Jump to content
This Topic
Blasko

Les crises de la dette

Recommended Posts

1/ ce ne sont pas les états qui ont fait faillites. C'est le système financier. A cause de qui ? des états ??? Parce qu'à vous écouter les états sont responsables de tout ce qui va mal.

Ce sont les états qui ont laissé le système libre de faire n'importe quoi. Et ce sont les électeurs qui ont préféré les profils de cigale à ceux de fourmis. Juppé s'est fait dégagé par le peuple en 1995, bien avant le speed trading ou la "crise" financière.

 

2/ y'a pas assez d'énergie. 

3/ on détruit la planète.

Ces deux effets ne sont pas encore sensibles pour le citoyen Français. Pour l'instant ça reste une menace diffuse, comme celle des retraites en 1995.

 

et les dirigeants ont fait quoi pour endetter le pays ?

Ils ont payé des régimes spéciaux, des déduction fiscales, des cohortes de fonctionnaire ou encore les retraites à crédit... Concrètement ils ont acheté des voix au mépris des règles basiques de gestion. Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

et les dirigeants ont fait quoi pour endetter le pays ? Explicite... En tout cas, t'as l'air d'un génie en droit commercial international. Je t'invite à te renseigner sur le Japon.

Le Japon en est le meilleure exemple, les abenomics ont ruiné l'épargne des japonais en imprimant ... ça fait 20 ans qu'ils sont en recession et ils ont imprimé comme des gorets ça n'a pas résolu leur soucis, donc exprime toi avec des cas concrets si tu veux que je t'écoute au lieu de me balancer de vague echo que tu as pu entendre ici et la, mais que tu n'as pas compris ... 

 

 

imprimer c'est tenter de réanimer une économie malade, ça ne la soigne pas, ça fait permet de faire durer l'agonie ... (à l'avantage des actionnaires et autres détenteurs de dette, mais surtout pas du peuple)

Edited by Tostaky06

Share this post


Link to post
Share on other sites

ok les états sont endettés. Mais faut se réveiller. 

 

1/ ce ne sont pas les états qui ont fait faillites. C'est le système financier. A cause de qui ? des états ??? Parce qu'à vous écouter les états sont responsables de tout ce qui va mal.

2/ y'a pas assez d'énergie. 

3/ on détruit la planète.

 

En théorie ce sont les Etats qui font les lois qui :

- autorisent des choses.

- interdisent des choses.

 

Donc oui, ils sont responsables de cette dérégulation financière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le premier paragraphe de mon message est un extrait d'une chanson. Qui a presque 15 ans.

Pour le reste, tu parles explicitement d'attaquer Neuilly les armes à la main pour la piller, je te réponds là-dessus. Tu enchaines sur mai 68? Quel rapport?

 

J'ai juste dit que l'atmosphère est tendue.

Et donc propice à l'expression d'une colère. Point.

 

Mais laisse tomber, tu interprétes à la hache...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En théorie ce sont les Etats qui font les lois qui :

- autorisent des choses.

- interdisent des choses.

Donc oui, ils sont responsables de cette dérégulation financière.

Arrêtez avec vos théories. Usez de votre tête

Si ce que vous dites est vrai alors le prive est par nature irresponsable.donc s'en remettre au prive est irresponsable. Par suite tu dois choisir l'État.

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont les états qui ont laissé le système libre de faire n'importe quoi. Et ce sont les électeurs qui ont préféré les profils de cigale à ceux de fourmis. Juppé s'est fait dégagé par le peuple en 1995, bien avant le speed trading ou la "crise" financière.

C'était en 1997 pr Juppé.

C'est sous la pression des lobbys financier que la dérégulation c'est produite fin des années 70 et 80. Tu obéis à qui paye ta campagne, la base.

En théorie ce sont les Etats qui font les lois qui :

- autorisent des choses.

- interdisent des choses.

 

Donc oui, ils sont responsables de cette dérégulation financière.

Ca fait longtemps que c'est plus le cas en europe, c'est une fédération de fonctionnaire européen qu'on appele troika maintenant qui prend les grosses décisions structurelle au niveau économique.

Les états ont par la suite le choix d'aggraver (France) ou pas (Allemagne) cette situation avec globalement tjr les même gagnants/perdants.

Edited by Argento

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu obéis à qui paye ta campagne, la base.

Le citoyen n'est pas obligé de voter pour celui qui a le plus gros budget non plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le citoyen n'est pas obligé de voter pour celui qui a le plus gros budget non plus...

Sans déconner, mais dans le système actuelle, c'est ceux qui dépensent le plus qui gagnent, peut être que sur toi ça n'a pas d'effets (encore heureux pr qq'un de suffisament informé), mais sur la masse c'est archi vérifié.

