheront une petite commission, business is business, à chacun sa part du gâteau.

 

Une dizaine de minutes d’attente avant de passer la barrière du doorman. La clientèle est plutôt hétéroclite, pas mal de groupes de jeunes, des couples, l’ensemble est déjà sérieusement alcoolisé. ID check, ça ne plaisante pas. Inutile de se présenter si vous êtes underage (<21ans).

 

20 $ chacun de droit d’entrée, et nous entrons dans ce qui se fait de mieux en terme de Gentlemen’s Club. Le Rhino n’est pas immense, comme peut l’être le Sapphire, mais il a la réputation d’abriter les plus belles filles du Nevada.

 

On est samedi soir, le Rhino est bondé. Les fauteuils sont réservés aux clients « bottle service », et le bar pris d’assaut. 10 $ la Corona, c’est pas donné, mais bon, on est pas là pour boire du Perrier non plus. Des filles peu vêtues dansent sur les podiums, et se frayent un chemin entre les gros ricains titubants, à moitié ivres pour les plus sobres d’entre eux. Tant que vous êtes debout, les filles ne vous calculent même pas, vous êtes pretty much useless.

 

La chance nous sourit, et 2 improbables fauteuils s’offrent à nous. Nous nous précipitons, et sommes accueilli très froidement par nos voisins qui nous expliquent que leurs potes vont revenir, et qu’il faudra alors bouger nos fesses de frenchies. Le ton monte, l’incident diplomatique est proche, mais en attendant, on est posé, et ça change tout.

 

Commence alors le défilé des pouffes. Elles se dandinent et engagent la conversation de la même façon : how are you doing guys ? do you wanna have fun ? do you want me to dance for you ? Le tout avec leur voix de canard et leur regard plutôt dénué d’expression. Côté physique, pour être honnête, je suis carrément déçu par le niveau. Sur une échelle de 1 à 10, la vaste majorité se situe entre 4 et 6. Clairement, on est sur de la GND (girl next door) à peine apprêtée. En revanche, pour les boobs, quasiment toutes sont sérieusement équipées.

 

Je décline une tonne de Nancy, de Sandy, de Jenny… Mon pote LB ne sait pas dire non et enchaine les lap dance. Pour 20 $, la miss se tortille devant vous pendant 5/6 minutes. Elle peut vous toucher, mais la réciproque est vivement déconseillée, à moins que vous ne souhaitiez faire connaissance avec les videurs. La « lap dance » est un produit d’appel visant à créer une frustration que d’autres services, plus onéreux, pourront assouvir par la suite. Chaque chose en son temps.

 

Le défilé se poursuit, et enfin, un joli « 9 » se présente à nous. 20 $ et 5 minutes plus tard, mon cerveau passe en mode veille et je deviens enfin plus réceptif à l’ambiance du lieu.

 

Nous quittons nos sièges pour explorer plus en avant le Rhino. La soirée tire sur sa fin, et les filles sont plus entreprenantes. On nous propose des « private » à 100 $. En gros, c’est exactement la même prestation, sauf que ça se passe dans un endroit plus discrêt. A ce stade, inutile d’espérer plus qu’une simple danse. Probable que la fille se frotte un peu plus, mais ça n’ira pas plus loin. En tout cas pas à ces niveaux de prix.

 

Les filles sont très fortes en up-selling. Si Stacy sent que vous avez un potentiel financer solide, elle vous proposera sans doute de passer une heure dans une « sky box ». C’est une cabine isolée, loin des cerbères ou une certaine intimité peut permettre des attouchements réciproques et plus poussés (heavy petting, HJ). Il vous en coûtera 400 $ de l’heure, plus une bouteille (env 300 $), histoire d’entretenir le côté fun de cette expérience. Ce n’est pas à proprement parler de la prostitution, mais on s’en rapproche quand même sérieusement.

 

Ces câlins entrainent un échange de numéros de mobile, et le lendemain, vers 15h du matin, vous découvrez un nouveau talent de Stacy : elle est experte en CRM (customer relationship management). Elle pourrait presque donner des cours à Harvard, tellement elle est douée. Bref, mon chou, si tu veux, je passe ce soir dans ta chambre (évidement, si vous en êtes arrivé là, vous ne logez pas au Circus-Circus).

 

A ce stade, l’offre de service se précise : Full Service pour 1k$ de l’heure. Oui, vous avez bien lu, 1.000 $. Même si Stacy est un avion de chasse, c’est une sacrée somme. Bien entendu, Stacy est très organisée, elle manage ses sugar daddy avec un réel talent et un professionnalisme à toute épreuve. Stacy habite au 32ieme étage des Panorama Towers, roule en BMW décapotable et gagne 175.000 $ par an. Maintenant que vous êtes son client, elle ne vous lâchera pas. Elle va entretenir la relation à distance, par mail, facebook et SMS, car quand vous reviendrez à Vegas dans 6 mois ou 1 an, Stacy veut s’assurer que suggar daddy n’ira pas voir une autre…

 

En résumé, le Rhino, c'est comme le tour en hélico dans le Grand Canyon, comme Fremont street experience, comme les shows du Cirque du Soleil... A faire absolument une fois, pas forcement une deuxième.

Edited by MasterGuggy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
Casino de Marrakech : WSOP Circuit
Casino de Marrakech : WSOP Circuit