Share this post


Link to post
Share on other sites

archi vérifié.

Je suis d'accord avec ça. C'est d'ailleurs pour ça que le discours qui consiste à tout mettre sur le dos de "l'état" ne me convient pas. Tant qu'on continuera à se prendre pour des victimes nous n’avancerons pas ; c'est aussi ça la démocratie.

Là j'évoquais le budget. Il y a aussi la question de la responsabilité de nos comportements de consommateurs qui doit être posée. Le marché c'est nous!

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec ça. C'est d'ailleurs pour ça que le discours qui consiste à tout mettre sur le dos de "l'état" ne me convient pas. Tant qu'on continuera à se prendre pour des victimes nous n’avancerons pas ; c'est aussi ça la démocratie.

Là j'évoquais le budget. Il y a aussi la question de la responsabilité de nos comportements de consommateurs qui doit être posée. Le marché c'est nous!

Bah si on refléchie un peu sur le pourquoi on est en démocratie, je crois que tu viens de donner la réponse... c'est justement parce que les 3/4 de la pop s'en branle de la politique etc et que les politicar le savent parfaitement et compte dessus à vrai dire.

Je veux dire, t'aura jamais 100% de la population qui sera responsable qui pèsera le pour et le contre, bref...

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est justement parce que les 3/4 de la pop s'en branle de la politique etc et que les politicar le savent parfaitement et compte dessus à vrai dire.

Je ne suis pas d'accord, il ne faut pas confondre l'abstention (qui peut être un geste militant) et leje-m’en-foutisme. Une grande partie de la population s'intéresse de près à l'élection présidentielle. Le problème ce sont les critères de choix.

De plus la démocratie ne se résume pas à un bulletin de vote. Beaucoup de choses peuvent être changées sans avoir recours à la loi (et donc aux politiques).

Edited by Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Arrêtez avec vos théories. Usez de votre tête

Si ce que vous dites est vrai alors le prive est par nature irresponsable.donc s'en remettre au prive est irresponsable. Par suite tu dois choisir l'État.

 

Qui est responsable de la dérégulation financière ?

 

Sinon, détends toi. Hein, t'es toutendu là. ;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de la crise de la dette, y aurait peut-être un sujet connexe qui est "le plein emploi".

 

 

http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/recherche-economique/221168660/plein-emploi-est-mort-vive-lavenir
 

 

Avouons-le crûment : le chômage ne va pas se résorber. Quant au plein emploi, il ne reviendra pas ! Les 30 glorieuses sont définitivement finies ; l’organisation de la société issue de l’après-guerre ne fonctionne plus. Il faut changer la société et ses règles, mais aussi trouver un nouveau modèle d’organisation plus adapté à la réalité de la société dans laquelle nous vivons.

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/adrien-labayrade/101012/le-plein-emploi-cest-fini

 

 

C'est pourtant cela et seulement cela qu'il s'agit de comprendre pour pouvoir proposer, voire imposer, une organisation sociale différente qui ne repose plus seulement sur l'éventualité de plus en plus mince d'avoir un emploi décemment rémunéré tout au long de sa vie, avec l'espoir de plus en plus compromis d'avoir une retraite potable en fin de carrière. Le plein-emploi, c'est fini, passons à autre chose ...

 

 

→ Le plein emploi, c'est fini. Le travail humain est et sera de plus en plus remplacé par des machines/logiciels.

Il faut se mettre ça dans le crâne une bonne fois pour toute.

Ce n'est plus une histoire de smic élevé ou pas, de compétitivité.

Le plus dur, c'est d'accepter cet ETAT DE FAIT. Sans idéologie derrière.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=-yv-IWdSdns

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande bien ce qui s'est passé pour qu'en seulement 40 ans de civilisation on ait de la pauvreté, c'est à dire des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas pleinement satisfait, concomitante au chômage. Bêtement je pense que, sauf réglementation stupide, le chômage involontaire ne peut exister que s'il ne reste plus une seule personne ayant besoin de quoi que ce soit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande bien ce qui s'est passé pour qu'en seulement 40 ans de civilisation on ait de la pauvreté, c'est à dire des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas pleinement satisfait, concomitante au chômage. Bêtement je pense que, sauf réglementation stupide, le chômage involontaire ne peut exister que s'il ne reste plus une seule personne ayant besoin de quoi que ce soit.

 

Besoin, envie....

 

J'ai besoin de manger.

J'ai envie d'un Yacht de 80 mètres.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande bien ce qui s'est passé pour qu'en seulement 40 ans de civilisation on ait de la pauvreté, c'est à dire des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas pleinement satisfait, concomitante au chômage. Bêtement je pense que, sauf réglementation stupide, le chômage involontaire ne peut exister que s'il ne reste plus une seule personne ayant besoin de quoi que ce soit.

Je pense au contraire que c'est complètement naturel et que c'est des règlementations qui permettraient d'éviter ça.

 

On pourrait imaginer une robinsonnade, avec 100 habitants, dont 1 possède 100% de l'ïle.

 

Les besoins du propriétaire nécessiterai 9 travailleurs, on aurait 90 chômeurs, 99 habitants dans la pauvreté la plus extrême alors que l'île aurait largement la capacité de faire vivre 1000 personnes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande bien ce qui s'est passé pour qu'en seulement 40 ans de civilisation on ait de la pauvreté, c'est à dire des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas pleinement satisfait, concomitante au chômage. Bêtement je pense que, sauf réglementation stupide, le chômage involontaire ne peut exister que s'il ne reste plus une seule personne ayant besoin de quoi que ce soit.

pas aussi simple: ça dépend de l'éducation et des capacités de la population par rapport aux emplois disponibles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense au contraire que c'est complètement naturel et que c'est des règlementations qui permettraient d'éviter ça.

 

On pourrait imaginer une robinsonnade, avec 100 habitants, dont 1 possède 100% de l'ïle.

 

Les besoins du propriétaire nécessiterai 9 travailleurs, on aurait 90 chômeurs, 99 habitants dans la pauvreté la plus extrême alors que l'île aurait largement la capacité de faire vivre 1000 personnes.

les EAU

le Koweit,

pas besoin de beaucoup d'imagination.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas aussi simple: ça dépend de l'éducation et des capacités de la population par rapport aux emplois disponibles.

L'impact des écarts de richesse et la mobilite des riches y Sont aussi pour beaucoup. A fortiori dans une société de crédit. Ce que notre économie est depuis 40 ans Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande bien ce qui s'est passé pour qu'en seulement 40 ans de civilisation on ait de la pauvreté, c'est à dire des gens dont les besoins élémentaires ne sont pas pleinement satisfait, concomitante au chômage. Bêtement je pense que, sauf réglementation stupide, le chômage involontaire ne peut exister que s'il ne reste plus une seule personne ayant besoin de quoi que ce soit.

D'après regissou, qui sait de quoi il parle, c'est la faute de Georges Pompidou (Président), Pierre Messmer (Premier Ministre) et Valéry Giscard D'Estaing (Ministre de l'Economie et des Finances) .

Edited by Ryf86

Share this post


Link to post
Share on other sites

manque de bol c'était celui que t'as pas cité qui est à l'origine de la dérégulation de la dette dans la loi de 1973, Giscard d'Estaing a ouvert le marché de la dette non plus à la banque de France qui prêtait à des taux excessivement bas, mais à l'ensemble des marchés financiers sous l'influence des prémisses de l'ue avec lesquels il a combattu toute sa vie ...(fondateur de la constitution européenne et de Maastricht)http://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_n°73-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France A l'époque, on avait 100 milliards de dettes, c'est à partir de cette date que l'emprunt est devenu cher et irréversible. 2000 milliards aujourdhui...

le problème de fond c'est qu'on réduit surjette tout à l'argent. Si bien que lorsqu'on parle de dette on ne sait pas exactement de quoi on parle. On parle d'une quantité abstraite monstrueusement grande qui a justement la particularité, la qualité de ne renvoyer à rien de particulier mais à un champ de possible immense ou tout se vaut. Parce que c'est une monnaie justement. On peut en faire ce que l'on veut. C'est dans ce cas précis un problème.

 

Certains diront cependant quelle désigne de fait des dépenses excessives retraites, salaires etc.. ou le revenu du prêteur tel que le prêt à des taux exorbitants à des pauvres qu'on a été démarcher chez eux tout en sachant qu'ils ne rembourseront jamais l'emprunt contracté...etc...bref un pari perdu d'avance. 

 

bref je dis qu'il manque un ordre correspondant à cette notion d'argent. Parce qu'en l'état ce concept n'explique rien. Il crée plus de désordre qu'il ne met d'ordre. Il manque clairement tout un pan de connaissances associées. Si on a l'antécédent à l'argent, qu'est ce qu'il y a devant. Meme si l'exergie semble remettre un peu d'ordre dans tout cela. Ca reste encore insuffisant.

 

out before l'interet particulier est ce qu'il y a devant. C'est ce que dit le libéralisme qui ne s'assume pas constructiviste alors qu'il en est un très particulier.

 

edit : je surligne il y a parce que ça fait reference à un questionnement philosophique. 

Edited by jou0eur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

English
Retour en haut de page
×
PMU : FPO online
PMU : FPO online